Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 77

Discussion: Quête : Le Poing Levé - Ailyn, Bellatrix et Lekhtarin

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Quête : Le Poing Levé - Ailyn, Bellatrix et Lekhtarin

    La cohue... mais quelle cohue ! Une cohue comme elle n'en avait jamais vu, et même le marché de Manost, pourtant extrêmement fréquenté, ne l'avait pas préparée à ça. Au milieu de cette foule énorme, bondissante, grandissante, Ailyn se sentait plus seule que jamais. Elle se demandait, scrutant les visages, si un jour, le petit village et le laboratoire du Vieux avaient jamais existé.

    Elle voulait suivre les ordres, rejoindre les magiciens, mais pour l'instant, il lui fallait fendre les lignes déjà tracées par les soldats. Elle passait son temps à se cogner aux gens, à s'excuser, à trébucher... Elle trouva une magicienne, là, au milieu, avec de longs cheveux noirs et un air un peu blafard, comme perdue elle aussi, dans la masse.

    Cherchant désespérément à trouver un compagnon d'infortune, elle héla la jeune femme aussi fort qu'elle le put :

    "Héla ! Vous cherchez les magiciens ?"
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  2. #2
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 385
    De justesse, en tirant sur le mors, Lothringen avait pu arrêter son cheval à un pas de la jeune femme qui déboulait sous ses sabots sans les voir. Il ne put manquer d'entendre ce qu'elle disait, et, bien qu'il n'en soit pas le destinataire, remarqua simplement :

    « Si vous cherchez les mages de la guilde, je les ai vus passer il y a une bonne demi-heure... Mais comme ce sont loin d'être les meilleurs marcheurs, vous devriez pouvoir les rejoindre lors de la halte de midi. Ne la ratez pas, en revanche.... Plus on va s'éloigner de Manost, plus les corps de troupe vont s'écarter les uns des autres. »
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  3. #3
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix fixa un long moment la jeune femme qui lui avait adressé la parole. Etait-elle mélandienne. Le fait qu'elle lui parle si poliment lui apprit que non. Elle essuyait peut-être ses pieds sur le tapis. Peut-être pourrait-elle l'inviter à boire le thé, un de ces jours. Une bonne petite guerre et on se mettait à parler à ses voisins. Elle aimait le concept, quelque part. Elle hocha consciencieusement la tête, car c'était apparemment ainsi que l'on répondait. Sa voix lui parut un peu enrouée. Depuis le départ de Vel Cheran, elle n'avait pas ouvert la bouche. Et cela remontait à longtemps.

    "La tumultueuse fréquence des insectes névrosés trouble l'imprécation hormonale des pirates emportés.", finit-elle par dire.
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Se retrouvant face au grand conseiller, Ailyn ne sut que bafouiller quelques remerciements polis mais assez peu audibles, rentrant sa tête dans ses épaules en essayant de lever les yeux vers son interlocuteur.
    Elle se sentit alors ridicule. Dans les prochains jours, il allait falloir faire flamber les mélandiens par paquets de 12, et eux viendraient avec la ferme intention de faire de sa peau leur nouveau manteau à la dernière mode... Ce n'était pas le moment de rougir, même face à un supérieur. Elle releva rapidement le menton et ajouta enfin :


    "Oui, monsieur."

    Elle se tourna alors vers la jeune femme aux longs cheveux noirs qu'elle avait aperçue. Elle lui avait lancé une drôle de phrase qu'elle avait un peu de mal à décrypter. Mais cela faisait sourire Ailyn, pour la première fois depuis un certain temps.
    Se glissant tout près de la jeune femme, elle lui lança :


    "Je m'appelle Ailyn. Je suis apprentie à la Tour des Mages... et vous ?"
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  5. #5
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix avait regardé la jeune femme sourire avec étonnement. L'espace d'un instant, elle parut terrifiée. Depuis le départ de Vel Cheran, plus personne ne lui avait souri. Avant, cette expression n'existait pas. Souvent, elle s'était regardée devant la glace, les yeux écarquillés et les sourcils froncés, essayant de s'effrayer soi-même. Elle s'était trouvée un peu ridicule. La jeune femme en face d'elle était mage. Elle ne connaissait pas les civilités entre membres de cette corporation. Peut-être fallait-il impressionner. Elle écarquilla grand les yeux et montra ses dents. Son sourire était peut-être réussi. Elle décida que la jeune fille était sympathique et qu'elle ferait une compagne de voyage acceptable.

    "La porte de la bouilloire suprême dans sa conjoncture baptise Bellatrix. Dans la tour, la miséricorde nomade présente l'opportunité d'une étoile magique."
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Ailyn ne comprit pas vraiment pourquoi son interlocutrice passait par toutes les couleurs de l'arc en ciel : tout passait sur son visage, de la peur, à la tristesse, à la... joie ? Difficile à savoir devant cette détermination à montrer dents et gencives de manières presque spastique. La jeune femme ne s'inquiéta pas outre mesure : entre maître Zebbigus qui passait son temps à faire une tête d'enterrement printemps, été, automne comme hiver, les apprentis qui avaient eux aussi une humeur assez lunatique... Il y avait là de quoi étudier le lien entre magie, dépression et troubles du comportement...
    Mais l'heure n'était pas à ce genre d'observation.

    Au milieu des soldats et des personnes qui avançaient pas à pas dans les lignes monotones tracées sur des lieux, Ailyn semblait avoir trouvé une personne avec qui communiquer. Et c'était un grand soulagement.

    "Bellatrix ? répéta-t-elle en se grattant une joue. C'est un joli nom."

    Elle laissa passer quelques instants puis poursuivi :

    "Vous savez où on va très exactement ? Non parce que c'est bien gentil de nous envoyer à la rencontre des troupes mélandiennes, mais on va s'arrêter où ? Non parce que la pluie, ça va bien cinq minutes, mais j'espère qu'on ne va pas se taper le crachin pendant tout le trajet..."

    Parler tranquillement. Quelque chose qu'elle n'avait plus fait depuis longtemps. A la Tour, il fallait constamment surveiller son vocabulaire, ne pas dire de grossièreté, donner au choix du monsieur, madame, monseigneur... à force, elle finissait par s'y perdre, et ses cheveux par tomber.
    Et puis, avoir ce genre de considération permettait aussi de ne pas en avoir de plus profonde... et de ne pas céder à la panique. Ailyn n'était pas un soldat, et elle était loin d'avoir la discipline de la plupart des apprentis de la Tour... Paniquer paraissait la seule solution "viable". Et pourtant, elle faisait de son mieux pour ne pas y céder.
    A sa dernière crise de panique, elle avait mis le feu à une grange... Elle n'osait pas imaginer ce que ça pourrait produire sur les soldats qui l'entouraient.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  7. #7
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    La jeune fille lui parlait comme à ... un être humain. D'ordinaire, lorsqu'elle se décidait à troquer sa solitude dorée contre un peu d'air frais, les enfants les plus jeunes se mettaient à pleurer, les mères accouraient et les rentraient bien vite, les enfants plus âgés se moquaient d'elle et parfois lui lançaient des pierres. Peut-être était-ce une coutume locale. Elle ne savait que trop. Mais l'attitude de la jeune fille, Ailyn, la prit au dépourvu. Elle lui parlait, elle lui faisait part de ses pensées. Certes, le discours était clairsemé de jurons mais elle n'en avait cure. Elle s'adressait à elle. Elle fut tellement prise de cours qu'elle manqua ne pas comprendre de quoi il s'agissait. La pluie, le crachin, les troupes, la guerre. Oui, elle était d'accord avec elle. Elle faillit lui dire qu'elle comptait s'essuyer les pieds avant d'entrer chez les mélandiens. Mais Ailyn n'avait pas besoin de le savoir.

    Ailyn était une présence. Une personne vraie. Elle aurait voulu lui dire à quel point elle était heureuse qu'elle parle. Mais les mots s'en allaient en tout sens sans qu'elle puisse en capturer. Elle n'avait plus de mots. Simplement des gestes. Des gestes qu'elle ne maîtrisait plus. Car, contre toute attente, elle ouvrit grand les bras et étreignit la jeune fille.
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Ailyn fut des plus surprises par la réaction de Bellatrix. Comment pouvait-on avoir l'idée de faire ce genre de choses dans un contexte pareil ?
    Pourtant son contact lui fit du bien. Il y avait quelqu'un, là, qui l'entendait et qui éprouvait... de l'empathie, de la compassion. Ca changeait par rapport à d'habitude. Et c'était plaisant.
    La jeune femme se détendit et accepta cette marque d'affection si spontanée.

    Au bout d'un certain temps, elle intervint tout de même gentiment :


    "On devrait peut être continuer à marcher si on veut rattraper la horde de vieux baragouineurs avant midi, non ?"

    Et elle éclata de rire. Pour la première fois depuis longtemps.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  9. #9
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix hocha la tête avant de partir en sautillant d'un pas guilleret dans la direction qu'avait indiquée le mage. Pour une fois, il lui semblait appartenir à une communauté. Certes, ce n'était pas celle des mages de Thay qui n'acceptaient que les hommes. C'était ... peut-être mieux. Quelqu'un s'intéressait de nouveau à elle, lui parlait. Elle s'arrêta soudain et scruta la foule des soldats. Peut-être Vel Cheran était-il parmi eux. Il était parti sans lui laisser de nouvelles. Rien. Pas de promesses qu'il reviendrait. Elle avait passé des jours entiers à l'attendre. En vain. Elle hésita à le raconter à Ailyn. Mais peut-être n'avait-elle pas besoin d'entendre ça.

    Elle continua de scruter les visages. Vel Cheran n'était pas parmi eux. C'est peut-être un peu pour lui qu'elle partait à la guerre. Pour oublier, peut-être. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus peur de mourir. Et la mort constituait une sorte de grand oubli. Elle soupira avant de reprendre sa route.
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Ailyn était très heureuse de marcher près de Bellatrix qui était devenue soudain bien silencieuse. Elles marchaient toutes deux d'un pas plus léger, plus souple, plus facile. Tout paraissait plus facile depuis quelques instants, c'était comme si la vie, dans toute la globalité de ce que c'était, avait repris son cours, comme si la température était montée et que l'orage éclatait enfin, dans toute sa majesté.

    Jetant de fréquents coups d'oeil aux gens croisés au fil des lignes remontées progressivement, Ailyn se demanda soudain quelle était la vie de tous ces gens. Ils avaient tous des amis, une famille, quelque chose à aimer, à détester, et même à faire, autres que d'être là. Quelle était leur vie ? Quelle pouvait être leur motivation ? Combien de litres de larmes avaient été versées pour leur départ à la guerre ?
    Personne ne s'étonnait à la Tour lorsqu'une chandelle s'éteignait, arrivée en bout de course... Et pourtant, quelqu'un avait façonnée cette chandelle et donner corps à la cire... une bougie unique. Unique. Comme chacun des soldats ici présents. Perdu au milieu de cette foule, on avait vraiment du mal à y croire...


    "Dites Bellatrix, lança Ailyn en rabattant son capuchon pour ne pas prendre trop de crachin dans la figure, vous avez de la famille ?"
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  11. #11
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix s'arrêta net et regarda Ailyn sans répondre. Avait-elle de la famille ? Difficile de répondre quand on avait tué ses deux parents. Difficile de répondre quand votre seul et unique amour était parti la semaine avant vos noces sans laisser de traces. Elle faillit éclater de rire puis se ravisa. Un instant et son visage se fit triste. Elle regarda en l'air puis en bas, s'avisa que le lacet de son bottillon était défait et se pencha pour le refaire. Puis elle leva de nouveau le regard vers Ailyn. Ses joues étaient trempées de pluie. Mais peut-être étaient-ce des larmes.

    "Vous ne voulez pas savoir. La commisération muette des étoiles tutélaires élabore l'alchimie relative du silence. Et vous ?"
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  12. #12
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Pas de famille. Pourquoi ? Non, elle n'allait pas demander. Elle savait que ce serait de trop. Malgré les drôles d'élucubrations proférées par Bellatrix, Ailyn avait bien compris le sens très profond de ce qu'elle disait : elle ne souhaitait pas en parler. Et elle comprenait très bien.
    La jeune femme n'avait cependant pas prévu qu'on lui renvoie sa question. En tous cas, pas si vite. Elle réfléchit un instant, repensa au Vieux, éternua, et répondit :


    "J'avais une famille. Ouai, je crois qu'on peut appeler ça une famille..."

    Elle soupira, et un sourire amer passa sur ses lèvres :

    "Mais vous savez, en réalité, je suis une bâtarde dont personne n'a voulu. Puis, j'ai eu une famille. Et un jour, le sort me l'a enlevée."

    Sa gorge se serra. Elle aurait aimé ajouter "mais personne ne veut de moi, d'une manière ou d'une autre".
    Manost l'avait acceptée, et elle sentait qu'elle allait la perdre... comme si elle était destinée à tout perdre, à chaque instant, pour n'évoluer que dans le désert...
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  13. #13
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    "Mieux vaut être une bâtarde qu'une gelée moutarde.", commença à chantonner Bellatrix.

    Elle se mit à danser, sur une musique imaginaire, les mains en l'air, puis en bas. Par moments, elle donnait des coups de percussion dans les airs. Soudain, elle s'arrêta et se tourna vers Ailyn, l'air désolé.


    "Vous me pardonnerez, mais j'ai oublié d'inventer les paroles."

    Elle eut un petit rire contrit.

    "Les miens aussi sont décédés, périmés, envolés, annihilés, balayés, atomisés, pulvérisés. Pffuit ..."

    Elle fit le geste de voler.

    "Mais dans les soupières, vous vous construisez de par vous-même, au bout du compte."
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  14. #14
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Voilà une phrase bien trouvée qui allait devenir la nouvelle citation préférée d'Ailyn :

    "Mieux vaut être une bâtarde qu'une gelée moutarde."


    "Quel dommage qu'il n'y ait pas une suite à cette chanson ! s'exclama-t-elle avec un grand sourire. Il faudra penser justement à les inventer ces paroles... Ca pourra nous permettre de tuer le temps, pendant qu'on marche bêtement sous la pluie..."

    Elle aimait bien la façon de parler de Bellatrix. Elle se retrouvait facilement dans ses images, ses mots, et même ses attitudes. Beaucoup, y compris ses anciens voisins, l'auraient pris pour une timbrée de première classe. Pas Ailyn. Elle trouvait que c'était là une jolie façon de s'exprimer mais aussi de sortir de tous les concepts pré-établis qui pouvaient vous manger la cervelle. Comme le fait de marcher bêtement les uns derrière les autres pour aller... Seule Tymora savait où.

    "Oui, les épreuves nous construisent, et nous déjouons les pièges avec nos petits doigts à nous...quand les problèmes ne viennent pas trop s'y coller à la manière des toiles d'araignées !"

    Elle attendit un instant avant d'ajouter :

    "Bah, vous avez raison, avec un peu de soupe chaude, il y aura toujours un moyen de tout décoller !"

    Après avoir émit un grand soupir, Ailyn poursuivit :

    "C'est quoi votre spécialité magique à vous ? Les potions, les enchantements d'arme, les boules de feu, les boules de neige peut être ?"
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  15. #15
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix fixa un long moment Ailyn comme si elle lui avait parlé dans un langue inconnue. Sa spécialité ? Elle s'y entendait très bien dans le ragoût d'aubergines. Avec quelques champignons, c'était un vrai régal. Mais la jeune fille ne semblait pas parler de cela. Elle mit du temps à comprendre qu'il s'agissait de magie.

    Pour le moment, elle pensait à autre chose. Aux paroles de la chanson. Elles lui vinrent presque spontanément, comme cela arrivait parfois.


    "Mieux vaut être bâtarde que gelée moutarde, padam, padam
    Mieux vaut être gelée que gelée moutarde, padam, padam
    Pas de bras, pas de cœur, juste de la gelée
    Pas de tête, pas de bouche, pas de pets
    Juste de la gelée ..."

    Satisfaite, elle s'applaudit elle-même durant quelques secondes. Puis, elle se retourna vers sa compagne de route et répondit.

    "Hé bien, ma spécialité, c'est l'entropie. Tu en doutais ?"

    Et elle sourit de toute ses dents.
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  16. #16
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Ailyn apprécia la chanson au delà de toute mesure : quel rythme entraînant... Par contre, il faudrait repasser pour les paroles : pas sûr que ça puisse vraiment leur servir d'hymne officiel... En revanche, la demi-elfe s'adapta facilement au changement de ton de Bellatrix, et son passage à une manière plus familière de s'exprimer. Quand on allait mourir, devenir proche rapidement, ce n'était en fin de compte pas si fou...

    La jeune femme fut prise au dépourvu par la réponse Bellatrix. Une entropiste ? Juste à côté d'elle ? Mais ça allait faire des ravages... dans tous les sens du terme...

    "Je pratique moi-même... contre mon gré pour ainsi dire, l'entropie. C'est une discipline magique hors du commun, mais tellement familière des accidents..."

    Elle soupira à nouveau, en repensant à tous ses méfaits, c'est à dire presque chaque fois qu'elle avait voulu lancer un sort...

    "Pour te donner quelques exemples, j'ai fait sauter une grange, transformé une mante religieuse géante en autruche tout aussi géante, enflammé la barbe de maître Zebbigus en voulant enflammer le foyer de mon chaudron... Tout un art, cette magie... dont la maîtrise me semble parfois bien limitée."

    Elle repensa à la fois où elle avait voulu enchanter l'un des couteaux du Vieux... Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il gèle ses adversaires au moindre contact... Ca n'avait jamais fonctionné, par contre, elle avait cru que le couteau avait essayé de lui parler... Elle avait fini par s'en débarrasser en le jetant loin dans le lac, au delà du village, pour éviter de se poser trop de questions quand elle croyait entendre quelqu'un chuchoter lorsqu'elle mettait le couvert... Non, décidément, cette anecdote là resterait pour elle.
    Elle ne saurait sans doute jamais si le couteau avait vraiment murmuré à son oreille... et préférait ne pas savoir.
    Qu'auraient dit les gens si elle leur avait dit qu'elle croyait entendre parler les couteaux, franchement ?
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  17. #17
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix n'en crut pas ses oreilles. Une autre entropiste. Mais alors, la vie était ... Belle. Un bref instant, elle serra la main d'Ailyn dans la sienne. Sa paume était désagréablement glacée. Elle esquissa un pas de danse autour de la jeune fille puis un autre. Ensuite, elle se reprit.

    "J'ai enchanté mes soupières et mes théières et elles parlent. Elles font une très bonne compagnie."

    Elle se tut, les larmes aux yeux. Mais elle ne voulut pas montrer qu'elle était seule. Etre seule, c'était être vulnérable, et au pire inquiétant. La solitude appelait la solitude. Elle en avait fait l'amère expérience.

    "Dans tous les cas, je suis bien contente de t'avoir rencontrée.", s'entendit-elle dire.
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  18. #18
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Ailyn n'était pas embarrassée par les réactions étranges de Bellatrix. Tout le monde les auraient qualifiées de bizarres, sordides, et l'auraient traitée de folle, sorcière... Elle préférait ça plutôt que les réactions toutes contenues, camouflées derrière une brise nauséabonde d'hypocrisie qui planait sur les gens sans jamais s'en détacher... Elle aimait bien Bellatrix, depuis les quelques instants qu'elle la connaissait. C'est comme si elle l'avait toujours connue, comme si elle l'avait compris sans même l'entendre, comme si elles avaient eu suffisamment confiance l'une en l'autre pour rester silencieuses sans paraître gênées...

    "Moi aussi, je suis ravie de faire ta connaissance Bellatrix", répondit Ailyn en lui souriant en retour.

    Elle voulait continuer à échanger, tant que possible, tant que la vie était encore là, et tant que la panique ne montrait pas encore le bout de son nez, tant que la mort ne rodait pas encore trop près d'elles...

    "Tu as déjà fait ce genre de trucs, toi ?" demanda-t-elle en désignant les soldats qui les entouraient, les capitaines sur leurs chevaux qui les surveillaient avec un air des plus sévères ainsi que les paladins à la mine renfrognée.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  19. #19
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix regarda autour d'elle. Des soldats, de la boue, encore de la boue et toujours des soldats.

    "Manost, morne plaine.", finit-elle par dire en embrassant le paysage d'un geste évasif.

    Puis, se rappelant qu'Ailyn lui avait posé une question, elle prit le temps de réfléchir. Avait-elle déjà vu ça. Non, pas spécialement. Bien sûr, elle avait déjà tué, mais ça n'était pas vraiment une guerre. Aussi secoua-t-elle la tête.

    "En fait, je ne sais pas vraiment ce que nous allons voir.", admit-elle.
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  20. #20
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    "Moi non plus", admit Ailyn après quelques instants de silence.

    Elle attendit encore un peu, perdue dans ses pensées, dans les méandres de réflexions qui foisonnaient vite. Trop vite.

    "En fait, c'est le genre de choses que je n'ai fait que lire dans les histoires. Des centaines de fois. Et ça avait l'air soit plus joyeux, soit plus triste... mais pas aussi..."

    Elle jeta un regard à la ronde sur les visages maussades. Oui, hein. Ca ressemblait quand même vaguement à une armée de morts-vivants relevés d'un cimetière après quelques siècles de sommeil très très très profond.

    "Figé, je dirai. Pas que je sois pressée qu'il y ait de l'action, ceci dit."

    Elle savait qu'elle trouverait que l'action, la violence, arriverait trop vite là encore. Mais c'est comme si elle se refusait à y penser, à lui donner une future incarnation dans son esprit. Ca n'existait pas, tout simplement. Pour l'instant.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  21. #21
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Elle était revenue en arrière, dans ses souvenirs. Elle et son frère s'étaient rendus sur un champ de bataille après le départ des troupes pour trouver quelques objets oubliés, quelques souvenirs et des sensations fortes. Elle avait vu tous les corps, si nombreux que l'on aurait pu croire que la terre venait de les rejeter comme une funeste semence. Ces rictus de douleur, de peur, chez certains un sourire. Et partout, ces odeurs nauséabondes de sang, d'excrément, et d'urine. Cette odeur de peur aussi qui imprégnait encore leurs vêtements. Là, devant elle, il n'y avait aucune gloire. Seulement la désolation et l'oubli.

    Elle était restée un long moment à contempler les corps. Qu'avait-elle ressenti ? Encore aujourd'hui, elle était incapable de le dire. Il n'y avait pas que du dégoût et de la tristesse. Une certaine fascination pour le pouvoir de l'homme à ôter la vie. Mais sa jeune amie ne voulait pas le savoir, non ? Son regard se perdit dans les rangs de soldats. Tous des futurs cadavres.


    "Je ne sais pas à quoi sert tout ça."
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  22. #22
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    "C'est une vaste question. A mon avis, mieux vaut ne pas savoir, intervint Ailyn après avoir déglutit bruyamment sa salive.

    Elle aimait bien ce que disait Bellatrix. C'est comme si elle la comprenait entre les lignes. Et c'était à la fois fou et très agréable que de rencontrer quelqu'un qui avait finalement une telle conscience d'autrui. Pourtant, beaucoup n'aurait pas pariés cher à cause de son comportement. Et ils auraient eu tort.

    Elle voulait en apprendre encore et toujours davantage sur sa nouvelle amie. Elle voulait tuer le temps, avant qu'il ne la tue.


    "Et sinon, vous faisiez quoi de beau à Manost ? Trafic d'armes ? Omelettes sur le pouce à déguster pendant qu'on fait son marché ? Fabrication de sucreries ?"

    Ailyn marqua une légère pause. Elle trouvait qu'on sentait un peu trop son penchant pour la nourriture à travers ses mots.

    "Ou peut être de la pêche ? Des potions ? Oh, je sais : des chaussures ?"
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  23. #23
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix regarda Ailyn, totalement interloquée. Qu'avait-elle fait à Manost ? Question difficile. Ce qu'elle n'avait rien fait était moins difficile à se rappeler. Elle n'avait pas intrigué, ni tué ni violé, ni trahi, ni encore volé. Quel ennui ! Mais elle avait aimé. Elle se tourna vers les remparts de la ville qui progressivement s'éloignait. Manost sous la pluie.

    "Cette ville est triste, murmura-t-elle comme pour elle-même, elle est triste comme un amour perdu."

    Sur ce, elle lâcha un pet un éclata de rire.

    "Et j'ai aussi enchanté des soupières."
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  24. #24
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Oui, Manost était un endroit triste, Ailyn s'en rendait compte à présent. Ca n'était pas sa maison, enfin si, un temps, mais ça n'était pas sa vraie maison. Il fallait partir vers d'autres horizons, et cette guerre arrivait à point pour emprunter des chemins de traverse...

    Ailyn sursauta lorsque Bellatrix émit un bruit des plus incommodes. En tous cas, à la Tour des Arcanes. Ici, ça ne faisait pas moins étrange que le bruit mouillé des pas des soldats dans la boue. D'ailleurs, elle se rendit compte qu'il y avait en réalité énormément de bruit dans les rangs. Entre les conversations et les milliers de pieds qui foulaient le sol, ça faisait un sacré boucan.


    "A ta santé !" s'exclama la jeune femme avec un clin d'oeil.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  25. #25
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix avait eu l'air embarrassé durant quelques secondes avant de prendre un véritable fou rire. Ce qui eut pour effet de la faire péter d'autant plus. Elle s'arrêta soudain et regarda le ciel.

    "En plus, il y a de l'orage."

    Elle se tourna vers Ailyn et la considéra avec étonnement quelques secondes comme si elle venait de se rendre compte de sa présence. Puis elle sourit de nouveau. Elle se tourna ensuite vers la cohorte des soldats marchant derrière elles. Son visage se fit inquiet. Elle murmura.


    "Ne te retourne pas, je crois que nous sommes suivies."
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  26. #26
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Ailyn éclata de rire. Cette femme était vraiment... hors norme, et c'était peu de le dire !

    Elle rendit son sourire à Bellatrix avant de froncer les sourcils. Qu'est ce qui l'inquiétait autant ?

    Regardant la magicienne, elle jeta un rapide coup d'oeil en arrière sans tourner la tête pour ne pas attiser davantage son inquiétude. Elle s'approcha ensuite et murmura :


    "Euh... Qu'est ce que tu entends par "suivies" ? Non parce qu'il y a du monde derrière nous, et de fait, on est suivi... Mais est ce que tu penses qu'on est "suivi suivi" ? Par des gens en particulier ?"

    Elle ne savait pas si c'était très clair... Mais elle l'espérait de tout son coeur.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  27. #27
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix commençait à angoisser. Que faisaient tous ces gens assemblés ? Elle l'avait su à un moment donné, mais elle ne s'en rappelait plus. Qui était donc cette femme à son coté ? Elle aurait dû prendre des notes avant d'oublier. Elle portait un lourd sac sur le dos. Mais surtout, au milieu de la foule, elle était toute seule. Il n'était pas là. Il s'en était allé, emportant avec lui quelques vestiges de sa raison moribonde. Des larmes de désarroi roulèrent sur ses joues. Elle serra les poings.

    "Vel Chéri, où es tu parti ?"

    Elle se tourna vers la jeune femme qui avait l'air sympathique.

    "Avez-vous vu Vel Chéri ?"
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  28. #28
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Ailyn n'avait pas l'habitude de voir les gens confrontés à ce genre de difficultés comportementales. Elle avait bien vu le vieux préparer des potions apaisantes pour une dame très angoissée qui pensait entendre des voix, il y a quelques années, mais son expérience s'arrêtait là.
    La jeune femme regarda Bellatrix, tâchant de capter son regard, alors qu'elle posait de drôle de questions.

    "Je ne connais pas de "Vel", Bellatrix. Je... C'est quelqu'un qui compte pour toi ? Que tu as laissé à Manost ?"

    Elle s'arrêta une seconde, le temps de rassembler quelques idées, surprise par les poings serrés de son interlocutrice.


    "On peut en parler si tu veux, Bellatrix. Ou pas. Mais si tu m'en parles, je pourrai te dire si je l'ai vu ou pas. Pour l'instant, son nom ne me dit rien."

    Elle voulait l'aider... ça avait l'air douloureux pour elle de prononcer ce nom.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  29. #29
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix sembla s'apaiser un peu. La crise était passée. En revanche, la tristesse persistait encore. Et Vel Cheran lui manquait. Peut-être la jeune femme l'avait-elle vu ? Ailyn avait l'air d'être une personne fiable qui ne s'offusquait pas de sa bizarrerie. Elle était la seule avec ... lui. Dès petite, elle faisait peur et ses crises indisposaient fort ses parents. Peut-être était-ce pour cela qu'elle les avait tués. Elle ne s'en souvenait plus. A l'inverse, elle se souvenait très bien du voleur de coeur qui avait été son ami.

    "Vel Cheran était gentil. Un peu fou parfois. Il avait les cheveux longs et bruns. Les yeux noisette."

    Pour elle, il ressemblait à un prince. Mais elle ne le dit pas.
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  30. #30
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    La description de Bellatrix parut bien floue à Ailyn. Peut être était-elle très claire pour elle-même, mais manifestement pas assez pour les autres... Ailyn se souvenait avoir vu des tas de gens correspondant à la description physique de ce Vel Cheran. Ici même, dans les rangs des soldats... Mais pour le reste, elle ne savait pas trop...

    Elle aurait aimé en savoir plus, surtout parce que ça comptait beaucoup pour Bellatrix. En tous cas, ça en avait tout l'air... Que faire ? Continuer à poser des questions ou laisser la question du fameux "Vel Cheran" en suspend, pour plus tard...

    Ailyn se décida enfin, après un temps de réflexion :


    "Ah, je n'ai pas eu la chance de le croiser... Tu le connais bien ?"
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Quête : Le Poing Levé - Brus et Lothringen
    Par Lothringen dans le forum Entrée dans la ville
    Réponses: 44
    Dernier message: 18/02/2013, 21h03
  2. Quête : Le Poing Levé - Départ des troupes
    Par Lothringen dans le forum Entrée dans la ville
    Réponses: 14
    Dernier message: 28/01/2013, 08h33
  3. Quête : Le Poing Levé - Elanor, Ailyn - La demeure de sire Raynouard
    Par Lothringen dans le forum La Place du Temple
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/09/2012, 13h30
  4. [Quête : Le Poing Levé] Dernek
    Par Lothringen dans le forum Le Bosquet des Pierres
    Réponses: 201
    Dernier message: 29/01/2011, 19h48
  5. [Annonce] Quête : Le Poing Levé
    Par Lothringen dans le forum Les Archives du Concile
    Réponses: 15
    Dernier message: 04/05/2009, 20h03

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251