Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Discussion: [Bâtiment] Temple de Tempus

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    LE TEMPLE DE TEMPUS


    Le temple de Tempus, large et brut, domine ceux de son entourage par sa taille imposante. Situé loin de celui, majeur, de Talos, il représente cependant le deuxième temple le plus vaste du district.

    Construit en matériaux variés, le temple de Tempus offre à la vue un agréable moment de détente, comparé aux couleurs agressives de celui de Talos, ou à l’aspect terrifiant de celui de Malar.

    Sobrement décoré, le bâtiment a été conçu plus par souci de fonctionnalité que de prouesse architecturale, sans toutefois renier les élégances décoratives les plus élémentaires.

    Les vitraux, de l’extérieur, sont grands et espacés, symétriquement ancrés aux flancs du temple. Entre chacun d’eux, un contrefort brut et solide renforce l’ensemble de la pièce murale.

    Les doubles portes, s’ouvrant sans bruit, sont en bois sombre et dur, fichées de clous noirs et épais. Elles donnent sur une vaste salle, emplie d’objets de guerre offerts au dieu des Batailles, disposés non loin de l’immense statue de Tempus, représenté sur son cheval noir, Deiros, en signe de défaite de l’armée qui l’aperçoit avant la bataille.


    Sur les murs, on peut voir diverses peintures représentant les nombreux affronts menés par l’armée mélandienne au cours des dernièrs siècles, mais qui ne soldèrent pas toutes sur une victoire impériale…

    Au fond du temple, l’autel, constitué du symbole de Tempus, rayonne d’une aura claire et pure. Un vitrail, situé au mur opposé à la porte d’entrée, laisse filtrer un fin rai de lumière, qui vient frapper l’autel à l’heure des prières quotidiennes.


    Tempus est le Seigneur des Batailles, dieu de la guerre des Royaumes. Il accorde ses faveurs de façon assez aléatoire mais équilibrée. Il est d'alignement chaotique neutre, et peut prendre le parti d'une armée un jour, puis celle de son adversaire le lendemain. Telle est la nature de la guerre vue par Tempus.

    Tempus est représenté comme un géant humain de 4 mètres de haut, à l'armure endommagée et couverte de sang, et au visage dissimulé sous un massif heaume de guerre. Ses membres nus sont lardés de blessures ouvertes, mais cela ne l'empêche pas de chevaucher pour se jeter dans la mêlée.

    Tempus se manifeste avant une bataille, en apparaissant à l'une des deux armées. S'il monte une jument blanche (Veiros), l'armée en question gagnera la bataille. S'il monte un étalon noir (Deiros), elle la perdra. Mais très souvent, il apparaît à cheval entre ses deux montures, ce qui indique la nature chaotique du combat à venir. Le symbole de Tempus est une épée enflammée sur champ rouge sang. On dit qu'il est servi par la quasi-puissance nommée la Cavalière Rouge.

    Dogme : La guerre est juste dans le sens où elle oppresse également les deux parties en présence, et où un mortel qui y prend part peut soit en mourir, soit avoir l'opportunité de devenir un grand commandant. Il ne faut pas craindre la guerre, mais la considérer comme une force naturelle : une tempête que déclenche la civilisation du seul fait de son existence.

    On s'adresse surtout à Tempus au cours des nuits précédant une bataille. De plus, tous les guerriers le vénèrent régulièrement, quel que soit leur alignement. Tempus est donc un dieu puissant, robuste et exubérant - un dieu de combattants.

    Clergé : Les prêtres de Tempus portent une armure marquée par les batailles. Dans les régions plus civilisées, cette dernière a été remplacée par une calotte d'acier - mais le message reste le même : ce sont des prêtres-guerriers, dont la place est dans les tranchées avec les troupes. On peut trouver des prêtres de Tempus dans les deux camps d'un conflit, car on ne sait que rarement à l'avance qui le dieu de la guerre favorisera.
    Dernière modification par Mornagest ; 15/08/2007 à 00h00.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    En provenance d'ici

    Ils étaient donc arrivés devant le temple. Comme l'avait prévu la ménestrelle, le terrain militaire n'était pas surveillé. C'est donc par là qu'ils étaient arrivés vers l'une des portes. Il régnait alentour un silence pesant, comme le calme précédant une féroce bataille. Personne à l'horizon.

    Malheureusement, depuis l'endroit où ils étaient, ils ne voyaient que très peu l'intérieur du temple. Ils allaient devoir se rapprocher doucement s'ils voulaient en savoir plus ...
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  3. #3
    Bulvaid Invités
    Quête : Le saut de l'ange

    Alors que la petite équipée toute d'ombre vêtue arpentait en cette sombre nuit les rues du quartier des Temples, un roulement de cliquetis se propageait dans l'obscurité d'une ruelles, toute proche. Impossibles à identifier d'aussi loin qu'ils étaient, ils ignoraient qu'ils provenaient d'une armure de cuir et d'acier dont le porteur se réjouissait à entendre les cris stridents avant de frapper.

    Il avançait alors. Ses bottes de cuir caressaient la surface des pierres jonchant le sol, laissant derrière lui une trace invisible de haine et de souffrance, et tandis qu'il marchait vers son objectif, un frisson d'adrénaline lui parcourut le dos et les épaules, une soif qui se faisait de plus en plus sèche.

    Bientôt, la cime des toits du temple se marqua sur sa rétine : l'évènement était proche ... très proche.

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    [Quête : le saut de l'ange]

    L'événement était si proche qu'une des trois ombres le heurta de plein fouet. Althéa qui ouvrait la marche n'avait pas regardé devant elle. Elle avait heurté le guerrier en armure de plein fouet. Le choc avait fait résonner le fer et l'avait projetée en arrière. Elle s'était réceptionnée tant bien que mal à quelques centimètres de l'homme qui la regardait maintenant l'air interdit.

    Toute personne normalement constituée aurait pu se rendre compte qu'il valait mieux réfléchir à deux fois avant de chercher des noises à celui qu'elle avait devant elle. Mais Althéa ne l'entendait pas de cette oreille. Furieuse d'avoir été percutée, elle se releva vivement.


    "Non mais dites donc, vous ne pourriez pas faire attention espèce de brute ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  5. #5
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Thom n'en croyait pas ses oreilles. Ils étaient partis pour une mission d'infiltration DISCRETE et RISQUEE et voilà qu'Althea invectivait le premier sicaire venu. Parfait. A ce rythme là, ils seraient morts avant même d'avoir mis le pied dans le temple.

    "Du calme. Messire, nous nous excusons platement et toute cette sorte de choses..."

    Tout en murmurant ces mots, il avait fermement tiré Althea par la manche, direction les ombres du temple.

    "Je te rappelle que nous ne sommes pas venus pour froisser la susceptibilité chatouilleuse de tous les portelames du secteur, sussura-t-il à l'oreille de sa fille. Garde plutôt ceci pour le jour où tu auras dix gardes du corps sur tes arrières..."
    Dernière modification par Thom Mérillym ; 02/08/2007 à 14h41.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  6. #6
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    201
    Quête : Le saut de l'ange

    Lathiriel avait assisté impuissante à la scène de carmabolage, et aux invectives qui avaient suivit. Althéa était bien maladroite pour une voleuse: tomber des toits, rentrer dans des gens armés, etc.

    Heureusement, Thom était intervenu. Ils formaient un drole de tandem ces deux-là, et Lathiriel ne manquait pas d'en rire intérieurement à chaque occasion qui se présentait. D'un côté, la présence de Thom avait l'avantage commode de l'empêcher d'avoir à parlementer avec l'étranger.

    Il ne restait plus qu'a espérer que l'homme passerait son chemin sans trop de palabres ou de rebuffade. Et, à Mélandis, rien ne paraissait moins sûr à l'elfe...
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    En d'autres temps, autres lieux, elle aurait répliqué que c'était au guerrier et non à elle de faire attention, qu'elle aurait pu se sortir seule et indemne de la situation. Mais aujourd'hui, elle ne le fit pas. Elle s'était simplement laisser tirer en arrière. Son père avait raison.

    Quelques mots de trop et un duel se serait engagé. Et, avec du recul, le spadassin avait tout l'air d'une brute difficilement atteignable. Ce n'était pas leur trio qui en serait venu à bout. Heureusement qu'ils s'étaient éloignés. Elle avait hoché la tête. Ses yeux bleus nuit s'étaient posés sur Thom. Il avait la sagesse qui lui manquait. Maintenant qu'ils étaient réunis, elle se sentait complète.

    Les trois compagnons s'étaient donc éloignés du sicaire pour gagner une des fenêtres donnant sur le temple. Cette fois, ils purent apercevoir un groupe d'hommes en armures s'entraînant dans une sorte de terrain intérieur. Mais ils n'eurent pas beaucoup de temps pour profiter du spectacle car, à quelques pas d'eux, un cliquetis se fit entendre. Quelques secondes plus tard, un pan du mur entier se déplaçait. Une porte. Il y avait une porte dérobée donnant sur le terrain d'entraînement. Et manifestement, quelqu'un avait la ferme intention de sortir ...
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  8. #8
    Bulvaid Invités
    [Quête : Le saut de l'Ange]

    Sa hargne était à la fois dense et froide, sa colère indomptable ... mais qu'importe cette jeune-femme, sa cible était toute autre, quand bien même elle en fusse fort proche.

    Alors que le petit groupe s'esquivait sans que le guerrier n'eut mot à dire, celui-ci continua son chemin un temps, avant de faire volte-face et de suivre leurs traces. A cent pas il les traquait, à cent pas une lueur sanguine l'animait, et dans les ombres noires des ruelles il avançait, plein de haine.

  9. #9
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Les trois intrus n'eurent que le temps de se déporter en arrière et de se tasser tous trois dans l'ombre portée d'une façade, le coeur battant. Nul doute que l'heureux sortant n'apprécierait guère de voir son issue secrète révélée aux quidams...

    L'homme qu'ils virent apparaître, pour autant qu'ils parvenaient à le distinguer, était un membre du clergé tempusien, massif, musculeux, revêtu d'une armure de plates complète qui faisait un bruit de ferraille et luisait fortement dans la lumière parcimonieuse de ce coupe-gorge.
    Dernière modification par Thom Mérillym ; 02/08/2007 à 14h48.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  10. #10
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    L’homme passa devant eux sans les voir, l’air affairé. Derrière lui, la porte se refermait lentement. Thom, Lathiriel et Althéa en profitèrent pour se glisser à l’intérieur. A cette heure tardive de la nuit, les couloirs étaient déserts. Seules quelques sentinelles devaient faire leurs rondes mais aucune ne passait pour le moment. La voie était libre. Ils s’engagèrent donc dans un couloir étroit où des torches étaient fixées le long des murs pour déboucher sur une série de cellules austères. La porte de l’une d’elle était entrouverte. Les bribes d’une conversation animée s’en échappaient.


    " Nous devrions déjà avoir des nouvelles … Je pense que ce n’était pas une bonne idée. On risque de remonter jusqu’à nous. Il n’est pas dit qu’elle ne parlera pas.
    - Puisque je vous dis qu’il n’y a aucun risque. Elle tient trop à sa mère pour dire quoi que ce soit. Elle nous l’a dit elle même, elle coopérera.
    - Peut être … En attendant, je n’aime pas vos méthodes. Nous servir d’assassins, prendre des otages. On attendrait plus cela des Cyriciens.
    - Mes méthodes comme vous dites ont été approuvées par tous. Et c’est ainsi que nous allons procéder. Mais si vous avez des scrupules, vous pouvez très bien quitter l’ordre, personne ne vous retient . Maintenant, si c’est là tout ce que vous aviez d’intéressant à me dire, je vais vous laisser à vos scrupules ; j’ai un ordre à gérer. "

    Un bruit de pas se fit entendre. L’un des deux hommes sortait. Les compagnons eurent tout juste le temps de se fondre dans les ombres du couloir qu’un nouvel homme en armure passait devant eux, visiblement énervé.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  11. #11
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    A en croire les bribes de conversation qu'ils venaient de surprendre, l'homme qui venait de les dépasser devait faire office de grand prêtre de Tempus; et à en croire encore ce bref échange aigre-doux, la stratégie adoptée par ce dernier ne faisait pas l'unanimité auprès de ses subordonnés. Peut-être y avait-il là quelque faille à exploiter. Peut-être l'inconnu demeuré dans la pièce se laisserait-il convaincre plus facilement qu'un autre de leur livrer quelques précisions supplémentaires. En tout cas, c'était à tenter: ils manquaient cruellement d'informations.

    "Si nous allions échanger quelques paroles polies avec le prêtre de cette cellule? chuchota Thom à l'attention de ses compagnons. Nous avons besoin de détails sur l'endroit où se trouve détenue l'otage."
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  12. #12
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    201
    Lathiriel jeta un regard stupéfait au barde. Comment comptait-il expliquer leur présence ici? Même si celui-ci semblait en opposition avec son supérieur, on était toujours à Mélandis, et l'efle n'attendait pas vraiment un acceuil chaleureux de la part de quiconque.

    Bien, qui se porte volontaire pour parlementer?

    Soudain, Lathiriel réalisa l'énormité de sa question. Un spectateur extérieur aurait pu avoir l'impression que l'efle se faisait la plus petite possible afin que ses deux compagnons ne portent pas les yeux sur elle...
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  13. #13
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange


    Althéa ne prit pas le temps de répondre. Il fallait agir vite. L'occasion de retrouver un prêtre isolé ne se représenterait sans doute pas. Peut être celui ci serait disposé à parler. Thom avait déjà fait montre de talents diplomatiques. Il sûrement aucun mal à être convaincant, surtout si on lui prêtait une oreille conquise.

    Les trois compagnons entrèrent donc discrètement dans la pièce. Un homme se tenait devant une cheminée au feu déclinant. La salle en elle même avait des murs de pierre massifs sans aucune décoration. Son seul mobilier se composait d'une grande table ovale ainsi que de lourds fauteuils. Une salle de réunion. Le tempusien, un homme massif arborant fièrement les cheveux longs et une longue barbe noire se tourna vers le trio l'air interrogateur.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  14. #14
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : Le saut de l’ange

    Thom avait été pour le moins surpris des réactions de ses deux interlocutrices ; elles paraissaient l’avoir pris au mot, sans se douter qu’il comptait bien employer la menace si l’homme refusait de leur donner satisfaction. Ce n’était pas comme s’ils avaient le choix, de toute manière…

    Ils dévisagèrent le prêtre et il se passa quelques temps avant que Thom ne se décide à prendre la parole. Certes, il avait l’expérience de ce genre de situations, mais il n’aimait guère devoir se mettre en avant. Ses alliées ne lui laissaient apparemment pas le choix. Il laissa Lathiriel surveiller la porte tandis qu’Althea et lui se rapprochaient de l’homme, chacun par un côté de son bureau. Le tempusien avait laissé la main descendre sur sa masse et devenait nerveux.

    " Que diable faites-vous ici… n’approchez plus, ou j’appelle les gardes."

    Thom avait en retour tiré l’un de ses couteaux.

    " N’appelez pas, ou je serai contraint de vous faire taire. Nous ne sommes pas obligés d’en arriver là. "

    Le silence s'installa.

    " Nous n’avons pu nous empêcher de surprendre votre conversation avec votre supérieur… Nous n’apprécions pas nous non plus ses méthodes et aimerions échanger avec vous quelques mots à ce sujet. "

    Il s’interrompit là, afin de pouvoir vérifier quelle était la réaction de leur interlocuteur. Si ce dernier se sentait pour finir une loyauté indéfectible envers son grand prêtre, il valait mieux ne pas se dévoiler davantage.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  15. #15
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Un éclat d'acier dans le regard et le prêtre s'assit. Thom, Lathiriel et Althéa se rapprochèrent. Visiblement, l'homme n'avait plus aucunement l'intention de combattre.

    "Inutile de parler, je sais qui vous êtes ... Vous n'êtes vraisemblablement pas des fidèles et à votre accent, vous n'êtes pas d'ici. La vague d'assassinats à Manost vous évoque quelque chose n'est ce pas ?"

    Comme Althéa hochait la tête il reprit.

    "Je savais bien que cela finirait par se produire. Les meurtres, l'otage ... Il y avait d'autres moyens pour fragiliser les accords commerciaux. Tout ceci ne nous ressemble en rien. C'est à cause de cela qu'on est remonté jusqu'à nous. Le pire est que notre prisonnière nous soutient. Mis à part par la force, vous n'arriverez pas à la ramener chez elle. Le courroux de Tempus est sur nous. Je l'entends déjà brandir son arme au dessus de nos têtes"

    Au fur et à mesure qu'il parlait, Althéa avait reculé vers un pan de mur. Cela faisait plusieurs heures qu'ils n'avaient pas pris de repos et la fatigue se faisait cruellement sentir. Mais au moment où elle s'appuyait, elle poussa un levier du dos et au moment où le prêtre achevait sa phrase, une volée de cloches furieuses se mit à retentir. Une alarme, et elle venait de la déclencher. Presque aussitôt, des pas retentirent dans le couloir.

    Le prêtre, prit de panique à l'idée d'être pris en flagrant délit de collaboration avec des étrangers s'empara de sa masse d'arme et regarda le trio d'un air mauvais.
    Dernière modification par Althéa ; 15/08/2007 à 22h54.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  16. #16
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange


    Le geste maladroit d’Althea ayant donné l’alerte, ils se trouvaient désormais en grand péril de se retrouver pris entre deux feux, c’est-à-dire entre le clerc tempusien soucieux de ne pas laisser croire à sa trahison et les gardes qu’ils entendaient déjà courir dans les couloirs. Comme il n’y avait sans doute rien de plus à apprendre ici que ce que le prêtre venait de leur dire, il devenait urgent d’être ailleurs : c’est donc sans le moindre regret que Thom donna le signal de la retraite.
    Tous trois refluèrent en désordre, haletants, revenant sur leurs traces, tandis que le clerc hurlait des indications à ses camarades afin qu’ils les retrouvent plus rapidement.

    " Trois espions ! des manostiens ! ils viennent de quitter l’aile sud ! "

    Bientôt les acolytes tempusiens les talonnèrent, et, aux cris et invectives qui résonnaient dans les couloirs, ils eurent pour de bon l’impression que c’était tout le temple de Tempus qui venait de se mettre en branle contre les intrus. Toujours courant, ils retournèrent directement au passage secret qu’ils avaient emprunté à l’aller et sortirent précipitamment du complexe. Le tout était de savoir si les tempusiens les poursuivraient jusque dans les rues.
    Ils coururent encore jusqu’au coin de la venelle, et Thom s’appuya sans mot dire contre le mur, hors d’haleine : pareilles courses poursuites n’étaient plus de son âge, et il lui fallait retrouver son souffle avant d’aller plus loin.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  17. #17
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Quelques secondes plus tard, le pas de leurs poursuivants résonnait à nouveau. Il fallait de nouveau fuir. Ils s'engagèrent dans une rue étroite dans l'espoir de regagner le plus vite possible, l'abri de la main de gloire. Hélas, leur refuge était encore loin. Ils allaient devoir tenir la cadence sous peine d'être rattrapés.

    Une course poursuite s'engagea alors dans la ville. Les rues et les ruelles défilaient irrémédiablement semblables à un immense dédale où chaque détour pouvait les envoyer à leur perte. A bout de souffle, manquant trébucher à chaque fois ils eurent toutes les peines du monde à avancer.

    Mais bientôt se profila la rue où leur refuge leur tendait les bras. Ils étaient presque arrivés.


    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  18. #18
    Bulvaid Invités
    Quête : le saut de l'ange

    Le trio courait dans les sombres ruelles à un rythme qui ferait éclater plus d'un coeur ... mais lorsque l'instinct de survie vous prend, il semble vous donner des ailes !
    Dans les méandres spirituelles du guerrier, la seule envie qu'il éprouvait était d'employer sa hargne et sa rage à les couper ...

    Il guettait, au coin d'un croisement, l'arrivée de ces héros en espoir, filant où le vent les emportait pourvu qu'ils arrivent aussi rapidement que possible au sanctuaire de la Main de Gloire.
    Il entendit les myriades de bruits de pas, l'affolement de leur souffle lui sifflait dans les oreilles au point d'en provoquer du plaisir, les quelques sons qui s'extirpaient de leurs bouches, traduisant douleurs et fatigue, lui portait la salive à la bouche ...

    Ils étaient là. Tout proches. Bulvaid pouvait même compter les secondes qui le séparaient de l'embuscade qu'il leur tendait. Un déconte macabre commença alors dans sa tête, allant lentement, au furs et à mesure que son adrénaline lui prenait le sang. Quatre ... à quatre foulées d'ici ... Trois ... à trois pas de lui ... Deux ... à deux doigts de la mort ... Un ...

    Ses muscles se raidirent et en un instant donnèrent l'élan suffisant à sa longue lame pour venir s'interposer à leurs jambes. L'acier, dur de ce fait et abîmé par le temps et l'usage, vint faucher une paire de jambes en pleine course !
    Il espérait que la remontée de sa lame heurterait un torse ou un visage, mais celà ne dépendait que de l'agilité de l'intéressé.
    Il ne savait pas qui il avait touché, mais alors que leur course se stoppa nette au moment où ils virent l'un de leurs compagnons choire, la silhouette métallique vibrante et claquante du guerrier se discerna de lombre, s'avançant vers eux, porteuse de mort.

  19. #19
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Elle ne savait comment mais elle avait évité le coup d'épée qui était venue se planter dans son ample chemise sans causer de dégâts. Elle s'était dégagée en se jetant en arrière. Emportée par son élan, elle était tombée. Et l'impressionnant guerrier était apparu en pleine lumière.

    Les éclats de lune faisaient luire son armure, lui donnant un aspect plus effrayant encore. Un spectre vengeur venu du fond des ages. Un guerrier fantastique porteur d'ombre et de nuit. Elle se leva d'un bond. Un frisson glacé la parcourut des pieds à la tête. Il était revenu pour se venger. Jamais elle n'aurait cru que son geste anodin pusse avoir tant de conséquences. Il était en face d'eux, l'épée au clair, prêt à engager le combat. Impossible de l'éviter. Il fallait faire face.

    Et derrière eux, dans une ruelle attenante croissait le bruit des bottes des tempusiens ...


    Hrp : Bulvaid, viens te battre si t'es un homme !!
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  20. #20
    Bulvaid Invités
    Quête : le saut de l'ange

    HRP : j'arrive :8:


    Leurs regards se croisèrent, et quand bien même le heaume du guerrier voilait ses yeux : Althéa n'en ressentit que d'avantage de frayeur et d'angoisse. Il lui était en fait assez plaisant de constater à quel point un simple heaume pouvait faire un tel effet ... mais il préférait que sa proie voit les yeux sanguins et haineux de son prédateur ... aussi porta--t-il la main à son visage, et ôtant un rivet amovible il fit descendre sa visière, retenue à sa nuque par une chaîne épaisse.

    Il dévoilà un visage venu du Nord, un visage qui avait vécu le froid, et dont les cheveux blonds n'avaient que peu vu le jour hors de Mélandis ... tandis que ses yeux avaient perdu leur teinte azurée ... à présent irisés du feu et du sang de la souffrance. Un sourire sadique se dessina sur son visage, et tandis qu'il fit basculer son épée et armait son coup, un mince filet de bile vint à couler de ses lèvres.

    L'instant d'après, le combat avait commencé : la puissance dégagée par le guerrier était impressionnante et même effrayante, mais malgré la fatigue la jeune-femme savait esquiver ses coups lourds et lents. Les coups qui lui étaient destinés finissaient dans les murs, en éclatant le revêtement et en déchaussant els pierres. Un en tour de main, il se retrouva du mauvais côté : dos aux Tempusiens, tandis que Althéa était dos à son refuge ... mais ce n'était pas celà qui allait l'arrêter.

    Maintenant qu'il avait testé les réflexes d'Althéa, il allait pouvoir adapter son rythme : il se préparait à recevoir les coups plus qu'à en donner, à bloquer, saisir et vriller, à enrouler, déséquilibrer ... et briser. Son épée devenait presque secondaire au vu de l'armure qu'il portait, mais il la gardait de côté, au cas où il coup de pommeau ou de quillon serait appelé à traverser ce joli minois ...

    HRP : qui s'est prit le fauchage ? :425:
    Dernière modification par Bulvaid ; 17/08/2007 à 18h40.

  21. #21
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : Le saut de l’ange

    Thom avait l’impression que ses poumons allaient éclater tant la course poursuite l’avait essoufflé. Ils avaient presque atteint leur refuge, quand Althea avait trébuché sans raison apparente, puis un nouvel adversaire avait surgi devant eux. L’espace d’un instant, Thom avait pensé que ce devait être un espion des tempusiens, et que si l’opération avait si lamentablement capoté, c’était bien parce que la nouvelle de leur visite les avait précédés, et non à cause de la seule maladresse de la jeune femme.

    Mais non, à la lumière pâlie de la lune, il reconnut l’inconnu de tout à l’heure. L’homme avait l’air bien décidé à laisser Althea se vider de son sang dans le caniveau pour la simple remarque qu’elle lui avait faite en le bousculant… Avant même qu’ils n’aient eu le temps de se ressaisir, le mélandien avait attaqué la bretteuse au corps à corps, avec une vigueur inquiétante. Ce guerrier-là connaissait son affaire, et ils ne s’en débarrasseraient pas facilement, puisqu’il n’hésitait pas à attaquer trois personnes qui, même si elles étaient aux abois et n’étaient pas des combattants, avaient tout de même appris à se défendre. Il était d’ailleurs temps de lui faire comprendre qu’il ne les égorgerait pas sans payer de sa personne.

    Tandis que Lathiriel lui lançait un projectile magique, Thom envoya sa première série de couteaux sur l'agresseur. L’un d’eux lui chatouilla très désagréablement la carotide, et Bulvaid put sentir le sang chaud lui couler le long de la jugulaire, mêlé de sueur.

    Thom ne pouvait pas supporter l’idée que cette brute puisse blesser sa fille. Il se porta en avant, et, sans ménagements, sépara les deux protagonistes, les poussant chacun en arrière. Puis il fit face au barbare et prit en main deux épées courtes qu’Althea ne lui avait jamais vues. Il fallait croire qu’il les dissimulait dans ses habits, pour les grandes occasions…


    « Il veut du sang le bestiau ? Le sien est-il à son goût ou bien il en veut encore? »

    La provocation n’avait d’autre but que de détourner sur lui la colère de taureau de leur adversaire.

    Thom n’avait pour l’instant pas trouvé d’autre plan…
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  22. #22
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Effrayée, elle avait regardé les deux hommes face à face. Elle aurait voulu s'interposer entre eux mais Thom lui bloquait le passage. Peut être, au plus fort du duel parviendrait elle à trouver une faille pour pouvoir apporter son aide. Mais elle allait devoir attendre. Papa, je ne pensais pas que tout allait se dérouler comme cela. Je ne veux pas qu'il te fasse du mal. Et je ne peux que te regarder te battre. Elle étouffa avec peine un sanglot de colère et de terreur. Je voudrais en découdre moi aussi, me battre à tes cotés. Rattraper mes erreurs qui nous ont conduits là ... Elle resta près de Thom, l'épée serrée dans son poing, prête à intervenir.

    Et le combat s'engagea. Le guerrier sûr de sa force porta le premier coup d'estoc mais c'était compter sans l'agilité du manostien qui para sans mal en croisant ses lames et se fendit du coté droit. Une des épées passa de nouveau tout près de la carotide. Voila qui donnait la couleur. C'étaient la force contre la finesse qui allaient s'affronter. Le loup contre le renard. Le guerrier était sûr de l'emporter sans aucun problème. Il trouvait du répondant. A la lumière de la lune, Althéa, à la lumière argentée de la lune crut même voir Thom sourire. Quelles que soient ses chances, il ne se défilerait pas. Elle ne put s'empêcher de contempler cette force silencieuse et calme. Un autre aspect de son père qu'elle découvrait encore. Jamais elle ne se lasserait de le redécouvrir. Pourvu qu'on lui en laisse le temps.
    Dernière modification par Althéa ; 18/08/2007 à 02h32.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  23. #23
    Bulvaid Invités
    Quête : le saut de l'ange

    Les manoeuvres du barde n'avaient pour effet que d'attiser la colère de Bulvaid et faire bouillonner en lui une haine sanguine. Il fixa le barde d'un regard lourd et pesant, presque oppressant, dans lequel vice et vilainie se faisaient plus que présents.

    " Mon sang je l'ai déjà goûté, vieillard, et je m'abreuverai du tien lorsque ma lame t'ôtera la vie ! "

    Il semblait n'avoir peur devant rien, malgré les deux lames qui lui avaient scisaillé la peau de chaque côté du cou. Il arma le coup suivant, préparant une grande violence : lorsqu'il la déchaîna dans son bras, son épée se vit emportée en un mouvement ample qui frappa de biais. Au vu de ce coup furieux, le barde n'eut de solution que de parer croisé : reculer l'aurait emmené sur sa fille, esquiver en se baissant l'aurait emmené non loin du mur de la ruelle, et une charge d'épaule aurait été facile pour le guerrier.
    L'acier s'ent
    rechoquant, il constata quela force du coup était moindre que ce à quoi il s'attendait. Il en comprit la raison dans l'instant suivant : le quillon de la grande lame vint frapper par dessous ses épées et les écarter avec la force mise en réserve, puis la main gauche de Bulvaid, couverte de plates, vint se poser lourdement sur son épaule, plaçant le visage de Thom face à un pommeau dont le coupétait armé et prêt à tomber.

    ...

    Bulvaid se délectait déjà à l'idée de l'effusion de sang qui jaillirait du visage du vieil homme lorsque son pommeau l'aurait écrasé, en broyant certainement la moitié, le rendant méconaissable ... il en avait déjà l'eauà la bouche, et une décharge d'adrénaline agrémenta son coup d'un soupçon de rage.

  24. #24
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Non, cela ne pouvait pas se terminer ainsi. Elle ne pouvait pas le laisser mourir là, devant ses yeux, la gorge tranchée. Prenant son élan, elle se rua sur le guerrier et le poussa de toutes ses forces. Le choc contre son épaule lui coupa à demi le souffle mais le guerrier fut déstabilisé peut être plus par la surprise que par le coup en lui même.

    L'instant d'après, elle brandissait de nouveau son épée et venait se placer aux cotés de son père. S'il voulait en tuer ne serait-ce qu'un seul, il allait devoir lutter contre les deux. De son coté, Lathiriel incantait de nouveau pour envoyer une volée de projectiles magiques.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  25. #25
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : Le saut de l’ange

    Thom étouffa un cri. Peut-être est-ce la vue de la témérité avec laquelle Althea venait d’exposer son flanc tandis qu’elle intervenait en sa faveur qui lui fit prendre conscience de ce qu’il n’y avait plus à choisir. Ils ne pouvaient pas se permettre de combattre ensemble, parce qu’il était hors de question de les voir tomber ensemble en cet endroit sordide. Althea avait toute sa jeune vie devant elle. N’entendait-elle pas les bottes des tempusiens qui tournaient le coin ; ne voyait-elle pas que ce guerrier avait tout à fait de quoi les expédier l’un après l’autre, s’ils lui en laissaient l’occasion ?

    Il aurait préféré que cela se passe autrement, plus tard, quand ils auraient eu le temps de mieux se connaître. Mais il n’y avait plus à choisir…

    " Courez vous mettre à l’abri ou nous aurons fait tout cela pour rien , murmura-t-il. " La Dame des mystères se souviendra de moi… "

    Althea n’eut pas le temps de protester que déjà Lathiriel l’entraînait rapidement vers les portes toutes proches de la Main de Gloire. Ces dernières s’ouvrirent comme par enchantement, prêtes à se refermer tout aussi rapidement sur les deux fugitives. Dans l’entrebâillement de la porte, la bretteuse eut le temps de voir la lame du mélandien transpercer la poitrine de son père, que quelques flèches de leurs poursuivants avait déjà bien affaibli.

    Il tomba sans un cri, sans un seul regret pour ce monde. Il avait fait son temps, il avait eu sa part de joie, sa part de peine. A d’autres désormais de poursuivre la Mission sans fin.

    Sa dernière vision fut celle du guerrier furieux qui venait de lui ôter la vie sans même savoir pourquoi. Tant de violence gratuite, tant d’énergie gaspillée pour détruire. La Dame des mystères se souviendrait de lui…
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  26. #26
    Bulvaid Invités
    Quête : le saut de l'ange

    Bulvaid regardait ce corps à présent dénué de vie qui gisait à ses pieds ... il n'était pas satisfait, sa soif de sang n'était pas assouvie ... il aurait tant voulu l'entendre crier ... un dernier soupir, voilà ce qu'il attendait d'entendre. Ses yeux se seraient plongés dans ceux de sa victime, ils auraient bu sa souffrance et son agonie ... mais le barde lui avait enlevé même celà.

    Qui plus est, les autres s'étaient enfuies. Il ne les reverrait pas de si tôt ... à vrai dire, il ne les reverrai certainement pas.

    Le guerrier, pour qui la souffrance montrait à qual point l'on vivait, avait laissé s'échaper une vie de sa poigne. Il en était à ce point désarçonné qu'il chût sur ses genoux dans un claquement de métal. Son épée glissa un long moment entre ses doigts avant de tomber par-terre, comme si elle désirait son agonnie plus longue et plus lente.
    A vrai dire, il ne savait pas ce qu'il était venu faire là.

    Les bruits de pas se faisaient plus pressants, ils venaient de tourner au croisement de la ruelle, et arrivaient à toute allure dans le dos de Bulvaid. Lorsqu'ils le virent, ils ralentirent, tentant de comprendre comment ce guerrier s'était retrouvé là. Ils virent alors Thom devant lui, dont le sang avait immaculé le sol de la ruelle et les jambes de l'homme en armure.

    Bulvaid avait enlevé son casque et l'avait prit dans son bras droit. Il avait levé son regard vers le ciel, mais il n'en voyait qu'une fente, ne lui montrant que des nuages. Même à la fin, il n'avait droit à rien ...


    Un homme avança vers lui. Ses pas étaient accompagnés du scintillement auditif de la maille qui lui couvrait les jambes. Le mélandien sentait la haine que le Tempusien ressentait de voir sa proie lui avoir été arrachée par un autre que lui, il sentait les muscles de cet homme se contracter et refermer sa main sur son pommeau. Un tintement léger, comme le souffle d'une bise, tira la lame de son fourreau.
    Quel son avait la mort ? Quel goût ? Quel regard ?

    Il ferma les yeux.

    La mort ne murmurait que le souffle d'une bise. La mort n'avait que le goût de son propre sang. La mort n'avait aucun regard.


    Sous la pression de la lame dans sa nuque, ses yeux s'ouvrirent ... et tandis qu'il sentait la lame, glaciale en cette froide nuit, lui transpercer la nuque, la mince lueur d'une petite étoile atteint la pupille de ses yeux ...

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Temple de Kossuth
    Par Alundra Glodar dans le forum Le Noyau Occulte de la Ville
    Réponses: 28
    Dernier message: 14/12/2013, 08h32
  2. [Bâtiment] Temple de Beshaba
    Par dragum dans le forum Le Noyau Occulte de la Ville
    Réponses: 90
    Dernier message: 15/06/2012, 21h57
  3. [Batiment] Le Temple de Tempus
    Par Garfield dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/06/2005, 16h25
  4. [Bâtiment] Temple de Tempus
    Par Aloysius Kelsen dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 67
    Dernier message: 01/10/2004, 16h40
  5. [Bâtiment] Temple de Séluné
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/04/2004, 19h57

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236