Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Discussion: [LGX] Haplo74

  1. #1
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737

    [LGX] Haplo74

    La journée a été mauvaise. Très mauvaise même.
    D'abord une pêche médiocre. Ça ne voulait pas mordre aujourd'hui. Comme si les poissons sentaient que quelque chose d'anormal se tramait. Les chiens ont ce genre d'instinct, et sentent quand un événement dangereux se prépare, comme une éruption volcanique ou un tremblement de terre. Les chiens. Pas les poissons bon sang ?!

    Ensuite la nouvelle est tombée. Joseph y est passé. Un brave type, même si nous avons eu des différents par le passé. Je parlai trop à son goût. C'est sûr maintenant, les loups sont parmi nous.
    Philippin, Martin, Joséphine et maintenant Joseph. Ces saloperies de loups sont en train de nous bouffer les uns après les autres.

    S'ils croient que je vais me laisser faire, ils se gourent.
    Mais je ne peux pas vraiment les combattre tout seul. A qui faire confiance cela dit ? Mes voisins directs sont ceux que je côtoie le plus souvent et que je connais le mieux.
    Aino-Ackté la couturière, un peu bizarre avec ses cheveux bleus. Mais bon, elle apprécie le calme comme moi.
    Et Garrow. J'aime bien son vin, et lui aussi aime le calme.
    Nous nous sentons bien tous les trois un peu à l'écart des autres.
    Mais si l'un d'eux en était un ? Ou pire, les deux ?

    Difficile de prendre une décision.
    Je suis quand même allé les voir pour leur exposer mon point de vue. Je leur ai dit en substance:

    "Bonjour voisins !

    Comme vous le savez, nous sommes isolés des autres dans ce village; une sorte de mini-village dans le village.
    Nous aimons la tranquillité pour nos travails respectifs: la pêche, la culture de la vigne, la couture. Des activités tranquilles. Et nous nous sommes installés à l'écart des autres. Les rues adjacentes sont vides désormais depuis la mort de Joseph et Philippin.

    Si les loups-garou décident de nous attaquer, les autres habitants n'en sauront rien ou ne pourront intervenir assez rapidement.
    Il faudrait que l'on veille tous trois les uns sur les autres afin de garantir notre survie.

    Je vous propose donc que demain, deux d'entre nous déménagent chez le troisième.
    Ainsi nous pourrons d'une nuit sur l'autre faire en sorte que l'un d'entre nous fasse le guet pour tous les trois.

    Si nous sommes tous trois humains, c'est sans souci.
    Si l'un d'entre nous est un loup, il ne pourra pas s'attaquer aux deux autres en même temps (par contre rien ne l'empêche de s'éclipser pour accomplir ses méfaits ailleurs).
    Si deux d'entre nous sont des loups, alors le troisième est foutu.
    Pour pallier cette éventualité, il faudrait que chacun d'entre nous confie un papier à un autre voisin en disant (si je meurs demain, alors les deux autres sont des loups).

    Ca vous semble correct ?
    Quelque soit votre réponse, ça ne pourra se faire avant demain, alors prudence cette nuit les amis !
    "

    J'espère qu'ils seront sensibles à mes arguments...
    En attendant, je vais aller faire une sieste car cette nuit, il faudra garder un œil ouvert.

    Il fait chaud et je ne parviens pas à m'assoupir... Quelle journée pourrie. Et si Garrow était un loup, c'en serait fini de son délicieux vin rouge. Quelle horreur ?!

    Haplo74
    Dernière modification par Smidge ; 10/06/2014 à 18h41.
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  2. #2
    Smidge Invités
    "Je trouve votre démarche tout à fait logique, mais votre proposition pas du tout !", répondit la couturière.

    Aino-Ackté le regarda droit dans les yeux.

    "Autant je comprends que nous devions nous protéger, pour les raisons que vous avancez. Mais qui oserait mettre sa vie en danger ? Effectivement s'il y a un loup-garou parmi nous trois, nous pouvons tout à fait penser qu'il n'osera pas attaquer deux villageois en même temps. Cependant, comment peut-on en être absolument certain ? Un loup-garou peut considérer qu'il saura vaincre deux villageois, tablant sur la peur ou la ruse !"

    La couturière tira machinalement sur un fil qui dépassait de sa veste.

    "Un loup-garou habile saura attendre que l'un d'entre nous soit assoupi pour le tuer ! il suffit que l'autre sorte, même brièvement, pour une raison ou pour une autre... Ensuite, tuer le villageois restant sera si facile ! quant à votre autre suggestion, les deux loups-garou face au seul villageois, quel cynisme ! non, votre proposition ne me convient pas, enfin pas telle que vous la décrivez."

    Elle réfléchit, le menton dans la main.

    "Bien sûr, l'union fait la force... Nous pourrions nous réunir certes, mais si deux loups-garou sont réunis..."

    Aino-Ackté secoua la tête.

    "Très sincèrement, je suis désolée... Mais je ne peux accepter votre proposition."

    Bernard l'écouta, quelque peu déçu, et s'apprêtait à faire demi-tour.

    "Attendez ! ne partez pas !, l'interpela-t-elle. Ecoutez, peut-être la nuit prochaine... Je vous avoue que j'ai consolidé ma maison, je ne crains pas les loups-garou... Mais comment saurais-je si vous n'en êtes pas un ? Ou tous deux ?"

    Ce fut au tour de Garrow de répondre :

    "Non, je ne comprends pas la démarche. Vous vous rendez compte de tous les efforts qu'une telle entreprise pourrait exiger ? Devons-nous réellement nous laisser atteindre par les agissements de malfaiteurs ? Nous ne devons pas nous laisser faire, mais nous ne devons pas abandonner ce qui nous est cher..."

    Il garda un temps de silence.

    "Il me faut du temps pour réfléchir et pour trouver des solutions, mon cher voisin. Je vous souhaite une bonne soirée !"

    Dans tous les cas, la nuit commençait à tomber, et il allait falloir s'armer de courage...



    [Tu réponds à ce topic, et on passe en phase de nuit]
    [Points restants : 1]
    Dernière modification par Smidge ; 17/06/2014 à 01h21.

  3. #3
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737
    Bon, tant que je ne pourrais pas compter sur mes voisins (en admettant que je puisse compter sur eux) pour veiller sur moi à tour de rôle, il ne faut pas que je me laisse surprendre pas ces cochonneries de bêtes sauvages !
    Cette nuit, je vais monter la garde aussi longtemps que je le pourrais, tant que le sommeil ne me prendra pas.
    S'ils viennent, j'espère pouvoir ameuter des renforts.

    Si je suis fatigué demain matin, ce n'est pas bien grave, de toute façon, mon métier me permet de faire des siestes en journée !
    Et vu ce que j'ai pris aujourd'hui, ça ne changera pas grand chose, si je laisse un poisson frétiller au bout de ma ligne pendant que je roupille...

    Il faudra que je pense à me confectionner une arme. Mais peut-on tuer ces choses sous forme animale ? Qu'est ce qui peut les blesser ?
    Peut-être faudrait-il faire des pièges. Un filet ?
    C'est terrible, j'aimerais me confier à un habitant, lui parler longuement de mes doutes, de mes plans, mais je ne sais pas sur qui compter !

    Bon peu importe, inutile de gamberger. Je vais mettre des oreillers sous la couverture, et m'installer dans mon fauteuil, près de la fenêtre. D'ici j'ai une vue imprenable sur ma porte d'entrée.
    Espérons que personne ne viendra.
    Espérons que s'ils viennent ils ne passeront pas par la fenêtre.
    Espérons que je resterai éveillé.
    ...
    Espérons que je resterai vivant tout simplement.

    Haplo74
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  4. #4
    Smidge Invités
    Le soulagement se lisait sur son visage tandis qu'il ouvrait les yeux. Bernard était encore en vie.

    Ce qui n'était sûrement pas le cas de tous ses concitoyens...




    [On passe en phase du matin]

  5. #5
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737
    Bien que le soleil n'était pas encore très haut dans le ciel, Bernard s'habilla rapidement et sortit sans même prendre le temps de petit-déjeuner.
    De toute façon, il avait une boule au ventre et ne pouvait rien avaler. La nuit s'était bien passée... pour lui.
    Mais est ce que les loups-garou avaient encore frappé ?
    Il se dirigea d'abord vers les maisons de ses plus proches voisins et appela du dehors (et tant pis pour l'heure matinale).

    "Aino, ça va ?"
    "Garrow, tout va bien ?"

    Pas de réponse, mais cela ne signifiait rien.

    D'une certaine manière, leur présence le rassurait. Il avait repensé à ce que lui avait répondu Aino.
    "Mais comment saurais-je si vous n'en êtes pas un ?".
    Il ne voyait pas comment lui prouver qu'il était humain. Ni même s'il pouvait lui faire confiance d'ailleurs.

    "Je ne crains pas les loups-garou..."
    Lui était mort de trouille. Comment pouvait-elle être aussi sûre d'elle ?

    "Je vous avoue que j'ai consolidé ma maison... "
    Bernard pensait que ses voisins accepteraient sa proposition et regretta de ne pas avoir lui-même consolidé sa propre maison.
    Mais ce serait plus facile de n'en consolider qu'une seule, de veiller les uns sur les autres !

    Comment être sûr de son prochain ? Aucun moyen.

    Ensuite, Bernard se dirigea vers la mairie pour espérer croiser d'autres habitants du village, et pour savoir ce qui s'était passé cette nuit.

    En fonction de la suite des événements (qui est mort), j'aviserai.

    Haplo74
    Dernière modification par Haplo74 ; 12/06/2014 à 21h36.
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  6. #6
    Smidge Invités
    Une certaine agitation régnait au dehors en cette fraîche matinée, et il ne manqua pas longtemps pour que les premières exclamations de stupeurs surgissent ci et là.

    Les Loups avaient fait une nouvelle victime cette nuit. La vielle institutrice, Gabrielle Penmarc'h, n'était plus...

    Bernard parcourut brièvement l'assemblée autour de la maison. Tout le monde semblait là.



    [Chacun peut réagir à la scène ou observer les autres. Plus de détails ici]

  7. #7
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737
    Mince ! L'institutrice...
    Bernard contempla brièvement le corps ravagé de la vieille dame, fit une moue désolée, exécuta un signe de croix (lui même n'était pas croyant, mais son ancienne concitoyenne l'était alors faire ce petit signe anodin ne pouvait pas faire de mal) puis s'éloigna lentement, préoccupé.
    Il ne connaissait pas très bien Gabrielle, une femme très discrète, mais pour l'avoir croisé plusieurs fois chez Molly, à l'épicerie, elle lui semblait agréable, quoiqu'un peu trop réservée à son goût. Et il la soupçonnait d'avoir volontairement écourté les conversations qu'il avait tenté d'initier, en bon moulin à paroles qu'il était, mais c'était de bonne guerre...

    Bernard s'éloigna donc de quelques pas, préoccupé par ce dont il venait de se rendre compte.
    Les loups avaient tué la plus faible. Et ils avaient tué une personne isolée. Une proie facile.
    Mais plus le nombre de villageois diminuerait, plus les loups seraient dangereux, ambitieux, et chercheraient à éliminer les autres.

    Cela l'ennuyait que Aino-Ackté ait décliné son offre, car il constatait que le trio avait certainement de plus grandes chances de survie s'ils se serraient les coudes.
    Bernard décida donc d'observer les autres villageois pour tenter d'y déceler... il ne savait d'ailleurs pas trop quoi ?! Il n'avait jamais été très observateur, enfin pas plus que le commun des mortels.

    Qu'espérait il découvrir sur les visages des villageois, il n'en savait rien. Peut-être lire la même appréhension que lui même éprouvait. S'il savait souvent distinguer le vrai du faux en dialoguant, lire sur les visages de ses interlocuteurs n'était pas un exercice dans lequel il excellait. Mais de toute façon, que pouvait il faire d'autre ? Partir pêcher ? En un tel moment, ça aurait paru déplacé. Et il n'avait tout simplement pas la tête à ça. Il pensait déjà à la nuit à venir, et cela le terrorisait.

    Haplo74
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  8. #8
    Smidge Invités
    "Olà, olà ! Qu'est ce qu'il se passe ici ? Pourquoi cet attroupement ?, lança Garrow, le vigneron. Il s'est passé quelque chose ?"

    La première réponse vint de la couturière, Aino.

    "Gabrielle ! Oh non !", s'exclama-t-elle d'une voix désespérée.

    Elle bredouilla.

    "Mais comment... Pourquoi... ? Je veux dire, a t-elle été agressée dehors ou chez elle ?"

    "Ciel..., renchérit le notaire, Aymeric. Alors ils sont réellement parmi nous..."

    "Saleté d’bestiaux...", grommela le fossoyeur.

    Ce fut enfin le tour de la fermière, Eleina.

    "Oh, non... Quelle horreur... Est-ce que quelqu'un a... vu... ou entendu... quelque chose ?"

    Une voix puissante s'éleva alors de l'assemblée. C'était Bruno, le forgeron.

    "Des lâches ! Que des lâches !, gronda-t-il. Oser s’en prendre à une vieille femme comme ça ! Faut pas se laisser faire ! Faut que ça s’arrête !"

    Il fit un pas au centre du cercle.

    "Faut s’armer !, poursuivit-il en brandissant son épée fraichement forgée. Se barricader ! Se préparer ! S’organiser ! Faut les trouver et les buter ! Leur faire payer !"
    "Faut s’armer ! Se barricader ! Se préparer ! S’organiser ! Faut les trouver et les buter ! Leur faire payer !"

    Tous semblaient si sincères... si émus, si révoltés. Restaient ceux qui ne s'étaient pas exprimés, pour lesquels il était plus ardu de se prononcer.
    Dans tous les cas, ces créatures se trouvaient en cet instant parmi eux... Le forgeron avait raison : il était plus que temps de s'armer et de tenir tête à ces créatures.


    Après qu'ils eurent conclu à un débat dans la salle de la mairie dans les prochaines heures, chacun s'en retourna rapidement chez lui.



    [On passe en phase du midi]

  9. #9
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737
    Midi. Le soleil était haut dans le ciel, mais la chaleur ne dérangeait pas Bernard. Il aurait plutôt eu envie de frissonner.
    Tous les villageois étaient présents, et il avait besoin de dire ce qu'il avait sur le cœur.
    Peut-être cela lui porterait préjudice, mais il avait besoin de confier ce qu'il ressentait.
    Il s'avança et parla à voix haute.

    "Ecoutez, Bruno a raison !
    Il faut nous organiser et nous défendre, sinon nous y passerons tous.
    Bruno, tu es un excellent forgeron. Je suppose que cette épée, il t'a fallu plusieurs jours pour la fabriquer, mais combien de temps te faudrait-il pour fabriquer des armes plus primaires pour tous les habitants du village ?
    Genre des lances ?
    Ou au pire, pourrais-tu fournir à chacun de nous une barre de fer, tu dois avoir cela dans ta forge ?

    L'idée ne serait pas de tuer le ou les loups (encore que s'ils meurent c'est encore mieux) mais de les blesser de façon à pouvoir les identifier le lendemain et surtout, le plus important, de survivre en cas d'attaque. Car si en toute logique nous sommes encore plus d'humains que de loups, je crains le moment où nous serons en minorité.

    Autre chose, dont j'ai déjà parlé à mes plus proches voisins. Il faudrait se regrouper.
    Il n'y a pas de maison assez grande pour nous héberger tous les neuf en même temps, aussi on pourrait envisager deux groupes par exemple.
    Joseph et Philippin ont été tués dernièrement dans des quartiers isolés. La nuit dernière, c'était le tour de Gabrielle, toujours dans un quartier isolé.
    Je crains pour la sécurité de Bruno, Eleina, Molly et Aymeric, qui sont tous isolés. Comme je crains bien sûr pour ma propre sécurité mais je considère que d'être à trois dans le quartier sud-est est une chance. Dans une moindre mesure, je pense que Alice et Jehan sont un peu plus en sécurité que Bruno, Eleina, Molly et Aymeric, et un peu moins que Garrow, Aino-Ackté et moi. Mais je peux me tromper complètement, surtout après mon speech ?!

    En effet, visiblement les loups s'attaquent en priorité aux villageois isolés pour le moment.
    Si on pouvait veiller les uns sur les autres, cela augmenterait nos chances de survie et nos chances de démasquer les salopards !
    Bien sûr il y aurait forcément au moins un loup dans un des groupes.
    Mais en admettant qu'on fasse des tours de veille à deux (deux une moitié de la nuit, les deux autres pour la moitié suivante), cela devrait éviter que les loups ne tuent quelqu'un d'autre.

    Je n'ai jamais croisé de loup-garou, et pour tout dire, je n'en ai pas vraiment envie, aussi j'ignore si un loup peut résister à son instinct de tuer pour une nuit, deux nuits, plus ?
    Mais il faudrait prolonger le regroupement jusqu'à ce que le ou les loups se démasquent et attaquent. Et là tous ensemble, nous pouvons les vaincre, j'en suis convaincu.
    Il faudra bien à un moment faire confiance à quelqu'un, et moins nous serons nombreux, plus le choix deviendra aléatoire. Aussi je reste pragmatique. Même si le système n'est pas parfait, je préfère avoir une chance de survie raisonnable, plutôt que de compter sur la chance pour me réveiller entier le lendemain matin.
    Je préfère dormir dans des conditions inconfortables à quatre dans une même pièce, et me lever plein de courbatures le lendemain, plutôt que de ne jamais me réveiller. La nuit éternelle viendra bien assez tôt.

    Une dernière chose, pour répondre à la question d'Eleina: la nuit dernière j'ai dormi. Mal, très mal, angoissé comme jamais à l'idée que ça pourrait être la dernière nuit, mais je me suis réveillé ce matin avec soulagement. J'ignore donc qui a pu perpétrer cet horrible crime !

    Merci de m'avoir écouté !
    "

    Bernard avait soulagé sa conscience et se sentait mieux, légèrement mieux. Maintenant tout dépendrait des réactions de ses concitoyens.
    Il s'éloigna de quelques mètres puis attendit et écouta les discours des uns et des autres.

    Haplo74
    Dernière modification par Haplo74 ; 14/06/2014 à 16h56.
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  10. #10
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Eleina
    "Gabrielle habitait dans une maison isolée. Comme moi, expliqua la fermière. Ou Bruno, ou Aymeric. Moi, ça m'fait peur. Si l'un d'nous est attaqué, personne entendra rien, personne pourra lui porter secours. Si on était plus proches les uns des autres, on pourrait veiller la nuit, écouter, observer. Peut-être démasquer ceux qui sont des loup-garous... Parce qu'y faut cesser d'se cacher les choses, y sont parmi nous, c'est clair maintenant. Après, c'pas évident, non plus, de prendre le risque d'cohabiter avec un loup... mais j'crois qu'c'est la meilleure solution."
    Elle soupira, hésita, et finit par ajouter.
    "Moi, j'sais pas qui est le loup. J'ai rien vu, rien entendu. J'ai juste tendance à me méfier, peut-être, de ceux qui sont les plus virulents... mais comment avoir la moindre certitude ? Le seul moyen c'est de les prendre en flagrant délit..."

    Citation Envoyé par Bruno
    "Ben moi... Je sais plus trop quoi dire. En fait, j’ai à peu près tout déjà dis, tout à l’heure. Faut se barricader et s’armer. Si on peut blesser ces salops au moment où ils rentrent chez nous, on pourra facilement les repérer. Là, c’est vachement hasardeux de condamner quelqu’un."

    Citation Envoyé par Aymeric
    "Chers tous ... Avant de nous lancer plus avant dans le débat, j'aimerais simplement apporter tout mon soutien aux suggestions de Bruno tout à l'heure. Ce qui se produit ici est affreux. Horrible et répugnant. J'ai refusé d'y croire jusqu'à hier, même si l'avis éclairé de notre fossoyeur ne me laissait hélas peu de doutes; aujourd'hui, il ne fait plus aucun doute que nous sommes environnés par ces monstres et il est crucial d'agir, de frapper les premiers. Si quiconque ici a le moindre témoignage, la moindre hypothèse, qu'il s'exprime et ne se taise point, car il en va de notre avenir à tous. Pensons à nous barricader, mais avant, agissons au plus vite afin de débusquer ces choses et les renvoyer dans les abysses qu'elles n'auraient pas dû quitter."

    Citation Envoyé par Jehan
    "J’la connaissais pas bien, M’dame Gabrielle, vu qu’j’ai pas fait beaucoup l’école. J’savais qu’è viendrait bientôt m’voir, vu l’âge, tout ça, mais c’est pas une façon d’mourir, ça, et j’en ai vu des morts, pour sûr, bon dieu."
    Il secoua la tête et se signa.
    "Mais j’ai rien vu, rien entendu, j’ai roupillé comme un caillou, et je r’grette. J’aurais foutu un coup d’bêche, moi, à ces bestiaux. Faut dire qu’elle habite d’l’aut’côté du village, M’dame Gabrielle. Ça fait loin pour entendre. Dieu prenne soin d’son âme."

    Citation Envoyé par Garrow
    "Ce qui s'est passé cette nuit est d'une horreur sans nom, camarades. Nous ne pouvons pas laisser ces créatures s'en prendre à nous impunément ! Il faut purger notre communauté de tueurs ! Il faut que faire cesser leur massacre, et ça se fera dans le sang si c'est nécessaire ! Quelqu'un a-t-il vu quelque chose ? Gabrielle a-t-elle laissé des indices qui laisserait penser qu'elle avait deviner qui était coupable des autres meurtres ?"

    Citation Envoyé par Aino-Ackté
    "Je ne sais pas... Mais il s'est passé quelque chose hier soir. Garrow et Bernard sont venus me voir. Leur idée était - enfin, l'idée exposée par Bernard, mais je ne sais pas si elle vient de lui ou de Garrow - que nous restions tous trois ensemble. Ceci afin d'assurer notre sécurité. Effectivement nous sommes assez isolés du reste du village... Pas tant que cela, mais l'idée de se grouper pour mieux se protéger peut sembler logique... "

    Elle prit une profonde inspiration.

    "Le raisonnement de Bernard était le suivant : si nous sommes ensemble, les loups ne nous attaqueront pas... Bien sûr, l'un de nous peut être un loup, mais alors il n'attaquera pas face à deux humains... Le problème est différent si deux d'entre nous sont des loups-garou : à ce moment-là, le seul humain est mort ! une bien étrange proposition... Je pense..."

    Nouvelle pause.

    "Je pense que Garrow est un loup-garou."

    Quant à Alice et Molly, elles ne prirent pas la parole.



    Tous ceux qui venaient de s'exprimer lui avaient semblé des plus sincères, en particulier ceux appelant à la résistance armée. Oui, c'était évident. Leur seul salut consistait à suivre ses courageux concitoyens qui ne souhaitaient que défendre les leurs.

  11. #11
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737
    Bernard était encore plus confus qu'auparavant.

    La déclaration de Bruno l'avait conforté dans l'idée que le forgeron était humain. Déjà il n'avait pas perdu son temps hier, et avait achevé la création d'une épée.
    Ensuite il semblait près à tuer les loups. Mais le plus important dans toute ses déclarations avait été sa phrase de conclusion : "Là, c’est vachement hasardeux de condamner quelqu’un."
    C'est exactement ce que pensait Bernard...

    Le témoignage d'Eleina, qui adoptait la même logique que la sienne, l'incitait à penser que la fermière était humaine. Elle aussi avait conscience du risque d'être isolé. Elle aussi était partisane de se regrouper. Et enfin elle aussi avait conscience du risque de s'associer à un loup-garou, mais il fallait à un moment donné faire confiance à quelqu'un.

    Les prises de parles d'Aymeric, Garrow et Jehan l'avaient moins marqué. Ni maintenant, ni lors de la découverte du corps de Gabrielle.

    Par contre le témoignage de Aino-Ackté le laissait perplexe.
    Elle avait dit que Garrow et lui étaient venus la voir; pourtant Garrow n'avait pas pris la peine de répondre à Bernard.
    Elle avait omis de dire que dans la proposition originale, l'hypothèse des deux-loups était accompagnée d'une sorte de témoignage "post-mortem" pour au moins tenter de sauver les autres villageois.
    Elle jugeait la proposition bizarre mais pourtant condamnait publiquement Garrow. Garrow, pas Bernard.
    Qu'avait-elle dit déjà lors de leur rencontre ? "Je ne crains pas les loups-garou..."
    Aino-Ackté cachait quelque chose. Elle savait quelque chose. Il faudrait l'interroger à nouveau.

    En y réfléchissant, le comportement de Garrow n'avait pas été comme d'habitude. Il était plutôt à l'écoute des autres habituellement.
    Pourtant il n'avait pas répondu à la proposition de Bernard. L'ignorant superbement.
    Il n'avait pas manifesté la moindre émotion lors de la découverte du corps de Gabrielle, s'étonnant seulement d'un attroupement devant la maison de l'ancienne institutrice.
    Enfin, à l'opposé de Bruno, qui avouait clairement ne pas savoir qui condamner en l'état actuel des témoignages, le vigneron lui semblait tout à fait prêt à liquider quelqu'un dès maintenant.
    S'il était un loup, chercher à réduire le nombre d'humains le plus vite possible faisait certainement partie de ses objectifs.

    Mais en raisonnant à l'envers, admettons que Aino-Ackté soit un loup et Garrow humain.
    Garrow éliminé, Bernard serait en grand danger, très grand danger.

    Bernard ne savait pas sur quel pied danser. Il attendit que Garrow prenne la parole pour se défendre.
    Ensuite il prendrait la décision de voter ou non contre lui. Ce serait Garrow ou personne.

    Haplo74
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  12. #12
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Eleina
    "Ben merde..., lâcha la fermière à l'attention d'Aino-Ackté. Je me demande ce qui peut te pousser à porter une accusation pareille... Moi j'ai encore du mal à admettre que certains d'entre nous en sont...... Et Bernard a raison concernant le regroupement. Je ne veux pas rester seule..."

    Citation Envoyé par Jehan
    "C’est vrai qu’se r’grouper, c’est pas une mauvaise idée, dit Jehan. Mais l’risque est pas p’tit… Pas p’tit du tout. Moi j’suis pas certain qu’j’oserais dormir avec qui qu’ce soit, pour sûr. Enfin. J’ai toujours ma bêche, j’suppose. Barricader et s’armer, pis s’regrouper dans l’même coin, ça m’paraît l’moins dangereux. P’t’être qu’y’en a qui d’vraient songer à déménager. Mais c’est sûr d’ça s’improvise pas c’genre de choses. Hum. J'sais pas bien, vraiment. Faudrait qu'on garde un oeil ouvert la nuit, puis qu'on leur tomb'ssus."

    Citation Envoyé par Aino-Ackté
    "Je n'ai rien d'autre à vous dire que la visite de mes voisins immédiats, que je vous ai relatée. Quant à mes doutes, ils portent tout naturellement sur eux, qui m'ont fait cette proposition... Je suis vraiment désolée, mais j'ai peur et suis incapable de raisonner avec bon sens... Et pourtant le bon sens ne me fait habituellement pas défaut !"

    Elle marqua une pause.

    "Nous défendre ? Oui ! oui mille fois ! mais d'un autre côté, si nous sommes tous armés, nous sommes aussi tous dangereux les uns vis-à-vis des autres... Loups garou ou pas, du reste... Et pourquoi pas mettre des pièges dans les maisons ? Consolider nos maisons, instaurer un couvre-feu, piéger les chemins jusqu'à soi, ne seraient-elles pas de meilleures idées ?"

    Citation Envoyé par Molly
    "Je suis d'accord avec Bernard, lança Molly. Il vaut mieux éviter de rester seul chez soi. Les gens les plus isolés sont des cibles faciles."

    Elle se racla la gorge et continua, presque hésitante.

    "Je... je dois avouer que je ne suis pas très à l'aise à l'idée d'accuser quiconque à l'aveugle. Je n'ai jamais rien vu, jamais rien entendu. Comment sommes-nous censés savoir qui se joue de nous ici ? Je ne veux pas qu'un innocent soit condamné à tort."

    Citation Envoyé par Aymeric
    "Eh bien, en ce qui me concerne, je ne suis pas contre cette idée de cohabitation que vous avancez. La mort rôdant parmi nous jour et nuit, peut-être vaut-il mieux en effet prendre ce risque à présent, puisque quoi qu'il en soit risque il y aura, et ce pour chacun de nous; du moins jusqu'à ce que nous démasquions ces répugnantes bêtes sauvages qui nous hantent et n'ont que trop sévi en ces lieux. Le pari de l'entraide n'est pas une inanité alors que la certitude même du lendemain ne nous est de toute manière plus acquise. Il faut en effet agir, au plus vite, et montrer que nous sommes plus que déterminés à agir et à lutter avec opiniâtreté et constance face à cette adversité sournoise. C'est pourquoi, je pense que dans l'incertitude où nous sommes, tout indice est bon à prendre. Mademoiselle Aino-Ackté affirme que Garrow est un loup-garou, et s'il ne faut pas saisir à la légère de telles informations, je serais tout de même curieux de connaître la défense de sieur Garrow. Accuser un honnête homme est un acte lourd et nous ne devons pas l'oublier. Si nous débusquons l'un d'eux, ce sera un grand pas en avant, et quoi qu'il en soit l'issue de ces délibérations nous instruira, je pense, beaucoup. Il sera temps, ensuite, de songer à nous fortifier et nous entraider."

    Le discours du notaire lui apparut plein de bon sens, et Bernard ne put qu'approuver silencieusement son intervention d'un hochement de tête.

    Citation Envoyé par Bruno
    "Des lances ou des trucs comme ça, ça se bricole vite, confirma Bruno. Et si on me laisse du temps, je peux fournir des choses plus efficaces, des haches, des masses. En tout cas, je vais faire ce que je peux de ce côté-là. Sinon, ben je suis d’accord avec vous, faut pas rester isolé. L’union a toujours fait la force ! Plus on sera à pouvoir veiller les uns sur les autres, mieux ce sera. Par contre, moi, je peux pas vraiment déménager. Déplacer mon atelier, c’est pas un jeu d’enfant."

    Citation Envoyé par Garrow
    Garrow leva un sourcil à l'accusasion d'Aino-Ackté.

    "Et je peux savoir ce qui vous fait croire ça ? Vous avez vu quelque chose hier soir ?"

    Il soupira.

    "C'est le moment de parler, puisque vous avez tant à nous dire. Il est facile d'accuser son voisin sur la base de... rien du tout. Vous avez un argumentaire bien pauvre."

    Quant à Alice, elle garda de nouveau le silence.


    [La prochaine étape consiste à voter pour la personne à exécuter. Le vote sera rendu public une fois toutes les voix exprimées.]
    Dernière modification par Smidge ; 16/06/2014 à 17h55.

  13. #13
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737
    Bernard avait pris sa décision.
    Il ne voterait pour personne aujourd'hui.
    Charge aux autres villageois de voter contre l'un des leurs, sans aucun embryon de preuve d'aucune sorte.
    Lui ne prendrait pas le risque de condamner un innocent.

    La défense de Garrow ne l'avait pas spécialement convaincu.
    "Vous avez un argumentaire bien pauvre."
    Et c'est tout ? Si c'était moi qu'on avait accusé, je me serai sûrement défendu avec plus de véhémence.
    Ça n'a pas l'air de contrarier Garrow plus que cela...

    Mais pire que cela, la nouvelle intervention de Aino-Ackté le mettait mal à l'aise.
    Elle refusait toute logique.
    Elle refusait qu'on se regroupe, alors que les chances de survie sont augmentées si on le fait.
    Elle refusait que les villageois s'arment, alors qu'il est évident qu'un villageois armé aura plus de chance de se défendre qu'un villageois démuni.
    A quoi jouait-elle ?
    Bernard n'avait plus confiance en Aino. Ni en Garrow.

    Dès que possible il irait parler à ceux qu'il croyait humain en son âme et conscience: Bruno et Eleina.
    Et la réaction d'Aymeric l'avait aussi convaincu qu'il était humain.
    Molly semblait également sincère. Un groupe de cinq en comptant Bernard.

    Il faudrait se mettre d'accord et déménager le lendemain. Plus on tarderait, plus ça serait compliqué. Car les humains risquaient de tomber comme des mouches...
    Si c'est moi qui meurt cet après-midi, songeait Bernard, ce ne sera plus mon problème au fond.
    Idem si j'y passe cette nuit. Cette pensée le faisait frissonner. C'est une chose d'être tué par ses semblables. C'en est une autre d'être dévoré par je-ne-sais-quelle bête sauvage. Une des pires craintes de l'humanité, depuis la nuit des temps.
    Voilà qu'il devenait philosophe. Cette pensée le fit sourire, malgré la gravité du moment et des événements...

    Vote blanc.

    Si sur les cinq individus susceptibles de se regrouper, quatre au moins passaient la nuit, les villageois avaient une chance. Tant pis pour Aino, Jehan et tous ceux qui préféraient régler le problème seul.

    Haplo74
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  14. #14
    Smidge Invités
     Cliquer ici pour révéler le texte




    Rassurés ou déçus, chacun quitta la grande salle de la mairie, plus suspicieux que jamais...
    Il était temps à présent d'occuper l'après-midi, et se préparer pour la nuit à venir...



    [On passe en phase de l'après-midi.]
    [Points d'actions disponibles : 3]
    Dernière modification par Smidge ; 17/06/2014 à 01h33.

  15. #15
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737
    La première chose que fit Bernard en ce début d'après-midi, c'est de réunir un petit groupe et de leur parler.
    Ce groupe, c'était son groupe de cinq (lui compris) en qui il avait confiance.

    Les loups ne tueraient pas tous les villageois. Il se battrait jusqu'au bout pour les débusquer et les tuer. Thiercellieux était un village paisible avant que cette histoire ne commence.
    Et maintenant ? Les uns mourraient et plus autres se montaient les uns contre les autres. Non, ce village, Bernard y avait toujours vécu et il ne le reconnaissait pas. Il se battrait pour que tout redevienne comme avant. Il ferait le nécessaire pour cela, à condition de rester en vie...

    Il réunit donc le groupe de cinq dans un endroit tranquille, devant chez Molly, mais pas spécialement à l'abri du regard des autres.
    Si Jehan, Garrow, Aino-Ackté s'approchait pour les espionner ou les interrompe, il leur dirait simplement la vérité, en tout cas sa vérité:
    "Écoutez, après les événements de la nuit dernière et en ce matin, je n'ai pas confiance en vous. J'ai quelque chose à demander à ces personnes et je vous demande de ne pas intervenir. Si après cela, l'une d'elle décide de vous confier ce que j'ai dit, très bien, je ne complote rien, mais je n'ai simplement pas confiance en vous, pas suffisamment."

    Il parla donc sans détour:
    "Si je vous ai réuni ici, c'est parce que je crois que nous sommes tous humains, et que je vous fais confiance.

    Je fais confiance à Bruno, car il s'est armé pour lutter, mais SURTOUT parce qu'il ne voulait pas condamner un innocent à tort. Je pense qu'un loup ne s'embarrasserait pas de ce genre de scrupules et désignerait quelqu'un sans hésiter.
    Le vote blanc de Bruno a confirmé ce que je pensais de lui: il est humain.

    Je fais confiance à Molly pour la même raison. Son vote blanc est à mon sens un signe important.

    Enfin, pour Aymeric et Eleina, ce qui m'incite à leur faire confiance, c'est qu'ils raisonnent avec logique. La même logique que j'ai exposée précédemment. Ils souhaitent se regrouper et se défendre, sans pour autant condamner à l'aveuglette.

    Les autres veulent rester seuls ou agissent de manière bizarre...
    Jehan veut bien s'armer mais refuse une cohabitation. Et il a été prompt à désigner quelqu'un...

    Alice ne dit jamais rien, difficile de savoir ce qu'elle a en tête.

    Et je suis quasi-sûr qu'il y a un loup parmi Aino-Ackté et Garrow, mais j'ignore lequel (forcément pas les deux puisqu'ils ont voté l'un contre l'autre).
    La couturière se comporte bizarrement, accuse Garrow, et si elle admet la logique de se regrouper, la refuse. Elle ne souhaite même pas que les villageois s'arment ?? Absurde. Comment nous défendre sinon ?
    Quant à Garrow, son comportement est à peine moins suspect. Lui non plus ne souhaite pas particulièrement que l'on se regroupe et ne s'est défendu de l'accusation d'Aino que mollement, à mon avis.

    Non aucun des autres ne mérite MA confiance.

    Mon plan est le suivant: demain nous déménageons tous chez celui qui possède la plus grand chambre.
    Et ne me parlez pas de problèmes avec votre travail ! Qu'avez vous de plus précieux que vos vies ? Aucun de nous n'est marié ni n'a d'enfant, donc je ne vois pas ce qui pourrait être plus important que de survivre.
    En outre, nous sommes à priori en sécurité en journée, donc rien ne nous empêchera de faire notre boulot normalement en journée.

    L'idée est donc la suivante:
    Trois lits suffiront. Espacés dans la chambre.
    Et deux fauteuils, pour ceux qui effectuent le guet. Espacés aussi les fauteuils.
    Tout le monde disposera d'une arme à portée de main.

    Deux font le guet et trois dorment.
    A la moitié de la nuit, les guetteurs vont se coucher et deux dormeurs font le guet à leur tour (à la guerre comme à la guerre). Ainsi nous devrions être à l'abri des attaques de l'extérieur, ou de l'intérieur si je me suis trompé dans mes jugements.

    Pour être tranquille, on laissera aux guetteurs une carafe d'eau et de quoi manger, et surtout Bruno ou quelqu'un d'autre pourrait nous fabriquer une sorte de collier de clochettes, qui fasse suffisamment de boucan pour qu'on se réveille tous en cas d'attaque. Un collier par guetteur, attaché à la cheville ou au bras.

    Voilà le plan.
    Il nous faudra déménager demain car pour aujourd'hui c'est foutu. Donc dans l'immédiat je suggère que Bruno nous confie une arme (même une barre de fer s'il n'a rien de prêt sous la main), qu'on passe cette nuit, et demain, on se met en place en déménageant.
    Si je meurs cette nuit (après avoir ouvert ma grande gueule), appliquez le plan, il fonctionne à quatre aussi (pas de personne qui dort la nuit entière, c'est tout).

    Sur ce je vais rentrer me reposer pour veiller cette nuit, cette deuxième nuit ou l'on sera seul...

    Et si on ne revoie plus parce que je meurs, sachez que je soupçonne Jehan aussi, mais sans preuves, je ne souhaite pas voter contre lui. C'est peut-être juste un égoïste ou un idiot, et ça ne mériterait pas la mort...
    "


    Bernard écouta les réactions de chacun puis retourna chez lui se reposer afin d'être en alerte cette nuit.

    Haplo74
    Dernière modification par Haplo74 ; 17/06/2014 à 21h35.
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  16. #16
    Smidge Invités
    "Moi ça me va, répondit Bruno. J’adhère au plan. Je sais pas si j’ai la baraque la plus grande, mais elle jouxte la forge.
    Ça signifie avoir sous la main tout le matériel. De quoi dézinguer du loup. De quoi aussi barricader les portes et les fenêtres avec du solide ! Alors si vous êtes d’accord, vous pouvez venir chez moi. En tout cas, je vais déjà vous filer des armes. C’est pas grand-chose pour l’instant mais je travaille à rendre cet arsenal plus conséquent. Si c’est moi qui meurt cette nuit, faut pas que ça vous empêche de profiter de tout ce que je possède.
    "

    "Oui, je comprends votre démarche, cher Bernard, poursuivit Aymeric; et si je conserve bien entendu - j'espère que vous ne m'en voudrez point trop - une certaine circonspection que les circonstances présentes expliquent je pense assez bien, je crois que je me range néanmoins entièrement à votre suggestion. Le risque de décéder est quoi qu'il en soit omniprésent aujourd'hui, et je ne crois pas que risquer de se retrouver en compagnie d'un loup à la nuit tombée soit plus dangereux que rester seul et isolé. D'autant plus que les capacités de maître Bruno, notamment, peuvent en effet se révéler très utiles... Je n'ai donc rien à ajouter à votre proposition, ni, malheureusement, à vos soupçons, que je ne puis pour l'instant guère étayer, pas plus que je ne puis en avancer d'autres. Cette altercation entre Garrow et Aino me semble en effet plus qu'intrigante et je compte essayer de m'en faire ma propre idée - j'espère que les débats des jours suivants se montreront plus fructueux... même si je crains que tout ceci ne devienne sanglant ou que nous fassions une erreur terrible. Quoi qu'il en soit, ma demeure est bien entendu disponible à qui le souhaite; mais peut-être l'un de vous en a-t-il une qui soit quelque peu mieux fortifiée."

    Il marqua une hésitation.


    "
    Je dois confesser ne pas encore avoir eu le temps de me soucier réellement des défenses éventuelles de ma demeure. Pour le reste, je me range à cette solution qui a le mérite de faire preuve de bon sens en une situation où tout nous pousse à céder à la panique la plus primitive."

    "J'trouve le plan de Bernard parfait, intervint Eleina à son tour. Bien sûr, on dormira peut-être mal tous ensemble, on sera fatigués le lendemain... mais ça m'semble la meilleure solution quand même. Pour ma part, j'viens juste d'emménager chez Molly, parce qu'instinctivement, j'me sens plus en sécurité au centre du village. Après, si Molly estime qu'elle peut nous accueillir tous, je pense que ce s'rait une bonne chose de se regrouper chez elle. Sinon, il faut voir... Je pense que l'union est la meilleure solution donc je suis prête à déménager à nouveau demain chez qui vous voudrez... Par contre, pour l'avoir vécu aujourd'hui, un déménagement c'est particulièrement épuisant, donc j'crois pas être en état de veiller cette nuit. Mais j'me rattraperai les nuits prochaines..."

    Elle hésita, puis poursuivit.


    "A toutes fins utiles, j'voudrais vous faire savoir qu'Aino-Ackté est venue m'parler juste après le conseil. Elle m'a répété qu'elle était sûre de son ressenti concernant Garrow, mais toujours sans donner de raison. Et elle m'a proposé de venir loger chez elle... Je ne m'y attendais pas du tout. Elle semblait sincère dans son désir de cohabiter. J'ai refusé parce que j'attendais la réponse de Molly... Et je sais pas trop quoi en penser, en fait. Peut-être que c'est de la comédie, bien sûr... mais je me demande si j'me suis pas trompée en l'accusant. Moi aussi j'avais trouvé suspect qu'elle ne veuille ni se regrouper ni s'armer, et qu'elle accuse sans raison. Mais si ça s'trouve elle est innocente. C'qui veut pas dire forcément, d'ailleurs, que Garrow soit un loup-garou : elle peut très bien l'avoir accusé à tort en toute sincérité. Mais si jamais elle est une humaine et qu'elle a vu juste, alors elle est en danger, et je ne peux m'empêcher d'être inquiète... Enfin, vous me direz qu'on l'est tous, en danger... Bon sang, que c'est dur de pas savoir en qui avoir confiance !"

    Molly conclut à son tour.

    "Plus nous sommes nombreux à nous regrouper dans une même maison et moins grands sont les risques de nous faire attaquer durant notre sommeil, et cela vaut aussi dans l'hypothèse où les loups dormiraient avec nous alors que nous ne nous doutons de rien..."

    Elle échangea un regard avec les autres.

    "Je n'ai pas encore cherché à m'armer mais j'ai déjà effectué beaucoup de travaux dans ma maison pour repousser les loups le moment venu, je propose donc que nous logions tous chez moi."

    Elle soupira.

    "Comme je l'ai dit plus tôt, je n'ai aucune idée de l'identité de ces monstres, je sais juste qu'il est hors de question pour moi de voter contre quelqu'un si je ne suis pas certaine de sa culpabilité. Si nous nous mettons à condamner les voisins qui nous paraissent un peu trop suspects sans avoir de preuve, nous allons faciliter le boulot des loups. Une fois que nous serons regroupés pour la nuit, rien ne nous empêchera de mener notre petit enquête la journée ; chacun de nous pourra espionner l'un des membres du village. Il sera toujours temps de nous mettre d'accord sur ce point demain... si nous sommes toujours en vie."


    Une fois leur entretien terminé, le forgeron vint le trouver, l'informant qu'il commençait à travailler sur une arme pour lui et pour Eleina.

    Enfin, Bernard rentra chez lui et se reposa jusqu'à la tombée de la nuit...



    [Tu réponds à ce topic, et on passe en phase de nuit]
    [Points restants : 1]
    Dernière modification par Smidge ; 19/06/2014 à 21h08.

  17. #17
    Avatar de Haplo74
    Haplo74 est déconnecté Clerc - Entropiste
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 737
    Une fois l'entretien avec ses voisins terminé, Bernard se reposa, tout simplement.

    Cette fois, il semblait avoir convaincu les autres de la nécessité de se regrouper.
    Molly était prête à les héberger, et il est vrai que la position centrale de la demeure de l'épicière était aussi un atout. Nous pourrons ainsi espionner plus facilement et démasquer les monstres une fois que tout le monde sera en place chez elle.

    Bernard fit donc une sieste car il voulait avoir du sommeil en avance afin que cette nuit, il puisse se réveiller plus vite en cas d'attaque.
    De toute façon, il n'avait pas d'arme et n'avait pas non plus consolider sa maison, cherchant avant tout à unir les villageois. Il était trop tard pour pallier ces lacunes. Il fallait donc espérer ne pas être attaqué, et si 'était le cas, ameuter Garrow ou Aino (le non-loup parmi ces deux), voire Molly.

    Bernard se reposa suffisamment bien pour être plus alerté cette nuit, inconsciemment.

    Haplo74
    Dernière modification par Haplo74 ; 19/06/2014 à 21h42.
    Modérateur des sections "le bazar de l'aventurier", "la taverne de Château-Suif", "la taverne d'Amkethran" et "le comptoir d'Amn".

  18. #18
    Smidge Invités
    Bernard ne dormait que d'un oeil, mais la fatigue et l'ennui prenait parfois le dessus, le plongeant dans une semi-somnolence, entre rêves et réalité...

    Dans son rêve, il était poursuivit par des bêtes féroces aux crocs acérés... Rien d'étonnant, après les évènements de la journée...

    Il se réveilla tout à coup en sursaut, la gorge sèche, et se dirigea vers les cuisines en quête d'un rafraichissement salvateur.

    Lorsque tout son corps se figea.

    Une haleine, juste derrière son cou, une présence...

    "Bonne nuit, mon gros...", lui susurra une vois familière.

    Ce fut malheureusement les dernières paroles qu'il entendit, avant de sombrer dans le néant éternel...

Discussions similaires

  1. [LGX] Fiche de personnage : Haplo74
    Par Smidge dans le forum Archives
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/06/2014, 15h49

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250