Page 3 sur 6 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 171

Discussion: [Bâtiment] L'antichambre du Conseil

  1. #61
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    [Quête — Doublons et démons]

    "Hum, je ne suis guère un mercenaire... et je ne suis pas réellement désireux de ramplire plus de tâche que j'ai déjà en ce moment. Dites moi de quoi il s'agit de suite. Mais ne vous faites pas de filme... Je ne travail pas comme ça"

    Beorn ne désirait pas se plier aux quatres volonter du marchand. Suivant sa réponse, le pauvre homme se verrait peut-être pendu par la langue à un crochet rouiller. Les divertissement manquaient dans Melandis. Mais loin d'être stupide, l'elfe noir savait que ceci ne lui amènerait rien, pas même un semblant d'amusement... L'étude de la dague seule semblait compter en ce moment.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  2. #62
    Nithep Invités
    [Quête — Doublons et démons]

    L'elfe rengaina la dague dans son fourreau. Il passa la main au dessus et prononça une occulte formule qui fit suinter une sorte de lumière à la surface de la protection.

    Lereekyel ---> [Sort non identifié] ---> Fourreau

    «Voilà, je préfère ranger cette dague bien en sécurité dans cet étuit protégé pour vous expliquer la chose ... déjà je voudrais savoir ce qu'est un "filme", mais rassurez-vous, il ne s'agit pas d'un travail, juste d'un service.»

    Il épousseta ses lunettes et les remit en place.

    ?«J'appellerais en fait cela plutôt une blague qu'autre chose ... un de mes anciens concurrents a récement disparu de la circulation ... »
    Il sembla un instant attendre quelque chose.
    «... et j'aurais souhaité juste faire une petite chose en souvenir de notre ancienne "inimitié". J'aurais juste aimé que vous ... »
    Il baissa la voix.
    «... que vous jouiez un tour au forgeron, chose que je ne puis faire afin de me forger un alibi.»

  3. #63
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    Un garde, encore taché de sang, et les effets malmenés par l'émeute qui venait à peine d'être matée, sur la place des exécutions des peines, arriva prestement à l'Antichambre. Haletant, il demanda immédiatement audience auprès du grand chancelier, afin de lui faire part des évènements graves qui venaient de se produire. Pareil affront ne pouvait demeurer impuni...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  4. #64
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    [Quête : doublons et démons]

    Beorn était en train de perdre patience... cet espèce d'idiot ne semblait pas réaliser qui il avait en face de lui...

    Soyez plus clair... Mais ne croyez pas bon de penser que je me soumettrais à faire des tâches d'une certaine bassesse autre que votre exécution... après quelques semaines, ou mois passés en.. la bonne compagnie de mes soins particuliers"

    L'éclaire froid qui passait à présent dans les yeux du drow n'avait plus rien à voir avec l'envie de détenir cette dague qu'avait pu lire le commerçant... S'il avait eu vent du caractère très irritable et peu avenant de l'elfe noir, peut-être se serait-il avisé de ne pas le pousser à dépasser un stade avec le général de l'armée Mélandienne... un drow princier, par-dessus le marché... Seul un véritable fou ou un suicidaire penserait faire cela.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  5. #65
    Nithep Invités
    [Quête — Doublons et Démons]

    L'elfe prit une mine terrifiée, mais en lui même il était aux anges. Il avait amené le drow juste là où il le souhaitait, à présent, son geste n'apparaîtrait plus suspect et passerait pour un acte desespéré. Il jeta l'arme aux pieds du conseiller, le fourreau et l'objet se désolidarisant sous le choc, et se confondit en excuses.

    ?«Monseigneur, pitié, soyez compréhensif, vous ... prenez la dague, vous viendrez payer si vous le voulez ... le prix qui vous conviendra ... mais ne me faites pas de mal. Je ... je ne vous dérange plus!»

    Ses yeux roulaient comme des billes dans leurs orbites et la peur exsudait parmi tous ses pores. Pire menteur qu'un arracheur de dents, Lereekyel n'était pas un excellent commerçant pour rien. Il recula, la mine blafarde et terrifiée, faisant semblant de perdre ses lunettes avec une maladresse digne des pires victimes de Beshaba.

    Il fit demi tour et quitta l'antichambre ventre à terre.

  6. #66
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    [Quête : doublons et démons]

    Beorn resta sceptique... Il était très étrange qu'il n'ait jamais vu cet elfe-là dans les rues de Melandis. Il avait lui même été commerçant, membre de la guilde du commerce et jamais vu cet elfe... La réaction également lui semblait bizarre. Un homme qui vit longtemps dans Melandis ne risque pas de détaler pour une simple mise en garde contre une menace de mort. Etrange, vraiment étrange.

    L'elfe noir se leva et s'approcha de la dague. Il la regarda longuement, cherchant mentalement une clé de ce mystère... Trop d'éléments étranges semblaient se succéder pour véritablement coller.
    Beorn arracha sa manche gauche afin de prendre la dague sans la toucher. Il lui faudrait faire très attention. Plus d'une lame telle que celle-ci était enchantée... et pas toujours bénéfiquement pour le porteur. Les connaissances magiques de Beorn était trop maigres pour pouvoir percer le mystère lui-même, mais il connaissait du monde et son frère en saurait certainement plus.

    Il mit la dague dans une sacoche après l'avoir enveloppée dans sa manche arrachée et partit en direction de sa demeure.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  7. #67
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : un fuyard à châtier]

    [HRP : cette quête se déroule... dans un futur proche : mon personnage est devenu conseiller, ainsi que Nithep, pour rejoindre Beorn dans le bal des vampires euh des empires ]

    Le grand chancelier sortait de son bureau lorsqu'il fut aussitôt avertit de la demande d'audience par un garde.

    "Urgent, qu'il a dit, mon Seigneur."

    Haussant à peine un sourcil en guise de réponse, Mornagest congédia le messager d'un geste et alla rencontrer le garde si impatient. Celui-ci se trouva dans le hall du bâtiment, et était apparemment nerveux. Dès qu'il aperçut le grand chancelier, il se mit au garde-à-vous, mais trembla davantage.

    "Mon Seigneur !", cria-t-il presque.

    "Repos. Qu'y a-t-il ?

    - Mon Seigneur, l'un des quatre assassins que vous aviez fait mettre à mort publiquement s'est échappé. Une révolte organisée a défait la garde, et tué les deux bourreaux. L'elfe Aeron s'est echappé avec une partie des insurgés. Les autres... sont déjà morts."

    Mornagest considéra un instant le garde et chercha aussitôt un châtiment qui lui serait exemplaire. Ces marauds n'avaient pas été condamnés à mort pour rien... Ils avaient osé cambrioler la demeure d'un notable, qu'ils avaient réveillé... Ils l'avaient tué, ainsi que le personnel. Quant aux femelles de la maison... Elles auraient mieux fait de ne pas être là.

    "Vous aviez pour ordre de les maintenir captifs jusqu'à la mort. Vous avez échoué."

    Le garde trembla davantage. Il transpirait à grosses gouttes à présent, sachant très bien où le grand chancelier voulait en venir. Il allait passer ses nerfs sur le malheureux.

    "Puisque le quatrième condamné est absent, vous prendrez sa place. Jusqu'à ce qu'on retrouve le bon coupable. Un marché honnête."

    Mornagest fit signe à deux gardes, qui arrêtèrent leur collègue sans arrière-pensée.

    "Je vais m'ocuper de cela. Priez pour mourir rapidement."

    Il s'en fut brusquement, sans un regard pour l'homme qu'il venait d'envoyer vers des tourments éternels...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  8. #68
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [Quête : un fuyard à châtier]

    En provenance de la prison, Morfea s'était rendu comme demandé sur la missive, dans l'antichambre du conseil. Ignorant jusque là que le conseil eut connaissance de son existence et de son travail, le bourreau se prit à réfléchir sur la mission qui l'attendait. Celà ne devait pas être quelque chose de très simple si le chancelier l'avait appelé jusqu'à lui. Mais ces pensées n'entravèrent pas longtemps son esprit tant il se sentait libre, et ressentait une certaine joie à cette idée. Il ne savait dire exactement pourquoi, mais les faits étaient là. L'impression de profiter de sa vie après avoir été renfermé pendant une éternité : il déambulait tranquilement les rues avec un but simple : l'antichambre du conseil, rien de plus. Cette simplicité, la satisfaction du devoir accompli et surtout d'assouvir son envie de vivre comme il l'entendait lui libérait l'esprit.

    Après avoir fait un détour par une échoppe pour acheter une pomme bien rouge, le demi-elfe reprit le chemin de l'antichambre qu'il atteignit rapidement. L'édifice était assez impressionant, mais avait des airs de ressemblance au niveau de la taille et de sa structure avec la prison. Admirant ce spectacle, Morfea tendit sa missive au garde qui le fit entrer...
    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  9. #69
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : un fuyard à châtier]

    Le bourreau pénétra dans le hall d'entrée, où l'attendait encore Mornagest. Ce dernier savait que son ton pressant serait pris au sérieux, même par un personnage aussi indépendant que Morfea Nwalk.

    Le Chancelier héla le bourreau, qui ne semblait pas savoir qui était au juste son supérieur. A sa décharge, il fallait dire que le Conseil venait d'être modifié...


    "Nwalk, c'est bien cela ? J'ai eu de bons échos de vous, de la part de mon prédécesseur. En temps normal, j'aurais confié cette mission à la garde, mais celle-ci a d'autres chats à fouetter."

    Il fit une pause. Les longs discours, ce n'était décidément pas son fort... Aller droit au but, voilà ce qu'il aimait.

    "Un condamné à mort, l'elfe Aeron, s'est échappé à la faveur d'une émeute, sur la place des exécutions des peines. C'est un assassin et un violeur. Pas du genre que j'apprécie énormément. Retrouvez-le, et faites-en ce que vous voulez. Ramenez-moi seulement sa tête, pour preuve."

    Une nouvelle pause. Morfea semblait enregistrer distraitement les informations. Un rien trop lunatique. Mais ses talents étaient indéniables. Mornagest espérait bien se débarasser de cette crapule d'assassin, et rétablir un semblant de calme dans la cité. Ces émeutes innérantes à la passation de pouvoir étaient inévitables, mais leur intensité pouvait être diminuée, avec un rien de savoir-faire.

    "Opprimer... Manipuler...", pensa le Grand Chancelier.

    Puis il fixa le bourreau et lui demanda :


    "Des questions ?"
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  10. #70
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [Quête : un fuyard à châtier]

    Le demi-elfe resta planté un court instant devant le chancelier, il répondit impassiblement.

    - Oui, qu'est-ce que j'y gagne ?
    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  11. #71
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : un fuyard à châtier]

    Mornagest s'attendait un peu à cette question. Typique des fonctionnaires. Quoique celui-ci était plutôt du genre à prendre des initiatives pour arrondir ses fins de mois.

    "La reconnaissance du Conseil, le plaisir de disposer à votre guise de la cible... Et je présume que vous voulez un peu d'or... ". Mornagest grimaça de dégoût. La vénalité l'avait toujours répulsé.

    "Mettons... cinq cents pièces d'or."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  12. #72
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [Quête] : un fuyard à châtier

    De l'argent et de la reconnaissance, il saurait s'en contenter. Il restait donc au fonctionnaire ... ou devrait-on dire au mercenaire à partir à la chasse à l'elfe. Une race qu'il ne portait guère dans son coeur pour des raisons personnelles et à laquelle il avait toujours su vouer une haine farouche.

    Il restait que celà ne lui donnait que peu de détails sur les pistes à suivre pour sa chasse à l'elfe. Sa pomme dans la main, le bourreau était prêt à faire demi-tour pour se mettre en chasse, tel le fauve en cage sentant sa proie, excité par sa peur palpable et qui n'attendrait plus que l'ouverture de sa cellule pour bondir. Ici en fait d'ouverture, c'était plutôt d'une piste que la bourreau avait besoin :


    - Avez-vous la moindre idée de l'endroit par lequel je devrai commencer, ou d'une personne qui pourrait m'aider dans ma quête ?
    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  13. #73
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : un fuyard à châtier]

    Le Grand Chancelier sourit au bourreau. C'était précisément ce qu'il devrait déterminer : par où commencer son enquête.

    "L'elfe a fui avec une partie des insurgés. Quant à savoir où... Il existe bien des endroits où se cacher, en ville. Mais des informateurs nous signalent des mouvements suspects et non prévus. Vous devriez chercher dans les quartiers pauvres."

    Mornagest allait s'en retourner vers son bureau, losqu'il ajouta :

    "Oh, mes espions m'ont rapportés qu'un magasin de silence est établi quelque part dans le quartiers des indigents. Mais à votre place je commencerais par le lieu de l'évasion... Les corps sont encore chauds, si ça vous tente."

    Sur ce, le Grand Chancelier s'en fut vers ses tâches quotidiennes.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  14. #74
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [Quête] Un Fuyard à châtier

    Tout le contraire de ce qu'il faisait d'habitude. Normalement sa mission s'arrêtait lorsque le corps se vidait de sa vie, ici elle commençait avec des cadavres déjà vidés de leurs âmes. Morfea avait l'habitude de faire parler les corps avant qu'ils ne passent de l'autre côté, ici il fallait faire parler des morts. La mission ne serait pas simple. Un peu de magie lui serait sans doute utile à plus long terme, mais pour l'heure il fallait donc se rendre sur la place de l'exécution. Le bourreau prit congé de son employeur et se dirigea perplexe sur les lieux de l'affaire
    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  15. #75
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : Voir Manost et Mourir]

    Venant tout droit de la Main de Gloire où ils avaient trouvé un refuge inespéré dans cette ville hostile, deux Luméniens avaient trouvé difficilement leur chemin jusqu'à l'Antichambre du Conseil mélandien.
    L'un d'entre eux avait un plan bien précis en tête, mais ne donnait pas cher de ses chances pour le mener à bien.

    Agrippa s'avança vers les gardes qui filtraient la foule venant à échouer devant les portes du Conseil. Tout dans ces hommes le répugnait, et il dut faire un effort pour surmonter sa répulsion. Il se présenta aux soudards d'un ton poli mais ferme, jouant la carte de l'autorité.


    Salutations, gardes. Je suis Agrippa d'Orgeval, diplomate étranger de passage à Mélandis, et je souhaite obtenir une audience avec le chancelier Mornagest.
    Le Chancelier me connaît personnellement, et j'ai des informations de la plus haute importance à échanger avec lui.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  16. #76
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : voir Manost et mourir]

    Les gardes semblaient sceptiques. Même s'ils savaient que le chancelier avait passé une partie de sa vie à voyager dans le pays, en tant qu'ambassadeur, cet homme leur paraissait louche. Néanmoins, l'apparence ne faisant pas foi, l'un des deux se décida à aller quérir le chancelier, tout en espérant ne pas le mettre de mauvaise humeur à cause de cet impétueux manant.

    Un bon quart d'heure après, le garde revint.


    "Vous pouvez entrer. Le grand chancelier viendra vous rejoindre dans le hall."

    Agrippa s'exécuta sans tarder, et patienta encore quelques minutes avant de voir Mornagest descendre les escaliers d'un pas rapide et assuré. Il aperçu le prêtre, et, comme s'il n'avait pas été mis au courant de sa demande, parut surpris. Il s'empressa de venir à sa rencontre, et lui tendit la main avec un petit sourire au coin des lèvres.

    "Mon cher ! Cela fait longtemps que je n'ai plus eu l'occasion de revoir un de mes anciens camarades d'infortune. Que me vaut le plaisir de votre visite ? J'avoue que je n'ai pas cru le garde quand il m'a annoncé votre venue."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  17. #77
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : Voir Manost et Mourir]

    Agrippa fut pour le moins étonné de l'accueil qui lui était réservé, tout autant que de la facilité qu'il avait eut à rencontrer le Chancelier Mornagest. Peut-être le Mélandien était-il sincère? Après tout lui, Agrippa, était content de revoir son ancien compagnon d'arme. Ils avaient combattu côte-à-côte pour leur vie et le prêtre n'était pas prêt de l'oublier.
    Le Luménien tâcha de ne rien laisser paraître de ses réflexions, et répondit sur un ton chaleureux.


    J'ai plaisir à voir Votre Excellence en si bonne santé. La nouvelle de votre nomination au Conseil m'a réjoui... permettez-moi de vous féliciter.

    Agrippa saisit les mains de Mornagest et les serra longuement, avant de reprendre sur un ton moins léger.

    Ce qui m'amène ici est lié aux évènements que nous avons vécu à Luménis, Chancelier.
    Voici le jeune Djago, qui a fait le chemin depuis Hélonna en ma compagnie
    dit-il en présentant le garçon qui l'avait suivi à l'intérieur du bâtiment. Je l'ai rencontré alors que je m'apprêtais à faire mes valises pour Manost.
    J'ai été nommé conseiller d'ambassade il y a quelques semaines de cela, et j'allais prendre mon poste lorsque ce jeune homme m'a mis en tête de retrouver une vieille connaissance commune.

    J'ai utilisé ma magie pour localiser l'homme que je cherche, et j'ai la conviction qu'il a prit la fuite vers Mélandis après qu'il a quitté la ville qu'il a trahie.
    Je veux retrouver Astaldo Tarkil, et lui faire payer ce qu'il nous a fait subir. Il ne me reste que quelques jours avant de me rendre à Manost pour prendre mes fonctions.


    Il marqua une pause, comme s'il avait mis dans la balance tous les souvenirs douloureux de la traîtrise de Tarkil avant de demander son soutien au Mélandien, et les quelques secondes de silence remuèrent des sentiments violents dans le coeur d'Agrippa.

    Pouvez-vous m'aider, Excellence?
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  18. #78
    Nithep Invités
    [Quête — Doublons et démons]
    Suite à une demande particulière, on accélère la cadence
    Depuis plusieurs jours, Beorn avait ramené la dague chez lui, son aspect, ses caractères, tout en elle paraissait famillier mais il y avait quelque chose aussi qui avait le don de le mettre sur ses gardes, car les caractères semblaient parfois danser sur la lame, et il avait l'impression d'être observé.

    Coïncidence ou non, certains souhaits muets qu'il avait formulés ces derniers jours s'était benoitement réalisés, sans qu'il put vraiment dire pourquoi, ... comme si cet objet lui portait chance.

    Petit à petit, la solitude dans laquelle il pouvait se trouver, même au sein de l'armée s'était accrue, mais avait-il vraiment besoin des autres? Cet objet merveilleux semblait le protéger des moines impairs, des moindres tracas, ceux qu'il ne désirait pas recevoir repartaient, et ce qu'il convoitait lui était plus facilement accessible. Une sorte de sentiment d'euphorie s'était emparé de lui, et il se rendit compte, petit à petit, qu'il était devenu très rapidement dépendant de cet objet.

    Tout en lui la rejetait pour ça, mais il ne pouvait pas se résoudre à s'en débarasser, au vu de l'emprise qu'elle avait à présent sur lui. La dague était un puissant porte-bonheur c'était certain et malgré l'aura malveillante qui émanait d'elle, elle était son alliée. Plusieurs fois il avait néanmoins tenté de se passer d'elle, de la laisser loin de lui mais des choses s'étaient alors produites qui lui laissaient sous entendre que tout ce qu'il avait de plus précieux pourrait lui être retiré si jamais il se séparait de l'objet.

    Quand il se regardait dans la lame, il voyait derrière lui la main puissante de Talos qui se reposait sur son épaule, comme s'il était directement sous sa protection et son serviteur le plus éminent.
    Quelle que soit la provenance de cet objet, il était venu au général et il exhaussait à présent la plupart de ses désirs mais il y a un mot auquel il restait sourd : liberté ...

    Une symbiose s'était établie ... la liberté contre l'expression de tous ses désirs, ... mais si un jour il désirait une chose qu'il devait regretter?

  19. #79
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : voir Manost et mourir]

    Le chancelier ne se départit pas de son sourire, et écoutait attentivement son ancien camarade de lutte contre le soulèvement luménien. Il respectait Agrippa, mais il restait un adversaire politique. Plus encore depuis sa nomination en tant que conseiller à l'ambassade. Les intrigues et les machinations se mettaient entre les deux hommes, et les voir à nouveau coopérer semblait assez compromis.

    Il sourit plus sournoisement à la mention du nom de Tarkil. Certes, il savait qu'il était revenu en ville... puisqu'il l'avait accompagné. Et à vrai dire, l'idée de mettre définitivement hors-course ce vil faquin plaisait à Mornagest. Le traître trahi...


    "J'ai eu connaissance de sa venue en ville. Les gardes me font régulièrement un rapport des entrées à Melandis. J'ignore exactement où il se cache en ce moment, mais il doit probablement être établi sous une fausse identité. Il sait qui je suis, dans la Cité."

    Mornagest était cependant perplexe. Que pourrait bien faire un homme ici, dans l'ombre, alors que le chancelier lui-même était prêt à le faire tuer d'un seul signe de tête ?

    "J'ai deux suppositions à son sujet. Soit il recommencera une vie anonyme ici, soit il n'est que de passage en nos murs et souhaite agir dans une autre ville. Mais les richesses l'attirent. Je pencherais donc pour la première option. Pas vous ?"
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  20. #80
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Messages
    129
    L'immence ombre avait traversé la ville sans faire plus de bruit que ceux de son armure. Silencieusement, il arrivait à l'Antichambre du Conseil, lieux qu'il ne connaissait pas, mais qui était facile à trouver. Le Conseil avait toujours son quartier de prédilection, loin du palais Impérial qui était à la fois craint et respecté par tous dans la ville. Les conseillers svaient bien que le jour où l'Impératrice ou l'Heritier reviendraient dans le plan Primaire, le pouvoir fondrait comme neige au soleil. Mais pour le moment, le pouvoir était detenus par les conseillers de la ville et personne d'autre.
    Le cavalier s'etonnait de tous les changements qui étaient survenus en ville, depuis son depart deux ans plus tot. Il se dit quand même qu'il ne devait pas y avoir grand chose d'étrange à ça, juste avant son depart, la ville fut attaqué et mise à sac par des hordes de morts vivants venant des entrailles mêmes de la ville. Il avait lui aussi participé à l'expédition dans ces mêmes entrailles, qui avait pour but de stopper la propagation de cette plaie. Il avait quitté la ville deux jours plus tard, alors que Mélandis était en flamme. Il n'y avait donc rien d'etonant à voir la ville tellement changée, nombre de batiments ont dus êtres rasés puis reconstruits. Une point de tristesse lui pinça mine de rien le coeur, en pensant que bien des choses avaient disparus, dont son restaurant...
    Il approcha enfin de l'entrée de l'Antichambre, absolument pas impressionné par sa taille et son coté lugubre. Il arriva devant le premier garde et parla d'une voix forte et grave.


    "Je demande une audience auprés du seigneur Beorn sur le champ!

    Il avait la voix dure et vive de ceux qui avient l'habitude de commander, et dont les ordres n'étaient pas discutés

  21. #81
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : Voir Manost et Mourir]

    Mornagest semblait en savoir plus que ce qu'il avait bien voulu dire au Luménien, et Agrippa ne s'en étonna que faiblement. L'ancien ambassadeur à Luménis était arrivé au faît de sa puissance, et la conscience de son pouvoir devait lui donner des assurances que le clerc ne pouvait se permettre.

    Je comprends votre Excellence. Je compte rester à Mélandis encore quelques jours afin de tenter ma chance et remettre la main sur le traître, puisque vous me confirmez qu'il est bien parvenu jusqu'à Mélandis après l'échec du complot.
    S'il advenait que des informations me parviennent, je ne manquerai pas de vous le faire savoir.

    D'ici là, portez-vous bien, mon ami.


    Agrippa serra à nouveau les mains de Mornagest, cette fois-ci plus rapidement, et prit congé de son ancien compagnon. Il avait eu ce qu'il espérait : une confirmation qu'Astaldo était bien basé à Mélandis, à défaut d'y être forcément de manière permanente; restait maintenant à pousser son avantage pour parvenir à ses fins. Djago sur les talons, il sortit du hall avec soulagement, déterminé à trouver des informations sur Astaldo.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  22. #82
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [Quête : Un fuyard à châtier]

    La luminosité commençait à faiblir au dehors, et les ombres reprenaient leur droit sur la lumière. Pour Aeron, elles avaient définitivement pris le pas sur celle de la vie. Le bourreau avait traîné son corps d'un bras depuis le sous-sol du temple de Mask jusqu'à la place des exécutions, tenant sa tête de son autre main. Arrivé sur le lieu où l'elfe aurait dû être exécuté, il y exposa son corps, le laissant bien en évidence, pendu à la potence par les pieds, laissant juste un écriteau pour identifier le corps indiquant :

    <span style='font-family:Optima'>"L'elfe Aeron : mort d'avoir été trop lâche"</span>

    Le sang commençait à sécher tout le long de l'armure et des blessures que le demi-elfe avait encaissé. Le picotement de la douleur était toujours présent, mais trop pressé d'en finir avec cette affaire, ce dernier se dirigea tout droit vers le palais, à deux pas de la place, afin d'aller y porter la tête du traître. Même s'il n'avait pas encore bien imprimé la géographie des lieux, le bourreau se repérait facilement à la taille du bâtiment qu'il cherchait, qui dépassait de loin celle des autres bâtisses pourtant assez imposantes, elles-aussi. C'est ainsi qu'il ne lui fallut pas plus de quelques minutes pour se présenter à la porte, où l'un des gardes se posa devant lui.

    - Halte ! Vous désirez ?

    - J'ai rendez-vous avec le chancellier Mornagest, et voici mon "laisser-passer"

    Sur ces mots, il sortit la tête livide de l'elfe de son sac et la présenta au garde, qui ne sembla pas s'émouvoir le moins du monde. Reconnaissant au contraire les traits du visage, il se mit à sourrire :

    - Ah ! tiens, ce pleutre d'Aeron revient au bercail !

    Et dans un éclat de rire partagé, le garde introduit le bourreau dans la haute bâtisse, afin de s'assurer de la disponibilité du chancelier.
    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  23. #83
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : un fuyard à châtier]

    Comme toujours, Mornagest était occupé à son bureau, emmagasinant des dizaines de rapports de tous types, commerciaux tant que militaires, mais aussi internes à la Cité. Gérer un empire demandait beaucoup d'énergie, mais il n'avait guère le temps de dormir plus que quatre heures par nuit, dans le meilleur des cas.

    Un peu nerveux à cause de nombreuses plaintes en provenance de Manost concernant des attaques de convois soi-disant "organisées par la Cité du Chaos, qui en tire un bénéfice évident", le chancelier répondit assez sèchement au garde qui vint frapper à sa porte.

    Mais la nouvelle de la mort de l'elfe en fuite lui donna un regain d'entrain. Il se leva promptement de son fauteuil et alla accueillir le traqueur dans le hall, escorté du garde qui demeura aux côtés de son supérieur durant l'entretien.

    Morfea exhiba une seconde fois la tête d'Aeron, avec un plaisir non dissimulé. Le chancelier remarqua :


    "La poursuite fut âpre, au jugé de vos blessures. A moins que vous n'ayez trébuché dans les escaliers de l'Antichambre ?"
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  24. #84
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [Quête : Un fuyard à châtier]

    Le bourreau se contempla un instant, prenant enfin conscience de l'état dans lequel il se trouvait. Lui qui appréciait le travail propre, pour cette fois c'était raté. Quelque peu vexé, il finit par prendre le dessus sur sa susceptibilité et s'expliquer avec le sourire.


    - On ne fait malheureusement pas d'omelettes sans casser d'oeufs. Il se trouve que notre proie avait de nombreux soutiens dans votre cité... enfin un peu moins maintenant... à ce sujet il faudra songer à recruter un nouveau prêtre de Mask ou alors raser leur temple ; le dernier officiant ayant subitement disparu alors que nous allions entammer un passionante discussion sur ses liens avec Aeron. D'ailleurs si vous parvenez à remettre la main dessus, faites-moi la faveur de me le confier pour que je le soummette à la question, je suis persuadé qu'il sera ravi de reprendre notre petite conversation.

    Morfea semblait d'humeur plutôt joyeuse, même si au fond de lui il enrageait d'avoir laisser échapper son dernier adversaire, il était finalement parvenu à s'aquitter de sa tâche en s'en sortant relativement bien. Cet exercice lui avait, de surcroît, fait le plus grand bien. D'une part celà lui avait permi de sortir un peu de son ordinaire, et puis ça lui avait également permi d'éprouver des compétences qu'il n'avait pas eu l'occasion d'utiliser depuis fort longtemps. Rassuré quant à sa forme, il avait assuré un essentiel qu'il craignait au plus profond de lui sans se l'avouer ; c'était sans doute à celà qu'il devait sa bonne humeur malgré le regret d'avoir laissé échapper le prêtre.
    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  25. #85
    Nithep Invités
    Dans l'antichambre du hall, le nouveau venu patientait sans se douter qu'on l'épiait. Utilisant un stratagème de sa conception, elle prenait le soin de l'examiner tranquillement ...

    Mmm ... voilà qui m'évoque l'allure d'un contre-paladin, serait-ce un militaire qui veut se plaindre auprès de son maître?

    Ses paroles avaient été claires :
    "Je demande une audience auprés du seigneur Beorn sur le champ!

    Mais Beorn De Vir n'avait pas siégé depuis bien longtemps, et l'individu qui demandait audience sans s'être présenté, devrait se contenter du Grand Penseur en place du Général Beorn.

    Allez-y, faites le entrer ... essayez de voir si le Grand Chancelier traine par ici. Qu'il entre directement, cela concerne De Vir.

    Un huissier vint chercher le cavalier et l'introduisit dans la salle du Conseil, où siégait seule une troublante jeune femme vêtue de pourpre et de noir, dont seuls les yeux paraissaient derrière ses étranges atours.

    Entrez, entrez, présentez-vous et dites moi ce qui vous amène. Je pense que le Seigneur Beorn ne pourra pas vous recevoir, du moins pour le moment.

  26. #86
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    [Quête : un fuyard à châtier]

    Le chancelier sourit à son tour. Une bonne chose de faite, que de s'être débarassé de ce truand. Restait ses complices, au temple. Encore un souci de plus... Les suivants de Mask étaient dangereux, raser le temple était une idée comme une autre, mais clandestiniser le culte n'augmenterait que leur vilénie et leurs complots sournois. Mornagest se promit d'y réfléchir au plus tôt.

    "J'aimerais savoir également ce que ce prêtre faisait avec un violeur... Croyez-moi, je vous ferai ce plaisir si nous le retrouvons. J'assisterai à la chose." Son sourire s'agrandit, plus sadique que moqueur, désormais.

    "Je pense que je vous avais promis un peu d'or. Ma magnanimité n'a d'égal que mon dédain pour ce métal ridicule. Prenez-les donc."

    Il tendit une bourse dodue au bourreau, parfaitement conscient que c'était certes là la moindre part de sa récompense. Un tête-à-tête en bonne et due forme avec le prêtre serait certes mieux accueilli.

    "Je vous avertirai si j'ai du neuf. Je vous laisse, je suis assez occupé."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  27. #87
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Messages
    129
    Le seigneur Beorn était absent? Voilà qui était problématique pour le cavalier. Il ne savait pas vraiment qui aller voir à se retour, trop de choses avaient changés, s'en était bizzare. Il espérait juste que son nom n'avait pas lui aussi été oublié par les mémoires de la ville et que ses anciens titres vallaient encore quelque chose.
    Il observa l'huissier et la femme, l'huissier ne l'étonnait pas vraiment, le conseil savit toujours s'entourer de sombres fonctionnaires loyaux et dangereux qui s'occupaient de toutes les besognes quotidiennes de la ville. Il était quand même étonné par cette femme, qui pouvait elle bien être? Pas une courtisane, bien que connues, elles n'étaient amais affichés. Une nouvelle conseillère? Une femme conseillère de Mélandis? Se serait bien une première dans cette ville. Enfin, il aurait ses réponses bien assé tot.


    "Mon nom est Khan Termitamor, paladin de Tempus, ancien membre de la garde personnelle du Seigneur Dragum, ancien recteur du Temple de Tempus, ancien ambassadeur de Mélandis, au service du Seigneur Beorn DeVir. Je viens recevoir mes nouveaux ordres!


    Ses yeux oranges brillèrent d'un aura de feu lorsqu'il ennumera ses anciens titres, qui bien qu'ils ne lui vallaient plus aucun pirvilèges, avaivent surtout pour but de rappeler qui il était. Et surtout ce qu'il désirait redevenir...

  28. #88
    Nithep Invités
    Les sourcils de la conseillère fléchirent au dessus de ses yeux. Ses paupières s'étirèrent légèrement, lui donnant malgré le fait que son visage soit masqué l'allure d'un prédateur jaugeant son quatre heure.

    Les doigts posés les uns contre les autres en vis à vis, Ni'Thep hocha la tête.


    Ancien ... ancien ... ancien ... je me plais à croire que cette ville a besoin de neuf pas des vieilleries qui l'encombrent. Je me suis enquis du passé de Mélandis avec soin, Dragum est un nom qui remonte à bien avant sa destruction et sa restauration ... soit. Je vais finir par penser que ce passé colle à cette cité comme une mauvaise peau et qu'elle doit muer.

    Ni'Thep se leva de son siège, et fit quelques pas en direction du soldat.

    Si vous voulez faire valoir vos antiquités soit, mais vous ne trouverez pas le seigneur Beorn ici, il est actuellement retranché dans son nid à coucous, au bosquet des tempêtes. Si vous êtes qui vous prétendez, vous saurez donc le trouver.

    Elle regarda une fois encore le militaire de ce regard de prédateur ... non décidément, il n'était guère à son goût ... trop guerrier.

    Hé bien je ne vous retiens pas ... vous pouvez sortir j'ai à faire!

    La conseillère artistique quitta la salle rapidement, elle avait - en effet - beaucoup à faire.

  29. #89
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Messages
    129
    Khan fulminait, comment cette femme osait profaner la mémoire de son maitre? Comment osait elle insulter le passé glorieux de Mélandis? Comment osait elle insulter le bosquet du Seigneur Beorn? Lieu qui avait été prit aprés une longue et terrible bataille contre les ombres. Il se souvenait encore des glorieux morts de l'armée Mélandienne tombés pour ce lieu.

    La ville devait être bien décadente pour avoir élu cette femmelle en tant que conseillère. Qu'elle aille au diable. Lui irait de se pas retrouver le seigneur qu'il avait servit plusieurs années auparavant, celui qui lui expliquerait ce qui avait bien pu se passer, le Seigneur Beorn DeVir.

    Il se retourna, faisant voler sa cape derrière lui et traversa toute l'antichambre du Conseil à grands pas, sans jetter un regard à l'huissier ou qui que se soit d'autre. Il avait bien mieux à faire que parler à ces cancrelats!

    Il sortit du batiment, convoqua son destrier infernal et prit la direction de la sortie de la ville qui mène vers la foret et surtout vers le bosquet druidique.

  30. #90
    Nithep Invités
    [Quête — Doublons et Démons]

    Un fonctionnaire venait de quitter le Conseil, fin de journée ou simplement l'envie d'aller manger quelque chose dans une auberge proche?
    Il faisait route vers la Mélandienne d'Argent quand un petit homme barbu l'interrompit.


    - En route pour un bout ... monsieur l'Huissier?
    - Que ... quoi? répondit le fonctionnaire en posant la main sur son épée longue.
    - Disons que je pourrais vous dire que je m'appelle Trajnik, et que je suis ici pour un petit renseignement.
    L'homme fronça les sourcils mais sa main demeura sur son épée longue.
    - Que voulez-vous réellement?
    Le barbu ricana doucement, se grattant la tête.
    - Pas grand chose, juste un nom ... il y a quelques jours, un sang-mêlé, une racaille de demi-elfe est venu au Palais du Conseil pour vendre un objet, une dague en fait, je veux savoir à qui il l'a vendue, ... huissier.
    Le fonctionnaire haussa les sourcils et dégaina son arme.
    - C'est hors de question, me suis-je bien fait comprendre, voyou?
    - La conversation prend une tournure intéressante, mais j'ai vraiment besoin de ce nom.
    - La nature des entretiens dans la salle du conseil est confidentielle!
    - C'est donc à un conseiller qu'elle a été vendue mmm ...
    - Je ... non ce n'est pas ce que j'ai dit! Vous allez tâter de ma lame si vous ne me laissez pas tranquille ...
    - Un conseiller, peut être Seina le barde? Il aime les jolies choses non?
    - Je ne dirais rien de plus.
    - Non évidement, il n'achète pas aux vendeurs à la sauvette, et son pouvoir est déclinant non, il aura choisi un individu puissant et avide de pouvoir ...
    Le fonctionnaire agita sa lame en vociférant.
    - Taisez vous ! Taisez vous ! Je vous préviens ... je vais vous faire rendre gorge !
    - Ah ... oui ... le seigneur Beorn, c'est un drow n'est-ce pas? Leur engeance colle au pouvoir comme les moustiques à la lumière des chandelles ... ce pourrait être lui?
    - Je vous ai dit que je ne dirais rien!
    - Merci pour cette réponse, je ne manquerais pas de communiquer au seigneur Beorn votre bienveillante digilence.
    - Assez!
    L'épée décrivit un arc de cercle et manqua de frapper le barbu de peu. La colère se lisait dans les yeux de l'huissier à présent, et le manipulateur n'eut guère de difficulté à se défendre.
    - Oh oh oh j'ai peur! Le vieillard décati arrive à soulever une arme.
    L'épée décrivit une trajectoire plongeante pour venir perforer la gorge du barbu, mais ce dernier frappa la lame de l'avant-bras pour la dévier. Son pied vint se déplier dans l'abdomen du vieil homme, lui coupant le souffle, puis ses deux mains se déplièrent pour venir s'applatir sur son visage, avec un bruit de noix broyée.
    Aveuglé, l'huissier sentit un bras s'enrouler autout de son cou, mais n'entendit jamais le craquement vertébral qui précipita sa mort.

    - Héhéhé ... décidément mon vieux Traji, tu bluffes de mieux en mieux ... allons trouver ce cul-noir d'elfe des souterrains.

Page 3 sur 6 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] L'Antichambre du Conseil
    Par Mornagest dans le forum Le Havre Bourgeois
    Réponses: 119
    Dernier message: 31/05/2013, 13h13
  2. [Bâtiment] Le Palais du Conseil
    Par Folken dans le forum Quartier du Gouvernement
    Réponses: 89
    Dernier message: 26/10/2009, 15h53
  3. [MODS] Sarevok dans l'antichambre
    Par Sephren dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/08/2004, 22h02
  4. [BUG] [SPOILER] Bug à l'antichambre après Gromnir
    Par Velorien dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/12/2003, 20h46
  5. [Quête] L'antichambre des Héros
    Par Elegyr Menahel dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 73
    Dernier message: 28/08/2003, 16h01

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236