Page 2 sur 18 PremièrePremière 123412 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 536

Discussion: [Bâtiment] La Taverne de la Gorgée d'Orge

  1. #31
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    En provenance de Zaefal

    Mekren poussa la porte de la salle principale de la taverne. Il reçut de plein fouet le les odeurs de graillon et de bière, et dut plisser le nez. Il n'était pas habitué à fréquenter des tavernes mal famées comme l'était la Gorgée d'Ogre. Il entendit une fois de plus le rire sarcastique de Paulin dans sa tête. Son hôte forcé avait passé près de la moitié de sa vie dans ce bouge et riait de la petite nature de Mekren. Mekren haussa les épaules et endura les sarcasmes. Il savait qu'il n'avait d'autre choix que de l'écouter sans lui répondre. Rentrer en conflit avec Paulin lui vaudrait une vie d'enfer. Ils devaient cohabiter dans ce corps trop petit pour deux, sans quoi ils pouvaient tous les deux perdre la raison.

    Tant qu'ils avaient des projets communs, Mekren n'aurait pas d'ennuis avec son hôte, mais la volonté de celui-ci lui faisait peur. Il était sot mais pas dénué de courage, et pouvait très bien réussir à reprendre le contrôle de son corps si leurs intérêts commençaient à diverger. Il fit taire ces sentiments, conscient que Paulin les ressentait et savourait le pouvoir qu'il avait sur le Réincarné.

    Mekren fit s'asseoir le corps de Paulin à sa table habituelle, dans un coin sombre peu propice pour les voleurs. Il avait une bourse bien remplie à protéger. Il salua au passage deux vagues connaissances de son compagnon forcé, et appelaBrinda d'un geste.

    Il commanda grand bol de Pêdzet et un boc de gueuz. Il n'était pas très heureux d'avoir à se nourrir de repas si grossiers, mais ils avaient l'avantage de ne pas coûter excessivement cher et de tenir bien au corps. La serveuse lui apporta sa commande et il mit les mains en cooupe autour de son bol pour les réchauffer. Il n'y avait plus qu'à attendre que les mercenaires se libèrent. Autant prendre un peu de bon temps. L'alcool lui procurerait un peu de réconfort...
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  2. #32
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Arrivant de Zaefal, Duorok fit une entrée fracassante dans la taverne de la Gorgée d'Ogre. Ouvrant violement la porte d'entrée et la refermant de la même façon. Toute la taverne le regarda mais il se contenta de grogner et alla s'accouder au comptoir commandant un verre d'Hydromel.

    "J'ai pas."lui répondit le Tavernier

    "Une bière naine ?"

    "J'ai pas."

    "une pinte de vin rouge ?"

    "Ca marche."

    Heureusement, sinon le demi-orc aurait étranglé le tavernier. Il resta quelques temps assis au comptoir à rêvasser et à tenter de se calmer en buvant son vin.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  3. #33
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Malgré sa montée légère dans la hiérarchie de la cité du Chaos, Duorok n'avait pas gagné le respect de la plupart de ses concitoyens et ses relations se cantonnaient à la guilde Zaefal. Il regrettait toujours le fait d'être exclu mais il le vivait normalement, il avait l'habitude après tout. Peu de gens aimaient les demi-orcs, et les Melandiens n'exceptaient pas car ils restaient conformes à la réalité des choses dans leur cité prétendue du Chaos.

    "Humpf...la cité du chaos...mes fesses oui..."

    Son demi-litre de vin rouge touchait à sa fin et cet alcool n'étant pas très fort, il n'avait pas d'effets sur lui de part sa constitution de demi-orc. Maugréant contre l'aubergiste qui n'avait pas de bière naine, il déposa quelques pièces sur le comptoir et sortit de la taverne.

    En route pour le temple d'Umberlie.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  4. #34
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    HRP: cela, et tout ce que je pourrais poster bientôt ici se passe AVANT l'épisode de Duorok, pour des raisons de cohérence.

    Mekren ne voyait rien de ce qui se passait dans la salle. La bagarre qui avait éclaté n'avait même pas pu le tirer de sa comtemplation. Il seyait au fond de la salle, dos au mur, et avait une vue dégagée du comptoir où un nain assomait un chapardeur à coups de boc de bière. Mais rien de ce qui se passait dans la salle ne pouvait le distraire. Il scrutait ses doigts avec attention.

    Son auriculaire gauche s'en alla gratter son index droit sans qu'il ait rien demandé. La vue de cette action ridicule lui tira un gloussement aviné qui fit tourner la tête de plusieurs ivrognes de la taverne. S'il avait été dans son état normal, le Maudit eut remarqué dans leurs yeux une lueur de mépris pour cet être qui tenait si mal le vin. Seuls deux pichets vides ornaient sa table.

    Mais Mekren subissait autre chose qu'une habituelle crise hétyllique. L'alcool avait dissous sa maîtrise du corps de Paulin, et c'était la volonté de son hôte focé qui contrôlait les trois quarts de sa physionomie. Un seul cerveau pour deux consciences, l'esprit de Mekren comme celui de Paulin avaient déjà perdu toute cohérence.

    Paulin s'amusa à jeter sa jambe gauche dans la table. Sa force étant non négligeable, celle ci se souleva de terre et retomba en se fracassant un mêtre plus loin. Mekren battit des mains comme un enfant au spectacle et eut un rire ridicule. Cette fois, toute la taverne s'étaient retournée sur lui. Mekren n'en eut cure et entama une série de bruits de bouche dégoûtants. Paulin prit le contrôle de sa main droite et eut envie de se rendre compte des effets de la gravité sur un pichet de vin. Il se saisit d'un pichet plein sur la table voisine et en renversa le contenu sur l'homme à la carrure de taureau assis là.

    L'individu déjà rouge de vinasse tourna au cramoisi. Avec un hurlement de rage, il se jeta sur le Maudit. Mekren, ne se rendit pas compte que le colosse qui l'enserrait de ses bras risquait de lui briser les côtes. Il ne sut que s'amuser de la situation que sa réaction à l'alcool avait provoqué. Toujours embrumé par le vin, il fit sortir sa langue de la bouche et la mâchonna d'une manière si lamentable que le géant déserra son étreinte un moment, étonné par la réaction fantasque de son agresseur. Paulin, lui, à la vue des yeux exhorbités de son adversaire, voulut tester leur résistance. Deux doigts tendus, il enfonça profondément ses ongles dans la cornée du géant.

    Celui-ci hurla de douleur, le visage ensanglanté par l'oeil gauche fraîchement crevé. Voyant l'échaufourrée dégénérer, se jetèrent sur les deux opposants et les immobilisèrent de leur mieux pour prévenir l'inévitable bain de sang. Paulin porta ses doigts sanglants à la langue que Mekren agitait imbécilement pour produire des sons ridicules. La petite frappe fut très déçue d'apprende que c'était le Maudit qui contrôlait la zone du cerveau qui transmettait le goût. Il aurait tant voulu connaître le goût du sang des autres...

    Le corps de Paulin était connu de la maison, et cela sauva certainement le Maudit. On le conduisit à la paillasse qu'il occupait dans l'écurie et on l'assoma pour qu'il cuve son vin sans plus faire de dégâts. Sombrant dans la noirceur bienheureuse de l'inconscience, Mekren ne perdit néanmoins pas ses derniers instants: il prit le contrôle de sa main gauche et enfourna son pouce dans sa bouche comme un bébé. Puis ce fut la nuit.
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  5. #35
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    Un horrible mal de crâne réveilla définitivement le Maudit. Sa cuite mémorable lui laisserait un souvenir tout aussi mémorable, pensa-t-il avec amertume. Paulin non plus ne semblait pas en meilleure forme. Mekren porta la main à sa tête et y tâta l'énorme bosse que les clients qui l'avaient maîtrisé lui avaient laissé.

    Il se mit debout en chancelant, et se dirigea péniblement vers la porte qui donnait sur la rue et, derrière le flot de charriots et de miséreux, sur l'auberge de la Gorgée d'Orge. Il tourna la poignée et reçut la lueur du soleil dans les yeux. l'éblouissement acheva de le réveiller.

    Sentant soudain une odeur peu agréable qui l'entourait, il renifla, puis plissa les narines. C'était lui-même qui dégageait cet apétissant fumet fait de paille moisie, de sueur et d'odeurs chevalines. Il aurait bien eu besoin d'un bain, mais les thermes que Paulin connaissait étaient tous payant, et il ne pouvait se permettre de dépenser le moindre sou plus haut que l'autre tant qu'il n'aurait pas payé Duorok.

    Il était tôt dans la matinée. Il s'en alla dévorer un bon repas chaud quoique grossier à l'auberge, puis prit la direction d'un lieu qu'il avait trouvé dans le souvenir de Paulin. Il avait encore quelques heures avant l'arrivée des mercenaires de zaeFal...


    en direction du cabinet de psychothérapie
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  6. #36
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    [Petite annonce : N'oubliez pas cette taverne n'est pas la jauge a porcs, mais une taverne bien tenue, donc pas mal famee et avec des mets, certes pas gastronomiques mais pas la terniere des souplettes imangables, merci de garder cette image ou reliser le premier poste.]
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  7. #37
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 126
    Un homme, la mine patibulaire, entra dans la taverne, dans la soirée. Cette dernière était bondée, les gens avaient envie de dépenser leur paie dans la boisson et les cartes. Aussi n'eut-il pas de difficulté à passer inaperçu. Son objectif n'était guère vertueux.

    D'un pas assuré, il se dirigea vers une table, y découvrant avec une certaine satisfaction, la personne qu'il devait rencontrer. Encore une différente de la dernière fois. Raison de sécurité, certainement...

    L'homme s'assit en face de son contact, qui s'avéra être une femme. Plutôt surprenant. Il fallait que celle-là soit très douée, pour avoir obtenu cette responsabilité-là. Mais peut lui importait. Le temps de passer le colis, vite fait, bien fait, et le tour était joué.

    Son regard croisa celui de l'inconnue. Des yeux sombres, froids, profondément enfoncés dans leurs orbites, comme pour se protéger des attaques extérieures. Mais un visage dur, émacié, probablement par les substances qu'elle absorbait régulièrement. Un visage effrayant, celui d'une femme qui, par le passé, devait être attirante. Désormais, seule la hargne et l'état de manque lui modifiait ses traits fatigués par cette vie de bohème.

    Une chope à moitié remplie trônait devant la fille. Plate, elle semblait gésir là depuis longtemps. Tout comme celle qui l'avait entamée...

    Sans perdre plus de temps en considérations hautement philosophiques sur la dérive des demoiselles dans ce monde de barbares, l'homme fit glisser le paquet qu'il avait tenu toute la soirée durant, contre lui, sous la table, vers sa vis-à-vis. Qui ne tarda pas à prendre possession du colis. Le paiement, quant à lui, viendrait en son temps. Ce n'était pas à cette manante de lui fournir l'or qu'il attendait pour cette livraison.

    Rapidement, l'homme se leva alors de sa chaise, et, sans un regard pour sa complice inconnue, il s'en fut comme il était venu.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  8. #38
    Bulvaid Invités
    Le vent froid de la nuit s'engouffra par l'entrebaillement de la porte qu'avait provoqué cet homme dont les épaules souffraient toujours de quelques séquelles dues aux récentes blessures non-soignées et au poid de son armure.

    Les quelques clients de la taverne crièrent sur l'homme aux cheveux d'or, mais celui-ci ne broncha pas et referma la porte, tête baissée, après avoir attendu un petit moment comme pour faire provocation. Il avança jusqu'au tavernier, le bruit de ses pas était lourd et sa seule présence jettait un froid à l'assemblée.

    En cette morbide cité de Melandis, les tavernes devaient avoir l'habitude de voir passer des individus étranges, mais l'étrangeté de Bulvaid se résumait d'une fatidique malédiction qu'il cherchait parfois à briser, d'autres fois à protéger. Il ne savait que faire de la rage qu'il contenait en lui et préféra se taire pour l'instant. Lorsqu'il daigna enfin parler, assis devant le tavernier, le silence qu'il avait instoré se romput et les clients reprirent peu à peu leurs discutions.


    " Une bière, dit-il, puis après avoir bû quelques gorgées il invita le Tavernier à se pencher : Où puis-je trouver quelqu'un qui saurait lire les enchantements et malédictions au travers des êtres et des objets, tavernier ? "

  9. #39
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 126
    L'aubergiste considéra le guerrier avec un oeil inquisiteur, même s'il savait qu'il n'en apprendrait sans doute guère plus de la part de cette brute épaisse, qui devait par ailleurs être rapide à la détente.

    "Ma foi", commença le tavernier,"vous pouvez toujours tenter d'aller voir Dame Elondara. C'est la seule, à ce que j'sais, qui doit en connaître un sacré bout en magie. Mais je sais pas vous dire si elle vous recevra, ça non..."

    Considérant l'entretien terminé, et ayant d'autres chats à fouetter, l'aubergiste continua ses va-et-viens incessants derrière le bar, laissant Bulvaid seul.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  10. #40
    Bulvaid Invités
    Le barbare se retourna et remercia tout de même le tavernier qui sembla ne rien avoir entendu ... Il repartit aussi rapidement qu'il était revenu et l'athmosphère glaciale qui le suivait comme son ombre fit de même. La tension qui soudainement s'était établie se relâcha et tous reprirent le cours de leur soirée.

  11. #41
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Ben-j entra dans la taverne de la gorgée d'orge en compagnie d'Arthas.

    L'auberge semblait sortir d'une agitation telle qu'une bagarre ou une tension anormale, à moins que ce ne soit son ambiance habituelle. Ben-j n'en savait rien, c'était la première fois qu'il mettait les pieds dans cette taverne.

    Les deux mercenaires regardèrent autours d'eux: comment distinguer le dénommé Paulin parmi tous les poivrots acoudés au bar et autres guerriers en goguette qui jouaient au carte en sirotant une bière autours d'une table ronde?

    Plutôt que d'attirer l'attention sur lui en faisant une annonce publique, Ben-j préfera opérer discrétement: il alla voir l'aubergiste derrière son comptoir.


    "Bonsoir tenancier, connais-tu un certain Paulin qui séjourne normalement dans l'auberge?"
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  12. #42
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    (HRP: lorsque Ben-J arrive, je suis DEJA rentré du cabinet de psychothérapie, mais avec les problèmes de dispo de Seina, je n'ai pas encore bouclé ce RP.

    Le tenancier leva un oeil étonné sur le mercenaire. c'était la première fois que quelqu'un demandait à voir Paulin. Enfin, ce n'était pas ses oignons. Intrigué quand même, il ne put s'empêcher de rajouter à sa réponse:

    "Il a des ennuis, n'est-ce pas? Ca devait arriver, à force, avec ses frasques... Enfin, vous pourrez le trouver à la table dissimulée dans le coin sombre, là bas. Je ne suis pas sûr qu'il y soit, je ne l'ai pas vu rentrer. c'est Brinda qui s'occupe de ses commandes. Sinon, vous le trouverez à l'écurie, de l'autre côté de la rue."

    Ben-J haussa un sourcil. Déjà qu'aller chercher un contact dans une taverne des bas quartiers n'était pas des plus prometteurs, on lui annonçait que paulin fréquentaity les écuries. Une mission qui promettait. Il demanda, pour s'assurer qu'il avait bien entendu:

    " Vous voulez sûrement dire qu'il est palfrenier?"
    "Bah non, c'est là qu'il dort, tiens. L'a pas beaucoup d'argent, et doit économiser à ce qui paraît. Vous buvez quequ'chose, messieurs? "
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  13. #43
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    "Non je vous remercie.
    Toutefois, Arthas qui semblait avoir le gosier sec -les deux mercenaires avaient en effet peu pris de repos depuis leur arrivée à la guilde- reprit la conversation et commanda une bière.

    Ben-j laissa le tenancier et son acolyte, et se dirigea vers le fond de la salle. Voyant qu'il ne pouvait décemment pas reconnaitre Paulin d'un quelconque quidam, il alpagua la serveuse, au deumeurant, il été vrai fort sympathique, et lui demanda:

    Bonjour ma jolie belle, aurais-tu l'obligeance de me montrer qui est le dénommé Paulin ici? (ici je prends un peu de liberté su la localisation de Paulin et sur son physique, car en remontant tes messages, je n'ai pas réussi à trouver une description de lui.)

    -Certainement, c'est celui que vous voyez vautré sur le banc là-bas, jeune homme.

    Le moine s'approcha de l'endroit que lui avait montré Brinda. Il faisait sombre dans cette partie de l'auberge et l'obscurité cachait le visage de Paulin. Ben-j pu remarquer qu'il semblait être d'origine roturière. Mais plus bizarre dans l'attitude de celui-ci, il semblait faire des mouvements peu naturels, tel un pantin désarticulé et des spasmes le secouaient par moments, ce qui semblait effrayer le moine.

    Ben-j prit la parole:
    excusez-moi Monsieur, êtes-vous celui que l'on appelle Paulin? J'ai quelque chose à vous remettre."

    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  14. #44
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    Mekren savait qu'il n'aurait pas dû recommencer à boire. Il était déjà parvenu à son seuil de tolérance, et ses mouvements commençaient à se faire plus désordonnés. Lorsque le moine l'interpella, il se tourna d'aobrd vers lui avec des yeux ronds, l'epsirt embué par l'alcool. Puis il se souvint que s'il était de nouveau là, c'était pour y attendre quelqu'un. Avec un petit effort de réflexion, il parvint à dissiper les brumes de l'alcool et se souvint. L'homme qui se tenait devant lui et le détaillait avec un air intrigué devait être un des mercenaires de Duorok. il se secoua et héla Brinda. La serveuse s'approcha de sa table, contournant Ben-J avec nonchalance.

    "Tu seras gentille de remporter ce pichet, fit-il en désignant le boc de vin encore à moitié plein. Et à l'avenir, veille à toujours me refuser un deuxième pichet, je réagis mal à l'alcool en ce moment."

    Brinda acquiesça. Elle se souvenait de sa dernière cuite, et ce genre de débordements nuisait à la réputation d'un établissement, fut-il coincé au fin fond des bas quartiers. Enfin, Mekren tourna la face de Paulin vers le mercenaire, et lui répondit:

    "Je suis bien ce qu'on appelle Paulin. du moins pour le moment. Tu dois être un des mercenaires de Duorok, personne d'autre n'aurait pu me faire demander ici. Montrez moi ce que vous devez me remettre, je vous en prie."
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  15. #45
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Ben-j remit la note de Duorok à Paulin.
    Pendant que ce dernier lisait, Ben-j expliqua la situation à son interlocuteur:


    "Duorok nous a parlé d'une mission de protection afin de combattre un mage ou un guerrier si j'ai bien compris, il n'a pas été très explicite. Le tarif est de 100 pièces d'or par jour à me remettre, mais cela doit être expliqué dans la note. Duorok m'a aussi chargé de vous dire que vous devrez payer les deux premiers jours d'avance, soit 200 pièces d'or, sinon vous devrez vous passer de nos services.

    Ben-j marqua un blanc pendant que Paulin lisait toujours, puis il repris la conversation.

    Cependant, j'ai comme le présentiment que cette histoire est très bizarre, limite glauque, si vous acceptez nos services, je vous serai gré de nous expliquer de quoi il en retourne."
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  16. #46
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    Mekren sourit négligemment au moine de derrière la feuille de contrat de Zaefal. Il salua rapidement le deuxième mercenaire qui s'était rapptoché pour en apprendre plus.

    "Vous avez raison, je vous dois des explications. Je vous avouerai que même pour moi, la situation est loin d'être claire. Ce ne sera que la troisième fois en trois jours que je vais raconter mon histoire, mais je suppose qu'il faut en passer par là.
    Je vais faire court, parce que je n'ai pas particulièrement envie de m'étendre sur le sujet. En voilà les grandes lignes:
    La première chose, que vous devez savoir, c'est que je suis mort il y a une bonne dizaine de jours, maintenant.

    Le Maudit fit une pause dans son discours pour regarder l'effet de ses paroles sur les deux mercenaires. Ben-J le regarda d'un air étonné qui fit sourire Mekren. Quant à Arthas, il haussa les épaules, comme s'il acceptait le fait sans s'en préoccuper. Le Maudit reprit donc son discours:

    "Pour être plus précis, je suis mort d'une flèche en plein coeur, de l'autre côté de Féérune. Mon enveloppe charnelle a été détruite, et mon âme aurait dû l'être de même. Néanmoins, je ne me suis pas senti partir. J'ai dérivé dans le néant pendant de longues heures. Et me voilà.
    Ce corps n'est pas le mien. Je suis... Une sorte de conscience parasite. Le Paulin que vous voyez devant vous est mon hôte forcé, avec qui je dois m'efforcer de cohabiter au mieux. C'est extrèmement pénible de vivre une telle situation, car chacun de nous entend les pensées de l'autre comme si elles étaient siennes, et je ne cache pas que Paulin et moi même sommes mal assortis.

    J'ai mené ma petite enquête, et découvert que j'étais victime d'une malédiction qui me forcait à violer d'autres consciences par ma présence. La mort de mon enveloppe charnelle ne me libère pas pour autant, j'en ai déjà fait l'expérience. J'avouerais à nouveau que je ne suis pas tout à fait certain de ce que je veux. Je n'apprécie certes pas cette situation, mais je ne suis pas certain de vouloir à tout prix quitter la vie dès que je le pourrais. Mais je veux mieux comprendre ce qui m'arrive, et découvrir le moyen d'influer sur ma destinée quand l'envie m'en prendra. Pour cela, je dois retrouver celui qui m'a maudit. Le faire parler. et sûrement le tuer. C'est pour cela que vous êtes là: je suis assez doué avec une lame courte entre les mains, et ce corps semble fait pour les manier. néanmoins, l'adversaire est un mage rouge de Thay très puissant dont j'ai réçemment retrouvé la trace. Je ne ferais pas le poids seul.

    Des questions, ou je vous paye et on commençe cette mission? Ah, une dernière chose. Oubliez Paulin, et appelez moi Mekren."
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  17. #47
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Mais c'est une histoire de dingo que tu nous a trouvé là :hein:

    "Bien heu... Mekren.
    Ben-j n'en revenait pas de l'hisoire de Mekren. Bien qu'il se contrefichait du sort des clients de la guilde et qu'il n'était là que pour faire son boulot, l'histoire de Mekren ne laissait pas indifférent.

    Hé bien allons à la recherche de ce mage, n'oubliez pas de me règler et nous partirons quand vous le voudrez."
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  18. #48
    Date d'inscription
    April 2005
    Localisation
    Angers
    Messages
    121
    [Quête d'admission]

    Arrivant de Zaefal,Siegfried alla rejoindre les mercenaires Ben-J et Arthas. L'aubergiste lui fit une description de ces derniers pour qu'il puisse les retouver. Ce fut chose facile.

    -Salutation, je me nomme Siegfried, j'ai un parchemin qui vous est addressé de la part de Duorok comme quoi j'appartiens dorénavant à la guilde de mercenaires de Melandis.

    Siegfried prit le parchemin et le donna à Ben-j.

    --Aubergiste! une bière!

    -Duorok ajoute que je dois vous accompagner dans votre quête qui me permettra d'appartenir vraiment à Zaefal. Aussi je souhaite savoir quelle est-elle.
    Frérot de Shinook, mais pas au niveau RP (sans pitié!)

  19. #49
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    [Quête perso: à la poursuite de Cardun Corsad].

    Mekren regarda le nouveau venu avec une pointe d'étonnement. Il ne s'attendait pas vraiment à voir un troisième mercenaire arriver. Le nouveau venu ne lui plaisait pas particulièrement, mais il émanait de lui une aura de magie qui montrait qu'il maîtrisait quelque peu l'Art. Ces compétences ne seraient certainement pas de trop, tant la quête qui les attendait sentait le risque à plein nez. Il soupira, et reprit une fois de plus son réçit pour que Ziegfried puisse savoir de quoi il retournait.
    Une fois qu'il eut fini, il tenta de scruter l'expression de Ziegfried, mais ne parvint pas à grand chose. Il crut y lire une nuance d'étonnement, ou alors était-ce de l'incrédulité. Quoi qu'il en fut, il n'en avait cure. ils se rendraient rapidement compte de la vérité, s'ils ne le croyaient pas encore.

    Il tenta de se lever, mais ses membres répondaient mal, et il dut s'appuyer au mur de la taverne pour ne pas chavirer. Sans un regard au mercenaires, car cette action aurait certainement brisé le peu d'équilibre qu'il était parvenu à trouver, il leur dit:


    " Messieurs, veuillez me suivre. Je vais procéder au payement, mais mon petit magot ne se trouve pas sur moi. Je l'ai caché quelque part dans l'écurie en face. Les voleurs sont trop nombreux dans les bas-quartiers pour que je puisse me permettre de transporter une telle somme."

    Mekren oublia volontairement de préciser que ces pièces étaient justement le résultat d'une petite semaine de rapines audacieuses. Sur ce, il chancela avec difficulté jusqu'à la porte, sans regarder si les trois hommes le suivaient. Il savait qu'il le feraient, et concentrait toute son attention sur la marche. L'effet de l'alcool se prolongerait encore une petite heure, après quoi il retrouverait toues ses capacités.
    Il arriva enfin à l'entrée de la taverne, et fut soudain pris d'un frisson glacé. devant lui, le flot continu de roturiers qui emplissait la ruelle des bas-quartiers semblaient un obstacle infranchissable tant sa stabilité était compromise. Il saisit le chambranle à deux mains et se retourna avec effort vers les mercenaires, qui le suivaient un pas en arrière, regardant cette épave avec un air mi étonné mi dégoûté. Mekren s'en voulut de devoir se rabaisser à demander ainsi de l'aide, mais la situation lui semblait trop corsée.


    "Depuis que je suis Maudit, je ne tiens plus le vin comme autrefois. Ca n'aurait pas dû arriver.est-ce que l'un d'entre vous voudrait bien me soutenir et m'aider à traverser la rue?"
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  20. #50
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Ben-j n'avait pas eu le temps d'en placer une depuis l'arrivée du nouveau venu. Certes, il avait une note en provenance de Duorok, mais le ton hautain qu'il avait pris pour se présenter et le peu d'importance qu'il semblait tenir de ses compagnons -puisqu'il n'avait même pas pris la peine d'en apprendre un peu plus sur ses nouveaux alliés- n'inspirait pas confiance à Ben-j.

    Et si ce mage survenu à l'improviste n'était pas le mage qui avait maudit Mekren usant d'un sort d'enchantement pour les tromper?


    Ben-j pris la parole et s'adressa à Siegfried: "puisque nous avons un nouveau venu parmi nous, voyons tout de suite s'il est suffisamment capable d'aider notre maudit à traverser la rue"

    Ainsi, Ben-j pourra découvrir la vrai nature du mage: ou bien il était loyal à la guilde et subirait le deshonneur de devoir porter un ivrogne, ce qui en faisait un allié; ou bien il ne pourrait pas s'adonner à une si basse tâche envers un homme qu'il maudissait, ce qui en faisait un ennemi.
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  21. #51
    Prince Arthas Invités
    Depuis le début de l'entrevue Arthas n'avait prononcé aucune parole. Il se contentait de jauger le nouveau venu et Siegfried de son regard le plus perçant. Lorsqu'il remarqua le tic de Ben-J aux paroles de leur nouveau compagnon, il eut un sourire : lui non plus n'étais guère impressionné par le ton prétentieux de Siegfried, mais il fut un temps où c'était son genre de se comporter aussi. Ainsi, il ne tint pas rigueur outre mesure de son manque de considération et ne prit la parole que pour remarquer un détail, d'une voix où perçait une pointe d'ironie :

    "Au fait, je m'appelle Arthas, et lui Ben-j, *enchanté*. Duorok t-a probablement révélé notre nom, mais la moindre des bienséances quand on travaille en commun est de se mettre un tant soit peu au courant des identités de ses compagnons de route..."


  22. #52
    Date d'inscription
    April 2005
    Localisation
    Angers
    Messages
    121
    L'arrivant était de taille et de corpulence moyenne, ces cheveux étant blanc et ses yeux d'un rouge tel le sang frais trompaient sur le comportement de Siegfried, même si ils ne sont pas totalement faux.
    Outre sa tête, on pouvait remarquer une cotte de mailles finement taillée, une épée à une main et demi bien rangée dans son fourreau et une bandoulière comportant des composantes profanes qui informaient les deux mercenaires et le maudit sur les talents de Siegfried.
    L'histoire de Mekren le maudit était presque à dormir debout, mais dans la cité de Melandis, beaucoup de choses sont inhabituelles.
    Mais son étonnement était plus du coté de ce que lui demandèrent Mekren et Ben-J, en effet, traverser une rue n'est pas vraiment un travail pour un mercenaire, mais après tout, ne dit-on pas que le client est roi?


    -Une situation très spéciale, n'est-ce pas? J'espère seulement que vous savez mieux tenir une épée que le vin.

    Un sourire au coin des lèvres de Siegfried annoncait à Mekren que le dernier venu plaisantait.
    Siegfried avait un grand sens de l'honneur, aussi la tache pour le moins impressionnante d'une traversée ne se ferait pas par contre coeur, mais par loyauté.

    Il s'addressa à son employeur

    -Si vous permettez, messire.

    Sans attendre la réponse de ce dernier, il se placa derrière le maudit et aggripa le bras droit de l'enveloppe corporelle de Mekren puis traversa, sa main gauche prête à dégainer son épée bâtarde.
    Il n'y avait guère beaucoup de gens et personne ne se moquèrent des deux hommes, heureusement pour eux.
    Frérot de Shinook, mais pas au niveau RP (sans pitié!)

  23. #53
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    Mekren s'amusa un instant à voir les deux premiers mercenaires tenter de remettre Ziegfried à sa place. Celui ci réagit à leurs sarcasmes voilés sans s'en offenser et vint se placer près de lui, se chargeant de le guider à travers la rue tanguante qui semblait s'ingénier à tenter de le jeter à terre. Après ces quelques pas qui parurent au Maudit d'une longueur interminable, la petite troupe rejoignit enfin l'autre côté de la rue. Ziegfiried lâcha le bras de Mekren après s'être assuré de sa stabilité., et le Maudit poussa la petite porte menant au coeur de l'écurie. Il parcourut lentement les quelques mètres de qui le séparait de la stalle d'un alezan à la robe sombre, piaffant d'ennui et d'énervement. Il se glissa entre l'animal et la paroi du bloc, jusqu'à parvenir au fond du petit réduit. Là, il se laissa glisser au sol et écarta rapidement un tas de paille, avant de se mettre à frotter la poussière qui recouvrait le seuil. Bientôt, ses doigts malhabiles révélèrent un couvercle de bronze terni. fébrilement, les mains de Paulin arrachèrent la boîte du sol, et le Maudit se releva.
    Il l'ouvrit, révélant une petite montagne d'or rutilante. Il avait déjà fait ses comptes, et prit près de la moitié des pièces qu'il réunit dans une bourse qui tapissait le fond de la boîte. Puis, il la tendit à Ben-J.


    "Il y a là pour deux cent pièces d'or, comme l'a demandé Duorok. Vous pourrez recompter ce soir si vous le voulez, mais maintenant, je crois qu'il est temps de nous mettre en route.
    La première étape de notre voyage se trouve ici, à Melandis. La dernière trace de Cardun Corsad, le mage que je poursuis, que j'aie pu relever signalait que notre homme était entré dans Melandis pour aller rendre hommage à Cyric. C'est à son temple que la dernière trace de notre homme à été relevée. Je ne sais pas s'ils savent quoi que ce soit, mais j'aurais néanmoins besoin de toutes les informations nécessaires. Il faudrait que nous allions poser quelques questions aux prêtres , sans les froisser, bien sûr. l'un de vous se sent-il assez diplomate pour cette petite mission?
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  24. #54
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Le comportement de Siegfried avait inspiré confiance à Ben-j. A vrai dire, il en voulait plus à Duorok de ne point s'être déplacé lui même pour présenter le nouveau mercenaire.

    ben-j venait d'écouter les recommandations de Mekren. Enfin, il avait plutôt arrêté son attention sur l'aspect financier.


    "Je ne vais pas vous faire l'affront de compter ces pièces d'or, mais je pense qu'il va falloir revoir les termes du contrat. Je ne sais pas quelles sont les ordres que Duorok à donné à Siegfried, mais s'il ne l'a pas fait, j'en prends l'initiative: puisque nous sommes trois dorénavant, le tarif passe à à 300 pièces d'or, ou il faudra vous passer de l'un d'entre nous."
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  25. #55
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    Mekren grimaça. Il s'attendait évidemment à cette demande, bien qu'elle ne lui fisse absolument pas plaisir.

    "Vous avez raison, je devrais payer plus. malheureusement, mon petit magot risque de fondre très vite à ce rythme là. Je propose ceci: puisque Ziegfried nous a rejoint à l'improviste, je suggère de payer uniquement la moitié de ce que sa coopération devrait rapporter à Zaefal. Si j'ai cru comprendre, il doit d'ailleurs faire ses preuves avec nous pour entrer dans la guilde. J'accepterais donc de payer deux-cent cinquante pièces d'or par jour, et ce pendant quatre jours. je crains de ne pouvoir faire plus, à moins que vous me laissiez le droit de vous voler ce que je vous doit... Le marché vous semble-t-il équitable?"
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  26. #56
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Ben-j n'avait cure des conditions imposées par mekren, tant qu'elles concernaient Siegfried et que lui touchait toujours sa part; toutefois, le moine ne souhaitait pas rendre de compte à Duorok, de ce fait, il ne pouvait pas accepter la proposition du maudit.

    Ben-j allait répondre à Mekren par la négative lorsqu'il se mit à réfléchir...

    Ben-j prit enfin la parole:
    "Donc vous êtes décidé à payer 250 pièces d'or par jour, soit 1 000 pièces d'or pour quatre jour? Humm... Dans ce cas, je pense que nous pouvons accepter les conditions n'est ce pas? Toutefois, le contrat reste le même, nous ne travailleront pas plus de quatre jours sauf si vous êtes décidé à payer plus. En contrepartie, si nous finissons la quête plus vite que prévu, en trois jours par exemple, vous ne payerez que 750 pièces d'or.

    Ben-j marqua une pause et décida d'enchainer rapidement:
    Si vous êtes d'accord avec ça, alors ne perdons pas de temps et mettons nous rapidement en activité. Nous devons nous rendre au temple de Cyric c'est bien cela?"
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  27. #57
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    (HRP: bon, enfin me revoilà, on va pouvoir reprendre un peu. désolé pour le temps de latence, j'étais vraiment débordé.)

    "Nous sommes d'accord. Mettons nous en route rapidement pour le temple de Cyric. Je suppose que vous savez qu'extirper des informations aux prêtres ne sera pas une partie de plaisir."

    Ben-J acquiesca. Mekren rouvrit sa cassette et en tira cinquante pièces d'or supplémentaire, que le moine s'empressa de faire disparaître. Ils n'avaient plus rien à faire à cet endroit, aussi commençèrent-ils à lever le camp, Mekren encore légèrement déstabilisé par l'alcool qu'il avait absorbé. Sortant de nouveau dans la cohue de la rue, ils se dirigèrent à pas pressés vers le temple de Cyric.
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  28. #58
    Bouliiar Invités
    Venant du port

    La traversé des Bas Quartier n’avait pas été un voyage très agréable, mais fort heureusement plutôt bref. La Taverne correspondait au attente de Bouliiar : bien que populaire ce n’était pas un troquet infâme, tant qu’on ne s’attardait pas trop sur de discrets détails…

    Entrés dans la grande salle, après avoir soigneusement évité l’escalier du Carnotset, Lies et Bouliiar prirent place pas trop loin de la sortie, pour bénéficier de l’air frai provenant de la porte. Comme à cette heure ci les clients n’étaient pas nombreux ainsi une serveuse vint rapidement prendre leurs commandes. Elle parut intriguée par la mise du mage et de la vampire, qui différaient tant des frusques des habitués de la taverne. Son sens professionnel reprenant le dessus elle nota, avant de repartir en cuisine, le petit déjeuner de Lies, puis celui de Bouliiar, soit de la bière légère, des œufs et de la viande salée.


    « Que diriez-vous, Lies, si je vous montré, en attendant notre commande, ce que quelques petits sorts de prestidigitations peuvent faire comme merveilles ? »

    Devant l’assentiment de la noble vampire, le mage rouge sortit d’une de ses bourses à composant une longue plume. Il la présenta à Lies puis après quelques murmures et passes cabalistiques, un halo engloba la plume qui se transforma en un magnifique lys. La fleur, bien que petite, était remarquablement fraîche et belle, et d’un blanc velouté. Il la présenta à l’elfe pour qu’elle en hume le parfum, puis la tenant devant lui il pointa le doigt sur elle et lâcha une syllabe. Un minuscule rayon de givre en parti qui vint englobé le lys, le nacrant de son froid. Il le tendit à Lies qui l’observa attentivement, ainsi la fleur avait l’air d’être un objet d’art incroyablement ciselé, qui en plus n’avait pas perdu son parfum. Satisfait, Bouliiar continua sur sa lancé et invoqua une illusion mineur qui fit chatoyer d’innombrable couleurs la table à laquelle ils étaient assis.

    La serveuse revint, portant les commandes sur un plateau, vers les singuliers clients qui étaient devenu les points de mir de nombreux autres clients présent.

  29. #59
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages
    585
    Lies applaudit à toutes ses merveilleuses illusions puis regarda d'un oeil bizarre le contenu de son verre. N'osant guère y toucher, elle l'offrit à Bouliiar et se commanda un jus de fruits bien frais qui ravi ses papilles.
    Après avoir copieusement mangé, ils se partagèrent l'addition et Lies proposa de quitter ce lieu pour se diriger vers son domaine. En effet, elle avait hâte de retrouver toute sa petite famille et avait une grande envie du dessert que son mari avait crée : une glace.

    Tous deux sortirent de ce lieu et se dirigèrent en direction du havre bourgeois, ils croisèrent nombreuses personnes mais surtout des travailleurs, il était l'heure pour eux d'aller gagner leurs vies. Lies trouvait ce paysage magnifique, certains lieux fesaient même penser à un temps révolu. Melandis semblait parfois être figée, hors temps ou même hors espace temporel.

    En chemin, ils cueillirent de jolies fleurs pour la boutique et le domaine et firent un bout de chemin en compagnie d'un écureuil qui courait de branche en branche. Lies aurait aimé l'adopter mais la petite troupe était déjà assez nombreuses comme cela et rien n'était plus beau que la liberté pour cette petite bête rousse.

    Le domaine était proche et Lies s'impatientait de plus en plus, Bouliiar en avait du mal à marcher à son rythme.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  30. #60
    Nithep Invités

    Le soir tombait tout juste comme un bas de soie le long d'une jambe de ribaude dans la Taverne, et la salle principale était pleine à craquer.
    Assis sur le comptoir, un menestrel grattait nonchalament sa mandoline en fredonnant des grivoiseries chantées à l'adresse d'une des serveuses particulièrement mise en beauté par Dame Nature. A côté d'eux, un groupe de soldats à la mine patibulaire terminait ses consommations avec le regard taciturne des fins de permissions. Chacun contemplait le fond de sa chope sans mot dire ni entendre la musique du barde.

    Près de l'âtre, un ogre et deux demi-orcs négociaient une partie de carte que le petit géant commentait bruyament dans la langue gutturale des peaux vertes. Visiblement l'un des rejetons de Gruumsh trichait copieusement puisque le tas d'or à côté de lui grossissait au fur et à mesure que s'avançait la soirée.

    Dans le coin suivant, un drow attablait maltraitait son svirfneblin avec un sourire amusé, l'obligeant à lui retirer ses bottes pour les cirer. Le fait qu'il lui assène régulièrement des coups de pied dans le ventre ne falicitait pas la taille du malheureux gnome des profondeurs.

    Un peu plus vers l'entrée, en revenant vers les joueurs de cartes, une elfe, une halfelin et deux hommes commentaient une carte déchirée avec intérêt, sans se préoccuper du reste de la salle. Visiblement ils semblaient converser sans se disputer sur le trajet à suivre une fois rendus à la position de ladite carte.

    Se rapprochant encore du comptoire, une serveuse grande et maigre, aux cheveux noirs crasseux observait un nain et un demi-orc attablés qui se livraient à un bras de fer en s'insultant avec créativité sans pour autant donner dans le littéraire. A en croire le peau-verte, le nain était le rejeton gluant d'un gobelin et d'une limace géante, tandis que le barbu des montagnes prétendait que son adversaire avait ingéré une grande quantité de crottin de troll fermenté, et qu'une bonne partie était restée collée à ses dents. Tout ceci ne donnait l'avantage à aucun des deux dont les fronts suaient à grosses gouttes.

    Dans le coin près de la porte, un individu louche, enfermé dans une sorte de robe à capuchon noire comme la nuit et brodée de fil d'or. Il observait la salle d'un regard inquiétant noyé dans l'ombre du dessus de sa capuche en terminant une chope d'un liquide indéfinissable.

    Enfin de l'autre côté de la porte d'entrée, un homme musclé à outrance, torse nu, une hache posée sur le mur derrière lui, sirotait une pinte de bière de taille impressionnante tout en profitant de la courtisane qui était assise sur son genoux sans vraiment s'y intéresser.



    Le demi-orc déjà bien riche posa une carte en jeu, et l'ogre posa son jeu, l'air maussade. Il glissa ses dernières pièces d'or devant son adversaire et commença à pleurer à chaudes larmes. Le troisième joueur quand à lui grogna mais serra la main de son adversaire ... pour saisir son poignet : des cartes tombèrent à terre et «Tricheur!» se répercuta contre les murs de la tavernes, toutes les têtes se tournant vers la table de jeu.

    L'elfe noir ricana :

    Il ne doit pas être très fin s'il a besoin de tricher pour battre un ogre.
    Ce dernier n'apprécia visiblement pas la remarque car il saisit la table de jeu et la lança sur le drow, lequel plongea sous la sienne, bousculant son svirfneblin pour la peine. Ce dernier roula à terre et faucha au passage la halflin et l'elfe, ainsi que leur table.
    Hé minable! La carte!
    Effectivement, l'humain avait raison, la carte qu'ils examinaient avec son homologue et les deux aventurières avait été déchirée dans la chute, et au moment où le drow dégainait son cimeterre pour parer les coups de table de l'ogre, son serviteur prenait la raclée de sa vie à coup de knout.

    Le demi-orc accusait de tricherie ramassa ses gains et tenta une fuite, mais son congénère cria rattrapez-le!, chose que tenta le barde en abattant son instrument de musique sur son crâne, créant un accord assez cocasse.

    De son côté, la serveuse la plus en chair tentait de retenir les coups de l'ogre, et hérita d'un revers de main au passage, alors que le second humain, par galanterie ou par besoin de se faire remarquer, vint lui prêter main forte de ses sorts.
    Malheureusement, entropiste de son état, il fit pousser des poils verts sur le corps de la malheureuse que sa collègue vint tenter de mettre à l'abri. Rebaffe de l'ogre qui n'appréciait pas, je cite : qu'on vienne le déranger pendant qu'il faisait taire les moqueurs, fin de citation.
    La serveuse désormais velue éclata en sanglot et sa collègue frappa l'entropiste qui était déjà en train de tenter de réparer ses bêtises : une flèche acide vola à travers la taverne et traversa la chope de l'individu louche, lequel se leva comme foudroyé sur sa chaise et commença à agiter les mains en racontant des choses incompréhensibles mais certainement désagréables.

    Un rot violent partit de sa gauche alors que l'homme torse nu bousculait sa compagne de la nuit à terre en saisissant sa hache ...

    Dire que tous les soirs c'était la même chose ...

Page 2 sur 18 PremièrePremière 123412 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] La taverne de la Taie Dorée
    Par Saiko dans le forum Entrée dans la ville
    Réponses: 446
    Dernier message: 06/12/2016, 21h55
  2. [Bâtiment] Taverne du chat-pitre
    Par Lothringen dans le forum Les Olympiades de Manost
    Réponses: 29
    Dernier message: 02/12/2008, 11h29
  3. [Bâtiment] La Taverne des Bas-Quartiers
    Par Walar dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 153
    Dernier message: 30/01/2005, 00h18
  4. Discussion à la taverne de la Bienveillance
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 21
    Dernier message: 26/08/2003, 01h34

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231