Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 48 sur 48

Discussion: [LGX] Elzen

  1. #31
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Les positions des uns et des autres étaient intéressantes. Il semblait, à première vue, que plusieurs avis partaient dans la même direction au sujet de Garrow…

    Il y aurait, peut-être eu davantage à dire au sujet de ce grafiti sur le mur, qui ne lui semblait pas forcément aussi anodin qu'à Bruno. Il y avait plusieurs manières de l'intérêter… parmi lesquelles une tentative supplémentaire des loups de dévier les soupçons vers Aino-Ackté. Mais, à ce sujet, Alice était loin d'être sûre d'elle. Et elle avait déjà parlé beaucoup plus qu'à son habitude. Puisque personne ne s'était adressé spécifiquement à elle, elle conserva donc le silence pour la suite des débats.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  2. #32
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Molly
    "J'aurais préféré qu'Aino soit là pour se défendre. Les absents ont toujours tort, comme on dit. Peut-être s'attend t-elle à ce que nous la condamnions sans chercher à voir plus loin. Moi il me semble assez évident qu'on tente de lui faire porter le chapeau. Ses accusations d'hier n'étaient peut-être motivées que par la peur, dans tous les cas elle avait raison de se méfier. Bon sang, le coupable est ici même, avec vous, et je suis prête à me mettre moi-même sur le bûcher si je me trompe."
    Citation Envoyé par Aymeric
    "Je fais confiance à Molly, intervint à son tour Aymeric. Elle prend beaucoup de risques aujourd'hui et je la considère comme fiable. Par ailleurs, j'ai pu observer les faits et gestes de mademoiselle Aino-Ackté hier et, si je l'ai bien vue interagir avec notre respectée fermière ainsi qu'avec mademoiselle Alice, je ne l'ai en revanche pas vue se diriger chez feu Bernard, contrairement à ce que dit Garrow; ils sont, certes, voisins (ou plutôt, ils l'étaient) et je puis me tromper, mais je souhaitais apporter cette précision. J'espère que vous ne m'en voudrez point - la principale concernée n'étant certes pas ici pour s'en offusquer, je tiens cependant à m'excuser - pour cette attitude de prudence que les circonstances excusent amplement, je le crains. Par ailleurs, je ne pense pas qu'un loup se sachant soupçonné aurait délibérément fui ce débat en sachant clairement qu'il attirerait sur lui tous les soupçons. L'intervention courageuse de mademoiselle Molly ainsi que ses arguments me semblent plus que convaincants, car prenant des risques inconsidérés quelle que soit l'issue de nos délibérations, et j'espère que tous ici vous avez autant que moi conscience de la gravité de ce qui se joue."

    Le notaire semblait sincère et déterminé.
    Citation Envoyé par Bruno
    "Et bien, voilà qui est très instructif. La quasi unanimité de vos avis me surprends un peu. J’ai l’impression d’avoir loupé quelque chose. Mais cette coalition me rassure également. Vous ne pouvez pas tous vous tromper. L’affirmation de Molly, surtout me pousse à raviser mon avis. Après un tel discours, s’il advenait que notre choix ce soit porté sur un innocent, alors on tiendrait à coup sûr l’un des loups."
    Citation Envoyé par Garrow
    Garrow soupira.

    "Je suis accusé à tort d'être la plus vile créature qui soit par plusieurs d'entre vous, et il ne faudrait pas que je vois la responsable chez celle qui est à l'origine de cette mascarade, c'est à dire Aino-Acktée ? C'est bien ce que vous me dites ?"

    Il baissa les yeux vers, le sol, les yeux remplis de tristesse.

    "Et vous allez donc croire Molly, qui vous affirme donc si fort que je suis un loup ? Elle pourrait faire croire à ces choses là, elle pourrait être l'un d'entre eux, et me faire passer à l’échafaud pour éliminer un vrai villageois de ce village..."

    Le forgeron marqua une pause et reprit, un tremblement dans la voix.

    "Allez-y, écoutez donc ceux qui se vengent sur moi depuis hier... Je ne vois qu'une raison à cela : je suis un bouc émissaire. J'ai une position très pratique, et j'ai été accusé le premier pour avoir douté de l'efficacité de s'installer à plusieurs sous le même toit, alors que certains d'entre vous ont émis les mêmes doutes, dont Aino-Acktée, qui n'est pas ici pour nous expliquer quoi que ce soit !"

    Il se détourna enfin.

    "Je ne veux plus voter, laissez-moi en paix..."
    Citation Envoyé par Eleina
    "J'sais pas pourquoi Aino-Ackté n'est pas là, ajouta la fermière. Mais moi, c'qui m'intrigue, c'est que quelqu'un, par cette inscription sur le mur, a apparemment voulu faire porter les soupçons sur elle. Etant donné que Bernard a déjà exposé ses soupçons hier à ceux en qui il avait confiance, j'suis certaine qu'il n'aurait pas laissé ce message. Y'a deux explications possibles, soit cette personne espérait qu'on le croirait, soit au contraire qu'on innocenterait Aino-Ackté en songeant à une fausse accusation... Mais dans tous les cas, c'est un loup qui a écrit ça. Et c'est un fait qui ne devrait pas être traité à la légère, il est évident que ça n'est pas l'oeuvre d'un simple "petit con" comme le dit Bruno... "

    Souriant à l'épicière, elle ajouta simplement.

    "Et pour ma part, j'ai emménagé chez Molly sans certitude, et j'sais qu'elle a pris un temps de réflexion avant d'accepter, peut-être le temps d'oser m'faire confiance... J'lui suis reconnaissante d'avoir accepté, et j'suis certaine qu'elle ne porterait pas une telle accusation si elle n'était pas sûre d'elle... Et si elle peut vraiment voir ces choses... j'pense que Bruno devrait lui confier l'arme qu'il avait commencé à forger pour Bernard."

    Quant à Jehan, il ne reprit pas non plus la parole.


    [La prochaine étape consiste à voter pour la personne à exécuter. Le vote sera rendu public une fois toutes les voix exprimées.]

  3. #33
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Les conclusions d'Eleina au sujet du grafiti se rapprochaient des siennes, ce qui était plutôt une bonne chose. L'idée, en revanche, qu'Aymeric les ait espionné était plus dérangeante. Non pas quant aux motivations du notaire – après tout, c'était Aino-Ackté qu'il avait surveillé, ce qui se comprenait après les accusations de la veille –, mais surtout parce qu'Alice n'avait pas eu le moindre petit semblant de soupçon. Ce qui, compte tenu du contexte, était tout sauf rassurant…

    Quoiqu'il en soit, les jeux semblaient faits, et sauf effet de surprise, le résultat du vote était connu d'avance. Ce qui n'était pas forcément une bonne nouvelle, car s'il y avait d'autres monstres que Garrow, ce qui était tout à fait envisageable, ils choisiraient sans doute de voter contre leur camarade pour ne pas éveiller les soupçons, maintenant que celui-ci était si ouvertement désigné par la plupart des villageois. Ce qui signifiait que le vote avait peu de chances de fournir d'indications sur d'éventurelles complicités. Mais il faudrait faire avec.

    Sans surprise, la voix d'Alice se tourna contre Garrow.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  4. #34
    Smidge Invités
     Cliquer ici pour révéler le texte


    Tout le village sortit de la mairie, et installa le bûcher sur lequel ils conduisirent le vigneron.

    Les premières flammes embrasèrent les branches sèches, qui finirent enfin par consumer sa proie.

    Et à l'instant où le vigneron rendit l'âme... sa peau se changea en fourrure, et ses dents en crocs.

    Le premier loup n'était plus.




    [On passe en phase de l'après-midi.]
    [Points d'actions disponibles : 3]

  5. #35
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Exécuter ainsi quelqu'un laissait une impression étrange. Certes, elle avait eu la quasi-certitude de sa culpabilité, et la mort elle-même avait prouvé qu'ils avaient eu raison, mais… tout de même. Il fallait espérer que la prochaine serait aussi heureuse. Car, Alice en avait le pressentiment, ce n'était que la première. Garrow n'avait très vraisemblablement pas agit seul, et au moins une autre créature rôdait aux alentours. Aussi décida-t-elle de consacrer son après-midi à quelque chose qui n'était pas forcément usuel de sa part : discuter.

    Avec Aymeric, tout d'abord. Lui demander, peut-être en feignant d'être un peu vexée, ce qu'il avait apprit en écoutant aux portes. Mais le rassurer aussitôt quand au fait qu'en vrai, elle comprenait et ne lui en voulait pas. À la vérité, ç'avait plutôt été un comportement responsable. Lui signaler, d'ailleurs, qu'elle était surprise de ne pas l'avoir vu se présenter – il lui aurait semblé être un candidat tout à fait légitime. Elle était curieuse de voir sa réaction dans les deux cas. Et puis, surtout, lui demander ce qu'il envisageait pour la suite.

    Molly ensuite – pour lui conseiller la prudence, car l'annonce qu'elle avait faite avait été risquée. Qu'elle ait réellement la possibilité de percevoir ainsi certaines choses ou non, les loups, s'il en restait, choisiraient sans doute de ne pas prendre de risques. Il fallait qu'elle soit sur ses gardes. Alice était loin d'être enthousiaste à l'idée de se réunir, mais, si elle avait pleinement confiance en Eleina, il était sans doute préférable qu'elles restent ensemble. Lui demander… étaient-ce réellement des soupçons, et pouvait-elle les confier dès à présent ? Lui demander quel était son avis sur leur nouveau maire, le seul, lui semblait-il, qui n'avait, dans sa première intervention, pas souligné la sincérité de la réaction de la couturière.

    Et puis, ce serait assez comme cela. Retourner voir Aino-Ackté ou Jehan ? Elle n'en manquait pas d'envie, mais qu'avait-elle de nouveau à leur apprendre ou à apprendre d'eux ? À part, bien sûr, dire à la couturière qu'elle avait eu raison ; mais elle l'aurait sans doute appris par elle-même. Mieux valait, peut-être… renforcer encore quelque peu ses portes. Car, s'il restait réellement des loups, ils ne tarderaient sans doute pas à se manifester de nouveau, et cela finirait peut-être par tomber sur elle…
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  6. #36
    Smidge Invités
    "Bien le bonjour, cher notaire !, lança Alice au notaire d'un ton quelque peu agressif. Pourrais-je vous demander... Auriez-vous appris quelque chose, en écoutant aux portes par exemple, ces derniers jours... ?"

    Elle soupira.

    "Notez que je ne vous en veux pas personnellement, et je comprends vos agissements, dans la situation qui nous occupe..."

    Alice marqua une nouvelle pause, et reprit.

    "Je trouve dommage que vous ne vous soyez pas présenté, en tous cas. Enfin... Avez-vous des projets pour la suite ?"

    "Rebonjour, mademoiselle Vendacier, lui répondit le notaire. Si je comprends votre gêne à apprendre que j'aie pu approcher ainsi de votre vie privée, j'aimerais cependant souligner que je n'ai prêté attention qu'au strict nécessaire et uniquement à ce qui pourrait relever de l'affaire qui nous préoccupe - et que, par ailleurs, je menais simplement une étude relative de mademoiselle Aino-Ackté dont les débats précédents avaient pu laisser supposer une certaine culpabilité de sa part. Je ne me suis pas résolu avec plaisir à l'idée de la surveiller, mais je ne voulais point condamner une innocente ou me tromper dans ce débat - fort heureusement, d'autres ont eu la présence d'esprit de réussir à démasquer ce vil vigneron avant qu'il ne puisse nuire plus avant. Le comportement que j'ai pu observer plaidait par ailleurs en la faveur de l'innocence de mademoiselle Aino-Ackté, et ceci ne fut donc point entièrement inutile, même si je puis concevoir que l'idée même que j'aie pu assister à votre discussion - sans l'écouter, permettez-moi de le préciser - vous ait dérangée. Je ne m'y suis point résolu, je le répète, avec plaisir, mais poussé par la nécessité du moment qui oblige parfois, disons, à faire des choix."

    Aymeric Duschatel soupira et se radoucit. Il semblait sincère dans ses propos.

    "Je ne puis cependant dire que cela ait réellement porté ses fruits... C'est cette chère Molly qui nous a tous délivrés d'une partie du mal aujourd'hui. J'eusse aimé me montrer plus utile à la communauté et faire une découverte de la plus ample importance. Je n'ai, hélas, guère d'autres suggestions pour le moment. Et, quant à mes projets ..."

    Il hésita un instant.

    "A vrai dire, je caressais l'idée de m'installer à mon tour chez notre chère Molly, afin de lui prêter secours et d'en obtenir moi-même."

    Alice se dirigea ensuite vers chez Molly, toqua à sa porte, et la prit quelques instants à part.

    "Molly ? Auriez-vous quelques minutes à m'accorder ?", l'interpella-t-elle.

    Elle se tordit quelque peu la joue dans une moue contrariée.

    "Sachez pour commencer que je m'inquiète pour vous. Vous avez pris de gros risques en clamant haut et fort ce que vous saviez tout à l'heure à la mairie... J'ai peur qu'à présent vous fassiez une cible de choix..."

    Alice marqua une pause, et poursuivit.

    "Je voulais vous demander... Aviez-vous simplement des... soupçons ? Ou bien... comment dire... Etait-ce "autre chose"... ? Si vous avez appris quelque chose, j'espère que vous savez que vous pouvez me faire confiance. J'utiliserai votre savoir à bon escient."

    La jeune femme baissa d'un ton et s'approcha un peu plus près.

    "D'ailleurs... ? Sauriez-vous quelque chose à propos... de notre nouveau maire ? Ou du moins avez-vous un avis personnel ?"


    "C'était mon devoir de vous prévenir, de venger la mort de Bernard et de Gabrielle," répondit humblement Molly.

    Elle soupira, vraisemblablement mal à l'aise d'avoir cette conversation.

    "Je commence à prendre conscience que je me suis sans doute condamnée en vous dévoilant la vérité. J'avais plus que des soupçons, bien entendu, jamais je n'aurais pris le risque de condamner un innocent. Nous avons peut-être de nombreux morts à déplorer mais aucune de ces morts n'est de notre fait et j'aimerais que cela dure. Je n'ai malheureusement pas grand chose à vous révéler de plus pour l'instant et peut-être que je n'en aurais plus jamais l'occasion. Tout porte à croire que nous pouvons faire confiance à Bruno : il a refusé de voter le premier jour, il a armé certaines personnes et m'a même proposé de consolider ma maison. Pourtant... je ne sais pas, une intuition peut-être, mais je n'ai pas encore écarté complétement l'idée qu'il puisse être l'un de ces monstres. Sans vouloir vous vexer, c'est un peu pareil pour vous. Je vais tout de même vous donner un conseil : vous pouvez avoir une confiance aveugle en Eleina. Si je venais à disparaître, c'est vers elle qu'il faudra vous tourner. Aino me semble fiable également, les récents événements nous l'ont prouvé. Quant à Jehan... son cas mérite d'être creusé, je pense. Il ne m'inspire pas confiance. C'est tout ce que je peux vous dire, j'espère vous avoir aidée à y voir plus clair. Portez vous bien, Alice."

    Pendant leur conversation, elle nota de nombreuses allées et venues du notaire entre sa maison et celle de Molly, entre lesquelles il transportait de nombreuses affaires de chez lui. Vraisemblablement avait-il trouvé l'asile qu'il cherchait à obtenir...

    Enfin, en rentrant chez elle, elle nota que le nouveau maire, Bruno, s'affairait à faire disparaître le message accusateur envers Aino-Ackté à grands renforts d'eau savonneuse.



    [Tu réponds à ce topic, et on passe en phase de nuit]
    [Points restants : 0]

  7. #37
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Eh bien… ça n'avait peut-être pas été aussi instructif que prévu, mais… la réaction du notaire confortait Alice dans son envie de lui faire confiance.

    Quant à Molly… elle n'avait eu de certitudes qu'à propos d'Eleina et de Garrow. Ce qui semblait indiquer que sa capacité à percevoir, si réellement elle en avait une, ne donnait pas tellement plus d'un résultat par jour. Or, avec l'arrivée – heureuse, certes, car il contribuerait certainement à la protéger –, d'Aymeric à leur côté, Molly concentrerait sans doute ce pouvoir vers lui, afin de s'assurer que ce n'était pas une erreur… ce qui faisait une fois de perdu. Enfin, on verrait bien.

    Concernant Bruno… tout portait à le croire, en effet ; néanmoins, sa manière, l'air de ne pas y toucher, de soutenir l'accusation de Garrow, laissait de sérieux doutes. Et, à bien y réfléchir, sa façon d'aider… être celui qui fournissait les armes ne lui permettait-il pas de savoir qui était une proie facile et qui ne l'était pas ? En aidant à consolider la maison de Molly, n'avait-il pas quelques chances d'y trouver des faiblesses qu'il pourrait exploiter ? En tout cas, s'il était véritablement un loup, il était très fort…

    Mais l'on verrait bien. Peut-être, après tout, n'y avait-il plus de loup, après la mort de Garrow, et peut-être que, le lendemain, tous se réveilleraient en apprenant que cette épreuve était terminée. Il fallait l'espérer. Et c'est sur cette pensée qu'Alice s'endormit…
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  8. #38
    Smidge Invités
    Une nouvelle fois, Alice survécut à sa nuit, ce qui était somme toute une bonne nouvelle.

    Des cris retentirent cependant rapidement en provenance du centre du village...

    Une nouvelle victime, à n'en pas douter...




    [On passe en phase du matin]
    Dernière modification par Smidge ; 02/07/2014 à 18h21.

  9. #39
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Le centre du village, c'était…

    Les craintes d'Alice se concrétisaient, semblait-il.
    Restait à aller voir ce qu'il en était. Vite.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  10. #40
    Smidge Invités
    Quand Alice arriva sur place, Aymeric et Eleina sortaient tous deux de la maison de Molly, hagards, avant de déposer son corps sur le seuil de sa demeure. Aux côtés de la feue veuve, sa boule de cristal - qui attestait aux yeux de tous sa véritable identité, brisée, et de toute façon désormais inutile.

    Tout le village avait alors accouru, ameuté par les cris d'horreur des anciens colocataires de la victime...



    [Chacun peut réagir à la scène ou observer les autres. Plus de détails ici]

  11. #41
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Ainsi, le surcroît de protection n'avait pas suffit… et le village venait de perdre celle qui était sans doute sa plus précieuse alliée.

    Alice ne put retenir un sanglot. Mais Molly allait être vengée. Comme les autres. Pleine de rage, elle chercha du regard celui qu'elle estimait être responsable de tout ceci.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  12. #42
    Smidge Invités
    "Oh Molly, Molly, Molly !", s'écria Aino-Ackté, en sanglots.

    "Pourquoi Molly n'est-elle pas venue habiter chez moi ? Pourquoi ? J'aurais dû insister..."

    Elle se tourna vers la fermière, dévoilant un visage marqué par le manque de sommeil.

    "Eleina ! que s'est-il passé ? Je t'en supplie, dis-le moi, il faut que tu t'expliques où tu es en grand danger ! Je te soutiendrai."

    "J'comprends pas,cha tout à coup Jehan, le fossoyeur. Vous étiez trois, vous étiez armés, dans une maison solide, j'comprends pas comme c'te bestiau fait... C'est pas un loup-garou, c'est un spectre ! Pauv'Molly... Elle savait voir des choses, c'tait clair qu'il allait essayer d'la choper... mais j'comprends quand même pas."

    "Forcément...", souffla le forgeron entre ses dents, le visage sévère.

    Qui... ? Qui cela pouvait-il être... ? Alice scruta ses voisins un à un, tentant de percer à percer à jour la moindre once de duplicité.

    Bruno ne prononça pas le moindre autre mot, mais Alice pouvait sentir son regard perçant traverser chacun d'eux, lentement, méthodiquement. Comme s'il scrutait leurs pensées les plus intimes à la recherche de l'auteur de ce crime abominable.

    Aymeric s'approcha discrètement d'Eleina, lui susurrant quelques mots réconfortant à l'oreille.

    Quant à la fermière, elle pleurait, simplement, sans parvenir à retenir ses larmes, le visage creusé par de larges cernes sous les yeux.


    Chacun s'en retourna chez lui sans un mot, avant de se donner rendez-vous une fois de plus à la mairie, peut-être mettre enfin un terme à tout cela.



    [On passe en phase du midi]

  13. #43
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Hum… se pouvait-il qu'il ait été réellement en train de chercher à identifier quel était le coupable ? Mais si ce n'était pas lui, alors qui ? Il avait été le seul à accuser plus ou moins ouvertement Aino-Ackté…

    Mais à bien y réfléchir, Jehan et Aymeric avaient, eux aussi, soulignés l'état de fatigue de la couturière, quoique le second lui ait proposé aussitôt une excuse et ait annoncé être prêt à la défendre. Peut-être Alice avait-elle fait fausse route, après tout ?

    Indécise, elle décida de rester silencieuse, pour l'instant, écoutant ce que les uns et les autres avanceraient.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  14. #44
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Aino-Ackté
    "Que fait donc notre nouveau maire ? Molly avait été reconnue comme dangereuse pour nos ennemis et aucune action n’a été faite pour la protéger ? C’est insensé ! insensé !"

    Elle marqua une courte pause, quelque peu décontenancée.

    "Eleina aurait pu aussi être victime… Comment avez-vous pu les laisser exposées au danger, elle et Molly ? "

    Elle se tourna ensuite vers Eleina.

    "Eleina, tu as vu quelque chose ? Un détail, aussi infime soit-il, qui nous mettrait sur la piste du loup-garou qui a tué Molly ? Essaie de te souvenir, c’est absolument crucial pour nous tous !"

    Enfin, elle s'adressa au maire.

    "Bruno, maire du village, tu es aussi coupable que si tu avais tué Molly de ta propre main. Tu es complice du tueur ! et pour tout dire, je suppose que tu n’es pas seulement complice, mais que tu es toi-même un loup-garou ! Forgeron ! Toi qui n’es pas capable d’équiper tout le monde – nous ne sommes pourtant pas bien nombreux ! – tu oses laisser entendre qu’Eleina est coupable ? Mais, pauvre fou, je te prouverai à quel point tu as tort ! Je ne laisserai pas toucher un cheveu de la tête d’Eleina !"
    Citation Envoyé par Eleina
    "Molly était... mon amie..., entama Eleina à son tour, la voix tremblante d'émotion. Et même si on savait toutes les eux qu'elle serait probablement la cible des loups cette nuit, c'est... c'est rude.... Mais je vais essayer d'parler, j'sais qu'il vous faut mon témoignage... et hélas il est pauvre..."

    Elle prit une profonde inspiration.

    "On a essayé de se préparer au mieux à l'attaque. On a consolidé la porte, mis des verrous. J'ai veillé une bonne partie de la nuit, mais il m'est arrivé de m'endormir une fois ou deux hélas... et j'ai rien vu, rien entendu. Les verrous et la porte n'ont pas été touchés... peut-être que le loup est passé par une autre ouverture, ou peut-être qu'il venait... de l'intérieur."


    Elle fit une courte pause, et se tourna brièvement vers Aymeric.

    "C'est difficile à savoir. J'ai d'la chance qu'elle m'ait disculpée auprès de certains d'entre vous, puisqu'elle avait utilisé son pouvoir pour vérifier c'que j'étais avant d'accepter que j'emménage. Malheureusement, elle a pas eu l'temps d'avoir de certitude sur quiconque excepté Garrow et moi... Mais elle avait une arme, que Bruno avait commencée et que j'ai terminée, et cette arme a disparu. Je ne sais pas si elle a pu se débattre, blesser son agresseur, j'ai rien entendu en tout cas. Mais il faut quand même absolument vérifier si l'un de nous est blessé quelque part ! S'il a pris l'arme c'est peut-être pour qu'on ne voie pas qu'elle était tâchée de sang ? Il faut vérifier, les filles entre elles, les hommes entre eux, pour pouvoir se mettre torse nu, pour ceux qui sont pudiques... Peut-être que ça sert à rien, c'est juste au cas où ! Et peut-être que quelqu'un d'autre a veillé et a vu ou entendu quoi que ce soit ?"

    Son regard fit le tour de l'assemblée, puis elle poursuivit.

    "S'il n'y a ni preuve ni autre indice, il restera les soupçons, ceux que nous avons tous. Et j'sais que j'mexprime pas aussi bien que Aymeric ou Bruno... mais j'veux quand même les partager avec vous... D'abord, Jehan, Aino-Ackté et Alice avaient voté contre Garrow dès la mort de notre institutrice, sont-ils forcément innocentés ? Les verrous n'ont pas été touchés, est-ce que ça veut dire que l'coupable venait de l'intérieur et que c'est Aymeric ? Un loup aurait-il pris le risque d'emménager avec sa future victime et de s'trouver suspect ? Peut-être pas... ou peut-être que si, en escomptant que c'est ce qu'on pensera. On ne peut rien exclure. Reste Bruno, dont l'attitude et les déclarations m'ont paru parfois ambiguës ou non sincères. Il nous a armés avant-hier mais à demi seulement, juste pour montrer son soutien, ce qui était peut-être, pour moi, une stratégie visant à gagner notre confiance pour se faire élire. Il a fait de même avec Molly, mais j'pense qu'un loup est suffisamment rusé pour agir ainsi, devant témoins, pour se disculper. Certes, ça n'est en rien une preuve. Même s'il y a d'autres incohérences à côté, des revirements d'opinion mal expliqués, des jugements qui m'ont paru parfois inadéquats, au sujet d'Aino-Ackté ou de l'inscription... J'peux tout à fait me tromper, en ce cas je m'en excuse. Et peut-être que le loup venait réellement de l'intérieur, que c'est Aymeric, comme semblent l'indiquer ces verrous intacts... Il sait bien parler, défendre ses idées, c'est dur de le prendre en défaut là-dessus. On peut être sûr de rien, en tout cas j'y arrive pas... Mais j'ai de gros doutes tout de même, concernant notre maire, et j'aimerais savoir, Bruno... qu'avez-vous donc fait de votre journée hier ou avant-hier, puisque vous avez pas eu le temps, vous dites, de consolider votre maison, de déménager chez Molly comme Aymeric l'a fait... ou de lui fournir une arme complète ? D'ailleurs, peut-être que ce s'rait utile, qu'on se dise tous ce qu'on a fait de nos journées ? Est-ce qu'il s'y cacherait un indice ?"
    Citation Envoyé par Jehan
    "J'voudrais dire que je parle pas beaucoup, parce que c'est mon genre. Dans l'cimetière, ben les gens, y parlent pas beaucoup non plus. Y'a les vivants qui pleurent, et les morts qui r'posent. Parler, ça sert à rien. Mais maint'nant, j'crois qu'parler, c'est nécessaire. Alors j'vais essayer."

    Il prit une inspiration, et se lança.

    "J'pensais bien qu'le loup, y voudrait choper Molly, vu qu'elle savait, et qu'elle savait un peu plus chaqu'nuit. Mais j'aurais pas cru qu'il oserait, vu comme elle était protégée. Alors j'imagine qu'ceux qu'ont dormi avec elle, y doivent avoir vu ou entendu quequ'chose. Et s'ils ont rien vu, alors c'est qu'la m'nace, elle v'nait p't'être bien de l'intérieur. C'est plus facile d'entrer dans une maison quand on doit pas forcer la porte. Mais vous z'étiez trois, et y'a qu'un loup, alors ça m'fascine quand même."

    Il fit une pause et dévisagea ses interlocuteurs.

    "J’voudrais aussi dire, et j’m’excuse, parce que j’vis avec vous d’puis des lustres, et j’ai peine à croire qu’y’ait des monstres parmi nous, mais… moi j’crois que c’est un d’vous, Eleina, m’sieur l’maire, ou m’sire Aymeric… Parce que moi j’savais pas qu’Bernard était dangereux. Il m’avait rien dit. J’savais pas qu’il avait des bonnes idées, ou quoi. Tandis qu’à vous, il a parlé, et donc vous, vous saviez qu’il allait causer du souci aux loups, s’il restait vivant. Donc c’est sans doute plutôt un d’vous. A moins qu’il ait parlé avec m’zelle Alice aussi. Parce que vous dites pas grand-chose, vous, m’zelle Alice. Mais comme moi, vous étiez d’jà sûre qu’c’était l’Garrow dès l’premier jour. Alors j’sais pas si vous auriez pris le risque de faire tuer vot’compère, comme ça, tout d’suite… J’en sais rien. J’crois juste pas qu’ce soit m’zelle Aino. Même si j’comprends guère pourquoi hier, soudain, elle disait qu’elle s’était trompée sur Garrow alors qu’il était quand même coupable…"

    Il était passablement désemparé.

    "P’t’être que vous allez vous demander pourquoi moi, j’vis encore tout seul. Mais la vérité, c’est qu’j’suis sûr d’personne. J’ai l’impression qu’tout l’monde aurait pu l’faire… C’loup il est retors, pour sûr. Et quand j’vois qu’m’dame Molly, ça l’a pas sauvée… J’me dis que même si j’ai des r’grets d’être resté à l’écart, parce que du coup, j’me méfie d’tout l’monde, ça aurait rien changé si j'avais dormi chez quelqu'un."
    Citation Envoyé par Bruno
    "Que Molly ait été choisi par le loup ne m’étonne pas. Par contre, comme Jehan, je m’étonne. Vous étiez trois dans cette maison, barricadés et armés. Comment se fait-il que le loup n’ait même pas été repéré ? S’il l’a été, c’est le moment de le dire. Je refuse de croire que, malgré nos efforts, on puisse être sans défense face à lui ! Justement, c’est un loup, pas un spectre ! Hier, j’ai discuté avec Molly, en compagnie d’Aymeric et d’Eleina. Elle a affirmé qu’elle savait qu’Eleina n’était pas le monstre."

    Le forgeron désigna Aymeric du doigt.

    "Ça ne laisse donc qu’un seul coupable évident. Le loup était dans la maison et c’était Aymeric !"
    Citation Envoyé par Aymeric
    "Je... Je prends la parole aujourd'hui, non pas pour vous exposer la moindre certitude, mais énoncer des soupçons... La mort de Molly nous laisse démunis et montre cruellement à quel point nous sommes vulnérables. Ici. Ailleurs. Partout. Le loup est passé à quelques mètres de moi à peine et il aurait aussi bien pu me dévorer que je n'en aurais rien su. Nous ne sommes que poussière. Je croyais qu'il suffisait de se regrouper et s'entraider, de ne point massacrer à tort des villageois simplement quelque peu trop suspects pour nous, et qu' un jour ou l'autre nous démasquerions la bête. Aujourd'hui, j'ai pu constater qu'il n'en était rien. Que la mort nous guette. Alors je ne veux pas partir sans avoir fait part de mon raisonnement, aussi biaisé puisse-t-il être."

    Il s'arrêta un instant, solennel.

    "Hier soir, feue Molly a discuté avec Eleina, maître Bruno et moi. Elle nous a confié être aussi sûre de l'innocence d'Eleina qu'elle l'avait été de la culpabilité de notre vigneron, et je la crois; de plus, elle a aussi produit un argument qui me fait réfléchir. Elle a souligné que lors du premier vote, alors que rien ne garantissait, comme nous l'avons du reste constaté, que Garrow serait condamné, Jehan n'avait pas hésité à émettre un vote en sa défaveur. Je note qu'il en fut de même pour mademoiselle Vendacier et, bien entendu, pour mademoiselle notre couturière. Et je trouverais étrange de la part d'un loup de tenter de condamner son camarade sans raison aucune et alors que d'autres choix se présentent qui ne trahiraient point pour autant sa véritable identité.
    Elle a aussi cependant indiqué se méfier de Jehan et je ne voudrais pas donner l'impression de me réclamer indûment du patronage de notre regrettée Molly pour des hypothèses qui ne sont hélas que les miennes propres.
    "

    Aymeric se tourna ensuite vers Bruno.

    "Mais si cet indice est probant, alors mes soupçons se tournent vers notre maire. Qui a toujours esquivé toute proposition de regroupement, celles de nos deux regrettés Bernard et Molly, prétextant vouloir demeurer chez lui se construire des armes, tout en vantant dans le même temps les mérites de ce regroupement, et a pris le temps d'effacer un simple graffiti alors que, dans une telle position, j'eusse à sa place tout fait pour ne pas perdre la moindre seconde et me protéger au mieux - voilà une bien étonnante confiance en ses capacités qui se manifestent ici. Comme s'il ne craignait point les loups ni la moindre attaque. Et lors du vote qui condamna Garrow, il fut l'un des seuls à tenter de le défendre. Voilà pour mes arguments. Vous conviendrez que dans cette optique, se présenter comme notre protecteur et se poser en maire gestionnaire et garant de notre salut est une stratégie hautement intelligente pour éviter les soupçons. Cependant ... Je ne puis condamner un homme sur un simple soupçon et tous ici, excepté de fait mademoiselle Eleina, avez eu des comportements suspects et contradictoires. Moi de même, sans doute, et l'incertitude plane. Mais si un loup s'est déjà introduit une fois dans la demeure où je réside, alors j'ai conscience de n'être en sécurité nulle part, et je ne voudrais point partir sans avoir pu m'exprimer. Je ..."

    Il soupira et se passa la main sur le visage d'un geste las.

    "Molly nous manquera dans ce débat. A tous."
    Tous semblaient sincères et convaincus dans leurs propos. Alice inspecta un à un ses concitoyens sur la suggestion d'Eleina, mais aucun ne semblait avoir été blessé nulle part...

  15. #45
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Manifestement, ses idées et ses doutes étaient partagés par les autres villageois. Mais ils avaient besoin de certitudes. Ils avaient besoin d'être d'accord. Et pour cela, si Alice pouvait faire pencher la balance… c'était un devoir autant qu'une nécessité.

    « Il ne reste, hélas, plus beaucoup de personnes pouvant être ce loup. Aussi pouvons-nous étudier chaque cas un par un.

    Écartons Eleina, tout d'abord : Molly l'a ouvertement innocentée devant plusieurs d'entre nous, moi y compris.

    Il y a Aino-Ackté. Je n'ai pas changé d'avis à son sujet depuis hier : la façon dont les choses se sont déroulées, la mort de Bernard, tout cela n'avait de sens que s'il n'y avait, parmi eux trois, qu'un seul loup, faute de quoi ils s'entretuaient. Ils sont, certes, retors, mais je ne crois pas que ce soit au point que l'un d'entre eux se sacrifie pour que nous soyons convaincus de l'innocence de l'autre.

    Il y a les personnes qui avaient suivi l'avis Aino-Ackté dès notre premier vote : Jehan et moi. Comme ça a été souligné, il était risqué pour un loup de voter contre son confrère sans aucune certitude. Cela ne nous innocente cependant pas complètement : il pouvait être prévisible que l'accusation d'Aino-Ackté ne serait pas suivie, et un loup aimant le risque aurait pu profiter de l'occasion.
    Jehan et moi sommes, je crois, les personnes à être le moins intervenus pendant les débats – du moins, je n'ai pris la parole que lorsque cela me semblait nécessaire ; et Jehan n'a cessé de répéter qu'il n'avait aucune certitude. Peut-être pouvez-vous considérer que, si Garrow a commis une erreur en accusant ouvertement, son compère tente d'avoir le comportement inverse…
    Bref, vous êtes en droit de douter de nous deux, pour les mêmes raisons. Et puisque je suis sûre, pour ma part, de ne pas être un loup, et puisque les raisons qui nous accuseraient seraient les mêmes, je pense pouvoir supposer que Jehan n'a rien fait qui mérite mes soupçons.

    Aymeric. Il a plusieurs fois souligné des choses qu'il avait remarqué chez les autres et qui auraient pu éveiller nos soupçons, mais toujours pour les présenter comme anodins ou tendant, au contraire, à prouver l'innocence. S'il essayait par là de nous faire nous accuser les uns les autres, alors il prenait tant de précautions que cela avait plus de chances d'avoir l'effet inverse. Il était sur place, cette nuit… mais comme j'accorde à Jehan ma confiance, je ne veux pas soupçonner Aymeric pour une raison qui accuserait aussi bien Eleina. En ce qui me concerne, je le crois sincère : il cherche à éviter, autant que possible, que nous accusions à tort les innocents.

    Reste Bruno. Moi aussi, j'ai remarqué le soutien qu'il apportait, l'air de ne pas y toucher, à Garrow hier, avant de retourner sa veste en voyant que nous étions à peu près tous d'accord.Vous avez remarqué qu'il mettait un certain temps à préparer les armes promises ? J'ajouterai ceci : puisqu'il fournissait les armes, il savait ce qu'elles valaient, et chez qui il n'y en avait pas. Quelle meilleure posture, pour un loup, que d'être celui qui décide qui est armé et qui ne l'est pas ?
    J'attire votre attention sur le fait qu'il était l'un des plus proches voisins de Gabrielle. Plus encore : si Garrow et lui voulaient se retrouver discrètement, sans que personne ne puisse remarquer leur passage, alors la seule route sûre était celle qui passait à proximité de chez Gabrielle. La choisir elle, parmi nous tous, leur était donc clairement profitable, et ce choix s'expliquerait beaucoup moins si n'importe qui d'autre, parmi les survivants, était le loup restant.
    Et puis… Aino-Ackté a commencé par accuser Garrow, et elle avait raison. Elle accuse maintenant Bruno, elle aussi : je pense que nous pouvons également lui faire confiance.
     »
    Dernière modification par Elzen ; 03/07/2014 à 23h24.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  16. #46
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Jehan
    "J'dois dire que j'suis toujours pas convaincu. A part m'selle Eleina qu'm'dame Molly avait disculpée, j'sais pas quoi penser. M'sieur Bruno et M'sieur Aymeric m'ont toujours paru des gens bien... et j'aurais bien aimé que m'zelle Alice dise quelque chose... et que m'zelle Aino explique pourquoi elle est fatiguée, comme ça, tous les jours... Mais bon... J'voulais juste dire qu'mes journées, j'les ai passées, et j'suis pas fier, à r'garder c'que font les autres. Je sais qu'c'est pas bien, mais j'suis pas bien doué à lire les gens quand y m'parlent, alors j'voulais juste les r'garder... C'est comme ça que je sais que la maison de M'zelle Molly était bien barricadée, pis que m'sire Aymeric est v'nu s'installer, pis que vous avez bavardé... C'est vrai qu'j'aurais pu m'armer, mais j'ai déjà ma bêche, et elle m'suffit, j'vous prie d'croire."
    Citation Envoyé par Aymeric
    "Je suis surpris de voir que je ne suis pas le seul à partager ces soupçons, mais soit. Bruno, je n'avais que des doutes à votre égard, ils se muent peu à peu en certitudes. Vous que notre regretté Bernard avait encensé pour votre prudence à voter blanc et vouloir épargner des vies, voilà que vous me condamnez à présent sans nuances aucune; que de certitudes il faut pour commettre un tel acte! Or je suis bien placé pour savoir ce qu'il en est de vos fallacieuses accusations, et je vous trouve soudain bien vindicatif. Peut-être parce que vous savez avec certitude que je suis innocent, et que je suis votre alibi parfait. Pourquoi nous avoir réunis, hier, si ce n'est pour savoir combien nous serions chez Molly et si finalement je vous ferais un bon bouc émissaire, puisqu'à aucun moment vous n'avez manifesté le désir d'agir de quelque manière ou de vous regrouper avec nous ? Je n'ai rien à ajouter, si ce n'est, Jehan, que vous pouvez être certain de l'innocence de mademoiselle Eleina, que Molly nous a assurée. Condamnez-moi donc, si le coeur vous en dit, les flammes de mon bûcher vous annonceront assez mon innocence et l'identité du vrai coupable. Que m'importe puisque... puisque nous pouvons tous mourir d'un jour à l'autre tant que dure ce cauchemar. Je ne veux pas mourir. Je ne veux pas. Mais je n'y puis strictement rien alors... Faites le bon choix. Brûlé ou dévoré, que m'importe, je veux en finir avec ce cauchemar..."
    Citation Envoyé par Bruno
    "Aino-Ackté... on a peut-être du mal à trouver le loup, mais on vient de trouver la folle. Quand aurais-je insinué qu’Eleina était coupable ? Tout le monde ici sait à quel point vous agissez de manière incohérente."

    Il se tourna vers Eleina, la prenant à témoin.

    "Vous me soupçonnez pour des incohérences. Alors, vous devez comprendre pourquoi, la veille, je soupçonnais Aino-Ackté. Je me suis trouvé un peu con d’être le seul à avoir cet avis. Je me suis dis que j’avais loupé un truc. Et même à présent, s’il n’y avait pas eu le témoignage de Molly, paix à son âme, je serais resté sur mes déductions. J’essaie d’être logique. C’est notre seule véritable arme. Et moi, quelqu’un qui accuse une personne d’être un loup dès le début pour, le jour suivant, revenir sur ses propos, excusez-moi, mais je trouve ça bizarre. Ensuite..."

    D’un geste rageur, il arracha son tablier de forgeron, dévoilant son torse musculeux, exempt de toute blessure.

    "...J’ai l’air d’avoir pris d’assaut une maison fortifiée avec trois personnes sur le qui-vive à l’intérieur ? Ha non, j’oubliais, je me suis glissé par le trou de la serrure avec mes cent kilos. J’ai l’air fatigué ? J’ai l’air de celui qui passe ses nuits en chasse ? Le tag, la belle affaire ! Il faut cinq minutes pour l’effacer. Cinq minutes pour effacer un message haineux, je crois que ça vaut le coup. Pourquoi je cherche à discuter ? Pour avoir des éléments, pour ne pas condamner d’innocent. Vous voulez savoir ce que je fais de mes journées ? Je travaille sur ma forge, je cherche à discuter et j’efface des tag. Si quelqu’un a eu l’idée de m’espionner, il peut en témoigner. "

    Il se tourna enfin vers Aymeric.

    "Vous ne pouviez que m’accuser. C’était ça ou avouer. Mais j’étais hors de la maison et vous, juste à côté de Molly. Vous blablatez et moi, j’ai du concret. Le concret, ça a l’avantage de ne pas dépendre des impressions. Et dieu sait que les impressions, c’est pas fiable, surtout dans ce climat où tout le monde se méfie de tout le monde."
    Citation Envoyé par Aino-Ackté
    "Oui, je crois que nous devrions dire nos actions des jours passés... Pour ma part, j'ai consolidé ma maison, j'ai fait quelques actions qui peuvent sembler attirer les soupçons sur moi : suite à un graffiti sur un mur qui me désignait, j'ai teint mes cheveux... Et surtout, je surveille... Chaque nuit, je surveille les environs. Malheureusement, je n'ai encore surpris aucun loup-garou. Je surveille les environs de ma maison depuis la mort de Garrow. Je suis si fatiguée... Mais je n'ose plus dormir la nuit. Je crois que je ne dormirai plus jamais normalement...

    Elle serra sa besace contre elle.

    "Eleina, je ne peux pas croire un instant que tu sois coupable... Aymeric... J'ai tellement de mal à imaginer que tu puisses l'être ! Mais il semblerait qu'il n'y ait pas de doute possible... Oh ! Molly ! Ma pauvre Molly !"

    La couturière leva un visage accusateur vers le maire.

    "N'y a t-il encore qu'un seul loup-garou ? Ou plusieurs ? Combien sont ces monstres ? Quelqu'un a t-il une idée ? On a tué un loup-garou, mais il y en a encore... Et quand nous aurons tué celui que nous croyons être l'autre loup-garou, combien d'autres faudra t-il tuer pour être sûr de ne plus avoir de meurtre de nous autres villageois ?"
    Quant à Eleina, elle ne reprit pas la parole.

    Qui suivre... ? Qui croire... ? Le prochain vote serait sans doute crucial...



    [La prochaine étape consiste à voter pour la personne à exécuter. Le vote sera rendu public une fois toutes les voix exprimées.]

  17. #47
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Aymeric avait marqué un point supplémentaire en supposant de la raison pour laquelle Bruno les avait réuni la veille… si, bien sûr, les choses s'étaient bel et bien déroulées ainsi.
    Alice s'aperçu trop tard qu'il y avait un autre point à évoquer : le fait que la maison ait semblé imprenable. Le loup restant était malin. S'il s'était agit d'Aymeric, il aurait certainement mieux préparé les choses, et fait en sorte qu'il se trouve une preuve témoignant que l'ennemi était venu de l'extérieur. Ou bien aurait avancé que le loup l'aurait fait pour se disculper.

    Mais, hélas, l'heure n'était plus à la prise de parole. Il fallait voter. Et les soupçons d'Alice continuaient de se porter sur le forgeron.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  18. #48
    Smidge Invités
     Cliquer ici pour révéler le texte


    Bruno est bien le 2ème loup.

    Fin de la partie.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [LGX] Fiche de personnage : Elzen
    Par Smidge dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/06/2014, 22h34

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256