Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 35 sur 35

Discussion: L’Ombre de Dame Nature

  1. #31
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598
    L’action fort réprimandable de Leïa passa contre toutes attentes la surveillance de madame Pougon qui était, à cet instant précis, quelque peu perturbée par le gros chien noir. Toutefois, quelques enfants virent la pierre et ils ricanèrent. L’un d’eux s’approcha de la terreur de la classe. Il s’agissait de Gregory, l’ennemi juré de Clafoutis en quelque sorte. L’affreux garnement était également l’un des seuls à ne pas craindre Leïa pour une raison toute simple : il pouvait cogner plus fort qu’elle. Il avait aussi un sacré caractère qui le poussait à ne jamais plier l’échine ; une vraie tête de mule. Il glissa quelques mots discrets à l’oreille de la teigneuse fillette.

    [Gregory] –Tu sais t’amuser, toi. J’suis sûr qu’à nous deux, on pourrait faire plain de trucs drôles pendant cette semaine. Faut pas laisser les adultes nous gâcher la fête !

    Du côté de Clafoutis, ses amis ne purent que constater l’arrivée de cette étrange pierre venue d’on ne sait où. Heureusement, il n’y avait pas de quoi s’alarmer. C’était désagréable, sans plus. Olivier, aussi timide qu’il puisse être, parut irrité de ce qu’il considérait être une attaque en traitre. Amandine préféra ignorer la chose et rester sur le sujet de Timothée et ses histoires.

    [Amandine] –Ouais, ils sont lourds ses amis, et pas drôles du tout en plus. Faudrait vraiment qu’il les laisse tomber. Il est pas à sa place avec eux. Ce qui est dommage, c’est qu’il n’a pas dit grand-chose au sujet du lac, les autres voulait pas qu’il attire « la bizarre. » Les autres, Greg surtout en fait. Mais je vais enquêter. Je suis douée pour ça, tu le sais. Avant ce soir, on sera tout sur le lac !

    Amandine, tout aussi curieuse que Clafoutis, voyait dans cette nouvelle « mission » aut-auto-attribuée un moyen de créer de l’animation dans la classe et donc, de nouveaux potins à raconter. L’année étant déjà bien avancée, les groupes et clans s’étaient bien trop stabilisés à son goût. Oui, elle aimait les scandale. Je ne vous apprendrais rien en vous disant qu’elle rêvait d’être journaliste d’investigation.

    Pendant ce temps, du côté des adultes, les salutations se terminèrent. Monsieur et madame Pulvier dirent bonjour aux CE2. Ils avaient chacun leur style. Monsieur Pulvier était dynamique, un peu comme le prof de sport, mais en plus bourru. Madame Pulvier semblait très gentille, trop gentille. Ce n’était pas elle qui allait s’assurer de la discipline. La dernière chose à remarquer, chose qui allait surtout attirer l’attention d’Amandine et de Clafoutis, c’était le fait évident que les Pulvier connaissaient déjà Timothée. On le vit clairement à la poignée de mains et aux échanges cordiaux. Crapule, également, confirma l’évidence en témoignant pour le petit à lunettes une sympathie particulière.

    Peu après, la marche reprenait. La classe et les cinq adultes suivaient le chemin en direction de cette maison aperçu plus tôt, lors de la venue en car. Il s’agissait d’une vieille ferme mais elle avait été réduite à l’état de simple maison. Cerné de près par les hauts arbres, elle se constituait de deux bâtiments proches : la grange laissée à l’abandon et le domicile des Pulvier à proprement parlé. Il fut très vite précisé que l’accès à la grange était interdit du fait du mauvais état de l’édifice. Il n’en fallut pas plus pour faire briller les yeux de Gregory et de sa bande. Ha, le mystique pouvoir de l’interdit… Les deux bâtiments étaient disposés en angle droit et réunis par une cours terreuse. Un petit potager juxtaposait le bâtiment principal, ainsi que quelques massifs de fleurs.

    La classe fut invité à entrer et à se rendre dans le salon. A cause de la forêt, la maison manquait cruellement de luminosité si bien que même en cette matinée, il fallut allumer la lumière. On put également remarquer le manque d’espace. La classe dût se serrer. Enfin, autre fait marquant, c’était le manque de modernisme. Dans le salon, il y avait bien une télé mais à tube cathodique. Le mobilier sentait le vieux. A côté de la cheminé trônait une horloge vénérable, rythmant le temps de son tic tac obsédant. Toutefois, il fallait modérer ce constat car ici et là des objets très récents étaient disposés. Le téléphone par exemple n’avait pas plus de deux ans. Et la cuisine, brièvement aperçue, disposait de tout le confort de notre époque associé à quelques gadgets bonus. Bref, chez les Pulvier, c’était un étrange mix.

    Dans le salon, un gâteau au chocolat et un jus de fruits attendaient les enfants, nouvelle preuve que tout était prévu. On ne tarda pas à faire la distribution. Ce fut madame Pulvier qui s’en chargea, sous le regard attentif de miss Pougon. Les CE2 feraient bien de profiter de ce moment de détente car le discours imminent de leur prof risquait de faire chuter le moral.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  2. #32
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Clafoutis émit un glapissement aigu qu'elle parvint à étouffer rapidement lorsqu'un cailloux atteignit brusquement sa cheville. Elle sauta sur un pied puis se stabiliser pour regarder d'où venait le projectile. Elle foudroya du regard Leïa et Grégory avant de reprendre sa conversation avec ses deux amis. Non mais, elle n'allait pas se laisser distraire par des jeux idiots. Elle pensa avec satisfaction au fait qu'en évitant d'adopter la même attitude, elle évitait ainsi d'attirer la convoitise du démon du chaos...
    Même si les paroles d'Amandine lui remontaient le moral, elle n'avait pour l'instant plus très envie de parler. Et c'est ce qu'elle appréciait beaucoup dans la présence d'Olivier et d'Amadine : ils pouvaient tous deux se taire et laisser Amandine occuper l'espace, c'était reposant et également très apaisant...

    La balade dans la forêt se poursuivit encore quelques minutes, ce qui permit à la fillette de se détendre et de calmer les battements de son coeur néanmoins un peu affolé par le projectile. Elle ne voulait pas recevoir de coups... Elle ne savait pas se défendre contre ce genre de choses... A cet égard, elle trouvait les esprits plus intéressants car avec les bonnes méthodes, ils vous laissaient tranquilles, alors qu'avec les camarades de classe idiots, ça ne fonctionnait pas.
    Mais la fillette s'en voulait également d'avoir pu penser que Leïa était peu être quelqu'un de gentil. Elle ne pouvait pas l'être si elle lui balançait des cailloux à moindre contrariété...

    La maison interpella Clafoutis au plus haut point : ce mélange d'ancien et de moderne avait de quoi la ravir. On aurait dit qu'elle avait simplement fait un voyage dans le temps accompagnée de certains objets, comme par exemple le téléphone. Cependant, même si elle aimait les choses anciennes, l'odeur de vieux qui régnait lui retourna un peu l'estomac et entama légèrement son enthousiasme pour le gâteau au chocolat... Enfin, seulement légèrement.
    Mais ce qui entama véritablement l'enthousiasme de Clafoutis fut la tête de Mme Pougon. Elle le sentait mal cette fois-ci... Non pitié, pas de devoirs en pleine forêt !!!
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  3. #33
    Avatar de Zyl
    Zyl
    Zyl est déconnecté Verte Charognarde
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Dans un sachet de biscuits.
    Messages 
    861
    D'abord, Leïa n'avait même pas fait exprès de viser Clafoutis. Elle avait juste balancé la caillasse droit devant elle. Elle fut tentée quelque secondes d'aller s'excuser, mais c'était une idée très bizarre, et elle avait sa fierté, tout de même ! Si bien qu'elle la laissa Clafoutis lui lancer un regard assassin, haussa des épaules et reprit sa conversation, se sentant inexplicablement un peu plus mal que quelques secondes auparavant.
    Leïa n'apprécia pas plus l'arrivée de Grégory. Déjà, il tapait plus fort qu'elle et était meilleur en sport, ce qui était frustrant. Sans le savoir, Grégory avait une féroce rivale en Leïa. Non, vraiment, elle ne l'aimait pas. du. tout. En plus, il avait vraiment une tête d'idiot, et Leïa, à part Killian et Hugo, faisait cavalier seul. Les amis, c'était encombrant. Et puis, la Pougon était sa némésis à elle ! Pas question de se la faire piquer par l'idiot du village. Elle fronça les sourcils et renifla.

    «J'vois pas d'quoi tu causes, Greg. J'ai peur de la maîtresse, moi, ouh ! Au secours !»
    Un peu de sarcasme pseudo-amical, et l'humeur de Leïa replongea. Elle s'en voulait encore. Elle aurait vraiment dû l'envoyer bouler, celui-ci, il ne méritait pas moins, mais... comment dire... il était plus grand qu'elle, quoi. Elle était trop habituée à avoir le dessus sur les autres.
    «Tes potes t'attendent.» fit-elle en pointant du doigt, pressée de se débarrasser de l'encombrant. Et puis, il mettait ses amis mal à l'aise, surtout Killian, qui en bon geek en culottes courtes aurait subi bien des brimades s'il n'avait pas été l'ami de Leïa.

    Leïa, donc, était d'une humeur encore plus massacrante en arrivant à la maison, et même ses amis avaient renoncé à essayer de la réjouir. Elle se vengea sur le gâteau au chocolat, engloutissant sa part avant de «discrètement» arracher des mains de sa voisine la sienne, arguant que c'était meilleur pour sa ligne à elle, et que Leïa était en pleine croissance. Puis elle se prépara au discours de la Pougon, c'est à dire qu'elle se mit à admirer avec passion le travail d'une araignée qui défaisait et refaisait sa toile dans un coin de meuble.
    Vita, mortis, careo !

  4. #34
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598
    Madame Pougon, sa part de gâteau en main, frappa par trois fois sur la table, presque dans un style théâtral, afin d’imposer le silence parmi les enfants.

    [Mme Pougon] –Bien. Monsieur et madame Pulvier se sont pleinement investis dans cette classe verte. Aussi, nous allons pouvoir compter non seulement sur leur précieuse aide mais aussi sur leur maison. Ça va considérablement simplifier les choses. On ne le dira jamais assez : sans eux, cette sortie n’aurait pas pu avoir lieu. Je vous invite donc à ne leur causer AUCUN tracas. Est-ce bien clair ?

    Son regard inquisiteur passa sur tous les élèves, s’attardant comme d’habitude un peu plus sur Leïa.

    [Mme Pougon] –C’est ici qu’aurons lieux les cours. Car oui je ne parlais pas dans le vide. Et j’espère d’ailleurs que PERSONNE n’a oublié ses affaires.

    Cette fois, le regard de la maitresse alla directement à Leïa, avant de s’attarder sur d’autres éléments douteux dont Gregory faisait partie.

    [Mme Pougon] –Seulement, vous vous en êtes rendu compte : la maison n’est pas très grande. C’est pour cette raison que la classe va être divisé en deux groupes. Pendant que le premier groupe fera cours ici, le matin, l’autre sera en activité dehors. Et l’après-midi, ce sera l’inverse. Bien sûr, c’est moi qui assure les cours. Monsieur Galop, monsieur Pulvier et Mademoiselle Mayor s’occuperont des activités en extérieur. La nuit se fera pour tous sous les tentes, dans la clairière.

    Cela se voyait presque comme le nez au milieu de la figure que Louise n’était pas aussi à l’aise en plaine nature que dans sa classe. Mais elle s’était arrangé pour retrouver d’une certaine façon ses habitudes. Quelqu’un d’attentif au discours de la maitresse pouvait aussi remarquer que Madame Pulvier n’avait pas vraiment de rôle. Elle allait se contenter de tenir la maison.

    [Mme Pougon] –Bon. Le programme de la journée est le suivant. On va former ces deux groupes. Leur composition n’est pas sensé changer en cours de semaine. Après, on va monter les tentes et on finit de s’installer. Après, on mange. Et enfin, on fera le tirage au sort pour savoir quel groupe commence par les activités d’extérieur, sachant que l’autre aura donc cours dès cette après-midi.

    Monsieur Galop prit le relai.

    [Philippe Galop] –Dès que vous avez finit votre part de gâteau, rendez-vous devant la maison. A vous de former les groupes. Bien sûr, ils doivent être équilibrés. Et on y mettra notre grain de sel si nécessaire. Vous avez donc tout intérêt à vous mettre d’accord avant qu’on arrive.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  5. #35
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Une fois sa part de gâteau achevée, Clafoutis s'empressa de sortir de la maison au pas de course. D'ordinaire, elle appréciait assez ses professeurs, même leurs manies, et acceptait également des colères qui lui paraissaient parfois injustifiées... Mais là, il ne fallait pas pousser le Blork dans les roseaux !
    On était à la campagne, par beau temps, pas question de rester enfermé, quelle horreur ! Et puis pourquoi faire ? Autant rester à l'école !

    C'est vibrante d'indignation que la fillette rejoignit Amadine et Olivier qui étaient tout proche d'une moitié de troupeau de la classe, plutôt vers le proche de la maison. Elle se fichait pas mal de savoir dans quel groupe elle allait atterrir, du moment qu'Olivier ou Amandine, voire les deux, y figuraient...

    Arrivant devant ses amis, elle soupira :


    "Vaste programme, non... Je n'ai pas très envie de rester là cet après-midi à regarder passer les mouches par la fenêtre..."
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [EPO/DRAM] La Dame en noir
    Par Thémis dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/02/2013, 20h24
  2. La Dame des Flots
    Par Zyl dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/11/2011, 23h27
  3. [BG1][SOLUCE] Manoir de la dame
    Par Varko dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 8
    Dernier message: 13/08/2011, 14h19
  4. Illusion de la vieille dame
    Par Smidge dans le forum Le Comptoir de la Sirène Rougissante
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/04/2009, 23h16
  5. Vague à l'âme d'une dame vampire
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 16
    Dernier message: 23/08/2003, 00h29

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250