God of War... un des jeux les plus barbares et défoulant que je connaisse. J'étais tombé sur le premier à tout hasard pendant les soldes l'année derrière et j'avais été très agréablement surpris. Déjà c'est beau , c'est assez simple à prendre en mains (mais très riche de part les nombreuses combinaisons possibles) et plutôt varié (bonne alternance entre le combat et les phases plus orientées "plate forme". Le système d'ATB (je crois que c'est comme ça qu'on dit) où il faut appuyer sur le bon bouton au bon moment pour les actions spéciales est très bien géré .

Le scénario de l'épisode est simple. Kratos est un puissant guerrier qui était jadis au service d'Arès (le dieu de la guerre). Mais Arès l'a trahit, lui faisant tuer sa femme et sa fille. Athéna "recueille" Kratos, surnommé le Fantôme de Sparte (à cause des cendres de sa femme et sa fille qui recouvre son corps). Au service des Olympiens, Kratos élimine monstres et barbares. Un jour, Arès décide d'attaquer Athènes. Alors qu'il ravage la cité, Athèna demande à Kratos d'aller éliminer Arès et ses sbires (car Zeus refuse que les dieux s'affrontent entre eux). Débute alors une grande aventure pour Kratos qui le mènera des recoins d'Athènes au sommet du temple de Pandore.

A la fin du premier opus, Kratos affronte Arès et le défait. Il devient alors le nouveau Dieu de la Guerre. Cependant dans le deuxième opus, il commet les mêmes erreurs que son prédécesseur. Alors qu'il dévaste la cité de Rhodes aux côtés de l'armée de Sparte, Athèna le trahit et Zeus lui vole son pouvoir divin (car le roi de l'Olympe craint que Kratos en ait après son trône). Kratos, abandonné des Olympiens, trouvera une alliée en Gaïa, la Mère Nature. Désormais combattant auprès des Titans, Kratos va débuter sa plus grande aventure.

Le second jeu est largement à la hauteur du premier (et il y a plus d'attaques, de combos et de magies) et ce qui est amusant c'est de voir comment les héros de la mythologie en prennent pour leur grade . Bref un grand jeu.