Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 45

Discussion: Quête : Le Poing Levé - Brus et Lothringen

  1. #1
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340

    Quête : Le Poing Levé - Brus et Lothringen

    Le semi-drow poursuivit son chemin vers les portes, où l'attendait effectivement un message.

    «Une lettre pour vous, Messire, de la part d'Elissa Keens, expliqua le garde en lui remettant. Apportée il y a quelques minutes par un messager. Mais, à vrai dire, ce n'est pas à vous que je faisais signe, je ne me serais pas permis, mais à ce soldat en blanc... hem.»

    Le «soldat en blanc» arriva sur ces entrefaits. Il faisait partie de la garde personnelle du Grand Émissaire et était arrivé quelques jours plus tôt en ville, assez piteux de s'être fait renvoyer par son supérieur sans plus d'explications. Comme Hadlis un peu plus tôt, ses camarades avaient voulu se mettre au service de Lothringen, qui s'était vite trouvé à court d'arguments pour refuser. Manifestement, ils avaient tous besoin de rester ensemble et de se sentir utiles... Bon. Oui, d'accord, ils l'accompagneraient à la guerre. Mais le semi-drow n'était pas habitué à ce genre de compagnie permanente et oubliait volontiers leur présence : en l'occurrence, il les avait laissés en plan près du capitaine tandis qu'il venait chercher lui-même son courrier.

    Le garde lui prit la lettre des mains et effectua une détection de la magie accompagnée d'un regard noir. Ces formalités remplies, le conseiller put enfin lire un message laconique, où Elissa l'informait du départ d'Hugues Montfort et d'Althéa (ainsi que de la moitié de sa guilde) et annonçait qu'elle allait rester à Manost pour surveiller les intrigues, trafiquer des pigeons voyageurs, et faire protéger Leodacya. Elle terminait par quelques mots plus personnels, où elle regrettait de n'avoir pu le revoir depuis longtemps déjà, et lui souhaitait bonne chance. Tout en laissant entendre que, pour elle comme pour lui, c'était le dernier baroud d'honneur avant... ils ne savaient trop quoi.


    Le conseiller hochait la tête en repliant le parchemin. Cette lettre lui évitait bien des démarches, et il en était reconnaissant envers son auteur. Elissa Keens avait pris la direction de la Vierge d'Argent à peu près au même moment qu'il était entré au Conseil. Elle était une des très rares personnes à l'avoir connu avant sa nomination, et à savoir que son passé était celui d'un mercenaire étranger, et non, comme on pouvait s'y attendre, celui d'un brillant élève d'une quelconque académie de magie du continent. Il y avait évidemment une autre partie de son passé qu'elle ne connaissait pas, mais tout de même, elle faisait partie, avec Althéa, avec Titoeil, de ses plus anciens contacts en ville. De ceux à qui il arrivait de l'appeler quelquefois «Lothringen» et non «Conseiller» ou «Monsieur», ou quelque atrocité du genre, comme l'apprentie de tout à l'heure.

    «De toute évidence, notre trop grande fidélité au régime helmite nous coûtera notre position quand il tombera pour de bon, mais j'aurais plaisir, d'une certaine manière, à retrouver ma liberté... Peut-être ferons-nous alors un bout de route ensemble?» avait-elle écrit. Peut-être, en effet, pourquoi pas ? Mais cela dépendait encore de tant de choses.

    Lothringen se retourna vers la foule qui continuait de s'écouler. Retrouver *discrètement* l'aiguille Hugues Montfort dans la botte de foin de l'armée, une poignée de gardes d'élite sur ses talons - devin ou pas, il n'aurait pas la partie facile. Son regard tomba sur un jeune homme abrité dans le poste de garde qui avait paru curieusement intéressé par son courrier, comme si le nom d'Elissa Keens lui disait quelque chose. Bizarre, et même un peu suspect.


    « Je peux vous aider ? Vous avez l'air perdu. »
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  2. #2
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Brus avait en effet tiqué au nom d'Elissa Keens, mais s'il restait coi comme s'il avait vu l'oncle Bayle en personne paradé en robe au beau milieu de la foule, ce n'était pas tant pour le courrier mais à cause du faciès de l'homme qui le tenait, si c'en était un. Depuis qu'il était à Manost il avait bien évidemment eu connaissance de près ou de loin du conseiller semi-drow qui tenait en partie les rênes de la cité mais il n'en avait encore jamais vu de son espèce. Aussi lorsque le visage à la peau d'ébène se tourna vers lui il se sentit liquéfié. La question résonna dans ses oreilles quelques secondes avant qu'il n'en saisisse le sens. Comme les gardes avaient peu à peu pris leurs distances par rapport à lui, Brus se sentit contraint d'avancer, légèrement penaud, lui qui se croyait toujours si discret.

    " Euh... ça non, m'sieur Lothringen, je n'suis pas perdu, pour sûr... Hem! J'suis Brus! ajouta-t-il avec sa spontanéité coutumière et retrouvée, tendant la main vers le conseiller. Puis, l'air soudain sérieux, il s'inclina vers lui tout en se hissant sur la pointe des pieds. Il chuchota à son oreille - qu'il ne put s'empêcher de détailler au passage, noire et pointue, c'était décidément peu commun! - M'dame Elissa vous a dit? Pour les Tormites... Ils savaient... Avant! je veux dire... "

    Après un bref hochement de tête entendu il retrouva sa position initiale et scruta la réaction du semi-drow, les mains enfoncées dans les poches, une pointe de fierté dans la poitrine.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  3. #3
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen mit quelques secondes à se demander ce que cela voulait dire, avant de se rappeler une note qu'il avait dû parcourir d'un regard distrait au milieu de la pile des rapports, quelques jours plus tôt. Si sa mémoire était bonne, on y émettait l'hypothèse que les tormites aient pu être informés de la mort de Helm avant même qu'elle ne survienne. Mais il n'y avait ni précision, ni preuve tangible, et il ne s'y était pas attardé...

    Réprimant un sourire devant l'auto-satisfaction de son interlocuteur, il attira Brus un peu à l'écart du passage, histoire de ne pas boucher une circulation déjà difficile aux abords des portes. Le "soldat blanc" leur emboîta le pas à distance respectable.


    "Je crois qu'elle m'en a parlé il y a quelques jours, mais c'est assez flou, au moins dans mon souvenir. Puisque vous semblez en savoir long sur le sujet, je suppose que vous faites partie de la guilde ?"

    Rien de surprenant à cela au demeurant, si la Vierge d'Argent aimait mettre en avant ses aventuriers les plus aguerris, elle ne dédaignait pas les services d'un personnel plus atypique qui pouvait comprendre des commerçantes herboristes, des commères de quartier et des gamins des rues. Et Althéa ne devait pas être plus âgée que Brus de plus que quelques années... enfin, pour ce qu'il pouvait en juger. Il lui était toujours difficile d'évaluer l'âge des humains : ils changeaient trop vite.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  4. #4
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Brus passa sa main dans sa chevelure blonde rapidement détrempée par la pluie, qui ne semblait pas s'épuiser, tout en emboitant le pas au conseiller. Le garde en armure blanche ne les quittait pas des yeux et Brus ne lui trouvait pas un aspect franchement rassurant. Et de manière générale, se fit-il la réflexion, rien n'était vraiment rassurant aujourd'hui et il était bien en peine de définir si le conseiller l'était, ou non. Peut-être avait-il parlé un peu vite, une fois de plus. Cependant, comme le conseiller attendait, Brus se mit en devoir d'en dire un peu plus, ce qui se résuma vite à peu de choses.

    " Pour sûr m'sieur que j'fais partie d'la guilde, mais... sans vous commander, j'me permettrais pas ça non, si vous pouviez éviter d'dire à m'dame Elissa qu'vous m'avez vu là, c'est qu'je n'lui ai pas dit que j'comptais suivre les soldats. Si elle l'apprenait elle serait capable de v'nir elle-même me chercher pour... Enfin vous voyez.
    Comme le semi-drow ne devait pas être particulièrement intéressé par ces détails, Brus reprit sur les Tormites : - J'n'en sais pas beaucoup plus sur les r'ligieux, plusieurs, une vingtaine si j'me souviens bien, sont arrivés en ville récemment 'vec un ordre d'mission qui disait ça. Ca sentait qu'ils comptaient la faire à l'envers aux Helmites, mais ça n'en disait pas tellement plus. On n'a pas trop avancé depuis... "

    Brus lâcha la dernière phrase légèrement penaud. Puis, comme s'il venait de saisir qu'il tenait devant lui l'un des personnages les plus au fait d'une situation obscure pour beaucoup, il lui posa la question qui courait dans toutes les rues de Manost, du port jusque sous les colonnes des temples :

    " Dites m'sieur Lothringen, comment ça s'présente d'après vous la guerre? J'comptais y aller mais... J'avoue que j'balance un peu! Pensez qu'on gagnera? Et qu'est-ce qu'il se passera ici? "
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  5. #5
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    La question, qui agitait aussi les états-majors, appelait des développements complexes, des projections et des calculs de probabilité qui auraient difficilement évité un fastidieux exposé de circonstances diverses dont Brus n'était manifestement pas au courant. Heureusement, Lothringen avait une réponse toute prête. Il prit son air le plus sombre pour répliquer.

    « Oh, je pense que ce sera une longue marche très ennuyeuse dans la boue et pluie, avant une confrontation des plus catastrophiques qui se terminera en un vaste étal de viande vite pourrie tout juste bonne pour les corbeaux. Rien d'héroïque, rien d'exaltant du tout. A Manost en revanche, on pourrait bien voir venir un coup d'état, de la part de qui-vous-savez. Franchement, si j'étais vous, je m'épargnerais toute cette fastidieuse traversée du continent. »

    C'est qu'il l'aimait bien, Elissa, et il compatissait en songeant au souci parfaitement dispensable pour elle de devoir courir après une jeune tête brûlée. C'était un petit jeu auquel il s'était lui-même livré quelques fois de trop, grâce à certaine bretteuse, et cela se terminait rarement bien. Ne laissant pas à Brus le temps de se demander si c'était du lard ou du cochon, il sauta à une nouvelle idée, tant qu'il y était :

    « Dites-moi, à part Elissa Keens, qui connaissez-vous, à la guilde... Si vous avez enquêté sur les tormites, nous avons peut-être des connaissances communes. »

    Après tout, il n'était pas interdit de rêver. Tymora veillait sur lui, non ?
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  6. #6
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Quoique la description que fit le conseiller de la guerre laissa au jeune humain une pointe de scepticisme quant à la sincérité de celle-ci, il n'aurait pu mieux choisir ses arguments. La marche, un charnier, où Brus n'était pas plus pressé que cela de se retrouver, le précédent au sortir des égoûts de Manost lui ayant laissé un souvenir encore assez frais, autant d'éléments qui n'étaient pas pour stimuler l'enthousiasme déjà en perte de vitesse du voleur. Mais Lothringen enchaîna immédiatement et la question posée à demi-mots parut autrement stimulante à Brus. Lui, jeune voleur, émigré et parvenu, aurait des connaissances avec le conseiller principal de la grande Manost. Sans doute le conseiller avait-il commis malgré tout un impair car Brus se lança dans l'énumération complète des personnes qu'il connaissait de la guilde, histoire d'être sûr de n'en manquer aucune, de tels liens, on avait trop rarement l'occasion d'en tisser dans le milieu. Brus débuta par ceux qu'ils connaissaient le moins.

    "Oh pour ça, sûr que j'connais du monde à la guilde m'sieur Lothringen! D'abord y a Basile, l'semi-homme, moi je n'lui fais pas trop confiance, j'trouve qu'il a un humour douteux en plus, vous voyez le genre? Mais y aussi Delcia. Ah ça, Delcia l'est bien jolie mais de vous à moi, je crois pas qu'on soit fait l'un pour l'autre, oh j'ai bien essayé, vous savez c'que c'est vous hein, un p'tit sourire par là, un p'tit geste, mais bon, j'ai jamais vraiment eu l'impression qu'elle me prenait au sérieux, vous y croyez vous? Et puis Oriane, bien gentille j'ai trouvé mais discrète, je l'ai plus trop vue depuis qu'on est rentrés 'vec Eroeh. Ca c'tait une chouette mission, ça oui! Y avait Althéa aussi, ici, le récit jusque là effréné de Brus marqua involontairement le pas, tandis que les joues et le front du jeune homme se teintait de rouge, bah Althéa... y a que'qu'chose, je l'aime bien, oui, c'est sûrement quelque chose comme ça, mais vraiment, c'est pas évident à comprendre, et puis elle a beaucoup de problèmes avec sa fille vous savez? Vous n'imaginez pas jusqu'où on a été pour la récupérer!"

    Tout en l'évoquant, Brus se reformait mentalement l'image du bébé qu'il avait plus souvent aperçu qu'il ne l'avait réellement regardé, au moins une fois. Son air étrange, et puis cette peau noire... Le regard de Brus s'arrondit lorsqu'il glissa sur la même peau noire, sur le visage du conseiller. Alors c'était?... Il n'arrivait pas à se souvenir si Althéa avait déjà évoqué de façon précise le père, mais il y avait vraiment peu de chance qu'il s'agisse d'une coïncidence et en saisir la présence physique devant soi était une toute autre chose que de la voiler simplement par la pensée. Une fois de plus, Brus se sentit ridiculement petit en face d'un être qui irradiait de puissance et de charisme à la fois. La jalousie qui aurait dû l'enflammer s'était trouvée immédiatement noyée par l'éminente personnalité du conseiller. Dans le sentiment du gouffre dans lequel il s'âbimait si soudainement, le moindre des mérites qu'il pouvait se trouver cédait sous ses doigts et sous la chape de dépit qui sonnait sur ses épaules. Brus mit quelques secondes à retrouver ses esprits, restait Hugues, et son récit ne reprit que difficilement et bien lentement le train qu'il avait précédemment.

    "Et puis y a m'sieur Hugues, Hugues Montfort j'crois bien. Bien sympa, qui cause bien, mais alors je vous le conseille pas comme partenaire aux cartes, ça non. Non seulement, on s'est pris une peignée, mais en plus, si j'osais m'sieur Lothringen, j'dirais même qu'il s'en foutait... Oui vous voyez, dans l'esprit c'est pas correct, enfin heureusement on n'avait rien misé. D'ailleurs c'est la seule partie qu'on a faite, après il m'a planté là pour aller chercher des ennuis, je l'ai retrouvé quelques ruelles plus loin, il avait une dague dans les côtes et il allait se faire raccourcir. 'Reusement qu'j'étais là! Pour sûr! 'Près ça on est rev'nus à la guilde, sacré soirée celle-là aussi. C'tait lui qu'infiltrait vous-savez-qui, mais bon... Brus haussa simplement les épaules pour s'éviter de répéter ce qu'il avait déjà dit sans fierté. Aux dernières nouvelles il doit t'jours les suivre j'imagine. Alors?"

    Brus lança un regard curieux au conseiller, sans, peut-être, parvenir à y dissimuler une nuance nouvelle dont il espérait pourtant pouvoir masquer l'éclat, celle de l'anxiété.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  7. #7
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Dans le flot de paroles ininterrompu de Brus, il y avait plus d'informations utiles que ce dernier ne pouvait croire, et Lothringen devait faire beaucoup d'efforts pour dissimuler ses réactions. C'est ainsi qu'il nota au passage que Brus avait participé à l'expédition qui avait été chercher Eroeh : il n'était donc pas si débutant que cela. Il apprit dans le même temps que le garçon en pinçait pour Althéa, mais ce qui éclipsa aussitôt cette nouvelle pour lui sans grande importance, c'était d'apprendre qu'il y avait eu un moment où leur fille avait disparu et qu'au lieu de s'adresser à lui, elle était partie seule avec Brus pour la récupérer !! Ah bah c'est sûr, il avait tout un réseau d'espionnage à ses pieds, Brus, et puis il devait se sentir *tellement* plus concerné que le propre père de l'enfant. Etait-ce par peur de sa réaction qu'elle l'avait laissé à l'écart, ou bien avait-elle saisi sa propre fille comme prétexte pour s'isoler avec son prochain amant ? Décidément, on ne pouvait pas lui faire confiance. C'est avec beaucoup de peine que le semi-drow mit de côté cette colère rétrospective pour entendre la suite. Brus finit son discours par la seule nouvelle qu'il avait espérée, et qui correspondait très exactement à ses attentes : il connaissait Hugues. Il l'aurait même sauvé d'une mauvaise passe dont Elissa avait soigneusement omis de lui faire part, elle aussi. En même temps, il la comprenait : apparemment l'affaire était close, et il avait son lot de mauvaises nouvelles ces temps-ci... Mais ça voulait aussi dire que Brus pourrait lui être très utile.

    «Alors ?»

    Lothringen hocha la tête.

    « Oh, je connais certains des membres permanents de la guilde, comme Delcia ou Basile, mais je les ai simplement croisés... Et puis il y a Althéa, bien sûr. » Il sourit tout en regardant Brus. « Ne vous inquiétez pas pour elle et moi, c'est de l'histoire ancienne... »

    Enfin, pas plus ancienne que leur fille Léodacya, évidemment, qui pour l'heure en était à s'essayer à un langage mystique compris d'elle seule initiée. "Agah bawar papa ?" Il crut bon d'expliquer, non sans soupir.

    « Comment dire ? A l'époque, elle était déjà fermement décidée à épouser un diplomate luménien. D'après votre maîtresse de guilde, elle a elle aussi rejoint l'expédition, d'ailleurs, si vous la cherchez... »

    Si Brus persistait dans cette voie, le semi-drow lui souhaita mentalement bon courage. Elle le ferait tourner en bourrique, comme les autres.

    « Et puis, je connais aussi Hugues Montfort, votre nouvelle recrue. C'est moi qui l'ai ramené à Manost après l'un de mes voyages près d'Aghoralis... en sale état déjà... Et je suis modérément ravi d'apprendre qu'il a encore manqué se faire tuer. Je vous remercie d'avoir sauvé le coup. Il faudrait que je le contacte rapidement, d'ailleurs, si ça vous intéresse... Vous pourriez le chercher lors du campement de ce soir avec une lettre que je vous donnerai, et retourner à Manost dès demain si vous le souhaitez... Je peux vous dédommager en or, ou autrement... Qu'en dites-vous ? »

    Il désigna du regard son escorte, qu'ils avaient fini par rejoindre, près du capitaine.

    « Vous avez sur eux l'immense avantage d'être capable de le reconnaître.»

    Et puis d'être plus discret, aussi.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  8. #8
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Si Brus aurait dû éprouvé un soulagement complet après les précisions qu'avait apporté Lothringen quant à son passé avec Althéa, il n'en gardait pas moins un fond de dépit, d'abattement, comme une trace qui ne se serait pas complètement effacé. Et elle suivait l'armée. Dès lors fallait-il partir, ou rester? Brus ne savait trop que faire, mais le conseiller, qui reprit sur Hugues, parvint sans difficulté à regagner son attention. Brus hocha simplement la tête lorsque celui-ci le remercia, puis il écouta sa proposition avec attention. Un travail de messager? Pourquoi pas, d'autant plus qu'on ne refusait pas un tel employeur, l'opportunité était belle. Cela lui permettrait également de suivre l'armée sur une courte de distance - elle n'irait sans doute pas bien loin ce jour-là - afin de satisfaire sa curiosité.

    "C't entendu m'sieur Lothringen! finit-il par dire avec aplomb. J'tâcherai d'faire vite, pour sûr. Quand souhaitez-vous m'donner la lettre? Z'en attendez une réponse? Et, euh... qu'est-ce que vous vouliez dire par me dédommager "autrement"?"

    Brus salua d'un bref signe de tête les soldats qu'ils avaient rejoint et qui, soit l'ignoraient tout à fait, soit avaient un regard pour le moins intimidant.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  9. #9
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    « Je n'entendais rien de spécial, c'était la part de votre imagination et de vos besoins du moment. Je peux vous faire un bon au porteur pour que la forge vous prépare une arme sur commande, par exemple, en envoyant la note de frais au palais. Ce genre de choses. »

    Il se souvint avec une certaine émotion attendrie des dix bonnes minutes d'extase éhontée qu'il avait jadis passées à admirer les haches de mithril que lui avait forgées Saladrex. Peut-être que cela intéresserait Brus, peut-être pas, à lui de voir.

    « Pour la lettre, je pourrais vous la rédiger dès maintenant, mais avec la pluie, il n'en resterait pas grand chose, et je pense que vous n'avez absolument aucune chance de retrouver Hugues tant que l'armée sera en mouvement. Une bonne partie des volontaires marche n'importe où, n'importe comment, et pour l'instant, les militaires le tolèrent, mais lorsqu'on aura dressé les campements, les sergents feront la chasse aux isolés. Il est impossible de faire passer des ordres efficaces ou des informations sans un minimum de discipline... A ce moment-là, vous aurez plus de facilité à trouver les tormites, et Hugues parmi eux, j'espère. En fait je dois lui donner des nouvelles assez graves de sa famille, de celles qu'il vaut mieux donner directement que sur papier, je vais donc l'inviter à passer me rendre visite à l'état-major. Quand vous lui aurez remis la lettre, que je vous rédigerai donc ce soir, de deux choses l'une : soit il est prêt à venir sur-le-champ, et il aura sans doute besoin de votre aide pour le guider. Soit pour une raison ou pour une autre il ne vient pas, et dans ce cas j'attends de vous que vous me rapportiez la réponse... »

    Ouf ! Voilà qui était clair, et formel, il l'espérait. Il ne pouvait s'empêcher de se demander si Mornagest serait ravi de son initiative ; la dernière fois qu'ils s'étaient vus, son amnésie avait créé entre eux une gêne assez palpable... mais Lothringen ne pouvait pas le laisser partir avec l'armée sans lui dire au moins sa façon de penser. Le semi-drow remonta en selle, et désigna celui des gardes blancs qui se tenait le plus près de lui :

    « Haldir, je vous présente Brus. Il lui faudrait un cheval pour faire l'étape. »

    Haldir s'inclina sans un mot et revint quelques minutes plus tard avec un petit cheval trapu de robe alezane, qu'il avait dû réquisitionner auprès de la garde. Le cheval regarda Brus de travers tout en soufflant bruyamment des naseaux.

    « Brus, je vous présente Colère », commenta Haldir avec un demi-sourire. En dépit de son nom et de son impatience manifeste, Colère semblait robuste, avec un pied sûr qui ne glisserait pas dans la boue, et un bon sens teigneux qui ne se mettrait pas en panique au premier reflet dans l'eau.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  10. #10
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    "Ce genre de choses", les mots dorés résonnèrent encore un peu dans son esprit. La générosité du conseiller, que Brus avait trouvé jusque là plutôt sévère d'aspect, le laissait tout songeur à ce qu'il pourrait bien imaginer, et surtout, à quelles limites devait-il borner son imagination! Mais le jeune homme dut délaisser ses rêveries rapidement, Lothringen enchaînant sur le détail du travail qui lui était confié. Il tâcha d'en suivre et d'en comprendre le mieux possible la teneur. Lorsqu'il eut fini, Brus hocha la tête sous la pluie fine, qui l'obligeait régulièrement à cligner des paupières.

    "Ce s'ra fait."

    Sur ce, Lothringen convoqua l'un des gardes qui s'en fut chercher une monture pour lui. Le garçon des rues ne put s'empêcher de retenir une moue sceptique. Un cheval? Il n'avait jamais eu l'occasion d'en monter. Mais le garde revenait déjà. Brus dans sa confusion salua indifféremment les deux en s'inclinant. Il allait se ridiculiser et on lui retirerait la mission! Et pourtant il ne voyait pas d’échappatoire. Peut-être n'était-ce pas si difficile après tout...

    "M'sieur Haldir, m'sieur Colère, 'chanté! Euh, j'vous suis m'sieur Lothringen, permettez une minute..."

    Plein d'appréhension, Brus agrippa le pommeau de la selle comme il avait vu Lothringen le faire un instant plutôt et tenta en l'imitant du mieux qu'il put de se hisser en selle.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  11. #11
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Haldir lui attrapa la jambe pour l'aider à monter et Brus bascula sans grâce à califourchon sur la selle, soit à peu près dans la position attendue, à ceci près qu'il était en train de s'empaler sur le pommeau. Il se recula avec circonspection et passa une bonne demi-minute à chercher à attraper les éperons. Haldir lui remit encore les rênes tout en soufflant à mi-mot :

    "Asseyez-vous au fond de la selle, et si vous perdez l'équilibre raccrochez-vous à la crinière plutôt qu'aux rênes, Colère le vivra mieux."

    De son côté, Lothringen n'avait rien vu ; c'était l'ensemble de la garde blanche qui enfourchait à son tour, et le conseiller était pressé de se mettre en route. Il finit par balayer du regard la petite compagnie pour vérifier qu'elle était prête, et celle-ci se mit enfin en branle, au pas, accompagnant l'armée en suivant le bord de la route. Il pleuvait toujours à verse et les conversations se faisaient rares, chacun cherchant à économiser son énergie en vue d'une route qui promettait d'être longue. Au bout de quelques heures cependant, même la pluie se lassa. L'éclaircie arracha des soupirs de soulagement et des sourires à tout le monde, cavaliers comme piétons. Certaines unités marquèrent une pause d'une petite demi-heure pour déjeuner en bord de route, mais la plupart préférèrent ne pas s'arrêter, afin de ne pas perdre le rythme lent, mais régulier de leur progression.

    Le semi-drow rabattit sa capuche en arrière et tordit sa cape trois ou quatre fois, laissant goutter de l'eau sale par ruisseaux. Le reste de l'escorte n'était pas en meilleur état, et il faudrait plus qu'un rayon de soleil un peu pâlot étriqué entre deux nuages pour sécher tout cela. Soulagé de ne plus avoir à se recroqueviller sur lui-même pour tenter d'amasser un peu de chaleur, Lothringen choisit ce moment pour reprendre la conversation.


    "Brus, je ne vous ai pas demandé comment vous aviez connu la guilde, tout à l'heure... Vous êtes originaire de Manost ?"

    Tout semblait l'indiquer, mais l'histoire d'un gamin des rues a souvent un ou deux épisodes pénibles, et Lothringen voulait laisser à son interlocuteur la possibilité de s'arrêter où il voulait.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  12. #12
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    De l'équilibre il en avait et malgré son inexpérience, suivant les conseils du dénommé Haldir, il parvint à suivre le groupe sans commettre d'impair. Tant qu'on poursuivrait sur ce train-là Brus ne doutait a priori pas de pouvoir suivre, il espérait simplement qu'on n'aurait pas à se lancer soudainement dans un galop effréné, que ce fût pour fuir ou pour mener une charge épique contre les flancs de l'armée mélandienne, le cas échéant il n'estimait pas à plus de quelques secondes son temps de tenue en selle. C'est avec ce sentiment diffus d'appréhension et avec une vigilance de tous les instants que la route se poursuivit. Comme l'humeur générale était à la morosité humide et crottée, Brus passa son temps à détailler ses nouveaux compagnons de route. La boue et la pluie avait beau ternir leur éclat, la garde blanche impressionnait fortement le jeune voleur. Manost ne manquait pas de paladins en armure polie mais ceux-là dégageaient une toute autre aura, et Brus n'était pas persuadé du tout du fait qu'ils soient effectivement paladins. Il émanait d'eux un degré de maîtrise et de dangerosité bien supérieur, comme si chacun des membres était le maillon d'un piège implacable qui s'abattrait sur quiconque délaisserait sa raison pour prétendre passer outre leur garde. Une sacré tapette à souris en somme. L'image lui vint soudainement et il retint avec peine un éclat de rire qui aurait attiré l'attention de son entourage si sérieux. Et puis à cet égard même, s'il n'était qu'un insecte à côté du bout de fromage alléchant qu'était le conseiller et par conséquent qu'une présence insignifiante à côté du mécanisme de mort de la garde, il n'était pas certain pour autant d'éviter tout dégât collatéral du déchainement de violence mortelle qui accompagnerait l'éventuel déclenchement de celui-ci.

    Cependant lorsque la pluie s'estompa, bien plus tard, les pensées de Brus n'étaient non plus dirigées vers l'escorte mais vers son fessier qui commençait à lui faire parvenir de douloureux échos à chaque pas de Colère. La voix du conseiller s'éleva soudain. Brus sourit brièvement à l'image du fromage qui se superposait de nouveau à ses yeux puis il réfléchit à la question. Comment avait-il rejoint la guilde? Cela faisait quelques temps déjà mais l'histoire lui revint vite.


    "Non m'sieur Lothringen, d'Athkatla, en Amn! C'est d'l'aut' côté d'l'océan, savez? Mais c'est vrai que j'suis à Manost depuis quelques temps maint'nant, et c'est ma nouvelle maison! Athkatla j'en suis parti parce que je n'pouvais pas y rester et en arrivant ici, ça t'nait un peu du rêve manostien, voyez? Et je crois bien qu'j'ai fini par m'refaire ici, même si au début c'tait mal parti, pour sûr. J'ai rencontré m'dame Elissa en essayant d'lui tirer sa bourse, quand elle m'a rattrapé j'ai cru qu'elle allait m'faire raccourcir ou m'envoyer moisir au mitard, savez, mais non. Elle m'a donné ma chance et d'puis j'fais partie d'la guilde."

    Depuis il avait du fait chemin jusqu'à la situation présente et pourtant l'enchainement logique ou hasardeux des événements sur lequel il pouvait jeter un regard rétrospectif ne l'éclairait pas plus sur son avenir. Brus allait retourner spontanément la question à Lothringen puis il hasarda discrètement un regard en biais vers le conseiller. Celui-ci ne faisait pas tellement couleur locale dans les rangs, un semi-drow conseiller d'une cité helmite! Manostien d'origine, il ne l'était sûrement pas. Pouvait-il pour autant lui poser la question? Sa curiosité était trop forte et pour que le conseiller ne se doute de rien et qu'il ne lui oppose pas un refus catégorique en captant l'incongruité de la question, Brus lança avec tout le naturel qu'il put afficher :

    "Et vous, m'sieur Lothringen?"
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  13. #13
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Brus n'étant manifestement pas du genre à se gêner, Lothringen s'était attendu à se voir retourner la question. Pas que ça le dérange, tant qu'on restait dans les grandes lignes et qu'on oubliait bon nombre de détails embarrassants. Mais il y avait fort à parier que même le peu qu'il dirait surprendrait son interlocuteur, qui devait s'attendre à quelque chose d'un peu plus «drow. »

    «Je suis moi aussi originaire de Féerune... J'ai grandi dans la grande forêt du Téthyr, puis j'ai voyagé. Les Plaines Etincelantes, le Calimshan... J'étais mercenaire à l'époque, louant mes services aux milices des cités ou aux armées en campagne. Le culte de Helm était assez répandu dans la profession : c'est comme cela que j'ai entendu parler de la grande cité helmite sur le continent neuf, et j'ai voulu voir par moi-même. »

    Lothringen devenait rêveur. Demi-vérités, demi-mensonges. Il avait embarqué pour fuir son passé drow autant que pour découvrir de nouvelles terres. Et à présent ? La Cité Bénie n'avait plus de divinité tutélaire et s'en tirerait à bon compte si cela ne lui coûtait pas sa survie ; lui-même n'était plus helmite depuis longtemps. Quant à celui qu'il avait fui, de toute évidence, il n'avait jamais vraiment perdu sa trace. Plus rien ne le rattachait à Manost, sinon l'histoire qu'il y avait écrite depuis plus de deux ans qu'il y vivait, et les liens qu'il y avait tissés. C'est-à-dire beaucoup de choses.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  14. #14
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Brus connaissait les noms prononcés par le conseiller sans s'y être jamais rendu. Le Téthyr et le Calimshan, deux contrées au sud de l'Amn qui figuraient chacune dans l'imagination de Brus sous un voile de mystère et de représentations bien épais. Cependant s'il avait entendu toutes sortes de choses à propos des drows, le fait que Lothringen ait grandi au Téthyr le laissa perplexe. Toutes les légendes populaires rapportaient l'existence d'un monde souterrain et le fait que les drows y vivaient exclusivement, en compagnie de certains nains ou gnomes ainsi qu'avec bon nombre d'autres créatures qui, si elles étaient toutes plus hideuses les unes que les autres, avaient le bon goût de rester sous terre. Le conseiller en avait peut-être vu quelques-unes d'ailleurs. Mais comme il n'avait pas mentionné son monde d'origine Brus hésita à en prendre l'initiative. Le conseiller pourrait bien l'y envoyer seulement pour avoir été trop curieux! Le jeune voleur se passa une main sur la nuque en réfléchissant.

    "Alors z'êtes helmite vous aussi? Sauf vot' respect votre Eroeh je l'ai pas trouvé tellement accomodant, pour pas dire un peu désagréable." Brus avait encore en mémoire le très inconfortable voyage du retour en tonneau. "Croyez qu'il ramènera vot' dieu? Comment on s'y prend pour faire un truc pareil?"
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  15. #15
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen sourit à demi, tout en remontant un peu sur les rênes.

    "En fait je ne suis plus helmite, je me suis converti à Tymora peu de temps avant mon entrée au Conseil. Alors, comme cela, vous trouvez les helmites sévères ? Austères, rigides peut-être, avec l'air de ne pas savoir rire et de croquer du devoir au p'tit déj ?"

    Il s'amusait beaucoup. S'il n'était plus helmite, ce n'était pas le cas des gardes du Grand Emissaire qui les cernaient, et qui, tout en ayant l'air de scruter l'horizon, ne perdaient pas un seul mot de la conversation.

    "Je ne connais pas vraiment Eroeh, c'est à peine si je l'ai croisé deux ou trois fois, mais je vous trouve dur avec lui. C'est quelqu'un qui a passé plus de deux cents ans pétrifié dans une chapelle commémorative au fin fond de la campagne. Les gens qu'il a aimés sont morts, le monde qu'il connaissait n'existe plus. Et pour finir, alors qu'il essayait tant bien que mal de réapprendre à vivre, on est venu le tirer de sa retraite pour qu'il devienne le dernier grand-prêtre d'un dieu mort... Je n'appelle pas ça un destin enviable."

    Il demeura songeur quelques instants, la pensée tournée vers Ravestha, qui vivait apparemment plus mal encore la perte de son dieu, peut-être parce qu'Eroeh avait conservé une sorte de lien spirituel que le Grand Emissaire, quant à lui, avait bel et bien perdu.

    "Je ne crois pas qu'il soit possible de ramener Helm, Brus. Bien sûr, tant qu'il aura des adorateurs, une partie résiduelle de sa conscience subsistera, mais en règle générale, quand un dieu tue un autre dieu, il n'y a pas de retour possible..."

    Il cherchait en vain des contre-exemples. Non, un nouveau dieu pouvait récupérer le domaine de Helm - Torm semblait en bonne voie - mais le Gardien ne saurait revenir, à moins que le père des dieux lui-même ne s'en mêle.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  16. #16
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Brus écouta le court résumé proposé par le conseiller sur la vie d'Eroeh. Il fallait bien admettre que c'était une trajectoire on ne peut plus particulière. Le jeune voleur haussa les épaules avec une moue perplexe, il avait l'air de dire qu'il comprenait ces circonstances atténuantes mais que, pour autant, ça n'excusait pas tout. Quant aux helmites, Brus sourit à la phrase taquine du conseiller. Si beaucoup des helmites qu'il avait croisés correspondaient en effet à cette description, d'autres y échappaient pourtant. Il pensait encore une fois au vieux Corwyn, qui, à la différence de ses collègues, le prêtre Mical si imposant, et la paladine Chandara plus empruntée, gardait une attitude relâchée malgré son air effectivement austère, comme un élastique distendu qui ne s'embarrasse plus de la forme qu'on veut lui faire prendre. Pourtant tous avait perdu leur dieu et la réponse négative de Lothringen sur son possible retour lui laissa une inexplicable mélancolie. Si Eroeh pensait de même il devait se demander que faire face à tant de vanité. Et pour tous les helmites qui restaient loyaux à leur divinité, Brus conservait une forme de respect mêlé de perplexité mais aussi d'une certaine tristesse. Il passa la main sur sa besantine, à l'endroit où sous le cuir détrempé devait se trouver sa statuette de Waukyne. Elle aussi était morte et elle aussi ne reviendrait pas. Brus secoua la tête pour dissiper les idées noires qui commençaient à l'envahir. Autour d'eux la nature gardait sa force et sa tranquillité, resplendissait dans sa robe étincelante de gouttes d'eau sur lesquelles un soleil courageux faisait miroiter ses rayons à travers l'amoncellement grave et dense des nuages. Brus prit une grande inspiration puis se laissa aller sur la selle de Colère, où la pratique commençait de lui donner de l'assurance.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  17. #17
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Faute de réponse, les pensées de Lothringen poursuivirent leur errance. Au-delà du drame personnel que représentait pour beaucoup de citoyens la perte de la divinité à laquelle ils avaient voué leur vie, la mort de Helm allait anéantir de manière irrémédiable les efforts déployés durant plus de vingt ans pour établir fermement sur ses bases la théocratie manostienne... A supposer qu'ils remportent la guerre, le chaos menaçait de s'emparer de la cité privée de chef, de dieu et de projets, ou plutôt, livrée aux ambitions contradictoires des factions religieuses. A supposer qu'ils remportent la guerre : et cela seul constituait une hypothèse largement contestable. Et il restait là à mentir et tenter de faire bonne figure, mentir et tenter de rassembler ce qui pouvait l'être, au rythme des piétons, alors que son sentiment était à mille lieues, moitié à Aghoralis assiégée, moitié plus en avant sur la route... Si encore il pouvait combattre, au moins aurait-il l'impression d'avoir une influence quelconque sur les événements ! Mais non, il restait là sagement bien qu'il n'y ait déjà plus sa place, à attendre il ne savait quelle catastrophe en formation, s'accrochant moins au pouvoir qui se délitait qu'à son éthique de responsabilité... Sans raison particulière, il pensa alors à Mornagest. Amnésique. Qu'il avait revu si rarement depuis son réveil. Il était en train de le perdre, lui aussi.

    Au diable la mélancolie ! Trop de temps pour penser, ce n'est pas bon pour le moral. Sous lui, Lothringen sentait son cheval épuisé de marcher au pas, et impatient de se dérouiller les jambes dans les près. Lui aussi se lassait d'attendre et de feindre la discipline. Quelques minutes plus tard, le semi-drow n'y tint plus, et, délaissant la route, il poussa soudain un triple galop enfiévré dans les hautes herbes. Sans se concerter, les gardes du corps rejoignirent la cavalcade : il ne fallait pas que le conseiller se retrouve exposé un seul instant. Après quelques minutes de course folle, le semi-drow s'arrêta net, à bout de souffle et le visage en feu, mais heureux comme un enfant après une bêtise longuement méditée. Il flatta l'encolure fumante de son cheval, et rit en voyant la mine réprobatrice de l'un des gardes.


    "Ah, ne faites pas cette tête. Je vous ai vu pousser votre monture pour tenter de me dépasser ! Nous avions tous besoin de nous dégourdir un peu..."

    Un demi-sourire d'Haldir lui signala qu'en ce qui le concernait, il avait vu juste. C'est alors que le conseiller chercha du regard le jeune voleur qui les accompagnait.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  18. #18
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    De la nature bruissante de vie, les pensées de Brus s'étaient envolées vers une foule de visions ensoleillées des toits de Manost à ceux d'Athkatla, il y trouvait la quiétude. Soudain, au moment où sa vigilance retombait, la troupe se mit en mouvement, le conseiller le premier, puis sa garde, forcée de réagir. Brus n'avait pas encore bien réalisé ce qu'il se passait ni les raisons de cette envolée soudaine que Colère prit la décision unilatérale de les imiter, visiblement lui aussi impatient de se dégourdir. Le jeune et inexpérimenté cavalier qu'il était eut tout juste le temps d'accrocher les poils de la crinière de son cheval pour ne pas vider les étriers. S'en suivit une cavalcade dont il n'aurait, et pour longtemps, que le souvenir de la cuisante douleur des percussions violentes et régulières de la selle sur son pauvre fessier déjà meurtri. Lorsque Colère eut rejoint les autres montures, Brus, miraculeusement toujours en selle, était blanc comme un linge. Se tordant sur le dos du cheval, il gémissait, incapable de retrouver une position indolore. Il parvint avec peine à articuler :

    "Q'est-ce qui s'passe m'sieur Lothringen?... J'veux mourir... J'ai mal... Il reprit son souffle quelques secondes avant de reprendre, une douleur sincère sur le visage : M'landis est encore loin? J'crois qu'si Colère pouvait leur botter le derrière comme il vient d'ruiner l'mien, la guerre s'rait finie... pour sûr..."

    Et il se courba une nouvelle fois sous la douleur.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  19. #19
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Partagé entre la culpabilité et une vague envie d'éclater de rire devant les réactions légèrement excessives de l'adolescent, Lothringen se mordit les lèvres quelques instants avant de se décider à répondre.

    « Hum, c'est ma faute. Je n'en pouvais plus de me traîner au pas, un pur sang entre les jambes, et j'ai voulu m'amuser un peu. Mais je n'ai pas songé que Colère vous forcerait à suivre le mouvement... »

    A tout prendre, si Brus était à ce point débutant - et inutile de nier, avec un peu d'assiette on ne se tape pas l'arrière-train sur la selle, surtout au galop – c'était un petit miracle qu'il n'ait pas fait une mauvaise chute. Sur ce genre de terrain, il suffisait que le crâne heurte une pierre ou une racine, et la virée sportive avait vite fait de devenir un accident fatal...

    « Bon, je ne recommencerai pas, promis. Pour votre douleur, ça va passer. On va attendre un peu. »

    Le semi-drow relâcha un peu les rênes, histoire de laisser son cheval examiner de plus près ces herbes basses qui semblaient le fasciner depuis quelques temps déjà, et se mit à observer le paysage. Ils se trouvaient au beau milieu d'un pré qui devait servir de pâture pour les moutons , à en croire la hauteur de la végétation et les crottes racornies ici ou là entre les flaques. Il crut se rappeler la présence d'un village, à une lieue plus au nord, mais il n'avait aucune certitude. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas remonté la voie côtière... Depuis l'affaire de la relique, peut-être, ou même son voyage vers Melandis, en compagnie de Seina ? Voilà qui datait.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  20. #20
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Brus se contenta de hocher la tête, même s'il doutait que la douleur passât si vite que cela. Il aurait été, quant à lui, incapable de dire où ils se trouvaient maintenant. La route qui les avait menés de Manost au village où ils avaient rattrapé les magiciens, lorsqu'ils étaient à la recherche d'Eroeh, pouvait bien être celle-ci comme n'importe quelle autre, les souvenirs de Brus étaient assez flous et à la réflexion, le groupe avait plutôt évité les routes. Pourtant il devrait tâcher de se souvenir de celle-ci s'il devait rentrer seul à Manost le lendemain. Le jeune voleur se gratta la nuque et jeta un regard circulaire autour de lui. La colonne des soldats s'étirait d'un horizon à un autre. Où donc tout ce monde camperait-il? Et tout à l'heure il lui faudrait trouver Hugues parmi eux. La mission serait plus délicate qu'une simple course. Brus renversa sa nuque en arrière et fixa le ciel. Un point lui échappait toujours.

    "Dites, m'sieur Lothringen, si Helm n'pourra pas revenir, que croyez-vous qu'Eroeh compte faire? Et comment expliquez-vous qu'il ait toujours ses pouvoirs quand tous les autres ont perdu les leurs?"
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  21. #21
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen réprima un haussement d'épaules impuissant. Il était devin, d'accord, mais son art avait ses limites...

    « C'est plutôt à lui qu'il aurait fallu poser la question... Ou au moins, à un prêtre. Ce que je sais de la magie cléricale provient tout droit de mes lectures et s'arrête là. J'imagine que le lien entre Helm et Eroeh est particulièrement fort, de sorte que c'est à lui que s'accroche le résidu de ses pouvoirs divins... Peut-être y a-t-il sur Féerune deux ou trois autres grand-prêtres ou champions de Helm qui se trouvent dans le même cas ? En tout cas ça nous prouve qu'un dieu, même mort, continue d'exister tant qu'il a des croyants. Il me semble qu'on parle de dérive dans le plan astral, de conscience parcellaire entretenue par la foi... Enfin peu importe. »

    Toutes ces questions ne le touchaient pas vraiment. Le plus important, c'était le nombre des helmites qui n'avaient PLUS ces pouvoirs, et qui allaient se retrouver au combat comme des guerriers débutants alors qu'ils étaient jadis des paladins ou des clercs de grande compétence. Eroeh à lui seul ne compenserait pas cela. Il se figura, un instant, un grand guerrier en armure intégrale qui boitille lamentablement vers le champ de bataille. Voilà à quoi ressemblait l'armée manostienne, à présent...
    Le semi-drow baissa les yeux vers le sol détrempé par la pluie, et dont la boue remontait jusque sur ses bottes. Il allait passer un bon bout de temps à nettoyer tout cela, ce soir.


    « Quant à savoir ce qu'il compte faire... Je m'en tiendrai à ce qu'il a annoncé : il veut rassembler les helmites qui refusent de se convertir et leur faire connaître la volonté de Helm, puisque son lien avec lui semble n'être pas rompu. »

    Y avait-il lieu de douter de sa sincérité ? Contrairement au Haut-Prélat du Cœur Radieux, Lothringen ne voyait pas en Eroeh une menace. Ce dernier redonnait une fierté, une cohésion et une raison de se battre aux helmites déboussolés, et il avait été le premier à soutenir l'effort de guerre. Il ne semblait même pas nourrir d'ambition politique autre que de faire entendre la voix des non-convertis... Après la défection du Grand Émissaire, il comblait un manque, et mieux valait lui qu'un membre des factions les plus extrêmes du culte hissé là sans légitimité aucune par un simple appel d'air.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  22. #22
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Brus hocha mollement la tête, peu satisfait de la réponse du conseiller, qui n'avait pas ajouté grand chose à ce qu'il savait déjà. S'il avait raison sur un point, qu'il aurait dû demander à Eroeh, c'était d'autant plus frustrant qu'il ne l'avait effectivement pas fait, que sur le moment il n'avait pas encore réalisé ce qui se passait ni deviné les grands bouleversements qui affecteraient ensuite Manost. Les Tormites prendraient donc le relais, comme l'avait laissé entendre la lettre qu'ils avaient interceptée, du moins ils en avaient l'intention. Les choses seraient-elles si différentes? Brus n'avait jamais établi de distinction claire entre les deux cultes. Et que dirait la population? Seules les hautes sphères auraient leur mot à dire? Autant de questions desquelles Brus ne percevait pas l'ombre d'une réponse. Et comme il n'en apprendrait pas beaucoup plus avant d'avoir remis les pieds à Manost, il les rangea de côté pour sauter du coq à l'âne :

    "Alors comme ça z'êtes allé en Calmishan? C'est vrai tout c'qu'on raconte d'ssus? Z'avez vu Port-Calim? Des djinns?"
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  23. #23
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen rassembla ses souvenirs, pas si anciens que cela, de son séjour au Calimshan. Ses impressions se superposaient, mêlant splendeur rayonnante et misère noire au gré des ruelles et des quartiers... Selon la garniture de leur bourse, les voyageurs ne devaient pas visiter la même ville.

    « Calimport... J'y ai séjourné, oui. C'est même de là-bas que j'ai embarqué pour Dorrandin. Ça donne surtout une impression d'immensité, de démesure. Elle est tellement étendue qu'ils ont dû renoncer à la doter d'une enceinte extérieure. C'est la plus grande cité des Royaumes, vous savez ? Je n'ai dû en voir qu'une infime partie. La plupart des visiteurs se laissent sans doute éblouir par ses couleurs chatoyantes, ses innombrables tours, ses piliers ouvragés et ses dômes de métal brillant. Pour ma part je me souviens surtout des rues assourdissantes et sales encombrées de charrettes, de miséreux, et de hordes d'esclaves...»

    A ce moment-là de son récit, il s'interrompit, s'assombrissant. Il pouvait excuser la foule et la misère, toute grande cité charrie après soi ce type de problèmes. Mais la vision de l'esclavage le révoltait toujours, tout en remuant le couteau dans une plaie mal refermée.

    « J'ai aperçu un djinn, une fois. Il accompagnait son maître sur les remparts du drudach, là-haut, là où marchent les riches. Il était revêtu de soie et portait un sabre d'une taille impressionnante, mais sur son visage, il portait le même esclavage que les autres en contrebas... »

    Il reporta son attention sur Brus. N'avait-il pas dit être originaire d'Amn ?

    « J'imagine qu'Athkatla doit présenter le même genre de contrastes, non ? Après tout c'est une grande cité du sud elle aussi... Peut-être un peu moins étouffante... Calimport était insupportable pour cela, surtout quand le vent soufflait du nord les sables du désert. »
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  24. #24
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Les choses étaient différentes à Manost et à Athkatla, l'aura helmite qui englobait la première donnait à toutes les activités qui s'y déroulaient comme l'agrément d'une bonne pensée et même les plus répréhensibles d'entre elles passaient pour si minoritaires sous l'éclat des murs blancs de la cité qu'on ne pouvait au pire que les considérer de la même sévérité bienveillante avec laquelle on accuse un enfant de son erreur, et, au mieux, que les ignorer. Aussi, et même si le conseiller échappait à l'archétype helmite de base, Brus hésitait à mentionner son passé et s'en tint-il à une version neutre.

    "Je n'dirais pas qu'il y avait cette démesure, mais, comme vous dites, il y avait bien ces contrastes, pour sûr. C't'une cité très fermée, y a beaucoup d'gardes, et puis les sorciers encagoulés aussi, ils arrivaient comme ça d'nulle part, et hop, ils embarquaient quelqu'un, ils blaguaient pas avec la magie, enfin je crois qu'à force ils ont fini par avoir des problèmes, m'enfin surtout, il y a d'grands murs partout! Autour d'la ville bien sûr, mais 'tour de chaque quartier aussi. Et dans les quartiers pauvres tout est tassé comme si on avait essayé d'y faire rentrer un maximum de choses. Finalement, les quartiers les plus riches c'est ceux où il y a l'plus d'espace. Et pour l'esclavage c'tait interdit je crois bien, enfin moi et la loi 'savez... Euh, 'fin bref, en tout cas ça empêchait pas qu'il y en avait, mais c'tait discret."

    C'était drôle pour le jeune voleur de reparler de sa cité, il ne l'avait pas fait depuis son départ, du moins il n'avait pas fait plus qu'en mentionner le nom. Elle poursuivait sans doute sa vie sans lui, comme s'il n'en avait jamais fait partie. Lui, la poussière dans l'engrenage.

    "Et comment est-ce que vous êtes devenus conseiller? Surtout en étant plus helmite, et puis... et puis vous arriviez d'nulle part."
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  25. #25
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen sourit de ce nouveau coq à l'âne - la pensée de Brus était décidément difficile à suivre – mais surtout de sa franchise. De nulle part ! Exactement. Nombreux étaient les manostiens qui pensaient la même chose et ne le disaient pas. On l'avait traité de parvenu, d'intrigant, de quota des minorités... mais toujours dans son dos.

    « Quand je suis arrivé à Manost je n'avais nullement l'intention de changer de métier ; j'ai donc cherché à rejoindre la guilde de mercenaires locale. Oui, la Vierge d'Argent ! Il y a deux ans, la maîtresse de guilde n'était pas encore Elissa Keens, mais une certaine Banshee Sangdelune, originaire de Melandis. Toujours est-il qu'à défaut de parvenir à la rencontrer, je me suis lié à ses seconds, et que j'ai rapidement été mêlé, pour le compte des autorités manostiennes, à des affaires assez confidentielles, comme des enquêtes sur des dérives du clergé, ou sur l'assassinat d'un conseiller... Je me suis aussi joint à une chasse aux vampires qui m'a amené à côtoyer plusieurs des conseillers de l'époque. Enfin bref, je suppose qu'à l'usage ils m'ont trouvé compétent, et c'est comme cela que j'ai été nommé au Conseil. Cadeau empoisonné, d'ailleurs, car il venait avec une nouvelle mission aussi délicate et périlleuse que les autres... »

    Il marqua une pause. Il avait lui-même été stupéfait de sa nomination, mais plus pour la couleur de sa peau qu'autre chose. C'est ce qu'il tenta d'expliquer.

    « Aujourd'hui il n'y a plus au Conseil que le Grand Emissaire et moi, mais il faut se représenter qu'il a toujours beaucoup tourné par le passé à cause des démissions, des morts et des assassinats... Manost étant une colonie jeune encore, et marquée par la morale helmite, elle accueillait assez bien les nouveaux venus quand ils avaient fait leurs preuves, pourvu qu'ils soient eux-mêmes helmites. Ma nomination n'est donc pas si surprenante que cela dans ce contexte. En revanche, jamais je ne serais entré au Conseil s'ils avaient su que je m'étais converti... Quand je le leur ai appris, il était en quelque sorte déjà trop tard. Ils ne m'ont pas démis, mais les dents ont grincé. »

    Il serra les lèvres au souvenir de la réaction de Ravestha quand il lui avait avoué sa conversion... ou plutôt, de son point de vue, sa trahison. Le « grincement de dents » était à la réaction du semi-elfe ce qu'est au tsunami le verre d'eau renversé.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  26. #26
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Brus avait écouté avec beaucoup d'attention les paroles du conseiller. S'il avait mentionné ouvertement l'origine incertaine du conseiller lorsqu'il était arrivé à Manost, c'était, en partie, parce que c'était la sienne également. Et membre de la Vierge d'Argent? C'était aussi son cas! Quant à côtoyer des conseillers contemporains, eh bien, il était en plein dedans - quoiqu'il faisait l'impasse sur la chasse aux vampires. Mais après tout, les Mélandiens donneraient tout aussi bien la réplique que des vampires. Il était plus proche des hautes sphères manostiennes qu'il ne l'avait cru! Il restait à faire preuve de sa compétence, et pour le moment, il devait bien admettre, avec un certain dépit, que sur le dos d'un cheval, il ne paraissait pas sous son meilleur jour. D'ailleurs, peut-être fallait-il se remettre en route? Comme on devait l'attendre, Brus précisa :

    "Si vous v'lez repartir, on peut y aller."


    Les détails qu'avaient ajouté Lothringen sur sa nomination n'avaient pas manqué de faire sourire le jeune voleur. D'une certaine façon, il avait joué une belle farce aux helmites et le plus savoureux était qu'ils s'étaient écrasés. Mais c'était en effet plus à la peau noire que Brus avait pensé avant de glisser à demi sur les origines du semi-drow. Lui-même n'avait pas ce problème de peau mais il en avait un, pourtant, qui dans certaines situations dressaient tout aussi bien sur la considération que les gens vous portait les œillères des préjugés et de la méfiance : son jeune âge. Et ce qui était plus frustrant encore, c'était qu'il affectait les inconnus comme les connaissances, et même jusqu'aux êtres les plus proches. Il suffisait de voir comme Elissa le couvait, lui proscrivait les missions "périlleuses", comme elle l'avait réprimandé après qu'il eut suivi le groupe parti chercher Eroeh. S'il oubliait ses débuts difficiles face aux bandits, il trouvait par ailleurs que loin d'avoir démérité, il avait fait sa part du travail, lorsqu'il avait fallu piéger les magiciens, mais aussi lors de leur affrontement contre les ogres et encore au moment de mettre hors d'état de nuire les derniers agents du Zhentarim. Alors à partir de quel âge accédait-on aux hautes sphères? Il ne pouvait pas poser directement la question au conseiller, s'il ne se moquait pas de lui, les gardes de l'escorte le ferait sûrement, déjà qu'il avait surpris des sourires après l'arrivée chaotique qui avait conclu son galop improvisé... Il en trouva une légèrement détournée, qui pour appeler une réponse empirique ne couvrait pas moins le champ de ses interrogations.

    "Et... à part vous et l'grand Emissaire, à quoi r'ssemblaient les conseillers qu'vous avez connus? D'près ou d'loin hein..."
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  27. #27
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen trouva la question pour le moins étrange. Va pour des échanges sur leurs voyages respectifs, sur son accès au Conseil ou ses contacts à Manost... Mais quel intérêt Brus pouvait-il trouver à obtenir des informations sur des individus qui étaient tous plus ou moins morts ou disparus ? Ce n'était plus de la curiosité, c'était de la rage de savoir. Voulait-il vérifier à quel point Lothringen faisait exception ? Philosophe, le semi-drow se dit néanmoins que c'était encore en répondant de bonne grâce qu'il avait le plus de chance de découvrir où cela menait... Tout en donnant le signal du départ à la petite troupe qui se remit en route pour se rapprocher de la Voie Côtière, il répondit :

    « Je n'en ai réellement connu que deux. Le premier, le conseiller Folken, s'occupait de la sécurité intérieure et de la garde ; c'était lui qui travaillait avec la Vierge d'Argent à l'époque. C'était un guerrier semi-elfe assez secret, un peu déséquilibré ; la dernière fois que je l'ai vu, il était saisi d'un accès de folie et s'enfuyait pour ne plus jamais reparaître... L'autre s'appelait Hugues de Breizh. C'était un champion de Helm, un paladin sévère, pur et dur dans la grande tradition helmite. D'ailleurs, il était Procureur. Il a démissionné peu de temps après ma nomination. Les autres n'étaient déjà plus en poste à mon arrivée en ville... Egrevyn était un guerrier-mage semi-elfe qui s'occupait des affaires culturelles, et il a été assassiné à Melandis. Il y a eu aussi plusieurs paladins de Helm, au commerce, ou à la tête du Cœur Radieux... »

    Des humains ou des semi-elfes, paladins ou guerriers, pour la plupart. Et tous helmites convaincus : Ravestha n'aurait pas permis qu'il en aille autrement. Pas de doute, le semi-drow faisait tache dans la galerie. Une tache bien noire, sous le sourire de Tymora. Il se rappelait les propos désabusés du Grand Emissaire, sur le fait que contre toute attente, c'était lui qui s'était montré le plus fidèle, et qui se trouvait encore là aux heures les plus sombres...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  28. #28
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Brus ne trouva pas son compte dans la réponse du conseiller, ou du moins pas ce qu'il attendait, aussi ne poursuivit-il pas son enquête. Malgré cela il était toujours content d'en apprendre plus sur l'histoire de la ville et de ce point de vue, le conseiller était une source de choix, surtout actuellement, pour lui qui ne savait pas lire. Il devrait également corriger ce point-là, nota-t-il mentalement, avec leur dernière sortie, le handicap que cela constituait s'était fait criant. Mais qui apprenait à lire en temps de guerre? Et où irait-il? Dans les temples? Dans des écoles? Brus avait rarement mis les pieds dans les premiers, jamais dans les secondes. C'était encore une curieuse perspective. Brus modifia son assise sur la selle, tentant en vain de ménager les zones douloureuses, dans la mesure où elles l'étaient toutes plus ou moins. Il jeta un œil à l'escorte, qui ne disait rien depuis tout à l'heure. Il chercha des yeux celui qui lui avait donné Colère, difficile à reconnaître sous les heaumes.

    "Et vous m'sieur Haldir? Vous v'nez d'où? Z'êtes paladin? Comment vous êtes dev'nu garde du conseiller?"
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  29. #29
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Brus identifia Haldir sur sa droite, au fait que ce dernier tourna très légèrement la tête quand il l'interpela. Le garde parut aussi hésiter à répondre, comme s'il lui semblait déplacé de sa part de se mêler à la conversation. Mais il côtoyait Lothringen depuis suffisamment longtemps pour comprendre que le semi-drow n'était pas du genre à s'en formaliser. Aussi répondit-il, avec circonspection néanmoins :

    « Je suis... j'étais paladin de Helm, monsieur. J'ai eu le même parcours que la plupart de mes compagnons : entrée au Cœur Radieux, puis repéré pour ma ferveur et mes compétences martiales. J'ai suivi un entraînement spécial avant d'avoir l'honneur d'entrer dans la garde personnelle du Grand Émissaire. » A ce moment, la fierté perçait dans sa voix, celle du membre d'un corps d'élite particulièrement conscient de ses propres mérites. « Je l'ai servi dans tous ses déplacements durant huit ans... »

    Il s'interrompit alors, comme si le sujet était particulièrement douloureux pour lui. Lothringen l'aida un peu :

    « Haldir, son jumeau Hadlis et leurs compagnons formaient la garde personnelle du Grand Emissaire, et cela ne fait guère plus de dix jours qu'ils ont été renvoyés à Manost et demeurent auprès de moi. »

    Il se garda bien de dire que jamais ils ne retrouveraient leur affectation d'origine. Si ni Ravestha ni lui ne leur en avaient parlé, les gardes le devinaient tout seuls, alertés par le comportement étrange de leur maître. D'où une certaine mélancolie en eux, à laquelle s'ajoutait la perte de leur Seigneur assassiné par Tyr...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  30. #30
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571
    Le passage de relai entre Haldir et Lothringen n'avait pas échappé à Brus, et malgré sa curiosité, il ne posa pas plus de questions sur le Grand Émissaire, et notamment sur ce qu'il était devenu depuis. Par conséquent il se trouva un peu à court de questions. Quant au paysage, il avait assez peu changé depuis leur départ, c'était toujours des champs et des pâturages et, au milieu d'eux, qui avançait péniblement dans le sillon de la route, la coulée rutilante de l'armée manostienne. La rumeur portée par le vent ne charriait que le bruit des bottes qui heurtaient contre la rocaille de la voie, un étendard claquait de temps à autres et tout baignait dans le bruissement bruyant des mailles, des voix étouffées, des crissements d'un essieu lorsqu'ils devançaient un véhicule lourdement chargé. Brus se serait bien de nouveau laissé aller sur sa selle, mais comme le souvenir du mauvais tour qu'on lui avait joué était encore vivace, il maintint toute sa vigilance. Et pourtant, comme c'était long. Il tourna son regard vers le conseiller pour la sempiternelle question :

    " Dites, quand est-ce qu'on arrive?"


    hrp : désolé pour ce délai, fin de semaine chargée
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Quête : Le Poing Levé - Mornagest, Chandara et Althéa
    Par Chandara dans le forum Entrée dans la ville
    Réponses: 177
    Dernier message: 21/02/2013, 14h10
  2. Quête : Le Poing Levé - Ailyn, Bellatrix et Lekhtarin
    Par Ailyn dans le forum Entrée dans la ville
    Réponses: 76
    Dernier message: 18/02/2013, 22h56
  3. Quête : Le Poing Levé - Départ des troupes
    Par Lothringen dans le forum Entrée dans la ville
    Réponses: 14
    Dernier message: 28/01/2013, 09h33
  4. [Quête : Le Poing Levé] Dernek
    Par Lothringen dans le forum Le Bosquet des Pierres
    Réponses: 201
    Dernier message: 29/01/2011, 20h48
  5. [Annonce] Quête : Le Poing Levé
    Par Lothringen dans le forum Les Archives du Concile
    Réponses: 15
    Dernier message: 04/05/2009, 21h03

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256