Page 2 sur 6 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 166

Discussion: [Lieu] La place des marchands

  1. #31
    Aspar Invités
    Le colosse sembla surgir de nul part. Fendant la foule de belligérant sans aucun mal, écartant de son chemin ceux qui le gênaient de large mouvement de sa lame, il fondit sur les esclaves, incarnation vivante d’un Tempus furieux.
    L’expression extatique de son visage et la cruauté de son sourire effrayaient les insurgés, tandis que son fer, instrument de sa rage, perçait le cuir et mordait la chair. Son avancé ne pouvait être enrayé, inexorable comme l’écoulement d’une fleuve –ou comme un orage songea Beren avec ironie-, il progressait à vive allure vers le cœur du conflit.

    Le Nain d’Ecu hésitait. Devait-il venir en aide aux insurgés ? Risqué sa vie pour des gens qu’il ne connaissait même pas, pour des humains ? Alors, qu’il tergiversait encore, l’homme disparu à sa vue emporté par le flot des combats. Une certaine accalmie tomba alors sur le coin ou Beren s’était retranché. L’homme avait fait le ménage parmi les rangs des esclaves et les quelques gardes s’en allaient déjà rejoindre le plus fort des combats.

    Essuyant le sang qui coulait de son front marqué jusqu'à ses yeux, Beren retira son casque et le laissa choir. Il regarda autour de lui, observant les dizaines de corps ensanglanté qui jonchaient le sol. Les pavés en avaient pris une profonde teinte carmin. Dans un coin, un blessé, un esclave, gémissait les mains plaquées sur le ventre, tentant de retenir ses entrailles. Tout proche de lui, à même le sol, un garde hurlait, réclamant à corps et à cris une aide qui ne venait pas. Le gaillard avait la moitié d’une lame fichée dans la poitrine, Beren se demanda d’où il puisait la force de pousser ses plaintes. Ne pouvant rien faire pour ses pauvres diables, Beren se détourna, marchant pesamment dans des rues illuminées par la lueur des flammes. Des incendies s’étaient déclarés, la crise avait permis à des voleurs et des pilleurs en tout genre de se défouler. Ils s’en donnaient à cœur joie.

    Alors qu’il progressait vers la direction qu’il croyait avoir vu prendre le Colosse, poussé par une envie d’aider – qui, exactement ? – ou plus vraisemblablement par une curiosité malsaine, Beren tomba sur une scène qui lui fit monter la bile à la gorge. Il avait entendu des cris perçant et sous une impulsion subite les avait suivit. Il avait débouché dans une rue presque vide, a demi éclairé ou s’entassait plusieurs habitation. L’une d’entre elle avait sa porte fracturée et des hurlements indubitablement féminins en provenait. Prit d’un affreux doute Beren se hâta de pénétrer dans la maison.

    Il émergea dans un salon dévasté ou le corps de deux hommes était étendu. Un vieil homme qui avait conservé une mine farouche dans la mort et un jeunot d’a peine une vingtaine d’années. Les cris redoublants, Beren s’arracha à son observation et fonça à l’étage.
    C’est là qu’il découvrit deux hommes, l’un au visage hilare et concupiscent et l’autre, pesant de tous son poids sur une jeune humaine terrifié qui sanglotait. Essayant d’assimiler ce qu’il se passait sous yeux, Beren crut s’étouffer de rage en réalisant que les deux hommes étaient membres de la garde ! Le signe de Talos était bien visible sur l’armure de celui qui « patientait », attendant son tour.

    Poussant un beuglement de rage Beren jaillit dans la pièce hache à la main. Le garde encore debout se retourna un air incrédule sur le visage, il le conservait encore lorsque sa hache s’enfonça dans sa poitrine, déchirant indifféremment mailles et chair. Il s’écroula et son comparse se releva vivement, l’horreur peinte sur son visage.
    Un premier coup de bouclier en pleine face changea cette expression, la douleur remplaçant la peur, puis un coup de hache dans la cuisse le mit à genoux, tremblant et geignant. Sur le lit, les sanglots s’étaient éteints et la jeune fille humaine contemplait son tourmenteur d’un œil froid, le visage vide.

    Beren savait qu’il ne pourrait rien pour elle, voir son agresseur mort ne suffirait pas à la guérir, le pourrait-elle ? Guérir. Partant sans un mot – que pouvait-il dire- il tira le garde hors de la chambre, le traîna jusqu'à la rue. La, il le jeta au sol et contempla sa face misérable.
    L’homme n’était que douleur et colère et il éclata en imprécations.


    -Tu sais pas c’que tu viens de faire Nabot ! T’attaquer à un garde de Mélandis, tu va ...

    La hache ne siffla qu’une fois avant qu’une tête ne roule aux pieds du Nain.
    Beren partit ensuite récupérer la jeune fille qui le suivit comme un zombie, sans vie. Seule la vue de son agresseur provoqua une réaction. Un brusque sourire macabre. Beren ne releva pas. Il se dirigea vers une maison voisine d’où une lumière filtrait, et il tambourina à la porte en appelant à l’aide. Jusqu'à ce qu’une matrone d’un age mur ouvre, deux enfants cachés derrière elle et un méchant couperet à la main. Son expression était déterminée. Beren lui fourra la jeune fille dans les bras et lui expliqua la situation. La femme l’observa d’un air songeur, puis après un signe de tête attira la jeune fille à l’intérieur. Elle revint promptement, puis verrouilla la porte derrière Beren. Pas de paroles échanger. Cette nuit n’y semblait pas propice.


    hrp: J'y vais peut être trop fort la ?

  2. #32
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    [Quête : le prophète gris]

    HRP : non non, c'est très bien. Tu as géré la chose subtilement.

    Cela faisait plus de vingt minutes que Taliesin ferraillait sans discontinuer, et pourtant il ne ressentait pas la moindre fatigue. Il était porté par un étrange sentiment, le sentiment qu’en ces instants cruciaux, tout était possible. Les insurgés tenaient toujours bon face à la garde. Mieux, ils se battaient avec un acharnement renouvelé, et ils prenaient progressivement le dessus. Ce pouvait-il que cette révolte en laquelle il n’avait d’abord pas cru soit en train de se diriger vers la réussite ? Certes, on était encore loin d’un possible triomphe final, mais celui-ci passait par une victoire, ici, dans le quartier commerçant. Et Taliesin faisait tout ce qu’il pouvait pour y contribuer : peu important ses maigres moyens physique. L’adrénaline et l’espoir palliant à merveille ce handicap.

    Le barde avait abattu nombre de gardes et était sorti indemne de ces affrontements, si ce n’est une vilaine estafilade à l’avant-bras gauche. A présent, il poussait sa monture vers un objectif de première importance : le capitaine à la tête de la troupe mélandienne. Celui-ci tombé, les soldats perdraient toute forme d’organisation, et la victoire irait aux insurgés.

    D’un vif coup d’estoc, Taliesin envoya de vie à trépas le dernier homme qui lui barrait la route. Puis, éperonnant sa jument, il fonça sur le capitaine pour l’heure occupé à abattre un malheureux rebelle. L’elfe ramena son bras droit en arrière et le rabattit violemment en un arc rapide qui devait proprement décapiter l’officier… Mais au dernier instant, celui-ci se baissa, évitant le coup mortel, Et d'un geste vif, attrapa le bras armé de son agresseur. Taliesin, déjà déséquilibré par son mouvement, fut alors désarçonné et alla s’abattre violemment sur les pavés.

    Le souffle coupé, le sang battant à ses tempes, Taliesin regarda son adversaire lever son arme pour l’achever… Un réflexe de survie le fit rouler de côté, ce qui lui sauva la vie mais n’empêcha pas son flanc d’être cruellement entaillé.


    -Gigote crevette, gigote tant que tu veux ! s'esclaffa le capitaine. Mais tu ne m’échapperas pas !

    Il porta un nouveau coup brutal que Taliesin ne parvint éviter que de justesse. Il avait perdu son épée pendant sa chute : désarmé, il était certain qu'au prochain assaut, s’en serait terminé… Jetant des regards éperdus autour de lui, il repéra le cadavre d’un soldat gisant à quelques mètres. Roulant à nouveau sur lui même, il attrapa prestement l’épée du défunt et la brandit, juste à temps pour parer un coup violent…Les deux lames s'entrechoquèrent avec un son funeste...

    Le capitaine eut un sourire méchant. Il accentua lentement sa pression sur l’arme de Taliesin et, petit à petit, celui-ci céda, la pointe acérée de son adversaire se rapprochant lentement de sa gorge…

    Le barde croyait sa dernière heure venue lorsque, tout à coup, la pression disparu. Le capitaine, une expression de douloureuse surprise sur le visage, tomba à genoux. Taliesin put alors apercevoir Rhéa, une épée ensanglantée à la main.


    -Encore un ou deux coups comme celui-ci, et nous serons quittes ! lui lança-t-elle avec un clin d’oeil.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  3. #33
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : le prophète gris]

    Toujours affairé à se débarrasser de ces vils esclaves, Mornagest n'avait pas pu assister à la spectaculaire chute de Taliesin ; sans quoi, il se serait fait un plaisir de le décapiter lui-même. Pour l'heure, il n'avait pas encore retrouvé le barde, mais il savait qu'il était là. Il le sentait. Et il le trouverait, quoi qu'il dusse faire pour cela. Il s'arrêta de marcher et contempla la bataille. Un véritable bourbier désordonné... Mornagest aperçut un capitaine des gardes, et alla rapidement l'intercepter.

    "Faites passer l'ordre de tenir les positions. Restez groupés, ces manants tendent des embuscades. Retenez-les ici, ils ne tiendront plus l'assaut très longtemps."

    Et c'était vrai, en quelque sorte. Fatigués, les gardes se feraient inutilement tuer s'ils poursuivaient trop loin les rebelles, tandis qu'en bloquant l'accès sans bouger, ils constituaient un bien meilleur rempart aux assauts des insurgés. Le capitaine relaya rapidement l'ordre, et le Chancelier s'en retourna au combat, grisé par la perspective d'encore passer ces imbéciles au fil de son épée.

    Manquant glisser sur le sang répandu au sol, Mornagest jura, puis chargea un duo d'esclaves, l'air perdu dans le combat ; sans doute cherchaient-ils à rejoindre leurs compagnons ? Il allait satisfaire leur demande. Ils les accompagneraient... aux enfers. Les misérables n'eurent même pas le temps de comprendre qu'ils mouraient.

    Un sourire sardonique aux lèvres, le guerrier releva la tête, et soudain, son expression changea. Ses traits se déformèrent par la fureur, tandis que ses articulations blanchirent rapidement, en serrant le manche de son arme de rage. Taliesin était là, à quelques mètres de lui, au sol, une jeune fille l'aidant à se relever. Il faisait donc bel et bien partie de cette révolte...

    Crachant un flot d'injures abominables, le mélandien s'avança en direction du barde, levant sa lame et serrant le poing. Son heure allait venir.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  4. #34
    Aspar Invités
    Beren parcourait les ruelles de Mélandis depuis un certain temps déjà, évitant le plus gros des combats en empruntant des chemins détournés et des rues désertes. Ainsi, il pensait pouvoir rejoindre sans encombre le coeur même de l'affrontement, dont il s'était précédemment éloigné. Il fallait qu'il assiste à la conclusion de tous ça. Pourquoi ? Il n'en savait rien, mais c'était devenu pour lui un véritable impératif.

    De plus, son indécision n’avait fait que croître. Intervenir en faveur des insurgés ? Leur cause semblait la plus juste. Ils se battaient pour leur liberté, pour une vie meilleure. En outre, ses dernières rencontres avec les autorités Melandiennes, faisait pencher la balance vers le camp des rebelles. Mais les Mélandiens pouvaient-ils être mis dans le même panier ? D’après son expérience d’une journée en ville, c’était difficile à juger. Les gardes qu’il avait tué étaient peut être des exceptions… Toutefois, des adeptes de l’Esclavagisme ne pouvaient compté aux rangs de ces amis. Mais, il avait déjà visité des villes ou se pratiquait l’esclave, comme Calimport. Etait-il intervenu pour autant ? Que pouvait bien faire, un Nain, seul parmi des humains étrangers ? Eh bien, il observerait. Et si il était à nouveau confronté a des actes tels que ceux qu’il avait surpris il y a peu…Au diable la tiédeur et l’indécision, il agirait !

    Il arriva enfin à proximité des affrontements principaux. A première vue, la charge des cavaliers insurgés avait été endiguée et il ne voyait plus leur meneur, l'elfe. Les gardes semblaient avoir abandonné l’idée de repousser la vague d’insurgés, ils tenaient leurs positions, regroupés et en formations compacte. Ils devait sans doute pensé que leurs adversaires, sous alimentés et brisés par des années de captivités, ne tiendrait pas très longtemps. Et ils ne se trompaient pas, déjà l’assaut faiblissait.



    Avançant prudemment vers les lieux, il entendit soudain un grognement près de lui et la tête métallique d’une masse surgit devant lui. Poussant un juron, il se rejeta en arrière, écu ramené devant lui. La masse frappa avec force, arrachant le bouclier des mains de Beren. Il tituba un instant mais reprit rapidement son équilibre. Sa hache tenue à deux mains, il fouilla l'obscurité du regard, à la recherche de son assaillant.

    C’est un homme petit et râblé, il avait une solide carrure et de larges épaules. Son visage émacié et anguleux était tordu d’un rictus haineux et ses yeux lançaient milles éclairs de colère. Il ne portait qu’une chemise en lambeau sur des chausses brunes rapiécés. Beren comprit immédiatement que c’était l’un des insurgés.

    -"Stop, du calme ! Je ne suis pas un garde !"

    La voix grave du Nain déconcerta un instant l’homme, le figeant dans son élan. Il pris le temps d’observer Beren et au vu de son visage ensanglanté et de l’état déplorable de son armure et de sa tenue de voyage, changea d’expression.

    -"Désolé l’ami, je t’ai pris pour l’un de ces pourris. T’est plutôt mieux équipé que la plupart d’entre nous alors…Enfin, suis moi, ça chauffe de ce côté la !"

    Sans un regard en arrière l’humain partit d’une bonne foulée. Beren se garda bien de le suivre, préférant récupérer son écu et se glisser dans l’ombre. Si les combats avaient un tel degré de confusion et de violence, il valait mieux progresser avec précaution. Sous le couvert des hauts batiments du quartier marchands, le Nain avança vers l’endroit ou virevolataient les cavaliers.

    hrp: Eh oui, le nain est toujours là

  5. #35
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    [Quête : le prophète gris]

    Alors qu’il venait de récupérer son épée et s’apprêtait à reprendre le combat, Taliesin aperçut soudain dans la masse mouvante des combattants un homme qui se dirigeait vers lui avec une inébranlable détermination, envoyant ad patres tous les malheureux qui se trouvaient en travers de sa route. L’elfe le reconnut aussitôt : c’était le chancelier Mornagest, et la haine mortelle qu’il lut sur ses traits lui fit froid dans le dos. Il avait déjà expérimenté la cruauté et la malfaisance dont était capable le Mélandien, mais l’expression qu’il arborait à cet instant lui laissait supposer qu’il n’avait encore rien vu...

    Le barde ne s’était malheureusement pas tiré sans dommages de son combat contre le capitaine des gardes, et il sentait à présent la douleur et la fatigue s’abattre sur lui de tout leur poids. Pourtant il devait en faire fi : ce n’était pas le moment de flancher. Mornagest paraissait être un guerrier des plus entraînés, et il ne ferait qu’une bouchée de lui s’il ne prenait pas vite quelques dispositions salutaires...

    Taliesin, tentant d’oublier le malaise qui s’emparait de lui, s’empressa donc de lancer quelques sortilèges.


    Taliesin --> soins légers --> Taliesin
    Taliesin --&#62; images miroir --< Taliesin


    Quelque peu ragaillardi par les soins, et confiant dans la protection que lui assuraient ses doubles éphémères, le barde fit face à Mornagest. Lequel, triomphant d’un dernier adversaire, fondait sur lui tel un prédateur sur sa proie.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  6. #36
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : le prophète gris]

    Un instant déstabilisé par le sortilège que venait de lancer son adversaire, Mornagest en reconnu aussitôt les effets. Il devrait frapper plusieurs fois avant d'espérer toucher le véritable barde... Lothringen avait plusieurs fois utilisé cette magie devant lui, et, à l'époque, il avait béni les dieux de lui en avoir donné les pouvoirs. A présent, sa rage ne fit que croître, en même temps que son excitation à la perspective du combat : détruire une à une ces images ne feraient que durer le plaisir. Taliesin semblait fatigué par l'assaut qu'il menait sans doute depuis plusieurs heures, et sa blessure à peine refermée trahissait son manque d'expérience en combat armé. Bien. Mornagest aurait tout le loisir de le blesser, puis de le faire prisonnier. Ensuite... Un sourire vicieux se dessina sur les lèvres du Chancelier, tandis qu'il s'avançait vers le barde.

    Sans mot dire, il s'élança brusquement sur sa cible, visant l'une des répliques au hasard ; il n'avait pu déceler laquelle des copies était l'original. Encore une pratique qu'il devrait essayer d'aiguiser. Sa rapide offensive fit mouche, mais, sans grande surprise, sa cible se contenta de fondre et devenir transparente, avant de totalement disparaître.

    Il recula et se prépara à la contre-attaque du barde. Il distinguait encore nettement une sizaine de répliques... Maudite magie. Elle ne lui permettrait cependant que retarder l'échéance de son tourment.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  7. #37
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    [Quête : le prophète gris]

    Les images passèrent aussitôt à l’attaque, leurs épées brandies, et Mornagest bondit en arrière pour éviter les coups. Il sentit cependant un léger choc contre sa besantine, ce qui voulait dire que son assaillant l’avait manqué de peu. Et s’il n’avait pas promptement bougé... Le chancelier redoubla de vigilance : son adversaire n’était peut-être pas aussi inoffensif qu’il l’aurait cru.

    De son côté, Taliesin s’en voulait d’avoir raté son coup. Il savait que sa meilleure chance de triompher du Mélandien, c’était maintenant, alors qu’il avait encore ses doubles pour le protéger. Quand ils auraient tous disparu... Non, il ne devait pas attendre ce moment. Il se savait adroit, mais la fatigue limitait ses moyens. Et Mornages était un guerrier autrement plus aguerri... Il devrait donc lancer un nouveau sort avant que la dernière image miroir n’ait disparu.

    Tout à coup, une lame jaillit à quelques centimètres à peine de sa gorge. Réprimant une imprécation, Taliesin bondit de côté et évita de justesse le coup...

    Oui, il devrait lancer un nouveau sort... Et entre temps, ne pas laisser ses pensées le détourner du combat. Très important, ça.

    Serrant les dents, il se fendit et porta une nouvelle attaque.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  8. #38
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages
    3 553
    Se trouvant aux franges des combat Chalindra, lançait des bénédictions sur les gardes et des anathèmes sur les insurgés, déjà les combats qui se prolongeaient tournaient en faveur des gardes. Mieux nourris et équiper, les gardes tenaient la cadence repousant les esclaves. Soudain, elle aperçu un grand guerrier aux styles de combat furieux. Ce guerrier croisait le fer avec ce qui semblait être le chef des révolter. Prenant ses distances, elle admira le grand guerrier, il n'était pas mal pour un mâle humain, elle réflechit devait-elle l'aider ou le laisser trucider le chef des esclaves seul?


    hrp:la suite dépendra des reponces des deux beligérents.

  9. #39
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : le prophète gris]

    Tout en revoyant son jugement sur la manière de combattre du barde, Mornagest ressentit une autre forme de satisfaction l'envahir. Il n'allait pas massacrer un être faible et sans défense, comme il l'avait fait jusqu'alors avec ces misérables gueux osant se révolter contre l'autorité mélandienne. Non... Taliesin avait de la ressource, et pas seulement dans les paroles ; son habileté au combat était même surprenante, et le guerrier évita quelques fois des attaques bien placées.

    Fort de son expérience en duel, le Chancelier ne flancha point ; au contraire, ses multiples assauts contraignirent l'elfe à reculer d'un pas, puis un second... Il tentait de l'acculer contre un mur, et lui empêcher dès lors toute esquive. Une tactique classique, mais qu'il pouvait se permettre aisément, le barde faiblissant et manquant de force pour repousser indéfiniment les attaques du guerrier.

    Il sourit vicieusement en portant enfin un coup sur le véritable Taliesin, qui grimaça de douleur. La blessure était peu profonde, mais gênante : son bras gauche était ouvert sur une vingtaine de centimètres, et il ne pourrait plus incanter aussi facilement.

    Malgré ce coup au but, il restait encore trois exemplaires du barde en mouvement, et cette fois, Mornagest ne put éviter sa riposte furieuse, qui fit mouche à l'épaule. Sa besantine légère ne fit que ralentir la lame, qui pénétra dans sa chair, provoquant une vive douleur qui attisa davantage la haine qui couvait en lui depuis maintenant plusieurs heures.

    Les yeux enflammés de rage, Mornagest élimina une nouvelle copie de Taliesin. Ce petit jeu de sorts commençait à l'exaspérer, et il lui tardait à présent de capturer le barde et lui faire payer sa vaine audace.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  10. #40
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    [Quête : le prophète gris]

    Le moment décisif était arrivé : une seule image miroir séparait désormais Taliesin d’un face à face dont il connaissait l’issue. Il était grand temps de lancer un sort. S’il parvenait à invoquer un élémentaire de feu, tout ne serait peut-être pas perdu.

    Certes, mais il fallait la lancer, cette invocation, et ce n’était pas gagné d’avance. La douleur irradiant de ses blessures se faisait de plus en plus insoutenable et lui embrumait l’esprit. Quant à la fatigue, elle alourdissait ses membres et rendait tout mouvement malaisé... L’effort de concentration qu’il allait devoir produire serait tel que, pendant quelques secondes, il serait totalement vulnérable. Si Mornagest éliminait son double et parvenait à le frapper, c’en serait fini. Mais avait-il le choix ?

    L’elfe s’apprêtait donc à tenter le tout pour le tout lorsqu’une subite clameur s’éleva du champ de bataille. Jetant un regard en coin, il vit accourir un flot innombrable d’hommes et de femmes en guenilles. Des renforts ! C’était inespéré ! Quelqu’un était probablement allé prévenir les bas quartiers que la bataille se prolongeait...

    Le cœur à nouveau gonflé d’espoir, le barde porta une attaque si violente que Mornagest fut contraint de reculer. Taliesin sourit et osa une bravade. C’était la première fois depuis le début de l’affrontement que l’un des protagonistes ouvrait la bouche.


    -Chancelier, malgré votre reculade, je dois admettre que vous êtes d’une autre trempe que vos hommes ! Vous au moins continuez à faire face, tandis que vos soldats s’enfuient sans demander leur reste !

    Et, de fait, les contingents mélandiens étaient en train de se débander. A plusieurs reprises, ils avaient vu la victoire à portée de main... Et à chaque fois, elle leur avait échappé au dernier moment. Leurs pertes se comptaient par dizaines, ils étaient harassés... Dès lors, comment tenir face à des assaillants aux rangs régulièrement grossis et à la fraîcheur renouvelée ? C’était trop dur, même pour des soldats entraînés... Sans officiers pour les tenir – la plupart étaient tombés – ils préféraient sauver leur peau.

    Si Mornagest continuait son duel avec Taliesin, il l’emporterait sans aucun doute. Mais il serait alors à la mercie des insurgés.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  11. #41
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : le prophète gris]

    Tout d'abord, le guerrier songea à une feinte grossière pour détourner son attention d combat, et donner l'avantage à Taliesin. Mais le bruit de la foule s'élançant dans les rues alentours lui laissèrent penser qu'il se trompait... Il vit, du coin de l'oeil, un groupe de gardes mélandiens s'enfuir comme des pleutres, alors que ceux qui leurs faisaient face étaient affamés, amoindris ! Des femmes, des vieillards, des enfants, pour la plupart !

    Mornagest écumait de rage. Il aurait voulu pouvoir tordre le cou à chacun d'entre eux, lentement, écoutant leur agonie tandis que leur colonne se brisait avec un délicieux craquement sonore... Mais il devrait remettre à plus tard cette perspective. Le barde avait raison : il devrait lui-même s'en aller, sans quoi, ces manants en surnombre finiraient par le submerger, et le tuer, sans nul doute. Ces vilains allaient payer cher leur audace. A commencer par Taliesin.

    Avant de suivre ses hommes, Mornagest laissa tomber, du ton le plus glacial qu'il ait jamais pu adopter :


    "Fort bien, vous remportez cette victoire. Mais savourez-la. Je gage qu'elle sera votre dernière avant bien longtemps. Les abîmes infernales vous auront, Taliesin."

    Sitôt ces quelques mots prononcés, le guerrier frappa un ultime coup en direction du barde, lui entaillant davantage son bras gauche déjà engourdi par la première blessure. Mornagest sourit sardoniquement, avant d'être contraint de rejoindre les gardes mélandiens, à regret ; il aurait tant voulu lui faire passer le goût de la plaisanterie.

    "Nous nous reverrons." Sans tarder, il disparut dans une ruelle adjacente à la place, alors que les insurgés arrivaient au secours du barde blessé.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  12. #42
    Aspar Invités
    Les événements s’enchaînaient à une vitesse étourdissante. Le dieu guerrier des Humains, Tempus, jetant son dévolue sur l’une ou l’autre des factions selon l’instant, le Nain avait déjà assister à de nombreux retournements de situations. Alors qu’il arrivait au cœur même de la bataille, le Colosse entraperçus plus tôt …des minutes plus tôt ; des heures ? Comment le savoir parmi cette foule hurlante et pleine de rage, ou le temps ne semblait plus avoir de sens.
    Le Colosse avait atteint le Chef des rebelles.

    Les premières passes de leur duel échappèrent au Nain, il s’était engouffré dans la mêlé, tachant de travers la rue ou il avait débouché. Déjà bien occupés, les gardes et les insurgés ne lui prêtaient que peu d’attentions et ceux qui présentaient de vague velléités hostiles à son égard se voyaient promptement ramener à la raison. A coups de hache.
    Il atteint finalement une zone d’accalmie, et évitant les quelques corps qui jonchaient l’endroit se positionna de tel façon qu’il puisse voir et, éventuellement, intervenir dans le combat opposant Colosse et Elfe.

    Les deux ennemis ne l’avaient pas attendu pour poursuivre, jetant toutes leurs force dans leur combat, ils s’étaient mutuellement blessés et se portaient forces coups rageurs.
    Une brève observation de l’engagement renseigna Beren :
    Si l’homme semblait dominer arme à la main, sa force et son expérience lui donnant l’avantage, l’agilité de l’elfe et la précision de ses coups semblait tout de même donner du fil a retorde au Mélandien. La magie finit d’équilibre le combat, l’elfe suscitant des images de lui-même qui non content de désorienter son adversaires, prenaient des coups a sa place. Cependant les doubles tombaient rapidement sous les coups du guerrier et il semblait que tous allaient se régler à l’épée. Issue qui ne serrait pas en faveur de l’elfe. Beren se prépara à intervenir, un coup bien placé suffirait et au milieu de la confusion, il ne risquait pas de se faire identifier.

    C’est à cet instant que tout bascula, Tempus semblant prendre enfin sa décision, la balance pesa du côté des Insurgés. Une clameur retentit dans les rues, émergeants des gorges d’une dizaine de rebelles qui envahissait le terrain, refoulant les gardes sur leur passage et apportant un regain de force à leurs alliés. Les soldats fuyaient devant eux, perdant leurs cohésions et abandonnant des positions durement gagnées. L’elfe, revigoré par la tournure de la situation, pressa son adversaire, inversant les rôles. L’autre du reculer. Ils semblèrent se parler, mais Beren ne put entendre leurs propos. Il ne vit que le triomphe qui imprégnant le visage elfique et la rage froide qui crispait celui de l’humain.

    Il avait sans doute réalisé qu’il ne pouvait poursuivre le combat alors que ses troupes se débandaient, les insurgés le captureraient forcément et ce, même si il tuait l’elfe, ce qu’il ne pourrait peut être même pas faire dans un laps de temps aussi cours.
    Il finit par s’échapper, disparaissant vivement dans une ruelle adjacente.

    Le nain l’observa partir, peu à peu recouvert par les voiles de Shar, puis il reporta son attention sur les lieux. Les derniers gardes cédaient à la pression des Insurgés, et un petit groupe s’approchait de l’elfe, visiblement pour lui venir en aide.
    Se reposant sur sa hache qu’il avait calé au sol, Beren regarda, spectateur, le dénouement de cette longue nuit.

  13. #43
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages
    3 553
    Pas de chance pour le grand guerrier, une chance de lui venir en aide se représentera plus tard, les voies de Lloth son impénétrable. Activant un globe de ténèbre, je suivis le grand guerrier. Décidément cet humain était de plus en plus intéressant, même sous la colère, il savait réfléchir et se replier quand il le fallait. Les mâles de la surface reservaient d'agréable surprise. Ils seraient facile de trouver des alliés compétant et manipulable... Continuant à suivre le grand guerrier, je me demandais quel était son nom?

  14. #44
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    [Quête : le prophète gris]

    Alors que les insurgés s’occupaient d’éliminer les derniers gardes présents aux alentours, les dirigeants de la révolte se rassemblaient autour de Taliesin. Celui-ci, blessé, épuisé, s’appuyait lourdement sur un mur et tentait de donner des ordres malgré son souffle court.

    -Il faut consolider les positions que nous venons de conquérir… Construire des barricades, récupérer les armes et les armures sur les soldats tombés et les distribuer… Nous devrions pousser plus avant dès maintenant, ne pas laisser à nos ennemis le temps de s’organiser… Mais je crains que cela ne soit impossible dans l’immédiat… Il faut du repos à nos hommes… Et a moi aussi. Donnez-moi quelques heures : dès que j’aurai un peu récupéré, je mènerai un assaut sur l’Ecole du Nécronomicon… Si nous parvenons à libérer les esclaves magiciens, ils nous seront d’une aide précieuse…

    Les lieutenants du barde acquiescèrent et, pendant qu’ils allaient distribuer leurs consignes, celui-ci s’en fut d’un pas titubant dans une auberge toute proche où il sombra dans le sommeil, sous la garde vigilante d’un contingent d’insurgés.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  15. #45
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    La révolte des esclaves avait atteint son terme la veille seulement. Les rescapés de cette vaine tentative furent sévèrement châtiés, comme de juste. Les dégâts qu'avaient commis ces misérables marauds avaient laissé une balafre sur le visage de Melandis, qui devait rapidement guérir de cet assaut violent. Mais la haine des mélandiens avait atteint son paroxysme, et de nombreux rebelles, jugés trop faibles pour reprendre leur place parmi les esclaves, furent mis à mort, non sans avoir subi d'atroces tortures, devant les autres, plus résistants, en guise d'exemple.

    Parallèlement, les travaux de reconstruction commencèrent rapidement, et ainsi furent érigés le nouveau palais de justice, la prison, l'antichambre du Conseil, et d'autres modifications sur certaines parties de la ville, entièrement ravagées par les flammes.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  16. #46
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 255
    En provenance des bas-fonds. ([Lieu] Un tripot mal famé)

    Le regard pétillant, Silmandel parcourut cette rue marchande à la recherche de son bonheur. On aurait put croire que l’heure tardive le pousse à se presser, mais l’elfe n’était pas ainsi. Il aimait prendre son temps. De plus, en son fort intérieur, il s’imaginait avec telle ou telle tenue. Laquelle lui conviendrait le plus ? Il avait en poche une coquette somme d’argent, il fallait en profiter ! Oui, l’ensorceleur était dépensier. Faire des économies, ce n’était pas sa philosophie. Il préférait de loin se faire plaisir. Il vivait presque au jour le jour.

    Sitôt une boutique convenable repérée, il y entra. Ce fut alors une nouvelle recherche. Il ne prit conseil auprès de personne. Il préférait être seul juge. Il compara formes et couleurs, matières et qualités. Et le temps passait. Et on le pria bientôt de se dépêcher, la boutique étant sur le point de fermer. Peu lui importait, il continua. Il arrêta finalement son choix sur un très élégant costume qui le faisait ressembler à un petit bourgeois. Il paya et sortit. Au dehors, les dernières lueurs du crépuscule mouraient. Il se tourna vers Peter.


    -J’ai passé une agréable après-midi en votre compagnie. Je vous en remercie. Il est sans doute temps de nous séparer. Indiquez-moi simplement la direction d’une bonne auberge, j’y passerais la nuit.
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  17. #47
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    Des auberges, dans cette partie du quartier, on en trouvait à foison. Peter n'eut qu'à tendre le bras pour en indiquer deux à Silmandel, qui n'avait que l'embarras du choix. Des riches, des plus modestes, des bondées, des désertes... de tous les genres de lieux où se reposer pour une ou plusieurs nuits, à des prix tout aussi variables.

    "Je vous abandonne pour ce soir, alors. Ou pour toujours ? Si vous voulez poursuivre vos aventures seul, c'est à vous de voir."

    La luminosité était vraiment faible, et Peter avait du mal à y voir clair en-dehors des zones éclairées par les lanternes de la cité. Il ne disposait pas de l'infravision...

    hrp : c'est lui qui propose, pas moi, hein
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  18. #48
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 255
    Silmandel jeta un coup d’œil aux auberges qu’il pouvait apercevoir de sa position. Une chose était certaine, il allait arrêter son choix sur la plus luxueuse de toute. Car oui, c’était à ça que servait l’or : à être dépensé. L’ensorceleur, un instant rêveur à l’idée de dormir dans un lit plus qu’agréable, finit par se tourner vers son guide.

    -Je ne pense plus avoir besoin de vos services. Mais, à tout hasard, où puis-je vous trouver ?
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  19. #49
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    Peter répondit rapidement :

    "Au Luménien noyé ? Ce n'est pas loin de chez moi, et puis, vous connaissez l'adresse, maintenant", ajouta-t-il avec un sourire. "J'y suis assez souvent, mais sans doute pas tout le temps ! Il faut bien que je gagne ma vie, aussi..." Il se garda bien de préciser comment. Il n'était probablement pas tout le temps guide pour de riches magiciens désireux de voir les vices cachés d'une cité aussi hétéroclite que Melandis.

    Saluant Silmandel, l'homme fit demi-tour et s'en fut en direction du port, heureux de songer à se reposer un peu après tant d'émotions sur une si courte période. L'elfe resta seul un instant au beau milieu de la rue, avec ses songeries. Choisir une auberge... une luxueuse. Il en avait une pratiquement sous les yeux, à l'enseigne entretenue et à la façade bien propre. Quelques notes de musique flottaient dans l'air, portés par la brise légère qui soufflait dans les rues de la cité impériale. Peut-être pas la plus riche de la ville, mais elle s'en approchait probablement.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  20. #50
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 255
    -Très bien ! Au plaisir de se revoir ! fit l’elfe, joyeux, mais avec un semblant d’hypocrisie.

    Peter, qui s’éloignait déjà, avait été quelqu’un de fort banal. Mis à part l’appréciable service qu’il avait rendu à l’ensorceleur, rien ne poussait vraiment ce dernier à revenir vers lui. Il n’était pas assez drôle, pas assez intéressant. Alors, sitôt Peter hors du champ de vision de Silmandel, il sortit du même coup de son esprit. L’attention de l’aventurier revint sur cette fameuse auberge qui paraissait tout à fait convenable. Etait-elle vraiment la meilleur de ce cartier ? Voilà une question de première importance. Songevent se mit en devoir de le vérifier.

    Sous la nuit naissante, il flâna sur la place marchande. Ses yeux curieux se posaient partout, auberges, commerces, passants. L’effervescence de l’endroit allait décroissante avec l’heure tardive et l’obscurité ne rendait que plus attirante la perspective de se trouver un lit douillet, bien au chaud. Les recherches de l’ensorceleur ne donnèrent rien et, finalement, il se décida à retourner à la première auberge qu’il avait repérée.

    Il entra, se commanda un bon repas ainsi que de quoi boire. L’estomac bien rempli et l’humeur rendue encore un peu plus joyeuse par un début d’ivresse, il paya une chambre, y monta, s’y installa et se prépara à aller au lit. Déposant ses nouveaux habits de petit bourgeois, il se mit à les observer un instant, avant de s’observer lui-même. C’était indiscutable, cela faisait quand même bizarre d’avoir perdu quelques dizaines de centimètres. L’elfe sourit. Cette ville lui plaisait. Il avait hâte d’être demain, hâte de découvrir ce que lui réserverait cette nouvelle journée. Fatigué, il s’enfonça sous les couvertures et sombra presque aussitôt dans cette rêvasserie elfique faisant office de repos.
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  21. #51
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    La nuit de Silmandel fut courte, comme de coutume chez les elfes. Peu après minuit, l'ensorceleur était pleinement éveillé et contemplait la clarté d'une des lunes de Toril, pâle et jaunâtre, haute dans le ciel nocturne. Le silence était pratiquement opaque dans la chambre, car le quartier était calme d'habitude, et seul un infime bourdonnement parvenait aux oreilles de Silmandel, en provenance de la salle commune de l'auberge, dans laquelle les employés s'affairaient à ranger les restes de la nuit avant de préparer la salle pour le déjeuner du lendemain.

    Assis sur son lit douillet, Silmandel réfléchissait. Il était inquiet. Son réveil avait été douloureux, comme s'il était malade. Mais il ne reconnaissait là les symptômes d'aucune maladie classique. Une douleur indicible sourdait en lui, gênante, désagréable, et alarmante. Il se sentait faible malgré son repos, et il ignorait comment se débarrasser de cette sensation.

    Avait-il contracté un mal quelconque à force d'être en présence de gens à l'hygiène peu scrupuleuse, dans les bas-quartiers ?
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  22. #52
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 255
    Rares étaient les situations capables d’inquiéter l’ensorceleur, ou même d’entamer sa bonne humeur. Cette constatation ne faisant, sans doute, que souligner d’avantage son inconscience. Toujours était-il qu’en cet instant, Silmendel ne souriait pas. Assis sur son lit, une main contre la poitrine, il prenait à chaque seconde d’avantage conscience de la douleur présente en lui. Que diable lui arrivait-il ? Ce n’était pas rien, c’était une certitude. L’elfe, dans une vaine tentative d’ignorer ce mystérieux mal, se laissa retomber sur son lit. Il constata bien vite qu’il lui serait pratiquement impossible de s’habituer à sa présente condition, la douleur étant sans cesse changeante. Il soupira.

    Songevent entreprit ensuite de se remémorer la journée précédente à la recherche d’une cause susceptible d’avoir provoqué ce mal être poignant. Il n’eut pas à chercher longtemps, encore moins à remonter à des jours extérieurs. Des causes, il venait d’en trouver deux, toutes deux d’origine magique. La première était la partie de cartes merveilleuses. Peut-être était-il frappé par un effet à retardement. La seconde, c’était le sort de quête. Les quelques connaissances sur les arcanes de l’aventurier ne lui permettaient pas d’en savoir plus. Il lui apparut cependant comme évident qu’il ne fallait pas chercher la cause ailleurs. A présent, la question était : que pouvait-il faire ? Dans le premier cas, rien, ou presque. Il pouvait toujours se précipiter dans un temple et prier pour bénéficier des services d’un prêtre puissants, mais c’était peut-être au prix d’un nouveau sort de quête. Dans le second cas, il pouvait œuvrer à la réalisation de la mission qu’on lui avait demandée, ou plutôt, imposée. Après tout, la logique voulait que le sort de quête cesse de le tourmenter une fois qu’il se décide à suivre les instructions. L’ensorceleur soupira de nouveau.

    Grommelant quelques paroles inaudibles, il se leva. Il n’aimait pas être forcé à faire quoi que ce soit, mais il n’avait pas le choix. Sa vie était peut-être en jeu tout de même. Silmandel se demandait encore quelle stratégie adopter. Foncer dans un temple ou dans les bas-cartiers ? Les temples, ce n’était pas drôles. Alors il opta pour les bas-cartiers, donc pour sa quête. Et il en serait ainsi, n’en déplaise à cette douleur. Enfin… plus ou moins. Songevent s’habilla, rangea ses affaires dans son sac de voyage, hissa ce dernier sur le dos et quitta la chambre sans plus tarder.
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  23. #53
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 125
    L'ensorceleur faillit percuter un autre client qui passait justement devant sa porte quand il l'ouvrit sans prendre de précautions particulières. L'homme, de constitution frêle et visiblement malade, sursauta légèrement avant de s'écarter et de s'offusquer :

    - Vous ne pourriez pas faire attention ? Vous avez failli percuter Asmodeus. Et puis que fait un enfant dehors à cette heure ? Vous cherchez à partir sans payer ?
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  24. #54
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 255
    La surprise fut réciproque. Silmandel s’immobilisa sur le seuil de sa chambre et observa celui qui ne tarda pas à se présenter, non sans s’offusquer de cette porte ouverte à la volée. Asmodeus ? Peu importait au fond comment il s’appelait. Ce qui retint surtout l’attention de l’elfe fut le mot « enfant ». Il en oublia presque son mal être, un sourire se dessinant sur son visage effectivement jeune. Peu après, il répondit. Sa joie coutumière semblait vouloir revenir.

    -Mes excuses. Ma précipitation est le fruit d’un épineux problème qu’il me faut régler de ce pas. Ne soyez donc pas surpris si je ne m’attarde pas en palabre. Sachez simplement que l’enfant a presque un siècle d’âge.

    Sur ce, l’ensorceleur s’engagea dans le couloir, bien décidé à quitter les lieux. Néanmoins, une subite curiosité le poussa à s’immobiliser pour la seconde fois. Il tourna la tête vers ce client soupçonneux et l’interrogea à son tour.

    -Et vous, que fêtes-vous dans les couloirs à une heure si tardive ?

    Le ton était délibérément suspicieux. Songeveut se plaisait à taquiner.
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  25. #55
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 125
    Plutôt que de répondre directement à la question, l'humain s'interrogea à voix haute comme s'il n'était pas là :

    - Un siècle ? Un elfe donc. Quoique petit. Les ténèbres sont traîtresses pour les humains. Les surprises aussi. Quoique pas toujours mauvaises.

    Puis, il changea de ton pour se faire plus conciliant :

    - Il n'est pas si tard à dire vrai. Les rues sont parfois moins dangereuses avec la pénombre pour dissimuler les dangers. La chambre attribuée à Asmodeus ne bénéficiait pas de tous les conforts, voilà la raison dans les couloirs à cette heure. Il aurait mieux valu mieux se renseigner mais une chose faite est révolue. Mais vous n'avez pas décliné votre identité il me semble. Il serait utile de la partager si cela ne vous gêne pas.
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  26. #56
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 255
    En voilà un drôle de bonhomme. Il se questionnait lui-même à voix haute et parlait de lui à la troisième personne. La curiosité de l’ensorceleur ne put qu’être stimulée et, avec elle, un zeste de moquerie.

    -Oui, un elfe. Vous êtes perspicaces. Silmandel vous félicite, dit l’aventurier en imitant Asmodeus dans sa façon de s’exprimer.

    Si la moquerie était aisée à discerner, elle n’allait pas dans l’excès. Rappelons aussi que Songevent avait en horreur la banalité. En cela, l’humain marquait déjà des points. Songevent reprit, plus sérieusement.


    -Puisque vous êtes là, connaissez-vous les bas-cartiers ?
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  27. #57
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 125
    L'élu divin plissa les yeux pour bien marquer qu'il avait relevé la moquerie légère. Cependant, il poursuivit d'un même ton calme et serein pour bien marqué que cela ne le gênait pas, jusque là :

    - C'est dommage mais c'est là un quartier dont les mystères n'ont pas encore été dévoilé à Asmodeus malgré sa curiosité marquée à son égard.
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  28. #58
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 255
    -Et bien c’est fort dommage. Inutile que je sollicite votre aide éventuelle dans l’affaire qui m’intéresse car vous n’êtes pas qualifié en la matière.

    Silmandel jugeait vite et certainement mal. Cependant, il n’était pas disposé à s’attarder dans ce couloir d’auberge. Il était pressé.

    -Et ne comptez pas sur moi pour faire du tourisme. Pour cela, adressez-vous à un certain Peter au Luménien Noyé, il est très bien comme guide, quoi qu’un peu ennuyeux. Sur ce, je vous laisse. Bonne nuit.

    Et il tourna les talons, s’enfonçant dans la pénombre du couloir en direction de la sortie de l’auberge.

    HRP : si tu décide de ne rien ajouter, dis-le moi. Je continuerais avec Mornagest et nous planifierons cette seconde rencontre.
    Dernière modification par Manfred ; 07/01/2012 à 11h46.
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  29. #59
    Avatar de Zyl
    Zyl
    Zyl est déconnecté Verte Charognarde
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Dans un sachet de biscuits.
    Messages
    790
    En provenance de la Taverne de la Gorgée d'Orge ([Bâtiment] La Taverne de la Gorgée d'Orge), Sheaxie, toujours sous la guise masculine d'Olron, et son client Asmodeus s'aventurèrent sur la place des marchands. Celle-ci, malgré l'heure matinale, ou peut-être à cause de celle-ci, était déjà noire de monde. La place marchande était une des beautés de Melandis, il fallait bien avouer, tant architecturalement que parce qu'elle était un des havres où les différentes races et cultures qui peuplaient la cité ne se mettaient pas perpétuellement sur la gueule, pour employer un langage frustre. L'air y était aussi plus respirable que dans les petits marchés de la ville basse, et les marchandises de nature et de provenance moins douteuse. Cependant, on pouvait y trouver à peu près tout et n'importe quoi, de l'esclave exotique aux navets locaux, en passant bien sûr par l'artisanat, commun & de luxe, qui faisait toute la réputation de Melandis. Enfin, qui faisait l'autre réputation, celle qui venait juste après l'idée commune et absolument peu exacte que la cité était peuplée de psychopathes en puissance.
    Sûr, la place était bondée, comme toujours, il y avait des choses qui ne changeaient jamais. Cependant, un observateur attentif aurait pu remarquer qu'une tranche de la population y était représentée en singulière faiblesse : les jeunes gens, entre la vingtaine et la quarantaine, et plus particulièrement les hommes, semblaient presque absents. Rien d'étonnant en repensant à la guerre, mais ce fut tout de même une impression étrange pour l'observatrice Sheaxie. D'un autre côté, cela réduisait certainement le nombre de brigands potentiels. Il fallait toujours voir le bon côté des choses.
    Sheaxie, après avoir laissé à Asmodeus le temps d'observer les environ, s'éclaircit la gorge et expliqua :


    «La place marchande. Vous en avez sûrement entendu parler, s'il faut ne visiter qu'un coin d'Melandis, c'est celui-là. Attention à vot' bourse. La fontaine est bien, hein ? Oh, et fallait voir les statues de Talos, avant. Moi je dis, c'est un peu stupide d'en vouloir à des artistes qui n'font qu'obéir aux commandes, mais bon, il paraît que la responsable a été coulée avec son œuvre intégrale attachée aux pieds... Si vous voulez acheter quoi que ce soit au marché, maint'nant, c'est le moment. Même si j'recommande pas de prendre un esclave tout de suite : difficile à ranger dans son sac, hein ?»

    Ce disant, elle lança un sourire plein de dents à Asmodeus.
    Dernière modification par Zyl ; 06/05/2012 à 18h54.
    Sheaxie, sorcière demi-orque paranoïaque. / Les zombies sont vos amis !

  30. #60
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 125
    Asmodeus était un peu mal à l’aise au milieu de toute cette foule dont il ne perçait pas les motivations à défaut de pouvoir la contrôler. Lui aussi avait noté les proportions insolites de sa composition et il y trouvait une source de soulagement. L’élu divin tentait, malgré ses angoisses, de profiter de la visite pour en apprendre un maximum sur l’économie, la géographie et la population de Mélandis. En cela, les objets qui se négociaient au marché, leurs prix et la façon dont on les négociait étaient riches d’enseignements. Il répondit à la question de sa guide d’un ton quelque peu guindé :

    - Mieux vaut faire d’abord un tour pour le client avisé avant de se lancer dans des transactions. Asmodeus avisera alors en meilleure connaissance de cause. Vous rendez-vous souvent en ces lieux ? Y avez-vous des habitudes chez des marchands recommandables ?
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

Page 2 sur 6 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Lieu-dit] La place de l’exécution des peines
    Par Walar dans le forum L'antre des Miséreux
    Réponses: 23
    Dernier message: 24/03/2013, 15h35
  2. [Lieu] La place du temple
    Par Folken dans le forum La Place du Temple
    Réponses: 221
    Dernier message: 16/05/2011, 17h45
  3. [Lieu] Une petite place discrète
    Par Ravestha dans le forum L'Esplanade Impériale
    Réponses: 112
    Dernier message: 01/03/2009, 16h37
  4. [Lieu] Près de la place des temples
    Par Mornagest dans le forum L'Esplanade Impériale
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/04/2007, 19h33
  5. [Lieu-dit] La Grand'Place de Lumenis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 50
    Dernier message: 08/05/2006, 12h17

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236