Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: [TvFILM] Warriors

  1. #1
    Aghora Invités
    C'est un téléfilm qui est passé sur Arte il y a 3 ou 4 ans. Je l'ai revu en DVD.

    Donc synopsis :
    Liverpool, 1992. Quatre jeunes soldats anglais en permission vivent leurs derniers instants de détente et de liberté, pour certain leur passion pour le foot, la bière et les soirées en boîte, pour l'autre la bagatelle avec sa future femme.
    Du jour au lendemain, ils reçoivent leur ordre de mission pour la Yougoslavie. Ils font partie des premiers contingents envoyés par les Nations Unies, pour porter secours aux populations civiles à risque. Ils ne devront en aucun cas intervenir de façon armée dans le conflit, ni déplacer ou évacuer des populations en danger, sous peine d'être perçus comme des acteurs de la purification ethnique ... Du coup, on leur interdit de faire ce dont pour quoi ils ont été formés (la guerre), et vont devoir faire ce dont ils n'ont jamais été entraînés : de l'humanitaire. Ils devront assister, impuissants, à voir des civils mourir sous leurs yeux.

    A la fin, j'ai été...bouleversé. Je savais déjà de quoi parlait ce film, et je l'avais un peu regardé quand il était passé à la télévision. Mais quand on le regarde bien (certaines scènes peuvent choquer), on ressent bien la rage de ses soldats dont certains de leurs camarades se font tuer (tirs collatéraux on va dire) à qui on a interdit de protéger les civils ; à cause de la lâcheté de l'ONU et du laxisme des démocraties occidentales (certains d'entre vous doivent peut-être se remémorer du massacre de Srebrenica).

    Comme c'était sur un DvD, il y avait un petit bonus : "Le dessous des cartes". Présenté comme l'émission du même nom (sur Arte, je ne sais plus quel jour de la semaine) et avec la même voix off en plus, ce bonus rappelle le contexte géo-politico-historique de la crise. C'est très bien expliqué, très bien fait.

    Je conseillerai pas ce DVD aux plus jeunes, car je l'ai dit plus haut : il y a des scènes qui peuvent choquer, voire rendre malade :x . Mais je le conseille vivement à tout les autres, ne serait-ce que pour se demander si De Gaulle n'avait pas raison quand il appelait l'ONU "Le Machin". Pour ma part j'ai été surtout touché par le changement de comportement à leur retour en Angleterre ; on voit que même une guerre dans laquelle on ne tire aucun coup de feu laisse des séquelles très importantes.

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages
    2 140
    Oh oui, ce film est fondamental. Il montre bien qu'un engagement dans une guerre ne peut pas être innocent, même si on n'y tire aucun coup de feu et qu'on se contente de "protéger" les populations civiles. D'ailleurs, peut-être pire que la vue et l'odeur de tous ces cadavres, le fait de n'avoir rien pu faire pour empêcher les massacres est encore plus destructeur pour ces soldats.
    La scène terrible, où les soldats de l'ONU sont obligés d'insulter de tous les noms et de provoquer les bouchers serbes pour qu'ils se résignent à partir, car les soldats de l'ONU peuvent tirer seulement en cas de légitime défense.
    Il restitue très bien également la sensation d'être totalement incompris, au retour. La très belle scène, où le soldat revenu en Angleterre est le seul à ne pas pouvoir se lever et chanter dans un stade en liesse. A quoi bon rire et chanter, après ce qu'on a vu ? Après avoir rempli des camions entiers avec des cadavres ? Après les avoir déchargés ?
    Envoyer des soldats dans ces guerres qui n'en sont pas vraiment, est peut-être pire que les envoyer dans des guerres conventionnelles, où l'engagement est réel, car ils ne peuvent rien faire, ils ne peuvent pas empêcher les massacres, les viols, ils ne peuvent venger personne ni porter de réelle assistance.

    Et encore, l'ONU là-dedans a plutôt un rôle neutre, mais n'est pas entâchée par la corruption. Parce qu'un film a été réalisé par la suite, sur le travail de femmes enquêtant pour le compte du TPI sur les crimes de guerre commis en yougoslavie pendant cette période, notamment sur un hotel où des dizaines de femmes ont été enlevées pour servir de femmes à soldats avec la complicité ou le silence de certaines autorités de l'ONU, car ceux qui faisaient ça étaient du bon côté (c'était des bosniaques ou des croates, je crois). Dommage, j'ai oublié le nom de ce film.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252