Page 23 sur 23 PremièrePremière ... 13212223
Affichage des résultats 661 à 675 sur 675

Discussion: [THEMA] Derniers films vus ...

  1. #661
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 337
    Joker me fait bien envie. On ne m'en a dit que du bien jusque là.

    J'ai vu Get out de Jordan Peele. J'ai trouvé le film très bon même si j'ai été pas mal secouée par ce qu'il raconte. C'est totalement flippant et heureusement qu'il y a une touche d'humour parce que je n'aurais pas tenu jusqu'à la fin. Le film raconte l'histoire d'un jeune homme afro-américain qui va rencontrer la famille wasp de sa petite amie. Dès le début, il (et nous) les trouvons très bizarres et à la fin, on comprend pourquoi ...
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  2. #662
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 337
    3 billboards : les panneaux de la colère. Une mère de famille (magistralement interprétée par Frances McDormand) loue trois panneaux le long de la route sur lesquels elle accuse la police de bâcler son travail. En effet, sa fille a été assassinée et elle en a assez de voir l'enquête piétiner. Le soucis, c'est que le chef de la police, aimé de tous est gravement malade et que certains voient d'un très mauvais œil la présence de ces panneaux accusateurs.
    C'est ce qu'on pourrait appeler une comédie dramatique dans laquelle on sourit plus que l'on rit. Elle pose des questions sur la colère et ses conséquences. Je l'ai beaucoup aimé ainsi que sa galerie de personnages atypiques et plutôt attachants (et d'autres beaucoup moins).
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  3. #663
    Date d'inscription
    octobre 2020
    Localisation
    Carpentras
    Messages 
    82
    Je viens de voir Tenet qui est intéressant ! Bien envie de voir la suite s'il y en a une

  4. #664
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 337
    Citation Envoyé par Zedd84 Voir le message
    Je viens de voir Tenet qui est intéressant ! Bien envie de voir la suite s'il y en a une
    Il faut que je le voie, celui-là

    Pour ma part, j'ai vu 55 Steps qui raconte l'histoire vraie d'Eléanor Riese et de son avocate Colette Hughes qui se lancent dans une bataille juridique de grande ampleur concernant les droits des patients internés dans les hôpitaux psychiatriques.
    J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce procès et de cette amitié. Le duo Hilary Swank et Helena Bonham-Carter fonctionne très bien, je trouve.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  5. #665
    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages 
    3 158

    Nuit d'insomnie et trilogie barbare: Conan le barbare de l'ami Arnold.

    Salut ici...Après une bonne nuit d’insomnie,Et le matage des trois films "Sword and Sorcery"de la carrière du chêne autrichien,Voila trois critiques qui viendront au fur et a mesure**,Cadeau.


    Conan le barbare,de John Milius,Avec Arnold Schwarzenegger,James Earl Jones.

    Synopsis:A l’ère Hyborien...Des milliers d'années après l'engloutissement de l'atlantide et avant l’avènement des fils du roi Arius,Dans un village de cimmérie,Un forgeron forge une magnifique épée en acier,Peu après ce magnifique artisanat accompli avec l'aide de son épouse et devant les yeux de son jeune fils...Du nom de Conan,Le forgeron révèle a son fils l’Énigme du secret de l'acier.Cependant une horde de cavaliers sauvages attaque le village du petit Conan,Massacrant tous les adultes,Les parents de notre jeune cimmerien compris et volant l'épée de son père,Les enfants cimmeriens sont emmenés et vendus comme jeunes esclaves en direction d'une énorme roue,Enchainés a celle ci...Les jeunes cimmeriens sont condamnés a la poussée par tout temps et durant des années...Les années passent,Et Conan grandit..gagnant une force colossale par ce terrible exercice...Devenu adulte,Il semble également être l'unique survivant de son village..Repéré par un maitre de gladiateurs,Il est racheté pour combattre dans des arènes...Il gagne combat sur combat,Au début grâce a sa force nettement au dessus de la moyenne...Puis grâce a une instruction aux armes.

    Le temps passe et il finit par être affranchi,désormais libre et court de ses errances a travers les royaumes hyboriens...Le jeune cimmerien finit par tomber sur un étrange tombeau,Ou il y découvrira une épée bâtarde en acier d'une qualité exceptionnelle...débute alors une longue quête de vengeance pour Conan qui connaitra l'amitié et l'amour dans ses péripéties en la personne de Subotaï et Valeria...Avant de retrouver l'assassin de son peuple.

    Ahhh,Conan le barbare époque 1982...Même pas encore né a l'époque,Mais la vache,quel bon et beau film...Et également l'un des meilleurs films de cette vieille fripouille de Dino de Laurentiis qui pour le coup a eu du nez en rachetant les droits a Edward R. Pressman qui les détenait depuis 1975,Toujours est t'il que le Dino avec son grain de folie s'entoure d'une sacrée équipe,D'un excellant compositeur(Le maitre Basil Poledouris qui signe sans doute la plus belle composition de sa carrière.) et roulez jeunesse pour quatre mois de tournage en Espagne...Outre une ode a l'individualisme et au culte du surhomme,Très Nietzschéen...Conan le barbare est surtout le meilleur film de Sword and Sorcery a ce jour,Et surtout ce film a révéler ce qui sera l'une des plus grosses stars hollywoodiennes pour les 20 berges a venir: Arnold Schwarzenegger...Ayant été mister univers et mister olympe,Le chêne autrichien a enquiller des séries et des p'tits films de série b,voir de solides nanars qu'il aimerait encore de nos jours faire oublier...comme Hercule a New-york,Malgré ça sa carrière au ciné décolle pas...Hors ce film va littéralement l'envoyer sur orbite,car le rôle de Conan semble avoir été taillé pour lui...L'Ami Arnold est très convainquant dans le rôle du bourrin cimmerien...Mais faut aussi rendre hommage au charismatique James Earl Jones qui campe un Thulsa Doom aussi charismatique qu'imposant en gourou mystique métamorphe,Suffit de voir la leçon "philosophique"qu'il donne a Conan sur le pouvoir de la chair pour voir l'ami James au sommet de son art.

    Ayant un casting plutôt solide,avec un scénario original mais fidèle a l’œuvre de Robert Ervin Howard,Conan le barbare a été le ticket de l'ami Arnold pour enfin percer a Hollywood,Certes si il a truster a plusieurs reprises le box office durant presque 20 ans...Notre cher Arnie s'est commis dans quelques nanars et films un peu bof bof entre temps...mais bon,Ceci est une autre histoire comme qui dirait Akiro le chroniqueur du barbare bourrin. A la prochaine pour la suite avec Conan le Destructeur,Un peu plus Héroic fantasy/Family friendly..et on finira avec le dessous du panier ou L'ami Arnie est capable d'être un acteur un peu feignasse quand il le décide avec Kalidor/Red Sonja.**
    Si vous avez des questions par rapport a la 5e C'est a l'antre du Roliste qui faut les poser**

    Personnages joués: Talianna du Tethyr,Adrastia du Tethyr,Kyrone du Tethyr,Pisca Delorcoth.

  6. #666
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 337
    Dernièrement j'ai vu

    Polisse qui raconte le quotidien de policiers de la brigade des mineurs. Le film est inspiré de témoignages. Je l'ai bien aimé même si j'ai trouvé la thématique assez rude.

    Black sheep qui parle de moutons génétiquement modifiés qui attaquent les gens. C'est une comédie assez gore et qui change des monstres habituels.

    Jeu de dupes : Une journaliste veut détruire le mythe créé autour d'un jeune footballeur américain et surtout prétendu héros de la première guerre mondiale. J'ai adoré le jeu de George Clooney dedans. Je le trouve très charismatique.

    Paycheck : un film adapté d'une nouvelle de Philip K. Dick. Un gars renonce à une partie de sa mémoire concernant trois ans de sa vie. Il se rend compte qu'il a contribué à une potentielle catastrophe. Pour l'empêcher, il n'a en sa possession qu'une enveloppe contenant divers objets dont il ne connaît pas l'utilité. Je l'ai beaucoup aimé.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  7. #667
    Date d'inscription
    mars 2007
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 221
    Citation Envoyé par Brutus Voir le message
    Ayant un casting plutôt solide,avec un scénario original mais fidèle a l’œuvre de Robert Ervin Howard,Conan le barbare a été le ticket de l'ami Arnold pour enfin percer a Hollywood
    Alors si je partage ton amour pour ce film que je trouve absolument génial sur tous les plans (c'est le cas de le dire), je ne suis pas d'accord avec ça. Le Conan de John Milius interprété par Schwartzie est assez éloigné du Conan d'Howard, beaucoup moins sauvage, plus roublard, plus opportuniste, plus cynique, et surtout beaucoup plus éloquent. Ça a été le gros problème sur ce film : malgré les heures de cours prises, Schwartzie n'a pas réussi, le temps de la préparation, à occulter son accent autrichien à couper au couteau, ce qui a nécessité de limiter ses prises de parole, le rendant parfois presque mutique.

    Schwartzie a fini, au fil du temps, par perdre son accent, mais si l'ambiance howardienne est respectée, son interprétation de Conan a instauré un modèle de barbare bourrin qui est, somme toute, assez éloigné du vrai Conan.

    Et, encore une fois, c'est un fan absolu du film qui parle. Mais ce film, je l'aime aussi avec ses défauts.
    Avant, j'étais Xor de Xirius. Mais ça, c'était avant.

  8. #668
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 128
    Venom: Eddie Brock, un journaliste freelance se fait un jour infecter par un symbiote extraterrestre pendant une visite non autorisée du laboratoire d'un puissant magnat de l'industrie scientifique qui mène des expériences secrètes et illégales avec du matériel extraterrestre ramené d'une expédition. Poursuivi par les sbires du gros méchant, Eddie va se découvrir des pouvoirs insoupçonnés et devenir un superhéros relativement borderline (le symbiote bouffant à l'occasion des bouts de ses ennemis )

    ça c'était pour le synopsis, pour la qualité du film on ne va pas se plaindre. C'est un de ses films hors de la sphère Disney et donc ne pouvant montrer que des personnages secondaires ou un truc dans le genre (les droits et tout le toutim). En lui-même, Venom est loin d'être un simple second couteau, c'est un des ennemis les plus emblématiques de Spiderman à l'instar du Bouffon Vert ou du Docteur Octopus. Le film en lui-même est assez agréable à regarder, en raison notamment de l'humour noir omniprésent tout le long de l'histoire. Les effets spéciaux sont honnêtes et le jeu des acteurs professionnel.

    Mon bémol, comme d'habitude les libertés prises avec la vraie histoire (les comics ).
     Cliquer ici pour révéler le texte
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  9. #669
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 337
    Je viens de voir Dallas Buyers club qui raconte l'histoire (vraie) de Ron Woodroof, un cowboy homophobe, macho, fan de rodéo qui apprend qu'il a le sida. Sa vie est bouleversée du jour au lendemain. Il se renseigne et apprend qu'il existe un traitement, le TZA. Il parvient à s'en procurer mais tombe rapidement à cours. Il se rend alors au Mexique et est soigné par un médecin local qui lui prescrit un médicament alternatif tout en le mettant en garde contre le traitement qu'il prenait. Woodroof retourne aux Etats-Unis avec le traitement alternatif dans ses bagages. Le hic, c'est que les Etats-Unis n'autorisent pas les traitements alternatifs à cause des lobbies pharmaceutiques. Woodroof créée alors avec Raymond, un jeune homosexuel transgenre le Dallas Buyers Club qui permet aux malades du sida de se procurer d'autres traitements. Malheureusement, le gouvernement voit cela d'un très mauvais oeil. Woodroof trouve alors une raison de se battre.

    J'ai vraiment, vraiment aimé ce film. Je n'aime pas Matthew Mc Caunogay, mais il m'a beaucoup émue dans le rôle principal. J'ai adoré Jared Leto dans son rôle de Raymond qui est vraiment sensible et magnifiquement interprété. J'ai aussi beaucoup aimé Jennifer Gardner, actrice que je n'avais jamais trouvé transcendante, dans son rôle de médecin.

    Après, on peut dire que c'est un "film à oscar" vu que deux acteurs se sont transformés pour les besoins de leurs rôles. Leto et McCaunogay ont perdu une vingtaine de kilos et le sujet fait que... Mais je trouve que les oscars étaient mérités de par le jeu des acteurs et le traitement du propos.

    Je n'avais pas été touchée par un film depuis longtemps. Le dernier ayant été "3 bilboards".
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  10. #670
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 128
    Citation Envoyé par Althéa Voir le message
    Je n'avais pas été touchée par un film depuis longtemps. Le dernier ayant été "3 bilboards".
    Excellent film, oscar mérité pour Frances McDormand
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  11. #671
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 337
    Citation Envoyé par Ugo Voir le message
    Excellent film, oscar mérité pour Frances McDormand
    Je suis d'accord avec toi. Je l'ai trouvée géniale dans ce film. Et quel film...

    Sinon, j'ai vu Yves qui parle d'un frigo intelligent. Il était disponible dans la bibliothèque de notre village et j'étais curieuse... J'ai détesté ce film. Je l'ai trouvé inintéressant, mal joué, et assez malaisant par moments. Une très très mauvaise pioche.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  12. #672
    Avatar de Cendres
    Cendres est déconnecté Apprentie rôliste
    Date d'inscription
    décembre 2017
    Localisation
    Paris
    Messages 
    581
    Je conseille deux séries sur Arte, "Baghdad Central" et "Cannabis", pour l'histoire bien évidemment et la musique.
    En Roleplay : Gabriel de Batz "Quelque part au nord des Landes des Sirènes"
    Candidate au Conseil de la cité : Lei Cendres
    Première leçon https://img.pr0gramm.com/2014/08/22/...21FPHvgVApF_I0

  13. #673
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 128
    DESTROYER: Erin Bell une lieutenant de police de Los Angeles désabusée par la vie, se retrouve subitement confrontée à son passé quand ressurgit une affaire datant d'une quinzaine d'années à l'époque où elle avait été infiltrée par le FBI dans une équipe de braqueurs de banque.
    Entre les flashbacks du passé, Erin tente de mener son enquête, tout en gérant ses relations difficiles avec sa fille adolescente.
    Je trouve personnellement dommage l'échec commercial et critique de ce film, car moi j'ai accroché. L'ambiance sombre colle bien à l'histoire générale, Nicole Kidman qui joue l'héroïne n'avait plus joué comme ça depuis longtemps (Execpté Big little lies) et d'ailleurs obtenu le golden globe 2019 de la meilleure actrice dans un film dramatique pour ce rôle, la réalisation est top,..etc etc.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

  14. #674
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 337
    @Ugo : Ta description donne envie. Parfois, certains films passent à la trappe au profit d'autres qui ne le méritent pas forcément, je trouve.

    Là, j'ai vu "En liberté" décrit comme la comédie de l'année. Et honnêtement... je suis passée à côté. J'ai eu du mal avec l'histoire (un gars injustement emprisonné qui pète un plomb à la sortie de prison sous le regard complice de la femme du policier qui l'a fait accuser à tort), les personnages (je n'en ai apprécié qu'un et encore...), les péripéties, l'humour... En bref, je n'ai pas vraiment aimé ce film et j'en suis désolée. En plus, c'est notre super bibliothécaire qui me l'a conseillé et je ne sais pas vraiment quoi lui dire.

    Edit : si en fait, un truc pourrait sauver le film pour moi. C'est une histoire que la policière raconte à son petit garçon pour l'endormir sur les exploits de son père. Chaque fois, la version évolue en fonction de l'humeur de la narratrice. J'ai bien aimé cet aspect.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  15. #675
    Date d'inscription
    juin 2009
    Localisation
    Huy
    Messages 
    3 128
    Citation Envoyé par Althéa Voir le message
    @Ugo : Ta description donne envie. Parfois, certains films passent à la trappe au profit d'autres qui ne le méritent pas forcément, je trouve.
    Dans la même veine, on a HANNA de Luc Besson. Alors si les critiques négatives disant que Besson a voulu renouer avec le succès en nous sortant une resucée de Nikita, c'est une analyse un peu réductrice.
    Pour: une exécutrice travaillant pour un gouvernement cherche à quitter son job sans terminer entre 4 planches, et quelque part la comparaison s'arrête là
    Contre: Plusieurs différences notables:
    - Là où Nikita est une femme condamnée à mort et "récupérée" après par un service secret, Hanna est recrutée directement par le KGB après une candidature auprès de la marine
    - L'ambiance sombre de Nikita laisse la place à une ambiance plus légère commune à la plupart de ses dernière productions
    - Nikita faisait réaliste, les scènes d'action de Hanna se rapprochent plus de John Wick
    - Histoire linéaire pour Nikita, Hanna beaucoup de flashbacks pour expliquer les raisons de ce qui vient de se passer la scène d'avant

    Pour résumer, Hanna n'est pas un trop mauvais film et assez agréable à regarder, mais à moins d'être un adepte forcené de Luc Besson ça reste le même genre de production qu'il a généralement produit ces 20 dernières années, un long vidéoclip qui nous divertit durant 1H30-2H00 mais qui ne restera pas gravé dans notre mémoire. J'ai bien aimé comme les Besson en général, mais il y a mieux.
    Auteur des Chroniques des Soeurs du Premier Sang
    Quand tu montes un groupe de rock pour te taper des filles, tu te dois de faire au moins deux ou trois bonnes chansons. Je crois que les mecs de Happy Mondays n'ont jamais beaucoup baisé dans leur vie - Liam Gallagher.

Page 23 sur 23 PremièrePremière ... 13212223

Discussions similaires

  1. [Thema] Les pires films du cinéma ...
    Par Zaknafein dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 31
    Dernier message: 27/07/2020, 11h34
  2. Les derniers mots de gens illustres
    Par Brin Borion dans le forum L'antre du rôliste
    Réponses: 55
    Dernier message: 02/02/2015, 18h14
  3. [BG1] Les derniers personnages recrutables
    Par Mathrim Cauthon dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 72
    Dernier message: 26/04/2007, 18h38
  4. [THEMA] Films de vampires
    Par Rincevent dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 26
    Dernier message: 09/01/2005, 19h41

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250