Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Discussion: Chapitre 25

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    La Patience pénétra dans un épais rouleau de brume.
    « Voila, murmura Aelis, nous arrivons »
    Les passagers du bateau s’entre regardèrent. Le territoire des êtres fées les attendait …
    Ils débarquèrent en silence, mus par un sentiment de crainte et d’impatience mêlées.
    Curieusement, Aelis appréhendait au plus haut point son retour parmi les êtres fées. La nouvelle de la trahison de leur père était sans doute parvenue à leurs oreilles. Qu’allait elle pouvoir leur dire pour répondre de la conduite de ceux, à qui ils avaient accordé une confiance aveugle. Oserait elle seulement affronter leurs regards ?
    Une main prit doucement la sienne. Guielin. Ils n’avaient pas échangé un mot depuis la dernière bataille. Trop absorbés dans le soucis. Elle tourna vers ses yeux de ciel d’orage. Regard de glace contre regard d’ombre.
    Soudain, le bruit d’une troupe au galop déchira le silence. Quelques instants plus tard, une troupe de centaures en armes les encercla.
    « Au nom d’Andarta. Vous êtes en état d’arrestation. Veuillez nous suivre »
    L’équipage de la Patience sursauta comme un seul homme. Maïwenn s’avança devant ses compagnons.
    « Attendez, il doit y avoir une erreur. Andreia nous a donné l’autorisation de venir jusqu’à vous »
    Les centaures ricanèrent.
    « Mais Andreia ne représente pas le conseil à elle seule. Nous avons pris notre décision, il vous faut vous rendre sans discuter »
    Ils marchèrent au milieu d’une forêt aux arbres gigantesques poussés par les centaures nerveux et hostiles, laissant Angus et Diwenn porter les blessés. Obligeant les enfants à courir pour suivre la cadence. Maïwenn tenait Enora par la main. A coté d’elle, Aelis marchait, les poings serrés, attentive à chaque geste de leurs agresseurs afin de glaner une infime explication. Elle connaissait le centaure à la tête du groupe. Deinos, le chef des armées. Il avait été un des rares êtres fées à s’être montré distant quand elle s’était exilée suite à la mort de son mari et de son fils. Visiblement, ses sentiments à son égard avaient même empiré.
    «Avez-vous une idée de la conduite à tenir ? »
    Elle se tourna doucement vers Maïwenn et secoua la tête. Cette fois, elle était aussi démunie qu’elle, aussi décontenancée.
    « Le mieux est de les suivre sans provoquer de scandale. Ils nous tueraient en un seul coup s’il leur en prenait l’envie …L’important est d’arriver en vie dans la salle du conseil. Là, nous aurons l’appui d’Andreia »
    La petite troupe arriva devant un immense lac. Miroir argenté sous la lune d’opale. Les centaures poussèrent devant eux leurs captifs.
    « Entrez, pressez vous. On a que trop tardé »
    Maïwenn regarda avec terreur l’étendue aqueuse. Voulait on les noyer ?
    « Attendez, s’exclama t’elle, nous ne vous laisserons pas nous tuer sans rien faire » Enora, éclata en sanglots et se cacha derrière elle. Elle la prit dans ses bras.
    Les centaures se poussèrent du coude en riant.
    « Laissez vous faire sans histoire, chuchota Aelis, le lac n’est qu’illusion »
    Elle fronça les sourcils. Comment cela était il possible ? La guerrière passa devant elle et s’enfonça dans l’eau, suivie de Guielin puis de tous les autres. Elle se retrouva bientôt seule sur la berge en compagnie des centaures. Deinos, à bout de patience l’attrapa par l’épaule et la poussa devant lui. Ses pieds s’enfoncèrent dans le lac mais ne rencontrèrent que le vide. Elle s’enfonça plus avant.
    Un paysage unique s’ouvrit devant elle.
    Là, devant leurs yeux ébahis se dressait une immense cité de verre bleuté. Des grands murs, de hautes coupoles, de solides donjons, des tours levant leur orgueil vers le ciel. Des passerelles à une hauteur vertigineuse. Des arbres immenses . De partout allaient et venaient des êtres fées. Certains marchant absorbés dans leurs pensées, d’autres courrant comme happés par quelque affaire pressante. Personne ne semblait les voir. Les centaures les poussèrent devant
    Soudain, il y eut un mouvement de foule et un groupe d’elfes, Andreia en tête leur barra la route.
    « Halte. Ordre vous est donné de libérer ces gens. Ils ne sont pas nos prisonniers mais nos invités. Le conseil vous a habilité pour décider des épreuves, non pour choisir le sort que nous leur réserverions à leur arrivée »
    Deinos et Andreia s’affrontèrent du regard. La tension entre eux était si palpable que ceux qui les entouraient reculèrent. C’est alors qu’une petite voix s’éleva
    « Andreia a raison, le conseil n’a pas statué sur l’emprisonnement des damnées. Au contraire, nous nous sommes accordés sur le fait qu’elles soient logées ainsi que leurs compagnons dans l’ambassade des humains de Tierlune »
    Andreia sourit à Aelis qui, trop gênée pour la regarder dans les yeux baissa la tête pour éviter son regard.

    ***

    « Votre fille va mieux, la fièvre est totalement tombée »
    Feldorn se contente d’un simple signe de tête pour remercier. L’homme tend la main pour recevoir les éclats de lune. Cliquètement de l’argent donné à contrecoeur dans ses mains. Il se demande s’il doit tuer pour reprendre le peu qu’il lui reste. Son arme brille brièvement dans ses mains. Mais il se ravise …
    « Vous aurais-je offensé ? » demande l’homme, soudain rongé par l’inquiétude.
    Il ne prend pas la peine de répondre. Faire planer la peur pour se faire respecter.
    « Quand pensez vous que nous pourrons repartir ? »
    L’autre le regarde apeuré.
    «Deux jours de repos et elle sera tout à fait rétablie. Vous pouvez rester chez moi si vous le désirez. Ce sera cinq éclats de lune de plus »
    Cette fois, l’envie de tuer revient. Mais la porte de la chaumière s’ouvre. Et un enfant rentre dans la maison.

    ***

    Eudaimon et Hanna se hâtaient vers l’immense cité de verre. Fourbus et affamés. Cela faisait deux jours qu’ils marchaient sans discontinuer. Ils avaient semé tout poursuivant éventuel. Devant eux, nulle âme qui vive. L’être fée avait de plus en plus de mal à enchaîner ses pas. Sa blessure le lançait atrocement. Mais il ne laissait rien paraître pour rassurer Hanna. La jeune femme le soutenait presque à présent. Si elle avait parlé, elle aurait pu exprimer son inquiétude. On l’emmenait loin de son pays, dans une contrée qu’elle ne connaissait pas. Mais elle suivait, privée de volonté. Si Ethan avait été encore là. Des larmes dévalèrent ses joues. Eudaimon, absorbé par ses soucis ne s’en rendit pas compte. Paradoxalement, c’était vers sa protégée que s’étirait sa pensée. Comment réagirait elle quand on lui annoncerait ce qu’on attendait d’elle ? Il espéra ne pas avoir trop rapidement la réponse.

    ***

    « La forêt. Ces arbres immenses me donnant l’impression d’être si petite. Infime présence dans cet univers auquel je n’appartiens presque plus »
    Aelis marchait dans la forêt. Silhouette sombre dans la lumière dorée. Elle avait demandé à ce qu’on ne l’accompagne pas à son sinistre rendez vous. Dans ses mains, un bouquet de roses blanches et un jouet de bois. Le chemin vers la tombe n’avait pas changé. Ce chemin enjambant le pont sur la rivière. Quelqu’un s’était occupé des fleurs et de la pierre tombale. Le nom de son fils n’a pas encore été effacé par le temps.
    « Oui, je suis revenue comme je te l’ais promis »
    Elle déposa le bouquet et le jouet sur la terre meuble. S’agenouiller et garder le silence. Sans prier. Seulement laisser venir le silence, sentir s’ouvrir la porte des souvenirs. Gaël, rêvait de voir les fées. Elle lui avait promis de l’emmener voir le cité de verre. Hélas, la mort lui avait fait démentir sa promesse. Folle de douleur, elle s’était enfuie vers cette terre promise, le corps de son fils dans ses bras. Sur les rivages des fées, elle avait creusé la tombe avec sa propre épée. Puis elle avait voulu mourir. Eudaimon était arrivée avant que la lame ne face son office. Elle avait hurlé, s’était débattu. Il l’avait arrachée à cette mort qu’elle-même désirait. Il l’avait emmené chez ses frères. Elle était restée avec eux une année pour réapprendre à vivre. Ils l’avaient traitée comme l’une des leurs. Elle avait survécu.
    « J’ignore où tu te trouves mais je sais que tu me voies et m’écoutes. Tu m’attendais n’est ce pas ? »
    Des larmes roulèrent sur ses joues. Sa voix se brouilla.
    « Je voudrais tant de jamais t’avoir laissé. Gaël, pardonne moi ? »
    Elle éclata en sanglots, la tête dans ses bras.
    « Je savais que je vous trouverais ici très chère Aelis »
    Elle se retourna lentement. Eudaimon lui faisait face, le regard grave comme au jour de leur première rencontre. Elle se releva.
    « Je ne pense pas que Gaël soit heureux de vous voir dans la peine »
    Elle hocha la tête et sécha ses larmes du revers de sa manche.
    « Quoi qu’il en soit, je suis heureux de vous avoir parmi nous »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  2. #2
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    Décidément, pas un instant de répit...

    Juste un détail...

    Nous avons pris notre discussion, il vous faut vous rendre sans discuter »
    J'imagine qu'il s'agit d'une décision...

    Maudits centaures!


    EDIT: D'ogre-mage à troll... Quelle déchéance!
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    @Galathée : Merci boulette enlevée ... :timide: tu avais raison, c'était une décison.
    Mod fille de mauvaise foi on : c'était pour voir si vous suiviez : mod fille de mauvaise fois off.
    Je ne sais pas franchement ce qui va se passer...vu que j'invente à mesure. J'ai une petite idée d'épreuve concernant Aifé ...une épreuve pas physique...trouverez vous ?

    Mais non ... c'est pas une déchéance du tout
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  4. #4
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 916
    Nos pauvres amis, ils devaient s’attendre à un accueil bien différent ! Les clivages entre les êtres-fées commencent à devenir graves… Espérons que ça n’empire pas trop.

    Et encore une fois Althéa nous fait le coup du suspens… C’est vraiment cruel !
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  5. #5
    Date d'inscription
    September 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages
    1 066
    Originally posted by Althéa@lundi 28 mars 2005, 21h11
    Je ne sais pas franchement ce qui va se passer...vu que j'invente à mesure. J'ai une petite idée d'épreuve concernant Aifé ...une épreuve pas physique...trouverez vous ?
    Elle va devoir lire. :rigoler:

    Tiens, c'est pour toi :fleur:
    C'est du bon boulot.

    C'est marrant, depuis le début, je pense à Aéris quand je lis Aelis (pas à chaque fois, mais presque)
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  6. #6
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    @Tous : :fleur: C'est pour vous, pour votre soutien, vos encouragements, votre patience.
    Je vais taper la suite ...
    @Kerdän : tu as vu juste ... Aeris, c'est une fille de FF ?
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Me voici me voila! Je vous ai manqué?

    Moi je me disais bien qu'il ne fallait rien attendre de bon de Deinos... En même temps, s'il pouvait jouer de la lance sur Isolina...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  8. #8
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    @Garfield : oui, tu m'as manquée le matou ... tu étais caché où ?

    Tu arrives juste à point pour lire la suite ...
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    C'est une fille Feldorn est l('heureux) papa d'un jeune fille
    Bon, après pour l'enfant qui entre dans la pièce, son sort est moins sûr... Mais si ca se trouve, il va reconnaitre le bébé et Feldorn sera démasqué... Ok, je délire.
    En attendant, s'il est prêt a echanger des soins contre des éclats de lune, c'ets qu*'il est déja bien attein par l'humanité (le pauvre)
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  10. #10
    Date d'inscription
    September 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages
    1 066
    Étant donné que l'être-fée le plus connu des humains est dans deux parties différentes impliquant des damnées différentes, je subodore une rencontre proche. Et vu que les 5 seront enfins réunis, grâce à leurs pouvoirs conjugués, me voici, moi, le cap... euh... non, c'est pas ça.

    Mais que fait Aifé ? (je sais pas, je lui trouve un petit truc sympa. J'ai déjà dit que c'est mon personnage préféré ? oui ? alors je vous laisse pour le moment. Bonne lecture aux autres )
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  11. #11
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    Je ne dis plus grand chose mais c'est parce que j'attends de lire la suite!

    Hanna va enfin les rejoindre et j'espère que ça lui fera du bien, la pauvre, parce qu'elle reste bien miséreuse... Et je me demande vraiment, vraiment, vraiment comment Feldorn va s'en tirer avec une gamine... A-t-il vraiment dépassé sa haine? Je suis sceptique.

    Bonne continuation, madame la zécrivaine!
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  12. #12
    Seina Invités
    Une fin de chapitre très émouvante :snif: , oserais-je réclamer que lorsque Aelis redeviendra heureuse, elle voit le fantome flou de son fils lui sourire candidement ???? Dis ? dis ? dis :snif: :snif: :blush:

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236