Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

Discussion: [Bâtiment] Cabinet de Psychothérapie

  1. #1
    Seina Invités

    [Bâtiment] Cabinet de Psychothérapie

    Dans une grande rue passante, au milieu des maisons cosues des vils bourgeois de la cité Melandienne, une bâtisse récente dénote....


    Complètement hétéroclyte, elle pourrait passer tant pour une oeuvre d'art que pour une maison de très mauvais goût. D'une taille assez impressionante, les passants ne peuvent manquer de l'apercevoir.


    En réalité il s'agit de l'ancien Asile de Melandis, récemment cédé par Beorn à deux nouveaux venus dans la cité. Trouvant le lieu trop lugubre de nombreux travaux ont été effectués afin de rendre à ce lieu une atmosphère plus fraiche.

    La facade délabrée a été repeinte en jaune et les volets frémissent d'un vert pétillant. Une immense trouée a été faite dans le mur afin d'y installer une gigantesque porte inspirée des plus belles portes hobbits... Mais le plus surprenant est encore l'enseigne qui trone fiérement au dessus de la porte :

    CABINET DE PSYCHOTERAPIE : B. & A.

    La majeure partie du complexe est encore interdite au public.. en effet il s'agit du complexe réservé aux patients déliats.. ceux dont la psychée est définitivement atteinte, tels les mages dont un sort aurait mal tourné, les guerriers ayant reçus trop de coups sur la tête ou .... les hobbits en général... .. mais une ou deux salles sont visitables par les badauds.. la salle d'attente et le cabinet. L'ouverture étant prévue dans quelques jours certains attendent avec impatiente l'ouverture par curiosité...

  2. #2
    Seina Invités
    Le jour tant attendu de l'ouverture est enfin arrivé.. A l'heure annocée par les prospectus, la grande porte d'érain s'ouvre pour laisser le passage à ..... un dragon !!!!!


    Les badauds appeurés commencent à s'écarter vivement , certains poussant même leur voisin afin que ce dernier soit le repas de l'immense créature.. qui en vérité... est ma foi assez petite pour une créature de sa race...

    Ses écailles d'un ert luisant, et ses yeux pétillants montrent bien que ce Wyrm fait parti des anciens de sa race.... Ilm s'avance sur le pas de la porte et claque des doigts....


    Deux trois donzelles à ce simple geste s'éffondre sur le sol.. sûrement trop d'émotions...

    Une pipe d'un rose pétard apparut entre les mains du grand Wyrm qui s'assit doucement surle sol.




    " Bonjour Mesdames et Messieurs, n'ayez pas peur.. approchez... je suis le Docteur Alphonse, et avec mon associé BOulzigor ous sommes les heureuxpropriétaire de ce lieu... Nombre d'entre vous se dmeandent ce qu'est un cabinet de Psychtérapie.... et bien celà est simple.... La psychée mortelle est un entralcs de contraditions et de pulsions... depuis de siècles mon compagnon et moi même étudions les races communes de Toryl... nous avons acquis bon nombre d'expérience, et nous désirons désormais mettre à profit nos compétences dans ce domaine... VOtre comportementvous parait étrange ?? plutôt celui de votre vosin ?? prenez rendez vous nous en discuterons ... le cabinet est ouvert jour et nuit... n'hésitez pas à nous consulter...."

    Sur ce smots le dragon se leva et rentra à l'intérieur d ela batisse... les nombreux passants se regardèrent perplexe.. qu'est ce que c'était que cette blague ???? puis l'attroupement se dispersa.... mais un observatuer averti aurait remarqué que quelques badauds restaient sur place pour prendre leur premier rendez vous...

  3. #3
    Alundra Glodar Invités
    D'un pas fière et bousculant les gens qui attendaient, passa Alundra. Elle rentra dans la batisse et bientot on vit les gens qui étaient rentrés ressortir précipitament.

    A l'intérieur:
    Bonjour ... Ô dragon. Je ne sais pas lire et je n'ai rien compris à ton charabia si ce n'est tes dernières phrases. J'ai peu d'argent mais quelque chose me dit qu'un membre de ton illustre espèce n'est pas venu à Mélandis pour l'or mais pour trouver des cas que tu ne trouveras nul par ailleurs...

    Presque chuchotant:
    J'ai un travail pour toi, ton prix sera prohibitif pour moi. J'ose espérer que tu acceptera de travailler pour la science et non pour le métal quand je t'aurais exposé ma proposition. Dans le cas inverse, je peux toujours te payer en services (montrant son épée) Ô dragon.

    Alundra, attendant, scruta le dragon, essayant de se rappeler quel est le souffle de ces créatures de l'ancien temps...

  4. #4
    Seina Invités
    Boulzigor se précipita dans la pièce

    " Chic chic un client !! ohhhhhhhhhhh quelle est jolie la demoiselle dans son armure... c'est pour une consultation ?????"


    Le dragon écouta attentivement la proposition de l'humaine

    " Tu as raison.. nous ne faisons pas ça pour l'or... si nous voulions d el'or nousle prendrions.. soit je t'écoute..."

  5. #5
    Alundra Glodar Invités
    "Ô dragon, je vais te présenter le cas d'un ami... un cas que tu as peut être déjà vu si tu existais déjà pendant le temps des troubles...
    Un ami qui a vu un dieu... et qui a changé... beaucoup changé. Ô dragon, la magie des tiens est puissante et tes connaissances ont l'air bien vastes.
    Va le voir, et dis moi qui il est. Comment le libérer de l'emprise qui maintient son ame hors de son corps.

    Va voir Seina..."

  6. #6
    Seina Invités
    A l'écoute de la courtoisie de la paladine les naseaux du dragon se mirent à frémir de plaisir, un mince filet de fumée s'exallant doucement en petits ronds. Il réfléchit quelques minutes, puis quelques heures n'ayant pas la même notino du temps que la paladine. Celle ci étant une aventurière aguérrie réussie à ne pas perdre patience la premiere heure mais ne put contenir uen certaine humeur la deuxième heure d'attente interminable... Toussotant pour rappeler sa présence au dragon elle le fit sortir de sa réverie.


    " OUi, oui nous disions donc.. un homme qui a perdu son âme mais qui vit encore.... Hummmmmmmmmm... A ma connaissance celà est fort improbable... je pense que.. oui.. celà doit être ça.... un syndrôme de eElminsterification qui vous fait voir le mal partout... ce syndrôme est de plus en plus répendu.. il tend à faire voir des aventures partout... bientôt on croira que les paquerrettes sont magiques...


    Mais nous allons vous aider à résoudre ce problème.. asseyez vous mademoiselle, ou devrais je dire madama ? ou heuu... paladine ??? ou heuu compte tenu de notre différence d'âge... gamine ?"

    Complètement perdue par ce flot de paroles, ALundra ne vit même pas le Dragon la faire allonger sur un divan en peau de gnoll et se retrouva soudain couchée avec un verre d'un liquide verdatre mais sentant doucereusement bon à la main.


    " Alors ma petite, parlez moi de votre enfance !!! d'ailleurs quand débute l'enfance chez les humains ? et quand est ce qu'elle finit ?"

  7. #7
    Alundra Glodar Invités
    Elle regardait éberlué l’air innocent du dragon… elle mit un moment avant de se rendre compte de l’absurdité de la situation. Puis, dans ses yeux passa une étincelle, elle se leva brusquement et s’écria :

    - « Quoi ! Damnation ! Vil manipulateur de cerveau, jamais on ne m’avait dit pareille idiotie. Laisse donc mon enfance et occupe toi de ta sénilité. »

    Folle de rage, elle posa d’un geste brusque le verre qui répandit quelques gouttes verdâtres…

    - « garde ton poison et tes conseils ! »

  8. #8
    Seina Invités
    Boulzigor sembla effaré par la réaction violente de la melandienne, ses yeux commencèrent à piquer et on pu y voir de grosses larmes rouler sous les cils... Puis un éclair de génie sembla lui traverser le cerveau ( ou peut être un éclair tout court...)


    Il se retourna et cria :


    " ALphooooooooooooooooooooooooonse !! j'ai besoin de toi, j'ai une cliente difficile.... un très beau spéciment de femme névrotique !!!"


    Puis il poussa légèrement Alundra du bout de ses griffes pour la forcer à se réallonger...


    Alundra ne put résister à la force dévastatrice de ce monstre stupide. Elle tourna la tête pour voir apparaitre un deuxième monstre... un Dragon vert à l'air bien plus sage que son confrère...


    " Bien Bien Bien... une femme... humm... drôlement bizarre.. elle semble s'être scarifiée pour une raison qu'il m'est inconnue..... Allons bon, doucement mon enfant... expliquez moi la raison de votre venue "




  9. #9
    Alundra Glodar Invités
    "quoi?! mais vous êtes f.."
    Alundra ne finit pas sa phrase, prenant conscience de qui elle avait en face d'elle.

    Elle reprit, après avoir regardé d'un air noir le premier dragon, espérant que le second serait plus... sain d'esprit :

    "un homme étrange de cette ville m'étonne et j'ai peur pour son esprit et son âme. Il a cotoyé démons, liches, vampires et même dieux..."

    Elle avait utilisé un ton dramatique pour dire ces deux phrases et elle regardait maintenant le dragon pour connaitre ses réactions. Mais le dragon la regardait aussi, d'un air absent, ayant l'air de ne pas avoir saisi ces premiers mots, attendant une suite... la paladine fulminait :

    "et donc, j'aimerais que vous l'observiez et me disiez si cet homme si inconstant, qui cherche sans cesse les ennuis, a toujours son âme et son esprit"

  10. #10
    Seina Invités
    Alphonse se gratta lke museau de sa griffe.... Il semblait perplexe surles motivations de la Paladine.


    " Hum.... étrange... vous êtes la première Melandienne a sembler se soucier d'autrui... soit j'accepte.... parlez moi un peu plus de cet homme... comment est-il, à quoi il ressemble... tout ce qui pourrait m'être utile"


    Boulzigor sembla alors se réveiller :

    " hee Alphonse je te dis que c'est l'Elminsterisation ça !! "


    Mais ce tu rapidement au regard lourd de conséquences de son condisciple

  11. #11
    Alundra Glodar Invités
    "n'essaie pas d'imaginer d'obscures raisons, Dragon. C'est un vieil ami... et...de plus, il propose dans sa boutique de rêve quelques services dont je pourrais avoir bientôt besoin. mais je préfére en savoir un peu plus avant de lui confier mon cerveau. Tu dois pouvoir comprendre ça.

    Ce que je sais actuellement sur lui? Comme tout le monde : beaucoup de chose car il se livre souvent, mais très peu car il en cache encore plus.

    Depuis que je le connais il est barde, chose qui ne m'étonne guère étant donné son goût pour le bavardage, le furetage intempestif et la provocation. je ne parle pas de ses ennuis permanents avec tout un tas de gens à qui il volait argent ou femmes... Son insolence n'avait d'égal que son intelligence. D'ailleurs, je me souviens encore des tours qu'il a joués à telle ou telle éminence humaine ou non afin de se sortir des pires problémes. Il faut dire qu'il les chantait tellement souvent sur les routes... Son héro est lui-même.
    A cette époque, il était encore humain

    Depuis qu'il est arrivé dans cette ville, je l'ai vu tour à tour en relation avec les ... "monstres" pré-cités. Et puis, tout le monde sait ici comment il a détruit la première Mélandis.

    Depuis cet épisode, il a repris une attitude normale... étrangement normale je dirais. C'est donc pourquoi j'aimerais savoir maintenant en quoi il a changé... et si ce vieil "ami" n'est pas possédé ou dérangé par je ne sais quel "truc" magique...

    est ce donc au-delà de tes compétences ô dragon?"



    Boulzigor sautait sur place comme un dément faisant trembler sur ses fondations la bâtisse... Il était excité comme une puce.

    " Fantastique cette femme est un cas exceptionnel : scarifications volontaires, troubles obsetionnels, névrose chronique et maintenant paranoä aigüe ! C'est fantastique..."


    A ces paroles incompréhensibles pour la Paladine celle ci devint aussi rouge que ses tatouages. Elle se leva d'un coup, la main sur la garde :

    Calamiteux vers de ciel ! je vous en foutrais des bobards! Si votre puisasnce ne vous sers qu'à débiter des imbécilités pareilles, que votre cerveau continue sa dégénérescence jusqu'à l'abrutissement, chemin sur lequel vous êtes bien partis! Vos reflexions sont telles les paroles de la lie de ce monde et ne montre que la vacuité de votre existence.

    Sur ce elle fit demi tour laissant là les deux dragons perdus dans leurs rêves fanstasques et les cris de Boulzigor s'extasiant sur l'originalité du cas que présentait Alundra.

  12. #12
    Alundra Glodar Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    sortant d'une conversation avec Eldora devant le temple d'Umberlie

    Alundra arriva devant l’échoppe et faillit se faire bousculer par un homme qui en ressortait. Il titubait et pourtant, paraissait avoir l’air réjoui… étrange…

    Cependant, elle ne le regarda pas longtemps et entra dans le bâtiment. Devant elle, il y avait les deux dragons, assis, la regardant, comme s’ils l’attendaient. Ils souriaient et lui servirent en même temps le discours classique qu’elle connaissait :

    « Bonjour madame, n’ayez pas peur, entrez, entrez mais … je vous reconnais! la jolie demoiselle en armure ! qu’est ce qui vous amène cette fois ?! »

    Alundra s’était attendu à leur excentricité mais une fois de plus, ils la surprenaient avec leurs manières. Après un moment pendant lequel ils la regardèrent avec un grand sourire, elle réussit à articuler :

    « Bonjour… cette fois, je viens demander un autre type d’informations. Celle-ci ne concernent pas votre domaine mais il de notoriété commune que les dragons ont le temps et l’intelligence de s’intéresser à tout et de compter parmi leur vastes connaissances la plupart des réponses aux questions humaines.

    Je recherche un temple se trouvant non loin de Mélandis, un temple dédié au soi-disant dieu Istishia. Roi des eaux selon lui-même… Vos pouvoirs et votre capacité à voler vous ont sans doute permis de repérer un tel édifice dans les environs.

    Je souhaiterai avoir cette information s’il vous plaît. Moi, ainsi que l’ensemble des fidèles de Kossuth auront à votre égard une reconnaissance immense si vous avez la possibilité de m’aider d’une quelconque manière. »


    Elle dit cette dernière phrase dans une courbette, espérant qu’elle conviendrait à l’étiquette « draconique » et attendit la réponse.

    Pourvu qu’ils ne retombent pas dans leurs délires pensa t’elle…

  13. #13
    Seina Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    A la vue d'Alundra et alors que son souvenir réapparraissait dans le cerveau un peu " atypique" du dragon rouge, celui ci se jetta sur un tiroir pour en extraire un tome énorme. Sur la couverture on pouvait y lire " Alundra, cas unique". Il le feuilletta frénétiquement tout en marmonnant :

    " Alundra, du clan des Glodar... Un peu narcissique quand même.. A voilà.. Alors... paranoä, Troubles Obsetionnels du comportement, tendance psychotique, masochisme aigü... "

    Au fur et à mesure que Boulzigor lisait la liste des troubles qu'il avait dénoté chez la paladine sa voix se fit un ronronnement qui se fondit dans l'ambiance déjantée de la pièce.

    A l'inverse de son confrère, Alphonse resta plutôt calme et écouta les paroles de la Paladine avec attention.

    " Hum... Certes, il me semble bien avoir vu récemment une petite bâtisse en construction... Certains travailleurs, il me semble avaient évoqué le nom que vous dites.... Mais j'ai du mal à m'en souvenir... c'était si peu intéressant vous savez... Mais vous ? que devenez vous.. mon confrère à longtemps regretté votre départ intempestif de notre cabinet... Il était si convaincu de pouvoir vous aider..."

  14. #14
    Alundra Glodar Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    Les réflexions d’Alundra se dissipèrent dans un vortex de colère prêt à balayer tout sur son passage. Cette fureur, bien connue, menaçait de l’emporter et elle s’apprêtait déjà à faire appel aux flammes qui sortiraient de son corps pour brûler ses ennemis.

    Son instinct de combattante emplissait son corps et elle visualisait déjà où placer sa main pour saisir son épée au plus vite et donner le premier coup.
    Son expression trahissait ses pensées et ses yeux fixaient la gorge de son interlocuteur. Alundra voyait déjà celle-ci ouverte et répandant un sang odorant au rythme du pouls du dragon.

    Le silence tomba sur le magasin, le dragon vert ne quittait pas son agaçant sourire et Alundra tremblait de rage de devoir retenir sa main. La mission était plus importante… elle ne devait pas…

    Comment pouvaient ils l’insulter, elle, une paladine de Kossuth ? N’avait elle pas assez souffert pour avoir le privilège d’être à l’abri de telles humiliations ?

    Le dragon rouge revint, apportant le livre qu’il compulsait attentivement.
    « Comment pouvait il avoir tant écrit sur moi » se dit elle !

    Et quand Boulzigor leva la tête de son ouvrage pour sourire à la paladine avec son regard niais, prêt à noter ce qu’elle dirait, celle-ci explosa d’une rage folle expulsant sa fureur intérieure et contenant tout juste son esprit héréditaire de berserk. Alundra s’écria :

    « Vous vous moquez de moi ! Répondez moi ! Si vous savez quelque chose sur ce temple impie, je veux avoir les réponses !
    Par Kossuth, que ceux qui se dressent sur ma route deviennent la cendre de mon feu de camp et la poussière des routes qui maculent mes bottes ! Un adepte de Kossuth passent les épreuves et écrasent les obstacles !»
    dit elle sur un ton agressif et répétant un adage de sa religion.

    Les regards des dragons devinrent plus sombres et Alundra se rendit compte de ses paroles et des ses interlocuteurs. Elle prit peur et continua de manière plus douce mais toujours avec une intonation d’agacement dans la voix :

    « J’ai besoin de ces informations. Dîtes moi vos conditions et je verrai si je suis capable de les remplir. » conclua t'elle désespérée.

    Là était la contrepartie de discuter avec des personnages puissants. Les informations sont souvent non négligeables mais les négociation sont également âpres...

  15. #15
    Seina Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    Boulzigor claqua le livre dans ses immenses pattes. De la fumée sortait de ses maseaux, son regard était de feu... Il commença à murmurer des paroles idoines. Peu à peu sa taille grandit.. ou plutôt, comme Alundra le supposait, il reprenait sa taille réelle.

    Alphonse hurla alors d'une voix puissante et imposante :

    " Junt'Kre damor ! Celà suffit maintenant !!! n'oublie pas le pacte ! "

    Ces paroles énigmatiques eurent l'effet d'une douche froide sur le Dragon Rouge qui stoppa immédiatement le processus et revint à sa taille réduite. Alphonse soupira et fixa Alundra dans les yeux.

    " Paladine de Kossuth, je te respecte au plus haut point, ton courage n'a d'égal que ta foi. Seule une Paladine aurait osé affronter l'hyre d'un Dragon sans sourciller et ta sagesse a refroidi tes ardeurs afin de négocier au mieux ce que tu es venu chercher. malheureusement tu as vu et entendu ce que nul Mortel ne devait..."


    Il incanta alors, laissant Alundra dubitative sur la démarche à adopter. La main sur la garde, elle se décida enfin à agir, désireuse de vendre chèrement sa peau. Soudain une force magique ancestrale lui envahit le cerveau. Telle la peste elle envahi son esprit et détruisit tout souvenir de cette scène.

    [....]

    « J’ai besoin de ces informations. Dîtes moi vos conditions et je verrai si je suis capable de les remplir. » conclua t'elle désespérée.

    Boulzigor rouvrit le lourd ouvrage qu'elle ne l'avait pas vu fermer. Bizarre... En ronchonnant il écrivait.

    " Quelle indélicatesse, je fais tout pour l'aider et la soigner et elle me hurle dessus, je vais pas pouvoir dormir de la nuit moi maintenant... Alors voyons.. Hummm... Crise de rage compulsive, oui.. c'est ça... Peut être même une berserker naturelle... Non.. elle n'aurait pas pu me crier dessus... Non .. à moins que... "

    Il releva la tête, un demi sourire aux crocs et le regard malicieux :

    " Gente Dame seriez vous dans la mauvaise prériode de votre lu..."

    Il ne put finir sa phrase car Alphonse lui avait fermer le museau de ses griffes et seulement quelques monosyllabes incompréhensibles jaillir de la gueule fermée du Dragon Rouge...

    " Vous parliez d'un temple d'Istishia... Comme je vous l'ai dit, il me semble bien avoir vu à quelques lieux de melandis l'édification d'une sorte de Pyramide... Humm... Je crois qu'elle était au milieu d'une immense forêt... Enfin, je n'ai pas trop fait attention... Mais Boulzigor avait discuté avec un curieux petit homme barbu qui avait été fort odieux il me smeble, disant qu'un Rouge était vulgaire comparé à la puissance majestueuse d'un Bleu.. Il me semble que ce brave petit homme avait un goût cuivré au palet "

  16. #16
    Alundra Glodar Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    "Euuh, sir Boulzigor?" interpella t'elle de sa voix la plus douce possible afin d'amadouer suffisament le dragon pour qu'il réponde à sa question.

    "Puis je connaître l'histoire dans son entier? Je ne voulais pas être désagréable et je ne voulais pas vous faire de peine."

    Le dragon semblait bouder et faisait mine de ne pas avoir entendu. Alundra continua alors :

    "Voyons... pour chaque info que vous voudrez bien me donner, je répondrai, dans la mesure du possible, à vos questions.
    Après tout, je n'ai rien à cacher et je suis fière de mon parcours

    Ce marché vous convient il? info sur cette pyramide contre info sur moi...?"

  17. #17
    Seina Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    le regard du Dragon rouge s'alluma sous le sourire bienveillant d'Alphonse. un marché ! non... c'était un jeu et le Rouge s'apprétait à donner une leçon de fourberie à la Paladine. Elle n'aurait pas compris ce qui lui arrvais qu'il aurait déjà toutes les réponses qu'il voulait sans qu'elle ait obtenu un seul renseignement.


    " D'accord... je suis sport je te laisse commencer :happy: "

  18. #18
    Alundra Glodar Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    ouf ! contrairement à ce qu'elle pensait, elle arriverait peut être à tirer quelque chose de ces créatures. Alundra poussa un soupir de soulagement et demanda sûre d'elle.

    " J'aimerais connaître exactement les indications qui me conduiront jusqu'à cette pyramide"

    Elle attendit la réponse d'un regard brillant et intense.

  19. #19
    Seina Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    La gueule du Dragon s'élargit dans un sourire qui dévoila ses crocs effilés. Cette vue fit frémir la Paladine qui se promit de ne jamais plus contrarier une créature capabme detrancher son armure d'un simple coup de dent.


    " J'en sais rien j'ai pas fait attention à où on était. Quand tu voles au dessus d'une région tu fais pas trop attention aux "chemins" terrestres. Mais à vol d'oiseau tu te diriges vers le Nord Ouest au dessus des nuages et quand tu voie une pyramide tu descends...


    A moi !


    Raconte moi ton enfance "


    HRP : morale : prévoyez des plantes médicinales contre la migraine quand vous voulez jouer au plus malin avec un Dragon

  20. #20
    Alundra Glodar Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    Alundra fut si étonnée qu’elle en resta un moment pantoise. Après quelques secondes pendant lesquelles le dragon la regardait, Alundra comprit qu’elle avait été roulée et qu’elle devait remplir sa part du marché. Qu'avait elle appris : rien.

    L’énervement, une fois de plus, la gagnait. Elle ne savait pas trop si c’était la mine réjouie qu’elle avait en face d’elle et qui semblait se moquer ou l’entourloupe du dragon.

    Elle sentait des yeux plissés tournés vers elle regardant ses prochaines réactions. Alundra se sentait piégée, pour leur échapper il fallait rester imperturbable et garder bonne contenance malgré leur déblatération… tout ce qu’elle ne savait pas faire.

    Boulzigor voyait avec amusement l’effort de concentration de la paladine et choisit ce moment pour l’asticoter encore un peu :

    « pas de caprice voyons, c’est à toi de répondre cette fois ! je suis sûr que tu étais capricieuse quand tu étais petite ! »

    Alundra leva un regard noir sur ce bavard et choisit de parler plutôt que de leur laisser l’opportunité de raconter n’importe quoi :

    «grrrrrrrr. Ok ok ! je vais tout dire mais vous êtes un vil menteur rempli d’une mauvaise foi si complète que je prie pour qu’elle attire le mauvais oeil sur vous!

    Mon père était Morindar Glodar, un puissant berserk ! et ma mère Crissia, la femme la plus courageuse du pays. Ils sont morts dans une grande guerre qui a ravagé mon monde… des dragons aussi sont morts dans cette guerre »
    rajouta Alundra dans un demi sourire à l’attention de Boulzigor.

    J’étais une paysanne à cette époque et ma vie a basculé à ce moment là. Un ami de mon père m’a rapatrié chez lui pour finir mon éducation. Le monde était en proie à la destruction et au chaos apporté par des hordes de morts.

    Ce parrain m’a alors enseigné l’art des armes en prévoyance de la défense de la liberté des vivants. C’était un voleur redoutable mais, comme il m’expliquait, son art ne valait plus la peine d’être utilisé dans un monde ou seule la vie importait, l’argent était désuet.
    C’est pourquoi j’ai passé toute mon enfance avec une épée à la main malgré mon statut de femme.

    Cette partie de ma vie fut rude mais elle m’a forgé le caractère et j’en suis fière !

    A moi maintenant! mon enfance s'arrête là ! »


    Alundra avait les joues en feu et elle avait conscience que son visage devait être rouge. Qu’avait elle à rougir de la sorte ?
    La paladine n’aimait pas ces révélations puériles et stupides. Elle ne pensait plus qu’à une chose maintenant : partir le plus vite possible.

    Cependant, d’autres questions sur la pyramide lui venaient à l’esprit. Elle essaya de les chasser et fit quelques pas en direction de la porte devant les mines tristes des dragons.
    Alundra mit la main sur la clenche de la porte et remarqua instinctivement les tatouages aux couleurs de flammes sur le haut de sa main. Cette soudaine constatation sur des tatouages qu'elle portait depuis des dizaines d'années n'était pas dûe au hasard. La paladine ne pouvait ignorer ce signe et elle se retourna dans un geste brusque.

    Les dragons s’apprêtaient à dire quelque chose et se retinrent quand elle posa sa question sur un ton rageur, ce qui ne les empêcha pas de reprendre leur sourire mielleux :

    « Je veux connaître les défenses de cette pyramide ! Vous avez bien discuté avec un de ces mécréants, non? alors vous devez bien savoir quelques choses ! Sont ce uniquement des prêtres ? ont ils des remparts, des hommes armés ou peut être des créatures des marais les aident ils ? »

    Alundra haletait et se rendit compte qu’elle avait posé beaucoup de questions, le dragon allait la berner une fois de plus. Elle réunit tous ses esprits et chercha désespérément dans la précipitation une question unique qu’elle put poser. Elle voyait déjà Boulzigor rire intérieurement et d’énerva de plus belle. Finalement un éclair traversa ses pensées et elle lança presque en criant :

    « Raconte moi les défenses de la pyramide ! »

    Ce n’était pas très habile comme question mais Alundra avait peur de ne rien obtenir de ses deux informateurs. Ils savaient et elle n’arrivait pas à leur extirper leurs informations !
    Sa décision était donc de ne pas prendre de risques et d’utiliser les mêmes tournures de phrases que ses interlocuteurs.

    Les dragons sont réputés pour leur intelligence autant que pour leur puissance. Si elle essayait de jouer à la plus fine, elle perdrait … mais elle pouvait toujours essayer de les imiter...

    "advienne que pourra" se dit elle

  21. #21
    Seina Invités
    [QUETE : le temple des richesses]

    Boulzifor nota compulsivement, sa langue fourchue pendant entre ses crocs, tous les dires d'Alundra. il releva la tête un sourire vicieux sur sa gueule quand elle bafouilla pour ses questions, une idée déjà derrière les cornes. Mais il se renfrogna lorsque la paladine se reprit et bloqua toute tentative de feinter par une question simple et claire. C'était desuite moins drôle. Quoi que... Elle devrait réfléchir avant de parler.

    " j'en sais rien, l apryramide était en construction... Comment veux tu que je sache ses défenses..."
    Au regard brulant de colère de la paladine, il reprit :

    " Bon, j'ai bien vu quelques trucs d'accord... mais j'appellerai pas ça des défenses.. D'un souffle je balayerai tout moi.. Mais c'est vrai que t'es un peu plus chétive.

    j'ai bien vu que y avait des gobelins qui creusaient des trous un peu partout autour du temple et y mettait des piquets.. Mais bon.. C'était sûrement pour s'occuper... Sinon j'ai discuté avec l'architecte de la pyramide. Il me disait Ô combien il était triste car bientôt sa pyramide serait achevée, son chef d'oeuvre qu'il disait, mais qu'ensuite il serait emprisonné à l'intérieur pour conserver à jamais les secrets de la construction dans la mort. Apparemment, tous les esclaves seraient noyés à l'achèvement de la Pyramide et lui serait enfermé au coeur de la pyramide. Mais il m'avait confié qu'il avait amménagé en secret un tunnel afin de pouvoir s'enfuir. Il m'a dit que je jour J il serait heureux de revoir les étoiles se refléter dans le lac des diamants en sortant de son tunnel poussiéreux.

    Sinon quoi d'autre ? heuuu j'crois qu'il y avait des créatures bizarres quiallaient devenir les gardiens du Temple. mais j'i pas eu le droit de lesinterroger.. leur gardien à pas voulu.. Du coup je l'ai mangé.. mais il avait un sale goût.


    ca te va comme réponse ?"

  22. #22
    Alundra Glodar Invités
    "Créatures bizarres…

    je n’ose croire à l’ignorance d’un dragon sur les êtres qui peuplent ce monde ou même sur les créatures crées ou appelées par la magie.
    Les membres de votre race sont immortelles et arpentent autant ce monde que les arts magiques, suffisament pour connaître ce qui y vît. Je suis sûre que vous savez ce que sont ces créatures ou que vous l'avez su.

    Je vous prie de faire un effort de mémoire et lorsque j’aurai plus d’informations sur ces gardiens, je pense que je me montrerai satisfaite de la réponse. "


    Alundra arborait un sourire ravie. Cette fois, il avait joué franc jeu… au moins en apparence.

  23. #23
    Seina Invités
    [QUETE : le temple des richesses]


    Le Dragon exalta des fumeroles rouges nauséabondes. Il se redressa de toute sa taille.

    " Ta flatterie ne te mènera à rien... et je n'ai pas dit que je ne connaissais pas ces créatures, j'ai juste dit que c'était des créatures bizarres... et si tu veux savoir qu'est ce qu'elles sont tu devras attendre la PROCHAINE question... Me suis je bien fait comprendre ?

    Je pense.. ma question sera donc la suivante : Raconte moi ton premier combat, celui où tu tu as ton premier adversaire"

  24. #24
    Alundra Glodar Invités
    Alundra réfléchit. Il l’avait laissé poser une question en première donc elle était tenue de répondre… Elle ne pourrait arrêter ce jeu énervant qu’après cette réponse.
    Les dragons l'avaient eu une fois de plus. Voulant faire une fleur, ils l'ont obligée à accepter de répondre à leurs questions...

    Elle se remémora la question et chercha dans ses souvenirs : son premier combat…

    Cela devait être vraiment reculé dans le passé. Une poussière dans l’échelle du dragon mais pour une humaine comme elle, la durée qui la séparait de ce moment était infini, peut être 20 ans.
    Et puis, il y en avait eu tellement… Repenser à sa vie est tellement douloureux parfois... loin étaient ces souvenirs et ce n'était pas plus mal pensait elle.

    Après un moment où tout fut silencieux dans le magasin, Alundra commença à penser tout haut :

    « mmhm, je me rappelle que quand mon village a été détruit une goule a tenté de me dévorer et seule l’intervention d’un Glodar, un autre membre de mon clan, m’a permis de rester en vie. Je me souviens que je me suis débattue fort longtemps pour qu’elle me laisse tranquille.

    Je suppose que cette histoire ne vous convient pas, pourtant elle a laissé une trace indélébile dans mon esprit..."


    Alundra repartit dans ses souvenirs et s'exclama :

    "Ah ça y est je sais ! Mon premier vrai combat s’est passé dans une arène à Erlim, une ville à 3 jours de la demeure de mon maître D. Quand j’ai eu 16 ans, il a voulu que je participe aux Jeux.

    En ce temps et en ce monde, le combat était la seule chose auquel les gens pensaient et les meilleurs étaient encensés. C’est pourquoi, il y avait régulièrement des jeux où se battaient des gens de tout âge et de tout niveau.

    Maître D. a retrouvé à Erlim plusieurs de ses amis qui avaient tous amené leur protégé. Je ne le savais pas mais ils allaient devenir mes compagnons d’armes quelques années plus tard. Je suppose que le but officieux de Maître D. était de m'évaluer par rapport à eux.

    Je fus inscrite dans la catégorie des novices. J’étais excitée à l’idée de ce combat et je m’armais de la tenue réglementaire : armure de cuir et bâton. Ces combats n’étaient évidemment pas « à mort », les vivants étaient déjà bien trop peu nombreux.

    J’ai attendu très longtemps dans une pièce, miteuse et sombre malgré l’heure, dans laquelle on m’avait donné un peu d’eau. Et puis la porte s’est ouverte, un homme avec une torche m’a avertie que c’était mon tour et que je devais partir tout droit en suivant un couloir que son doigt tendu me désignait.

    J’étais dans un tel état d’excitation! je ne voyais plus rien sinon mes rêves de gloire, je n’entendais plus rien, même pas la foule au dehors qui pourtant devait acclamer les combats se déroulant.
    J’ai parcouru le couloir en courrant et lorsque j’ai vu la lumière du jour traversant le porche menant à l’arène, je me suis aperçu que d’autres combattants m’avaient rejointe par des couloirs parallèles.

    Tout s’était passé dans un semi rêve, je n’avais plus que la sensation de mon cœur qui semblait vouloir sortir pour profiter de l’ambiance tellement il battait fort et de mon sang qui me chargeait en adrénaline.

    Ces arènes étaient immenses, les plus hauts gradins atteignaient une hauteur de 20 mètres et la circonférence … peut être 100 mètres. J’ai senti le poids des regards sur moi, la sensation du jugement implacable. Et quelque part, Maître D. me regardait avec ses amis. Je crois que j'ai ressenti une très grande peur à ce moment.»


    Alundra fit une pause, le regard perdu. Elle rassemblait ses souvenirs, cherchant les détails et les mots pour exprimer ce moment. Tout revenait à sa mémoire au fur et à mesure qu'elle contait cette vieille histoire.

    « Le gong a alors sonné et tous les combattants se sont embrassés comme le veut la tradition. Je ne me rappelle d’aucun d’eux pourtant… tout cela est si lointain » dit Alundra sur un ton mélancolique.

    "Nous nous sommes ensuite mis en cercle, la tension était à son comble et les spectateurs attendaient le signal pou reprendre son brouhaha. Et puis il vint : l’un des combattants s’était avancé et avait défié les autres par un cri mâle et puissant. A cette époque, j’aurais été incapable d’en faire autant. Et uen cinquantaine de jeunes gens se sont rué les uns sur les autres dans une mêlée désordonnée et la foule a repris ses hurlements… mais je ne les entendait toujours pas. Je ne pensais qu'à ma furie à contenir, mon bâton à manier et ma peur à oublier.

    Nous avions tous à peu près le même âge et presque la moitié des combattants étaient des filles comme moi, mais je crois qu’à ce moment plus rien ne comptait… même pas la menace des morts.

    Tout s’est ensuite passé très vite, comme dans tous les combats. Je n’étais pas assez aguerrie et je manquai de hargne. Maître D. m’avait interdit d’utiliser mon héritage héréditaire et de laisser la furie s’emparer de moi pendant le combat.
    Avec le recul, je pense qu’il avait raison, j’aurais pu mourir d’épuisement avec tous ces combattants… tragédie arrivant fréquemment aux berserks pris dans des mêlées.

    J’ai donc couru vers un ennemi que j’avais repéré quelques minutes auparavant mais je ne l’ai jamais atteint je crois. J’ai senti bien avant un coup dans le dos qui m’a coupé le souffle. Lorsque je me suis retournée pour me défendre, j’ai pris un nouveau coup à la tête que je n’ai pu esquiver.

    Le choc fut rude et j’ai senti le goût du sang pour la première fois dans m bouche. Ma vision s’était troublée, je voyais désormais la scène multicolore et entendait tous les sons étouffés par mon étourdissement. J’ai essayé de me relever mais mon sens de l’équilibre était rompu et je retombais à chaque fois…. Je devais être pitoyable…

    Après je crois que quelqu’un a buté contre moi et a fini de m’assommer…

    Quand je me suis réveillée, j’étais traînée sans ménagement sur le sable vers la même pièce miteuse qu’avant le combat. J’ai pleuré longtemps et Maître D. est venu me chercher.

    Pendant des jours et des jours, il ne m'a pas adressé la parole et moi j’ai pleuré encore et encore… ça devient douloureux de pleurer à force, vous saviez?

    Il m’en a toujours voulu pour cet épisode et je dois dire que je pense aussi que j’ai vraiment été … mmhm, comment dire ? … vraiment nulle.

    Mais la suite ne vous intéresse pas, n’est ce pas ?


    Avant que l’un des dragons ne réponde à cette question oratoire, Alundra reprit :

    « En tout cas, des épisodes comme ceux-ci enseignent l’humilité… Au fait, si vous souhaitez voir comment je me bats maintenant… , je vous propose de venir et de m’accompagner jusqu’à ce lieu afin de m’aider.

    Je n’oserais pas vous demander d’aider la guerrière que vous avez en face de vous. Ce que je vous propose est d'aider le dieu qui se sert de moi."


    Alundra avait repris son ton cérémonieux et ses manières. :lunette:

    Après une profonde inspiration, Alundra re prit la parole sur un ton désabusé :

    "J'aurais une dernière question... ça ne me fais pas plaisir de partager vos jeux plus qu'ininteressant mais ... bon.

    Voilà : J'aimerais savoir si ce temple a été construit sur un territoire appartenant à des tribus avoisinante quelconques et dans quelle mesure, il m'est possible de les rallier pour raser ce temple. "

  25. #25
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    En provenance de la taverne de la gorgée d'orge.

    Mekren avait un peu de temps libre devant lui avant que Duorok luyi fasse envoyer les mercenaires dont il avait tant besoin. Il savait qu'il risquait d'être banni de la taverne de la Gorgée d'Orge s'il recommençait le genre de frasques qui lui avaient valu la bosse qui trônait sur son crâne. Il ne pourrait s'occuper avec du vin comme il avait eu la mauvaise idée de le faire.

    S'ennuyant comme un rat mort, et ne voulant pas supporter les pensées si dissociables des siennes que Paulin ne manquerait pas de lui faire entendre, il avait décidé de venir voir ce que Paulin lui avait montré en esprit comme une curiosité de Melandis. Cela le distrairait sûrement et lui permetterait de ne pas porter l'oreille à son insupportable hôte forcé. De plus, Paulin n'ignorait pas la nature draconique des deux psychothérapeuthes, et Mekren pensait qu'avec beuacoup de chance et de verve, il pourrait apprendre d'être aussi sage et aussi anciens quelque chose qui lui permettrait de fuir la carcasse de Paulin sans attenter à sa vie.

    Il arriva en face de l'imposant bâtiment, peint dans une couleur jaune qui lui sembla du plus mauvais goût. Mekren avait toujours aimé les couleurs sombres, et ces volets d'un vert pomme lui firent faire une moue dégoûtée. La porte était imposante, et cela lui rappela les portes de Zaefal et de la bibliothèque. Il semblait que chaque bâtiment melandien tente de se rendre important en afficant la porte la plus énorme possible, pensa-t-il avec irritation, approuvé par Paulin. Celuici préférait nettement les portes moins prétentieuses, mais essentiellement parce qu'elles étaient plus simples à crocheter.

    Mekren décida qu'un dragon avait malgré tout le droit d'avoir des goûts lamentables et qu'il se garderait de les critiquer. Il entra et fit quelques pas pour arriver dans la salle d'attente. Elle était vide, et il n'y avait pas signe des deux dragons. Il s'installa dans un siège confortable et décida de prendre son mal en patience...
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  26. #26
    Seina Invités
    [QUETE : LE TEMPLE DES RICHESSES]


    La gueule de Boulzigor s'éclaira d'un sourire narquois. Il étira si bien sa gueule de plaisir qu'Alundra eut tout le loisir d'observer les dizaines de crocs acérées qui paraient la tête du Dragon Rouge. Des fuméroles en forme de rond s'échappaient de ses naseaux. Il s'allongea sur ses pattes avant sans cesser d'observer la Paladine.


    D'une voix grave et guillerette il s'adressa à elle :

    "Une peuplade... Il m'a bien semblé qu'il y avait des gobelins dans cette forêt. Si j'avais été à la palce des Prêtres d'Istithia je me serrait empressé de les convertir pour avoir des serviteurs fidèles, zélés et surtout stupides... Sinon il m'a semblé entrapercevoir des créatures dans le lac dont je vous ai parlé... Sûrement des êtres aquatiques pourvus d'une conscience.


    Quant à un moyen de rallier les peuples gobelins ? Montre leur que votre Dieu est plus puissant que celui qu'ils vénèrent... C'est la logique même. Ils vénèrent sûrement le Roi des Eaux car ils ont vu la puissance de leurs prêtres... mais il ne lui sont pas sûrement fidèle."

    Puis avec un sourire carnassier.

    " Au fait, celà fait DEUX questions... J'ai donc le droit de vous poser DEUX questions... Petite futée, vous avez tentée de me berner en m'irritant afin que je perde ma concentration.. Mais un dragon ne se laisse pas aussi facilement berner."


    " Je sens une odeur humaine ici ... je vous laisse, je vais aller m'occuper de notre noouveau client."

    " fais donc Alphonse... Bien.. Alundra... Je n'ai aucun désir de quitter mon antre Melandis pour l'instant... DOnc je ne t'accompagnerai pas.. Et puis je t'aime bien... ALors je vais te poser deux questions qui te feront sûrement avancer dans ta quète spirituelle... je ne te demanderai pas de répondre desuite, mais reviens le jour où tu auras trouvé ta réponse :


    - Pourquoi hais-tu autant la magie alors qu'elle est si semblable à celle utilisée par les Prêtres.

    - En quoi ton Dieu est-il différent d'Istithia ?"

  27. #27
    Seina Invités
    Alphonse s'avança dans la salle d'attente il y vit un humpain qui semblait avoir du mal à patienter.. Encore un humain... celà devenait lassant... Il se pourrait qu'ALphonse perde patiente et autorise Boulzigor à bouger plus tôt que prévu. Pour l'instant, il se devait d'acceuillir le nouveau venu.


    Mekren et Paulin sentirent leur échine s'hérisser de frissons. Une créature s'approchait d'eux, ils le sentaient. C'est surpris qu'ils virent un dragon ne dépassant pas les deux mètres de hauts, avançant nonchalemment sur ses quatres pattes s'avançant vers eux. Le dragon avait un regard perdu, absent et fumait une pipe de laquelle s'échappaient des volutes colorées et odorantes.


    " Bien le bonjour futur client, quel bon ou mauvais vent vous ammène dans notre humble demeure à moi et mon confrère ?"

  28. #28
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    Mekren fut violemment surpris par l'aspect peu impressionant du dragon. L'imagination limitée de Paulin avait malgré tout imaginé que le dragon faisait plus d'une dizaine de mètres de haut, et la créature relativement petite qui se dressait devant lui (devait-il dire, eux?) n'avait pas grand chose d'impressionant. Mekren se remit plus vite que l'esprit dérouté de Paulin. Il savait que les dragons étaient souvent maîtres de magie, et c'était un peu pour cela qu'il était venu. Il n'y avait rien d'anormal à voir un dragon prendre une taille humaine, lorsqu'on les savait capables de prendre l'apparence parfaite de l'être humain le plus banal.

    Il resta quelques secondes silencieux, à jauger son interlocuteur qui fumait sa pipe à grande bouffée, sa gueule draconique animée par ce qui devait être une grimaçe d'ennui ou d'agacement. Puis il décida de prendre la parole, en partie poussé par les interrogations superstitieuses et ridicules que son hôte forcé diffusait. Il ne voulait plus l'entendre, et devait se concentrer sur quelque chose.


    "Je vous remercie de votre accueil, puissante créature, commença-t-il sur un ton flatteur. Vous nous honorez de bien vouloir nous recevoir..."

    Le dragon leva un sourcil, ou ce qui s'y apparentait le plus, exppprimant un léger étonnement légèrement blasé. Il fit mine de chercher un deuxième interlocuteur du regard qui justifierait l'emploi du "nous". Mekren comprit qu'il avait gaffé. Il était tant habitué à se considérer comme deux qu'il n'avait pas réalisé qu'Alphonse ne voyait qu'un seul être devant lui. Il espéra ne pas avoir gâché son petit effet de surprise en révélant l'argument qui pouvait lui permettre de tirer quelque chose du dragon fumeur de pipe. Il reprit rapidement la parole, adressant mentalement une courte prière à Helm pour que la créature n'aie pas eu le temps de comprendre ce qu'il était.

    "Je suis venu vous proposer un petit marché qui nous intéresserait également. Je sais qu'un tel être que vous a vécu longtemps, et a vu des choses que mon pauvre esprit ne peut imaginer. Vous vous intéressez certainement à la magie, et j'aimerais avoir conseil sur quelque chose me concernant. En échange, je vous présentrais mon cas. Il est particulièrement intéressant pour un psychothérapeuthe, surtout s'il est doublé d'un amateur de magie... Qu'en dites vous?"

    Mekren se tut et affronta un instant le regard sournois d'Alphonse. Celui ci tira quelques bouffées de sa pipe, recrachant par les naseaux des volutes de fumée violette et rose. Puis, retroussant les babines, il se mit à parler.
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  29. #29
    Alundra Glodar Invités
    Alundra eut le souffle coupé. Une question aussi élémentaire la laissait pantoise. Elle restait là à le fixer et ne s’était même pas aperçu du nouvel intervenant parlant juste à coté avec l’autre dragon.

    La question était sûrement piégée, aussi Alundra ne répondit elle pas de suite mais réfléchit un court instant pendant lequel le dragon la regardait paisiblement.

    Elle répondit enfin :

    « Les magies profane et divine n’ont fondamentalement pas de grande différence.

    Seulement, les mages l’utilisent à des fins strictement personnelles cherchant sans cesse le pouvoir autour d’eux, dans les livres ou sur d'autres supports, prêt à écraser d’autres hommes alors même que ceux-ci auraient pu être amis.
    Tout pour un pouvoir qui consume un certain nombre d’entre eux dans les combats ou dans les études prolongées… et souvent vaines...

    Les prêtres l’utilisent pour une cause qu’ils considèrent comme supérieure. Même si une majorité se trompe, on ne peut les blâmer car ils ont choisi la voie qu’ils pensaient être juste. Les miracles qui sont parfois accordés à ces agents des dieux sont un pouvoir que les prêtres vont chercher dans leur cœur et leur propre foi.
    J’ajouterai aussi que c’est un pouvoir contrôlé, les dieux acceptent ou n’acceptent pas telle ou telle action, obligeant les prêtres à avoir des conduites irréprochables, en accord avec leurs préceptes.

    De plus, les prêtres mettent leurs pouvoirs au service de la communauté religieuse. Pour preuves : les sorts que l’on voit le plus souvent sont des sorts de guérison ou de protection.

    En conclusion, les prêtres sont entièrement tournés vers l’extérieur, la foi en est le chemin. Au contraire, les mages sont entièrement tournés ers l’intérieur, figé dans un égocentrisme écoeurant. »


    Alundra s’interrompit un instant puis reprit, essayant de se rappeler les termes de ses cours de théologie.

    « Istishia est un dieu dont les pouvoirs sont pitoyables, ça me semblait logique mais puisque vous posez la question, laissez moi vous expliquer :

    Istishia contrôle les océans… en théorie!
    A y regarder de plus près, un certain nombre d’autres dieux le disent aussi :
    Je pense à Umberlie évidemment, la Reine-Garce, pour les régions côtières, puis à Talos pour les tempêtes en mer, Eldath pour l’eau tranquille, à Valkur, déesse de la navigation avec la puissante Séluné, Aurile la déesse des eaux froides et des glaciers et enfin Séluné elle-même, déesse de la navigation, des voyages et des aventuriers, bien plus connue que Umberlie pour le domaine des voyages en mer.

    Quel respect peut on avoir pour un dieu dont la zone de contrôle est si malmenée ? A-t-il réellement le pouvoir d’un dieu majeur si il est disputé de cette façon sur son propre territoire par des demi dieux et des dieux mineurs? Son statut est une parodie !

    Kossuth contrôle son domaine seul. Il est unique et quel autre dieu pourrait lui disputer ?! A dire vrai, je ne pense pas que d’autres dieux puissent réellement contrôler tout le pouvoir du feu, pourrait il vivre dans le plan élémentaire du feu par exemple ? Je ne pense pas…

    Ensuite, il faut regarder les éléments. L’eau détruit et laisse des gravats, elle détruit à moitié. Cette destruction empêche toute reconstruction.
    Quand le feu s’enflamme et dévore, il ne reste rien que des cendres. Cette destruction est une promesse d'un avenir encore meilleur. La place est libre pour la nouvelle donne. C'est une réelle purification!

    On retrouve ce comportement dans les dieux, Istishia est fade, sans influence sur le monde et sur sa sphère d’influence.
    Kossuth est entier, plein de fougue et d’élan, rien ne l’arrête ni même le ralenti!

    C’est grâce à lui que ce monde change et évolue. Et je suis fier de le servir!

    Voilà en quoi Kossuth est différent de ce vulgaire élémentaire… »


    Alundra aimait ce sujet de conversation, tout était si clair pour elle que ces arguments étaient ancrés en elle comme les mots eux-mêmes. Elle pensa à une dernière chose et rajouta dans un sourire :

    "D’ailleurs … je vous signale humblement que certains dragons utilisent un souffle de feu… pas un souffle d’eau…
    les dragons sont connus pour leur intelligence...

    Vous considérez vous satisfait de ces réponses ? Je dois bientôt rappeler à Istishia sa vacuité sur Toril »



    Malgré sa question, son attention n'était pas tournée vers son interlocuteur mais vers le nouveau client qui était entré pendant leur conversation.
    Alundra n'avait jamais cru que la curiosité fut un vilain défaut, mais plutôt un bon atout pour obtenir des informations sur tout et tout le monde... Il ne fallait jamais perdre une occasion.

  30. #30
    Seina Invités
    Alphonse resta de marbre. Pourtant il sentait l'excitation monter en lui. Un défi ! Une énigme ! un cas spécifique. Les paroles de l'homme mystérieux le taraudaient. Il voulait en savoir plus. Mais tout bon négociateur sait qu'il ne faut en aucun cas montrer son impatience ou son intérêt. Aussi, soufflant nonchalemment la fumée de sa pipe par les naseaux il répondit d'une voix rocailleuse typiquement draconique, mais néanmoins calmpe et désintéréssée. Limite blazée.

    " Bon exposez moi votre cas, sait-on jamais... Il se pourrait que celà soit un peu intéressant... Je vous écoute"

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Batiment] Les taudis
    Par Garfield dans le forum Les Taudis
    Réponses: 275
    Dernier message: 15/07/2016, 14h32
  2. [Bâtiment] Les entrepôts
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Le Complexe Portuaire
    Réponses: 360
    Dernier message: 22/09/2014, 20h35
  3. [Bâtiment] Le Mélandinopole
    Par Nathiel Ecthelion dans le forum Le Noyau Occulte de la Ville
    Réponses: 132
    Dernier message: 24/07/2008, 15h43
  4. [Bâtiment] Le phare
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 15
    Dernier message: 15/08/2004, 21h42
  5. [Bâtiment] La Capitainerie
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/11/2003, 02h30

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233