Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 167

Discussion: [Bâtiment] La maison close des bas fonds

  1. #1
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682

    [Bâtiment] La maison close des bas fonds



    Une des maisons se trouvant dans les bas fonds est un commerce très prisé par la racaille vivant dans ce quartier, ainsi que par d'autres personnes aux moeurs dépravées. Cette maison ressemble à beaucoups d'autres, si ce n'est que l'apparition de jeunes filles en tenue affriolante aux fenêtres est loin d'être rare ...

    La salle d'entrée est décorée de peintures et tentures à caractère érotique et quelques salons dans les pièces annexes permettent aux clients de se détendre, de prendre un verre et de discuter avec les "membres du personnel" ...

    A l'étage se trouvent les chambres, qui sont dans le cas de cet établissement plus un lieu de travail pour les "employés" et de plaisir pour les clients que l'habituel lieu de repos ...

    Ce bouge emploit le "personnel" qui saura satisfaire les moindres fantasmes de sa clientelle ...
    New Barbie Order - CEO

  2. #2
    Astaldo tarkil Invités
    Pour quelqu'un qui rêvait d'atteindre des sommets se retrouvrer devant la maison close de la ville était assez frustrant, mais le travail était ce qu'il était. L'endroit était assez accueillant mais manquait un peu d'entretien quand même, ça faisait négligé. Un petit vent d'Est rendait le tout frisquet et Astaldo dut pénétrer dans le batiment pour chercher à se renseigner. Le contraste de climat fut sidérant, à l'intérieur on étouffait littéralement et le décor était un tantinet plus plantureux, sans perdre trop de temps à la décoration suggestive il arrêta une jeune fille qui le croisait sans y prêter attention.

    Excuse-moi, je cherche Libra, tu connais ?

    Laissant le temps à son interlocutrice de congédier son amie Astaldo se permit de mémoriser scrupuleusement les alentours, ça pourrait toujours lui servir. Il était fier de sa conscience professionelle... :notme2:

    Tu vois Aramis, l'important quand on attend, c'est de pas avoir l'air d'attendre, alors fais comme moi et admire le paysage.

    Réalisant que la jeune fille pourrait trouver louche qu'il parle à son chaton il lui jeta un bref coup d'oeil, pour voie ledit chaton suivre un des clients du bordel, en galante compagnie il est vrai...

    Hé ! :hein: C'est pas de ton âge ces choses là, revient là tout de suite !

    Heureusement une des filles qui passait par là le pris dans ses bras et commença à le carresser derrière les oreilles, cherchant d'où pouvait bien venir ce petit intrus. Le monde était décidémment mal foutu, Astaldo aussi il pouvait ronronner en roulant des yeux...

    Alors Mademoiselle, vous me rendriez un grand service en me disant où je pourrais cette Libra, et je me montre toujours généreux pour ceux qui m'offrnt leur aide.

  3. #3
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    119
    La jeune femme qui caressait le chaton était une humaine d'environ 20 ans. Sa robe diaphane mettait très bien sa silhouette en valeur et ses longs cheveaux noirs encadraient un visage aux traits fins et aux yeux verts émeraudes.

    La demoiselle s'approcha d'Astaldo, mais sans lui accorder un regard et sans cesser de caresser le chaton.


    - Je suis Libra. Que me voulez-vous ?
    Pour l'honneur et la gloire !
    Pour faire parler Kali dans le RP : #00CED1

  4. #4
    Astaldo tarkil Invités
    Repêchant Aramis qui se noyait dans le décolleté de la jeune fille il le déposa sur une table pour finalement remarquer qu'il revenait à la charge, se frottant contre Libra en ronronnant doucement :snif: .
    Prenant conscience que leur manège allait certainement éveiller la curiosité des habitués du coin et des employées, qui négligeraient difficilement un grand type muet aux côtés d'une jeune fille crispée, Astaldo sortit la première idée qui lui traversa l'esprit, se remémorant la phrase clé de cette rencontre.


    Hum, oui. Je suis envoyé par le Haut Conseil pour vérifier que l'accueil prodigué par les services publics est à la hauteur de ce qui a été promis :lunette: . Première question, veuillez répondre sincèrement je vous prie, il s'agit d'évaluer votre sens de l'humour. Quelle est la différence entre un vampire luménien et un citoyen mélandien ?

    A ce niveau là ce n'était même pas lamentable c'était pitoyable, mais bon, mieux valait passer pour un gratte papier que pour un suspect.

  5. #5
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    119
    La jeune femme sourit malicieusement avant de répondre.

    - Ils ont tous les deux les dents longues.

    Lançant un regard à gauche et à droite pour s'assurer que personne ne les observaient, Libra entraîna l'homme un peu à l'écart.

    - Bien, vous devez être un envoyé de la capitaine Kali. Je vais vous introduire auprès de Kittyara. Débrouillez-vous comme vous voulez, mais tâchez de mettre la main sur les objets dérobés. Libra cache probablement ces objets dans sa chambre, je l'ai déjà vue prêter beaucoup d'attention à une cassette en argent mais je n'ai jamais pu voir où elle la cachait et encore moins où se trouvait la clé. Arrangez-vous pour rester seul dans la chambre quelques temps et fouillez soigneusement la pièce. Lorsque vous aurez trouvé la cassette, cachez-là et revenez m'en avertir. Je suis souvent ici. Vous pourrez ensuite rapporter la cassette à la capitaine Kali.

    A peine eut-elle terminé qu'une jeune femme passa à proximité. Libra l'interpella.

    - Tiens, ça tombe bien. Kittyara, viens voir un peu, je veux te présenter quelqu'un.

    Kittyara s'approcha. C'était une belle jeune femme, mais de maintien assez provoquant.

    - Je te présente Connor, ton nouveau ... protecteur. C'est avec lui que tu devras "traiter" maintenant.
    Bon, je vous laisse faire plus ample connaissance.

    Libra s'éclipsa, laissant seuls Astaldo alias Connor et Kittyara. Celle-ci, les mains sur les hanche, dévisagea celui qui était censé être son nouveau protecteur d'un air vulgaire.

    - Salut. On fait quoi exactement ?
    Pour l'honneur et la gloire !
    Pour faire parler Kali dans le RP : #00CED1

  6. #6
    Astaldo tarkil Invités
    D'accord. Exactement le type de femmes qu'il n'aimait pas, même Aramis s'était enfui devant elle pour revenir sur l'épaule d'Astaldo. Bon, il était son supposé protecteur, ce qui excluait de partir en courant.

    Bien; vous devez être Kittyara. Mon nom est Connor, et comme l'a dit votre amie je suis votre protecteur. Pour le moment allons dans un endroit plus calme pour converser, la foule nuit gravement aux décisions importantes. Je suppose que vous avez une chambre qui vous est réservée, nous avons certains points à débattre tous les deux.

    Se levant il enjoignit sa nouvelle interlocutrice à lui emboiter le pas.

    J'ai beaucoup entendu de vous dans mon entourage, vos services en ont ravis plus d'un, ça ne vous dérange pas de rester toujours à ce niveau si bas, alors que vous pourriez avoir ce qu'il se fait de mieux ?

  7. #7
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    119
    Kittyara commença à mastiquer une chique de tabac d'un air tout aussi vulgaire qu'à l'accoutumée. Sans l'ombre d'une hésitation, elle mit la main aux fesses de son prétendu souteneur et le mena jusqu'à la porte de sa chambre. Elle l'écouta parler sans pour autant lui répondre, semblant habituée aux belles paroles.

    Lorsqu'ils furent arrivés à la chambre, Kittyara sortit quelques cordes, un fouet et ajusta les miroirs de la pièce avant de commencer à se déshabiller.


    - C'est quoi ton truc, chéri ?
    Pour l'honneur et la gloire !
    Pour faire parler Kali dans le RP : #00CED1

  8. #8
    Astaldo tarkil Invités
    Haussant un sourcil Astaldo commença à se demander s'il avait bien fait de venir ici finalement :heu: . Mais bon, pendant que sa "charmante" amie s'affeuillait il en profita pour voir si elle ne portait pas une chaîne quelconque à laquelle on pouvait accrocher un clef.

    Mon "truc" comme vous dites, c'est les affaires, pas le terrain. Si je suis venu ici c'est pour vous proposer de sortir de ce trou boueux pour les chambres de marbre et les draps brodés d'or. Commencez donc par allez nous chercher à boire. j'ai comme l'impression que tout cela va durer longtemps.

    S'efforçant de demeurer impassible devant une Kittyara pour le moins naturelle le jeune homme entreprit de se détendre et envoya Aramis vagabonder dans la pièce, lui qui était attiré par tout ce qui brillait il ne manquerait pas de trouver une cassette en argent si jamais il la croisait sous le lit ou dans une cachette mal élaborée.

  9. #9
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    119
    Pendant que son maître discutait "tranquillement" avec sa nouvelle "amie", Aramis fit le tour de la pièce, glissant sous le lit, sautant sur les meubles, renverssant l'une ou l'autre chose sur son passage. Pendant ce temps, Astaldo essayait de gagner du temps pendant que son interlocutrice, maintenant complètement nue, venait de s'allonger sur le lit et attendait les instructions de son souteneur. Elle semblait à peine écouter ce qu'il disait, tant elle était habituée aux belles paroles probablement ...

    La situation était assez embarrassante pour Astaldo. Il pu néanmoins très facilement voir que Kittyara ne portait pas de clé sur elle.

    Astaldo était en train de se demander ce qu'il allait faire quand il vit du coin de l'oeil qu'Aramis tenait un objet brillant dans sa gueule ...
    Pour l'honneur et la gloire !
    Pour faire parler Kali dans le RP : #00CED1

  10. #10
    Astaldo tarkil Invités
    Faisant une courte prière en espérant qu'un hypothétique future fiancée, voire épouse, n'apprendrait ce qu'il avait fait, Astaldo se leva, se mit torse nu de façon fort peu galante, voire même pressée, et vint s'asseoir sur le lit, près de la jeune fille.

    Vous avez raison, je parle parle mais j'oublie, l'essentiel, nous ne sommes pas là pour parler sans rien faire.

    Se penchant comme pour ôter ses bottes il recueilli son chaton au creux de ses mains pour observer la trouvaille de l'animal, qui refusait obsitnément de dessérer la mâchoire. Trouver c'est trouver, reprendre c'est voler.

    Nardin' nimhik, saleté de .... :hein:

    Sentant que Kyttiara remuait contre lui il pesta de plus belle, mais contre ses bottes, secouant fermemant le chaton pour qu'il lâche enfin prise.

  11. #11
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    119
    Astaldo secoua tant et si bien le chaton que celui-ci finit par lâcher prise ... faisait un remarquable vol plané par la même occasion ... et finit sa course sur les fesses dénudées de Kittyara, toutes griffes dehors :hein: :notme2: :notme:

    La jeune femme hurla de douleur et leva immédiatement, le chat toujours accroché à ses fesses. Celui-ci finit par lâcher prise et la prostituée pu alors contempler l'étendue des dégâts. Bien que les blessures étaient minimes, elle saignait quelques peu. Elle se tourna vers son prétendu souteneur.


    - Attends-moi cinq minutes, je vais chercher de quoi me faire un pansement.

    Kittyara attrapa une robe de chambre et quitta la pièce, laissant seuls Astaldo et son chaton.

    Astaldo jeta un oeil sur l'objet qu'il tenait. C'était une petite clé d'argent.

    Astaldo disposait d'un peu de temps pour fouiller la pièce, mais il devait faire vite néanmoins ...
    Pour l'honneur et la gloire !
    Pour faire parler Kali dans le RP : #00CED1

  12. #12
    Astaldo tarkil Invités
    Se redressant d'un bond Astaldo attrappa Aramis et le secoua encore un peu.

    Bon chat, maintenant dis-moi si tu as vu la cassette, tu comprends ? La ca-sset-teuh .

    Mraaoarrrglll :..:

    Dépité le jeune homme laissa au chaton profiter d'un repos mérité et commença à taper contre les murs à l'aide d'une babiole de Kyttiara pour voir si rien ne sonnait creux.

    Bon, il est dans la chambre mais pas par terre, à moins qu'il ne soit dans un meuble je vois pas où on pourrait cacher une cassette en argent. C'est pas non plus une boite d'allumettes quand même :8:

    Et il tapait, un peu partout, en haut, en bas, avec figure imposée :happy: , fouillant au passage les divers gros tiroirs mais se concentrant sur les murs.

  13. #13
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    119
    En ouvrant les différents tiroirs, Astaldo finit par tomber sur une belle cassette en argent dont le motif était similaire à celui de la clé. Il eut tout juste le temps de la prendre et de la cacher sous sa tunique avant que Kyttiara ne revienne.

    La jeune femme semblait avoir une idée très précise derrière la tête ... Elle ôta son peignoir, poussa Astaldo sur le lit et entreprit de lui défaire son pantalon ... :notme2:
    Pour l'honneur et la gloire !
    Pour faire parler Kali dans le RP : #00CED1

  14. #14
    Astaldo tarkil Invités
    Ah oui mais non c'est que voyez vous.... et puis aussi.... argh ça chatouille.... :8: :..:

    Tiraillé entre son côté obscur qui lui disait de prendre un peu de bon temps avant de rentrer faire son rapport et son côté lumineux qui lui vantait les mérites d'un devoir accompli sans failles, Astaldo ne savait plus trop où se mettre, ce qui n'était pas le cas de ses mains :notme2: :hein: . Se saisissant une nouvelle fois de son fidèle chaton il l'envoya au loin dans le couloir, en prenant toutefois garde de ne pas trop lever le bras de sorte à ce qu'on croyait que le félin félon courrait prodigieusement vite.

    Moi aussi ça me ferait énormément plaisir chérie mais si je ne m'abuse cette sale bête est partie avec une clef en argent dans sa gueule ou quelque chose comme ça, en tout cas ça brillait et c'était pas gros

    Il avait le pantalon sur les genoux et son caleçon à motifs de castors s'agrippait désespérément de toutes ses coutures aux quelques poils avoisinant son nombril. Ce qui faisait assez mal il est vrai :snif: .

  15. #15
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    119
    Apprenant que le chaton était parti avec une clé d'argent, Kittyara poussa un juron et se rhabilla rapidement.

    - Désolé, chéri, mais il va falloir remettre ça à plus tard.

    Et sans dire un mot de plus, elle quitta la chambre, se lançant aux trousses du chaton.
    Pour l'honneur et la gloire !
    Pour faire parler Kali dans le RP : #00CED1

  16. #16
    Astaldo tarkil Invités
    Se levant d'un bond et remettant son pantalon un peu plus convenablement, Astaldo cala sa tunique sous son bras gauche, la cassette sous le droit et la clé fermement maintenue dans sa main gauche, pour prendre à grandes enjambées le chemin de la sortie. La première fenêtre ouverte ferait l'affaire. Cela fait il hésita, retourner en arrière chercher Aramis et Libra, sur qui planerait des soupçons ? Non, Kyttiara ne pourrait pas grand chose contre elle. Quant à Aramis, il avait fait son choix, il aurait put revenir vers lui.

    Adieu chaton, au pire tu connais le chemin de la maison.

    Espérant de tout coeur que Libra puisse le mettre à l'abri il prit le chemin du centre ville en courant aussi vite que possible. La pluie commençait à tomber. Sale temps pour un sprinter à moitié nu.

  17. #17
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    -Vous voyez, c'est la...
    Ils se mirent à terre immédiatement, cachés par quelques végétations, et heureusement, assez loin de leur objectif.
    Alors que le guerrier allait se relever pour bondir vers une nouvelle cachette, plus proche, Corwin le retint par le bras.
    -Est-ce que tuer est une option ?
    Tous les regards se posèrent sur lui ; les deux enfants, déjà, semblaient terrorisés, tout à coup, par ces mots. Daneghar le fixa, pour lui, tuer des esclavagistes semblait tout à fait normal. Et l'elfe de lune, qui attendait sa réponse.
    -Une fois la-bas, quand tu auras quatre lames sous la gorge, repose toi la question...
    Sur quoi il se sépara du groupe pour avancer. Et quand les petits voulurent eux aussi se relever, une immense main les plaqua au sol, une main de demi-orque.
    -Vous, vous repartez pour la guilde, on n'en a pas pour longtemps... Enfin j'espère...

    Ils rejoignirent Filamp un peu plus loin, cherchant un moyen d'entrée.
    -Il doit bien y avoir une entrée secondaire ! Leurs activités ne peuvent pas toutes se passés par la grande porte.
    -Je l'ai, ton entrée... Dit Corwin en tapotant l'épaule du guerrier.
    Un soupirail se tenait derrière le bâtiment, et les trois sauveteurs s'approchèrent en silence, ouvrirent silencieusement une des portes, et s'engouffrèrent dans le sous-sol.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  18. #18
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Les trois combatants s'engoufrèrent le plus discrètement possible dans le sous sol. Une faible lueur d'une torche au bout du rouleau brillait encore faiblement, mais l'obscurité prenait le dessus dans le reste de la pièce. Parfait, les ombres, l'elfe aimait ça et il savait s'en servir. Il sortit son cimetere en progressant le plus discrètement possible. Une sentinelle ronflait doucement assise sur un vieux tabouret. Les trois complices passèrent devant, quand elle se réveilla soudainement.

    - Hé, qu'est ce que v.... avant que sa carotide ne lie aussitôt plus intime connaissance avec la lame de Daneghar. L'efficacité semi-orque avait du bon. Juste un corps à planquer maintenant, ce qui fut rapidement fait par Filamp et Corwin. Le lieu semblait maintenant désert de toute présence autre que la leur et les colonies de rongeur qui avaient pris possession de l'endroit.

    L'elfe scruta dans les ténèbres, et aperçut un escalier montant vers le rez de chaussée. L'infravision avait du bon au final. Il murmura à ses compagnons:


    - C'est la seule issue que j'aperçois à cet étage. Je pense qu'on a pas trop ne choix. Il faut monter....
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  19. #19
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    -Un elfe, ça entend mieux qu'les autres, non ? Demanda le demi-orque.
    -Oui, pourquoi ça ?
    -Tu voudrais pas écouter ce qu'il se passe derrière la porte ?
    Il posa son oreille contre la porte.

    -Faut se dépêcher, l'patron a dit d'amener la gosse et sa mère au bateau avant quatre heures ! Faut éviter l'aube...
    -Eh ! C'est pas ma faute si ce bordel est mal fichu ! C'est pas moi qui ait mis la réserve au fond !
    -Tu crois qu'on aurait le temps de s'amuser avec avant qu'elles partent pour EauProfonde ?

    Cette phrase fit bondir Daneghar hors du sous-sol, et avant qu'ils n'eurent le temps de s'en rendre compte, un des esclavagistes avaient la tête tranchée. L'autre attrapa un sifflet, identique à celui que possèdait le voleur qu'ils avaient tué à la guilde. Le son se répercuta dans tout le couloir, et surement dans tout le bâtiment.
    -Je ne sais pas qui vous êtes ni ce que vous venez faire ici, mais vous êtes mal tombés...
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  20. #20
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    La fin de la phrase de l'esclavagiste se termina dans un gargouilli incompréhensible alors qu'à son tour il se trouvait la gorge tranchée. Alors que son corps s'affaissait, le demi-orque n'eu qu'une parole en se retournant vers ses compagnons :

    "Oups..."

    "C'est malin," lui lança Filamp. "on va se retrouver avec toute la guilde sur le dos. T'aurais pas put te retenir de secondes ? Bon. Se qui est fait est fait et on a pas intérêt à passer nos vacances ici tout de suite alors filons."

    Déjà Corwin cherchait le meilleur passage par où s'échapper, les oreilles aux aguets du moindre son provenant de leur poursuivants qui ne devraient pas tarder à présent...

  21. #21
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    - Mais où est cette fichue réserve?

    Pendant qu'il se posait cette question très interessante, :notme2: ils couraient tous trois dans la maison close. Un type sauta devant lui, pensa le surprendre, avant de constater non sans une certaine surprise un cimetère le transperçant négligement de part en part, et de s'effondrer au sol.

    - Désolé, un réflexe de ma part., dit il sans cesser de courir et sans se retourner.

    Des hommes commençaient à affluer de partout, sauf pour les trois qui se trouvèrent directement sur leur passage où c'était leur sang qui avait afflué, mais bon il fallait trouver un passage, et vite. Un groupe de quatre hommes approchait, menaçants, d'eux. Au même moment, un "client" et une fille descendaient les escaliers. Parfait. Un répit.

    Sans comprendre ce qui lui arrivait, celui-ci inaugura ce qui, avec un peu de chance, serait une disciple sportive très populaire dans les années à venir à Luménis: le lancer d'humain par un semi-orque. Le client s'écrasa lamentablment au milieu du groupe des poursuivants, les faisant tomber, pendant ce temps les trois "intrus" montaient les escaliers quatre à quatre, non sans avoir emporté la fille avec eux.
    Elle leur fournirait les renseignements adéquats, une fois qu'ils pourraient souffler pendant une minute.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  22. #22
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    Arrivant en haut des escaliers, ils entrèrent par la première porte qu'ils virent, sur leur droite. Ils entrainèrent avec une élégance inexistante leur captive à l'intérieur. Parfait, c'était le dépôt de nourriture ! Barricadant la porte par un énorme pièce de viande, ils purent reprendre leur souffle.
    -Bon, où on est, la ?
    -Au premier étage, je présume...
    -Il monte, il monte, l'elfe de lune...
    -Bon, à toi... Dit le guerrier en s'adressant à la prostituée.
    -Vous savez, messieurs, vous auriez pu passer par l'entrée et me demander, on aurait été dans un lieu plus tranquille et...
    -Où est la réserve ?
    -C'est la porte à coté, je crois...
    Un silence pesant s'installa.

    Quelqu'un essaya d'ouvrir la porte, puis appela une autre personne et ensemble, ils essayèrent d'enfoncer la porte.
    Il empoigna son javelot, le tenant de la main gauche pour le positionner vers la porte, et la paume de son autre main était sur l'extrêmité de l'arme. Corwin prépara aussi son cimeterre, et Daneghar, son imposante épée.
    Les gonds de la porte lâchèrent, et un des voleurs s'empala sur le javelot avant que le guerrier ne fasse un bond en arrière pour rejoindre ses coéquipiers, prêts à se défendre. Cinq voleurs se positionnèrenent en face d'eux.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  23. #23
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Les voleurs s'approchèrent silencieusement d'eux, en demi cercle, de façon à leur couper toute retraite. Le mercenaire avait sa lance braquée leur eux, fixe, immobile, dissuasive de toute approche.
    Deux des voleurs se regardèrent, et d'un commun accord, pendant que les trois autres montaient à l'attaque. bondirent de chaque côté du guerrier pour l'attaquer entre deux feux.

    Le guerrier, sans se démonter, pivota sur lui même et roula au sol, projetant au sol un des assaillants du manche de la lance, et égratigna la besantine du deuxième de la pointe.

    Daneghar, pendant ce temps, était occupé avec un autre des voleurs, passablement surpris et dérouté de la force des coups qu'il tentait de parer, et sentait qu'il perdait quelque peu l'initiative, avant qu'un formidable coup à l'abdomen ne le jette au sol d'une bruit mat et caractéristique, gémissant, et agonisant. Un de moins dont il fallait s'occuper.

    De son côté, Corwin était aux prises avec les deux derniers. Ramassé sur lui même, l'arme braquée sur les agresseurs, il évitait les coups lancés avec précipitation dans sa direction, puis profitant d'un instant de distraction et d'une garde imprudement baissée, il bondit. La lame siffla sous la gorge d'un des voleurs, le gratifiant d'une deuxième sourire, pendant que l'assaillant le fixait d'un regard de stupéfaction la plus totale avant de s'écrouler au sol, son sang imbibant le plancher.

    Le mercenaire s'était relevé et passait à nouveau à l'attaque, envoya un coup de sa lance en direction d'un des intrus qui s'était relevé et comptait bien faire payer sa chute....
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  24. #24
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    Désolé de l'absence, j'avais un Brevet à passer... :blush:

    Il empoigna sa lance, la plaça entre les pieds du dernier voleur qui chuta en avant, et fut accueilli par la lame de Daneghar.
    -Ils ont du appeler leurs homologues pendant qu'ils défoncaient la porte, ne traînons pas !
    -Et moi, qu'est ce que je fais ? Demanda la prostituée en mettant ses mains sur ses hanches.
    -Si tu veux voir sang, tripes et cerveaux sortirent de faces immondes, viens avec nous...
    Elle ne répondit rien, et ils n'attendaient aucun réponse de toute façon.
    Ils sortirent du couloir, juste à temps pour voir une femme tenant une petite fille se faire emmener par deux voleurs dans les couloirs.

    Pendant ce temps, Ghardir était toujours sur les docks, attendant sa livraison.
    -Non mais qu'est-ce qu'ils font ? Je jure par Mask que si j'apprend qu'ils se sont amusés avec au lieu de les amener ici, je les pendrais de leurs tripes !
    Quelques secondes tendues passèrent, puis, le voleur se dirigea vers la maison close de la ville.
    -J'en ai assez ! Morion, Thard, avec moi, on va voir s'ils seront toujours en retard avec une lame sous la gorge !
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  25. #25
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Corwin, observant les silhouettes disparaissant au coin d'un couloir, souffla:

    - Une femme, tenant une petite fille.... escortées par deux voleurs. Il y a des chances pour ce ce soit notre objectif et nos otages à libérer, non ?

    - Tu aimes énoncer les évidences toi.... un conseil, évite de balancer un "on va tous crever" dans un combat difficile, lui répondit le le mercenaire, visiblement assez aigri et sur les dents.Surtout dans un moment pareil comme maintenant...

    C'est bon, c'était pour essayer de détendre l'atmosphère, mais visiblement ça a pitoyablement raté. J'ai compris, on les suit et on les tue sans mettre en danger la vie des otages, et vite, avant qu'on se retrouve avec plus qu'une poignée de voleurs inexpérimentés sur les bras à combattre.
    Reste après le détail d'évacuer le lieu avec les otages, autrement qu'entre quatre planches de chêne.
    , commença l'elfe, crispé.

    - Oh, un simple détail ,vraiment... interrompit sarcastiquement Daneghar. On fonce, et on se tait, maintenant!

    Sans un mot, le plus sileusieusement, les trois hommes suivent les otages, se rapprochant lentement tout en gardant une distance respectable. Il fallait agir vite et de suite....

    @ Filamp: arf, c'est pas grave. Les joies du brevet...c'était y a longtemps pour moi .

    Sinon, je vais peut être laisser à Dan le soin de poster. Parce que c'est bien, je participe, mais je suis pas tout seul, je ne vais et ne veux pas tout monopoliser non plus
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  26. #26
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    'Ah purée ! Mauvais ! A non, là c'est vraiment pas drôle !' Le demi-orque soufrait visiblement tout en gardant le silence le plus strict. 'C'est vraiment pas le moment...'

    TannerHell lui lença un regard interogateur auquel Daneghar répondit en mimant un éternuement. Ce n'était vraiment pas le moment le plus aproprié. Il fit un éffort pour se contrôler. Le petit groupe avençait rapidement et gagnait bien vite du terrain sur leur cible. Un sombre couloir partait sur la gauche et semblait revenir sur celui qu'ils parcouraient, plus loin. Idée :idea: ! Si deux des rôdeurs s'engoufraient dedans, Daneghar pourait alors lacher son éternuement qui étaient à présent en train de lui labourer les poumons et les narines ammenant les poursuivis à s'arrêter. Filamp et Tannerhell pourraient alors avoir le temps de les prendre par derière. A eux trois ils pourraient bien venir bout de ces bandits sans trop de problèmes.

    Restait à voir si les signes de Daneghar allaient être compris par ses deux compères. Ils n'avaient pas beaucoup de temps...


    HRP : C'est gentil de te soucier de moi, Tan . Mais il faut dire que je ne peux passer que très peu de temps à l'ordinateur, sauf si je suis prêt à y rester jusqu'à 2 heures du mat' :..: , se que je suis en train de fair en ce moment d'ailleur. M'enfin voila. J'éspère ne pas m'être trop mouillé avec ce poste (bah, ça sêche vite :notme2: .).

  27. #27
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    Dan; Tan; et moi c'est Fan ? On reforme les 2 be 3 ?
    Je profite de ce HRP pour glisser quelques mots sur mon perso : il a l'air bourru et antiphatique, comme ça, mais ce n'est que pour le RP (et pis je peux aussi être sympa, sauf que la, on infiltre un bâtiment rempli de coupes-gorges et on a peu de temps pour sauver deux personnes, donc je suis pas forcément d'excellente humeur), et je ne suis pas comme ça dans la réalité, croyez pas.
    Sur ce, les problèmes nasaux de notre demi-orque, je vais écrire ça, et si ça ne correspond pas à ce que tu voulais, envoie moi un MP, j'éditerais.


    -S'cusez moi les gars, j'reviens !
    Le demi-orque s'engouffra dans un des couloirs perpendiculaire à celui qu'ils empruntaient. Le guerrier interrogea du regard l'elfe de lune, qui haussa les épaules.
    Peu après, ils entendirent un gargouilli, puis un énorme éternuement. Le groupe poursuivi stopa net, regardant autour d'eux et quand il apperçurent Filamp et Corwin, un des voleurs chargea vers eux, tandis que l'autre gardait les prisonniers.
    Il n'eut pa fait la moitié du chemin les séparant que le premier voleur chuta, un javelot dans l'oeil, tandis que l'autre, sortant sa lame, fut transpercer par Daneghar arrivant par derrière.
    Il ramassa son javelot et rejoignit, avec Corwin, les deux captives et le demi-orque.
    -Vous allez bien ? S'empressa de demander celui-ci.
    -Oui, je vous remercie de nous avoir sauver. Mais qui vous envoie ?
    -Votre mari.
    Elle semblait surprise d'entendre cela, elle ne s'attendait surement pas à ce que Niarnor fasse de pareils "démarches" pour les aider...
    -Dis-moi, toi, c'était quoi ce bruit, ce gargouilli avant que tu n'éternues ? Demanda Corwin.
    -Boh, y'avais un garde, alors...
    -Comment vous appelez-vous ?
    -Joani, et voici notre fille, Namora. Dit-il en berçant doucement l'enfant blotti dans ses bras.

    Des bruits de pas leur fit faire volte-face. Quatre voleurs venait d'un coté, et trois autres bouchait l'autre couloir. Un d'eux s'avança.
    -Remettez-nous ces femmes, je vous prie, et vous mourrez rapidement...
    Les plus informés auraient reconnus Ghardir.
    -Et si nous refusons ?
    -Vous mourrez aussi, mais plus lentement...
    -J'adore prendre mon temps... Venez donc...
    Les sept voleurs s'élancèrent.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  28. #28
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    Déjà, les trois combattants étaient en place. Daneghar s'entretenait avec les trois voleurs qui étaient de son côté. Filamp et TannerHell s'occupaient tranquilement des quatres autres.

    'L'occasion révée. se dit le demi-orque. Enfin, je vais pouvoir mettre en application mon apprentissage.'

    Alors que les voleurs approchaient, il jetta sa lourde épée pour empoigner sa dague et son épée longue qui étaient restés jusqu'à maintenant intouchés. Longues furent les séances au centre d'entraînement, les crises de nerfs, nombreux furent les manequins en bois déchiquetés par argne durant la longue période d'acquisition de l'ambidextrie. Mais finalement il avait commencé à prendre le coup, à sentire son équilibre avec deux armes. Il n'était pas encore devenu expert, loin de là. Mais il était déjà content de pouvoir se battre avec une arme dans chaque main sans s'en mettre une dans la cuisse pas mégarde.

    Les trois voleurs étaient alignés devant Daneghar. Il n'attendirent pas qu'il ai fini de se préparer et s'élencèrent. Mais le rôdeur était prêt malgrès les apparences, et deux lames ennemies se trouvaient déviées au dernier moment, alors que la troisième était évitée d'un coup de hanche. Le couloir ne leur permettait pas d'être bien efficaces à trois contre un.
    'Tant mieux.' Dans le dos du demi-orque la douce mélodie du métal frappant le métal se faisait entenre, entrecoupée parfois de grognements. Ils semblaient bien s'en tirer là bas derière, pas que Daneghar s'inquiétait pour ses compères peut-être plus habiles encore que lui au combat.

    Le demi-orque et les trois voleurs trouvèrent finalement un rythme et c'est presque un son continu d'entrechoquement de lames qui monta.
    'On s'enlise, là...' Alors que deux épée des voleurs venaient d'être écartées, Daneghar décida de lancer une contre-attaque fulgurante, bondissant sur le troisième qui venait sur lui. De son épée il frappa la lame violemment, envoyant le bras du voleur loin de devant lui, et ouvrant au demi-orque une large voie vers son torse. Mais hélas, Daneghar n'était pas un vrai ambidextre encore. Il n'eu pas le temps de retirer son épée asser vite et lorsqu'il se retourna, c'est un acier plutôt froid qui vint lui chatouiller le flanc droit. L'éclaireur poussa un grognement sourd avant de donner un grand coup de talon et s'élencer sur le voleur qui l'avait atteint. Surpris, celui-ci ne put retenir la dague qui venait plonger dans sa gorge suivie de 120 kilos de demi-orque qui le percutèrent de plein fouet.

    Le sang jaillit de son coup tranché. Daneghar en fut éclaboussé...
    'Du sang...' Le gout du sang. Le demi-orque frémit. Un voil rouge tombait doucement sur ses yeux...

    HRP : Euh, pour le prochain qui poste, faut pas qu'il oubli qu'il reste un voleur de mon côté dont il faut se débarasser. Si y'a des chose qui vont pas, MP d'urgence et je change cela. Bon, c'est un truc qui arrive souvent à mon demi-orque lorsqu'il combat et qu'il y a trop d'effusion de sang : il y prend gout et se perd un peu, même beaucoup parfois et peut même devenirs dangereux pour ses alliés. Essayés de le maîtriser au plus vite please ! . Juste une note d'info.

  29. #29
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Pour Corwin et Filamp, leurs assaillants savaient se battre. Etonnant pour des voleurs, non? Enfin, c'est ce que pensait Corwin, comparativement aux larves qui avaient tenté de s'oppser à leur progression jusque là. Il parait leurs coups, et certains avec difficulté.

    - Alors, petit? On ne sait pas manier son coupe-choux, le harangua avec mépris un de ses adversaires. C'est quand même du gâchis qu'une si belle arme soit si mal utilisée. Je pense qu'on...

    Parfait. Le bavard avait baissé sa garde et son attention pendant sa raillerie. Il ne finirait jamais sa phrase. La lame siffla, rencontra une brève résistance au niveau du thorax, avant de s'enfoncer dans le corps de son adversaire. L'elfe dégagea son arme du bandit qui s'effondra dans un bruit sourd au sol, reprenant rapidement son souffle avant de murmurer au dernier combattant restant devant lui:

    - Une brillante carrière d'orateur brisée. D'autres volontaires?

    La rage brûla dans le regard du voleur, qui tentant de le suprendre, bondit sur son flanc après une brève feinte. Le rôdeur avait vu venir l'attaque. Son adversaire, bien que moins bavard et plus dangereux, n'était pas imprévisible. Les armes se rencontrèrent rudement, mais il avait tout de même l'avantage de la force avec lui. Corwin, désireux d'en finir au plus vite, ne s'arreta pas en des considérations morales interminables. Il lança un pied vengeur dans la poitrine de son adversaire, qu'il envoya rouler au sol, puis bondissant dessus, l'acheva sans hésiter un instant. Puis se retourna vers ses comapgnons, il vit que Filamp s'était occupé sans difficulté de ses assaillants. Il jetta un oeil brièvement vers les otages, ils étaient sains et saufs, bien qu'il ne supportent pas bien la vue du sang. Et d'un regard, les deux combattants fondirent sur le dernier des roubards et le mirent rapidement hors d'état de nuire. Il se tournèrent vers le demi orque. Il était incontestablement blessé, mais quelque chose dans son regard ne plaisait absolument pas à Corwin. Quelque chose qui ne ne pouvait pas être causé par la méchante estafilade qu'il avait reçue. Il se releva d'un bond et hurla quelque chose d'incohérent, avant de fondre sur l'elfe de la Lune qui n'eut que le temps de s'esquiver.
    Joani et Namora ( Par namour du goût ) poussèrent un petit cri, et la petite se serra plus fortement contre sa mère. Le rodeur semi-orc était devenu berserk, il ne savait comment, et absolument incontrolable, voire même dangereux pour les otages.
    Filamp, sans fébrilité et fermement, pendant que Corwin occupait l'attention le semi-orc, s'empara d'une chaise et s'écrasa de toute sa force contre le crane de Daneghar, qui s'effondra au sol.


    - J'espère que tu me pardonneras...
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  30. #30
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    Et encore, j'aurais pu faire l'Oréal...

    -Tu es toujours aussi doux avec tes compagnons d'armes ?
    -Occupe toi d'elles ; ils arrivent.
    Des appels et des bruits de course retentirent dans tout le bâtiment ; la guilde des voleurs avaient dû être mis au courant.
    -On ne pourra pas lutter à deux...
    Le guerrier attrapa le demi-orque assommé et le plaça sur ses épaules, et, se déplaçant aussi vite qu'il le pouvait, il essaya de rejoindre la sortie, accompagné des deux libérées et de Corwin.

    Quelques voleurs, dont l'elfe de lune se débarrassait rapidement, apparaissaient devant le petit groupe au détour des couloirs.
    -Tu ne saurais pas où est la sortie ?
    -Désolé, à part aujourd'hui, jamais je n'ai été dans un bordel.
    -Et tu as aimé ?

    -Les voila !
    Derrière eux, toute une troupe de voleurs se précipitait, et ils prirent un couloir à droite, menant où un trappe se trouvait au bout d'un cul-de-sac. Entrant précipitemment, ils refermèrent le couvercle de bois, menant Namora et sa mère à quelques pas où le guerrier déposa Daneghar, empoignant pour l'un son arc, l'autre son javelot, en restant aux aguets, prêts à transpercer le premier qui descendrait.

    Mais la troupe de voleurs passa, ils purent enfin reprendre leur souffle et examiner le lieu où il se trouvait. C'était un souterrain, éclairé faiblement par quelques torches accrochées aux murs.
    Le demi-orque se réveilla, demandant ce qui c'était passé. La version donnée fut qu'un des voleurs l'avait assomé avec la garde de son épée.
    Le petit groupe se remit en route, à travers les méandres des tunnels. Il fallut une demi-heure pour pouvoir en sortir ; ces souterrains semblaient mener partout dans la ville, une installation à la fois stratégique pour les ennemis de Lumenis et inquiétante pour ses partisans. Une des trappes leur fit découvrir le soleil du port ; ils étaient derrière un entrepôt. Ils purent ainsi plus facilement rejoindre Kelnor et Niarnor.

    Nul doute qu'EauProfonde allait attendre encore longtemps sa "cargaison"...
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Habitation] La Maison Desmoulins
    Par Galathée dans le forum Le Complexe Portuaire
    Réponses: 230
    Dernier message: 07/06/2009, 16h17
  2. [WALLPAPER] Fonds d'écrans Baldur's Gate
    Par EricDesMontagnes dans le forum ScreenShots Zone
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/02/2009, 18h28
  3. [Quête] La maison des morts : une maison à Linceul
    Par Althéa dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 137
    Dernier message: 16/11/2008, 20h54
  4. Encore un fonds d'écran modeste
    Par Monstrapoil dans le forum ScreenShots Zone
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2006, 09h35
  5. Essai de fonds d'écran
    Par Monstrapoil dans le forum ScreenShots Zone
    Réponses: 10
    Dernier message: 26/04/2005, 15h34

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236