Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 48

Discussion: [LGX] Galathée

  1. #1
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682

    [LGX] Galathée

    Bon, c'est pas facile de se mettre dedans... Ça viendra...

    Jehan était bien placé pour mesurer la bestialité de l'adversaire : il avait ramassé et enterré les corps. Il avait vu leurs proches éplorés, entendu leurs larmes, deviné leur désarroi. Il y avait de la rage en lui, en sus de la terreur, mais il ne voyait pas bien ce qu'il pouvait faire... Il n'avait pu s'empêcher d'examiner les cadavres, par acquis de conscience, au cas où quelque chose l'aurait renseigné sur l'identité des monstres... Mais ce n'était pas son créneau. Il était juste fossoyeur, il creusait des trous, il y posait les cercueils, et puis il les enfouissait sous la terre... Rien d'autre.
    En cet après-midi grise, alors que la tension était presque palpable dans le village endeuillé, il décida de rester chez lui. Il ne se sentait pas d'humeur à parler, pas d'humeur à errer, pas d'humeur, non plus, à arroser les fleurs malingres qui poussaient sur les tombes. Non. Il avait besoin de son fauteuil, de ses murs, et de réfléchir à ses pairs, à leurs manies et leurs travers, à la nature humaine, simplement, et ce qui la différenciait des bêtes qui les avaient choisis pour proie.

    [Je tente d'améliorer mon trait de Jugement.]

  2. #2
    Smidge Invités
    Ce n'était vraisemblablement pas la journée... Jehan avait beau méditer, lire, faire les cent pas... il n'arrivait à rien. Les images obsédantes des corps qu'il avait enterrés ces dernières semaines revenaient le hanter à chaque instant qu'il tentait de consacrer à autre chose.

    Quelqu'un toqua une première fois à sa porte, lui offrant un répit salvateur à ses vains acharnements.

    C'était le notaire du village, Aymeric. Costume et coiffure impeccables, comme à son habitude.

    "Ah, mon cher Jehan, le salua-t-il d'une voix assurée. Je vous souhaiterais avec plaisir le bonjour, mais ce serait, hélas, déplacé en de si terribles circonstances, je le crains. J'espère que vous vous portez bien ?

    Il n'attendit pas sa réponse, et enchaina.

    "Dites -moi, je me demandais... Vous qui, de par votre fonction, êtes en contact le plus proche avec les corps de nos camarades, pensez-vous vraiment qu'il s'agisse de ... ? Ne peut-on sincèrement envisager une autre hypothèse moins... terrifiante ?"

    Jehan s'efforça d'être poli, mais il n'avait pas l'habitude de frayer avec le beau monde.

    "J’ai d’jà vu beaucoup d’macchabées sur ma carrière, m’sieur, sauf vot’respect, et franchement, c’est pas tous les jours qu’on en voit des comme ça. La gorge toute bouffée, pis la tripaille dans l’grand vent... Avec des marques de crocs qu’même le chien du père Gus l’a l’air d’un chevreau, à côté d’ça. Sauf vot’respect. J’pense qu’y’a des bêtes, ouais, m’sieur. Mais j’suis pas spécialiste, non plus. C’est p’t’être juste un ours ou quoi. Mais j'pense pas, non. J'pense pas."

    Le notable, vraisemblablement contrarié, hocha lentement de la tête à sa réponse. Il le salua une nouvelle fois, et s'en alla à ses occupations.


    ***


    Plus tard dans l'après-midi, tandis que le soleil déclinait sur l'horizon, ce fut au tour de la meunière, Alice, de venir le saluer.

    "Bonjour, cher voisin !, lui lança-t-elle timidement. Comment... comment vous portez-vous... ?"

    Elle hésita un instant, les mains tremblantes. Elle semblait véritablement inquiète.

    "Je voulais vous demander, en tant que voisine... que comptez vous faire, après que... enfin, pour les jours à venir, avec tous ces... meurtres ?"

    Jehan sourit doucement à la jeune femme.

    "A vrai dire, m’zelle Vendacier, j’sais point trop. Ouvrir l’œil, pour sûr. Et garder ma bêche à portée d’main, même la nuit ! P’t’être que j’finirai par rafistoler ma bicoque, mais j’suis point sûr. Ces bêtes-là, vaut mieux les traquer qu’les attendre. Enfin, c’est qu’mon avis. Barricadez-vous bien, quand même, d’accord ?"




    [Tu réponds à ce topic, et on passe en phase de nuit]
    [Points restants : 0]

  3. #3
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    (Je n'ai jamais eu de chance aux dés... même quand ce sont les autres qui les lancent... )

    Jehan se coucha de bonne heure. Tout ce temps perdu à tourner en rond lui avait donné la migraine et il était prêt à parier qu'il aurait quelqu'un à enterrer dès le lendemain, pour autant que sa propre nuit soit calme. Ce qui était loin d'être garanti...
    Il se glissa donc entre ses couvertures glacées — son suaire quotidien, un bon entraînement, disait-il toujours, le sourire aux lèvres — et souffla sa bougie. Il garda cependant sa pelle à portée de main, comme il l'avait dit à la meunière. Si une bestiole essayait de le boulotter, elle allait se prendre un bon coup sur le museau, parole de fossoyeur !

  4. #4
    Smidge Invités
    Ce fut le chant du coq qui tira Jehan de son sommeil. Le jeune homme se redressa aussitôt sur son lit, se frottant énergiquement les yeux.

    Mais, non, il ne rêvait pas. Il était bel et bien en vie.




    [On passe en phase du matin]

  5. #5
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan demeura un moment interdit dans son lit. En même temps, il n'avait pas vraiment cru qu'il pourrait mourir, pas comme ça, sans se rendre compte de rien. La mort, il connaissait bien, c'était son créneau, son domaine... Elle ne lui ferait pas le coup de débarquer sans prévenir. Pendant un moment, alors qu'il se glissait hors de ses draps, il crut que, peut-être, personne n'était mort cette nuit-là. Après tout, les créatures qui hantaient les alentours du hameau étaient peut-être parties, ou rassasiées. Mais quand il ouvrit la fenêtre, pour inviter l'air froid du jour à entrer, il eut l'impression de percevoir quelque chose dans l'air... C'était peut-être une illusion, mais il devait en avoir le coeur net. Il songea au trou qu'il devrait peut-être bientôt creuser. Un autre trou. Le cimetière allait devenir étriqué, si cela continuait à pareil rythme...
    Il s'habilla rapidement, passant ses vêtements de travail, hésita à emporter sa bêche, la laissa finalement — on pourrait l'accuser d'être un oiseau de mauvaise augure —, puis se mit en route dans le village.

  6. #6
    Smidge Invités
    Une certaine agitation régnait au dehors en cette fraîche matinée, et il ne manqua pas longtemps pour que les premières exclamations de stupeurs surgissent ci et là.

    Les Loups avaient fait une nouvelle victime cette nuit. La vielle institutrice, Gabrielle Penmarc'h, n'était plus...

    Jehan parcourut brièvement l'assemblée autour de la maison. Tout le monde semblait là.



    [Chacun peut réagir à la scène ou observer les autres. Plus de détails ici]

  7. #7
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan était choqué mais il demeura digne. Il l’était toujours, face à la mort, c’était une nécessité du métier. Bien sûr, comme tous les jeunes gens du village, il avait usé ses culottes courtes sur les bancs de l’école où avait enseigné Gabrielle, mais il n’était pas particulièrement proche d’elle, d’autant qu’elle habitait à l’autre bout du village.
    « Saleté d’bestiaux. » grommela-t-il à moitié pour lui-même.
    Puis il se signa, et observa la manière dont les autres se comportaient autour du cadavre. Parmi eux se cachaient les monstres et il avait bien l’intention de les débusquer avant qu'ils ne réduisent sa carcasse en charpie…


    (je ne sais pas si c’est clair, mais donc, j’observe )

  8. #8
    Smidge Invités
    "Olà, olà ! Qu'est ce qu'il se passe ici ? Pourquoi cet attroupement ?, lança Garrow, le vigneron. Il s'est passé quelque chose ?"

    La première réponse vint de la couturière, Aino.

    "Gabrielle ! Oh non !", s'exclama-t-elle d'une voix désespérée.

    Elle bredouilla.

    "Mais comment... Pourquoi... ? Je veux dire, a t-elle été agressée dehors ou chez elle ?"

    "Ciel..., renchérit le notaire, Aymeric. Alors ils sont réellement parmi nous..."

    Ce fut enfin le tour de la fermière, Eleina.

    "Oh, non... Quelle horreur... Est-ce que quelqu'un a... vu... ou entendu... quelque chose ?"

    Une voix puissante s'éleva alors de l'assemblée. C'était Bruno, le forgeron.

    "Des lâches ! Que des lâches !, gronda-t-il. Oser s’en prendre à une vieille femme comme ça ! Faut pas se laisser faire ! Faut que ça s’arrête !"

    Il fit un pas au centre du cercle.

    "Faut s’armer !, poursuivit-il en brandissant son épée fraichement forgée. Se barricader ! Se préparer ! S’organiser ! Faut les trouver et les buter ! Leur faire payer !"
    "Faut s’armer ! Se barricader ! Se préparer ! S’organiser ! Faut les trouver et les buter ! Leur faire payer !"

    Tous semblaient si sincères... si émus, si révoltés. Restaient ceux qui ne s'étaient pas exprimés, pour lesquels il était plus ardu de se prononcer.
    Dans tous les cas, ces créatures se trouvaient en cet instant parmi eux...


    Après qu'ils eurent conclu à un débat dans la salle de la mairie dans les prochaines heures, chacun s'en retourna rapidement chez lui.



    [On passe en phase du midi]

  9. #9
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan prenait rarement la parole, il était plutôt du genre taiseux, à écouter les autres se lamenter sur la perte de leurs êtres chers. Aussi ne s’exprima-t-il pas le premier.
    « J’la connaissais pas bien, M’dame Gabrielle, vu qu’j’ai pas fait beaucoup l’école. J’savais qu’è viendrait bientôt m’voir, vu l’âge, tout ça, mais c’est pas une façon d’mourir, ça, et j’en ai vu des morts, pour sûr, bon dieu. »
    Il secoua la tête et se signa.
    « Mais j’ai rien vu, rien entendu, j’ai roupillé comme un caillou, et je r’grette. J’aurais foutu un coup d’bêche, moi, à ces bestiaux. Faut dire qu’elle habite d’l’aut’côté du village, M’dame Gabrielle. Ça fait loin pour entendre. Dieu prenne soin d’son âme. »

  10. #10
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Eleina
    "Gabrielle habitait dans une maison isolée. Comme moi, expliqua la fermière. Ou Bruno, ou Aymeric. Moi, ça m'fait peur. Si l'un d'nous est attaqué, personne entendra rien, personne pourra lui porter secours. Si on était plus proches les uns des autres, on pourrait veiller la nuit, écouter, observer. Peut-être démasquer ceux qui sont des loup-garous... Parce qu'y faut cesser d'se cacher les choses, y sont parmi nous, c'est clair maintenant. Après, c'pas évident, non plus, de prendre le risque d'cohabiter avec un loup... mais j'crois qu'c'est la meilleure solution."
    Elle soupira, hésita, et finit par ajouter.
    "Moi, j'sais pas qui est le loup. J'ai rien vu, rien entendu. J'ai juste tendance à me méfier, peut-être, de ceux qui sont les plus virulents... mais comment avoir la moindre certitude ? Le seul moyen c'est de les prendre en flagrant délit..."

    Citation Envoyé par Bernard
    "Ecoutez, Bruno a raison !
    Il faut nous organiser et nous défendre, sinon nous y passerons tous.
    Bruno, tu es un excellent forgeron. Je suppose que cette épée, il t'a fallu plusieurs jours pour la fabriquer, mais combien de temps te faudrait-il pour fabriquer des armes plus primaires pour tous les habitants du village ?
    Genre des lances ?
    Ou au pire, pourrais-tu fournir à chacun de nous une barre de fer, tu dois avoir cela dans ta forge ?

    L'idée ne serait pas de tuer le ou les loups (encore que s'ils meurent c'est encore mieux) mais de les blesser de façon à pouvoir les identifier le lendemain et surtout, le plus important, de survivre en cas d'attaque. Car si en toute logique nous sommes encore plus d'humains que de loups, je crains le moment où nous serons en minorité.

    Autre chose, dont j'ai déjà parlé à mes plus proches voisins. Il faudrait se regrouper.
    Il n'y a pas de maison assez grande pour nous héberger tous les neuf en même temps, aussi on pourrait envisager deux groupes par exemple.
    Joseph et Philippin ont été tués dernièrement dans des quartiers isolés. La nuit dernière, c'était le tour de Gabrielle, toujours dans un quartier isolé.
    Je crains pour la sécurité de Bruno, Eleina, Molly et Aymeric, qui sont tous isolés. Comme je crains bien sûr pour ma propre sécurité mais je considère que d'être à trois dans le quartier sud-est est une chance. Dans une moindre mesure, je pense que Alice et Jehan sont un peu plus en sécurité que Bruno, Eleina, Molly et Aymeric, et un peu moins que Garrow, Aino-Ackté et moi. Mais je peux me tromper complètement, surtout après mon discours ?!

    En effet, visiblement les loups s'attaquent en priorité aux villageois isolés pour le moment.
    Si on pouvait veiller les uns sur les autres, cela augmenterait nos chances de survie et nos chances de démasquer les salopards !
    Bien sûr il y aurait forcément au moins un loup dans un des groupes.
    Mais en admettant qu'on fasse des tours de veille à deux (deux une moitié de la nuit, les deux autres pour la moitié suivante), cela devrait éviter que les loups ne tuent quelqu'un d'autre.

    Je n'ai jamais croisé de loup-garou, et pour tout dire, je n'en ai pas vraiment envie, aussi j'ignore si un loup peut résister à son instinct de tuer pour une nuit, deux nuits, plus ?
    Mais il faudrait prolonger le regroupement jusqu'à ce que le ou les loups se démasquent et attaquent. Et là tous ensemble, nous pouvons les vaincre, j'en suis convaincu.
    Il faudra bien à un moment faire confiance à quelqu'un, et moins nous serons nombreux, plus le choix deviendra aléatoire. Aussi je reste pragmatique. Même si le système n'est pas parfait, je préfère avoir une chance de survie raisonnable, plutôt que de compter sur la chance pour me réveiller entier le lendemain matin.
    Je préfère dormir dans des conditions inconfortables à quatre dans une même pièce, et me lever plein de courbatures le lendemain, plutôt que de ne jamais me réveiller. La nuit éternelle viendra bien assez tôt.

    Une dernière chose, pour répondre à la question d'Eleina: la nuit dernière j'ai dormi. Mal, très mal, angoissé comme jamais à l'idée que ça pourrait être la dernière nuit, mais je me suis réveillé ce matin avec soulagement. J'ignore donc qui a pu perpétrer cet horrible crime !

    Merci de m'avoir écouté !
    "

    Citation Envoyé par Bruno
    "Ben moi... Je sais plus trop quoi dire. En fait, j’ai à peu près tout déjà dis, tout à l’heure. Faut se barricader et s’armer. Si on peut blesser ces salops au moment où ils rentrent chez nous, on pourra facilement les repérer. Là, c’est vachement hasardeux de condamner quelqu’un."

    Citation Envoyé par Aymeric
    "Chers tous ... Avant de nous lancer plus avant dans le débat, j'aimerais simplement apporter tout mon soutien aux suggestions de Bruno tout à l'heure. Ce qui se produit ici est affreux. Horrible et répugnant. J'ai refusé d'y croire jusqu'à hier, même si l'avis éclairé de notre fossoyeur ne me laissait hélas peu de doutes; aujourd'hui, il ne fait plus aucun doute que nous sommes environnés par ces monstres et il est crucial d'agir, de frapper les premiers. Si quiconque ici a le moindre témoignage, la moindre hypothèse, qu'il s'exprime et ne se taise point, car il en va de notre avenir à tous. Pensons à nous barricader, mais avant, agissons au plus vite afin de débusquer ces choses et les renvoyer dans les abysses qu'elles n'auraient pas dû quitter."

    Citation Envoyé par Garrow
    "Ce qui s'est passé cette nuit est d'une horreur sans nom, camarades. Nous ne pouvons pas laisser ces créatures s'en prendre à nous impunément ! Il faut purger notre communauté de tueurs ! Il faut que faire cesser leur massacre, et ça se fera dans le sang si c'est nécessaire ! Quelqu'un a-t-il vu quelque chose ? Gabrielle a-t-elle laissé des indices qui laisserait penser qu'elle avait deviner qui était coupable des autres meurtres ?"

    Citation Envoyé par Aino-Ackté
    "Je ne sais pas... Mais il s'est passé quelque chose hier soir. Garrow et Bernard sont venus me voir. Leur idée était - enfin, l'idée exposée par Bernard, mais je ne sais pas si elle vient de lui ou de Garrow - que nous restions tous trois ensemble. Ceci afin d'assurer notre sécurité. Effectivement nous sommes assez isolés du reste du village... Pas tant que cela, mais l'idée de se grouper pour mieux se protéger peut sembler logique... "

    Elle prit une profonde inspiration.

    "Le raisonnement de Bernard était le suivant : si nous sommes ensemble, les loups ne nous attaqueront pas... Bien sûr, l'un de nous peut être un loup, mais alors il n'attaquera pas face à deux humains... Le problème est différent si deux d'entre nous sont des loups-garou : à ce moment-là, le seul humain est mort ! une bien étrange proposition... Je pense..."

    Nouvelle pause.

    "Je pense que Garrow est un loup-garou."

    Quant à Alice et Molly, elles ne prirent pas la parole.



    Mais tous ceux qui venaient de s'exprimer lui avaient semblé des plus sincères, rendant toute conclusion d'autant plus complexe à poser...

  11. #11
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Le fossoyeur était un peu dépassé par les accusations qui venaient de voler, ainsi que par le discours fleuve de Bernard. Mais c'était un habitué des longs sermons, on ne pouvait pas s'attendre à autre chose de sa part.
    « C’est vrai qu’se r’grouper, c’est pas une mauvaise idée, dit Jehan. Mais l’risque est pas p’tit… Pas p’tit du tout. Moi j’suis pas certain qu’j’oserais dormir avec qui qu’ce soit, pour sûr. Enfin. J’ai toujours ma bêche, j’suppose. Barricader et s’armer, pis s’regrouper dans l’même coin, ça m’paraît l’moins dangereux. P’t’être qu’y’en a qui d’vraient songer à déménager. Mais c’est sûr d’ça s’improvise pas c’genre de choses. Hum. J'sais pas bien, vraiment. Faudrait qu'on garde un oeil ouvert la nuit, puis qu'on leur tomb'ssus. »

  12. #12
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Eleina
    "Ben merde..., lâcha la fermière à l'attention d'Aino-Ackté. Je me demande ce qui peut te pousser à porter une accusation pareille... Moi j'ai encore du mal à admettre que certains d'entre nous en sont...... Et Bernard a raison concernant le regroupement. Je ne veux pas rester seule..."

    Citation Envoyé par Aino-Ackté
    "Je n'ai rien d'autre à vous dire que la visite de mes voisins immédiats, que je vous ai relatée. Quant à mes doutes, ils portent tout naturellement sur eux, qui m'ont fait cette proposition... Je suis vraiment désolée, mais j'ai peur et suis incapable de raisonner avec bon sens... Et pourtant le bon sens ne me fait habituellement pas défaut !"

    Elle marqua une pause.

    "Nous défendre ? Oui ! oui mille fois ! mais d'un autre côté, si nous sommes tous armés, nous sommes aussi tous dangereux les uns vis-à-vis des autres... Loups garou ou pas, du reste... Et pourquoi pas mettre des pièges dans les maisons ? Consolider nos maisons, instaurer un couvre-feu, piéger les chemins jusqu'à soi, ne seraient-elles pas de meilleures idées ?"

    Citation Envoyé par Molly
    "Je suis d'accord avec Bernard, lança Molly. Il vaut mieux éviter de rester seul chez soi. Les gens les plus isolés sont des cibles faciles."

    Elle se racla la gorge et continua, presque hésitante.

    "Je... je dois avouer que je ne suis pas très à l'aise à l'idée d'accuser quiconque à l'aveugle. Je n'ai jamais rien vu, jamais rien entendu. Comment sommes-nous censés savoir qui se joue de nous ici ? Je ne veux pas qu'un innocent soit condamné à tort"

    Citation Envoyé par Aymeric
    "Eh bien, en ce qui me concerne, je ne suis pas contre cette idée de cohabitation que vous avancez. La mort rôdant parmi nous jour et nuit, peut-être vaut-il mieux en effet prendre ce risque à présent, puisque quoi qu'il en soit risque il y aura, et ce pour chacun de nous; du moins jusqu'à ce que nous démasquions ces répugnantes bêtes sauvages qui nous hantent et n'ont que trop sévi en ces lieux. Le pari de l'entraide n'est pas une inanité alors que la certitude même du lendemain ne nous est de toute manière plus acquise. Il faut en effet agir, au plus vite, et montrer que nous sommes plus que déterminés à agir et à lutter avec opiniâtreté et constance face à cette adversité sournoise. C'est pourquoi, je pense que dans l'incertitude où nous sommes, tout indice est bon à prendre. Mademoiselle Aino-Ackté affirme que Garrow est un loup-garou, et s'il ne faut pas saisir à la légère de telles informations, je serais tout de même curieux de connaître la défense de sieur Garrow. Accuser un honnête homme est un acte lourd et nous ne devons pas l'oublier. Si nous débusquons l'un d'eux, ce sera un grand pas en avant, et quoi qu'il en soit l'issue de ces délibérations nous instruira, je pense, beaucoup. Il sera temps, ensuite, de songer à nous fortifier et nous entraider."

    Le discours du notaire lui apparut plein de bon sens, et Jehan ne put qu'approuver silencieusement son intervention d'un hochement de tête.

    Citation Envoyé par Bruno
    "Des lances ou des trucs comme ça, ça se bricole vite, confirma Bruno. Et si on me laisse du temps, je peux fournir des choses plus efficaces, des haches, des masses. En tout cas, je vais faire ce que je peux de ce côté-là. Sinon, ben je suis d’accord avec vous, faut pas rester isolé. L’union a toujours fait la force ! Plus on sera à pouvoir veiller les uns sur les autres, mieux ce sera. Par contre, moi, je peux pas vraiment déménager. Déplacer mon atelier, c’est pas un jeu d’enfant."

    Citation Envoyé par Garrow
    Garrow leva un sourcil à l'accusasion d'Aino-Ackté, le regard scandalisé.

    "Et je peux savoir ce qui vous fait croire ça ? Vous avez vu quelque chose hier soir ?"

    Il soupira, vraisemblablement outré.

    "C'est le moment de parler, puisque vous avez tant à nous dire. Il est facile d'accuser son voisin sur la base de... rien du tout. Vous avez un argumentaire bien pauvre."

    Bernard ne reprit pas la parole, et Alice garda de nouveau le silence.


    Jehan inspecta les visages un à un. La timide intervention de Molly lui paraissait néanmoins suspecte... A moins que ce ne soit ce malaise à peine perceptible qui se lisait dans son regard tandis qu'elle se soumettait au jugement de tous...


    [La prochaine étape consiste à voter pour la personne à exécuter. Le vote sera rendu public une fois toutes les voix exprimées.]
    Dernière modification par Smidge ; 16/06/2014 à 17h55.

  13. #13
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan hésita. Garrow était accusé, Molly prenait sa défense, et Molly avait l'air bizarre.
    " J'vote pour Garrow." déclara-t-il.
    Si Aino avait menti, elle ne ferait pas long feu. Et si elle avait dit la vérité... Sans doute ne ferait-elle pas long feu non plus... L'un dans l'autre, elle avait pris un risque, et Jehan était curieux d'en voir les retombées. En espérant qu'il survive...

  14. #14
    Smidge Invités
     Cliquer ici pour révéler le texte




    Rassurés ou déçus, chacun quitta la grande salle de la mairie, plus suspicieux que jamais...
    Il était temps à présent d'occuper l'après-midi, et se préparer pour la nuit à venir...



    [On passe en phase de l'après-midi.]
    [Points d'actions disponibles : 3]
    Dernière modification par Smidge ; 17/06/2014 à 01h33.

  15. #15
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682

    Jehan était plus ou moins persuadé que le manque de résolution du village allait leur coûter cher, mais il ne se permit pas de le verbaliser. Il n'était pas encore très clair sur la manière dont il allait occuper son après-midi, aussi décida-t-il de commencer par le nécessaire : enterrer Gabrielle. Avec tous ces palabres, on en oubliait l'essentiel, le respect dû aux morts. Il ne restait pas grand chose de l'institutrice mais il avait l'estomac bien accroché, aussi procéda-t-il avec son calme coutumier.
    Ensuite, il décida de faire ce qu'il faisait le mieux : observer. Il avait toute l'après-midi, aussi fila-t-il deux de ses compatriotes : d'abord Molly, qu'il avait trouvée étrange au cours de la réunion et qu'il surveilla avec une attention toute particulière (2 pts), ensuite Aino, dont les accusations pernicieuses n'avaient in fine servi à rien (1 pt).

  16. #16
    Smidge Invités
    Si Molly n'avait pas beaucoup bougé de chez elle, la veuve avait en revanche reçu de très nombreuses visites : tout d'abord la fermière, Eleina, qui déménagea nombre de ses affaires chez la veuve. Un peu plus tard, Bernard, Bruno et Aymeric vinrent toquer à sa porte, et tous les cinq discutèrent longuement. Malheureusement, Jehan ne put en entendre davantage, et une fois leur colloque terminée, Molly passa le reste de la journée à barricader ses fenêtres.

    Aino-Ackté elle aussi rendit visite à la fermière dans la journée, mais il avait été trop occupée pour parvenir en savoir davantage sur elle...




    [Tu réponds à ce topic, et on passe en phase de nuit]
    [Points restants : 0]
    Dernière modification par Smidge ; 19/06/2014 à 06h50.

  17. #17
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan se coucha comme de coutume, avec sa bêche, prêt à recevoir les loups s'ils osaient le déranger.
    Dernière modification par Smidge ; 19/06/2014 à 12h02.

  18. #18
    Smidge Invités
    Fort heureusement, la nuit s'écoula sans encombre, et ce furent les piaillements d'un oiseau matinal qui le tirèrent de son sommeil.

    Au-dehors, quelques éclats de voix indistincts parvinrent jusqu'à sa fenêtre...
    Il s'était passé quelque chose.



    [On passe en phase du matin]

  19. #19
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan sauta de son lit et s'habilla précipitamment. Il se jeta un peu d'eau fraîche sur le visage, surpris — mais heureux — d'être toujours vivant, puis attrapa sa bêche et courut au dehors, vers la source des cris.

  20. #20
    Smidge Invités
    Une agitation certaine régnait au sud est du village. Jehan s'y précipita aussitôt.

    "Bernard ? Bernard !"

    C'était Garrow, le vigneron, qui toquait à la porte de son voisin.

    Il finit par forcer la porte de son voisin et entra en trombe dans la maison, avant d'en ressortir aussitôt, le visage épouvanté.

    "C'est toi, toi !, déclama-t-il en pointant un doigt accusateur en direction d'Aino-Ackté. Ca ne t'a pas suffi hier de m'accuser injustement ! Il fallait que tu tues Bernard ! C'est parce qu'il ne s'est pas rangé à ton avis, hier ? Laisse-le donc en paix, créature du diable !"


    Vraisemblablement, Bernard n'était plus, et tous les habitants du village se trouvaient à présent devant la porte du pêcheur.



    [Chacun peut réagir à la scène ou observer les autres. Plus de détails ici]

  21. #21
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan était dégoûté et révolté, et il serra le manche de sa bêche jusqu'à ce que ses jointures deviennent blanches. Il ne dit rien, pourtant, observant les gens autour de lui... Aino-Ackté, Molly, Garrow... Peut-être l'un d'entre eux avait-il passé une nuit suffisamment agitée pour que cela se voit sur son visage ou dans son attitude...

    (bon, je n'ai pas bien saisi si je devais déclarer que je faisais un test de Jugement ou d'Observation... je vais plutôt faire un test d'Observation, donc, si je dois choisir).

  22. #22
    Smidge Invités
    "Bernard, notre estimé voisin depuis tant d'années..., poursuivit Garrow. Tu n'as pas honte, Aino Acktée ? C'est parce que tu ne voulais pas emménager chez lui ? Tu avais peur qu'il découvre l'affreuse vérité à ton sujet, n'est-ce pas ?! Il ne te suffit donc plus d'accuser injustement tes voisins, il faut à présent que tu en fasses ton repas ?!"

    Eleina la fermière lâcha un juron dans un demi soupir de consternation.

    "Les responsables ne l'emporteront pas au paradis... ha ça non...", renchérit Bruno, la mine sombre.

    "Je ne crois pas qu'Aino soit coupable, intervint alors la veuve Molly d'une voix forte. Je crois que le coupable essaie justement de détourner les soupçons en accusant une personne innocente."

    Son regard se posa alors sur Garrow.

    "Vous vous êtes précipité ici comme si vous saviez déjà qui était la victime, poursuivit-elle, et pour cause : c'est vous qui l'avez tué ! Mais je peux vous assurer que son crime ne restera pas impuni, vous brûlerez aujourd'hui et alors tout le monde verra ce que vous êtes vraiment !"

    Aino-Ackté s'agenouilla tout à coup, et éclata en sanglots.

    "Bernard ! Pourquoi n'ai-je pas accepté que tu restes à la maison ? Et ta vie aurait probablement été sauve... !"

    Elle se releva lentement, la mine basse, et terriblement creusée par une nuit vraisemblablement peu réparatrice.

    "Oui, je suis coupable !, clama-t-elle. Bernard, Bernard ! Oh, si seulement j'avais accepté son idée, de rester ensemble pour faire front au danger !"

    Aino-Ackté se tourna en direction de Garrow.

    "Je me suis trompée, lourdement trompée..., soupira-t-elle. Pardon, Garrow."

    La couturière semblait si sincèrement affectée que Jehan en eut les larmes aux yeux.


    Les uns et les autres se séparèrent sur ces dernières paroles, avant de s'en retourner chez lui.

    Un détail sur le mur principal de la mairie intrigua Jehan. Une inscription.

    "Peut-être ne reverrai-je pas l'aube...
    J’ai peur de partir avec ce secret, alors je m’en libère :
    Je déteste tes cheveux bleus !"




    [La prochaine phase du midi sera particulière, puisqu'y aura lieu l'élection du prochain maire.
    En préambule des débats, tous ceux qui souhaitent se présenter comme maire doivent tout d'abord l'annoncer aux autres habitants, et faire un discours.
    Ceux qui ne souhaitent pas se présenter postent aussi pour le préciser (ils auront dans ce cas l'opportunité de voter pour l'un des candidats une fois leurs discours terminés).

    Il est toujours possible de ne pas assister aux débats pour l'exécution de la journée, mais le cas échéant il n'est pas non plus possible de se présenter ou de prendre part au vote pour l'élection du maire.]
    Dernière modification par Smidge ; 22/06/2014 à 17h37.

  23. #23
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan rentra chez lui plus perdu que jamais. Il n'était décidément pas fait pour ces tensions et ces mystères, il peinait à suivre qui accusait qui de quoi... Il hésita à rester chez lui : il n'avait manifestement pas le chic pour déceler la vérité derrière les mensonges que proféraient certainement ses co-villageois. Mais rester chez soi attirerait l'attention, aussi se rendit-il à la mairie. Il ne prit cependant pas la parole, se contentant, comme de coutume, d'écouter et d'observer. Aussi inutile cela soit-il pour l'heure...

  24. #24
    Smidge Invités
    La quasi totalité du village s'était retrouvé à la mairie pour cet instant crucial. A l'exception de la couturière, qui ne s'était pas déplacée...


    Une fois tout le monde installé, Eleina se leva et prit la parole la première.

    "Je... vous savez, j'ai pas l'habitude de me mettre en avant, d'ordinaire. Mais... Il nous faut un maire, nous le savons tous... Or Bernard a été tué, et c'est lui que j'voulais élire maire, j'lui faisais confiance... Et j'suis sans doute pas la seule dans ce cas, c'est pour ça qu'ils l'ont tué. Il s'y attendait, il me l'avait dit hier, à moi et à d'autres. Il nous avait aussi fait part de ses soupçons, du coup j'pense pas que ce soit lui qui ait forcément rédigé l'inscription sur le mur de la mairie puisqu'il avait déjà parlé à ceux en qui il avait confiance... Et j'commence à douter sérieusement de la culpabilité d'Aino-Ackté que j'ai voulu condamner trop vite hier. Mais bref... ce n'est pas le sujet."

    Elle prit une profonde inspiration.

    "C'est affreux, ce climat où on se méfie tous les uns des autres. Il faut absolument qu'on sache qui, parmi nous, sont les loups, et qu'on s'en débarrasse. Mais les débusquer va prendre du temps, demander d'organiser des tours de garde, de s'armer, de se regrouper, comme Bernard le proposait. Et d'ici là, tout le monde est suspect. Sauf que c'est aujourd'hui qu'on doit élire le maire, aujourd'hui où tout le monde suspecte tout le monde et... et bien j'ai trop peur qu'on élise un loup, il y a trop peu de gens en qui j'oserai avoir confiance. C'est pour ça que j'ai décidé finalement de me présenter. Parce que moi, j'en suis pas un. Oui, je sais, c'est facile à dire... mais si j'en étais un, j'aurais pas décidé d'emménager chez quelqu'un d'autre, et j'aurais pas proposé que d'autres nous rejoignent. Après, j'sais que le maire sera certainement une cible prioritaire pour les loups. Et hier encore j'aurais pas osé prendre ce risque, mais depuis que Molly a accepté de m'héberger je me sens plus en sécurité, ils hésiteront à s'en prendre à une maison où on est plusieurs. Je vous suggère d'ailleurs à tous de vous regrouper vous aussi, à au moins trois de préférence, puis de vous armer et d'organiser des tours de veille, c'est comme ça qu'on les débusquera. Et donc... Mon seul but, si je suis élue, sera bien sûr de détruire ces loup-garous. Mais, comme on en discutais hier avec d'autres, je voudrais aussi faire en sorte qu'on ne condamne pas un innocent, je souhaite qu'on privilégie l'observation, l'enquête, le recoupement d'information, bref, qu'on ne cède pas à la panique en condamnant trop vite juste sur une vague intuition... même si j'ai fait cette erreur hier. Je sais que Bernard partageait ces principes, que Molly les partage aussi, et beaucoup d'entre vous certainement..."


    Contre toute attente, Alice Vendacier se leva à son tour.

    "Je n'ai… pas beaucoup l'habitude d'intervenir en public. Vous me connaissez, et ma candidature doit vous surprendre. Mais nous traversons une période difficile, et chacun d'entre nous doit prendre ses responsabilités. Si je ne parle pas beaucoup, je sais en revanche écouter, et je crois être capable de comprendre certaines choses. Alors… peut-être puis-je être utile. Et si je le peux, je dois le faire. Vous jugerez peut-être que d'autres que moi sont plus qualifiés. Peut-être aurez-vous raison. Mais si vous avez confiance en moi, je ne vous décevrai pas."


    Peu après, ce fut le tour de Garrow, qui prit brièvement la parole, la mine grave.

    "Je ne suis pas candidat. Il y a trop de personnes ici qui sont persuadées d'une culpabilité de ma part... On ne doit pas douter de la sincérité d'un chef, et ce n'est pas avec les haines que je soulève depuis hier que tout cela va pouvoir prendre forme..."


    Enfin, vint le tour de Bruno. Le puissant forgeron s'exprima d'une voix claire et déterminée.

    "Tous ces drames m’ont fait réfléchir, commença-t-il d'un ton grave. Surtout la mort de Bernard. De nous tous, c’est lui qui a le plus parlé, le plus proposé. Il avait les bonnes initiatives, il aurait pu être notre nouveau maire. Je crois que les loups, ces monstres qui se cachent parmi nous, l’ont compris. Alors ils l’ont fait taire pour stopper ses projets. Je suis là pour les décevoir. Je me présente en tant que maire. Bernard me faisait confiance. Plusieurs personnes ici peuvent en témoigner. C’est triste à dire mais on en est arrivé à un point où il faut donner des garanties, prouver qu’on n’est pas une bête qui joue la comédie. Je n’ai cessé de travailler sur ma forge pour confectionner de quoi nous défendre. J’avais armé Bernard. Hélas, ça ne l’a pas aidé."

    Il secoua lentement la tête, et se tourna vers la fermière.

    "J’ai aussi armé Eleina, qui peut vous le confirmer. Enfin bref. Je veux poursuivre le travail débuté par Bernard. Si on s’organise bien, on s’en sortira !"


    Un léger brouhaha s'éleva dans l'assemblée. Si quelqu'un devait changer d'avis, c'était le moment où jamais.



    [Il est possible de s'exprimer une dernière fois avant le vote, de postuler, ou encore de se désister le cas échéant.
    Sinon, simplement attendre et observer.]
    Dernière modification par Smidge ; 22/06/2014 à 22h14.

  25. #25
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan aurait bien eu mille questions à poser, mais ce n'était malheureusement pas le moment. Il demeura donc coi, attentif à ce que les candidats pourraient rajouter avant le vote crucial.

  26. #26
    Smidge Invités
    Personne d'autre ne réagit aux premières candidatures.

    Il était temps de passer au vote...

  27. #27
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Après maintes hésitations, Jehan décida de voter pour Bruno. C'était sans doute une réaction un peu atavique, plus viscérale que réfléchie, mais il ne se sentait pas assez sûr des autres candidates pour opter pour elles.

  28. #28
    Smidge Invités
    Candidats :

    Alice Vendacier
    Bruno Lamasse
    Eleina


    Résumé des votes :

    Habitant
    Vote
    Alice
    Alice
    Aymeric
    Bruno
    Bruno
    Bruno
    Jehan
    Bruno
    Molly
    Eleina
    Eleina
    Eleina
    Aino-Ackté
    Absente
    Garrow
    Bruno


    Elu maire du village : Bruno Lamasse



    [On passe en phase du midi]

  29. #29
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 682
    Jehan hésita longuement avant de prendre la parole et, comme de coutume, il ne s'exprima pas le premier.
    " Tout d'abord, j'voulais dire bravo à M'sieur Bruno et aussi qu'j'avais confiance qu'y pourrait nous sauver, même si j'ai bien compris, maint'nant, qu'ça s'f'ra pas sans qu'on s'serre les coudes. Moi j'voulais juste savoir si quelqu'un savait pourquoi m'zelle Aino, elle est pas là. J'trouve ça quand même curieux, pass'qu'elle semblait vraiment boul'versée, c'matin, à dire qu'elle s'était trompée, tout ça, puis soudain, quand on va bavarder, ben, elle vient même pas ! J'trouve ça bizarre. J'ai bien vu qu'elle était fatiguée, tout ça, mais quand même... P't'être que quelqu'un peut m'expliquer ? Puis y'avait le message sur le mur qui parlait d'ses ch'veux... J'sais bien qu'c'est pas sûr qu'c'est Bernard qui l'a écrit, j'm'y connais pas en écritures, moi, m'selle Gabrielle elle aurait su dire, sûr, mais quand même... Si quelqu'un peut m'dire quoi, j's'rais plus rassuré."

  30. #30
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Eleina
    "Je tiens d'abord à féliciter Bruno pour son élection. Et pour en revenir aux problèmes urgents.... Pour ma part, comme je l'ai dit tout à l'heure, j'ai encore du mal avec l'idée que je dois me méfier de tout le monde... et surtout, j'ai changé d'opinion à l'encontre d'Aino-Ackté. D'abord parce que sa réaction tout à l'heure m'a parue sincère, ensuite parce qu'elle est venue me trouver hier : elle souhaitait que j'emménage chez elle, et je ne pense pas qu'un loup prendrait le risque d'inviter quelqu'un à partager sa chambre, il aurait trop de risque d'être découvert... Alors, bien sûr, tout ça pourrait être de la comédie, mais je suis tentée de la croire... par contre, ce n'est pas parce que je doute de sa culpabilité que je crois aveuglément à ses accusations d'hier, que j'aurais bien voulu qu'elle étaye. Mais l'attitude de Garrow ce matin, l'accusant à son tour, me semble très suspecte. J'aimerais savoir s'il dispose d'éléments concrets ou s'il l'accuse juste parce qu'il la présume coupable. Est-ce que quelqu'un a vu ou entendu quoi que ce soit cette nuit ? Moi, pour ma part, mon déménagement m'a épuisée et je dormais trop profondément je pense..."
    Citation Envoyé par Alice
    "Tâchons de prendre en compte les éléments dont nous disposons. Hier, Aino-Ackté nous a rapporté une discussion qu'elle avait eu avec Bernard et Garrow, avant d'accuser ce dernier d'être un loup garou. Trois choix étaient possibles : elle pouvait faire erreur, mentir intentionnellement, ou bien avoir raison. Je ne vois pas quelle raison elle aurait eu de mentir, à moins qu'elle n'ait été elle-même un loup. Si nous mettons de côté l'erreur – et accuser ainsi quelqu'un demandait pas mal de confiance en soi, aussi je pense que l'erreur est plutôt à écarter pour l'instant, cela signifiait que l'un des deux, Garrow ou Aino-Ackté, est forcément un loup.
    L'accusation d'Aino-Ackté a levé la moitié des votes contre elle. Son intérêt aurait donc été, si elle avait été dans la peau du loup, d'éloigner les soupçons, c'est-à-dire de choisir n'importe lequel d'entre nous comme victime, en dehors des deux personnes qu'elle avait impliqué la veille. Tuer Bernard ramenait immédiatement les soupçons sur elle, et je crois les loups trop malins pour se livrer à cela.
    Si l'on suppose, en revanche, qu'elle avait raison, et que Garrow est un loup, qu'est-ce que cela change ? Pour la même raison, il ne pouvait tuer Aino-Ackté, sans ramener immédiatement les soupçons sur lui. En revanche, rien ne l'empêchait de reporter sa folie meurtrière sur Bernard. Au contraire, puisque nous les croyions amis : cela lui offrait une occasion, qu'il n'a pas manqué de saisir, de retourner l'accusation contre elle.
    Souvenez-vous de ce qui s'est passé ce matin : Aino-Ackté a demandé pardon. Peut-être s'est-elle sentie responsable : si elle-même est innocente, c'est à cause de son accusation que le loup a choisi sa victime. Garrow, lui, montre ouvertement son chagrin. Si ouvertement, en fait, qu'il en faisait trop pour avoir l'air totalement honnête. Et il s'attaque immédiatement à elle, comme s'il profitait de la mort de son ami pour régler ses comptes.
    Je pense que l'explication la plus plausible à la mort de Bernard est qu'Aino-Ackté ait eu raison hier.
    "
    Citation Envoyé par Bruno
    "Déjà, merci pour votre confiance, entama le forgeron. J’essayerai d’être à la hauteur. C’est un sacré défi. 'fin bref. On a des loups à démasquer et à traiter comme il se doit. C’est regrettable qu’Aino-Ackté ne soit pas là. Bernard la suspectait, elle et Garrow. Hier, j’ai refusé de voter pour mettre à mort quelqu’un. Trop risqué. On n’avait rien comme éléments concrets. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Mais est-ce qu’on en a assez ? Je vais récapituler tout ce que j’ai entendu et constaté.

    Garrow tout d’abord. Qu’est-ce qu’on a contre lui ? L’accusation d’Aino-Ackté, qu’elle a retirée ce matin. Il était également là, en premier, avec Aino-Ackté, sur le lieu du meurtre de ce matin. Ça, ça me semble logique, autant pour lui que pour elle, Bernard était leur voisin. Il ne m’a pas semblé spécialement fatigué, ce qui joue plutôt en sa faveur. Je crois que c’est tout. Si personne n’a rien à ajouter à son sujet, il n’y a pas de quoi le suspecter d’être un loup.

    Aino-Ackté ensuite. C’est l’accusatrice d’hier. Je ne crois pas qu’elle ait donnée la moindre justification. Elle s’est alarmée d’avoir été contactée par Bernard et Garrow au sujet d’un projet de regroupement. L’idée venait de Bernard et pourtant c’est Garrow qu’elle a accusée. Et ce matin, donc, elle est revenue sur ses propos. Sauf que maintenant, c’est Garrow qui l’accuse. Heu, vous suivez toujours ? Bien. Aino-Ackté a parlé, hier, à Eleina, pour lui confirmer l’accusation qu’elle abandonne aujourd’hui. Elle lui a également proposé de venir loger chez elle, alors qu’un peu plus tôt, elle ne voulait pas se regrouper. Fin bref, il y a un tas d’incohérence. S’il n’y avait que ça, je pourrais penser que les événements la perturbe, mais ce matin, je l’ai trouvé très fatiguée et, actuellement, elle n’est pas parmi nous. Si un loup-garou veut accomplir quelque chose discrètement, quel meilleur moment que celui-ci, pendant qu’on est tous là à parler ? Ça fait quand même beaucoup.

    Enfin, il y a le tag sur le mur de la mairie. Franchement, je ne sais pas quoi en penser, sauf qu’un petit con a vraiment du temps à perdre. Je peux déjà annoncer que je vais l’effacer.

    Si j’ai fait une erreur dans mon récapitulatif, dites-le. C’est pas le moment de se gourer. Si quelqu’un a d’autres éléments, qu’il n’hésite pas.
    "
    Citation Envoyé par Aymeric
    "Puisque nous avons enfin mené à terme cette procédure électorale, il me semble qu'il est temps de faire part de nos avis ou remarques éventuels afin de continuer à oeuvrer dans le but qui est le nôtre, à savoir débusquer le mal qui se cache hélas parmi nous. Pour ma part, j'aimerais simplement faire savoir que, malgré l'opinion sans doute quelque peu hâtive qui fut la mienne le jour dernier, je doute sincèrement de la culpabilité de mademoiselle Aino-Ackté, qui a fait le choix de ne pas participer à ces débats - par peur de notre jugement, peut-être ? Passée la surprise des altercations auxquelles nous avons assisté, il me semble qu'elle manifestait plutôt un zèle trop irréfléchi et une peur panique, et qu'elle a manifesté une émotion sincère au décès de feu Bernard, qui nous manque cruellement aujourd'hui. Il m'a semblé la voir épuisée et je crains fort qu'elle n'ait passé la nuit à veiller en craignant pour sa vie. Peut-être me trompè-je, mais son comportement d'hier après-midi et de ce matin m'incite à ne pas l'accabler de critiques et d'assauts prémédités. Ce qui, bien sûr, nous conduit certainement à nous interroger de fait sur l'attitude de l'autre protagoniste de cette altercation, mais je ne puis trop m'avancer. J'aimerais simplement que nous ne condamnions point tragiquement notre chère couturière de façon irréfléchie et préméditée. Bien entendu, la capacité de décision repose également sur les épaules de notre maire, et les circonstances présentes manifestent exactement la raison pour laquelle j'ai choisi, malgré tout, de ne point émettre de candidature et d'élire notre forgeron. Si quelqu'un peut s'exprimer de façon plus argumentée et plus utile à notre communauté que je ne le fais, je l'écouterai, si ce n'est avec un plaisir qu'il est fort peu envisageable de ressentir en de telles circonstances, du moins avec une attention soutenue."
    Citation Envoyé par Molly
    "Vous savez que jamais je ne voudrais condamner un homme innocent. Hier, j'ai refusé de voter contre l'un d'entre vous pour cette raison, parce que j'étais incapable de savoir quelle était l'identité du monstre qui se cachait parmi nous. C'est différent aujourd'hui, et alors que je le vois se tenir à nos côtés comme s'il était encore l'un des nôtres, je ne peux plus cacher plus longtemps ce que je sais : Garrow est un loup ! C'est lui qui a tué Bernard, c'est lui aussi qui a tué cette pauvre Gabrielle ! Il me coûte de vous en parler mais je... peux voir ces choses-là."

    Elle se tourna alors vers Eleina.


    "Eleina ? Tu m'as fait assez confiance pour venir te réfugier chez moi alors que j'aurais pu être une des leurs ; as-tu assez confiance en moi pour me suivre aujourd'hui ?"

    Elle se tourna ensuite vers les autres.

    "Bruno, Aymeric, si Bernard vous faisait confiance alors je pense que je dois en faire de même. Il nous avait dit, avant de mourir, qu'il était persuadé qu'un loup se cachait parmi Garrow et Aino, et il avait raison. Nous avons l'occasion de condamner son meurtrier dès à présent, ne gâchons pas cette chance, n'attendons pas d'être encore moins nombreux qu'aujourd'hui, n'attendons pas qu'un de nos amis soit tué parce que nous avons eu peur de faire ce qu'il fallait faire ! Vous hésitez peut-être, et comme je vous comprends, vous n'avez pas vu ce que moi j'ai vu, mais une fois cela fait, la duplicité de cette créature sera révélée au grand jour et vous verrez tous alors que vous aviez eu raison de me faire confiance."
    Citation Envoyé par Garrow
    "Chacun pourra juger en son âme et conscience de ce qu'il peut se produire dans le village. Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'hier soir, j'ai vu Aino-Acktée se déplacer chez Bernard... Pour la suite, je n'en sais pas plus. Mais vous savez également qu'elle a porté contre moi de graves accusations hier... et je ne peux pas croire qu'elle puisse affirmer de telles choses sans avoir une idée derrière la tête.
    Je n'ai pas vraiment le coeur à proférer une telle chose, mais je crois malheureusement qu'Aino-Acktée est coupable."

    Les discours d'Aymeric et de Bruno l'avaient pleinement convaincu. En revanche, les explications peu claires d'Eleina et d'Alice lui paraissaient suspectes...

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [M] Galathée
    Par Galathée dans le forum Présentation des membres
    Réponses: 118
    Dernier message: 04/09/2021, 00h42
  2. [LGX] Fiche de personnage : Galathée
    Par Smidge dans le forum Archives
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/06/2014, 15h49
  3. [Luménienne] Galathée (PNJ)
    Par Galathée dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/07/2005, 22h41

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250