J'ai vu un documentaire très très émouvant et très très intéressant la semaine dernière sur une chaine du câble appelée "Planète+".
Il raconte comment en 1961 des américains, noirs ou blancs, sont montés dans des cars et sont partis dans les derniers endroits des USA où s'exerçaient encore les lois de ségrégation pour les dénoncer en les enfreignant. La ségrégation avait été abrogée au niveau national, mais certains états avaient encore leurs lois : bus pour les noirs, salles d'attente pour les noirs, toilettes pour les noirs, églises pour les noirs.

En réalité, la plupart d'entre eux n'ont même pas pu arriver jusqu'aux villes ségrégationnistes : les défenseurs de la ségrégation les attendaient sur les routes, arrêtaient les bus, les insultaient et les tabassaient. Des meutes de chiens affamés. Des étudiants en petit nombre, l'air plutôt tranquille, accompagnés par quelques photographes, passés à tabac par des foules de blancs en colère. Il suffisait qu'un se mette à taper pour que le reste du groupe le suive, les journalistes étaient bien sûr visés en premier, la police était sur place seulement pour arrêter les émeutiers une fois que, je cite "ces connards en avaient eu leur compte".
Mais, des journalistes ont quand même réussi à prendre des photos, qui ont fait les grands titres des journaux, entrainant de plus en plus de gens à les soutenir, jusqu'à ce que la population des USA se mobilise clairement contre la ségrégation.


Un film à voir, vraiment, mais difficile à trouver à mon avis. A projeter dans un événement organisé par la fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) ou par Amnesty International

freedom riders : les combattants des droits civiques