Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 59 sur 59

Discussion: [Habitation] Le Domaine de Link Hasriel

  1. #31
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    Looool je sens que le nombre de lecture sur mon topic a du décupler depuis hier , ça y'est je vais etre directement catalogué dans les obsédés des fées , bon même si c'est un peu vrai :notme:
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  2. #32
    Astaldo tarkil Invités
    Link t'as rien compris quand je te parlais de la sédcution ! T'auras un gros "Z" sur ton bulletin et reviens plus me voir pasque tu es pas foutu de te caser ! :hein: :notme2:

  3. #33
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    Link arriva en trombe dans sa demeure et trouva Navi encore en nuisette qui sirotait un café au lait tout en lisant les dernières nouvelles.

    -Ah t'est déja de retour? T'as vu , dans le journal ils disent que t'as battu le record de lancer de yaourts périmés.
    - Hum , faut pas croire tout ce que disent les journalistes raconta Link qui pensa judicieusement que ce n'était pas le moment d'exhiber sa médaille.
    - Alors , tout va bien , tu semblais épuiser ce matin.
    - Oui , un léger détailà régler , mais la j'ait une surprise pour toi...
    - Une surprise??? demanda la fée avec avidité
    - Je t'emmènes en vacances !
    - Je t'adore dit la fée tout en sautant au cou de Link , renversant sa tasse de café au lait qui brûla Link au 23° degré. C'est ou , c'est dans une station balnéaire?
    -Oui à peu près, c'est pas très connu pour l'instant mais tu verras c'est super. Aller va faire tes valises , le bâteau part bientôt.
    -Tu crois que j'emmènes mon maillot de bain bleu , tu sais celui avec les ...
    - J'y tient ! coupa Link :notme:

    Link alla lui aussi préparer son équipement , dans le désert il faudrait voyager léger et il se contenterait d'un arc et de son épée.
    Une demi heure plus tard Navi descendit avec une valise chargée a la main.
    Elle portait comme d'habitude une robe au ton vif et au décoleté non négligeable.
    -Allez dépêchons nous , il ne faut pas rater le bateau.
    Ils sortirent en direction de la bienvaillance ou Link espérait qu'Eomer et ses renforts les attendraient
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  4. #34
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête: les vols à Luménis]

    Chez le conseiller, il devrait sûrement y avoir des objets de valeur. Le voleur avait vu le président sortir il y a une heure pour aller je ne sais ou, et aucun mouvement n'avait été observé a l'intéreur.
    Il traversa donc le jardin, et ouvri un fenêtre à l'aide de son outil métallique habituel. Ce devait être une chambre d'ami: décoration neutre, rien de brillant ou d'ostensiblement riche. Il passa dans les couloir. "Jolis tapis" pensa-t-il. il ouvrir la porte suivante: un bureau. Fouille rapide: résultat: 300po et un encrier en argent massif.


    "Allez plus que deux pièce et je repars"

    Une autre porte: encore une chambre d'ami. La porte suivent, une chambre, mais plus richemetn décorée.Bialn: deux chandeliers en argent ciselé.

    "Allez, une dernière pour la route"

    Il descendist dans la cuisine. Resultat: une service en argent. Puis il remonta et repassa par la fenêtre, qu'il laissa ouverte encore une fois.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  5. #35
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    [Quête: les vols à Luménis]

    Réveillée par le cambriolage , Navi eut juste le temps de constater le départ du voleur . Après s'être armée de son arbalète et de quelques carreaux elle prit le même chemin que le cambrioleur , avec l'espoir de retrouver sa trace et de lui faire comprendre toute la mesure de l'expression" fée en colère" .
    Et c'est ainsi que Navi fut la première fée , dans l'histoire de Lumenis , à sortir la nuit , simplement vétue d'une nuisette .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  6. #36
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    [Quête: les vols à Luménis]

    Voila trois heures que Mlle Arsenic et ses hommes tournaient dans la ville à la recherche d'indice , leur enquête les portaient maintenant dans la demeure du président lui même .
    Après avoir fait un attentif tour des lieux , ils se décidèrent à aller interroger les propriétaires des lieux , en l'occurrence une fée mal lunée qui les attendait avec sa fidèle arbalète .
    - Plus un geste , ou je vous envois tous en enfer !
    - Agent Arsenic , mandaté par l'état , donc par monseigneur Hasriel
    - Hasriel ? Qu'est ce qu'il a encore fait !
    - Mais euh rien , nous venons juste enquêter sur le vol qui visiblement vous à ... traumatisée ?
    - Hum , suivez moi , je vais vous montrer .
    La fée les emmena au premier étage et leur rejoua la scène sans oublier aucun détail . Puis , elle leur raconta comment elle avait suivi le voleur dans la ville jusqu'au bordel , d'un commun accord avec elle même , Arsenic décida de poursuivra l'enquête au bordel , et c'est sans plus attendre qu'ils prirent congé de la fée qui les auraient bien invités à boire le thé .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  7. #37
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    La nuit s'annonçait sombre, comme d'habitude, et lugubre, comme tout bon post RP doit commencer.
    Cette nuit, donc, sans Lune, parce que Séluné était partie à un défilé avec les autes divinités, permit à une ombre furtive de se faufiler dans les Faubourgs Luméniens. Cette ombre n'avait plus mis les pieds dans cette ville depuis... oh ! au moins !

    Les voix sortant d'un bâtiment précis donnait à peu de choses ça :
    -Tu vois, Navi, il me suffit encore de soudoyer le Sénat grâce aux fonds des aides humanitaires aux Gentils Trolls Sauvages, et ainsi, je pourrai m'assurer l'appui politique manquant pour engager les Epées à Deux Mains de la Nuit pour tuer Garfield et Dedalus et ainsi faire revenir ma maîtresse, Perdigan Foxglove !
    -Mange tes petits pois, mon chou, et n'oublie pas de te laver les dents après le repas, et file vite au lit !
    -Oui maman.

    C'est au profit de l'obscurité faite par la fée nymphomane aux bougies que l'ombre mystérieuse put entrer. Utilisant ses talents de crochetage, il réussit à défoncer le verrou. Pénétrant furtivement dans la maisonnée qu'il semblait connaître parfaitement comme sur le bout des poches, il monta rapidement l'escalier et ouvrit une porte menant à la chambre du petit Link.
    Celui-ci, emmitouflé dans des draps Barbies, protégé par une armée de peluches à l'effigie de Perdigan, de Teletubies, ou de Ken VTT à la plage en apnée, ouvrit un oeil, puis l'autre, avant de s'exclammer :
    -Père Noël ! Qu'est-ce que vous faites là ? C'est pas encore Pâques !
    -Link Hasriel, je suis ton père.
    -Filamp !?
    -Lui même, répondit-il en abaissant sa capuche et enclenchant ainsi une musique de révélation lyrique.
    -Mais... Que fais-tu ici, je ne veux pas te voir !
    -Il en sera autrement, je suis venu pour t'enlever sur mon fougueux destrier.
    -Il est où ?
    -Dehors, dit-il en jetant un oeil -et en le rattrapant- à la fenêtre, il m'attend gen........ Bon, la police Lumenienne semble être à cheval sur les double-file...
    [Fin de la musique lyrique, vient celle annonçant les phrases cultes et/ou dramatiques]
    -Link, je t'enlève, viens avec moi.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  8. #38
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    - Maintenant comme ça ? Mais euh , j'ai peur du noir et puis ma maman elle veut pas que je sorte la nuit pour pas attraper froid et puis aussi des fois il y a des vampires habillés avec des jupes roses , et que mon papa il a dit que c'était des parapétiputes et que c'était le mal alors tout les soirs je devais prier Lathandre et me brosser les dents ou alors j'irais en enfer , et c'est pas bien l'enfer .
    - Oui , bon , ta gueule . De toute façon tu n'as pas le choix , sinon je te séquestre .
    - Ah , et c'est quoi l'autre solution ?
    - Je t'enlève puis je finis de toute façon par te séquestrer .
    - Bon , c'est d'accord ! Est ce que j'aurais une glace à la fraise ?
    - Euh oui si tu veux ... bon prépares toi avant que la police débarque , ils risqueraient de ne pas comprendre .
    - Et on va ouuuu ?
    - Au zoo , oui c'est très bien le zoo
    - Je dois d'abord retrouver mes legos !
    - C'est quoi l'égo ?
    - Raaah , le nul , il sait même pas ce que c'est qu'un Lego , mwarf mwarf !
    - Tu m'expliqueras plus tard , c'est bon , on s'en va ?
    - Non , il me manque ma brosse à dents !
    - J'en ai plein chez moi
    - Alors c'est bon

    Et ils s'enfuirent par la fenêtre , parceque c'est plus héroïque , donc plus fun .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  9. #39
    Astaldo tarkil Invités
    La journée touchait à sa fin quand les trois agents et Drydo arrivèrent en vue de la demeure de Link Hasriel. Ce dernier était censé être dans un état proche de la larve rhumatisante quelque part dans le fort mais Astaldo avait un doute. Hasriel n'avait pas une seule fois lancé de phrase idiote durant leur retour, preuve donc qu'il y avait une intelligence entre ses deux oreilles, preuve donc qu'il était manipulé par quelqu'un, preuve donc qu'il y avait quelqu'un d'assez atteitn pour s'insinuer dans les méandres du cerveau linkéen, preuve donc que Jariv contrôllait encore Hasriel, preuve donc qu'il avait accès à toutes les rares connaissances utiles dudit Hasriel, preuve donc que Jariv savait où était caché le parchemin mortuaire que Link avait écrit pour désigner son successeur en cas de décès ou de disparition.
    Avec Hasriel à ses pieds, pas étonnant vu sa taille, Jariv lui ferait modifier le parchemin pour lui léguer le contrôle de l'armée et, connaissant la grande clairvoyance de certains membres de l'Etat-Major, celle-ci le suivrait dans sa grande partie. Une fois le pouvoir militaire acquis ce sale traître de Jariv pourrait exercer son art de la duperie sur les membres du Haut-Conseil. Chose que même ls agents qu'il avait infiltré dans le palais ne pourraient contrer sans bousculer quelque peu les membres dudit Haut Conseil.


    Bien, nous y voilà. Messieurs, ne prenez pas de risques mais ne prenez pas de gants non plus. Que vous rencontriez Hasriel ou n'importe qui d'autre qui ne fasse pas partie de notre groupe, tuez le si je ne suis pas là pour vous donner d'autres consignes. La Drow et moi passerons par la porte principale, je suis presque sûr qu'ils chercheront à éviter la confrotnation pour gagner du temps. Vous deux passez par les jardins et accédez à la bibliothèque, et brûlez là s'il n'y a personne.
    Hasriel est à considérer comme potentiellement dangereux, son acolyte est à éliminer mais notre priorité est de le stopper. Il se peut que vous croisiez la fée du maître de maison, Navi. Elle n'est pas dangereuse mais tout lui expliquer et la convaincre prendrait des jours, alors enfermez-là dans sa chambre ou mettez-la hors d'état de nuire je m'en moque, mais pressez-vous.


    Cela dit le groupe se scinda en deux. Les deux agents contournèrent la maison, longèrent sa barrière et la franchirent en souplesse pour faire le tour de la maison d'un pas rapide, jetant des regards de tous côtés pour évaluer le terrain et glissant une main sur leurs armes. La maison était grande, trouver une pièce en particulier devrait leur prendre quelque minute. Astaldo frappa donc à la porte comme l'aurait fait n'importe quel visiteur. Et comme il l'avait prévut ce fut Link Hasriel qui lui ouvrit.

    Mon ami, quelle surprise de te revoir, quel bon vent t'amène en si agréable compagnie ?

    C'est Drydo, une élève. J'aurais besoin que tu me rendes le bouquin sur les plantes que j'avais prêté à ta fée, tu me laisses entrer ?

    Ton livre est dans la serre, du fond du jardin, tu m'accompagnes ? C'est à quelques volées de marches par là.

    Je ne vais nulle part si ce n'est dans ta bibliothèque Link, laisse-moi entrer j'ai à te parler.

    Et qu'est-ce qui m'y oblige, c'est pour ainsi dire moi qui t'es créé, tu pourrais être un peu plus respectueux, voir reconnaissant. Sans moi tu serais toujours le misérable marin boiteux derrière son comptoir poussiéreux et plein de fleurs horribles.

    Un direct du droit mit fin à la diatribe de Hasriel et l'envoya percuter de plein fouet le mur opposé à la porte. Le possédé se retrouva sur son séant à essayer de retrouver ses esprits alors qu'Astaldo pénétrait chez lui l'épée au poing.

    Drydo, fouille l'étage, c'est dans tes cordes. Souviens-toi des consignes et n'appelles pas en cas de problèmes, on n'annule pas l'opération pour un seul membre.

  10. #40
    Drydo Invités
    Dydo ---> furtivité --> Drydo

    L'elfe noire avança prudemment, la main sur la garde son arme, dans la maison d'Hasriel. Lorsqu'elle aperçut un escalier, elle y monta avec lenteur et prudence, sur les bords, là où le bois craquait le moins.
    Un couloir sans tapis s'étendait devant elle, des pièces de part et d'autres de celui-ci. Se glissant dans les ombres, elle s'aventura vers la première porte, vérifia que rien ne pouvait être dangereux pour elle, l'ouvrit, entra, et referma la porte. Elle ne savait pas tellement où elle était, mais elle commença sa fouille minutieuse en faisant bien attention à ne pas faire du bruit, quitte à prendre plus de temps, dans cette pièce. Vu le nombre de portes et la taille des pièces, ça allait prendre du temps, mais tant pis.

  11. #41
    Astaldo tarkil Invités
    Astaldo s'empressa de gagner la bibliothèque l'arme au poing, mais il n'y trouva que ses deux hommes mettant la pièce sans dessus-dessous, renverasnt les étagères, soulevant tableaux et tapis, jetant les livres à terre. Quand il les questionna à propos du parchemin tant recherché ils secouèrent négativement la tête.

    Brûlez-moi cette bicoque et partons.

    Les laissant besogner à la destruction de la maison d'Hasriel, Astaldo monta se dirigea vers l'étage.
    Drydo était toute seule, elle était entrée dans la chambre et se préparait à l'inpecter quand la porte claqua derrière elle. Jaric était désormais seul avec elle. Il jeta négligemment un parchemin sur une commode et lui parla avec un sourire mauvais.


    Ton maître est intelligent ma petite, il a percé mon secret, mais si j'ai perdu la partie lui perdra son élève.

    Et sans un mot de plus il dégaina son épée et chargea l'Elfe noire, qu'il propulsa contre un mur d'un coup d'épaule avant de se précipiter sur elle la pointe de sa lame en avant pour la clouer au mur.

  12. #42
    Drydo Invités
    Foutu règle ! Pas crier, pas crier !
    Mais néanmoins il n'était pas dans son idée de jouer les jeunes filles en détresse qui hurle au secours, et elle para l'attaque de son ancien maître tant bien que mal.
    Le parchemin. Astaldo avait mentionné un parchemin, n'est-ce pas ? C'était peut-être ça qu'il cherchait....
    Drydo, quitte à se faire embrocher, virevolta près de la commode en priant silenciseuement Eilistraee de la protéger, s'en saisit de son bras blessé tout en tentant de parer l'attaque suivante de l'autre, et déchira difficilement le papier. Mais ce n'était pas simple de combattre avec un bras lorsqu'on était habitué aux deux, et Jariv en profita pour la toucher au genou. Grimaçante, elle ignora le claudiquement de sa jambe et recula vers la porte. Elle ne devait pas non plus le tuer.
    Elle lâcha le parchemin endommagé pour placer une droite de son bras blessé sur la tempe de Jariv tout en se défendant de l'autre main. Elle recula encore vers la porte. Une fois qu'elle aurait atteint les escaliers, elle n'aurait plus de problèmes.

  13. #43
    Astaldo tarkil Invités
    Jariv s'empara prestement du parchemin et le fourra dans une poche.

    Tu te débrouilles bien mais je te trouve un peu légère, ma petite, et tant qu'Hasriel vivra je pourrais modifier ce parchemin !

    Il repartit à l'attaque, pour finalement se ruer en fouettant l'air de sa lame, quand il ouvrit la porte il fut stoppé par l'effroi, un panache de fumée épais et gris montait vers eux.

    Tes nouveaus amis ont signé notre arrêt de mort, tu finiras brûlée vive si tu ne me laisses pas partir !

  14. #44
    Drydo Invités
    - Oh ? Moi, brûlée vive ? Cela m'étonnerait......certains bijoux magiques font très bien l'affaire pour se protéger des flammes. Et ce ne sont pas mes amis, seulement des ennemis potentiels. Ce qui revient au même. Etonnant que vous n'ayez pas tout prévu, Jariv....
    Drydo se faufila devant Jariv pour lui bloquer l'accès à la porte. Ce qu'elle venait de dire était complètement faux, mais elle était tellement calme à cette idée que sa phrase paraissait vrai.
    Elle réfléchit rapidement à la situation. Les agents n'avaient sans doute pas trouver le parchemin et avait préféré brûler la bibliothèque au cas où. Le papier prenait feu facilement, l'escalier était en bois, le feu prendrait vite l'étage, et ils avaient en effet beaucoup de chances de brûler. Finalement, Drydo repoussa Jariv du pied et ferma la porte. Cela éviterait à la fumée d'entrer.
    Elle surveilla attentivement les mouvements de Jariv. Leur premier combat s'était soldé par deux vaincus, deux vainqueurs ; il avait néanmoins plus d'expérience qu'elle, et était en meilleure forme, malgré le bleu sur la tempe. Et lui n'avait pas comme ordre de l'assomer. Il n'avait pas d'ordre, et il finirait sans doute par la tuer.
    En même temps, il paraissait improbable à la drow que les SRL laissent un agent brûlé vif si il pouvait lui venir en aide. Ce qui était sûrement le cas.
    La fenêtre était un élément clé : Jariv risquait de sauter par là d'une minute à l'autre, et Drydo ne pourrait pas le suivre.
    Son épée était empoisonnée ; une seule entaille, et elle pourrait régler ce souci- définitivement. Mais un certain dégoût la prenait à cette idée. Seulement si elle ne pouvait plus retenir l'ancien confisier. L'environnement....un lit, pas très utile. Une commode. Non, rien d'utile.
    Son esprit vagabonda naturellement vers l'amadou qu'elle gardait dans une de ses poches. Elle pourrait mettre le feu à la chambre. Mais mourir ne faisait pas parti de ses projets.
    Drydo repartit à l'attaque, en essayant de contenir Jariv loin de la fenêtre. Un coup, deux coups, trois.....elle tenta un croche-pied, défense dérisoire, mais elle espérait que ça marcherait.

  15. #45
    Astaldo tarkil Invités
    Jariv poussa un hurlement à vous glacer les sangs et se jeta sur Drydo à corps perdu, dans son élan il plaqua la jeune Elfe noire conte la porte, qui céda, et tous deux roulèrent dans le couloir et restèrent étendus là.

    Jariv était mort, l'épée de Drydo en travers de la cage thoracique, encore parcourut de spasmes dus au poison. Quand à l'aspirante agent elle avait une méchante entaille à la cuisse et perdait beaucoup de sang.

    La fumée se faisait de plus en plus épaisse et il commençait à faire chaud. Le parchemin tant convoité roulait tout doucement de marche en marche vers le brasier et le crépitement des flammes se faisait plus présent à chaque instant.


    Tu peux tenter de fuir en explorant l'étage (et perdre le parchemin).
    Tu peux tenter de redescendre par l'escalier et de contourner l'incendie (et sauver le parchemin).
    Tu ne peux plus ni courir, ni sauter, ni utiliser ta jambe blessée pour un quelconque effort.

  16. #46
    Drydo Invités
    Quelle joie.....elle se retrouvait dans une maison en feu, un cadavre et un parchemin mortuaire en balada sur des marches d'escalier. Elle ne pensait pas pouvoir trouver une issue à l'étage, surtout dans l'état de sa jambe. Tant pis, Drydo se décida à tenter les escaliers.
    Quitte à y perdre de sa dignité, elle dévala les escaliers en....tombant....et se saisit du parchemin.
    Les flammes ronronnaient dangereusement, et Drydo n'était pas très sûre d'elle sur ce coup-là.
    Le parchemin ne ferait que la gênait, elle préférait s'en débarasser définitivement plutôt que de le ramener à qui que ce soit. Tout en rampant sur le sol, technique où elle avançait presque plus rapidement qu'en boîtillant et et respirait plus d'air frais, elle jeta le parchemin dans le feu et s'éloigna rapidement, cherchant à contourner l'incendie et à chercher l'issue la plus proche.

  17. #47
    Astaldo tarkil Invités
    Les flammes s'étaient échappées de la bibliothèque et ravageaient désormais l'intégralité de rez-de-chaussée, léchant les murs et noyant les lieux dans une fumée lourde et épaisse.

    La porte d'entrée, grande ouverte, n'était pas loin de l'escalier mais Link et sa fée étaient-ils sortis ? Le vacarme de l'incendie, les craquements, les ronflements des flammes et le crépitement du brasier pouvaient induire en erreur les meilleures oreilles.


    Tu peux :
    Jeter une dernière fois un coup d'oeil dans la maison.
    Sortir et abandonner la maison en proie aux flammes.

  18. #48
    Drydo Invités
    Les doigts cripés, Drydo inspira à fond ; elle balaya la pièce du regard, tout en se rapprochant de la porte d'entrée et en contournant l'incendie.
    La lumière l'aveuglait, elle avait hâte de sortir de ce brasier, et elle ne chercha pas à trouver d'autres pièces ni à approfondir son examen rapide ; Astaldo avait mentionné une fée, elle avait dû déjà sortir, à moins d'être sotte. Les seuls autre personnes qui pouvaient être là, c'était les agents du SRL et Astaldo lui-même, mais elle n'y croyait guère, et Jariv était mort. Quant à Link, normalement, il était près de la porte d'entrée, et s'il n'y était pas, c'était qu'on l'avait traîné au-dehors.

  19. #49
    Astaldo tarkil Invités
    Quand Drydo sortit de la maison en flammes, blessée et perdant son sang dans l'herbe, ce fut pour trouver Astaldo et ses deux agents contempler ce spectacle apocalyptique d'un air désinvolte à l'ombre des arbres bordant la rue. C'est à peine s'ils la remarquèrent et l'aidère à s'éloigner.

    Tout s'est bien passé ?

  20. #50
    Drydo Invités
    Drydo ne fut pas plus choquée que ça de leur réaction, et commença à bander sa blessure.
    - Jariv est mort et j'ai jeté le parchemin dans les flammes. Et pour vous ? Comment cela s'est passé ?
    Son ton n'était ni acide ni moqueur, seulement intrigué.
    Pourtant, Drydo se plaça face aux SRL, elle n'avait pas confiance en cet instant, et préféra ne pas les rejoindre.

  21. #51
    Astaldo tarkil Invités
    Les deux agents retournèrent vaquer à leur contemplation du brasier tandis qu'Astaldo répondit à la demande de son élève.

    Oh pour nous ça a été tranquille. Quand il s'est avéré que Jariv n'était pas en bas mais à l'étage il était donc sous votre responsabilité et nous sommes partis après avoir incendié la maison. Quant à Hasriel nous l'avons vu partir vers le port, à mon avis il ne reviendra pas de sitôt. Et pour le parchemin c'était un faux, vous ne croyiez tout de même pas que l'on laisse le sort de l'armée écrit sur un bout de papier ?

  22. #52
    Drydo Invités
    - Bien, si c'était un faux, je suis contente de l'avoir brûlé, même si je le suis moins d'avoir fait ça pour rien....enfin, je ne pense pas que vous pensiez que ça ne servait à rien, sinon vous n'aurez pas fait tout ceci.....je me demande bien pourquoi ?
    Drydo n'espérait en soi pas de réponses ; elle chercha de quoi faire une attelle du regard, tripotant d'une main le bijou protecteur d'Eilistraee et les yeux dans le vague. Elle était habituée à la douleur, mais plus à celle des autres qu'à la sienne.

  23. #53
    Astaldo tarkil Invités
    Son interlocuteur haussa les épaules.

    Nous avons fait ça pour rien... Oui et non. Jariv était une menace, mais pour un tout autre projet que ce que Hasriel a bien put vous raconter. Ce brave homme vous a sans doute parlé des quelques tentatives de coups d'Etat que Luménis a connu, mais retenez que quand on guette trop l'ennemi intérieur on en oublie les frontières. Il faut se méfier de l'étranger ma chère. Et c'est un peu les SRL, que l'on ne pourrait ni qualifier de connus ou d'étrangers, qui veillent à ces problèmes. En bien, ou en mal.

  24. #54
    Drydo Invités
    Premier essai pour se mettre de bout. Difficilement, Drydo parvint à passer la plupart de son poids ridicule sur son autre jambe. Satisfaite de se tenir debout, elle en profita pour tenter de marcher, et sans sa souplesse, aurait fini cinq mètres plus loin sur les pavés. Se sentant plus digne et plus fière, elle releva la tête vers Astaldo.
    - Non, je n'ai pas entendu parler des Coups d'Etat de Luménis, je viens d'arriver et ne connaît rien à la ville, que ce soit sa géographie ou son histoire. Je n'ai entendu parler que de sa réputation. Au fait, qui surveille les SRL, si jamais ils venaient à trahir Luménis ?
    La question était peut-être mal choisie face au chef de ces dits SRL, mais Drydo n'en avait aucune conscience.

  25. #55
    Astaldo tarkil Invités
    Un sourire carnassier se forma sur la visage d'Astaldo, lui donnant un air malicieux qu'il n'affichait que très rarement.

    Absolument personne mon amie. Bien des gens tentent de nous inflitrer, Garfield y est même parvenu. Réhaussant la paie des jeunes agents il s'est arrogé leur fidélité, mais ils se trompent tous.

    Il tapota l'épaule de ses deux fidèles agents qui lui rendirent un salut respectueux avant de prendre le chemin du retour.

    Les vrais SRL ne sont pas un bâtiment quelconque avec à l'intérieur les pantins du Haut Conseil. C'est un groupe d'hommes expérimenté qui savent aussi bien tuer que réfléchir, cultiver les poisons que cultiver l'amour des belles choses. Nous ne sommes que peu de cette trempe.

  26. #56
    Drydo Invités
    Drydo haussa un sourcil blanc à la vue de l'étrange sourire d'Astaldo. Elle concevait facilement qu'une société d'espions et peut-être même d'assassins, pour ce qu'elle en savait, était dure à infiltrer ; pourtant, elle aurait imaginé une autre réponse, comme "nous nous surveillons nous-mêmes." Si jamais il venait à avoir un traître dans l'organisation, par exemple...L'elfe noire chassa ces lugubres pensées. Elle respectait et portait en estime les SRL, s'ils étaient bien comme le décrivait leur chef.
    - Soit...il me reste une question ; si les "vrais" SRL agissent sans surveillance et sans ordres du Haut-Conseiller, quel est leur but principal ?

  27. #57
    Astaldo tarkil Invités
    Son mentor ne répondit pas et regarda la maison qui brûlait à qui mieux mieux.

    Apparemment vous voulez que l'on parle plus avant de votre emploi, soit. Connaissez-vous un endroit calme ? Je craint que d'ici peu ce quartier soit devenu invivable.

  28. #58
    Drydo Invités
    - Un endroit calme ? Comme je vous ai dit, je ne connais pas très bien Luménis, mais le parc est assez calme ces derniers temps.....ce serait plutôt à vous que je poserais la question....
    Un peu étonnée, Drydo débuta quelques boitillages pour s'éloigner de la rue. C'était vrai que la chaleur devenait de plus en plus insupportable.

  29. #59
    Astaldo tarkil Invités
    Dans ce cas passez devant, je vous suis mon amie.

    Et sur ce ils partirent vers le parc de luménis.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [Habitation]Le domaine Dizathir
    Par Garfield dans le forum Résidences luméniennes
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/10/2006, 16h52
  2. [Habitation] Le domaine de Draclord
    Par Draclord dans le forum Résidences luméniennes
    Réponses: 16
    Dernier message: 19/06/2005, 20h40
  3. [Habitation] Le Domaine Dorian
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Résidences luméniennes
    Réponses: 13
    Dernier message: 18/06/2005, 17h37
  4. [Habitation] Domaine de Maikagondiel
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/02/2004, 19h02
  5. [Luménien] Link Hasriel
    Par Aloysius Kelsen dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/07/2003, 23h30

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231