Page 5 sur 6 PremièrePremière ... 3456 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 154

Discussion: [Bâtiment] La Taverne des Bas-Quartiers

  1. #121
    Borall Invités
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre

    Perché sur son éternel tabouret, Borall observait la salle. Depuis le temps qu'il tenait cette auberge, rares avaient été les fois où celle ci avait été aussi calme. Bien que le nombre de clmients soit satisfaisant, la dernière bagarre remontait à quelques heures déjà.. assez décevant.

    Borall s'ennuyait mortellement, il ronchonnait dans sa barbe, un client s'approcha de lui afin de commander un repas mais il fut reçu par un grognement hostile. Ne désirant pas recevoir un coup de hache il recula prudemment pour tenter saz chance avec l'une des serveuses.

    Le nain retourna à sa contemplation. peut être que l'ogre là bas allait provoquer l'un des nombreux quidams de la salle.




    Un maigre sourire éclaira le sombre visage du nain... celà faisait bien lingtemps qu'il n'avait rossé un ogre... Mais visiblement celui là n'avait pas prévu de brochettes d'humains au menu de ce soir, se saoulant seul avec une chope de bière immonde.

    Une table semblait bien plus prometteuses... des drows... il ne supportait pasd cette sale engeance mais il devait reconnaitre que ces derniers lui fournissaient souvent de bonnes distractions de part leur arrogance et leur caractère belliqueux... ces vermines sombres étaient à l'origine de quelques unes de ses plus belles blessures... et leur finesse évitazit que l'auberge ne s'effondre après leurs combats.. pratique mine de rien...




    Chose étonnante, les males semblaient nerveux.. surement à cause la pretresse qui les accompagnait.



    Mais il était fort rare de trouver des femmes drows à la surface.. celà n'ogurait rien de bon et Borall sentit qu'il y avait anguille sous roche avec ceux là.. d'habitude, il avait plutot affaire à des réneguats.. mais là...

    Son attention fut détournée par l'entrée de deux étranges guerriers... s'il avait déjà vu des personnes de cette race, il n'avait jamais su quelle étais-ce réellement.



    Même s'ils tentaient de le cacher, ils semblaient révulser par l'ambiance qui régnait en ces lieux. La fummée, les relans de sueurs dégagés par certains des occupants ainsi que les diverses activités de la taverne semblaient les rendre mal à l'aise. le nain cracha sur le comptoir, il avait le nez pour sentir les sois disant serviteurs du bien... encore des fouineurs qui finiraient dans le caniveau comme tant d'autres.. saignés par des voleurs ou par bien pire encore.

  2. #122
    Lys Noir Invités
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre</span>

    Dans l'ambiance surchauffée de la salle les deux serveuses effectuaient un balai magistral entre les tables.

    Annah, un plateau à la main sur lequel tenaient en équilibre quelques bières. Elle virevoltait entre les tables avec un sourire radieux sur les lèvres. Esquivant les mains balladeuses et repoussant d'une tape gentille les soulards tentant de l'attraper pour l'embrasser. Une fois les bières arrivées à destination, elle s'approcha du comptoir :

    <span style=\'color:rose\'>" J'aime les soirées si calmes !!!"


    Borall lui répondit d'un grognement bourru et Annah repartit en lui claquant un baiser sur le bout de son gros nez de nain. Un homme au visage enfoui dans une capucle l'appela pour passer commande



    Annah s'approcha de l'individu pour écouter sa demande et son regard fut attiré par un étrange bijou. Un collier aux multiples pierres, vallant certainement une fortune. Elle trouva surprenant de voir un homme se balader ainsi, laissant un trésor à la vue des voleurs avides du coin. Surprenant son regard, l'homme rangea brusquement le bijou dans l'encolure de sa veste.


    Annah haussa les épaules et repartit chercher la commande, la curiosité était un défaut parfois mortel si on n'y prennait pas garde.

  3. #123
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre</span>


    Tout en écoutant ses compagnons, Lothringen restait sur le qui-vive. Dans cette salle, tout et tout le monde lui semblait louche. S’il n’avait d’ailleurs fait partie de ce groupe, il l’aurait trouvé lui-même éminemment suspect : un drow, une vampire, un voleur et un barde à capuche… Au moins, ils ne déparaient pas dans le paysage.

    Le semi-drow était particulièrement inquiet de la présence du groupement d’elfes noirs et de la paire un peu égarée d’Aasimars. Forces du bien contre groupe dirigé par une prêtresse de Lolth : il y avait fort à parier qu’on courait au bain de sang. Et qui dit bain de sang dit souvent descente du guet, et tous les ennuis qui s’ensuivent.

    Lothringen trépigna quelques instants, puis, n’y tenant plus, il se leva et, s’approchant discrètement des Aasimars, il arriva dans leur dos et parla à l’oreille du mâle :


    « Ne vous retournez pas et pas de geste brusque, je n’ai aucune envie de vous affronter. Vous n’êtes pas à votre place ici, et je ne suis malheureusement pas le seul à m’en rendre compte. Il y a dans cette salle un groupe d’elfes noirs, les avez-vous remarqués ? Ils vous reniflent déjà. Je vous conseille de partir tant qu’il en est encore temps… »

    Sans lui laisser le temps de revenir de sa surprise, Lothringen disparut dans la masse des clients et revint après quelques détours auprès de ses trois compagnons. Si les deux planaires n’avaient pas assez de jugeote pour écouter son avertissement, tant pis pour eux… Mais eux-mêmes devraient dans ce cas songer à s’éclipser rapidement.

    <span style=\'color:#7AC5CD\'>- Réglons vite ce que nous avons à régler, nous ne sommes pas en sécurité ici,
    murmura-t-il en se rasseyant.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  4. #124
    Erszebeth Invités
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre</span>

    Erszebeth aquiesça, se demandant encore ce que deux Aasimars pouvaient bien faire à Mélandis. Du fait de leur race, l'odeur du "bien" était collée à leur peau, comme à celle des paladins et pour une fois, elle se dit qu'elle n'aurait pas regretté que les Drows leurs fassent leur fête. La prêtresse en particulier l'intriguait ; elle savait qu'elles se dérangeaient seulement pour les affaires importantes.

    <span style=\'color:#5CACEE\'>"Par ou proposez-vous que nous commencions, Seina."
    Fit-elle d'une voix neutre.

  5. #125
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Entre nulle part et partout.
    Messages
    2 310
    Alors que l'aubergiste avait commencé à servir les premiers plats du soir, un grognement familier des clients réguliers se fit entendre. Son auteur ne tarda pas à se montrer, entrant par la porte de service, les serveuses l'évitant mais elles semblaient habituées à sa présence. La bête, bien que couverte de boue, arborait un pelage bleu vif que tous purent voir, et même malgré ses efforts pour ramper sur le sol et utiliser la moindre ombre disponible, elle était aussi visible qu'un Ydrosphosix femelle au milieu d'un troupeau de mâle (et si vous ignorez ce qu'est un Ydrosphosix, et bien tant pis pour vous).
    En bref, malgré ses grognement cruels et menaçants, ses longues dents toujours à l'affût d'une proie et ses griffes qui se plantaient dans le parquet, la bête semblait distraire et faire rire plutôt qu'effrayer tous ceux qui la voyaient. Certains habitués lui jetaient même des bouts de boeuf et autres viandes (que je préfererais ne pas détailler), que la bête dévorait avec telle férocité que beaucoup pensaient que la bête se battait avec son bout de viande ; mais c'était toujours la créature bleue qui gagnait ce duel sans surprise, provoquant de grands éclats de rire chez la plupart des spectateurs.
    Il faut dire que la chose était devenue une sorte d'attraction de l'auberge, un animal sauvage se croyant dangereux, n'hésitant pas à attaquer certains clients trop gonflés de bière frelattée, mais dont la férocité et la cruauté n'était pas l'égal de ses qualités martialles, et encore moins de son intellect.
    Agifem, Auteur des Chroniques de l'Age Sombre, mordeur des titreurs négligeants, molosse modérateur du forum NeverWinter Nights 1, et Tyran Suprème du forum NeverWinter Nights 2.

    Un dernier merci à Egrevyn, mon ami, pour tout ce que tu as fait pour nous tous.

  6. #126
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre


    Sitôt qu'une serveuse passa à la table du petit groupe, Cyric commanda une pinte de bière. Son regard se posa discrètement sur le joli décolleté de la serveuse mais les regards en coin de Lothringen et de Erszebeth le dissuadèrent vite de continuer à lorgner et il détourna la tête... pour voir à quelques pas de là, à une table, un bijou scintiller...

    Un pendentif assorti de pierres vertes était accroché au cou d'un semi-homme. A peine eut-il le temps de contempler de loin le collier, que déjà, le petit homme le cachait à travers les plis de son manteau.
    Une personne si vulnérable avec un si joli effet personnel... le voleur n'en revenait pas. Qu'est-ce qu'un hobbit allait faire dans un bouge pareil ?

    Un sentiment de convoitise effleura les pensées de Cyric qui ne manquerait pas une occasion pour s'accaparer le bijou aux mille reflets...

  7. #127
    Seina Invités
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre</span>

    Seina ne sembla pas entendre la Vampire... il avait le regard fixé sur la pretresse drow.... que venait donc faire à Melandis une troupe " officielle" de drow, des non renéguats à la solde de Lloth.. même si ce n'était pas impossible, une présence telle que la sienne était suffisemment étrange pour l'interpeller... Celà lui rappela que les apparences pouvaient être trompeuses ... certes, les blessures de banshhe "semblaient" avoir été provoquées par un Vampire.... mais il n'avait pas vu son aggresseur.. il n'avait vu qu'Hugues de Breiz proche du cadavre... et si ce manostien n'était pas aussi vertueux qu'il le semblait ? Improbable.. mais pour mener à bien cette vengeance, il ne devait pas se fermer à toutes les possibilités... drows, illithilds, vampires, goules... tout autant de créatures qui auraient pu être l'assassin de son amie.... il allaient devoir avancer pas à pas et prudemment....


    Il suivit ensuite du regard Lothringen qui se levait pour aller chuchoter quelques mots à l'oreille de l'un des Aasimars... QUOI !!! des Aasimars ici !!! il chuchota quelques mots de pouvoirs en agitant les doigts pour lancer une détection du bien .... une aura reconnaissable entre toutes... celles de paladins.... étrange... mais il n'avait pas le temps de s'appesantir sur cette présence mystérieuse...


    Il revint soudain à la réalité lorsque Lothringuen revint s'asseoir à la table.



    <span style=\'color:orange\'>" Hum.. Ers... plusieurs options s'offrent à nous.. enquéter en ne se basant sur aucun fait afin d'être sûr de ne pas faire fausse route.. ou partir direct sur la piste des vampires... à vous de choisir..."

  8. #128
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre


    Dire que Lothringen ne « sentait » pas cette auberge, ce serait qualifier d’« un peu coupant » le tranchant de ses haches. Non seulement il y avait dans l’air une tension presque palpable, mais un certain nombre des occupants, clients ou propriétaires, ne semblaient qu’attendre l’événement déclencheur d’une joyeuse dérouillée générale.
    Le semi-drow n’était pas venu pour ça, et il ne voyait que des désavantages à se trouver peut-être mêlé à ce genre d’événement.
    Ceci dit, il n’était pas non plus du genre à tendre l’autre joue : il commençait même à trouver que la prêtresse drow, oubliant de temps à autres d’observer les aasimars, jetait un coup d’œil un peu trop appuyé sur sa personne. Lothringen ayant lui-même un peu imprudemment attiré son attention sur lui en allant s’adresser aux planaires, il n’en était pas tout à fait surpris.
    Que faisaient-ils donc là, ces fouineurs?

    Les mâchoires serrées, il supputait combien de temps il faudrait encore aux elfes noirs pour découvrir qu’il était un sang-mêlé, un bâtard d’humain, une de ces abominations qu’on égorge sur les autels de Lolth à peine sorties du ventre de leur esclave de mère… Un destin auquel il n’avait d’ailleurs échappé que de justesse.
    Que l’un d’eux OSE seulement se permettre la moindre remarque, le moindre geste de mépris, et Lothringen se ferait une joie sauvage de virer berserk…
    Toisant le groupe des drows avec une pointe de défi, il ne savait plus trop s’il redoutait une telle provocation, ou bien s’il n’attendait que ça.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  9. #129
    Erszebeth Invités
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre</span>

    C'était bien la peine d'arriver jusqu'ici discrètement pour le soin que ses compagnons prenaient à rester discret. Cela dit, il était vrai que l'ambiance de cette taverne était très particulière... Modulant sa voix pour qu'elle ne soit entendue qu'à cette table et pas par d'autres oreilles indiscrètes, elle dit :

    "J'ignore l'avis de nos compagnons, mais je serais plutôt pour opter pour la prudence. Rien ne nous assure que Banshee aie bien été tuée par des vampires, même si cela semble probable. Dans une telle ville, cela ne m'étonnerai pas que certains tuent et fassent porter le chapeau aux autres pour mieux se débarasser d'eux... Mélandis est particulièrement sensible aux luttes d'influence, n'est-ce pas ?"

    Jetant un coup d'oeil au voleur attiré par les objets brillants comme un pie et au drow sur les nerfs à cause de congénaires qu'il semblait à peine supporter, Erszebeth prit sur elle même pour essayer de ne plus sentir l'odeur de sainteté des Aasimars qui lui donnaient envie de sortir les griffes. Plus que tout, ils ne fallait pas qu'ils se fassent remarquer.

    <span style=\'color:#5CACEE\'>"Mais j'aimerais avoir l'avis de Cyric et de Lothringen, enfin, s'ils ne sont pas trop occupés à attirer l'attention sur nous..."
    fit-elle d'un ton légèrement ironique, pour rappeler à ses compagnons pourquoi ils étaient là...

  10. #130
    Eldora Invités
    [QUETE] QUETE D'ADMISSION</span>

    Eldora entra pour la première fois dans la Taverne. Elle avait entendu parler de cet endroit en écoutant les conversations des passants qu’elle croisait au hasard des rues. L’endroit sembler célèbre parmi la population de Mélandis, et en effet, l’endroit lui plût immédiatement.
    Car Eldora, rechercher l’ombre le plus souvent possible, afin que le moins de gens possible voient son visage torturé.

    Eldora s’approcha subrepticement du bar, ou se trouver Borall.
    Celui-ci était affaler sur le comptoir et sembler s’ennuyer ferme, sûrement un manque de bagarres. Eldora se pencha vers le nain et lui souffla :


    « Dit moi… »
    Mais le nain l’interrompit de son air bourru et d’une voie forte et grave « je ne parle qu’au client. »

    « Très bien sert moi une bière alors. » dit eldora, résigné.

    Le nain disparut sous le comptoir et en ressortit, une bière à la main. Il l’a servit à Eldora, et enchena sur le ton de la conversation, et d’un air soudain enjoué et jovial :


    « Alors, qu’est ce que le vieux Borall peut faire pour toi ? »

    « Tu pourrais commencer par être plus discret s’il te plaît, je ne tient pas à attirer l’attention, précisa t’elle »

    Eldora lui expliqua alors, en chuchotant qu’elle rechercher une nouvelle guilde de voleur nouvellement constitué, et qu’elle s’était dite qu’un barman devait être au courant de ce genre de chose.

    « Peut être ces hommes serait-t-il venue dans cette taverne, et que, ivre mort, il se serai dévoilé en évoquant l’existence de leur guilde un peu trop fort. » Interrogea Eldora

    Elle donna alors au nain la description des cinq personnes dont elle savait quelque chose et évoqua l’existence d’une sixième personnes.


    « Alors, Borall, ces hommes te dise quelque chose ? »Termina Eldora.

    <span style=\'color:gray\'>revient de:

    La Place des Marchands

  11. #131
    Borall Invités
    [QUETE] QUETE D'ADMISSION


    Borall sourit, il allait avoir sa bagarre.... enfin un peu d'animation.... Il s'adressa ensuite à Eldora...

    " Tiens tu parles de ce gars là bas ?"

    Eldora se retourna et remarqua un homme attablé avec une bière. Des vêtements de cuir rouge, une épée dans le dos, le visage.. tout correspondait à la description que lui avait faite Seina de l'une de ces victimes... Qu'allait-elle pouvoir faire...

  12. #132
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre</span>

    L'une des oreilles de Lothringen se dressa à demi, signe qu'il avait tout de même entendu ce que disait la vampire.
    Son regard, quant à lui, ne se détourna vers elle qu'à grand peine.


    <span style=\'color:#7AC5CD\'>- Hum? Ah oui, prudence, prudence... Je ne suis pas sûr que l'assassin de Banshee ait pris la peine de se dissimuler, à quoi bon? et craint-il seulement la moindre représaille... Il est chez lui ici... Et ce ne sont pas les vampires qui manquent... D'autre part, je ne nous vois pas partir nez au vent... Autant épuiser une piste avant de passer à la suivante... Non?


    Et son regard retourna aussitôt à sa contemplation première.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  13. #133
    Eldora Invités
    [QUETE] QUETE D'ADMISSION </span>

    Eldora observa l’homme quelques instants. C’était l’image type du guerrier solitaire, et il ne ressemblait pas du tout à un voleur. Dans l’organisation il devait sans doute jouer le rôle de l’éliminateur inflexible et sans pitié. Mais pour l’heure, l’éliminateur buvait bière sur bière et était, selon toute vraisemblance, saoul.
    Eldora s’approcha de la table sans même essayer de se camoufler. Quand l’ombre d’Eldora couvrit sa choppe, l’homme leva vers elle son regard vague et dédaigneux :


    « Qu’est ce que tu me veux, toi, la mocheté ? »Lui lança t’il, hargneux.

    « Es-tu bien, l’homme qui se fait appeler fammbo ? »

    « Et alors ? »

    « Dit moi tout de suite ou vous vous caché, toi et ta bande, et tu ne soufrira pas. » Dit Eldora d’un ton placide et sans expressions.

    « Hein !! Mais de quoi tu me parle » Grogna fammbo, dont les soupçons commencés à traverser son esprit embrumer.

    Eldora, qui commencer à s’impatienter, décida alors de jouer franc jeu et lui répondis :


    « Seina m’envoie. » Dit-elle tout bas afin que nul autre que Fammbo ne l'entende.

    L’homme ne sembla plus du tout saoul tout à coup. Tous les muscles de son corps se raidirent, et il entama un mouvement imperceptible de la main vers la garde de son épée.

    « Seina, siffla t’il avec un regard haineux, ne peut-il pas se mêler de ce qui le regarde celui là.
    On fait notre petit commerce tranquille, c’est interdit ? Va lui dire qu’on s’en fiche de ses protestations. »

    Un sourire déforma alors les traits d’Eldora en un rictus atroce « Alors comme ça tu m’as pris pour une messagère, le visage de la jeune femme repris son impassibilité, je réitère ma proposition, veut-tu, oui ou non, me dire ou toi et ta bande vous cachez, ou préfère-tu crever dans d’atroces souffrances. »

    L’homme se jeta alors subitement en arrière et dégaina son arme.

    «Tu es là pour m’éliminer ? Tu aurais dû le faire tout de suite dans ce cas au lieu de discutailler, car à présent je ne me laisserai pas faire !! » Lui cria t’il en se mettant en position de combat.

    «Mais c’est justement ce que j’attendais de toi. Un véritable combat, mais tu étais tellement long à comprendre qu’a un moment j’ai failli craquer et te tuer sans même attendre le combat. »

    Eldora se jeta alors en avant en dégainant l’un de ses deux cimeterres, elle attrapa dans son élan la chaise qui lui bloqué le passage, et la lança violemment contre Fammbo. Celui-ci eu juste le temps de faire un revers de son épée afin de détruire la chaise, et de se remettre en position, que déjà Eldora était sur lui et sortait son deuxième cimeterre du foureau.
    Fammbo contra la première attaque d’Eldora, mais sa lame était trop peu maniable dans un espace aussi restreint, et son ivresse n’était pas suffisamment dissipée pour ne pas inhibés ses réflexes.

    Alors qu’Eldora, tout au contraire, y était parfaitement à l’aise avec sa petite taille, son corps mince et agile et ces deux cimeterres, certes peu impressionnants, mais courts et pratiques.
    Dès le second assaut, Eldora, qui avait pu prendre position et qui pouvait donc se servir plus efficacement de ces deux cimeterres à la fois, réussi à blesser Fammbo à l’épaule.
    Déséquilibré, il ne put parer le coup qu’Eldora lui porta avec son deuxième cimeterre, et reçus la lame dans l’estomac.

    Eldora bondit alors sur Fammbo et le projeta au sol d’un coup d’épaule.
    Une fois sa victime à terre, Eldora s’accroupis et lui mis un genou sur le ventre. Alors elle pris le cimeterre à deux mains et le retourna délicatement dans la plait de l’homme, qui poussa un hurlement de douleur.

    Le bruit de conversation qui jusque là avait emplit la Taverne diminua soudain, et certain des clients les plus proches se retournaient pour observer la scène. Avant que Fammbo ne pousse de cris, les habitués de la Taverne n’avaient pas fait attention au combat, car il y en avait beaucoup trop de semblable dans la journée pour que celui-ci ait quelque intérêt.

    Maintenant qu’elle se savait observer, Eldora préféra en finir rapidement et redemanda une dernière fois au guerrier vaincu s’il voulait parler ou continué de souffrir, mais elle se rendit compte avec déception que sa victime avait succombé.

    Alors elle se releva en arrachant sa lame du cadavre. Et jeta un regard vers Borall qui avait observé la scène avec satisfaction.


    « Merci de m’avoir aidé à trouver l’un de ces voleurs. Et j’espère que la bagarre t’a plût, lança Eldora au nain avant de sortir. »

    Mais avant qu’elle fût dehors, elle put entendre le nain lui répondre que cela avait été beaucoup trop cour à son goût.
    Eldora partagé son opinion et pria Shar de lui fournir à l’avenir des adversaires plus expérimenté, et surtout plus à gain.


    [Attention aux balises couleur. Sélectionne le passage à mettre en couleur puis utilise l'onglet, ça permet de ne pas avoir de problème. ]

    <span style=\'color:gray\'>vas vers:

    Le Coin du Crieur

  14. #134
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Manost revenge : prélude :discussion autour d'un verre


    Se détournant de la vision du bijou, le voleur prit la parole :

    Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Allons sans tarder sur les lieux du meurtre, nous aviserons ensuite après avoir inspecté le terrain. Il termina sa phrase en s'envoyant une lampée de bière et faillit la recracher sur Lothringen lorsqu'un grand fracas emplit la pièce.

    Une rixe avait éclaté et qui interposait un guerrier bourru apparemment soul et une femme dont le visage avait été gravement mutilé. Celle-ci avait jeté une chaise sur son adversaire qui l'avait fracassé au vol avec son épée, et le bruit s'était amplifié dans toute la taverne. Le voleur jeta un oeil au semi-homme qui fixait d'un air désappointé la scène de bataille. Une occasion rêvée pour s'emparer du bijou...

    S'approchant non sans mal (la foule se ruait en direction de la bataille) de la table du hobbit captivé par l'issue de la rixe, Cyric s'immoblisa derrière lui et n'eut qu'à presser la pointe de sa dague sur le cou du malheureux.


    Pas de geste brusque. Donne-moi ton joli collier et on n'en parle plus. Si tu n'optempères pas, je te tranche la gorge et je le fais moi-même. Personne ne sera en mesure de te sauver... Regarde ce joli beau monde... ils ont les yeux fixés sur quelque chose de bien plus interéssant qu'un hobbit se faisant détrousser... Le hobbit tremblait de tous ses membres et Cyric le voyait bien, tout qu'il était approché de sa victime. Celle-ci se débarassa de son effet personnel et faillit se retourner pour le lui donner mais le voleur l'en dissuada en pressant davantage la lame sur la gorge du petit homme. Le voleur ne tenait pas à ce qu'il le voit.

    Cyric prit de sa main gauche le rubis et marmonna à l'oreille du hobbit, la lame toujours au même endroit :
    Maintenant, tu ne bouges plus. Si tu te retournes, je te le plante entre les deux yeux. Le hobbit, terrorisé, hocha vivement de la tête et n'osa pas se retourner. Le voleur, quant à lui, était rapidement parti se fondre dans la foule tout en gardant précieusement dans sa poche le rubis si dûment gagné...

  15. #135
    Seina Invités
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Seina ricana aux paroles de Cyric :

    " Il est vrai que plus d'une semaine après le meurtre, d'autant plus dans une ruelle sombre des bas quartiers nous trouveront l'INDICE parfait pour nous mener au meurtrier.... si celà est ta meilleure idée, on en a pas fini..."


    Eldora venait d'accomplir son premier contrat, Seina était satisfait, surpris il vit Cyric se lever et aller délesté, Kirby, un des plus connus des sacrispans de Melandis, d'un collier richement ouvragé. Seina sourit à l'idée des ennuis qui allaient attendre Cyric, peut être le préviendrait-il plus tard....


    Il refixa son attention sur Eldora qui sortait de la taverne, satisfaite, elle croisa un sombre individu qui pénétra dans la taverne surexitée après la précédente rixe.

    Le nouvel occupant de la taverne était un bel homme d'une quarantaine d'année. Grand, il était vétu d'une chemise de lin rouge sang quelque peu déchirée à certains endroits, un long pantalon noir moulait ses jambes musclées et sveltes. Son visage était encadré par de longs cheveux noirs bouclés attachés par un noeud de soie. Quelques mèches rebelles lui strillaient chaotiquement le visage, rehaussant la paleur de sa peau et ses yeux nois sombres. Son regard était pénétrant et hypnotique. Un étrange charisme se dégagait de cet homme, attirance et peur.. voici les sentiments communs ressentis par les passants qui le croisaient.

    Il pénétra lentement dans la taverne, ises mouvements étaient aériens, décalés dans ce bouge emplis de maladroits, sans gestes inutiles il englobait de son regard pénétrant l'ensemble de la salle. Etonnemment, alors que personne dans la salle n'avait prété plus attention que celà à Erszebeth, l'homme fixa son regard vers elle un long moment. Il semblait vouloir pénétrer les pensées de la jeune femme, deviner ses sentiments, sentir ses désirs.

    Un léger sourire déchira son visage effrayant, de par ses formes lissées.

    Brusquement il fit demi tour et se dirigea vers la sortie, sans rien avoir fait dans la taverne. Les gens semblaient s'esquiver de son passage alors que l'homme marchait à pas mesurés vers la porte. Il se saisit de la poignée et la fit tourner avec assurance.

    Le vent s'engouffra par l'entrebaillement faisant virevolter ses cheveux de jais. Avec une rapidité plus qu'humaine il tourna son visage vers l'aventurière et lui adressa un sourire discret, deux petites canines pointues accentuèrent l'aspect effrayant de ce sourire.... muette menace pour l'humanité, explicite message... implicite invitation.

    L'homme sortit dans la nuit sombre de la ténébreuse cité Talosienne.

  16. #136
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth


    Et qu'est-ce que vous nous proposez de faire, cher barde ? Avez-vous une meilleur idée peut-être ? Rester ici et attendre les bras croisés que notre petit meurtrier vienne nous chercher ? Pendant ce temps-là, on pourrait peut-être compter le nombre de mouches virevoltant dans ce vieux croupis ? Désolé mais très peu pour moi.



  17. #137
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth</span>


    Provisoirement distrait des drows par les derniers événements, Lothringen reniffla avec dépit. Tout à son petit larcin, Cyric avait visiblement un peu perdu de vue la vivacité d'esprit légendaire des roublards.

    <span style=\'color:#7AC5CD\'>- Nous sommes dans une taverne, non? Et vous êtes un ex-mélandien, je crois aussi? Que diriez-vous de mettre à profit vos relations et de retrouver vos anciens contacts de la guilde des voleurs? De toute évidence, vous avez gardé intacts quelques bons vieux réflexes...


    ajouta-t-il en laissant tomber un coup d'oeil négligent vers la poche du voleur.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  18. #138
    Erszebeth Invités
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth</span>

    Bien que son expression ne trahisse pas ses pensées profondes, Erszebeth avait été complètement écoeurée en croisant le regard. Comme si les pensées de sang et la colère rentrée qu'elle essayait de maîtriser n'étaient pas assez, voilà qu'un vampire osait l'inviter à le suivre... Et bien que tables et consommateurs de boisson les séparaient, elle avait pu sentir cette odeur de sang, tellement forte qu'elle ignorait si elle devait en être alléchée ou en vomir...

    Pour ses sens de vampire, c'était comme si elle venait de marcher dans un abattoir et cela lui rappelait ces années passées dans les catacombes de Pasdhiver à supporter les orgies de sang de ses congénaires... Sous sa cape, sa main droite se referma sur l'une de ses dagues de jet passée à sa ceinture de voleur tandis qu'elle essayait d'ignorer les clients de la taverne autour d'elle, que ses perceptions semblaient à présent désigner comme des outres remplies de délicieux litres de sang.

    Dès qu'il sortit de la taverne, sa main gauche saisit le bras de Lothringen d'une poigne implacable ; une grimace de douleur apparut sur le visage du semi-drow lorsqu'il s'aperçut qu'en plus de lui broyer les os, la main qui aurait du être froide comme un cadavre était brûlante. Un regard dans les yeux de la vampire suffit à confirmer ce qu'il craignait ; Erszebeth était en train de perdre le contrôle.


    "Je crois" fit-elle en grinçant des dents et en luttant contre cette partie d'elle même qui soudain avait soif , <span style=\'color:#5CACEE\'>"qu'on vient de me donner une piste... Ou plutôt devrais-je dire une invitation. Je pense qu'il serait bon de lancer sur moi un sort qui vous permettrai de me pister, comme clairvoyance ou oeil de magicien."


    Installé dans son giron, le gluck s'agita pour montrer qu'il était également disponible.

  19. #139
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Lothringen comprit rapidement que toute protestation serait inutile, et que toute mise en garde serait aussitôt oubliée. Erszebeth s’apprêtait à suivre son vampire comme les rats suivaient le flûtiste jusque dans la rivière …Espérait-elle vraiment que ce serait un généreux indicateur ? Son état de fébrilité laissait présager tout autre chose.

    Un œil de magicien... Oui, bien sûr… mais serait-ce suffisant ?
    Lothringen incanta le sort en question et lança au Gluck un regard lui signifiant qu’il avait intérêt à ne pas attendre l’ordre de sa maîtresse si les choses tournaient mal et que le contact magique était rompu… comme ce serait probablement le cas
    .

    - Ne vous éloignez quand même pas trop…recommanda-t-il tout de même. Sinon, nous serons si longs à arriver que vous n’aurez même pas le temps de nous dire contre qui nous venger…

    Erszebeth n’entendit pas cette raillerie: elle s’en allait déjà.
    Lothringen s’était fait violence pour ne pas la suivre à distance, mais il sentait sur lui les regards croisés de Cyric et de Seina.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  20. #140
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Le voleur se morigéna intérieurement. Il ne savait pas si c'était l'alcool ou le fait d'avoir entre les mains un bijou d'importante valeur qui l'avait rendu hargneux à l'encontre de Seina. Lothringen avait vu juste, avant de foncer tête baissée sur les lieux du drame, mieux vallait interroger quelque personnes...

    Son regard se posa sur Borall, le tenancier de la taverne. Ce gars devait bien être au courant de certaines choses et Cyric espérait qu'il voudrait bien répondre à quelques-unes de ses questions.

    Fixant ensuite la vampiresse, il vit dans ses yeux et dans son attitude envers le semi-drow une forte détermination. L'étranger qui était apparu et sitôt disparu de la taverne avait tapé à l'oeil d'Erzsebeth. Qu'allait-elle faire ? Déjà elle partait, avec son monstrueux familier gigotant sur son épaule...


    Espérons que sa petite virée nocturne ne lui soit pas fatale... Marmonnant quelques mots à l'intention du duo, il entreprit d'aller questionner Borall, la chope de bière à la main.

    Cyric s'approcha du comptoir et héla le tavernier.


    Qu'est-ce qu'tu m'veux ? Si c'est pour des renseignements, faut qu't'achètes à...

    A boire, je sais. fit le voleur en lui montrant nonchalamment sa chope vide Mais je n'en reprendrais pas, je tiens à garder les idées claires... Le nain grogna. Alors fais-vite.

    J'aimerais retrouver une personne perdue de vue depuis bien longtemps. Elle s'appelle Antonidas, et traînait souvent dans ta taverne. De type basané, de taille haute, d'allure mince et il avait l'habitude de porter un rat sur son épaule... Vous dit quelque chose ? Si ?

  21. #141
    Borall Invités
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Borall écouta distraitement Cyric parler....

    " Antonidas vous dites..; hum.. je sais pas trop , j'ai du mal à me souvenir.... faut dire que vous me prenez à froid là... et puis si je le connaissait, je dit bien SI... vous lui voudriez quoi à Antonidas ??? vous pourriez tout aussi bien vouloir le trucider, le voler, le torturer,l'écharper.... après tout.... vous êtes pas un habituer vous.. j'vous connais pas... et la confiance ça s'offre pas comme ça..."


    Durant toute sa tirade la nain n'avait cessé de lorgner sur la bourse du voleur, claquant régulièrement des doigts.... Cyric compta 20 claquements.....


    Pendant ce temps là, dans la taverne, les drows s'étaient soudainement lever, quittant ce lieu sans un regard ou un mot.....


    A une table, un petit homme jettait des regards haineux vers Cyric, un homme corpulent lui chuchotant quelques mots à l'oreille. Le reste de la taverne était habituel : bruyant, puant, violent... la routine quoi

  22. #142
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Farfouillant dans sa bourse quelque peu maigrichonne, le voleur en tira une pièce d'or qu'il agita sous le nez du nain.

    Une pièce d'or pour vous rafraîchir la mémoire... Je n'ai aucune rancune envers Antonidas, j'ai juste besoin de lui parler concernant affaires, si vous voyez ce que je veux dire...

    Borall gromella dans sa barbe mais il n'eut pas le temps de sortir un mot que déjà le voleur lui demandait :

    Dites-moi, si vous pouviez me dévoiler l'identité par la même occasion du semi-homme à la table derrière moi, vous serez bien aimable...

    Il tapota sa bourse pour lui montrer qu'il était disposé à payer ce nouveau renseignement...

  23. #143
    Borall Invités
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Borall cracha sur le comptoir avec dédain et s'enfila une chope de bière d'un coup.. la bière dégoulina le long de sa barbe. Il reposa la chope et s'essuya le visage du revers de sa main.

    " Je suis désolé, je crois que j'ai la mémoire aussi peu efficace que votre "générosité" .. puis je faire quelque chose d'autre pour vous... je vous conseille " la bière noire", une boisson délicieuse.. mais surement un peuc hère pour vous.."


    dit-il d'un ton sarcastique. Visiblement le taverneir n'avait pas apprécié la pingreire du voleur.. mais le coup était peut-être ratrapable en y mettant le prix

  24. #144
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth


    Cyric jeta un regard froid au nain. Alors comme ça celui-ci cherchait à le vider de sa bourse...
    Après réflexion, le voleur sentait qu'il pouvait y mettre le prix, après le vol réussi du bijou qui devrait lui rapporter une somme rondelette au marché noir...


    Plus de bière. Ce que je veux, c'est des informations et comme je vois que vous en avez fait votre spécialité, dites-moi le prix qu'il vous faut pour ce que je vous ai demandé. Et ne cherchez pas à m'abuser avec des prix exorbitants, je serai obligé de chercher ailleurs...

  25. #145
    Borall Invités
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Borall cracha sur le sol... ce voleur était un sacré négociateur !! Borall appréciait celà, celà faisait longtemps qu'il s'était pas amusé autant à négocier le prix de ses informations.. d'habitude c'était toujours un " J'ai besoin d'infos, ton prix sera le mien". Il s'appuya sur le comptoir d'un air de conspirateur, les yeux mis clos, se lissant la barde d'une main ,l'autre servant à appuyer sa tête sur le comptoir?

    "Je connais le bougre que tu cherches et je sais ou il se terre.. ça t'intéresse ? ce sera 8 po..."


    Face à l'oeil inquisiteur de Cyric Borall se redressa avec un sourire éclatant écartant les bras.

    " Ehhhh.. j'ai une familee à nourir moi !!! ma femme me coute la peau des fesses à tel point que je suis sur le point de faire faillitte, n'ayant plus assez d'argent pour racheter des stocks et ma toute dernière a à peine 9 ans.. faut que je m'occupe d'elle que diable !!!"

    Il continua pendant cinq minutes sa tirade se plaignant de subir tous les meaux de la terre. Cyric fut amusé.. tout le monde savait que Borall était célibataire...

  26. #146
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Cyric ricana ouvertement, le nain avait comme lui un certain appât du gain...

    8 pièces d'or pour ce malheureux renseignement ? Vous êtes vraiment dur en affaires... Malheureusement, je n'ai pas cette si grosse somme sur moi, voyez par vous-même...

    Cyric ouvrit sa bourse et en vida le contenu sur le comptoir... 5 pièces d'or en tout et pour tout...

    Etes-vous donc disposé à livrer ce renseignement à un pauvre étranger sans le sou ?


  27. #147
    Borall Invités
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth


    Borall regarda d'un air à la fois déçu et avide lespièces d'or.. il avait perdu la main.. il était sûr qu'il aurait pu obtenir plus.... à moins que... cet homme lui disait quelque chose... cette tête.. mmm.. celà remontait à bien longtemps .. 2 ou 3 destructions de la taverne.. mais Borall était sûr d'avoir déjà vu cet homme.... les nains ont pourtant une bonne mémoire.. il réfléchit intensément... mais bien sûr !!!! il se souvenait enfin.... et c'était grâce à Cyric lui même... grâce à sa demande de retrouver Antonidas... sans celà jamais il se serait souvenu du voleur qui avait bien changé depuis des années...


    " Mmmmm.. vous avez raison.. 5 pièces d'or suffisent à me délier la langue... mais combien me donneriez vous pour que je la garde bien fermée dans ma bouche ??? toi qui portes le nom d'un dieu ??? il me semble que ta présence ici est aussi dangereuse que présomptueuse...."

  28. #148
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Je n'ai rien à me reprocher... fit le voleur. Celui-ci était bigrement étonné. Le nain était plein de ressources et lui donnait bien du fil à retordre...
    Le visage de Cyric n'avait trahi aucune émotion et le voleur répondit en ces termes
    :

    Messire Borall, vous me prenez au dépourvu...

    Farfouillant dans un pli caché de sa cape, le voleur y tira une petite bourse devant bien contenir quelques pièces d'or...
    Il la vida de son contenu sur le comptoir comme pour la première bourse auparavant et quelques piècettes en sortirent, au nombre de 6.


    J'espère que cela vous suffira maintenant, je ne mettrais pas davantage. Révélez-moi l'information que je vous demande depuis tout à l'heure et ne dites rien conçernant ma présence ici, à qui que ce soit. Je tiens à garder mon anonymat. Le voleur avait envie d'en finir avec le nain qui commençait à le titiller sérieusement.

  29. #149
    Borall Invités
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth


    Borall crache de contentement, on n'arnaque pas un nain comme ça... il empocha les 11 pièces d'or et regarda avec un sourire entendu le voleur...


    " Bien, je vois qu'on peut faire affaire.. l'homme que tu cherches.. Antonidas, il se fait très discret ces derniers temps.... mais je crois savoir où tu pourras le toruver... il se terre dans une maison délabrée de la " rue du rat emasculé"... apparemment, il crandrait quelque chose, ou mijoterai quelque chose... "


    Borall donna toutes les indications nécessaires à Cyric afin q'uil puisse trouver le lieu aisément... il conclut ses indications de la manière suivante :

    " Fait gaffe à l aporte... elle "mords"... sinon méfie toi les rues sont pas sûres ici .. hehehe"

  30. #150
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages
    353
    Manost revenge : acte 1 : la sombre nature d'Erszebeth

    Le voleur tendit l'oreille quant aux propos du nain. 11 pièces d'or pour un renseignement, mieux vallait pour lui ne pas en perdre une seule bribe...

    il se terre dans une maison délabrée de la " rue du rat emasculé"... apparemment, il craindrait quelque chose, ou mijoterai quelque chose... "

    Hum, intéressant... La rue du rat émasculé... Le pauvre rat... ricana Cyric. Merci pour ces indications, Borall... Ils me seront bien utiles mais je me trouverai un informateur peut-être un peu moins "roublard" la prochaine fois... fit-il avec un léger sourire.

    Le voleur se retira et alla rejoindre la table où se trouvaient Seina et Lothringen. Le voleur se posa et parla à voix basses en ces termes
    :

    Je dois retrouver un informateur qui réside, selon le nain tavernier, dans la rue du rat émasculé. J'avais pensé y aller de suite mais ce n'est guère prudent... Je patiente quelques instants ici, au cas ou Erszebeth reviendrait.

Page 5 sur 6 PremièrePremière ... 3456 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Lieu-dit] Les ruelles des Bas Quartiers
    Par Walar dans le forum L'antre des Miséreux
    Réponses: 252
    Dernier message: Hier, 14h16
  2. [Bâtiment] La taverne de la Taie Dorée
    Par Saiko dans le forum Entrée dans la ville
    Réponses: 446
    Dernier message: 06/12/2016, 21h55
  3. [Bâtiment] La Taverne de la Gorgée d'Orge
    Par Beorn Devir dans le forum L'Esplanade Impériale
    Réponses: 535
    Dernier message: 06/08/2014, 11h27
  4. [Bâtiment] Taverne du chat-pitre
    Par Lothringen dans le forum Les Olympiades de Manost
    Réponses: 29
    Dernier message: 02/12/2008, 11h29
  5. [Bâtiment] L'orphelinat des bas-quartiers
    Par Morgul dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/01/2006, 17h00

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231