Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: [HIST]Lettres d'Iwo Jima

  1. #1
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579

    [HIST]Lettres d'Iwo Jima

    Originally posted by Synopsis Allociné.fr
    En 1945, les armées américaine et japonaise s'affrontèrent sur l'île d'Iwo Jima. Quelques décennies plus tard, des centaines de lettres furent extraites de cette terre aride, permettant enfin de donner un nom, un visage, une voix à ces hommes ainsi qu'à leur extraordinaire commandant.
    Les soldats japonais qu'on envoyait à Iwo Jima savaient que leurs chances de survie étaient quasi nulles. Animé d'une volonté implacable, leur chef, le général Kuribayashi, exploita ingénieusement la nature du terrain, transformant ainsi la défaite éclair annoncée en 40 jours d'héroïques combats.
    De nombreux soldats américains et japonais ont perdu la vie à Iwo Jima. Leur sang s'est depuis longtemps perdu dans les profondeurs du sable noir, mais leurs sacrifices, leur courage et leur compassion ont survécu dans ces Lettres.
    Ce film donc fait suite (si on veut) à un autre film de Clint Eastwood, La Mémoire de nos pères (Flags of our Fathers), qui raconte la bataille d'Iwo Jima (ainsi que ses suites) du point de vue de 4 soldats américains.

    On retrouve dans ce film toute l'opposition entre l'Orient et l'Occident et plus particulièrement les conceptions de l'honneur et du patriotisme entre les Japonais et les Américains. Le Général Kuribayashi (interprêté avec brio par Ken Watanabe, vu dans Le Dernier Samouraï, Mémoires d'une Geisha ou Batman Begins) représente cette opposition car il a passé du temps aux Etats Unis avant la guerre et s'y ait fait de nombreux amis dans l'armée américaine. Et ses subordonnés ont du mal à accepter son commandement qu'ils jugent trop "occidental" et donc sans honneur (le fait qu'il préfère la retraite au suicide, la mort la plus honorable pour un guerrier japonais).

    Le film est violent et sanglant, je ne vous le cache, mais ça nous montre une nouvelle fois que la guerre ça sert à rien, sur fond d'opposition culturelle.

    A voir.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  2. #2
    Rincevent Invités
    Encore une claque dans la gueule de la part d'Eastwood, pour un film encore 'plus riche' que 'Flags of our fathers'. Le thème, le film se passant à 90% sur l'ile -avec de rares flashbaks- sur 'l'avant-guerre' de certaines personnes.

    Clint EASTWOOD à choisi un 'fil rouge' tout le long du film le soldat Saigo que l'on suivra sur tout les théatres d'opérations de l'ile.
    Et c'est ce côté japonais - très finement - retranscrit qui dépasse largement le premier. Les soldats japonais étant considéré comme sacrifiable - contrairement - à l'armée américaine ou chaque soldat compte, surprend pour un occidental.

    Lors de la bataille, le général Kuribayashi adressera un message général à ses troupes ou tout le monde doit se sacrifier pour l'empereur. Et les scènes de guerre, moins nombreuse que dans le premier sont très violente.
    Le pire restant dans les souterrains, le suicide de soldats japonais qui se tue à la grenade.

    Comme l'à bien dit Duorok, la guerre est inutile, et renvoie les 2 armées dos à dos,premièrement, la capture d'un soldat américain par des japonais qui le saignent littérlament, de l'autre deux soldats japonais prisonniers froidement exécutés par deux soldats américains.

    Le moment le plus émouvant du film, est la capture d'un soldat américain, et l'un des officiers japonais qui à étudié aux USA, interroge le soldat et le soigne à la grande incompréhnension de ses soldats qui ne voient uniquement que - l'ennemi-. le lendemain le soldat à succombé à ses blessures, et lors de la fouille des effets du soldat américain, tombe sur une lettre que l'officier traduit en japonais à ses hommes - et là - la lettre envoyé par la mère du soldat parle du pays, de l'espèrance du retour, bref
    tout ce que vive les soldats japonais. grandiose..

    Malheureusement le film est bien trop long, et les états d'âmes bien que brillament retranscrit s'étire en longeur, il en reste une réalisation exceptionnelle, allié à une utilisation par le directeur de la photographie, d'une utilisation d'un filtre sépia donnant une drôle de couleur à l'image.
    Bref un film magistral de Clint, à voir de toute urgence.

    Dernier point à noter, la musique du 'fiston' Kyle EASTWOOD, à écouter.

  3. #3
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Très bon film encore une fois de Clint Eastwood.

    Le parallèle avec le premier film est bien réussi dans le sens où on visualise bien quelles scènes du point de vue japonais correspondent à quelles scènes du point de vue américain (suis-je clair?).

    Petit bémol toutefois: on sent quand même que Clint s'est moins foulé pour Lettres d'Iwo Jima que pour Mémoire de nos pères. Il reprend certains plans déjà présents dans le premier film et il attache à mon sens moins d'importance à la profondeur des personnages.
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  4. #4
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Autre point qui donne du réalisme à la chose, la VOST .
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  5. #5
    Zaknafein Invités
    C'est une grosse performance de Clint Eastwood: faire un film japonais!

    Ce qui est terrifiant c'est que même avec la vision japonaise, on a affaire à une culture radicalement différente de la notre sur certains points: cette tendance au suicide systématique même de la part de ceux qui connaissent l'Amérique et qui savent qu'ils ont de bonnes chances d'être convenablement traités s'ils se rendent.

    Autre chose, le suicide est montré comme fondamentalement autodestructeur: les officiers qui poussent leurs hommes au suicide facilitent la tâche des américains.

    En bref, ce film est une manière de montrer les japonais de manière objective mais le camp japonais, c'est quand même celui d'un régime militariste qui instrumentalise la culture japonaise à son profit.

  6. #6
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    En même temps, le nationalisme exacerbé du Japon à cet époque c'était ça. C'est pas rien qu'Hitler s'était allié avec le Japon. L'Allemagne nazie et le Japon étaient tout deux persuadés d'être des races supérieures...
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

Discussions similaires

  1. [HIST]Das Leben der Anderen
    Par Ravestha dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/10/2014, 23h18
  2. [Commerce] L'embarcadère des lettres
    Par Le Dúnadan dans le forum Les Arcades
    Réponses: 35
    Dernier message: 12/05/2007, 14h27
  3. [act] 300
    Par doc denfer dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 33
    Dernier message: 21/04/2007, 19h24
  4. [HIST]Apocalypto
    Par Duo dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/03/2007, 13h17
  5. [HIST] Joyeux Noel
    Par Lies dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/02/2006, 10h43

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239