Comme une âme perdue, le financier véreux avait arpenté la ville pas cette chaude nuit d’été , sans avoir quitter le souvenir de Perdigan une seule seconde . Jamais il ne se l’avouerait mais il était tombé amoureux en moins de temps qu’il fallait que pour le dire. Tout chez elle était aimable ; son sourire machiavélique, ses yeux de fouines , sa tête aplatie , son nez cassé , ses bras disproportionnées , ses mains dont la taille évoquaient des palmes grande taille , sans oublier ses jambes trop courtes , tout ces détails insignifiants faisaient d’elle une belle enfant , élevée trop près d’une centrale nucléaire . Mais plus que pour son physique provocateur c’était pour sa richesse … qu’il la trouvait encore plus séduisante, la mesquinerie et la vénalité étaient des qualités qu’il aimait chez ses maîtresses comme chez ses amis .
Manost était trop loin pour y rentrer dormir , bien qu’il n’avait pas son pyjama Donald il du se résoudre à prendre une modeste chambre d’un luxueux hôtel de Lumenis . Ce soir il n’avait pas faim et il passa la première partie de la soirée à voler tout ce qui pouvait l’être dans sa chambre , c'est-à-dire , les ampoules , les draps , les peignoirs , les savonnettes , les taies d’oreillers , les piles de la télécommande , les dessous de plats , les couverts , le pommeau de douche , les rideaux , les poignées de portes , les cadres de tableaux , les tapis , les décorations murales , le faux bouquet sur la table , une des chaises de la même table , les coussins sur le sofa , le mini bar sans oublier les formulaires de l’hôtel , comme il aimait le dire , il n’y a pas de petits profits . Désoeuvré , et ne pouvant ni dormir ni lire ni écrire ni regarder les décorations murales il remit les piles dans la télécommande et décida de sacrifier ses derniers neurones à de vieux cartoons avec Daffy Duck qu’il avait de toute façon déjà vu une dizaine de fois . Il finit par se coucher sans avoir auparavant envoyer un texto au - toujours très attendu dans cette série – Maréchal Hasriel pour l’informer de son odieuse trahison dont il était plutôt fier .
« Salu Has’ je té trai , a a a a a » ( Salut O grand et puissant maréchal Hasriel que j’affectionne , je t’es trahi , ah ah ah ah )
Il reprit les piles de la télécommande , les rangea avec le reste et décida de se coucher dans le lit sans oreillers ni draps . Pendant ce temps , l’espion quitta son point d’observation et rentra sagement chez son employeur … miss Foxglove .

Mais qui est cet espion ?
Le maréchal existe-t-il vraiment ?
Quelle est la capitale de l’Assyrie ?

Toutes les réponses à ces questions dans un prochain épisode , ou dans un bon atlas pour certaines ..