Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: [DRAM]Le septième sceau d'Igmar Bergman

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    9 912

    [DRAM]Le septième sceau d'Igmar Bergman

    "Et lorsque l’Agneau ouvrit le septième sceau, il se fit un silence dans le ciel, environ une demi-heure... "
    C'est un passage extrait du livre de l'apocalypse et aussi sur cette phrase que s'ouvre le film. Suédois, en noir et blanc, il date de 1956... Quoi, encore un vieux film poussiéreux dans lequel il faut une heure pour ouvrir une porte ? :notme:
    Une plage, un chevalier allongé arrivé au terme de sa vie. La mort vient le chercher mais il ne veut pas partir, pas maintenant... Il revient des croisades et a perdu sa foi en Dieu et l'humanité. Il a besoin de réponses. Alors, il trouve un compromis pour gagner du temps. La mort est joueuse, il lui propose une partie d'échec bien particulière. Tant qu'il gagne, elle le laisse. Dès qu'il perd, elle l'emporte. Commence alors un long voyage à travers la Suède. Pas celui d'un certain Nils. Une suède ravagée par la peste, en proie à l'inquisition, au fanatisme religieux. Il croisera des prêtres, des innocents, des sorcières, des processions de pénitents, des bûchers.
    C'est un film lent, très sombre, très pessimiste. C'est une réflexion sur l'humanité qui même si elle se passe en plein moyen âge pourrait encore être en vigueur aujourd'hui. En même temps, il renferme énormément de détails qui sont autant de symboles et d'allégories à l'image d'une peinture du moyen âge. Il a fait l'objet d'une étude...
    Ce n'est pas un film à pizza et pop corn ... mais si vous avez l'occasion ...
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  2. #2
    Date d'inscription
    May 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages
    2 128
    Ce n'est pas un film "facile" et tout détente mais c'est ce qui fait sa force. C'est vrai que sa première qualité c'est de proposer une vision sans concession de la condition humaine (on a beau être au moyen-âge, le film touche à une universalité tant au niveau de l'époque que du lieu ou de la culture), vision très noire mais en même temps qui ne prend pas le téléspectateur pour un neuneu.

    Pourtant, le film atteint une sorte de grâce avec son style très métaphorique : forcemment l'interpréation que chacun a de la vie et surtout de la mort s'y retrouvera car beaucoup d'éléments restent ouverts.

    Alors bien sûr, un film en noir et blanc et de Bergmann, ça peut paraître très chiant sur le papier surtout à notre époque où on a plus l'habitude de ce genre de cinéma mais vu le succès des Noces Funèbres, ce film reste d'actualité et trouve pas mal d'écho dans le questionnement que nous avons tous à une époque où le mal être n'a jamais été aussi vif.

    Alors j'en retiens pour ma part un film très intense surtout lors des confrations entre la Mort et le chevalier et surtout quand le mystère est préservé.... à partir du moment où le chevalier demande ce qu'il y a derrière la Mort, le charme se rompt. On allait quand même pas trouver réponse à tout.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    9 912
    Quand je l’ais vu la première fois il y a environ trois ans. J’en avais entendu parler par mon copain qui voulait à tout prix que je le visionne. J’ai dû le voir trois fois par la suite, mais en tentant d’analyser les détails. J’ai dû manquer plein de choses. Ce qui m’a frappée la première fois, ce sont les moments de silence pendant lesquels le réalisateur se fixe sur un visage, un paysage, une procession. Le noir et blanc accentue les traits, creuse les visages, rend la pâleur fantomatique …Voilà, c’est tout …
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  4. #4
    Date d'inscription
    May 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages
    2 128
    Moi, à la base, je suis pas un fan d'Ingrid Bergman, mais il a déjà du vous arriver de vous retrouver à mater un vieux film en noir et blanc sur france 3 le dimanche soir parce que y'avait rien d'autre, vous zappiez et que vous n'aviez pas sommeil.

    Eh bien, quand j'étais ado, y'avait le ciné club le jeudi soir sur france 2 et sur télé 7 jour, la critique était excellente. Alors je me suis laissé bizarrement tenté par cet OVNI et je n'ai pas été déçu.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

Discussions similaires

  1. [DRAM] Lord Of War
    Par Zaknafein dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 14
    Dernier message: 08/10/2014, 23h39
  2. [DRAM] Bloody Sunday
    Par Agrippa dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/06/2007, 21h51
  3. [DRAM] Les disparues de Juarez
    Par Althéa dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/05/2007, 13h51
  4. [DRAM] Love story
    Par Lies dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/03/2006, 10h06
  5. [MOD] Rajouter un septième personnage
    Par Oblivion dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/10/2005, 22h40

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252