Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: [Série] Mad Men

  1. #1
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages
    2 034

    [Série] Mad Men

    Je viens de terminer Mad Men, le dernier épisode (13) de la dernière saison (7).
    Cette série a reçu de très nombreux prix, tout au long de sa carrière, notamment celui très convoité de l'Emmy de meilleure série dramatique 4 ans (et de plus, de suite !).
    Elle n'a jamais eu une très grande audience, au plus 2 ou 3 millions, très loin des 8 de Game of Thrones, des 15 de Lost ou de Dr House ou de Walking Dead. (Cependant, elle a une audience très ciblée, quelque chose comme 60% des foyers gagnant plus de 100k$ par an !). Il est donc possible que vous n'en ayez jamais entendu parler, ou, si c'est le cas, que vous vous soyez dit que ça n'était pas pour vous, ou alors que le sujet ne vous a pas intéressé. Ou, également qu'une série qu'on a tant dit qu'elle était géniale était un truc de snob de branlette telerama-mon-cul (à vrai dire je ne sais pas ce qu'en pense télérama, mais j'imagine qu'ils doivent baver devant le truc, comme ils ont bavé devant Breaking Bad après l'avoir ignoré globalement pendant des années, mais, pour celle ci, je ne suis pas encore passé à l'acte et je ne compte pas le regarder). J'avoue, j'ai également pensé ça.

    La série commence en 1961 et raconte la vie d'un groupe de publicitaire à New York dans une agence de pub célèbre, et elle dure jusqu'à la toute fin de 1970.

    Bon, vu comme ça, je sais que ça ne peut pas paraître sexy. Mais on sait qu'on peut faire des choses géniales avec une ligne de départ qui peut sembler inintéressante.

    Je n'ai pas été intéressé initialement, il a fallu attendre quelques années avant que je la regarde d'ailleurs, mais, j'ai vite rattrapé la diffusion !

    La série semble prétentieuse, de lenteur, de précision, c'est possible oui, et que beaucoup d'entre vous ne l'aimerons pas, aussi. Le rythme, la narration, sont très différents de ce qu'on voit dans d'autres séries. Pas d'enchainement de plan rapide à la Sherlock, pas de dialogues s'enchainant comme des coups de fouet à la Dr House, pas de sentiment "d'épique" à la Game of Thrones, pas de duo de flic avec l'un qui est fou à la [ici insérer n'importe quelle série policière depuis 10 ans].

    La série peut sembler répétitive, la série peut sembler un truc intello et ennuyeux. C'est une série intello, c'est vrai, elle est intelligente, elle ne sombre jamais dans la facilité scénaristique, elle n'offre pas de méchant à haïr, pas d'anti-héros qu'on adore détester; tous les personnages sont ce qu'ils sont.

    Il y a ici, des silences, parfois de 10 secondes, des échanges de regard lourd, il y a des gens qui sont déçus, des gens qui se trahissent, mais il se trahissent plus souvent eux-même que les autres. A moins que ce ne soit leur façon d'être ? Il y a des scènes de 10 minutes. Il y a surtout beaucoup de moments très drôles, et beaucoup de moments très tristes.
    Et la série est suffisamment longue pour offrir à tous des développements nécessaires.

    Je ne jouerai pas l'élitiste à faire le mépris pour des séries à grande spectacle en disant que celle ci est au dessus de ça, parce que j'aime aussi le grand spectacle. Mais j'aime aussi ça, parce que cela m'apporte quelque chose de différent.

    La série présente l'avantage d'être à la fois très drôle (les dialogues sont vraiment très écrits, et il y a des personnages vraiment amusants parfois, et des situations très loufoques), très dramatique, la reconstitution des années 60 est stupéfiantes, les costumes, décors lumières, intérieur, bon à ce niveau là c'est de la perfection. Chaque micro-détail est parfait. On finit réellement par aimer les personnages. Et il y a une fin qui n'est pas n'importe-quoi-esque. Et ça, c'est bien.

    C'est une série géniale. Vraiment. Elle se déguste comme un grand restaurant, petit bout par petit bout, et chaque morceau est une saveur.

    Je n'ai jamais vu une œuvre télévisuelle ou cinématographique avec une finesse, une justesse aussi grande. A la fois sur les situations, sur les personnages.

    Les années 60 passent, changent, imperceptiblement, mois après mois, années après années, les mentalités, les usages changent, mais parfois reviennent en arrière, brutalement. Les gens ne changent pas, ils s'adaptent, ou plutôt ils tentent de s'adapter à un monde qui change plus vite qu'eux. La série est d'une dureté, d'un cynisme, et en même temps parfois très touchante, avec ses moments de vérité. Il y a des scènes qui prennent vraiment à la gorge. Les héros , Don Draper, et Peggy Olson resteront pour moi, vraiment les plus grands personnages de fiction que j'ai jamais vu !


    Je ne saurais que trop conseiller à ceux qui voudraient de le regarder jusqu'au bout. C'est vraiment une très grande série.
    Dernière modification par Inarius ; 23/05/2015 à 00h20.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  2. #2
    Date d'inscription
    March 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 538
    Bon, c'est que tu me donnes pas mal envie de m'y mettre, dis donc ! Je ne suis pas très séries (je ne trouve jamais le temps et l'envie de regarder toute une saison, j'ai mis un an à regarder True Detective en entier, et elle ne fait que 8 épisodes). J'avais regardé le pilote de Mad Men il y a quelques années, c'était sympa mais ne m'avait pas emballée plus que ça. Pour autant, j'en entends dire tellement de bien que je suis assez curieuse. Contrairement à GoT, ça a l'air d'avoir une forme un peu moins classique et un peu plus réfléchie, et ça me faisait pas mal envie dans le propos, etc.

    Je suppose, de ce que tu en dis, que ça ne repose pas trop trop sur les mécanismes traditionnels type "oh mon dieu énorme cliffhanger" ou "ciel, mais voici le fils caché de X qui surgit", ou bien "faisons donc la même chose qu'à l'épisode précédent et attention, ton personnage préféré va souffrir". Le rythme lent et le soin porté à l'atmosphère, ça me dit bien. Si je la regarde avec un peu plus d'attention, je viendrai dire ce que j'en ai pensé, du coup !
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity : Sorceleurs, Traque-Source, Ensourceleurs ? N'hésitez pas à venir faire un tour sur les forums dédiés !
    Always look on the bright side of life.

  3. #3
    Date d'inscription
    June 2009
    Localisation
    Perdu dans sa bibliothèque de Jeux Vidéos.
    Messages
    2 045
    J'avais brièvement vu les premiers épisodes de la dernière saison...mais tellement de temps était passé entre celle-ci et la 6, que j'en avais perdu le fil...Du coup, j'ai stoppé au bout de 2 épisodes. Je vais me replonger dans les derniers épisodes de la saison 6 avant d'attaquer d'un trait cette saison 7.

    Sinon bah...que dire de plus que ce que tu as dis Inarius ? Cette série est magnifique, propose une ambiance absolument magique (un soin du détail proprement incroyable), des personnages terriblement charismatiques et affublés d'un développement poussés. C'est une série qui se doit d'être vue, un must ! :3
    J'ai beaucoup aimé de "vivre" certains événements importants en même temps que les personnages (JFK, Monroe, etc...). C'est une série magistrale, avec des personnages très soignés. Et globalement, j'ai trouvé toutes les saisons excellentes et égales (j'attends de voir la 7 et le finish ).
    \o/ Modérateur spé cacahuètes du forum Pillars Of Eternity. \o/
    Spammer officiel de
    dons de jeux vidéos !

  4. #4
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages
    2 034
    C'est vrai qu'il y a un coup de mou quand on est pas habitué, à la première partie de la saison 1, je me suis dit "non mais ça va pas aller plus vite là ?" Et puis la série commence à trouver son rythme. Mais j'ai failli décrocher à ce moment là, justement parce que j'étais en mode "série" et pas "film".

    A l'époque, je regardais Lost, et Damages, qui sont toutes les deux des séries à rythme rapide, avec des cliffhangers et tout, et là, ben non quoi. Les épisodes racontent une histoire, mais c'est plus comme les chapitres d'un livre. La série vit son rythme, elle ne cherche pas à ce que les gens restent accrochés. Moi, personnellement, ça m'a plu, petit à petit, de voir qu'on se foutait pas de ma gueule en me forçant la main à regarder.

    Il y a un truc que j'ai pas forcément vu (en entier) c'est la quantité énorme d'allusions culturelles, à l'époque.
    Par exemple, plein de scènes en voiture sont filmées en studio. Ou des plans qui font allusion à quelques oeuvres de l'époque, j'ai reconnu une oeuvre de Hopper (mais il y en a plein que j'ai pas vu). Ou alors, la façon de filmer qui change, des façons de filmer les gens, les voitures qui évoluent avec le cinéma de l'époque. Je connais un peu mieux le cinéma des années 70, et dans la dernière saison (qui se passe courant 1970) j'ai vu des scènes qui ressemblent un peu à ce que je connaissais.

    Lorsqu'on se trouve en 1969, il y a tout un épisode (le monolithe) où des tonnes d'allusions à 2001 sont faites (comme celle ci) Mais ça n'est jamais parodique, si on s'en aperçoit pas, ça ne nuit pas à la narration. Ou des affiches d'artistes ou des tableaux de X ou Y qui sont super représentatifs de l'époque.

    Je n'ai pas une solide culture des années 60, j'ai quand même repéré plein de trucs. Je me demande parfois si je ne vais pas re regarder la série en entier justement pour ça.

    S'ajoute aussi une bande son assez dingue. (sur une chaine youtube,il y a pas moins de 200 pistes ici, mais à mon avis on est plus proche de 300 ou 400, il suffit de regarder ici la liste assez dingue). Les musiques - comme les vêtements et les évènements historiques (mais je vais pas en parler parce que finalement c'est le truc le plus connu de Mad Men) - sont un marqueur super important et marque les changements d'époque. Surtout que les paroles sont généralement à écouter, parce qu'elles sont choisies en accord avec l'épisode, notamment le générique. Les musiques composées par David Carbonara sont toujours très écoutables et en phase avec l'époque, comme ici ou ici, deuxième lien a écouter en entier, qui se passe pendant une scène d'une très grande tristesse à la fin de la saison 1 (scène du "Caroussel", si vous avez déjà vu) (mais toujours dans Mad Men, la tristesse est toujours amère, dure, c'est une vraie tristesse, de solitude, pas un tire-larme dramatique)


    C'est pour ça je pense que tant de spécialiste se la sont touchées sur cette série, parce qu'elle est d'une richesse incroyable.
    Dernière modification par Inarius ; 29/05/2015 à 23h53.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

Discussions similaires

  1. [serie] HBO
    Par Mr Sylvestre dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/11/2014, 20h09
  2. [Série]Shameless
    Par Mr Sylvestre dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/06/2013, 10h37
  3. [SERIE] Recherche nom de série.
    Par Althéa dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/10/2012, 19h08
  4. [Série] V
    Par Ugo dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/02/2012, 23h54
  5. [Série] OZ
    Par Sebastien dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 9
    Dernier message: 13/03/2007, 12h50

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239