Page 4 sur 23 PremièrePremière ... 2345614 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 661

Discussion: [THEMA] Derniers films vus ...

  1. #91
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994

    Re : [THEMA] Derniers films vus ...

    Au ciné, je suis allé voir Morning Glory. Un film drôle mais sans réelle surprise sur le milieu de la télévision américaine. On ne s'ennuie pas, mais bon on peut surtout attendre qu'ill passe à la télé.

    Niveau DVD:
    Repo! The Genetic Opera une comédie musicale gore assez barrée et très inégale.Dans un futur sombre, une épidémie à eu raison des organes d'une très grande partie de la population. Rotti Largo à donc eu l'idée de vendre des organes fonctionnels à la population, asseyant ainsi sa fortune. Les citoyen ne pouvant pas payer son pourchassé par le "Repo Man" qui vient "reposséder" leurs organes (lire: leur arracher les organes à coup de scalpel avant de les jeter dans une boite réfrigérée pour les ramener à Genco.) On y retrouve entre autre dans le rôle du Repo Man Anthony Steward Head de Buffy, la petite Alexa Vega de Spy Kids dans le rôle de sa fille, la chanteuse classique-crossover Sarah Brightman et Paris Hilton dans le rôle (autobiographique?) de la fille capricieuse, pourrie-gâté et accro à la chirurgie esthétique du méchant.

    Hellraiser 1&2 Je me demande comment j'ai pu vivre sans voir ces classiques du cinéma d'horreur, au moins le premier. Certes, ça à pas mal vieilli, mais l'atmosphère, surtout dans le premier, reste magistralement réussie. Le deuxième volet explore un peu plus les enfers, mais avec un présence trop fréquente de nos amis les cénobites, l'effet d'angoisse que leur présence doit suggérer ne fonctionne pas réellement. Deux jolis films tout de même. Enfin, jolis...

    Open Water
    une sorte de Projet Blair Witch, mais dans l'eau. Basé sur des faits réels, on y suit un jeune couple américain qui part en vacances au Bahamas. Lors d'une séance de plongée, à cause d'une erreur de comptage de la part de l'équipage, le bateau part sans eux et les laisse à la dérive au large. Ils devront composer avec les piqûres de méduses, la faim, la peur, et la présence toujours fantomatique des requins qui leur tournent autour en attendant d'hypothétiques secours. Une manière de filmer proche du documentaire, l'angoisse distillée toute en retenue (si vous cherchez un film de requins, passez votre chemin, on ne doit pas voir une bête entière plus de 3 fois, ce sont surtout des ailerons savamment placés ou des ombres qui nagent autour des plongeurs.) Ce film m'a bien sollicité le stressomètre.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  2. #92
    Graoumf Invités

    Re : [THEMA] Derniers films vus ...

    Ah oui Hellraiser, c'est mythique ! Je suis d'accord avec toi, les 2 premiers sortent du lot par rapport aux autres. Je n'accroche plus vraiment aux films d'horreur hélas : soit ils m'ennuient, soit ils me dégoûtent... mais je ne renie pas les Badtaste, Braindead, Hellraiser et autres Blob qui ont "bercé" mon enfance.

    Ces jours-ci, j'ai vu Les Infiltrés, un film de Martin Scorsese avec une pléiade d'acteurs connus (Di Caprio, Mark Whalberg, Matt Damon, Jack Nicholson, un des Baldwin, un des Sheen...). Je l'avais loupé au cinoche lorsqu'il était sorti, en 2008 je crois, et je regrette. C'est dans le plus pur style L.A. Confidential pour ceux qui connaissent. On passe un très bon moment.

    Largement moins bon, Serenity, un film de science-fiction issu d'une série. J'ai lu qu'il fallait avoir vu la série pour apprécier réellement le film... je ne pense pas le vérifier. Vous poussez passer votre chemin, y'a nettement mieux à voir dans le créneau.
    Dernière modification par Graoumf ; 26/04/2011 à 20h27.

  3. #93
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202

    Re : [THEMA] Derniers films vus ...

    Hellraiser, ça fait partie de mes limites d'angoisse. Les cénobites, même tranquilles m'ont laissé une bonne impression d' angoisse. Beurk, beurk, beurk.

    Scream 4 : Enfin, je l'ai vu Et j'ai pas mal aimé. Du point de vue du suspens et de la fin qui m'a bluffée. Par contre, niveau violence, j'ai trouvé qu'ils montraient plus de choses que dans les précédents volumes ce qui emmène à des passages un peu cracras.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  4. #94
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074

    Re : [THEMA] Derniers films vus ...

    Planet Raptor: Un navet comme j'en ai rarement vu. Le pitch: les raptors sont tellement nombreux qu'ils ont envahi toute la galaxie.
    A la vision, une équipe mixte américaine (scientifiques et militaires) explorent une planète déserte, rencontrent des raptors et se battent pour leur survie.

    Verdict: très réaliste, les militaires US sont capables de voyager dans l'espace mais sont toujours armés d'un mélange hétéroclite d"armes à feu comme des riotgun, des uzi, et même des AK-47 (mais bien sur).
    Dans le genre film fauché c'est le summum, tant les acteurs que les effets spéciaux sentent le nanard à plein nez.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  5. #95
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [THEMA] Derniers films vus ...

    Judge Dredd les effets spéciaux sont pas mal, le scénar, un poil téléphoné, mais faut le voir rien que pour ses dialogues d'anthologie ("je SUIS la loi !") et les épaulettes dorées-carton de l'uniforme, je veux les mêmes.

    Apaloosa
    en fait, je l'avais déjà vu... mais je ne sais plus en quelle occasion. Un bon western (la fin traîne un peu en longueur et gâche les effets de sa fusillade, dommage)

    No country for old men une enquête sur fond de trafic de drogue, une chasse à l'homme, un désert, et la patte toujours aussi doucement délirante des frères Coen. J'ai bien aimé même si le rythme est un peu lent.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  6. #96
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994

    Re : [THEMA] Derniers films vus ...

    Au ciné, je suis allé voir Thor hier pour sa sortie. Un film sympathique avec un univers visuel assez riche même si les effets spéciaux sont parfois assez prévisibles. Un dieu viking assez peu charismatique malheureusement, et Natalie Portman dans un rôle assez anecdotique.
    On en prend plein les yeux, et heureusement parce que ce n'est pas le cerveau qui est très sollicité. Quelques gags assez marrants à l'arrivé de Thor au Nouveau Mexique, des combats bien orchestrés, ça change des super-héros mutants ou blindés de technologie: marteaux, haches et épées sont de mises ici.

    Et à la maison, Nouvelle Cuisine (Gaau ji), film de Hong-Kong, version longue d'un court métrage présent dans une compilation de trois films d'horreur asiatiques. La riche Mrs Li tente de retenir son époux, et va donc chercher dans la boutique de Tante Mei un remède miracle pour garder jeunesse et beauté. Car Mei cuisine des bouchées vapeurs aux vertus rajeunissantes, à partir d'un ingrédient spécial et rare.
    Un film assez étrange, porté par ses deux actrices principales, Miriam yeung et Bai Ling. Pas de fantômes typiques du cinéma d'horreur asiatique ici: juste des personnages qui vont au bout de leur vices et des scènes crues qui n'ont pas besoin d’artifice pour mettre le spectateur mal à l'aise.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  7. #97
    Avatar de Zyl
    Zyl
    Zyl est déconnecté Verte Charognarde
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Dans un sachet de biscuits.
    Messages 
    861

    Re : [THEMA] Derniers films vus ...

    J'ai enfin vu Ghost in the shell (le film) et Ghost in the shell : innocence (le deuxième film). J'avais lu le premier tome du manga, donc je connaissais, on va dire, juste le début de l'histoire du premier film, mais j'avais beaucoup accroché et je voulais les voir depuis longtemps. Je n'ai pas été déçue ! Le Major Kusanagi est un personnage très charismatique, et son partenaire Batou n'est pas en reste. En gros, dans un univers très cyberpunk, la cyborg Motoko Kusanagi, membre d'une force d'élite de police, enquête (dans le premier film) sur un mystérieux hacker, tout en s'interrogeant sur les limites entre machine et humanité. Le deuxième film reprend le même thème, mais le héros en est principalement Batou, qui enquête avec son nouveau partenaire Togusa sur des meurtres commis par des androïdes censément sans âmes.
    L'animation est parfois un peu inégale, il y a des moments assez statiques, mais quand elle est à son maximum, waw ! Il y a des moments vraiment magnifiques à la fois techniquement et artistiquement (surtout dans le deuxième, quand par exemple les androïdes tombent en pièces...). Et les décors (avec une bonne dose de CG dans le deuxième film) sont aussi très beaux.
    Vita, mortis, careo !

  8. #98
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    Laisse-moi entrer. ça, c'est la phrase typique que doivent prononcer les gens pour que les vampires puissent entrer chez eux (non mais, y en a qui ont de ces idées.). Le film (remake de Morse), raconte l'histoire d'un garçon de 12 ans, maltraité par ses camarades de classe. La nuit, il va tout seul dans la cour de l'immeuble histoire de décompresser un peu. C'est là qu'il voit l'arrivée d'une nouvelle voisine, une petite fille qui a l'air d'avoir le même âge que lui ...

    Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce film, c'est déjà qu'on ne voit presque rien quand les vampires attaquent, mais qu'en même temps, j'ai trouvé le traitement du "monstre" pas niaiseux du tout. Le vampire a besoin de sang, donc il boit du sang. Et du sang humain de préférence. L'atmosphère est lourde, sombre, le film crépusculaire (d'ailleurs, j'ai dû augmenter la luminosité de mon écran), mais en même temps, l'histoire d'amitié entre les deux adolescents est très fine, douce et plutôt bien vue à mon goût.

    Un très bon film, il me semble.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  9. #99
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    Morse : le pendant de laisse-moi entrer, ou plutôt l'original. J'ai du mal à comprendre pourquoi on a voulu le refaire mis à part la scène de la fin où l'on ne voit rien contrairement à la version originale où l'on ne voit presque rien. Différents acteurs (mais qui jouent aussi bien), presque même répliques. Mais bon, en un sens, c'est chouette d'avoir revu le film.

    La nonne : ben, pas trop flippant (c'est ce que j'aime), avec une nonne qui nage dans l'eau et dans l'air. Je l'ai trouvé assez intéressant au demeurant, de par le sujet () mais surtout pour le retournement final.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  10. #100
    Graoumf Invités
    Bon beh j'ai vu Coup d'éclat avec Catherine Frot... et beh voilà c'est vu. Bon, chuis un peu méchant. Mais ça ne casse tout de même pas trois pattes à un canard.

    Animal Kingdom ne passant bêtement qu'aux Halles, je me suis consolé avec L'Aigle de la neuvième légion, un genre de péplum d'enquête qui se passe 120 ans après JC. Des gros bras, des beaux costumes, des méchants pas beaux, de grosses batailles et une histoire d'honneur, ça se laisse regarder. Ce film a été réalisé par l'auteur du dernier Roi d'Ecosse.

    Sinon en DVD, Old Boy a égayé 2 soirées. Très spécial, chuis pas trop fana du cinéma asiatique, l'histoire d'un homme kidnappé et enfermé durant 15 ans et qui finit par réussir à s'échapper ; à sa sortie, son unique but est de se venger de son geôlier. C'est filmé un peu comme un anime, avec des plans statiques et des grosses scènes d'actions l'instant d'après. Le scénario est plein de rebondissements, mais faut quand même s'accrocher la 1ère heure.

  11. #101
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 113
    Morse (le film original) qui est quand même un chef d'oeuvre. Un de mes films préférés.
    Vraiment
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  12. #102
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    @Inarius : tout à fait d'accord avec toi. Par contre,si tu veux en parler plus, crées un sujet

    Cold prey 2 : après le 1, donc. Dans le un, on ne voyait rien ou presque rien, mais il y avait ce sentiment d'angoisse, le suspens. Juste ce petit frisson délicieux. Dans le 2, on en voit plus, ce qui fait, selon moi, un film d'horreur plus que classique. J'ai beaucoup moins aimé, du coup.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  13. #103
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages 
    251
    @Althéa : J'ai vu La Nonne, assez récemment. J'ai bien aimé, mais je l'ai pris comme un film d'horreur burlesque. Je sais que c'était pas forcément fait exprès, mais les films de série B me font souvent rire xD

    Sinon récemment, j'ai vu La Merditude des choses, j'ai été vraiment agréablement surprise par ce film. Il dépeint un milieu social très pauvre, et pourtant, on tombe pas dans une esthétisation de la pauvreté ni dans un tire-larmes. Ce film oscille entre drame et comédie, sur la façon de se sortir de la merde d'un enfant pourtant attaché à sa famille marginale. Bref, je l'ai trouvé très bon.

    J'ai vu aussi A l'origine, et j'ai beaucoup aimé. C'est l'histoire d'un escroc qui va relancer, par hasard, un chantier d'autoroute qui avait été abandonné. C'est hallucinant... et encore plus quand on sait que c'est tiré d'une histoire vraie.

  14. #104
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074
    Anna M ou l'histoire d'une femme à la vie banale qui après un accident tombe amoureuse du médecin qui s'est occupé de son dossier et s'imagine que le docteur est fou d'elle (ce qui est faux, il s'en fout complètement).

    Commence alors pour le pauvre homme un véritable calvaire où Anna va l'harceler, coups de téléphone en pleine nuit, sonner à sa porte pendant des heures, défoncer sa voiture et provoquer une collision en rue, l'accuser de violence à la Police alors que lui n'arrive pas à faire aboutir ses propres plaintes, retrouver sa trace quand lui et sa femme à bouts de nerf doivent déménager, dévaster leur appartement en leur absence.
    Elle finit par être internée mais recommence à sa sortie...

    Anna M est incarnée par Isabelle Carré, une des meilleures actrices de sa génération. Je ne sais pas si elle a reçu un prix pour son interprétation mais faut bien reconnaitre que dans ce rôle elle fout les schrtacks.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  15. #105
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Deux comédies dramatiques intimistes pour moi:

    Beginners de Mike Mills avec Ewan McGregor, Christopher Plummer et Mélanie Laurent. Sortie le 15 juin, vu en avant-première, cherchez pas je suis trop cool
    A 75 ans, le père d'Oliver (McGregor) lui annonce qu'il est gay. Quelques mois plus tard, il meurt qu'un cancer. On assiste donc aux flashbacks de Oliver qui revoit son enfance avec sa mère, les derniers mois de vie de sont père (Christopher Plummer), homo enfin assumé, et son histoire d'amour présente avec un jeune actrice française (Mélanie Laurent) poursuivie elle-même par un père suicidaire.
    Le film est très intimiste, et le réalisateur rend très bien la solitude qui habite chaque personnage: la mère d'Oliver, délaissé par son mari pour des raisons évidentes; Oliver lui même après la mort de ses deux parents; Anna, l'actrice sans foyer, harcelée par son père suicidaire... et la maigre lueur d'espoir à travers le père d'Oliver qui trouve l'amour alors qu'il entre en phase terminale du cancer qui le terrasse dès le début du film. Un film sobre, militant, ou la voix off d'Ewan McGregor discute des dangers à afficher son homosexualité dans les années 50, des dangers d'être juif à la même époque (à travers le personnage de sa mère) et les comparant à l'époque actuelle. Un film qui ne plaira donc pas à tout le monde mais qui retournera tout ceux qui iront le voir, grâce à des thématiques universelles: l'amour et la perte.

    Le Complexe du Castor
    Etant archi-fan de Jodie Foster, je ne serais sans doute pas objectif...
    Walter Black (Mel Gibson) est dépressif, n'a plus de vie de couple avec sa femme (Jodi Foster), est hait par son fils ainé (Anton Yelchin.) Mis dehors par sa femme, il tente de se suicider avant de reprendre du poil de la bête grâce à l'intervention salutaire d'un castor en peluche par lequel il arrive enfin à s'exprimer. Mais le remède va vite devenir pire que le mal et Walter va s'enfoncer dans l'isolement et la démence.
    Un film sobre et sombre, qui touche sans faire dans le sensationnel. L'intrigue est classique: la dépression, les conséquences sur la famille; mais traitée de manière intelligente par notre Jodie presque-nationale. Mention spéciale à Mel Gibson et Anton Yelchin qui portent à bout de bras cette relation très tendue entre un père qui perd contact avec la réalité et un fils qui exprime sa douleur en se tapant la tête dans le mur et en notant tous ses points communs avec son père pour s'en débarrasser. Jodie Foster est presque en retrait par rapport aux deux acteurs, mais reste néanmoins une grande, très grande actrice. Encore une fois, un film que je ne conseille pas à tous, mais si vous aimez Gisbon ou Foster, ou si le pitch vous parle, foncez...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  16. #106
    Graoumf Invités
    Le complexe du castor, une comédie dramatique ? Je ne suis pas du même avis. Même s'il y a quelques moments un peu plus légers, je ne vous conseille pas d'aller voir ce film dans un état quelque peu dépressif : c'est un coup à se pendre à une tringle à rideau à la fin !
    Ceci dit, le film ne dure qu'1h30mn et Mel Gibson, plutôt habitué aux rôles de gros bras (les Mad Max, la Rançon...) / comédies gros sabots (les Arme Fatale...), reste tout de même assez crédible dans son rôle de déprimé - perso, j'avais un peu peur... Dans l'ensemble, je dirai quand même qu'il faut se sentir vachement concerné par le sujet ou raide dingue de Jodie Foster / Jennifer Lawrence pour apprécier énormément ce film.

    Côté bonne surprise, la Défense Lincoln vaut le détour. Le film est la 2nde adaptation des romans policiers de Michael Connelly (la 1ère était Créance de Sang de et avec Clint Eastwood, loin d'être une belle réussite si vous voulez mon avis). Cette fois, le film colle plutôt pas mal au bouquin - encore que je ne me souviens pas forcément de tout.
    Michael Haller (aka Mattew Mc Conaughey) campe un avocat de Los Angeles, dont le bureau se trouve à l'arrière de sa Lincoln. Dans les premiers temps, on le suit dans son boulot d'avocat, ses petites entourloupes et ses graissages de patte pour faire gagner ses clients ; puis survient une grosse affaire : la défense d'un présumé violeur.
    Plutôt filmé en gros plans, pas de temps morts et pas mal de rebondissements. A voir.

    Enfin, le film de super héros incontournable du moment : X-Men, le commencement - censé nous brosser les origines du professeur X, Magneto, Mystique et Hank pour ne citer qu'eux. Des bons gros effets spéciaux, mais quelques longueurs hélas. Le méchant de service est joué par Kevin Bacon, plutôt réussi j'ai trouvé. C'est un blockbuster qui se laisse voir.

  17. #107
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074
    X-files régénération: Le deuxième film tiré de la franchise X-files, l'histoire se passe plusieurs années après la série. Fox Mulder (David Duchovny) et Dana Scully (Gillian Anderson) vivent en couple dans un petit ranch perdu du fin fond de la campagne américaine et ont tous les deux quittés le FBI. Lui vit comme un ermite découpant des articles de journeaux traitant de paranormal, elle travaille comme chirurgien dans une clinique catholique.
    Un jour on vient les chercher pour aider sur une enquête d'une jeune agent kidnappée parce qu'il y a un vieux prêtre pédophile défroqué avec des dons de voyance dans l'histoire.
    Si on excepte les visions du prêtre et une tête vivante à la fin, on se trouve en face d'une enquête normale sur un trafic d'organes où le paranormal est absent. Pas de complot gouvernemental ou extraterrestre dans le scénario.

    Peut-être que je ne suis pas assez objectif dans la mesure où X-files a été la première série qui m'a vraiment marquée à la télé (à la même époque que NYPD Blues) et ainsi lancé ma passion téléphage pour les années à venir et que Gillian Anderson est la première à avoir marqué mes émois d'adolescent, depuis j'ai toujours eu un faible pour les rousses et les tailleurs stricts, mais moi j'ai apprécié le film.

    Sérinity: Film également tiré d'une série SF créé par Joss Whedon (Buffy, Angel) qui racontait les tribulations d'un équipage de contrebandiers dans un futur lointain dans un univers lointain dans un monde où un pouvoir central essaye de faire sa loi.
    On reconnait dans la distribution Nathan Fillion (le héros de Castle) dans le rôle du capitaine du vaisseau aussi cabochard que son rôle actuel (sauf que parfois il se bat et tue sans hésiter) et Summer Glau aussi bizzare que dans les Chroniques de Sarah Connors dans le rôle d'une télépathe qui en transe se transforme en un mix de Xéna, Buffy et Bruce Lee.

    C'est un bon film, avec de bons acteurs et un bon scénar, alors si vous avez l'occasion regardez.

    Imagine me and you: Piper Derabo (Covert Affairt) le jour de son mariage avec son compagon trader rencontre Lena Headey (Sarah Connors Chronicles, coincidence promis juré) la fleuriste qui s'occupe des fleurs du mariage.
    Paf paf badaboum, coup de foudre entre les deux femmes qui vont commencer à se fréquenter en amies en luttant pour réfrénner leurs pulsions.
    Pour ceux qui ont apprécié quatre mariages et un enterrement, coup de foudre à Nothing Hill, ou le Journal de Bridget Jones. Mélange d'humour et de sensibilité.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  18. #108
    Avatar de Zyl
    Zyl
    Zyl est déconnecté Verte Charognarde
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Dans un sachet de biscuits.
    Messages 
    861
    Je suis allée le voir aussi, ce Complexe du Castor. J'avais du temps à tuer, j'ai donc choisi, comme souvent, le cinéma.
    Hé bien... Je trouve que le film touche assez juste au niveau de la représentation de la bipolarité (ex- maniaco-dépression), du moins c'est comme ça que je lis le personnage. Les phases maniaques de la maladie apparaissent comme un remède aux phases dépressives, alors qu'elle font tout aussi partie de la maladie... Bon, évidemment, que ça se manifeste quasiment sous la forme d'une double-personnalité, c'est très cinématographique, mais c'est quand même bien représenté, je trouve. Mel Gibson m'a impressionée au niveau du jeu avec la marionnette, et de la mise en retrait de son personnage derrière. C'est un jeu un peu "double" très bien réalisé, l'oeil est vraiment attiré par le castor dans toutes les scènes où il agit, au lieu de l'être par l'homme.
    Cela dit, je ne suis pas certaine que j'aurais dû aller le voir. C'est effectivement déprimant, particulièrement si on se sent concerné d'assez près par ce genre de maladie. Mais c'était intéressant.
    Vita, mortis, careo !

  19. #109
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 113
    @Althéa : pourquoi pas, il faut que j'y pense.C'est vrai que c'est un bon film

    Sinon j'ai vu récemment
    Departure : Un film japonais de 2008 (Oscar du meilleur film étranger). L'histoire d'un violoncelliste raté qui part à la campagne avec sa femme et devient embaumeur. Sauf que le métier est mal vu. On voit la vie de cet homme. Il y a quelque chose de très japonais dans ce film, beauté formelle, et soin apporté au détail. Il est bien, d'autant que la musique est sympa. La fille qui joue sa femme joue de façon très particulière, elle a un "masque" qui fait qu'elle n'exprime que très peu d'émotion, même si on sent qu'elle les ressent, on ne sait jamais ce qu'elle pense. Même si c'est une chose qu'on peut dire de pas mal de films japonais (peut être du fait que nous, européens, avons du mal à voir les émotions sur un visage asiatique), ici c'est particulièrement marqué.
    C'est un bon film

    Tree of Life :

    N'allez pas voir cette daube. C'est entre un documentaire sur France 5 et un très long monologue religieux. Le film est très très beau. Mais il est aussi très très chiant. Pitié n'allez pas le voir ! Evidemment ok on peut dire "ah mais non c'est que tu n'as pas compris le sens du film que tu le trouves mauvais". Non non, je suis un pas un fan de "fast & furious 18". J'aime les films intellos, les films contemplatifs. En fait j'aime beaucoup de sorte de film. Mais là ça n'est juste pas intéressant, et en fait je dirais même que je n'aime pas ce film PARCE QUE j'ai compris. Si je n'avais pas compris je me serais arrêté à la partie formelle du film, qui est comme je l'ai déjà dit très beau. Mais non, hélas.
    Bref, pour résumer : raté.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  20. #110
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074
    La jeune fille de l'eau: Une histoire du réalisateur du "sixième sens" et de "signes", le gardien d'une résidence trouve dans la piscine une jeune femme, Story. Il s'agit d'une nymphe qui doit trouver un écrivain de la résidence dont l'oeuvre doit changer les choses et après lui avoir ouvert l'esprit repartir dans son monde. Une espèce de gros chien couvert d'herbe et capable de s'aplatir complètement essaye de l'empêcher.
    Notre pauvre gardien de résidence essaye alors vaille que vaille de l'aider à accomplir sa mission en impliquant d'autres habitants de la résidence.

    Très beau film, il m'a fait venir les larmes aux yeux à la fin.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  21. #111
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 113
    My little princess :
    Vu.
    Faire un commentaire est difficile sur ce film. Pour ce qui est du synopsis, c'est l'histoire d'une artiste un peu folle (Isabelle Hupert), très égocentrique, très "artiste" qui propose à sa fille de devenir son modèle, avec des photos de plus en plus osée. Ces photos sont réussies puisqu'elle devient rapidement très connue. Sa fille, qui est en manque d'amour maternel et qui est élevée par sa grand mère très pieuse accepte parce que c'est sa mère mais aussi parce qu'ainsi cela fait d'elle une petite princesse. Ensuite,
     Cliquer ici pour révéler le texte


    Ce qui est sûr c'est que ce film met énormément mal à l'aise. Peut être d'autant plus si on est un homme. Car cette lecture forcée de l'érotisation de cette petite fille est très troublante. Autant, sur certains plans, on voit bien que c'est une petite fille, autant sur d'autres elle apparaît d'une très grande beauté, et une sorte de fascination vénéneuse s'établit, malgré nous, et contre nous.
    Sauf que la fille a 10 ans.
    Je dirais donc que la metteur en scène (qui raconte, si j'ai bien compris, en partie sa propre histoire) a parfaitement réussi à faire passer son message.
    Peut être certains d'entre vous avaient vu cette publicité de Vogue (ici).
    C'est choquant hein ?
    Et bien dans ce film c'est pareil. Sauf que parfois, malgré nous on ne peut s'empêcher de la trouver jolie. Et c'est là le pire.

    Pour ce qui est de la gamine.
    Elle a un regard terrible. Dans la première partie du film, c'est une petite fille. Bien. Se pervertissant. Un regard insolant sur sa mère alors qu'elle boit un verre de vin devant des hommes d'âge murs, fascinés.
    Dans la deuxième partie, elle a été pour ainsi dire violée par sa mère. Pas littéralement non, mais ce qu'elle lui inflige (l'exhibition et l'érotisation permanente de la représentation de son corps) l'a transformée. Son regard devient dur et froid. Elle joue vraiment parfaitement.

    Isabelle hupert s'en sort bien aussi. Mais bon, ça c'est pas une découverte, elle sait jouer les personnages fous. Le pire c'est qu'elle semble sincère quand elle dit aimer sa fille. A la fin on comprend.

    j'espère que quelqu'un d'autre le verra !
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  22. #112
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074
    Transformers 3: Toujours la même rengaine les gentils autobots aidés par Shia Leboeuf (qui se retrouve toujours impliqué dans le conflit) tentent d'empêcher les méchants decepticons de détruire le monde.

    Alors oui, le scénario tient sur un ticket de métro, même si il y a une ou deux bonnes surprises, mais ce troisième volet DEPOTE UN MAX, j'ai adoré.

    A voir aussi pour Francess McDormand, John Turturro et John Malkovitch dans des seconds rôles où on aurait apprécié qu'ils soient un peu plus étoffé au vu de l'humour décalé qu'ils amènent parfois.

    La remplaçante de Megan Fox a une plastique aussi irréprochable et ... c'est tout, comme la première nommée.


    Selon certaines rumeurs ce serait le dernier film, ou le dernier fait par Michael Bay (Spielberg ferait le 4).
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  23. #113
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074
    It's a free world: film de Ken Loach sur la précarité des travailleurs étrangers dans le royaume de sa gracieuse majesté, pas l'un des meilleurs.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  24. #114
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Citation Envoyé par Inarius;270651[B
    Tree of Life :[/B]

    N'allez pas voir cette daube. C'est entre un documentaire sur France 5 et un très long monologue religieux. Le film est très très beau. Mais il est aussi très très chiant. Pitié n'allez pas le voir ! Evidemment ok on peut dire "ah mais non c'est que tu n'as pas compris le sens du film que tu le trouves mauvais". Non non, je suis un pas un fan de "fast & furious 18". J'aime les films intellos, les films contemplatifs. En fait j'aime beaucoup de sorte de film. Mais là ça n'est juste pas intéressant, et en fait je dirais même que je n'aime pas ce film PARCE QUE j'ai compris. Si je n'avais pas compris je me serais arrêté à la partie formelle du film, qui est comme je l'ai déjà dit très beau. Mais non, hélas.
    Bref, pour résumer : raté.
    Mais pourquoi j'ai pas lu ça avant d'aller voir ce film !!?
    Et hop, 6 euros de paumés !

    Si vous cherchez à faire un bon investissement, allez voir "Omar m'a tuer", 1h25 formidables qui décryptent la machine judiciaire française, capable d'écraser un homme à cause de simples a-priori de policiers. Ce film montre aussi la puissance du juge dans un procès mené sur le sol français. Et comment le courage, la curiosité et le talent d'un seul homme peut conduire un innocent à retrouver la liberté.
    Il montre aussi qu'il faut avoir des qualités rares pour lutter contre un tel système, qualités que le prévenu n'avait pas, qualités qui à mon avis font défaut à la plupart d'entre nous.

    Alors, on a le droit de dire qu'on n'a pas aimé un film de Ken Loach, mais il faut dire pourquoi, sinon je mors.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  25. #115
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074
    Eh bien Mr Sylvestre, je ne dis pas que je n'ai pas aimé "It's a free world" de papy Loach, mais contrairement à d'autres de ses films récents comme "Le vent se lève" je l'ai trouvé fadasse. Si le message social passe bien, une bonne partie du film m'a ennuyé, l'actrice principale ne m'a pas laissé une impression impérissable, et je ne sais pas ... je trouve que le film donne l'impression que le réalisateur ne s'y est pas impliqué totalement. En gros ce n'est pas un mauvais film mais ce n'est pas un bon Ken Loach. Voilà.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  26. #116
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Moi, je ne sais pas si il y a un bon Ken Loach ou un mauvais Ken Loach. Chaque Ken Loach est unique, il vous informe sur un truc qu'en général vous ne connaissiez pas, ou que vous ne vouliez pas voir. Et il vous apporte un point de vue radicalement original sur ce truc. Bref, quand Ken Loach fait un film, il apporte quelque chose au spectateur (ce que je ne saurais affirmer pour un film comme Transformer 3, au hasard )

    Exemple : les méthodes déshumanisantes de la sous-traitance britannique à travers l'UE, le dumping social avec les pays de l'est. Personnellement, sauf article dans le diplo, jamais je ne m'intéresserais à ce sujet. Et bien Ken Loach arrive à rendre ce sujet pas abordable, ni passionnant, mais à créer des personnages et à les faire évoluer dedans pendant un bout de temps en suscitant chez le téléspectateur un certain intérêt. Des personnages nuancés, pris à leur propre jeu, à moins que ce soit le système qui ne se referme sur eux. Oui, les films de Ken Loach ont ça de particulier qu'en plus de raconter des histoires de manière touchante, ils permettent un décryptage du système dans lequel nous pataugeons tous, d'une manière plus ou moins directe.

    Euh, le vent se lève ? Bon, c'est la guerre, certains sont pour une démocratie sociale en Irlande, d'autres juste une démocratie, à la fin ce sont les tenants d'une "vraie" république sociale qui perdent. C'est beau, c'est triste, c'est bien fait, mais je me suis un peu emmerdé.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  27. #117
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074
    Ah ça, comme on dit chacun ses goûts. Quand à Transformers, je pense que personne n'y va pour se cultiver, perso c'est une manière de se déconnecter du quotidien et un revival de mes jeunes années quand je suivais leurs aventures en dessin animé dont la seconde version sur Sky Channel tous les dimanches matin chez les grands-parents (version jamais diffusée sur une chaine francophone d'ailleurs) qui était beaucoup plus fouillée que la première.
    Alors oui, ce film permet de se rendre compte de la sous-traitance en Grande Bretagne, mais on est plus proche d'un documentaire de France 2 qu'un vrai film. A mon avis.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  28. #118
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Allier (03)
    Messages 
    284
    Je suis allé voir Transformers 3, j'ai plutôt bien aimé sans pour autant dire que c'était un chef d'oeuvre. Je m'attendais à voir un film qui te casse pas la tête, et j'en ai vu un. Les effets spéciaux sont très bien fait et j'en demandais pas plus.

    De plus, faut dire que vu ce qu'il y avait au ciné (pas grand chose de tentant à l'affiche chez moi), c'était la meilleure solution. Ayant vu le 1 et le 2, je me suis dis qu'aller voir le 3 tombait sous le sens.

    Je rejoins donc l'avis d'Ugo.

    _____________________

    J'ai aussi vu Slevin (Lucjy Number Slevin pour le nom complet) en DVD, je m'attendais pas à ça mais j'ai été plutôt ravi dans l'ensemble. La trame de l'histoire nous tiens quasiment tout le film et on ne se doute de rien.

    Je dirais pour conclure que c'est un film à voir.
    "C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur." - Cicéron
    "La culture c'est comme la confiture, moins tu en as plus tu l'étales." - Pierre Desproges.

  29. #119
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 074
    Two days in Paris: Première réalisation de Julie Delpy ce petit film sympa raconte les tribulations d'un jeune couple franco-américain vivant à New-york qui viennent passer le week-end chez les parents de la fille à Paris.
    Le plus amusant reste le choc des cultures où le pauvre petit ami américain se demande la moitié du temps si il n'est pas tombé dans un asile de fous et l'autre si on ne se fout pas de sa poire vu qu'il ne comprend pas grand-chose à la langue.
    A noter dans les seconds rôles les propres parents de Julie Delpy dans le rôle des parents exubérants de la parisienne exilée aux States qui parait-il sont pareils dans la vie.

    Slevin: Si il s'agit du film avec Bruce Willis et Josh hartnett (ou Ashton Kushtner?), alors oui c'est jouissif à regarder.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  30. #120
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Allier (03)
    Messages 
    284
    Citation Envoyé par Ugo Voir le message
    Slevin: Si il s'agit du film avec Bruce Willis et Josh hartnett (ou Ashton Kushtner?), alors oui c'est jouissif à regarder.
    Oui c'est bien celui-là.
    "C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur." - Cicéron
    "La culture c'est comme la confiture, moins tu en as plus tu l'étales." - Pierre Desproges.

Page 4 sur 23 PremièrePremière ... 2345614 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Thema] Les pires films du cinéma ...
    Par Zaknafein dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 31
    Dernier message: 27/07/2020, 11h34
  2. Les derniers mots de gens illustres
    Par Brin Borion dans le forum L'antre du rôliste
    Réponses: 55
    Dernier message: 02/02/2015, 18h14
  3. [BG1] Les derniers personnages recrutables
    Par Mathrim Cauthon dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 72
    Dernier message: 26/04/2007, 18h38
  4. [THEMA] Films de vampires
    Par Rincevent dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 26
    Dernier message: 09/01/2005, 19h41

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258