Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: [Epine dorsale du Monde] [RP] Voyage a Padhiver

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994

    [Epine dorsale du Monde] [RP] Voyage a Padhiver

    Le voyage avait duré longtemps depuis Lumenis, et le bateau s'était arrêté à Eauprofonde. Puis, d'Eauprofonde à Padhiver, Garfield avait dû parcourir les distances à cheval. Pas de problème pour trouver une monture à Eauprofonde, par contre, garder sa bourse était un sport national là-bas. Garfield avait longtemps chevauché à travers les plaines, contournant les montagnes au nord d’Eauprofonde pour se retrouver à l’Est de Padhiver, puis il avait traversé les bois de Padhiver et était entré dans la cité.

    Son enfance lui revenait par bribes alors qu’il cherchait une auberge ou il pourrait loger et mettre son destrier à l’étable pour la nuit. Il ne pouvait se résoudre à aller voir sa famille tout de suite. Il avait tant de chose à leur dire, mais aussi à leur demander… Lui raconter ses aventures maritimes parmi les pirates, puis son « année manquante » a Calimport. Depuis, sa rencontre avec Alustriel avait éclairé bien des choses. Mais comment expliquer à ses parents qu’un mage fou l’avait transformé en être a moitié féerique ? Comment leur expliquer qu’il était devenu Conseiller d’une cité éloignée ? Comment leur expliquer pourquoi il leur avait donné si peu de nouvelles pendant tout ce temps ?

    Ses idées résonnaient dans la tête de Garfield en même temps que les fers de son cheval sur les pavés de la rue. Il tenait sa monture par la bride, mais celle-ci se montrait toujours nerveuse. Sur le bord d’une grande rue, en levant la tête, il aperçut une enseigne en bois en forme d’arbre, gravée : « Au vieux chêne ». Ilse souvenait être venu ici de temps à autre avec les élèves de l’académie militaire. Si l’ambiance n’y avait pas changée, il pouvait y entrer pour se reposer sans crainte. Il demanda au garçon d’écurie qui se trouvait à la porte de mener son cheval en stalle, puis entra dans la salle principale de l’auberge.

    Il faisait bon, sûrement grâce au feu qui brûlait dans l’âtre et à la lourde de porte de bois épais qu’il avait du lever pour pouvoir entrer dans l’hôtellerie. Il dégrafa le haut de sa cape, puis avança jusqu’au comptoir. Les gens devisaient joyeusement de tout un tas de sujets, autour d’une bière ou, pour les plus aisés, d’une coupe de vin. Garfield avança jusqu’au comptoir, et demanda une chambre, que l’on lui assigna rapidement. Il décida aussi de prendre un repas dans la grande salle.

    Il s’assit donc seul a une des tables, et mangea le ragoût et les légumes bouillis qu’on lui servit, accompagné d’une choppe de bière, et termina son repas par une tranche de fromage du pays. L’alcool aidant, il se mêla aux discussions avec les habitants de la ville, et apprit que peu de choses avaient changé depuis son départ il y a quelques années.

    L’heure avançant, il rejoint sa chambre à l’étage, fourbu mais heureux de voir le premier vrai lit depuis son départ de sa cité d’adoption. Il posa son paquetage, et vit qu’on avait installé un large baquet d’eau fumante dans un coin de la chambre, avec un pain de savon .Trop heureux de cette attention, Garfield bloqua la porte avec le loquet, se déshabilla et plongeât dans l’eau fumante, puis fit une toilette en règle. En sortant, il s’essuya sur la serviette mise à sa disposition, puis enfila un pantalon de toile léger.

    Il passa ensuite plusieurs minutes à regarder la rue en contrebas. Puis il decida d’aller se coucher. Demain allait être une grande journée… Il s’enfouit donc sous les draps et s’endormi d’un lourd sommeil.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    La nuit avait été réparatrice, mais Garfield était toujours courbatu de son long voyage. Il n’allait pas récupérer un moi d’errance en une nuit à l’auberge. Il sauta dans ses vêtement, pressé de revoir enfin sa famille, mais aussi inquiet d’apprendre ce qui s’était passé en son absence.
    Il descendit, régla la note de l’auberge, puis récupérai son cheval et se mêla de nouveau à la foule hétéroclite de Padhiver. La ville était différente de Luménis, moins raffinée, mais aussi nettement moins ampoulée. La franchise de la cité septentrionale lui avait manqué. Il aurait tant à raconter à ses parents. Six ans s’étaient écoulés depuis son départ de cette ville. Ses parents étaient-ils au moins toujours vivants ? Il ne le saurait qu’en allant voir.

    Il arriva devant une maison de ville, protégée de la rue par une large porte de chêne. Il prit deux bonnes respirations avant de frapper à la porte. Il espérait qu’un de ses parents allait ouvrir. Mais non, un homme, d’à peu près son age, lui ouvrit la porte. Garfield se contenta de s’excuser et de dire qu’il s’était trompé de porte, laissant l’homme à sa surprise. L’homme referma et décrit l’étranger à sa femme. Quelques secondes plus tard, Garfield entendait son nom hurlé depuis le pas de la porte. Sa sœur s’y tenait, lui faisant des grands signes de la main. Il se retourna et se dirigea de nouveau vers la maison.

    Sa sœur l’accueilli avec profusion de baiser, et lui présenta son récent mari, Randolph, un professeur a l’académie militaire. Elle fit asseoir Garfield dans le séjour.


    Cela fait si longtemps ! dit-elle. Comment va tu après toute ces années, pourquoi ne pas être revenu plus tôt. Mais je parle trop, tu as l’air fatigué. Je t’enjoindrais cependant de monter voir notre mère, elle se repose au premier étage. Elle n’est pas très bien depuis… depuis la mort de notre père.

    - Notre père est mort ? Comment donc ?

    - Il n’était plus tout jeune tu sais. Dans un exercice d’épée, son cœur a lâché… Randolph a assisté à la scène.

    Garfield observa son nouveau beau frère et le trouva profondément antipathique avec sa mine contrite et désolée, comme s’il pouvait comprendre les sentiments de Garfield à ce moment là. Garfield obéit donc à sa sœur et monta dans la chambre de sa mère.

    Les volets y étaient mis clos, et la mère de Garfield cousait, assise sur le bord de son lit. A la vue de son fils, elle lâcha son ouvrage, se leva et vint toucher le visage de Garfield, comme pour s’assurer de son existence. Garfield redescendit peu après avec sa mère, alors que sa sœur préparait déjà le déjeuner.

    Ils passèrent la journée à parler tous les trois, Randolph n’étant qu’un pauvre spectateur incompris dans ces retrouvailles familiales émouvantes. Garfield leur raconta la piraterie, Calimport, Lumenis, la découverte de sa nature féerique. Puis il apprit que sa sœur était devenue une magicienne respectée, doublée d’une officiante au temple de Mystra. Elle promit de lui apprendre un peu de son savoir s’il daignait rester un peu plus longtemps.

    Garfield accepta l’invitation. Le soir, c’est dans sa chambre même qu’il se coucha. Il n’avait pas vraiment formé de plan en venant ici. Mais sa sœur semblait avoir attendu son retour, elle était pleine de projet. Elle désirait ouvrir une hôtellerie, et avait économisé un bon pécule en donnant des cours d’illusionnisme rudimentaire à l’académie militaire. Mais elle attendait son grand frère pour l’aider à gérer la chose. Demain, il aviserait demain.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Cela faisait déjà plusieurs jours que Garfield et sa sœur travaillait sur le projet d’hôtel de cette dernière. Ils avaient analysé la somme dont disposait la jeune femme, et s’étaient informés sur le marché immobilier à Padhiver. Cela semblait faisable, mais il faudrait y travailler beaucoup, et la jeune sœur du bretteur semblait penser que celui-ci allait rester en ville à jamais.

    Seulement, Garfield n’était pas venu pour rester, uniquement pour dire à sa famille qu’il allait bien, et vérifier la réciproque…Peut-être resterait-il quelques semaines tout au plus… Il avait d’autres projets. Il savait que Lumenis était en de bonnes mains, et pensait donc s’attarder un peu plus dans Féerune. Il n’avait pas encore défini la prochaine étape de son voyage, mais il avait tout le temps d’y songer, dans les nombreuses qu’il effectuait chaque jour en compagnie de sa mère et de sa sœur dans le froid des ruelles de Padhiver.

    Une semaine après son arrivée, il commença à songer à partir. Sa mère et sa soeur avaient beau essayer de le raisonner, il refusait de rester trop longtemps. Il aida donc sa sœur à choisir un petit immeuble propice à la création de son auberge, puis commença à préparer ses bagages. Une semaine et demie après son arrivé, il repartait, après avoir récupéré son cheval en pleine forme dans les écuries de la ville.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

Discussions similaires

  1. [Epine dorsale du Monde] [Quête]: Fils de L'enfer
    Par Eredef dans le forum Vers Féérune
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/09/2006, 21h12
  2. [NWN] Tombeaux de Padhiver.
    Par Doc dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 10
    Dernier message: 01/12/2005, 19h29
  3. [NWN] Quêtes de Padhiver...
    Par wotan dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/11/2004, 19h12
  4. [NeverMagic] Groupe de réflexion : Épine dorsale du Monde
    Par Valmoer dans le forum Les contrées des jeux
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/10/2004, 20h29
  5. [Epine dorsale du Monde] Listes des régions disponibles
    Par Egrevyn dans le forum Vers Féérune
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/02/2004, 10h40

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236