Page 1 sur 20 12311 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 594

Discussion: [Lieu-dit] Le cimetière de Lumenis

  1. #1
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    Le cimetière de Lumenis est localisé à la frontière entre le quartier des taudis et celui du gouvernement.

    Les grilles de fer forgées qui y donnent accès s'ouvrent sur de magnifiques allées soigneusement dessinées.

    Le cimetière est calme, l'atmosphère paisible et le silence seulement troublé par le chant des oiseaux.

    Au centre de chaque section du cimetière se dresse un majestueux sycomore, l'arbre symbole de la mort.

    De part et d'autres des allées, magnifiquement disposées, s'alignent les tombes des chers disparus de Lumenis, permettant aux familles de venir s'y recueillir en toute quiétude.

    Au centre du cimetière, se dresse la statue de Kelemvor, le dieu des morts, entourée de torches à la flamme bleue. Ces flammes magiques, sensées guider les morts vers le repos éternel, ne s'éteignent jamais.

    Aux pieds de la statue de Kelemvor se trouve un autel où les suppliants peuvent venir déposer leurs offrandes au dieu.

    Le cimetières se divise en 6 sections distinctes.




    Les catacombes

    L'entrée des catacombes est creusée dans le mur nord du cimetière. Les catacombes sont sinistres, humides et froides. Il y règne une atmosphère malsaine et les rats y pullulent. Ce sombre lieu sert aux Lumeniens pour entreposer les cadavres de leurs ennemis vaincus, monstres ou autres.
    Ils y sont placés dans des ossuaires ou des alcôves creusés dans les murs.
    Les soldats chargés d'y ammener les cadavres refusent de s'attarder plus de temps qu'il ne faut dans ce lieu car on dit que l'odeur putride qui s'exhale des cadavres en décomposition est à ce point insuportable que même une goule refuserait d'y "vivre".
    Dernière modification par Galathée ; 03/07/2014 à 15h39.
    New Barbie Order - CEO

  2. #2
    Roborune Invités
    Suants soufflants, ils arrivèrent au cimetière. Le merceniare pesait son poids, et Roborune n'était déjà par très robuste, alors avec un bras en moins ou presque... A l'entrée, ils s'arrêtèrent un isntant et reprirent leurs souffles. Sur leur droite, ils entendirent un bruit de pas précipités. Hum, aps sidésert que ça, mais ils ne cherchèrent pas à en savoir plus.

    Après avoir repris son souffle, Roborune demanda:
    _ Bon, alors, quelle direction?
    _ Par là-bas, fit Link avec un geste de la main, au Champ d'Honneur. Le premier Filamp est tombé en défendant Lumenis.

    Cette évocation de Filamp tel qu'il l'avait connu comme ami le laissa songeur, et ils arrivèrent aux tombes de marbre blanc sans avoir échangé un mot de plus. Ils s'arrêtèrent devant l'une des plus récentes, et déposèrent la dépouille à terre. Ils entreprient alors de déplacer la dalle, surlaquelle était gravé quelques mots en l'honneur du défunt:


    " Ci-gît Filamp, Président de Lumenis, mais toujours présent dans notre esprit."

    Roborune fut quelque peu étonnée en apprenant de la sorte que celui qu'elle avait tué avait été président. elle lança un regard à Link, mais il était trop absorbé. Leurs efforts conjugués et répétes finirent par venir à bout de la dalle qui se déscella. Link descendit alors dans le tombeau, et Roborune lui fit passer le corps, et il le plaça dans le cercueil.

    Puis il remonta et ils replacèrent la dalle. pendant que Roborune s'éloignait, Link resta un instant devant la tombe, en proie à d'étranges sentiments. un peu comme si c'étaient deuxpersonnes différentes qui reposaient sous la même dalle, et dans un seul corps, comme étranger. Il rejoignit Roborune un peu plus loin, assise sur un banc, un peu hébétée en pensant aux événements de cette nuit tumultueuse. ils se remirent en marche ensemblr, avant de se séparer, lui pour regagner ses pénates, et elle pour retourner à la Bienveillance où elle avait toujours sa chambre.

  3. #3
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Ayant quitté la chapelle d'Ilmater, le groupe de Garfield et Mornagest arriva au milieu de la nuit aux portes du cimetière. Les grilles étaient bien entendu fermées, mais Garfield connaissait un endroit où une brêche dans la clôture avait été pratiquée il y bien des années de cela par des gens peu soucieux du repos des morts.

    Une fois arrivés au couvert du massif d'arbres qui se trouvait au centre de l'immense cimetière, le groupe s'arrêta, et Mornagest installa Zéphirah précautionneusement le dos contre un grand chêne.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  4. #4
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 125
    [Quête : le châtiment de l'Aube]

    Il règnait ici un silence parfait. "De mort", songea Mornagest avec un certain humour glacial. L'idéal pour entreprendre un interrogatoire qui s'avérait loin d'être facile. Tant mieux. Mornagest avait hâte de reprendre son rôle de tueur sanguinaire, rôle qu'il n'aurait sans doute jamais dû quitter.

    "Bon. Il est temps de reprendre notre conversation de ce soir, ma chère amie", déclara-t-il à l'adresse de la prêtresse de Lathandre, toujours hébétée par le somnifère de Garfield. "Vous vous rappellez mes recommandations ? Je pense que oui. Alors, montrez-vous sage, et je n'aurai pas à vous découper les doigts un par un...".

    Il ponctua sa phrase d'un sourire sardonique.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  5. #5
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]</span>

    Agrippa avait maintenant un réel sentiment de malaise en observant Mornagest, et priait pour que celui-ci ne mit pas ses menaces de torture à exécution. Il n'approuvait pas la pratique de la violence en général, mais l'idée d'appliquer de manière méthodique des sévices à une personne jusqu'à obtenir l'effet recherché le révulsait.

    S'il avait parut cautionner les menaces de tortures, c'était uniquement parce qu'il espérait secrètement que la menace seule suffirait à faire parler la prêtresse.


    *D'ailleurs, à quoi sert de résister à la douleur, si ce n'est pour gagner du temps? On finit toujours par craquer, tôt ou tard, et dans un état plus ou moins piteux en fonction du temps passé entre les mains des bourreaux. Même ceux qui ne savent rien parlent sous la torture... la chair est faible,* pensa-t-il.

    Mais la prêtresse lathandrienne ne paraissait pas en être arrivée au même degré de sagesse.

    -Je ne dirai rien... autant m'achever tout de suite, démon, cracha-t-elle au visage de l'ambassadeur mélandien.

    <span style=\'color:gray\'>HRP : couleur de la prêtresse = blue / couleur du prêtre lathandrien = OliveDrab
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  6. #6
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 125
    [Quête : le châtiment de l'Aube]

    L'ambassadeur sourit à ses compagnons, cette fois. Cette impétueuse prêtresse ne connaissait rien des arts de provoquer la souffrance. N'entendant aucune protestation de la part des luméniens, Mornagest répliqua :

    "Très bien. Je vais m'assurer de la véracité de vos paroles !". Il s'approcha d'elle, et, après l'avoir giflé à deux reprises, il lui envoya un direct dans les côtes.

    "Un petit échauffement avant de passer aux choses sérieuses", fit-il, ironique. "Mais c'est vous qui voyez quand se terminent les réjouissances", ajouta-t-il.

    Il lui tira la tête en arrière, par les cheveux, et appliqua ses pouces sur les yeux fermés de la prêtresse. Il appuya ensuite, fort. Elle hurla, mais ne demanda pas grâce. Pas encore...

    Les trois autres observaient le "spectacle" en silence, chacun avec des sentiments différents. Mornagest devinait lesquels. Mais il n'en avait cure. Ils devaient, coûte que coûte, pouvoir sortir de ce traquenard à grande échelle. Dut-il assassiner la moitié de la ville pour cela.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  7. #7
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    HRP :
    Dut-il assassiner la moitié de la ville pour cela.
    c'est le chat qui va être content :notme2:
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  8. #8
    Zéphirah Invités
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    La voleuse n’avait pas le plaisir malsain adéquat pour se distraire des spectacles de mise à mort, de séance de torture. Mais elle devait admettre que la prêtresse n’aurait pas trouvé meilleur sort entre ses mains, et qu’elle suscitait en elle une haine bien justifiée.

    C’était une étape à laquelle ils devaient se soumettre, et elle ne pouvait qu’espérer cette acceptation chez certains, qui jusqu’à présent se conduisaient plus comme des sots pleins de doutes et de remords.

    Immobile, elle attendait de son poste d’observation, silencieuse comme toujours.

    Aucun être pensant n’était capable de supporter jusqu’à un certain degrés de douleur, et l’elfe espérait que l’ambassadeur y parviendrait bientôt, accélérant la cadence.

    Elle tenta d’ignorer la présence de malaise chez certains, et se contenta de ruminer ses funestes pensées.

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Garfield sentait quelque chose d'étrange. Un peu de pitié, aussi bien pour la lathandrienne que pour le mélandien. Elle, caricature d'héroine à la foi aveugle pensant la protection de Lathandre au dessus de tout. Lui, caricature d'esthète macabre, s'amusant avec des morceaux de chairs et des gouttes de sang comme une tique dans le pelage d'un molosse...

    Un dégoût soudain le prit. Il sentait bien que quelque chose clochait dans cette scène, mais quoi? D'un coup, il ne souciait plus que la prêtresse meurt, ou même qu'elle parle. Une lassitude immense l'étreignait. Une fois tout cela fini, s'il survivait, il devrait prendre du recul, car il avait vaguement l'impression de ne plus savoir qui il était.

    Mais en attendant, il fallait quand même tenter d'aider la prêtresse, histoire de garder un tant soit peu d'humanité et ne pas devenir comme la tique mélandienne.


    Ecoutez, quoi qu'il arrive, je ne pourrais pas le retenir. Ne jouez pas la brave, dîtes nous ce que nous devons savoir, et vous verrez a nouveau les beauté de Lathandre demain. Si vous ne parlez pas, seule Séluné vous verra mourir...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  10. #10
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le châtiment de l'Aube]</span>

    La prêtresse avait visiblement choisi la voie de la douleur. Lorsque son regard croisa celui de Garfield, le voleur put lire au fond de ses yeux sa détermination à ne pas faciliter la tâche de son bourreau.

    Mornagest avait interrompu un instant son travail de persuasion. Agrippa, qui s'était entretemps rapproché, mit à profit ce répit pour pousser en avant le prêtre lathandrien, lequel s'agenouilla auprès de la prêtresse et commença à lui parler à voix basse.

    L'ambassadeur mélandien fut quelque peu surpris de l'initiative d'Agrippa, mais ne chercha pas à l'en empêcher.


    *Après tout, s'il m'évite d'avoir à la couper en morceau, ce n'est pas plus mal,* pensa-t-il.

    La discussion entre les deux lathandriens prisonniers tournait au monologue, la prêtresse refusant de parler à son ancien équipier. De plus, la douleur avait fait son effet, et elle préférait reprendre son souffle plutôt que de le gaspiller à répondre au prêtre.

    Plusieurs longues minutes passèrent, au terme desquelles Mornagest, ne pouvant distinguer les paroles du prêtre mais voyant que la prêtresse ne disait toujours rien, esquissa un mouvement pour reprendre la séance de torture. Agrippa le saisit vivement pas la manche, et tenta de le retenir :


    <span style=\'color:turquoise\'>-Ambassadeur... s'il vous plaît. Attendez encore un peu. Il a peut-être une chance de la faire parler.


    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  11. #11
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête : le châtiment de l'Aube]

    Pour appuyer les parole d'Agrippa, le prêtre prit la parole:

    Non, attendez, ma soeur vas vous parler. Laissez moi encore un peu de temps.

    Puis il prononça encore quelques mots a la luménienne. Au fur et à mesure de leur conciliabule, les yeux de la jeune femme se firent plus rond, et elle regardat l'ambassadeur mélandien avec terreur. Elle semblait craindre certaines choses plus que la mort, et penser quon pourrait "dégrader" son corps après la mort lui faisait penser qu'elle finirait dans lesplans infernaux.

    Je vais vous parler, mais vous devez me promettre de me laisser partir ensuite.Je quitterait Lumenis, mais j'exige d'avoir la vie sauve et d'échapper a vos.... tortures.

    Mornagest acquiesa de la tête, sans vraiment savoir quelle type de torture la jeune femme semblait redouter avec tant d'horreur.

    L'histoire et complexe, et possède beaucoup de ramifications,mais je suppose qu'il serait plus simple de commencer par le commencement. Le complot est né lorsque...

    Mais la jeune femme fut interrompue dans son discours, ainsi que toute l'asemblée présente. Une lueur intense déchira la nuit, comme si les cieux s'étaient ouverts, et que la fureur de Lathandre lui même descendait sur le cimetierre. Zephirah, la plus éloignée de la prêtresse, fut la moins éblouie. Elle put voir la colonne de lumière frapper précisement la jeune femme.

    Garfield, Agrippa et Mornagest furent tout bonnement aveuglé,mais l'odeur de chair brulée ne les trahissaient pas, et lorsqu'ils purent, après quelques secondes d'une douleur oculaire fulgurante, ouvrir les yeux, ils virent le corps de la prêtresse, hébergeant encore quelques flammes. La pauvre jeune femme n'avait plus forme humaine, ses membres avaient fondus, et il ne restait pas plus qu'une masse de chair fixée sur un squelette calciné, avec de ci de la des lambeaux de peau carbonisées et pleine de cloques. Dans un geste desespéré, Argippa tenta d'éteindre un des brasiers, plus par réflexe, vu l'état de la masse organique brûlée qui se tenait devant eux. Il s'y brula la main gauche. Et leur source d'information était morte...


    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  12. #12
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le châtiment de l'Aube]</span>

    Agrippa hurla de douleur alors que le feu lui brulait la main gauche et enflammait la manche de sa tunique de prêtre. Il l'éteignit instinctivement en se roulant sur la terre meuble du cimetière. Lorsqu'il releva la tête pour comprendre ce qui s'était passé, ce qu'il vit lui souleva le coeur.

    Ce qui restait du corps de la prêtresse achevait de se consumer, et l'odeur insoutenable de la chair brûlée flottait dans l'air, achevant de donner au cimetière des airs d'outre-tombe. Ses compagnons paraissaient sous le choc, et aucun d'eux n'avait prononcé la moindre parole.


    -Un sortilège de quête... c'était un sortilège de quête. Elle allait nous parler, et elle a été frappée par la colonne de feu. Elle était tenue au secret par les dirigeants du complot.

    C'était la seule explication possible, et ses compagnons se rallièrent à cette théorie.

    -Qu'allons-nous faire maintenant? demanda l'elfe, visiblement encore sous le choc. Et d'abord, que fait-on de celui-là? dit-elle en désignant le prêtre lathandrien qui était comme pétrifié devant les restes calcinés de la prêtresse.

    La Mélandienne échangea avec Mornagest un regard significatif, qu'Agrippa interpréta comme étant de mauvais augure pour le Lathandrien.

    <span style=\'color:turquoise\'>-Nous allons l'emmener avec nous, et nous le remettrons aux autorités... Il n'est pas question de le toucher. Je lui ai promis qu'il aurait la vie sauve s'il parvenait à faire parler la prêtresse... et il n'a que trop bien rempli sa part de marché.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  13. #13
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 125
    [Quête : le châtiment de l'Aube]

    Eblouit par l'intensité de l'éclair enflammé qui se déchaîna juste devant lui, Mornagest mit plusieurs secondes à recouvrer la vue. Lorsqu'il se rendit compte de ce qu'était devenu la prêtresse, il fut lui même dégoûté par la bouillie infâme qui désormais s'étalait à ses pieds.

    Reprenant son souffle, il écouta la proposition d'Agrippa. Il était déçu, mais il savait qu'ils ne pourraient espérer obtenir un autre résultat en faisant parler le prêtre.


    "Nous devrions partir, alors. Mais où allons-nous ? Et qui le remettra aux autorités ? Nous sommes tous connus des services de sécurité en ville..."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  14. #14
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]</span>

    -Il nous faut nous arrêter pour nous reposer... Nous avons tous subis des blessures plus ou moins graves dit Agrippa en lorgnant sur sa main brulée. D'ailleurs je n'ai plus d'énergie divine en réserve à mettre au service du groupe.

    Agrippa examina les alentours. Un imposant édifice funéraire en grès rouge s'élevait à une vingtaine de mètre du chêne autour duquel le groupe était assemblé. Se cacher des éventuels regards indiscrets et des intempéries au sein de cette structure ne serait pas trop difficile.

    <span style=\'color:turquoise\'>Que pensez-vous de nous abriter dans le mausolée, là, derrière-vous? Il nous suffit de choisir dans quel ordre nous prendrons les tours de garde.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  15. #15
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Bon, laissez le moi alors, je n'ai pas réellement sommeil.

    Garfield se mit donc à l'aise, s'addossa une stèle, et commença a frotter de la terre sur ses épées courtes afin de les nettoyer du sang qui salissait la lame. Alors que sescompagnons partaient se reposer, il commença à ressasser tout ce qui s'était produit depuis son arrivée a Luménis.

    Pas de quoi être fier sur ces derniers jours. Il faisait a proprement parler n'importe quoi. Peut-être un retour en arrière lui serait-il profitable? Il envisageait deplus en plus la possibilité...

    Mais enfin, il n'etait même passur d'en sortir vivant, alors autant se concentrer sur leprésent, et river ses yeux sur ce prêtre...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  16. #16
    Astaldo tarkil Invités
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Dans un autre monument funéraire, plus petit, plus modeste. PResque pauvre même si l'on sentait toute l'émotion de ce lieu de mémoire. Dans ce petit édifice deux hommes attendaient, non pas pour tuer le temps mais pour tuer tout simplement.

    Astaldo et Kynes avaient un moment penser faire du feu mais l'ancien chef des SRL avait dit non. Pas en ces lieux. Ils avaient retrouvé la trace de leurs anciens prisonniers ainsi que d'autres personnes plus ou moins notables avec aisance dans la ville. Ils escomptaient les suivre et profiter du tumulte qu'ils créeraient pour s'infiltrer plus facilement là où l'intrigue se terminerait. Mais pour le moment ils attendaient.

    Emmitoufflés dans leurs pèlerines ils n'avaient pas assisté à la mort spectaculaire de la prêtresse, ce qui leur importait était de garder un oeil sur le monument funéraire d'en face

    Kynes, un des fidèles de la première heure qui avait épaulé Astaldo autant de fois que ce dernier l'avait entraîné personnellement, tout du moins jusqu'à la perte de son groupe dans un accrochage avec des contrebandiers, se risqua à formuler la demande qui le taraudait.


    Maître, qui était cette Maikagondiel ? Et ce Thafir ? Pour partager cette tombe ils devaient être proches, mais l'épitaphe de la femme doit bien faire le triple de celle de l'homme. Et je ne comprend aucun des deux langages usités.

    Son compagnon s'ébroua en frémissant à cause du froid et répondit après un coup d'oeil appuyé sur les inscriptions.

    Ce n'est pas étonnant. Celle de la femme est faite d'elfique. En gros elle dit que cette jeune femme était aussi belle que la façon dont elle est morte, dans la dernière étreinte que lui offrit son compagnon. Son âme était pure mais son corps souillé par la malédiction que les larmes mâlées lavèrent à jamais. Pour ce Thafir c'est moins poétique et écrit en mandloréen. Une langue rude pour un peuple tout aussi rude. Si je lis bien ce texte cet homme était la fierté des siens et leur dernier espoir avant de se détourner d'eux et de tous les décevoirs. Les siens comme celle à qui il avait offert son coeur. Son nom porte la marque du blasphème et de la trahison mais son bras resta celui du juste.

    Une pause, presque respectueuse.

    Et... Vous les connaissiez ?

    Non, cette histoire est ancienne, plus ancienne que mon arrivée dans la ville de Luménis. L'Elfe était une magicienne, jolie et heureuse commerçcante. Elle donna son amour à l'homme qui était venu pour lui ravir sa tête et parvint à l'aimer autant qu'il l'aimât, c'est-à-dire passionément compte tenu de la nature émotive des Mandloréens. Cependant la mort de l'Elfe rentrait dons une espèce de contrat qui liait Thafir à la cause de son peuple, il devait éliminer une caste de magiciens dont faisait partie Maikagondiel pour que les siens redeviennt libres. Brisant ce paste il fut, à terme, frappé par une mauvaise sorcellerie qui le rongea peu à peu de l'intérieur et le fit devenir pire que la plus cruelle des bêtes. Sa résistance incroyable à la maladie ne fit qu'exacerber la violence de sa folie quand il y sombra. Il tua plusieurs personnes, dont sa compagne, avant d'être finalement tué à son tour. L'elfe fut un temps au repos dans une tombe toute simple tandis que le Mandloréen était conservé à la guilde des mercenaires où il travaillait.
    Avec le changement de gouvernement leurs dépouillent furent mises ensemble dans cet endroit mais leurs noms ne furent que plus vite oubliés. Comme il va de soi pour les gens de valeurs.


    La discussion close les deux hommes en revinrent à leur attente.


    Petit post pour caser Astaldo quelque part, et pour dire à la belle Elfe que son nigaud d'Humain est toujours sien :love:

  17. #17
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    <span style=\'color:gray\'>[HRP : postez si vous le voulez... je m'occupe de vous faire passer une bonne nuit :rigoler: ]
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  18. #18
    Zéphirah Invités
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Encore sous le choc des récents événements, la voleuse n’avait que trop conscience de l’étendue sinueuse du chemin qu’ils empruntaient, accompagné de son lot de malheurs. Plus habituée à faire cavalier seul, elle se moquait de la mésentente qui les liaient, sauf lorsque cela interféraient sur ses buts. Et elle n’avait aucun scrupule à rejeter la faute sur ceux qui, aveuglés par leur bonté, avaient le désir de bien faire.

    Elle en était à ce stade ou elle se languissait de Mélandis, de ses citoyens sans équivoque, parmi lesquelles elle avait appris à suivre sa voie.

    Sous son armure, dont les lanières de cuir qui lui étreignaient les flancs, sa chair criait douleur. Les deux sortilèges qu’elle avait reçus de plein fouet avaient fait des dégâts presque irréparables, et elle avait du mal à s’en remettre.

    Lasse de ses réflexions, elle s’autorisa enfin à prendre un peu de repos, autant pour apaiser la sourde angoisse qui lui étreignait le cœur, que pour son état de fatigue inhabituel. Echouée négligemment contre un pilier, elle se laissa complètement aller, à des mille du mausolée froid et austère qui abritait leur corps.


    Astaldo > j'aime bien cette histoire : p

  19. #19
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Garfield réflechissait dans la pénombre du caveau. Il était plutôt du genre à se lancer dans l'aventure et à se poser des questions ensuite. Il l'avait fait pour les élections à Luménis, et l'avait de nouveau fait après la pièce de théatre.

    Il regarda ses compagnons. L'elfe de lune avait un rictus de douleur accroché au visage, son corps semblait meurtri, mais Garfiels savait que les assassins étaient fait d'un bois dont la sève réparait toutes les blessures.
    L'ambassadeur ne savait plus trop où se mettre. Son idée d'interrogatoire s'était révèlée infructueuse, mais son insistance a faire parler la lathandrienne avait en plus produit un rayon de soleil qui ne manquerait pas de rameuter la moitié de la ville au cimetière.
    Agrippa était fatigué et meurtri. Il essayait tant bien que mal de soulager sa main brûlée avec des simples bandages de tissu. Mais la brûlure du rayon de soleil lui rappellait constamment la puissance de Lathandre.

    Quant à lui... Qu'était-il devenu? Où était-il allé? Que faisait-il ici, au milieu d'un caveau mortuaire, recherché par ses ennemis intimes? Et, s'ils s'en sortait, que ferait-il lui, Garfield, dans une ville qui l'avait élu mais qui ne voulait visiblement plus de lui maintenant. Il se mit a songer à partir. Mais vers où? Il passa en revue leslieux de son enfance, puis pensa a Mélandis et à sa voisine Manost. Mais aucune de ces perspective d'avenir ne le réjouissait. Ilavait ce drôle de sentiment de ne pas avoir de place sur Toril. Ou plutôt, sa place était à Lumenis, mais Lumenis semblait vouloir se débarrasser de lui.

    Quant au prêtre, il priait avec ferveur, terrifié à l'idée de finir comme sa "soeur".


    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  20. #20
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]</span>

    Les membres du groupes étaient répartis dans les différentes parties du mausolée, chacun dans des dispositions d'esprit différentes mais ayant tous le sentiment que leur destin se jouerait d'une manière ou d'une autre dans la journée du lendemain. Garfield était le plus soucieux d'entre eux, en raison du prisonnier lathandrien à surveiller et du premier tour de garde pour lequel il s'était porté volontaire.

    Il jouait négligemment avec ses lames, jetant de temps à autre un coup d'oeil sur le prêtre prisonnier qui s'était finalement allongé sur le sol, après une prière finale à Lathandre. A quelques pas de là, plus proche du centre de la salle principale, Agrippa avait achevé de bander sa main brûlée tant bien que mal, et n'avait pu se résigner à s'étendre pour un sommeil réparateur sans examiner la salle funéraire. Il alluma d'une main avec le plus grand mal une petite bougie de travail qu'il portait toujours sur lui afin de consulter de nuit ses ouvrages et s'avança jusqu'au mur le plus proche.

    Les parois étaient littéralement couvertes de gravures et de fines dorures qui dessinaient sur la pierre rouge des motifs étranges et impénétrables. Au centre de la pièce, un double sarcophage en marbre, blanc par opposition aux marches du mausolée (taillées, elles, dans du marbre noir), était placé dans un espace creusé dans le sol du mausolée, de telle sorte que seule la partie haute du sarcophage était apparente.


    -Curieuse disposition murmura Agrippa. Il n'avait encore jamais vu de sarcophage aussi étrange, les coutumes sépulcrales de sa ville natale d'Eauprofonde étant bien plus sobres. Ces glyphes sur les parois, ce sarcophage, visiblement double à en juger par sa taille... il ne manquerait plus que quelques statues de garde et nous serions dans une tombe digne d'un empereur ricana-t-il sans pouvoir réprimer un frisson dû à l'air nocturne qui s'engouffrait dans le mausolée.

    Délaissant le sarcophage, Agrippa se retourna pour examiner le mur opposé à l'entrée où se tenait Garfield. Là, les motifs dorés et les gravures avaient laissé la place à un mur entièrement lisse, ce qui avait attiré le regard du prêtre. En passant attentivement en revue toute la surface centrale, il parvint à localiser une légère éraflure de quelques centimètres de diamètre.

    Intrigué, Agrippa parcouru ce qui semblait être un glyphe une première fois avec sa main droite pour essayer de trouver des reliefs, puis une seconde fois avec sa main gauche, oubliant que celle-ci venait d'être gravement brûlée et saignait encore malgré les bandages.


    -Imbécile! jura-t-il dans le silence qui enveloppait maintenant le mausolée. Ta main blessée! C'est bien la peine de faire ton malin à essayer de déchiffrer ces satanés inscri...

    Le prêtre n'acheva pas sa phrase. Le glyphe, jusqu'ici à peine visible à la lueur de la bougie, brillait maintenant d'un rouge vif. Pour achever de le glacer jusqu'au sang, il lui semblait maintenant que le rouge passait, à intervalles brefs et réguliers, du rouge vif à diverses tonalités plus sombres de rouge, ce qui donnait distinctement l'impression... non, cela ne pouvait être... l'impression que c'était là un organe vivant, relié à un coeur qui le faisait vivre et lui transmettait une pulsation.

    -Garfield... Venez voir ça... articula-t-il avec difficulté d'une voix rendue rauque par la peur.

    Détachant ses yeux avec difficulté du symbole écarlate, Agrippa se retourna pour chercher du regard le Haut-Conseiller.

    Deux créatures bossues et vêtues de haillons se tenaient à deux mètres de lui, le fixant de leurs yeux jaunes luisant dans la pénombre. Derrière elles, le sarcophage avait disparu, comme happé par le sol, laissant à sa place un trou béant.



    [créatures:
    <span style=\'color:red\'>Blème : For 8 End 11
    Goule : For 10 End 13]
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  21. #21
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Et voila, ça recommence... Pourquoi fallait-il que les déboires s'enchainent se demandait Garfield? Son poignet broyé allait mieux, mais etait toujours douloureux. Il manierait sa lame gauche de son mieux, c'est a drie avec maladresse.

    En un rien de temps, il courru aux côté du prêtre. Il ne comptait pas mourir dans la tombe d'un autre.


    Mornagest, venez ici nous aider! Agrippa, passez en arrière. Votre divinité devrait pouvoir nous aider contre ces horreurs non?

    Heureusement que les morts-vivant se mouvaient lentement...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  22. #22
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 125
    [Quête : le châtiment de l'Aube]

    Alors qu'il s'approchait de l'endormissement, Mornagest entendit un cri repoussant résonner dans toute la tombe, puis, immédiatement après, Garfield appeler à l'aide. Il avait envie de le laisser seul dans ses soucis, mais il avait encore besoin du Haut Conseiller, au vu des perspectives qui les attendaient.

    Vérifiant que personne n'attaquait Zéphirah, il empoigna son épée et fonça en direction de l'appel. Alors qu'il approchait, il sentit une forte odeur de pourriture envahir ses poumons, et, dégoûté, il continua en bloquant sa respiration.

    L'ambassadeur tomba presque nez-à-nez avec une goule, repoussante. Des lambeaux flêtris de chair pendaient encore lamenablement de son visage, tandis que sous le cuir désseché, apparaissaient des restes de muscles atrophiés mais néanmoins puissants.

    Mais ce qui devait provoquer cette répugnante odeur d'outre-tombe, devait être l'ouverture béante dans l'abdomen de la créature, laissant allègrement apparaître ses organes vitaux, qui regorgeaient d'insectes nécrophages.

    Un haut-le-coeur atteint Mornagest, qui n'hésita cependant pas à foncer sur le monstre, tandis qu'il aperçu du coin de l'oeil, Garfield et Agrippa, tous deux plus proches du blême, dont l'état de décomposition n'était guère plus enchanteur que celui de sa compagne défunte.

    La lame de Mornagest fila dans l'air, et atteint du premier coup la créature. Mais la peau, durcie par la dessication, ne plia pas sous l'assaut. Au contraire, la goule attaqua à son tour le guerrier, qui évita de justesse un coup de griffe au niveau de la gorge.


    "Faites attention, ces saletés visent la carotide !", cria-t-il à l'attention des deux autres, avant de reculer d'un bon pas afin d'éviter un second assaut de la goule.

    La partie allait être serrée...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  23. #23
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]</span>

    La lenteur des deux créatures morts-vivantes avait permis à Garfield de secourir Agrippa, lequel eut bien du mal à se remettre de sa frayeur.

    Le prêtre obéit au Haut-Conseiller Luménien en se rangeant derrière lui, utilisant le voleur comme un rempart vivant entre lui et les abominations, ce qui lui laissait le temps d'utiliser ses compétences. Il commença par faire abstraction du combat qui se déroulait maintenant sous ses yeux, et implora dans un murmure son dieu tutélaire.


    -Dénéir, viens à mon aide! Ton serviteur est en grand danger... Les aberrations morts-vivantes sont une insulte à ton nom. Je serai ton bras victorieux, et ton nom retentira parmi les hommes...

    Puis, d'une voix assez ferme pour que ses compagnons d'arme l'entendent distinctement au-dessus du vacarme de la bataille, il récita les phrases qu'il n'aurait jamais cru avoir à prononcer un jour, les phrases apprises par coeur lors de sa formation à l'Eglise d'Eauprofonde, les phrases qui précédaient les prêtres de Dénéir allant au combat:
    -La peur naît de l'ignorance. La défaite se nourrit de la peur. Pas de victoire sans connaissance. Pas de victoire dans la peur! Dénéir, accorde-nous la victoire!

    Son esprit initialement ébranlé avait maintenant assez de stabilité et d'énergie pour lui permettre de combattre. Alors que Garfield parrait de son bras blessé un coup particulièrement vicieux porté par le blème, Agrippa brandit sa main droite devant lui, mettant en évidence la bague frappée du sceau sacré de Dénéir sur son poing serré.

    <span style=\'color:turquoise\'>Arrière, au nom du Grand Scribe!


    Une aura bleutée jaillit de la bague et enveloppa les combattants. Progressivement, les morts-vivants ralentirent, puis, visiblement affaiblis, commencèrent à reculer sous les assauts de Garfield et de Mornagest.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  24. #24
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    [Quête: le châtiment de l'Aube]

    En provenance des taudis

    De toits en toits, Ben-j avait fini par rejoindre le cimetière, l'endroit d'où vraisemblablement était partie cette gigantesque colonne de feu qu'il avait apperçu de son perchoir.

    Ben-j descendit le long d'une gouttière et s'approcha de la grille d'entrée, qui, bien sûr, était fermée. Toutefois, le moine n'eut aucune difficulté à l'escalader.

    Ben-j pénêtra dans le cimetière. Ce n'était évidemment pas un lieu de gaieté et de bonne humeur. L'ombre que les saules projetaient sur les tombes lui donnait un air macabre. Mais qu'attendre de plus d'un cimetière à part qu'il rappelle la mort?

    Ben-j se rapprochait du centre du cimetière, là où les stèles se faisaient plus nombreuses. Au détour d'une allée, il remarqua un cercle calciné.
    *Voila certainement l'endroit où est tombé l'éclair* se dit-il. Il s'approcha discrètement. La colonne avait creusé un cratère, néanmoins, il put distinguer encore les restes d'un corps calciné. La vision de ce corps -dont il était impossible de savoir s'il eut appartenu à un homme ou à une femme- dégouta quelque peu Ben-j qui décida de ne pas s'attarder.

    Ben-j sentait qui touchait au but! Son instinct ne pouvait pas le tromper.
    Il fini enfin par se rapprocher d'un mausolée de couleur ocre d'où semblait règner une agitation manifeste.
    Le moine pénétra dans le monument funéraire et ne vit personne. En s'approchant du fond, il apperçu des ombres. Plus distinctement, il apperçu qu'on se battait. Le mercenaire jaugea rapidement les protagonistes en place: trois hommes et une femme se battaient contre deux mort-vivants. Un peu plus loin, un homme, qui semblait être un prisonnier se tenait accroupi et apeuré. L'un des hommes attira l'attention de Ben-j, il avait une manière très mélandienne de se tenir et de combattre, il ne fit aucun doute qu'il s'agissait de l'ambassadeur.

    Ben-j se dit qu'il n'y avait pas meilleur moment pour intervenir! D'autant que les mort-vivants semblaient s'affaiblir.
    D'une vive allure, il alla se joindre à la bataille. Il bloqua un coup que la goule, dans un dernier effort, destinait à Mornagest -lequel s'étonna de cette aide inopinée- et lui envoya un violent coup de pied qui traversa son abdomen frippé
    .

    Je vous laisse la suite.
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  25. #25
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête: le châtiment de l'Aube]

    Le blême perdait de sa puissance grace au vade retro d'Agrippa. Garfield en profita donc pour lui asséner un maximumde coup, comme son ambidextrie lui permettait aisément.
    Les bras et les lames du Haut-Conseiller se croisaient en un ballet mortel, gravant une croix sur la peau flétrie de l'abdomen de la créature, s'élevèrent a nouveaux, vinrent se planter parallèlement dans le crane putride de l'abomination, se séparèrent a droite et a gauche de la créature, puis assénèrent le coup de grace en prenant les flancs de la créature décatie en tenaille. Sa chair putréfiée, encore plus affaiblie sous l'effet de la prière du prêtre, ne supporta pas ce dernier assaut, et le mort vivant se sépara en deux dans un suintement de diversfluide corporels aux couleurs aussi variés qu'un caniveau près d'une taverne des bas quartiers.

    La prière du prêtre avait fait effet. Mais sur la créature ou sur le bretteur? Le résultat était le même, et agrippa et Garfield se tournèrent vers Mornagest qui semblait avoir reçu l'aide providentielle d'un inconnu.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  26. #26
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Sous les coups combinés de l'ambassadeur et de l'invité surprise, la goule cèda rapidement et s'effondra dans un bruit écoeurant. Les cinq hommes, essouflés par les efforts fournis, se regardèrent pour vérifier qu'aucun d'entre eux n'avait été grievement touché. Mais les regards se concentrèrent bien vite sur le cinquième homme qui s'était si opportunément porté à leur secours.

    D'une taille légèrement inférieure à celle d'Agrippa, mais d'une carrure bien plus solide, l'homme avait des traits durs et impénétrables. Sa maîtrise des arts martiaux était un évidence pour tous après la démonstration effectuée face à la goule. Restait maintenant à savoir son identité et la raison de sa présence à cette heure de la nuit, au milieu des tombes du cimetière. Et la théorie de la coincidence risquait de mal passer auprès du groupe éprouvé par les combats successifs...
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  27. #27
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Garfield scruta le petit nouveau de ses yeux violets perçants. Il ne l'avait pas vu se battre, trop occupé contre le blême, mais son arrivée était pour le moins douteuse...

    Tymora nous aurait-elle amené un nécrophile, un mage fou ou un quelconque pilleur de tombes? Il faut avoir perdu l'esprit pour venir se promener dans les cimetières seul la nuit... Pardonnez mon impolitesse, impromptu camarade, mais qui êtes-vous, et que faites vous ici?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  28. #28
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Tous les acteurs présents dans cette bataille se tournaient dorénavant vers Ben-j, demandant des explications. Le moine allait donc devoir s'exprimer, ce qu'il fit franc jeu:

    "Je me nomme Ben-j Aelandir, je suis moine de mon état, comme vous pouvez le voir à ma tenue, je suis mélandien et vous avez raison, ma présence en ces lieux n'est pas dûe au hasard.

    Voyez-vous, j'ai été mandaté récemment par le conseil pour venir en aide à l'ambassadeur Mornagest. Je suis arrivé sur l'île d'Hélonna il n'y a même pas 24 heures.

    Depuis votre arrestation résultant de l'inssurection lathandrienne, la diplomatie mélandienne est mise à mal. Les évènements ont, bien sûr, été relatés à Mélandis. Or depuis trois jours, les choses se sont envenimées. Le peuple pense que l'insurrection lanthadrienne masque une attaque directe de Lumenis envers la puissance mélandienne! Les difficultés que vous éprouvez actuellement M. l'ambassadeur ne serait en fait que les prémices des difficultés que Mélandis pourrait éprouver. On dit que Lumenis souhaite un arrêt total des rélations diplomatiques avec notre ville et qu'elle aurait passé une alliance avec Manost!

    Il y a deux jours, les citoyens sont descendus dans la rue pour réclamer que le conseil agisse, ce qu'il a fait. Le conseil a levé une énorme armée qui marche actuellement sur Lumenis!
    J'ai personnellement été chargé d'enquêter de l'interieur et de veiller à votre sécurité dans le cas où vous étes toujours vivant, ce que j'ai fait et ferai, car si jamais vous mourrez, la guerre sera inévitable entre Lumenis et Melandis!"

    Bien que la situation tracassait, il est vrai, le conseil, Ben-j avait énormément emphasé son récit afin qu'on ne s'intéressat plus aux fait qu'à lui-même. Cette idée de guerre lui plaisait bien. Il n'attendait maintenant que l'approbation du groupe.
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  29. #29
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]</span>

    Le Mélandien avait parlé avec l'habileté d'un paladin et la volubilité d'un barde, ce qui ne laissa pas de surprendre Agrippa. Mais son histoire paraissait cohérente et, après tout, il avait vu de ses propres yeux ces dernières quarante-huit heures des choses plus difficiles à croire que cette histoire d'envoyé mélandien. Un renfort avant d'attaquer la dernière ligne droite ne serait pas de refus. D'autant que l'homme savait se battre.

    -Ambassadeur, dit-il en se tournant vers Mornagest, je vous laisse juge de ce qu'il convient de faire. Pour ma part, je vais examiner les restes de ces créatures répugnantes et vérifier le sarcophage, pour m'assurer que nous n'aurons pas de nouvelles surprises cette nuit. Nous avons tous besoin de repos.

    Le prêtre tourna les talons et alla se pencher sur les restes des morts-vivants éparpillés sur le sol du mausolée tandis que les autres membres du groupe continuaient la discussion avec le nouvel arrivant. Un air de dégoût sur le visage, Agrippa écarta du pied le cadavre en décomposition démembré par les soins de Garfiled.

    <span style=\'color:turquoise\'>Celui-là ne se relèvera pas,
    pensa-t-il avec satisfaction.

    Puis le prêtre s'approcha du trou béant où s'était trouvé le sarcophage avant le combat.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  30. #30
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête : le Châtiment de l'Aube]

    Encore un mélandien... Moins on voulait les voir, plus il se montraient.Et cette histoire de guerre. Garfield recompta: ils avaient été à la représentation le soir, et dans la même nuit, il avait visité lavilla de sire Galaad, alors que Zephirah libérait Agrippa et Mornagest des griffes d'Astaldo. Ils s'étaient tapis tous les quatre la journée suivant, et s'étaient retrouvé pour combattre les lathandriens cette nuit. En bref, le conflit n'avait débuté qu'il y a à peine vingt quatre heures. Comment les mélandiens pouvaient-ils être au courant depuis trois jours? Les luméniens l'étaient a peine. Ce matin seulement, on avait du annoncer la mort de Garfield. Le haut conseiller nota cela dans un coin de son esprit, et résolu ne pas tourner le dos au mélandien qui tombait trop à pic.

    Puis il décida d'aller examiner la glyphe qui intriguait tant Agrippa avant l'irruption des morts vivants.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

Page 1 sur 20 12311 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Lieu-dit] Le parc verdoyant de Lumenis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les Beaux Quartiers
    Réponses: 900
    Dernier message: 24/10/2016, 15h19
  2. Le Cimetière
    Par Walar dans le forum Le Cimetière
    Réponses: 669
    Dernier message: 20/08/2016, 10h54
  3. [Lieu] Les allées du cimetière
    Par Garfield dans le forum Le Cimetière
    Réponses: 37
    Dernier message: 16/04/2010, 12h48
  4. [Lieu-dit] La Grand'Place de Lumenis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 50
    Dernier message: 08/05/2006, 12h17
  5. [TD] Le cimetière de Lumenis
    Par Aloysius Kelsen dans le forum Les Archives du Cartographe
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/11/2004, 00h55

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231