Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Discussion: [FAN] Wes Anderson

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140

    [FAN] Wes Anderson

    Connaissez-vous Wes Anderson ? Il a fait, dans l'ordre, la famille Tenenbaum, la vie aquatique, A bord du Darjeeling Unlimited, Fantastic Mr Fox, Moonrise Kingdom, et dernièrement, à l'âge de 44 ans the Grand Budapest Hotel.

    Qui est un très très très bon film, que je viens de voir. D'ailleurs, à ce niveau de perfection et de maitrise, après un Moonrise Kingdom que l'on pensait insurpassable, je me suis décidé : ce monsieur mérite un topic rien qu'à lui à la Couronne de Cuivre. J'espère qu'il nous en remercia.

    Donc, The Grand Budapest Hotel.

    C'est l'histoire du patron du plus luxueux hôtel de Ludz, oui, je crois que c'est Ludz, une ville de la Zubrowka, une république imaginaire de l'europe centrale, Monsieur Gustave. Monsieur Gustave, qui est le responsable le plus méticuleux, le plus avisé et le plus raffiné que n'ait jamais connu un hôtel depuis que le premier hôtel a ouvert ses portes dans notre univers. Son astuce pour fidéliser sa clientèle de riches femmes âgées ? Il les séduit et leur offre des nuits de plaisirs inoubliables, assouvissant chacune de leurs envies avant même qu'elles ne se manifestent. Mais pas sans éprouver de réels sentiments pour elles et un réel plaisir, comme il le dit, plus la viande est âgée, plus elle est ferme et gouteuse. Chacun se fera une opinion sur la valeur de son amour.



    La vie de Mr Gustave va basculer, le jour où sa pensionnaire préférée, la comtesse Céline Villeneuve Desgoffe und Taxis (jouée par une formidable Tilda Swinton, vieillie de 20 ans) meurt subitement. Après avoir découvert que la comtesse avait légué une partie non négligeable de son héritage à Mr Gustave, la famille de la défunte va tout faire pour accuser Monsieur Gustave du meurtre, qui devra fuir à travers le pays et la justice de Zubrowka (incarnée par Edward Norton, en officier moustachu sympathique mais dépassé par les évenements) et le tueur lancé à ses trousses par le fils de la comtesse, Adrien Brody, plus infâme et plus violent qu'un méchant ne puisse rêver l'être au cinéma.

    Mr Gustave sera aidé par un apprenti-concierge répondant au nom de Zéro Moustafa, jeune adolescent immigré à la peau mâte, qui raconte l'histoire, et bien sûr par son inénarrable verve, son flegme et l'attention qu'il porte à la réputation d'excellence de son hôtel.


    Il y a de très beaux passages, dans le train, quand des militaires montent pour un contrôle d'identité et où Mr Gustave les accueille de manière complètement décalée par des égards démeusurés, puis quand il comprend qu'ils viennent pour emporter Zéro Mustafa, n'écoutant que son courage s'en prend à eux pour lui permettre de s'échapper. "Dans la nuit de la barbarie, persistent quelques lueurs de civilisation."




    Wes Anderson arrive encore à nous surprendre par le soin qu'il apporte aux détails : aussi bien à la valeur des seconds rôles, joués par une brochette d'acteurs incroyable : Edward Norton, Tilda Swinton, Harvey Keitel (en vieux parrain de la prison), F. Murray Abraham, Jason Schwartzman, Jude Law, Owen Wilson, Bill Murray (pour des rôles minuscules), et cocorico, Mathieu Amalric et Léa Seydoux (elle un tout petit rôle de servante, désolé pour ses fans) que par la rigueur des cadrages et des décors. Pas une tâche sur un mur, pas un pied de table branlant, tout se trouve à l'endroit qu'il doit occuper.

    Et comme dans Moonrise Kingdom, un couple d'amoureux adolescents, Zéro et Agatha (joués magnifiquement par Tony Revolori et Saoirse Ronan)


    Voilà, vous savez ce qu'il vous reste à faire tant qu'il est à l'affiche !
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  2. #2
    Avatar de missElder
    missElder est déconnecté entend la belette chanter
    Date d'inscription
    March 2010
    Localisation
    Paris
    Messages 
    2 065
    J'approuve ce post à 1000%. Je n'ai vu que deux films de ce monsieur (Moonrise Kingdom et The Grand Budapest Hotel) mais je compte bien voir le reste de sa filmographie vu l'enchantement qu'ils m'ont procuré.

    The Grand Budapest Hotel regorge de trouvailles en tous genres, de running gag, d'humour, d'absurde partout, de doux charme pastel, de dialogues ciselés et d'acteurs qui s'amusent tous comme des fous. Il y a un énorme casting et la plupart, même les grandes stars (salut Jude Law) n'ont qu'un petit rôle, mais aucun n'est inutile et tous sont mémorables. J'étais déçue du peu de présence à l'écran de Tilda Swinton que j'apprécie énormément, mais ainsi va la vie.

    Léa Seydoux joue deux minutes et c'est tant mieux parce qu'elle joue mal (en tout cas dans ce film, je ne m'avancerai pas pour le reste).

    Saoirse Ronan est très très très chou.

    Le reste du casting est génial et je n'aurais qu'un reproche: ça manque très nettement de personnages féminins, qui de plus n'interagissent point entre elles (coucou le Beschdel test). Mais sinon, le charme, l'humour, l'émotion, une formidable course-poursuite sans bruit et en marchant lentement mais avec un suspense formidable. Des répliques parfaites, des acteurs en pleine forme, des plans toujours aussi soignés. Je sais que parfois Anderson énerve, on l'a catégorisé comme "cinéaste pour hipster" en ma présence une fois, en "Gondry américain" aussi. Je n'en sais rien, mais j'aime bien ces plans volontairement travaillés, jouant sur la symétrie, la profusion de détails, l'esthétique de la chose, les déplacements à l'intérieur d'un cadre prédéfini. Petit humanisme charmant et décalé, on s'attache à ces personnages qui sont tous un peu des loosers ou des paumés même quand ils ont réussi. Tout est comme un conte, le méchant badass et infaillible, l'amour parfait et romantique entre les jeunes gens, les poèmes récités en prison, les bandits au grand coeur, les sociétés secrètes, les évasions rocambolesques et les tableaux de Schiele. J'aime. J'approuve donc encore une fois ce post, mon petit Sylv.
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity, et super-modo à mes heures perdues.
    Always look on the bright side of life.

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Ouah, "mon p'tit sylv", carrément. Ça me change du gros minet.

    J'aurais une remarque moi, après en avoir parlé avec quelqu'un qui trouvait que la scène de l'évasion de ***** était un peu trop longue, et bien, oui, elle est un peu trop longue. Surtout que moi, pendant ce temps-là je pensais à l'évasion du film "les évadés" (machin shawshank en anglais je crois), qui, bon, est trois fois mieux. Ce film est au firmament de mes films préférés, de toute façon.

    Je disais donc. Scène de l'évasion un peu trop longue. Et un truc indéfinissable dans les dialogues, qui sont géniaux, bien sûr. C'est qu'il veut à tout prix éviter de tomber dans le pathos, mais tout le temps. Du coup il fait en sorte que beaucoup de dialogues finissent en eau de boudin, ou soient interrompus par une autre action, ou en jouant sur un changement de registre. Au début c'est un peu lassant, mais quand l'intrigue est bien démarrée ça ne pose plus aucun problème.

    Voilà, ce sont les seuls bémols qu'il y aurait à mettre. Bon, missElder, puisque tu es là, tu peux répondre en copiant-collant le très bon texte que tu avais rédigé sur "Moonrise Kingdom", qui doit être quelque part dans "derniers films vus" (bonne chance pour le retrouver). Si tu fais ça j'écris un résumé du "darjeeling unlimited".



    "La Vie Aquatique" a l'air très drôle, à voir en priorité.
    Dernière modification par Mr Sylvestre ; 10/03/2014 à 21h42.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  4. #4
    Date d'inscription
    August 2013
    Localisation
    La Roche-sur-Yon (85)
    Messages 
    302
    Concernant "La vie aquatique", pourrais-tu nous confirmer si ce film de W. Anderson est bel et bien une parodie du commandant Cousteau et de ses croisières documentaires ?

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Y a de ça, y a de ça. Mais il y a aussi tellement plus. Déjà, c'est dans un sous-marin. Le reste, il faudra me laisser un peu de temps pour le dénicher, le voir, et en parler ici
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  6. #6
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Je viens de voir The Grand Budapest Hotel et j'ai adoré. C'est une sorte de folie douce mais tout de même un peu sérieuse presque burtonienne quelque part. J'ai trouvé les acteurs excellents. ça ressemble par moments aux films muets et comiques des années 30. ça vaut vraiment le détour si vous en avez l'occasion.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Double post pour la bonne cause : J'ai vu par contre A bord du Darjeeling limited et j'ai eu plus de mal. J'ai aimé la beauté des images, surtout le train vu de l'extérieur quand les petits tranches de vie se découpent dans la nuit, cette ambiance très particulière mais j'ai très vite été irritée par la personnalité des trois frères que j'ai trouvés assez crispants à la longue. Bon, j'étais peut-être assez mal virée.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  8. #8
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 932
    Je plussoie pour Grand Budapest Hotel !

    Ce film fait partie des inclassables, où tout surprend et où le moindre cadrage présente de l'intérêt. Un intérêt souvent jubilatoire, comme la scène de l'évasion si curieusement mise en scène.

    Bref, suffisamment inclassable pour intégrer mon top ten perso !

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Je partage ton enthousiasme. C'est vrai que chaque cadrage compte. J'avais vu Fantastic Mister Fox avant et j'avais bien aimé mais Grand Budapest Hotel vient aussi rejoindre mes films préférés. Et est-ce que tu en as vu d'autres d'Anderson ?
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  10. #10
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 932
    Hé non ! j'avais voulu tenter "The Life Aquatic with Steve Zissou", mais je n'ai pas tenu... Faudrait que je retente, impossible de me souvenir pourquoi je n'étais pas parvenue à rentrer dedans.

    C'est assez hallucinant à quel point le cadrage "fait" le film. Parce que Grand Budapest Hotel aurait pu être beaucoup moins passionnant sans ses plans si particuliers.

  11. #11
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    C'est marrant parce que j'étais beaucoup plus sensible au cadrage avec A bord du Darjeeling limited. Comme quoi ... Ce que j'ai adoré aussi, ce sont ces couleurs acidulées et puis aussi les chapitres qui sont un peu indiqués comme dans un film muet.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  12. #12
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 932
    Là je m'appuie La Dolce Vita, mais je n'entre pas dedans... Possible que ça ait vieilli, que l'intérêt du film réside désormais davantage sur l'aspect témoignage de l'Italie des années 1960, sais pas...

    Ou alors je suis outrageusement béotienne en matière de cinéma.

    Bon, ce qui est bien, ce sont les vues de Rome : je retrouve des images qui me rappelle Les Chevaliers de Baphomet 4 !

    Béotienne, donc.

    Hé ! béotien, dans Ouiki :
    Un Béotien est un habitant de la Béotie, région de la Grèce.
    Le béotien est un dialecte du grec ancien.


    Va bene !
    Dernière modification par Féérune ; 29/05/2017 à 21h29.

  13. #13
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Heu ... On parle du même film, là ?
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256