Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Discussion: La Fantasy? Tentative de définition

  1. #1
    Date d'inscription
    May 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages
    2 123
    Hop, histoire de lancer le premier sujet, où commence et où s'arrête le genre de la fantasy, né dans la littérature. Est ce juste un synonyme de fantastique où se cache-t-il autre chose de plus précis derrière cette dénomination anglo-saxonne.

    Histoire de proposer quelques liens, voici des adresses définissant le genre et ses sous-catégories.

    La fantasy et ses sous-genres
    La fantasy française
    Le fantastique



    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  2. #2
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 123
    Oulà, le sujet est vaste, évidemment...
    Mais pour la signification même du genre fantasy, je dirais que ça ne correspond pas au genre fantastique (genre Stephen King en livres ou Poltergeist en film), tandis que la fantasy regroupe tout ce qui parle d'aventuriers, de monstres fabuleux, de magie noire ou blanche (ou pourquoi pas ocre au fait ?)

    Maintenant, pour le contenu... il y a beaucoup à dire, mais je suis trop inculte en la matière que pour me prononcer avec précision.

    Je laisse la parole aux experts !
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  3. #3
    Erszebeth Invités
    Mmmh. Pour moi le concept de fantasy est assez large et ne s'arrête pas au genre même. Je dirais que la fantasy touche tous les genres de littératures qu'on appelle "littératures de l'imaginaire", à tort ou à raison.

    En fait, dès que ça sort du normal, ça peut être de la fantasy, du moins pour moi.

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Originally posted by Egrevyn@dimanche 18 juillet 2004, 15h38
    Hop, histoire de lancer le premier sujet, où commence et où s'arrête le genre de la fantasy, né dans la littérature. Est ce juste un synonyme de fantastique où se cache-t-il autre chose de plus précis derrière cette dénomination anglo-saxonne.

    Diantre non ! Que le topic est intéressant

    Alors déjà qu'est-ce le fantastique ? Le fantastique étant déjà difficile à définir. On pourrait résumer le fantastique à un genre dans lequel l'irréel va venir faire une intrusion dans le réel. Ce qui le différencie de la science-fiction, monde qui se distingue de notre réalité, et du merveilleux, genre ou les lieux et les dates ne sont nullement définis, et qui se rapproche plus de l'héroïc-fantasy que les deux autres. Le fantastique est donc un genre qui trouve son fondement dans la réalité. Une réalité dans laquelle va donc intervenir un fait ou un personnage qui va interférer avec ses règles.

    Il est à noter que le genre fantastique n'existe qu'en France ! Et oui vous ne retrouverez pas d'équivalence ailleurs dans le monde. Seul la France fait cette distinction.

    La fantasy est donc bien différente du fantastique. Pour moi elle se rapproche beaucoup plus de la science-fiction ou surtout du merveilleux en ceci que les histoires se déroulent dans un monde différent du notre avec des races et des règles qui lui sont propres. Celà étant, la science-fiction est un genre futuriste, alors que la fantasy est plus médiévale. De plus la fantasy fait souvent intervenir des forces surnaturelles, telle la magie, dans ses histoires, alors que la SF serait plus bercé dans le côté technologie. Dans la SF les éléments surnaturels sont justifiés en quelque sorte, une justification dont se moque éperduement la fantasy.

    Pour moi il sagirait donc plus d'une dérivation du merveilleux. "Il était une fois, dans un monde lointain" (bon j'admet...Star Wars c'est de la science fiction et ça commence comme ça mais SW est justement l'exception sans doute grandement à la base de l'arrivé de la fantasy) De plus les dragons et les licornes sont des animaux issus du genre merveilleux, les magiciens et sorcières aussi... De plus la fantasy est un genre très manichéen, et comme dans tous contes merveilleux, il est question d'une quête épique et fabuleuse. Et pourtant il sagit de fantasy et non plus demerveilleux..Alors pourquoi ? Là j'ai déjà moins d'éléments de réponse :timide: Sans doute y a t-il une volonté de différencier un genre dédié à l'enfance avec des histoires qui se terminent bien (et encore ... certains on fait mourir le ptit chaperon rouge :rigoler: ) d'un genre similaire s'adressant à une classe plus agée. Peut-on dire que la fantasy est plus violente ? Non je ne pense pas. Alors que dire ... ben tien je vais y réfléchir
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  5. #5
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 123
    Je ne te reprendrai que sur un point Folky : en Belgique aussi on fait la distinction ! Et en Suisse aussi, sans doute...

    Mais bref, peu importe. Simplement, je tiens à rajouter qu'effectivement, le fantastique tire son explication des faits à la fois du monde réel ET du monde imaginaire. Chaque fait qualifié d'étrange peut trouver une explication rationnelle, mais tout en laissant subsister un doute, comblé par l'explication fantastique.

    Tout cela pour le fantastique, donc pour la fantasy, comme le dit Erszebeth, on peut définir cela comme étant tout ce qui provient de l'imaginaire, mais avec des nuances. La SF compte parmi ses dérivés la fantasy (heroic, dark, ...) et est donc une classe particulière.

    Donc voilà pour SW, Folky
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  6. #6
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Oui j'ai oublié un point important : "le doute" très important dans le fantastique
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  7. #7
    Date d'inscription
    May 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages
    2 123
    Oui, en gros c'est la perturbation du réel par un événement en apparence inexplicable....ce qui fait qu'on hésite toujours entre une interprétation logique, rationnelle (syndrome Scully) et une interprétation irationnelle (Syndrome Mulder).

    C'est la définition de Todorov pour la fantastique en littérature....mais moi je me pose une question, le space opera est un sous genre de la Fantasy mais tu places la SF (est-ce d'ailleurs la même chose que le space opera?) légérement hors de la fantasy (à part SW). C'est vrai que la délimitation est pas évidente. :lunette:
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  8. #8
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Non c'est sûr ça n'est pas évident, mais comme je le disais, la SF et la fantasy sont pour moi assez différents. Dans la SF toutes les choses "anormales" (=qui sortent de notre normale) sont justifées, et puis la magie et les créatures mythiques ou fantastiques ont une place bien moins importante que dans la fantasy. De plus la SF est futuriste, ce qui n'est pas le cas de la fantasy.

    Pour le fantastique, la définition de Todorov est évidemment une référence même si incomplète sur certains points. Celle de Malrieux est peut-être plus pointue, même si on retrouve pas mal de choses de Todorov.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  9. #9
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 123
    Je classerais plutôt les choses comme ça : la SF est le nom générique, composée de space-opera (SW entre autres), heroic fantasy (ou autres), fiction spéculative (j'ai proposé Dune mais Oan ne semblait pas tout à fait d'accord...), et plein d'autres styles (utopiques, contre-utopiques comme 1984), etc... Chaque style possède évidemment des caractéristiques bien données, mais chacune d'elles fait partie de la grande SF...

    Du moins, c'est mon avis...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  10. #10
    Date d'inscription
    May 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages
    2 123
    Oui mais dans SF, tu as science, et la fantasy est plutôt antinomique avec ça, enfin selon moi: le merveilleurx, l'imaginaire...non dérangeants, dont l'univers est assez cohérent pour ne pas désarçonner le lecteur/spectateur/joueur....sont tout l'inverse des univers de SF qui sont élaborés dans une temporalité futuriste, grâce au progrès de la science.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  11. #11
    Mathrim Cauthon Invités
    A mon humble avis, il vaut mieux considérer que l'ensemble SF, Fantasy, Horreur, doit être rangé sous l'étiquette 'Littératures de l'imaginaire".

    La science-fiction serait l'ensemble des ouvrages dans laquelle la science et la technologie ont évolué par rapport à ce que nous connaissons (on peut classer dans cette catégorie aussi bien le space-opéra que le cyberpunk, les histoires de voyage dans le temps, les textes post-apocalyptiques, ainsi que certains sous-genre plus obscurs comme le steampunk).
    La fantasy, quant à elle, se caractérise plutôt par la présence "assumée" (à l'inverse du fantastique dans la définition de Todorov) d'éléments magiques. On y retrouve aussi bien la High-Fantasy (le SdA, Conan, le cycle des épées, les chroniques de Krondor, etc...), les contes et autres textes féériques, y compris les réécritures d'anciennes légendes (du Codex Merlin de Holdstock à la Voie du Sabre deDay), les histoires se déroulant dans des univers proches du nôtre mais possédant une composante magique (Neverwhere ou Stardust de Neil Gaiman, Faeries Hacker de Johann Héliot), la Dark Fantasy (avec des univers beaucoup plus sombres, comme Le Trône de Fer ou La Compagnie Noire).
    Par la suite, il faudrait classer ce genre bâtard qu'on appelle la Science-Fantasy et qui inclut tous les textes dans lesquels cohabitent une évolution scientifique différente de la nôtre et une magie plus ou moins assumée (La planète aux Vents de Folie de Marion Zimmer Bradley, les chroniques de Majipoor de Silverberg, les Doués de Anne Mac Caffrey, etc...)
    Enfin, on peut ajouter une nouvelle pierre qui comprendrait toutes les littératures fantastiques (au sens de Todorov) et les histoires d'épouvante (Anne Rice, Bram Stocker, etc...)

    Ca rappelle un peu trop la classification Pocket quand même.

  12. #12
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Entre de là à de là
    Messages
    147
    On nous demande de définir la fantasy alors je vais faire de mon mieux.

    La fantasy s’arrête la ou l’imagination s’arrête. Se qui fait que la fantasy ne sera jamais la même selon les personnes, la fantasy et juste le rêve de personne qui un jour on voulu faire profiter les autres de leurs imaginations. La fantasy sera toujours présente car chaque chose la fantasy pourra être interprété différemment selon les personnes ; prenons exemple de la licorne : pour certain c’est un animal magnifique et irréel qui peut représenter la liberté et le bien-être, tant dit que pour d’autre elle ne représente qu’une source de magie immense et aussi une grande source de pouvoir qu’on en l’a en possession.
    La fantasy ne peut-être défini de part ce simple fait qu’elle peut être interprétée différemment selon les personnes. Comment définir une chose que seul l’imagination à crée ? La fantasy représente souvent un monde que dis-je un univers ou grand nombre de personnes se réfugient pour éviter à tout pris les durs réalités de notre monde. La fantasy n’est rien de plus qu’un mot qui représente une façade derrière laquelle on peut se cacher ou bien se dévoiler.
    Tous se que vous essayez de séparer de la fantasy n’en sont que des éléments différent mais qui sont pourtant tous de la fantasy. La traduction première de la fantasy est imagination. Si vous pensez que la S-F et les autre ne son pas de la fantasy donc ne viennent pas de l’imagination, se qui signifie pour vous que tous se que vous considérez comme ne faisant pas partie de la fantasy comme réel et donc vécu.

    Je m’arrêterais donc là pour le moment.
    Ils ne seront jamais à quel point c’est dur, de ne pas faire partie de ceux qui sont élus, de vivre dans l’ombre de personnes qui prennent toute la lumière. Mais moi je sais, j’en vois plus qu’on ce l’imagine, parce que on ne fait pas attention à moi. Je t’ai vus hier soir, je te vois travailler aujourd’hui. Tu n&#39;es pas spécial, tu es extraordinaire &#33;</span>
    <span style=\'color:#9B7BB9 \'>Pour me faire parler c&#39;est : #9B7BB9

  13. #13
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Sans hésitation j'associe magie à Heroïc Fantasy. C'est le fait de ne plus respecter les lois de la physique.

    C'est aussi la possibilité d'imaginer plein d'éléments sans leur donner de sens réel.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  14. #14
    Chaos Invités
    La magie est aussi présente dans les autres sous parties de la Fantasy, pas que dans l'Héroic meme si elle est plus présente.

    Le Fantastique, c'est surtout basé dans un contexte réel (Villes, Histoire...), mais auquel un fait irréel vient rentrer dedans (Morts-Vivants, Etres Maléfiques...). La Science Fiction comme la Fantasy, prennent place dans un univers imaginaires, futuriste pour le premier (se passe souvent sur d'autres planètes ou la Terre dans le futur). Pour la Fantasy, l'univers est un peu différent meme si souvent on peut retrouver une base qui provient du Moyen Age.
    Après dans la Fantasy on retrouve plusieurs sous parties, qui ont déjà été décrite : L'Héroic Fantasy, la Dark ...

  15. #15
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Chateau de Vincennes
    Messages
    348
    aaah... la fantasy. Je ne vais pas reprendre tout ce qui a été dit mais donner mon avis, bien qu'il puisse être contre dit dans les topics ci-dessus. (ou si dessous)

    Pour moi la fantasy part d'un monde où les légendes ont une réalité tangible, où des faits incroyables peuvent avoir lieux sans troubler quiconque (Dieux ayant réellement foulés le sol, monstres et démons existant dans les profondeurs de la terre, pouvoir magique...) et qui déborde dans l'histoire comptée (Quêtes incroyable avec moult héros et dangers insurmontable) le tout se passant au moyen âge question technologie...

    Les sous catégorie de la Fantasy sont là pour me contredire c'est vrai : Urban Fantasy notamment … bien que je trouve à ce style une plus grande ressemblance avec le fantastique… comme la série des Harry Potter (dur de classer un livre dans un genre tout de même… je préfère encore les lire.)

    Car pour le fantastique, un prof de français m'avait proposé comme définition (et pour le séparer de la S-F) que l'action se passait dans notre monde (époque, temps, culture, comme un roman) et qu'une "action" ou un "évènement" allait tout chambouler (style le film dément « 28 jours plus tard » de Danny Boyle)

    Tandis que la S-F partait d'un monde totalement inventé mais ayant comme point de départ notre civilisation, et ayant une vision de ce que pourrait être notre future.

    Après définire le space opéra par rapport à la Science Fantasy, c’est trop dur pour mon petit crâne (vais avoir mal à la tête demain moi…)

    je dirais que ça ne correspond pas au genre fantastique (genre Stephen King en livres…)
    Juste par esprits de contradiction Stephen King a écrit Les yeux du dragon entre autre qui répond au genre de la fantasy…
    je signe d&#39;un W qui veut dire Wotan &#33;

  16. #16
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages
    536
    J'ai lu les yeux du dragon, c'est très bien.

    Pour le fantastique, on l'a fait en français avant les vacances, le prof disait "genre avec lequel on ne sait jamais se placer, on ne peut ni affirmer que c'est normal, qu'il y a une explication logique, ou que c'est complètement illogique." Il prennait l'exemple du Horla, de Maupassant, le type dont il est question, on ne peut ni affirmer qu'il est fou, ni affirmer que le Horla existe.
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  17. #17
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Oui dans toute nouvelle fantastique, le perso principal est un gars troublé, perturbé. Le personnage lui-même peut-être l'élément "fantastique"
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  18. #18
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages
    1 152
    me concernant pour l'approche de la chose, m'est avis que tout style qui sort de l'ordinaire (et qui est donc pur produit de l'imaginaire) peut être taxé de fantastique. Ensuite derrière ça je vois plusieures branches, le fantastique fantasy qui découle de tout ce qui est merveilleux, magique, et compagnie, et la SF qui englobe sûrement un des styles les plus diversifiés du genre.

    M'enfin c'est que mon avis lol
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  19. #19
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages
    688
    J'ai trouvé ceci, qui approche assez bien ma vision de la Fantasy. Etant surtout adepte de la dark-fantasy. Elle me permet de voir le monde Fantasy sous un angle différent.

    Qu'est-ce que la Fantasy?
    La fantasy a longtemps été considérée comme un genre de littérature qu'il n'était pas convenable de lire et l'est encore parfois aujourd'hui dans certains pays. Cela vient notamment du fait qu'elle est tirée en partie des contes pour enfants et y ressemble beaucoup. On a donc tendance à la considérer comme littérature infantile et inutile, pour laquelle il n'est pas la peine de perdre son temps. C'est cependant en train de changer, et on le voit notamment à la masse de produits dérivés qui découlent du domaine, et surtout au nombre de livres vendus ! De plus, la qualité des séries écrites par les différents auteurs n'a rien à envier à d'autres genres.
    Personnellement je préfère appeler cela le médiéval fantastique, la fantasy étant l'appellation anglicane (non je ne suis pas anglophobe ! simplement, j'aime ma langue).
    Quand on nous parle de fantasy, on pense de suite aux chevaliers, aux épées, aux fées, à la magie,... C'est en réalité bien plus compliqué et complexe que cela.

    Voila en clair les quelques genres de fantasy existants :

    - La High-Fantasy : le héros fait partie d'un groupe ou d'une communauté dont il devient le champion soit au cours d'une quête initiatique, soit en prenant la direction du groupe dans un lutte contre une communauté opposée, à l'image de la lutte du Bien contre le Mal ou de la Lumière contre l'Obscurité (Le Seigneur des Anneaux - Tolkien, La Belgariade, La Trilogie des Joyaux - Eddings, La Roue du Temp - Jordan), soit en restaurant l'ordre du monde (Les Portes de La Mort - Weis et Hickman)

    - L'Héroic-fantasy : le héros est ici en proie à de violentes émotions, hanté par la traîtrise ou par la bâtardise, vivant par l'épée en vendant ses services. Contre ses ennemis, il ne peut compter sur aucune autre aide que ses qualités humaines. Les forces du Mal sont parfois divisées (Le Cycle des Epées - Fritz Leiber), parfois machiavéliques, se délectant souvent de la torture des mortels.

    - la Romance-fantasy : Ici le héros est généralement une héroine, parfois virilisée, parfois partagée entre ses sentiments et sa mission (Valdemar - Mercedes Lackey).

    - La Light Fantasy ou fantasy burlesque : on pourrait l'appeler la fantasy du gag ! C'est léger, pas toujours très sérieux, mais qu'importe, si c'est marrant et prenant ! Par contre, préparez vous à être déstabilisés par rapport aux univers habituels ... En effet, la light fantasy ne respecte pas toujours les règles classiques de la fantasy. Le digne représentant de ce genre est sûrement Terry Pratchett, avec ses Annales du Disque-Monde.

    - La Dark Fantasy ou fantasy noire : On entre ici dans un monde bien noir (qui n'est cependant pas de la terreur pure) où le héros ne sait pas très bien où il en est. Il est parfois dépassé par les évènements, il perd la raison ou bien meurt. Il arrive certaines fois qu'il croie avoir gagné, pour s'apercevoir qu'on l'a trompé et que l'envergure du complot était bien plus grande. Le héros est parfois lui-même méchant, un méchant charismatique cependant, qu'on prend en pitié car on le comprend.

    - La Science Fantasy : Un mix entre la fantasy et la science fiction, parfois difficile à distinguer. Le lecteur est parfaitement dépaysé, et cela lui plait ! Le scénario correspond souvent à des humains arrivés sur une planète et qui ont bien régressé socialement et technologiquement, avec tout de même des restes et plein de choses à redécouvrir. Généralement, on n'arrive pas à savoir quelle est l'époque réelle, ce qui contribue à la plongée du lecteur dans l'univers. On peut citer Anne McCaffrey avec sa série la Ballade de Pern, parfaitement dans les créneaux du genre. Voir aussi le cycle de Majipoor de Robert Silverberg et à la limite Star Wars.

    - La Fantasy Mythique : fantasy qui se raproche le plus des contes classiques d'antan, des contes de fées. Une grande place est laissée à l'ambiance et l'atmosphère elle même. L'intrigue, si elle est généralement sommaire, a lieu dans notre monde, ou un monde très proche. En effet, le genre plaisant beaucoup aux enfants, il ne faut pas qu'ils soient trop dépaysés et il faut qu'ils puissent rentrer facilement dans l'univers, qu'ils puissent croire que l'histoire a lieu près de chez eux.
    Source La pierre de Tear
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    Statut : Maison finie et heureux papa de trois moussaillons
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps

  20. #20
    Cristal Invités
    euh perso j'oserai pas me lancer dans la définition de la fantasy (trop peur de dire n'importe quoi lol ! ) mais voici un lien intéressant :
    http://www.elbakin.net/fantasy/presentation.htm

  21. #21
    Luthien Invités
    Hmm. le sujet est intérressant.
    La lecture de Faërie de Tolkien apporte pas mal de réponses... Mais je ne tient pas à retranscrire toute sa pensée ici.

    Luthien

    PS: les suisses font effectivemment égalemment la différence.

Discussions similaires

  1. [RPG] Final Fantasy XII
    Par Duo dans le forum Les RPG et les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 13
    Dernier message: 26/09/2010, 12h25
  2. [RPG] Final Fantasy XII
    Par Prince Arthas dans le forum Les RPG et les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/09/2005, 13h06
  3. [Site] Les bandes-annonces en Haute définition
    Par wotan dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/10/2004, 13h08
  4. Une Haute-Conseillère accusée de tentative de meurtre
    Par Anandelys dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 13
    Dernier message: 31/08/2003, 13h38

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231