De François Dupeyron avec Félicité Wouassi

Nous sommes dans la banlieue parisienne durant la canicule. Sonia, mère courage, essaye tant bien que mal d'aider sa famille à la dérive. Et ce n'est pas toujours facile. Empêcher son fils de dealer, aider sa fille qui se marie à louer la salle dans laquelle doivent avoir lieu les festivités parce que le père de famille a joué aux courses, une fille enceinte de sept mois, et son plus jeune fils attiré par le vide tout en s'occupant de sa laverie, de personnes âgées et essayant de vivre un peu aussi. Elle affronte toutes les épreuves avec toute la chaleur et le courage dont elle est capable. Parce que même si la vie est dure, il faut la vivre malgré tout.

Félicité Wouassi incarne avec brio cette mère de famille africaine. Son visage exprime tout. Elle porte quasiment le film sur ses épaule. En un regard, elle exprime la peur ou la détresse mais aussi bien la joie et l'amour. Les autres acteurs ne dépareillent pas non plus, même Claude Rich en vieillard soudain libidineux. En dépit de l'atmosphère parfois pesante, il ressort de ce film une vraie chaleur portée au rythme des musiques africaines.