Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Discussion: [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Clafoutis quitta l'école avec une humeur assez mitigée: autant l'épisode de la rédaction lui procurait un immense plaisir, mais rien que le fait de penser à la séance d'athlétisme de l'après-midi... Ca lui donnait envie de pleurer...

    En sortant de l'école et en se dirigeant vers la maison, elle pensait qu'elle pourrait peut être... rester à la maison cet après-midi... Dire qu'elle avait mal au ventre... Pour ne pas y aller...

    "Oui, mais non, songea-t-elle avec amertume. Non seulement il faudrait ensuite que je rattrape tout le travail en retard, mais en plus, je ne pourrais tout simplement pas faire ça tout le temps..."

    Elle soupira en regardant autour d'elle. Elle aperçut des élèves qui s'engouffraient dans le bus, comme happés par un monstre géant. Elle commençait à imaginer une histoire de bus vivant qui mangeait les élèves quand elle réalisa, alors que le bus démarrait, que Sciprien était certainement à l'intérieur...
    "Je ne savais qu'il y avait aussi fou que moi dans cette école ! pensa-t-elle en pouffant doucement. C'est rare d'aimer les vieux livres..."

    Elle marcha quelques minutes, passa dans une rue derrière l'église de Pont l'Espoir. Elle s'arrêta devant une jolie maison jaune avec des volets bleus. La fillette chercha quelques instants dans son sac, y dénicha ses clefs. Elle déverrouilla le portail bleu lui aussi, puis entra dans le jardin encore fleuri mais plein de feuilles mortes. Halloween approchait à grand pas, avec son lot de friandises mais surtout son paquet d'histoires horribles...
    Clafoutis ouvrit ensuite la porte d'entrée, s'épousseta trois fois chaque épaule pour chasser le mauvais esprit et entra. Elle posa son cartable au pied de l'escalier et retira ses chaussures.

    Elle savait que, comme d'habitude, elle serait seule, qu'elle mangerait seule. Ses parents travaillent trop loin pour revenir manger avec elle...

    En en pénétrant dans la cuisine, elle se demanda franchement si on était pas vendredi 13 : le sol était maculé de tâches noires dont certaines étaient parsemées des mêmes motifs que la semelle de ses tennis... Clafoutis se tapa sur le front en jurant et attrapa la serpillière et le seau...

    "Quand faut y aller... ben faut y aller !"

    Elle entreprit de nettoyer rapidement le sol à l'aide de ses outils mais aussi grâce au pouvoir surpuissant de l'eau de javel...
    "Ca pourrait être un bon plan pour tuer un monstre, ça, l'eau de javel..."
    Elle se promit de garder l'idée en tête en cas de besoin...
    Une fois que le carrelage eut retrouvé sa couleur d'origine, elle entreprit de vider la machine à laver, qu'elle imagina pendant un instant habitée par un fantôme, et d'étendre le linge dehors, comme elle l'avait promis à sa Maman si il faisait beau...


    Clafoutis fit chauffer quelques restes de la veille dans une assiette et s'installa devant la télé. Elle engloutit ses haricots verts et son poulet tout en zappant allègrement, vu qu'il n'y avait pas grand chose à voir d'intéressant... La petite maison dans la praire, c'était pas vraiment son truc...

    Une fois son repas terminé, elle regarda sa montre : déjà 13h10 !
    Elle monta rapidement dans sa chambre. En entrant, elle percuta une pile de livres qu'elle avait laissés par terre la veille, et qu'il faudrait qu'elle se décide à ranger rapidement, avant que son père ou sa mère ne lui fasse une crise de nerf...
    La fillette se changea, enfilant un pantalon de sport, mais surtout un pantalon sans tâche. Puis elle enfila un vieux sweet troué sur le côté mais tout doux à l'intérieur...

    "Le sport sera peut être moins désagréable comme ça..."
    Elle regarda autour d'elle, son regard passant rapidement sur toutes les encyclopédies de monstres en tous genres, sur les livres d'horreur, pour jeunes, pour moins jeunes, les cahiers et les feuilles qui lui servaient à écrire ses histoires, ses peluches de toutes les couleurs, qu'elle aimait beaucoup mais qui contrastaient violemment avec la littérature en présence...
    Lorgnant sur sa collection préférée, la série Spooksville, Clafoutis s'empara d'un très vieil exemplaire de Dracula de Bram Stroker, une étagère au dessus, songeant soudain à Sciprien et aux vieux livres...
    Puis elle fila à la salle de bain, se rattacha les cheveux en les disciplinant avec la brosse, ce qu'elle n'avait pas pu faire ce matin...


    Elle redescendit en hâte, Dracula dans les mains, le glissa dans son sac. Elle enfila ensuite ses tennis, priant pour qu'il se mette tout à coup à pleuvoir...
    La fillette referma la porte d'entrée, puis le portail et se remit en route pour l'école, l'air un peu dépité...


    "Quand faut y aller, faut y aller..."
    Dernière modification par Ailyn ; 13/03/2009 à 22h48.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Clafoutis rentra rapidement chez elle, après avoir un peu cherché Sciprien à la sortie de l'école...
    Elle aurait bien voulu lui prêter son si vieil exemplaire de Dracula découvert dans le grenier quelques semaines plus tôt...
    Mais Sciprien ne se montra pas, ou du moins, pas suffisamment rapidement, car Clafoutis capitula très vite après quelques instants d'attente sous le regard insistant de commères en manque d'inspiration devant l'école...

    Arrivée à la maison, elle retira ses tennis pour se chausser de pantoufles. Constatant à nouveau qu'elle était seule et que ses parents n'étaient pas encore rentrés, elle goûta rapidement, vérifia que le linge était sec dehors, rentra ce qui pouvait l'être...
    Puis elle s'empressa de faire ses devoirs le plus vite possible.
    Plus vite j'aurais fini les tâches ennuyeuses, plus vite je pourrais m'amuser !!!

    Quand elle eût fini, il était déjà presque dix huit heures...

    La maison résonna alors d'un étrange silence. Clafoutis ne s'en aperçut pas immédiatement, mais il lui sembla tout à coup qu'il était pesant, plus présent...
    Clafoutis sourit. C'est à ce moment qu'elle espérait le plus rencontrer le fantôme de son grenier !!!
    Elle monta lentement les marche jusqu'au premier étage de la maison puis se hissa doucement dans le grenier grâce à l'échelle qu'on pouvait tirer de la trappe du plafond.
    Sa mère ne voulait plus qu'elle y aille, mais Clafoutis s'y sentait bien. Là haut, on ne pouvait plus ni la voir, ni l'entendre... Elle était dans son monde là haut, et c'était parfait.

    La grenier était sombre et il y flottait une odeur de renfermé. Par la petite lucarne, la lumière filtrait peu car le ciel venait de se couvrir. Il fallait y marcher courbé, mais Clafoutis n'avait pas tellement besoin de se baisser...
    Elle s'assit lourdement au milieu des cartons remplis de livres, de vieilles photos, de tableaux, d'objets et de vêtements en tout genre...
    Toute l'histoire de sa famille dormait dans ces cartons. Comment les esprits ne pouvaient-ils en faire autant ?
    La mère de Clafoutis lui disait souvent qu'elle avait beaucoup trop d'imagination, mais Clafoutis ne pouvait justement imaginer que ces choses n'avaient pas d'âmes, qu'elles ne recelaient pas quelque connaissance ancienne, quelque magie...

    Clafoutis resta un long moment à fouiller dans les cartons, découvrant des livres de toutes sortes, des photos de gens qu'elle reconnaissait, qu'elle ne reconnaissait pas aussi... Clafoutis sentait tout tourbillionner autour d'elle, comme si elle faisait la découverte de choses d'une importance capitale...

    Elle sortir de sa solitude lorsque vers dix neuf heures trentes, lorsque sa mère l'appela, inquiète de rentrer et de ne trouver personne.
    Clafoutis descendit rejoindre sa mère qui s'afairait déjà dans la cuisine, cherchant de quoi préparer son repas.

    "Bonjour Maman, tu vas bien ? demanda Clafoutis en se glissant près d'elle
    - Oh ! Je ne t'avais pas vu ! s'exclama cette dernière, surprise. Tout va s'est bien passé... La nouvelle collection de la rentrée se vend bien, tu sais et..."
    Clafoutis l'écouta d'une oreille distraite en sortant les assiettes et les couverts du placard. Sa mère parlait souvent de son magasin de chaussures et des affaires qui allaient avec...
    "... et toi alors ? comment s'est passé ta journée ?
    - oh, bof, répondit Clafoutis avec consternation. Ce matin, c'était assez intéressant avec la rédaction... Mais le lundi après midi... C'est le sport, hein, tu sais bien...
    - Tu as tout le reste de la semaine pour t'en remettre !" intervint gentiment sa maman en lui adressant un sourire.

    Au bout d'environ cinq minutes, Mme Falinord demanda :
    "Dis, Clafoutis, tu pourrais rentrer le reste du linge ? J'ai peur qu'il ne pleuve cette nuit...
    -Je m'en occupe, Maman !"
    Clafoutis s'éloigna. Arrivée sur le pas de la porte, prise d'une brusque intuition, elle lança :
    "Maman, fais attention au verre."
    Puis elle repartit, claquant peu après la porte d'entrée.
    Sa mère réagit un instant trop tard de demanda :

    "Mais quel verre ?"
    Elle s'approcha de l'évier pour se laver les mains, perplexe. Elle se sécha rapidement les mains, puis dans un même mouvement leva le bras pour prendre un assiette dans le placard. En la soulevant, elle toucha un verre qui bascula hors du placard...
    Mme Falinord resta stupéfaite durant quelques minutes puis ramassa les débris lentement. Elle se dit qu'il s'agissait simplement d'une coincidence, que Clafoutis connaissait la maladresse de sa mère...
    Mme Falinord n'eut pas le loisir de se poser plus de question car c'est à cet instant que son mari franchit le seuil de la porte d'entrée et s'exclama joyeusement :

    "C'est moi !"

    Clafoutis, dehors, savait quant à elle qu'il n'était pas question de maladresse : elle avait parfois des intuitions, comme ce soir, comme si elle avait déjà vu la scène dans ses rêves et qu'elle en avait une sorte de réminiscence...
    C'était l'une des raisons, mais bien entendu pas la seule, pour lesquelles Clafoutis croyait aux fantômes et aux monstres de la nuit.
    Ces réminiscences lui permettaient parfois de sentir la présence de quelque chose... Elle ne savait pas quoi, mais quelque chose...
    Fort heureusement, c'était rare car cela l'effrayait autant que cela l'intriguait...


    Clafoutis fut heureuse de retrouver son père et le dîner se passa sans évènement notable. La fin de soirée non plus d'ailleurs : pendant que ses parents s'endormaient à moitié devant la télévision, Clafoutis écrivit une bonne partie de sa nouvelle sur les Loup-Garou puis se mit au lit... avec le livre "La Nuit des Vampires"...

    Son sommeil fut agité et elle rêva de course à pied avec des extra-terrestres. Si elle perdait la course, ses derniers allaient dévorer sa chair tendre d 'enfants...
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  3. #3
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Clafoutis eut en effet un sommeil agité. Le cours de monsieur Corbier s’était chargé de meublé ses rêves d’interminables courses contre des êtres venu d’ailleurs. Une fois de plus, l’imagination débordante de l’enfant muait la réalité en un film d’horreur. Les monstres et le mystère, voilà ce qui captivait la fillette. Elle voulait tant découvrir quelque chose d’irréel en ce monde régit par la banalité et la cohérence. Elle le savait que de pareilles choses existait mais seulement, elles se cachaient et ça, les adultes ne voulaient pas l’admettre. Et si, cette nuit, les choses ne se cachaient plus ? Et si cette nuit, il y avait quelqu’un à rencontrer dans le grenier ou sou l’évier ?

    Le rêve de Clafoutis fut emporté telles un amas de feuilles mortes prisent pas une violente bourrasque. Un autre songe s’était brutalement imposé à l’enfant. Celle-ci se trouvait dans une salle immense et ténébreuse. Elle ne voyait pas les murs, elle ne voyait rien mis à part une fine colonne de lumière qui illuminait en un endroit précis le sol dallé de pierres grises. Le silence était total, pesant, écrasant. L’impression que dégageait cette endroit avec de quoi nourrir bien des inquiétudes. La scène paraissait figé jusqu’au moment où, dans la colonne de lumière, une perle de verre apparut. Elle était belle. Elle paraissait presque lumineuse tant elle resplendissait. Lentement, très lentement, elle s’approcha du sol et plus elle en était proche, plus Clafoutis sentait en elle une angoisse naitre. Quand la perle atteignit les dalles, elle se brisa. Le silence, lui aussi se brisa au même moment. L’enfant entendit les éclats de verres se rependre et ce bruit fut reprit par d’innombrables et assourdissant échos. C’était un vrai vacarme ! Mais à travers ce dernier, il y avait autre chose : un rire, un rire de joie, mais aussi un rire glacial. Clafoutis se sentit défaillir. Tout devint noir et la multitude de sons qui assaillaient ses oreilles s’éloignèrent progressivement.

    La fillette mit quelque instant à se rendre compte qu’elle venait de se réveiller. Elle se souvenait parfaitement de ce cauchemar et pour cause, elle n’avait pas vraiment l’impression d’en être sortit. Elle ressentait encore une vive inquiétude et dans sa tête, le rire persistait à se faire entendre. Heureusement, bientôt, il se tut et ce fut de nouveau le silence, celui de la nuit. Minuit était à peine passé. Il allait falloir se rendormir ce qui n’allait pas être simple après tant d’émotions.

    Et puis, la fillette finit par entendre quelque chose. C’était un simple et discret craquement. Il venait d’en haut, du grenier…. Il y avait bien une centaine de raisons logiques qui pouvait expliquer ce bruit mais Clafoutis allait-elle s’en contenter ?


    HRP : à présent, tu ne contrôle plus que ton personnage. Les parents de Clafoutis dorment. Je te rappel que ton personnage peut mourir alors agit en connaissance de cause. Voilà !
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Clafoutis avait parfois le sommeil agité, mais il était assez rare qu'elle se réveille comme ça au milieu de la nuit.
    Un bruit étrange si fit entendre.
    Elle tendit l'oreille et perçut une sorte de craquement.
    Attendant dans le silence de sa chambre, elle surprit de nouveaux craquements.

    Son cœur rata un battement. La fillette se redressa dans son lit, les yeux grands ouverts. L'angoisse qui l'habitait la glaçait de toutes parts, et il lui semblait qu'elle ne s'était jamais sentit aussi mal.
    Elle tremblait de tous ses membres et son ventre se tordait si fort qu'elle en éprouvait une douleur sans pareille.

    Elle tendit l'oreille à nouveau. Elle surprit le léger ronflement de son père au loin.
    Mais elle savait que ce n'était pas cela qu'elle avait entendu. Elle savait que ça ne venait ni d'en bas, ni du premier étage.
    Ca ne pouvait provenir que d'un endroit. ; le grenier.

    Clafoutis frissonna de terreur et d'excitation. Enfin, il était revenu !
    A cette pensée, sa gorge se noua. Il était probablement là... Mais il restait dangereux...

    S'asseyant silencieusement sur le bord du lit, elle pensa à ce qu'elle avait dit à Scirprien la veille. A propos des esprits et de leurs histoires...
    Maintenant que c'était là, directement, qu'elle pouvait presque le toucher, elle éprouvait une crainte sans borne. La pensée de Sciprien ne le quittant pas, elle se dit qu'elle aurait aimé ne pas être seule dans une situation comme celle là...

    D'habitude, elle se fiait toujours à des indices qui paraissaient assez opaques aux autres personnes. Des formes, des traces, un changement de place... Mais un son !!! Ca, si c'était pas un indice !!!

    Elle se mit debout, toujours aussi discrètement possible et s'approcha doucement de ses étagère. A mi hauteur, elle attrappa une lampe de poche.
    "Les choses du noir sont dans le noir justement parce qu'elles ont peur de la lumière. Ca pourra toujours servir... au cas où..."
    Elle l'allumma une fois pour vérifier l'état des piles. La lampe marchait à merveille. De toutes façons, elle avait toujours des piles. Au cas où. Parce que des choses... peu commodes, elle supposait qu'il y en avait beaucoup. Or, la lumière, elle pensait qu'il n'y avait rien de mieux pour les combattre.
    C'est pour cela qu'ils ne se montraient jamais en plein jour. La lumière les empêchaient d'approcher. En tous cas, c'est ce qu'elle pensait. Et comme le reste, elle y croyait dur comme fer.

    Clafoutis se dirigea vers la porte de sa chambre, la lampe éteinte dans une main. Elle enfila au passage ses chaussons.

    Elle mit la main sur la poignée de la porte. Puis elle en fit doucement tourner la poignée.
    Elle tira la porte aussi doucement que possible, tâchant d'éviter le moindre grincement.

    Elle vit alors le couloir obscur devant elle, et s'engagea doucement dans l'obscurité, à pas de loup, ses yeux presque habitué aux ténèbres qui allaient bientôt l'engloutir.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  5. #5
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Un nouveau craquement se fit entendre. Il était discret, à peine audible, mais difficile de l’ignorer dans le silence. Il venait toujours de là-haut, du grenier. Etait-ce quelqu’un qui marchait ? Si c’était le cas, il savait être discret. La fillette savait que le plancher du grenier émettait nombre de sons sous le poids des gens qui s’y promenaient. C’était presque comme une complainte que le bois se plaisait à faire entendre, sans doute histoire que lui-aussi puisse s’exprimer. Mais là, il n’y avait qu’un petit craquement de temps en temps, presque rien. La chose devait être relativement légère ou sinon… sinon elle était immatérielle. Voilà les suppositions que pouvait soulever ce bruit insolite. Clafoutis en eu peut-être d’autre alors qu’elle progressait lentement dans l’obscure couloir. Ce dernière paraissait tout à fait normal. La chose attendait dans le grenier, c’était presque sûr. Un nouveau petit craquement prouva qu’elle n’avait pas changé d’endroit.

    Etait-ce bien raisonnable de venir la voir ?
    Mais en même temps, l’enfant pouvait-il laisser passer une telle occasion de voir une chose de la nuit ? C’était sa passion…
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Clafoutis s'avança prudemment dans l'obscurité, jetant de temps en temps un œil vers le plafond.

    Que pouvait-il y avoir VRAIMENT là haut ? Elle avait toujours été persuadée qu'il y avait bien quelque chose... mais quoi exactement ?
    Un fantôme probablement...

    Un frisson parcourut son échine. La peur secouait tout son être.
    Fallait-il vraiment y aller ? Etait-ce vraiment une bonne idée ? Ne risquait-elle rien ???
    Elle sentit le poids rassurant de la lampe dans sa main. La lumière, c'était son arme.
    Elle se mordit la lèvre inférieure et sentit au bout de quelques instants le goût du sang à travers ses lèvres sèches, ajoutant une saveur métallique particulièrement angoissante à son expédition nocturne.
    Elle avait attendu ce moment si longtemps... et pourtant, son cœur cognait dans sa poitrine, non pas d'excitation, mais de peur. Ses jambes en coton avaient les plus grandes peines du monde à la soutenir...
    Elle était à la fois dévorée par la curiosité et la crainte. Et ne savait que choisir...

    Pourtant, lentement, mais sûrement, ses pas la dirigeaient inexorablement vers la trappe à tirer qui menait au grenier... malgré les ombres menaçante du couloir tout autour d'elle.

    Un violent frisson de terreur l'étreignit à nouveau, et elle faillit vomir tout son souper sous l'effet conjugué de l'angoisse et de l'excitation.
    Prise de panique, elle se mit à tatônner le mur du couloir avec frénésie, le souffle court.
    "Je n'en peux plus de cette obscurité, il faut que je fasse quelque chose, vite, vite !!!"
    Elle devina enfin l'interrupteur pour allumer la lumière du couloir sur sa gauche, près de la porte de la salle de bain.
    Elle l'enclencha.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  7. #7
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    La lumière chassa les ombres du couloir et celui-ci parut plus rassurent. Rien d’insolite ne s’offrait au regard de Clafoutis mais la fillette entendit une nouvelle fois le petit grincement. Ce son paraissait l’appeler. Il avait de quoi obséder. Une fois qu’il cessait, on se demandant quand il retentirait de nouveau. On l’attendait, on l’espérait presque, tout en le redoutant. Le chemin n’était plus très long vers la trappe du grenier. Bientôt, l’enfant pourrait associer une image au mystérieux bruit et sans doute aussi, un mot. Et si ce mot c’était « monstre » ou « horreur » ? Et si la chose du grenier se muait en un impitoyable bourreau ? Dans combien d’histoire la curiosité était-elle la cause du malheur ? De tout ceci, Falinord en était consciente et pourtant, elle continuait d’avancer…
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    La lumière ne dissipa pas totalement les craintes de Clafoutis. Le silence ponctué de craquement était étrangement oppressant.

    Lentement, un pied après l'autre, la fillette s'avança prudemment vers la trappe fermée du grenier.

    Elle tendit les mains et attrapa les cordes qui permettaient à la fois d'ouvrir la trappe et de faire descendre l'échelle. Elle tira lentement mais fermement, à la fois excitée et apeurée de voir descendre l'échelle et s'ouvrir devant elle les ténèbres menaçantes du grenier...
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  9. #9
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Voilà Clafoutis à proximité de la trappe. Par l’ouverture de celle-ci, les ténèbres du grenier s’offraient au regard de l’enfant. Le rayon de la lampe les traversaient sans rien révéler d’étrange. Mais le bruit, ce grincement obsessionnel, se faisait toujours entendre. Il y avait quelque chose dans le grenier mais il faudrait visiblement y pénétrer pour voir de quoi il s’agissait.

    La fillette trouverait-elle le courage de gravir l’échelle à la rencontre d’un mystère qui pouvait être funeste ?
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    L'échelle fit un affreux grincement en descendant.

    Clafoutis cessa de bouger et de respirer quelques instants. Elle attendit dans le silence, observant la bouche béante du grenier qui s'ouvrait devant elle à présent, prête à l'avaler.

    La fillette avala sa salive au prix d'immenses difficultés.
    Son cœur battait à la chamade et sa tête tournait légèrement.

    Devait-elle vraiment y aller ? Se précipiter là haut pour voir ce qu'il y avait vraiment ?

    Prise d'un doute, elle se demanda fugitivement si elle ne devrait pas plutôt réveiller ses parents...

    Elle finit par céder à la curiosité tandis qu'elle gravissait les premiers échelons de l'échelle, la poitrine sur le point d'exploser, lampe torche allumée braquée vers l'avant...



    HRP : Bon, Manfred, son destin est entre tes mains... adieu, monde cruel !
    Dernière modification par Ailyn ; 05/05/2009 à 23h08.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  11. #11
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    La curiosité est-elle une qualité ou un défaut ? Vous me direz sans doute que cela dépend de la situation. Difficile de découvrir sans être curieux. Mais parfois, curiosité rime avec imprudence. Et qu’en serait-il cette fois ? La fillette s’était décidé, non sans hésitation, à aller jusqu’au bout. Prudemment, elle gravissait l’échelle. L’ouverture se rapprochait, bientôt l’enfant pourrait abreuver sa soif de savoir, mais à quel prix ?

    Plus que cinq barreaux… plus que quatre…

    Une nouvelle fois, le grincement chargé de mystère se fit entendre. Clafoutis eu du mal à déterminer d’où il venait exactement. Du grenier, c’était sûr, mais le grenier était vaste. Toute fois, le bruit ne semblait pas provenir d’à côté de la trappe et c’était un peu rassurent.

    Plus que deux barreaux… plus que un…

    Voilà, la tête de la fillette passait l’ouverture. A l’aide de la lampe, elle observa l’endroit. Des caisses, des vieilleries, de la poussière… le grenier restait l’héritier du passer. En cette nuit, plus que jamais, son ambiance paraissait étrange. Mais, encore une fois, rien d’insolite n’apparut au regard de Clafoutis. Si la « chose » était là, elle devait se cacher quelque part. Le grenier était encombré, il faudrait s’y avancer pour pouvoir chercher.

    Peut-être que la fillette aurait aimé entendre un nouveau grincement, histoire de savoir où aller mais hélas, le son paraissait ne plus vouloir retentir. En revanche, maintenant l’enfant avait l’impression qu’on l’observait.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  12. #12
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Clafoutis tremblait comme une feuille.
    Elle y était.
    Elle était montée dans le grenier, et elle avait peur.

    Dans les ténèbres de la nuit, on ne ressentait pas la sécurité de lumière et de la chaleur du jour. Et elle le savait.
    On entendait plus un son. Le grincement s'était tu. Etait-il possible que son imagination lui ait joué des tours ?
    La lumière. C'est ce qui manquait ici pour le moment. Comme dans le couloir, au premier étage. Il lui fallait de la lumière, sans quoi elle allait rapidement céder à la panique. La lumière allait l'aider à y voir plus clair. démêler le vrai du faux et le fil de sa pensée. Il fallait qu'elle voit vraiment. C'était le seul moyen d'en avoir le cœur net.

    Les jambes flageolantes, le cœur meurtrit par la course folle dans laquelle il s'était lancé, l'estomac et la gorge noués, Clafoutis fut à nouveau effleurée par lidée qu'il serait probablement plus sage de réveiller ses parents.
    Malheureusement, sa peur n'avait pas encore vaincu sa curiosité...

    Elle tourna la tête et le faisceau de sa lampe sur la droite. Elle aperçut ce qu'elle cherchait : la ficelle à tirer pour allumer l'unique ampoule du grenier. Il fallait cependant contourner plusieurs cartons pour arriver jusque là bas.

    Sans bouger un orteil, elle fit parcourir au faisceau lumineux de la lampe les murs et les boîtes du grenier, n'apercevant rien de particulièrement suspect.
    "En fait, tout peut être suspect" songea-t-elle avec un frisson.
    Elle dirigea à nouveau la lampe vers la ficelle puis s'avança lentement vers celui-ci battant le sol et l'espace devant elle de sa lampe de poche.
    Prise d'une frayeur soudaine, elle alla plus vite et se retrouva rapidement à l'endroit désiré.

    Elle attrapa immédiatement la ficelle et tira violemment dessus en priant pour que la lumière dissipe les ténèbres.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  13. #13
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    L’ampoule s’alluma et les ombres s’enfuirent. Mais, à ce même moment, Clafoutis entendit un bruit qui la fit sursauter. Ce n’était pas un grincement cette fois, on aurait plutôt dit quelque chose qui tombait parterre. L’enfant avait vaguement localisé d’où pouvait provenir le son. Mais quand elle regarda dans cette direction, elle ne vit rien d’étrange. Bien sûr, les nombreux cartons empêchaient d’avoir une bonne visibilité. Quelqu’un ou quelque chose pouvait très bien se cacher derrière.

    Et l’impression d’être observé n’avait toujours pas disparu…
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  14. #14
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Le corps de Clafoutis fut secoua de violents frissons.
    D'où venait ce bruit ?
    Elle fit volte face et observa le sol. Elle se pencha doucement à droite et à gauche, essayant vainement d'apercevoir quelque chose, tremblante de peur.

    Mais elle ne voyait rien. Les cartons l'empêchaient d'apercevoir quoi que ce soit.
    Elle eut un hoquet en avalant sa salive, la gorge nouée.
    Que pouvait-il y avoir dans ce grenier ?
    Etait-ce vraiment le fantôme qu'elle attendait tant ?
    "Maintenant que je suis ici, il n'y a probablement plus moyen de faire demi tour, songea la fillette avec amertume en pensant à nouveau à ses parents. Maintenant que je suis ici, je peux peut être savoir de quoi il s'agit et... prouver à tous ceux qui se moquent de moi qu'ils ont tort."Clafoutis s'avança doucement dans la direction du bruit, tous ses sens en alerte, sa lampe de poche serrée contre elle, dans la faible lueur de la vieille ampoule du grenier...
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  15. #15
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Clafoutis, bien qu’apeuré, continuait encore et toujours à vouloir découvrir ce qui se passait dans ce grenier. Avait-elle raison ? Cette question devait résonner sans cesse dans sa tête et elle ne pouvait, pour l’instant, pas y répondre. A présent, elle s’avançait entre les caisses et les cartons. Derrière chacun d’eux pouvait se cacher « la chose ». Chaque ombre était suspecte et les ombres, en ce lieu, étaient légion. C’était bien la curiosité qui donnait à la fillette la force de luter contre la peur.

    Et l’impression d’être observé persistait. Il y avait quelque chose ici…

    Le temps paraissait se figer. Cela ressemblait fort au calme avant la tempête. La jeune Falinord continuait sa lente progression. Son regard se braquait sur le moindre élément suspect. Tout pouvait l’être. Mais tout paraissait ordinaire. Tout ? Non. Enfin, les yeux de l’enfant tombèrent sur quelque chose qui ne devrait pas être là.

    Cette chose, en elle même, n’avait rien de très étrange et pour cause, il s’agissait d’un simple livre de poche. Mais voilà, il était ouvert sur le sol. Plus étrange encore, c’était que le titre de l’ouvrage ne disait rien à Clafoutis. « Les contes du comte » affichait la couverture.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  16. #16
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Clafoutis se pencha vers le livre, observant ses contours poussiéreux dans la semi-obscurité des cartons.
    "Je ne crois pas l'avoir lu, réalisa-t-elle soudain. Et je ne crois pas l'avoir j'aimais vu. Qu'est ce qu'il fait là ? Comment est-il arrivé ici ?"


    Elle se redressa brutalement, jetant de rapides regards apeurés autour d'elle.
    N'observant rien ni personne, elle poussa un profond soupir de soulagement. Plu sde bruit, plus de mouvement. Peut être plus de fantôme aussi...

    Les battements de son cœur ralentirent et sa respiration se fit plus lente. Elle s'aperçut alors qu'elle mourrait de chaud sous l'effet de l'angoisse. Clafoutis essuya la sueur de son front d'un revers de manche et s'accroupit, s'approchant toujours plus près du fameux ouvrage..

    Puis, poussée par une insatiable curiosité, tendit la main pour ramasser le livre.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  17. #17
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    En retournant le livre, Clafoutis put constater qu’il était ouvert aux pages 72, 73. Une rapide lecture permettait de se rendre compte que ces dernières achevaient un chapitre d’une histoire visiblement féérique. Le livre en lui-même paraissait assez vieux et sa couverture était un peu abimée. Au dos de l’ouvrage était collée une étiquette sur laquelle quelqu’un avait écrit un numéro : 125. La fillette était de nombreuse fois allé à la bibliothèque de Pont-l’Espoir. Elle savait donc que là-bas, chaque livre possédait une étiquette très ressemblante à celle-ci. « Les contes du comte » provenait sans doute de la bibliothèque.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  18. #18
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Quelle ne fut pas la stupéfaction de Clafoutis de découvrir un livre de la bibliothèque dans son grenier !!! Comment était-il arrivé ici ?
    Ses parents montaient rarement au grenier, il était peu probable qu'ils aient oublié quoi que ce soit ici... De plus, il ne lui semblait pas avoir déjà emprunté un livre de ce titre : "Les contes du comte"...

    Etrange.
    Pas de fantôme, mais un livre... Très étrange. Quelqu'un l'avait-il laissé là à son intention ? Le fantôme était-il passé lui donner une information importante ?

    Soulagée et mais un peu sonnée, Clafoutis n'osait pas redescendre immédiatement. Il allait falloir attendre qu'elle puisse se calmer un peu. Elle s'assit doucement sur le vieux plancher du grenier, le livre toujours à la main.

    Elle l'observa quelques instants, un peu ahurie. Puis, Clafoutis le posa sur ses genoux et entama la lecture complète de ces fameuses pages 72-73...
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  19. #19
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    La lecture de ces deux pages n’apprit rien de vraiment intéressant à Clafoutis. Il s’agissait simplement d’un morceau d’histoire. Difficile d’en saisir l’intrigue. Rodrigue, sans doute le héros du livre, parvenait à retrouver son chemin dans une forêt empli de mirages. Il n’y serait jamais arrivé sans l’aide d’une fée qui était venu le guider. Cette dernière n’était vraisemblablement pas un nouveau personnage puisque Rodrigue la connaissait et que le narrateur fit une allusion à un événement antérieur. Les mirages étaient l’œuvre d’une sorcière qu’il fallait absolument retrouver pour une raison non évoqué dans le passage. A en juger par cette courte lecture, « Les contes du comte » n’avait pas vraiment l’air d’une histoire d’horreur. Il y avait un petit côté naïf propre aux histoires d’enfants.

    Pendant que la fillette lisait, rien d’étrange ne se produisit. L’ambiance du grenier était toujours aussi particulière mais on finissait par s’y habituer.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  20. #20
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Même si finalement la lecture de ces deux pages ne se révéla pas particulièrement intéressante, Clafoutis se sentait à présent beaucoup mieux. Elle s'était doucement remis de ses émotions, pourtant toujours habitée d'un sentiment étrange.

    Elle savait que "quelque chose" avait laissé ce livre à son intention. Mai restait à présent la capitale question du pourquoi. pourquoi avait-on voulu qu'elle trouve ce livre ? Un livre de la bibliothèque en plus...


    "Je pourrais essayer de le rapporter là bas, je pourrais alors essayer de demander qui l'a emprunté..."

    Bien qu'elle ne trouve pas cette solution satisfaisante (et pour cause ! rendre la preuve que quelque chose de surnaturel avait tenté de communiquer avec elle), elle ne voyait que peu d'issues à cette affaire, et la bibliothèque semblait le seul moyen d'en apprendre plus sur la question.

    La ronde de ses pensées fut brutalement interrompue par un puissant bâillement qu'elle ne put s'empêcher de pousser. Elle s'étira longuement, puis jeta un œil autour d'elle. Tout semblait revenu à la normale, plus rien de surnaturel ne semblait hanter les lieux et l'impression d'être observée avait disparu.
    De toute façon, toutes ces interrogations n'auraient bientôt plus d'importance car, comme la plupart des enfants à cette heure, la tête commençait à lui tourner sous l'effet de la fatigue...

    Clafoutis ferma le livre, se remit debout.

    "Bon, je crois qu'il n'y a plus rien à voir ici".

    Elle se dirigea vers la lampe, rallumant sa torche. Avant de tirer le cordon qui permettait d'éteindre la lumière, elle regarda un dernière fois autour d'elle.
    "Merci" articula-t-elle distinctement à destination d'elle ne savait qui.
    "Bonne nuit" reprit-elle au bout de quelques secondes.
    Elle tira la ficelle et la lumière s'éteignit.

    Elle quitta le grenier et retourna dans sa chambre, se glissant de nouveau dans la chaleur de ses draps. La fillette plaça le livre "Les contes du compte" sous son oreiller avant de fermer les yeux pour se rendormir.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  21. #21
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 598

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    Et cette fois, la fillette put dormir en paix. Son sommeil ne manquerait pas d’être peuplé de livres laissés par des fantômes à l’intention de l’enfant. Des questions sans réponse, c’était une aubaine pour l’imagination. « La chose du grenier » était-elle vraiment un fantôme ? L’avenir le dira peut-être. En attendant, cette énigme en avait occulté une autre : celle de ce rêve si étrange et désagréable qui avait réveillé Falinord. Mais les deux étaient peut-être liés…. Ça aussi, l’avenir le dira peut-être.

    HRP : la nuit est terminée. Il va falloir que les autres arrivent au même point pour qu’on puisse poursuivre.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  22. #22
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Tourment à Pont-l’Espoir] Chez Clafoutis

    6h45.

    Sonnerie retentissante du réveil.

    Clafoutis ouvrit doucement ses grands yeux bouffis de sommeil. Déjà le matin ?
    Elle se mit doucement sur son séant, secouant la tête, ses pensées s'emmêlant inextricablement les unes aux autres, lui donnant mal à la tête.
    La fillette frotta ses yeux, tâchant de remettre un peu d'ordre dans toutes les étranges images qui flottaient dans son esprit...
    Une boule de verre, des grincements... Un livre...

    ... Un livre !!!

    Clafoutis fit volte-face, s'agenouillant sur le lit et souleva son coussin. Les contes du compte étaient toujours là.
    Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Tout cela était donc vrai. Ce qui s'était produit était donc vrai !!!!
    Elle se saisit du livre, l'observant quelques instants, un sentiment d'excitation commençant à l'envahir subitement.
    Qu'allait-elle faire de cet élément tout à fait inattendu ? Avec qui allait-elle pouvoir partager ce croustillant secret ?
    La pensée de ses parents l'effleura puis la quitta instantanément. Ils allaient forcément trouver un moyen d'expliquer l'évènement de la nuit par un moyen tout à fait rationnel, et pourquoi pas, l'accuser d'essayer de cacher ses bêtises. Ses parents n'étaient donc pas un bon choix.
    Une autre pensée vint la trouver dans sa désorientation. Scirprien serait probablement le plus à même de comprendre ce genre de choses. Avec leur discussion de la veille, à propos des livres qui plus est, cela paraissait un excellent choix !

    Clafoutis regarda le réveil qui affichait à présent 6h55. Oups !!!!
    Elle attrapa quelques affaires propres et se précipita dans la salle de bain que sa mère venait tout juste de libérer.

    Après une bonne douche, elle descendit prendre son petit déjeuner avec ses parents. Elle dut se retenir près d'une demi-heure de leur raconter ce qu'il s'était passé cette nuit. Elle se mordit la langue lorsque sa mère demanda :

    "Tu t'es levée cette nuit ? J'ai entendu du bruit."
    Clafoutis tenta de garder son calme, et prenant un ton qui se voulait neutre, répondit simplement :
    "Oui, j'avais soif".

    Son père partit au travail le premier, suivit de près par sa femme qui devait finir l'inventaire de son magasin.
    "Sois sage, dit sa mère en l'embrassant sur le front. Tu ne reviendras pas trop tard de l'école ?
    - Oui Maman... Je pourrais quand même passer à la bibliothèque ?
    - Si tu veux, mais ne tarde pas, compris ?"
    Après un dernier bisou, Mme Falinord quitta la maison. Il était 7h30.

    Dès qu'elle vit sa mère passer le coin de la rue, Clafoutis se précipita dans le grenier.
    Elle n'y trouva rien de particulier, toujours le même lieu étroit et poussiéreux, et rien ne paraissait plus étrange que d'habitude...

    Déçue, Clafoutis redescendit et se prépara pour l'école. Elle glissa "Les contes du compte" dans son cartable, et fonça à l'école, espérant ardemment que Sciprien serait suffisamment en avance pour qu'elle puisse lui montrer sa trouvaille...
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

Discussions similaires

  1. [Tourments à Pont-l’Espoir] Cour de récrée
    Par Manfred dans le forum Anciennes aventures
    Réponses: 54
    Dernier message: 25/08/2009, 11h43
  2. [Tourments à Pont-l’Espoir] Classe de CE2
    Par Manfred dans le forum Anciennes aventures
    Réponses: 51
    Dernier message: 05/07/2009, 12h14
  3. [Tourments à Pont-l’Espoir] Classe de CM1
    Par Manfred dans le forum Anciennes aventures
    Réponses: 20
    Dernier message: 11/06/2009, 18h27
  4. [Tourments à Pont-l’Espoir] Chez Sciprien
    Par Armand dans le forum Anciennes aventures
    Réponses: 24
    Dernier message: 29/05/2009, 14h21

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250