Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion: Chapitre 10

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    « Les dragonides, elles ont un bélier »
    Diwenn sauta avec souplesse de l’encadrement de la fenêtre où il avait grimpé pour recueillir des informations sur le vacarme.
    La panique s’empara des rescapés qui se massèrent dans un coin de la salle. Maïwenn se tourna vers Aelis.
    « Avez-vous un plan ? » demanda t’elle la voix tremblante. Elle ne s’adressait plus à la femme qu’elle ne pouvait comprendre mais à la guerrière en qui elle avait pleinement confiance.
    Elle se sentait démunie, impuissante.
    Aelis analysa rapidement la situation. Les dragonides dépassaient largement les humains en armes et en effectif. Un massacre se préparait.
    Elle se tourna vers Maïwenn. Celle-ci comprit sans qu’elle ait eu besoin de parler.
    « Nous n’avons aucune chance, n’est ce pas ? »
    Sa voix ne tremblait pas mais ses yeux trahissaient une angoisse extrême. Aelis lui adressa un sourire triste et secoua la tête.
    « Dites aux femmes et aux enfants de se rassembler au fond de la pièce et de fuir à la moindre occasion. Faites venir ceux qui savent ceux qui savent se battre. Vous saurez trouver les mots justes mon capitaine »
    Elle ne perçut aucune ironie dans sa voix, ni un peu de chaleur mais les mots lui firent du bien. Elle se tourna vers les gens assemblés.
    « Ecoutez moi ! »
    Peu à peu le silence se fit, on commença à la regarder.
    « Pays d’Ombrelune. Ce jour est sans doute le plus néfaste de notre histoire. Les dragonides encerclent notre dernier bastion. La lute est inégale. Les monstres s’attendent à une victoire facile avant de poursuivre leur avancée. Mais ils ignorent qu’ils s’attaquent à nous, les derniers habitants d’Ombrelune et ce que cela signifie. Ils ignorent l’ardeur de notre courage et de notre foi. Ensemble, dressons nous contre eux. Ne leur présentons pas des visages effrayés quand ils ouvriront les portes mais des poings dressés, prêts au combat. Mourrons avec honneur. Nous laisserons une emprunte sanglante dans leur souvenir mais une emprunte. Qu’ils se souviennent d’hommes unis dans l’adversité, de farouches combattants vendant chèrement leurs vies. Défendons le mince espoir qu’il nous reste encore puisque nous sommes vivants. Peuple d’Ombrelune, j’ai l’honneur d’avoir été élue consul suppléant et me battre à vos cotés est le plus beau des cadeaux. Hommes et femmes de Primelune, êtes vous avec moi ou me laissez vous seule ? »
    Un bruit de tonnerre lui répondit. Les gens de son pays, le poing levé hurlaient son nom. Une émotion intense la submergea. Maîtrisant avec peine ses larmes elle poursuivit :
    « Que les femmes et les enfants se rassemblent. C’est pour leur défense que nous nous battrons »
    Elle se tourna vers ses frères. Enora lui tendit les bras. Elle la serra contre elle.
    « Pendant la bataille, vous la conduirez à la Patience avec les autres »
    Interloquée, elle se tourna vers Aelis. Pour une fois, la jeune femme lui rendit son regard. Elle remarqua les étoiles endormies dans ses yeux.
    « Vous êtes un très bon tireur, de quoi décourager les dragonides qui auraient dans l’idée d’abandonner le combat principal. Partez avec Enora, Gwenaël, vos frères, Enora, Guielin, les femmes et les enfants. Je dirigerai les hommes
    - Merci » souffla t’elle émue.
    Elle lui sourit et secoua la tête.
    « Attendez d’être saine et sauve pour exprimer votre gratitude. Nos chances sont minces mais je me battrai mieux si je sais les enfants à l’abri. Dites aux hommes qui ont emporté des arcs ou arbalètes de se rassembler devant les portes »
    Une main chaude et douce serra doucement la sienne.
    « Guielin, tu ne devrais pas rester ici »
    Les yeux d’Aelis rencontrèrent ceux de son ami. Ils brillaient comme jamais.
    « Ma place est près de toi quel que soit ton chemin »
    L’angoisse la saisit.
    « Je t’en prie, va t’en » murmura t’elle.
    Il secoua la tête et entremêla ses doigts aux siens.

    ***
    Morgrevann jubilait. Dans quelques secondes, les portes du temple allaient voler en éclat. Les deux premières damnées l’attendaient. Leur mort n’était qu’une question de secondes. Maïwenn de Lochnohan succomberait la première, incapable de se battre. Quand à la guerrière elle ne résisterait pas longtemps aux assauts des dix dragonides qui l’encercleraient. Et surtout, il allait tuer l’Elu et tout serait fini. Encore quelques coups.

    ***
    Un premier trou apparut dans le battant d’une des portes. Par chance, il était trop petit pour permettre tout passage.
    « Que les meilleurs tireurs se mettent en position » cria Aelis. Une volée de flèches s’abattit sur les porteurs du bélier les plus proches de la porte. Les autres reculèrent en poussant de grands cris. La guerrière sourit.
    Au moins, les dragonides étaient prévenues : le peuple d’Ombrelune ne succomberait pas sans se battre. D’autres soldats vinrent remplacer les morts.
    « Préparez la deuxième salve » ordonna t’elle en bandant son arc.
    Le trou dans le battant s’agrandit. Un monstre tenta de pénétrer dans le temple mais tomba sous une volée de flèches.
    « Ils peuvent passer. Nous sommes perdus » hurlèrent les hommes désespérés. Guielin et Aelis s’entre regardèrent. La mort arrivait à grands pas.

    Mais soudain, un vrombissement couvrit les hurlements des bêtes et des humains. Les guerriers de Tierlune poussés par Guerec de Vortiguern chargèrent sur les monstres provoquant un carnage parmi les dragonides trop occupées à l’assaut du temple. A présent, elles se trouvaient encerclées entre les soldats et les civils d’Ombrelune. Les hommes reprirent courage. Ceux qui n’avaient pas d’armes harcelaient les monstres avec ce qui leur tombait sous la main. Planches, morceaux de lit, écuelles, nourriture … Tout fut lancé. Une dragonide pourtant parvint à se faufiler entre les planches.

    ***
    Morgrevann observa les hommes à travers son masque. Aelis s’était instinctivement placée entre lui et les siens. Il n’en attendait pas moins d’elle. Il ricana. La jeune femme baissa un bras. Un signal. Une nuée de flèche s’abattit sur lui. Il les réduisit en centres d’un simple souffle.
    Les hommes reculèrent, épouvantés. Aelis dégaina son épée. Un grand rire le secoua des pieds à la tête.
    « Ma pauvre, tu es si pitoyable »
    Il sortit une hallebarde de sous sa cape et s’avança vers elle. Elle ne bougea pas. Seules ses mains raffermirent leur prise sur la garde de son arme.
    « Tu n’as pas peur, n’est ce pas ? Pourtant tu le devrais »
    Elle secoua la tête. Aucun sentiment ne devait l’animer ou le combat serait perdu. Elle se força à respirer doucement pour ralentir les battements de son cœur. Se concentrer. Juste se concentrer … La dragonide se tourna vers Guielin.
    « Comment réagirais tu si je choisissais de me battre contre ton ami ? »
    Elle sursauta, prise au dépourvu. Il fit un pas vers eux. La panique saisit Aelis qui se déplaça en désordre pour lui faire barrage, abandonnant toute garde. C’est ce moment là qu’il choisit pour frapper. La hallebarde fendit l’air à proximité de sa hanche mais n’atteint pas son but. Un fleuret avait coupé sa trajectoire.
    « Jolie parade Maïwenn, très bon réflexe » dit il en riant. La jeune femme sentit ses mains se crisper malgré elle. La puanteur du monstre lui donna la nausée. Elle l’affrontait, fer contre fer. Pourvu qu’elle tienne bon. Soudain, la lame de son fleuret devint si chaude qu’elle dû la lâcher. La dragonide déploya ses ailes et s’éleva au dessus d’elle. Elle se jeta par terre. La hallebarde frôla son oreille en sifflant. Elle ferma les yeux. Le monstre voulut frapper à nouveau mais un coup d’épée fendit le manche de son arme, juste en dessous du fer. Aelis de Vortiguern avait décidemment de bons réflexes. Des flèches surgirent de toute part, manquant le transpercer. Il les évita de justesse. Cette fois, il devait fuir. Il s’éleva plus haut.
    « Ceci n’est qu’un avertissement, hurla t’il pour que chacun l’entende, peuple d’Ombrelune nous nous reverrons bientôt »
    Il se rua sur la fenêtre et parvint à sortir, talonné par les cris de victoire de ceux qu’il pensait tuer.
    « Maudit sois tu Guerec de Vortiguern. Tu ne seras pas toujours là pour défendre Ombrelune. Bientôt, tu ne seras plus en supériorité numérique. Là, nous nous retrouverons »

    ***

    Guerec hurlait ses ordres. Il n’avait pas trouvé utile de prendre part au combat. Ses hommes se débrouillaient aussi bien sans lui et il devait être présentable pour paraître devant ceux d’Ombrelune. Certains de ses braves étaient tombés mais les morts étaient surtout des dragonides. Afang devait s’attendre à une victoire facile : il n’avait dépêché que peu d’effectif. Du moins, moins qu’il en avait en réalité. Mille dragonides … La victoire était à portée de main même si elle était sans péril. Déjà, ses soldats luttaient à trois contre un. Une dragonide le frôla en passant près de lui. Il ne prit pas la peine de la rattraper. Il était trop satisfait pour songer à combattre. Et il fallait un témoin pour reconnaître sa victoire. Une clameur sinistre s’éleva du coté des dragonides.
    « Le maître s’enfuit. Nous devons nous replier »
    Alors, tel un essaim, les monstres s’élevèrent et s’en furent, laissant aux hommes leurs morts baignant dans leur propre sang.
    Dernière modification par Althéa ; 18/11/2008 à 00h34.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  2. #2
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    La bataille va bientôt commencer... La tension monte... Les capitaines motivent leurs troupes... J'aime bien cette ambiance : les derniers survivants sont encerclés mais ils vont vendre chèrement leur peau. Même s'il n'y a presque plus d'espoir, ils ne renoncent pas. Ce qui compte, ce n'est pas tant la victoire, mais le combat. Les Draconides vont morfler !
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    En fait, le vendre chèrement sa peau c'est dans la prise d'Orange, chanson de geste du XIème siècle. D'ailleurs, le prénom Guielin vient de là. Au début, trois hommes arrivent à tenir en échec plus de mille autres. Tout un programme...
    Ou tu as Saint Jean des Entomeurs (bon, traduis des étripeurs) qui défend le clot de Seuilly contre toute une armée et qui tue tout le monde. Mais bon, c'est pas à son avantage car il a aucune pitié ...
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  4. #4
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    Guerec arrive à point nommé. La résistance contre les Draconides s'organise... Désormais, ces monstres devront combattre des soldats, plus simplement des civils désarmés ! De grandes batailles en perspective !

    Par contre je trouve que les réfugiés du temple sont méchants : c'est pas bien de jouer avec la nourriture...
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  5. #5
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Tu as raison. Bon, j'enlèverai la nouriture ... je la remplacerai par des garous ....
    Au fait, il y a la suite ...
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  6. #6
    Luthien Invités
    Voila... m'excuse pour mon retard... tu m'en veux pas trop?
    Donc voila, joli combat, ou l'on voit que l'entraide paie toujours. Mais quand même, ces dragonnides sont des sacrés bêtes de guerres... pratique le coups de bruler les flêches... peut être un peu exagéré quand même mais bon... je sais pas.
    Voila, je passe à la suite.

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Originally posted by Luthien@lundi 28 février 2005, 22h34
    Voila... m'excuse pour mon retard... tu m'en veux pas trop?
    Tu as pas à t'excuser, il y a pas de mal. C'est déja génial que tu sois revenu poster. Rebienvenue sur air Yom Luthien. J'espère que le voyage te plaira.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  8. #8
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 395
    Une grande bataille... Aelis et Guerec vont-ils se retrouver nez à nez? Hum hum...

    Je ne sais pas si je vais pouvoir m'arrêter de lire!!! Mais bon, voilà quand même mes petites réflexions...

    * D'abord, c'est la féministe qui parle (je sais, je suis chiante). Je trouve un peu dommage qu'avec tes personnages féminins aussi forts et flamboyants, tu envoies les femmes et les enfants se réfugier dans le fond du temple... Ne peut-on pas imaginer une formule plus mixte? Où les femmes qui le désirent peuvent aussi aller se battre? Ne peut-on pas envoyer les vieillards et les enfants au fond du temple? Après tout, nous sommes en Ombrelune, où, si je ne m'abuse, hommes et femmes sont plus ou moins égaux? Enfin, je dis ça...

    * Ensuite, un bête détail, il y a deux fois le même groupe de deux paragraphes qui se suivent (le méchant qui regarde son armée, le premier trou dans la porte).

    * Enfin, compte-tenu de l'endroit où ils ont abandonné la Patience, il semble assez bizarre que Maïwenn puisse envoyer Enora dans cette direction... Il y a quand même de fortes chances que les Dragonides se soient intéressées à ce vaisseau, non?

    Sinon, je n'ajoute rien, sinon que je vais vite lire le chapitre 10 avant de me remettre au travail, ce qui en fait veut tout dire...
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  9. #9
    Seina Invités
    Même Remarques que Galathée

    Je rajouterai que je trouve le combat MaÏwenn/Aelis VS Dragonide trop court. Aelis est LA combattante du groupe, mais ne fait pas grand chose au final alors que Maïwenn est censée ne pas savoir trop bien se battre au corps à corps ; je rallongerai un peu la scène en montrant une entente entre les deux femmes pour se battre ensemble ne dit-on pas : solidarité féminine ! Ensemble contre l'adversité J'insisterai plus dessus.

  10. #10
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    A propos de personnages féminins forts et flamboyants, voici un point qui me taraude depuis quelques temps déjà: Aelis et Aifé ne sont-elles pas un parfait décalque l'une de l'autre? Heureusement qu'on ne les voit jamais ensemble jusqu'ici, ce qui limite cette impression... on verra par la suite...

    Je te grignote.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236