Page 5 sur 6 PremièrePremière ... 3456 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 159

Discussion: [Bâtiment] Le Temple de Helm

  1. #121
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Je comprends. Et quand ces tristes événements se sont-ils déroulés ?


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  2. #122
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Quête : Vol d'une Relique

    Décidément, cette jeune femme était bien curieuse. Mais tout le monde à Manost connaissait désormais cette histoire, donc, il n'y avait pas de mal à la lui raconter.


    "Cela fait quelques mois déjà que ces évènements se sont produits. Je n'étais pas là durant ceux-ci, étant en mission pour l'Ordre. Cependant, je dirais dans les trois mois. Mais si vous désirez plus de renseignements, demandez à la section enquête de la garde, il me semble qu'ils avaient placé un de leurs hommes pour mener les recherches."

  3. #123
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Décidément, les morts s'accumulaient ! Masha'a se sentait embarquée dans un drôle de tourbillon où les éléments les plus sordides s'ajoutaient les uns aux autres.
    Elle sortit du Temple après avoir remercié le prêtre. Elle connaissait suffisamment ce genre d'individus et d'endroits pour savoir qu'ils aimaient la flatterie. Elle en fournit donc, sans exagérer afin de ne pas perdre de crédibilité. Puis, elle retourna à la maison du dessinateur, afin d'apporter les nouveaux éléments de son enquête.


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  4. #124
    Alreac Poingvaillant Invités
    [RP : Le bosquet maudit/Le vol de la relique]

    Il y avait désormais plusieurs jours que Sixtine n'avait plus vu les trois prêtres qui l'interrogeaient régulièrement. Cela se ressentait d'ailleurs dans sa tête. Maintenant qu'elle ne les voyait plus, Sixtine se sentait mieux, elle comprit alors qu'elle avait certainement dû être droguée pour pouvoir être maintenue en chambre de guérison. De plus, depuis leur absence, la surveillance sur elle s'était relâchée d'une manière inattendue, et c'est quasi librement que Sixtine pouvait désormais arpenter les couloirs du temple ; elle en avait la force et la liberté.

    Que s'était-il donc passé ? L'elfe en avait profité pour laisser traîner ses oreilles un peu partout afin de savoir si on parlait d'elle, mais elle entendait plutôt parler d'interrogatoires qui ne la concernait pas. D'après les bruits de couloir, le clergé était frappé de plein fouet par une crise qui risquait d'entacher sa réputation. A voix basse, entre eux, les prêtres parlaient souvent de certains de leurs frères comme de la peste : il y avait des traîtres dans l'église ! Les convocations chez Alreac Poingvaillant, l'autorité toute puissante de l'Eglise helmite se succédaient ; des têtes allaient tomber... pour sûr. Mais il était difficile de savoir pourquoi. Malgré toute la discrétion qui entourait ces révélations, l'ouïe fine de Sixtine lui permit de saisir que l'un des trois prêtres qui venait l'interroger avait été tout bonnement mis aux arrêts. Voilà une surprise qui pouvait expliquer bien des choses. De quoi ce haut responsable avait-il bien pu se rendre coupable pour que la garde vienne le saisir en plein cœur de la cité bénie du Dieu qu'il servait ?

    Une question qui trouva un début de réponse lorsque l'elfe reçut, presque dans la foulée, la visite d'une jeune prêtresse humaine. Si jeune qu'elle pût paraître, ses traits rappelaient ceux d'un vieux paladin inquisiteur. Non pas que son visage ne fût ridé, mais la jeune humaine donnait une impression de froideur et de droiture intangible impressionnante pour l'âge qu'elle paraissait. Ce qui ne l'empêcha pas de se montrer chaleureuse au premier abord de la conversation, et de mettre très rapidement en confiance l'elfe qui commençait à se méfier du clergé helmite.


    - Je suis la prêtresse Tara. Je viens ici car des novices nous ont alerté sur votre sort... Il semblerait que vous ayez été retenue ici de manière abusive. Et je suis chargée d'enquêter sur les raisons de votre détention

    Impressionant ! Voilà qui avait le mérite d'être clair... Le clergé allait très mal visiblement. Il reconnaissait de lui-même spontanément ses erreurs sans plus de mystère ! Sixtine entreprit alors de raconter tout ce qu'elle avait vécu à la prêtresse depuis cette fameuse nuit dans le bosquet, jusqu'à sa dernière entrevue avec le trio de prêtres. La jeune humaine prêta une franche attention à tout ce qui pouvait sortir de la bouche de l'elfe, et, quand celle-ci eût fini son récit, parut gênée

    - Je ne vous cache pas, que votre cas est gênant... Une honte dont notre église ne peut que rougir. Mais le vigilant voit tout ! Il saura rendre justice ! Je vous remercie de votre franchise. Je sais que cela peut vous paraître ... abusé de notre part mais... nous aurions besoin de vos services. Le grand prêtre tient absolument à mettre un terme à ces histoires … Et nous devons savoir ce qu'il se passe dans le bosquet où vous avez été attaqué.


  5. #125
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quand ils arriverent au Temple de Helm, les aventuriers s'adresserent a l'un des pretres qui les avaient deja renseignes auparavant. Ils leur demanderent si il y avait bien parmi leurs rangs un pretre correspondant a la description qu'ils avaient eu de Masha'a.

    - Rebonjour a vous, nous devons absolument savoir si vous comptez parmi vos pretres guerriers un individu d'assez bonne carrure, portant une bonne armure dans le genre metallique, et surtout portant une balafre bien visible sur le visage.

    Saiko esperait qu'il y aurait le moins possible de pretre guerriers correspondant a la description. Apres tout il etait frequent de porter des balafres quand on etait soldat.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  6. #126
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Quête Vol d'une relique

    Masha'a n'avait pas eu le temps de faire taire l'homme panthère. Trop tard ! Il venait de parler ! Le mal était fait ! La jeune ensorceleuse n'eut pas de surprise en constatant la surprise et le désarroi des prêtres se mêler à une irritation croissante. Masha'a leva les yeux au ciel avant d'ajouter :
    Oui, enfin... euh... si vous le voulez bien, révérends pères. Bien que formulée maladroitement par mon collègue qui a du mal à supporter la pression de 4 murs autour de lui, nous sommes bien en recherche d'un homme qui pourrait être l'un des membres du Saint Clergé ou... et c'est une hypothèse terrible, se faire passer pour un adorateur de Helm. Il y aurait là une trahison inacceptable et c'est ce que nous venons éclaircir. Auriez-vous l'amabilité de nous informer ou de nous conduire à la personne la plus à même de nous répondre ?

    Saiko était d'abord resté sans voix mais au fur et à mesure du discours de Masha'a, il sentait lui aussi une certaine irritation monter. La rousse conclut en lui lançant un regard impérieux. Comprendrait-il enfin que les prêtres semblaient de plus en plus excédés ?


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  7. #127
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Saiko etait pourtant sur d'avoir ete assez poli, mais apparemment il etait encore loin du compte. Il comprenait a peine la facon dont Masha'a avait pose la question, la moitie des mots etaient inconnus de lui...

    Pourquoi s'embarasser de politesse ?? L'enquete etait urgente !

    Il avait cependant note l'ironie qui lui etait adressee a propos des 4 murs... Et il se dit que ce serait rigolo de se venger un jour. ()

    Il essaya de recuperer son impolitesse.


    - Vous voudrez bien excuser mon impolitesse, O grands et beaux pretres du tres grand et tres beau Helm, je vous laisse bavarder avec ma tres sage compagne.

    Et il recula de trois pas en inclinant la tete.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  8. #128
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Quêt Vol d'une relique

    Masha'a jura intérieurement. Elle pria pour que le prêtre n'ait pas perçu l'ironie présente dans les propos de Saiko et fit un sourire encourageant...


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  9. #129
    Sire de la Canne Invités
    Vol d'une relique

    Pendant que ses compagnons interrogeaient le prêtre, Sire de la Canne sortit les dessins trouvés chez le dessinateur et s'approcha d'un autre serviteur de Helm aparemment haut placé dans la hiérarchie.

    Excusez moi mon bon. Mais j'ai là quelques dessins que mes compagnons et moi avons trouvé durant nos recherche pour retrouver Sa sainte relique. Il semblerait qu'ils représentent le temple sous différents angles de vue. Cela nous aiderait énormément si vous pouviez consacrer un peu de votre précieux temps à examiner ces oeuvres afin de voir s'il n'y a pas quelque chose qui cloche. Je pense que votre connaissance des lieux sera très précieuse pour La retrouver.

    Cela faisait un long monologue ayant fortement de fortes tendances à la flaterie que l'on pouvait atribuer à Sire de la Canne.

  10. #130
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Vol d'une Relique

    Le Prêtre foudroya du regard l'individu. Il n'avait que faire de ses sarcasmes, et encore moins venant d'un homme des bois. Décidément, la foi en Helm n'était plus ce que c'était. Il ferait bien d'en toucher deux mots au Grand Emissaire.
    Se tournant vers la jeune femme, afin d'ignorer le sauvageon, le prêtre ferma les yeux afin de se remémorer certains visages.


    "Il y a eu en effet un prêtre guerrier balafré. Mais cela fait quelque temps qu'il n'est plus parmi nous. Il a été envoyé en mission sur le continent, et seul Helm sait où il se trouve dorénavant. Il se pourrait même qu'il soit mort, vu que nous n'avons pas reçu de nouvelles depuis longtemps. Je suis désolé, mais je n'en sais pas plus madame."


    _________________


    Le prêtre pris les dessins des mains du jeune homme. Il les observa attentivement, et regarda d'un air surpris celui qui se trouvait devant lui.

    "Vous trouvez vraiment que ces dessins ressemblent au Temple ? Sur celui-ci, je reconnais le Palais de Justice, ici, la Guilde des Marchands. Là, le Palais du Conseil. Mais aucun dessin du Temple. On a du mal vous renseigner mon jeune ami.
    Puis-je autre chose pour vous ?"

    Se faisant, le prêtre redonna les dessins au jeune homme, qui se trouvait fort surpris.

  11. #131
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Quête Vol dune relique

    Masha'a regarda le prêtre et Sire de la Canne. Visiblement, le commerçant était gêné. Lui, un parfait manostien, s'était révélé incapable de reconnaître les principaux édifices de la Cité. Masha'a se tourna vers le prêtre :
    Il semble que nous ayions abusé de votre temps. Soyez vivement remercié de votre patience et de votre bonté. Puisse Helm vous accompagner longtemps. Et sans laisser le temps à quiconque de réagir, elle passa les bras sous ceux de ses deux compères et leur murmura :
    Je crois qu'il est temps de sortir. Et elle lança le mouvement.

    Ils se retrouvèrent peu après sur le perron du Temple.
    Pour plus de discrétion, ne pensez-vous pas que nous devrions retourner à notre QG ? Nous devons faire le point sur tout ce que nous savons. Qui sait ? Messires Shinook et Darkwintermoon auront peut-être trouvé des indices supplémentaires ?
    Masha'a, résolue, s'en fut à la maison de la veuve, suivie par deux hommes un peu déroutés.

    Ce qui nous amène là...


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  12. #132
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    [arrivent de la prison]

    En montant les marches du temple, Lothringen avait ressenti un léger pincement au coeur. C'était la troisième fois qu'il venait dans ce temple, et ce pouvait bien être la fois de trop. Mais il avait à faire, et garderait pour soi ses états d'âme...

    Une fois franchi le porche, il se tourna vers Taliesin et vit que le barde contemplait comme lui le grand vestibule où défilaient les pèlerins. A leur silence religieux répondait chez les prêtres une nervosité presque tactile.

    Lothringen s'approcha d'un prêtre et décida de l'interroger. Après avoir salué et s'être présenté, il demanda si la visite récente du Grand Emissaire ne serait pas d'aventure en rapport étroit avec toute cette agitation. Le prêtre, le voyant si bien renseigné, ne se fit pas prier pour s'épancher davantage.


    - Ne m'en parlez pas; tout le monde se réjouissait de la nouvelle du retour du Grand Emissaire; mais il est venu au temple furieux. On dit qu'il a annoncé des purges importantes dans le clergé... Il est revenu au palais du conseil à cet effet d'ailleurs, et il parait qu'à son bureau les clercs ne cessent de défiler. C'est bientôt mon tour... Vous pouvez comprendre que cela rend tout le monde assez nerveux.

    - N'y avait-il personne avec le Grand Emissaire? intervint Taliesin.

    - Hum, si, deux individus plus ou moins louches qui ont rejoint deux gardes et un troisième larron, un civil. Ils sont repartis ensemble... enfin, plus ou moins.

    - Plus ou moins ensemble?

    - Je voulais dire, plus ou moins repartis, car certains sont revenus afin de fouiner et de poser des questions. Plus ou moins ensemble ne serait pas faux non plus, remarquez. Des mercenaires, voyez le genre...

    - Je vois, coupa Lothringen, qui se disait que les gardes devaient être ceux de la section d'enquête, ceux dont le paladin lui avait parlé. Mais laissons cela pour l'instant, je vous prie. Nous voudrions assister à l'un de vos offices.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  13. #133
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Quête : le vol de la relique

    Le prêtre sourrit :

    - Mais bien entendu ... D'ailleurs je suis en retard... Permettez, les fidèles attendent. Installez-vous.


    Le prêtre se hâta pour rejoindre une succursale hors de vue du barde et du conseiller afin de se préparer. Les deux enquêteurs se regardèrent alors l'air perplexe ; le temple était grand et les fidèles venus assister à l'office, nombreux.

    Comment donc repérer un individu qu'ils ne connaissaient ni d'Eve ni d'Adam (quoi ? on se trompe de support historique ? ) leur paraissaient tout bonnement impossible, d'autant plus qu'à vrai dire, ils ignoraient exactement ce qu'ils étaient venus chercher là. Que devaient-ils attendre ? Tous deux se placèrent donc dans le temple de manière à pouvoir fouiller du regard la plus large partie possible du temple et le plus grand nombre possible de fidèles. C'est alors que trois prêtres, dont celui qui venaient de les quitter, s'avancèrent vers l'autel et entamèrent leurs prières. Mais les mots échappaient totalement au barde tout autant qu'au demi-drow trop occupés à observer le moindre mouvement dans la salle.

    A l'arrière, un paysan avait d'abord attirer l'attention du barde. Celui-ci avait posé un parchemin sur un banc puis l'avait repris et le lut au moment ou le prêtre entamma une seconde prière. S'approchant discrètement du personnage afin de lire le parchemin, le barde s'aperçut qu'il s'agissait tout bonnement du plan de l'office avec les textes qu'il contenait.

    L'office se déroula ainsi dans une communion et un calme étonnants. Il s'en dégageait un sentiment de paix qui fit l'effet d'une bouée d'oxygène à Taliesin tout autant qu'à Lothringen. Même si ceux ci avaient pu renifler en ce même lieu quelques minutes auparavant l'odeur du mensonge, de la trahison, de l'injustice et de la corruption, elles semblaient toutes disparaître petit à petit.

    A leur droite, un prêtre priait tout bas : son ouïe fine permit au semi-drow de distinguer quelques paroles implorant la clémence de Helm envers un clergé qui l'avait baffoué. Mais son surnom n'était-il pas le Vigilant ? Helm n'était-il pas sensé tout voir ? Les doutes emplissaient donc les pensées des deux camarades qui se forçaient à rester concentrés sur ce qui se passait.

    A la fin de l'office, le lieu semblait presque lavé de l'affront qu'il avait subit. Les fidèles regagnaient leur domicile visiblement satisfait, et les prêtres contemplaient avec une autre satisfaction une ferveur envers leur culte visiblement peu ébranlé, d'où leur soulagement. Mais l'affaire était peut-être encore trop récente pour être tombée dans les oreilles du citoyen moyen, et ils restaient conscient que le pire était peut-être à venir.
    Les derniers fidèles quittaient le temple sous les yeux désabusés et déçus du barde et du guerrier-mage. Rien. Ils n'avaient rien vu. C'était sûr ! Le semi-drow enrageait intérieurement : ils piétinaient, ne savaient plus trop où aller et ils ne savaient même pas ce qu'étaient devenus leurs compagnons d'enquête. Alors que le barde s'avançait vers lui, une main vint tirer sur l'armure de semi-drow qui baissa le regard pour se retrouver face à une petite fille visiblement peu intimidée.


    - Y a le monsieur là qui m'a dit de vous remettre ça ! Il m'a donné une pièce d'or pour que je le fasse.

    La petite fille tendit alors un parchemin au semi-drow que celui-ci s'empressa de dérouler intrigué

    Héros qui cherchez à me rencontrer
    En ce temple vous trouverez
    La réponse à vos doutes et questions
    Mais un nom vous devrez implorer

    Lui seul peut nous guider
    A travers le brouillard de la corruption

    Fi de ces rénégats qui ont sali son nom
    Oubli et honte son sur lui, à ceux seuls qui gardent la foi
    Il montrera le chemin de la vérité.


    Le conseiller jeta un oeil sur la petite fille.

    - Qui était-ce ? Il ne t'as rien dit d'autre

    La petite fille se gratta la tête, comme si elle semblait essayer de se remémorer les paroles de l'homme qui l'avait envoyée.

    - Ben euh ... il a dit que votre foi serait la clé, qu'il ne fallait pas perdre la foi... et pi il a dit ; chanter son nom ou un truc comme ça... il était bizarre.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  14. #134
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    - Et moi je t’offre deux pièces de plus et une leçon plus utile, ma petite : n’accepte pas les commissions des gens bizarres, ça peut mal tourner.

    Quand la fillette eut détalé avec son butin, Lothringen, abattu, tendit le parchemin à Taliesin. Ce dernier s’efforça de trouver un sens caché, mais à part les mots « Helm la foi » en acrostiche, il n’y avait rien de bien probant.

    - Mais qu’est-ce qu’il veut…

    C’était malheureusement limpide aux yeux de Lothringen : leur mystérieux contact voulait une oraison au Vigilant. Et pourquoi pas leur demander de danser sur les bancs tant qu’il y était, l'illuminé ? Bon, évidemment, ils étaient dans un temple, mais on trouve vraiment de tout dans un temple helmite : des membres des phalanges, des cadavres, des athées...

    - Pour perdre la foi il faudrait déjà l’avoir eue ! je ne vénère que les dieux elfiques, rappela Taliesin, guère plus enthousiaste que lui.

    ...des fidèles d'autres dieux...

    - Il doit penser que je ne peux être qu’helmite, puisque je suis conseiller, répliqua Lothringen en soupirant.

    ...des renégats.

    - Et d’après ce que vous nous avez laissé entendre tantôt, il se trompe ?

    Pas de réponse. Taliesin était assez fin pour comprendre qu’il ferait mieux de ne pas insister. Le regard du semi-drow se perdait d’ailleurs déjà dans les souvenirs…

    « Je ne souhaites que ton amour, Lothringen, je suis une amante jalouse et protectrice, je ne pourrais accepter que ton cœur balance entre deux déités, Heaume et Moi... D'ailleurs lui non plus, il est le gardien des Traditions... Tu ne pourras être fidèle qu'à un seul. Et le choix t'appartient, malgré tout ce que tu peux entendre, le choix appartient aux Mortels...Ta foi doit être entière, comme ton être... Sache que si tu choisis de m'aimer moi, seulement moi, je te rendrai cet amour, pour toujours…
    .....
    A présent, Mon Fils, tu es un Servant de Tymora, Déesse des Aventuriers et de la Chance. Sois en fier et réjouis mon cœur de tes exploits, fais les retentir jusqu’au plus haut du Firmament. »


    Demander une prière à Helm à un servant de Tymora… Lothringen était piégé, mais il s’était piégé tout seul. Combien de temps pourrait-il garder le silence auprès du conseil et du reste de la cité ? De la sorte il trahissait tout le monde, et sa propre déesse, et lui-même à la fin.
    Il avait pensé avertir le conseil à la fin de cette enquête… et c’était déjà trop attendre apparemment : si cette situation improbable venait à se reproduire ? ! Mais le conseil devait savoir avant toute tierce personne, c’était la moindre des choses, sans compter le scandale que ce serait dans le cas contraire ; et, pour l’heure, la relique avant tout.


    Quant à savoir s’il pouvait demander l’aide de Helm dans cette affaire - du moment que les mots restaient clairs, lui-même n’y voyait pas d’objection : c’était Sa relique après tout. Il n’avait jamais douté ni de l’existence du dieu, ni de sa capacité à protéger ses fidèles... La crise que traversait provisoirement Manost ne devait pas ternir son nom.
    Restait à déterminer ce que le dieu du devoir pouvait penser de la prière d’un renégat…


    Lothringen se concentra quelques instants. Surtout après la célébration à laquelle ils avaient assistée, les mots venaient à ses lèvres beaucoup trop naturellement à son goût. Il n’avait pu les oublier, bien sûr… Il fut un temps où la foi en Helm comptait beaucoup à ses yeux.

    Mais il avait choisi, non ? Bien sûr qu’il avait choisi. On ne peut servir deux maîtres… et ce serait, ce resterait la Dame, pour jamais. Il avait envie de le crier sur les toits… et au lieu de cela, il se trouvait là à… prendre sur soi.


    « Seigneur des sentinelles,
    ils ont égorgé tes gardiens jusque dans ton temple
    et pensé par de l’or endormir la vigilance de tes gardiens ;
    ils ont souillé ton nom et cru fermer ton Œil…
    Mais tu les as vus comme tu nous vois à présent
    et connais le fond de nos cœurs.
    Puisses-tu nous accorder ton aide,
    non pour nous qui ne sommes pas forcément les instruments dont tu voudrais,
    mais afin que ta justice puisse les frapper, où qu’ils se trouvent,
    malgré le temps qui a passé depuis le jour de leur forfait… »


    Lothringen rouvrit tout à fait les yeux et se tut. Il vit Taliesin qui le regardait avec effarement, tout à fait convaincu à présent qu’il avait affaire à un helmite traversant de passagères crises de foi. Le semi-drow se renfrogna. Il n’avait prononcé aucun mensonge, mais détrompé personne autour de lui. Ce n’était pas l’heure la plus glorieuse de sa vie, mais au moins il avait été sincère dans toutes ses paroles... C’était le mieux qu’il pouvait pour l’instant.

    [*poursuit le garou à travers tout Manost une pince à épiler dans la main*:
    Tu peux courir! pour cette fourberie, je t'arracherai tous les poils UN PAR UN.]
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  15. #135
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    [Haaaaaaaaaaaaaa ! Non pas la pince à épiler !!! Et d'abord le garou est une espèce protégée en voie de disparition et.... et maman de l'aide ! ton fils est mal embarqué !!!]</span>

    Le conseiller venait juste de prononcer sa prière qu'une flot de lumière envahit l'autel sous les yeux effarés du prêtre auquel les deux enquêteur venaient de parler. Le temple s'emplit alors d'une présence que l'on devinait alors que par l'esprit. Une présence forte et rassurante, puis une image : l'image d'un homme fatigué, une image qui semblait intouchable d'homme en armure dont les traits laissaient transparaitre une certaine rigueur, mais aussi une certaine bonté. Une voix s'éleva alors dans les esprits des trois hommes qui contemplaient l'avatar, une voix qui pénétrait leur esprit et qui au delà des mots qu'elle prononçait semblait signifier une profonde gratitude envers ceux à qui elle s'adressait. Les mots ne venaient d'abord pas en tant que tels : ils venaient à l'esprit du semi-drow et de son compagnon sous forme d'images. L'avatar les dévisageait d'un regard froid, mais les assurait par sa présence de sa gratitude pour le geste qu'ils avaient eu. Puis soudain, les mots se firent plus clair :

    - A vous qui sans être de mes serviteurs
    Faites sans doute plus que ceux qui se targuent de l'être,
    Je vous le dis, on a assez sali mon nom.
    A charge pour vous de faire en sorte que Manost retrouve sa véritable identitée.
    Que tous sachent qu'on n'agit pas ainsi en mon nom
    En allant à l'encontre de ce qui a été prêché !
    Que tous sachent que tant que je serai célébré
    Je ne laisserai personne semer le chaos et le désordre dans cette cité
    et parmi ses habitants.
    Votre foi à tous a su rouvrir mon oeil fatigué...
    Je ne peux vous apporter les réponses dont vous avez besoin
    Mais un fidèle parmi les fidèles sait !
    Ce papier a été laissé à votre attention...

    La lumière et la présence se dissipaient nettement, et les flots de paroles devenaient lointains... Un élcat lumineux subsista cependant entre deux pierres de l'autel puis la voix lointaine reprit :

    Lui saura..... oui, il saura apporter les réponses ... Faites bonne route....

    Les paroles se perdaient dans l'inaudible. La foi de tous ceux venus prier ici venait de réveiller la conscience d'un dieu qu'on avait peut-être tendance à oublier à force de le baffouer. Helm se devait de prouver à ses fidèles qu'il veillait toujours sur eux, et que quels que fussent les atrocités commises, il se ferait fort par l'intermédiaire de tous ceux qui le servaient, de rectifier le tir.

    Le conseiller se dirigea vers le point que la lumière avait désigné en dernier jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Un message de la même écriture que celui remis par la fillette :


    <span style=\'color:OrangeRed\'>3Tvjdety mtf kjdctmmtf ud vgptdg Ktcntee fdg mt lxgvqt ud ijge


    Si ce charabia semblait laisser le barde perplexe, quelque chose interpella le conseiller, quelque chose qui ne lui était pas inconnu.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  16. #136
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    - Avant toute chose, sortons, souffla-t-il.

    Ils prirent congé du prêtre sans plus ample explication et se dirigèrent non sans hâte vers la sortie. Une fois sur le parvis du temple, Lothringen s’assit sur la première marche qu’il rencontra. Et inspira profondément. Il lui fallut quelques instants pour se remettre les idées en place. Ce n’était pas la première fois qu’il croisait un avatar divin, mais ce n’était pas encore assez pour faire une habitude...


    - Bon… Ce parchemin, maintenant. Je crois avoir déjà croisé ce système de codage lors d’une autre affaire, celle de la mort d’Epsilone… Il est assez difficile à décrypter sans l’aide d’un artefact heureusement en ma possession…

    Il fouilla quelques temps dans son sac et en sortit une réglette coulissante un peu bizarre, mais à l’aide de laquelle ils traduisirent rapidement le message. Le résultat était bref mais très clair, pour une fois.

    - Allons-y tout de suite, ce n’est pas très loin de la maison de la veuve, de toute manière.

    Lothringen acquiesça.

    Direction > le marché du port.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  17. #137
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Quête : Vol d'une Relique

    Deux soldats arborant l'uniforme de la garde manostienne pénétrèrent dans le temple de Helm. Dans ce lieu encore empli de sérénité et des chants de prêtres il y a peu régnait à présent une certaine tension. Et pour cause, trois prêtres du temple faisaient partis de ceux qui avaient été arrêtés la nuit dernière. La nouvelle de ces arrestations avait rapidement fait le tour de la cité et à présent, les prêtres restant dans le temple se regardaient avec méfiance. Même les Helmites ne savaient plus vers quel prêtre se tourner pour recevoir la bénédiction de Helm.
    A la vue des deux gardes, l'angoisse était sur tous les visages des prêtres. Pour qui étaient-ils venus aujourd'hui ?


    - Nous venons sur ordre du Grand Emissaire. Le prêtre Elvin du temple de Helm doit être amené devant lui. Où pouvons-nous le trouver ?

    Tous les visages se détendirent. Tous, sauf un...
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  18. #138
    Date d'inscription
    February 2003
    Messages
    624
    Quête : Vol d'une Relique


    sauf un, sauf un, sauf un...

    Elvin était étonné d'entendre son nom dans la bouche des gardes, ces derniers qui suscitaient la crainte à chacune de leurs apparitions dans les quartiers des clercs, depuis la nouvelles des arrestations de trois prêtres la nuit précédente...

    Le Grand Emissaire de Helm le faisait quérir, et en cette période de trouble pour l'église helmite, celà n'envisageait rien de bon pour la suite du jeune prêtre.
    Il fit un pas en avant, et, s'adressant au gardes:


    -Messieurs, je suis Elvin, prêtre, et si le Grand Emissaire demande ma présence, alors soit, je vous suivrais sans réticence. Après vous....
    code couleur pour Elvin: #66CD00

  19. #139
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Quête: Vol d'une relique

    Les gardes furent satisfaits de voir que le prêtre n'opposait pas de résistance et soit venu se présenter de lui-même.

    - Bien, nous allons vous escorter jusqu'au palais.

    Les deux gardes sortirent du temple, encadrant le prêtre, sous les regards suspicieux des personnes présentes au temple. Ils prirent donc la direction du palais administratif
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  20. #140
    Date d'inscription
    February 2003
    Messages
    624
    Quête: Vol d'une relique


    Elvin, en provenance de la Place du Temple, entra dans le lieu saint.

    Sur place, seulement trois personnes étaient présentes: Hiun-Tsang et Conscient, deux prêtres fidèles à Helm depuis de nombreuses années, ainsi qu'Alissa, jeune prêtresse, en poste depuis peu, mais qui avait déjà eu l'occasion de prouver sa loyauté envers le Vigilant. Leur présence en ce lieu signifiait assurement qu'ils n'appartenaient pas aux prêtres corrompus. Elvin s'avança afin de leur expliquer toute la situation:

    -Mes amis, vous êtes au courant des incidents qui ont lieu en ce moment même dehors, des traitres tentent de servir leurs interets, qui sont encore inconnus, en mentant aux habitants de Manost: celà doit cesser....

    -Oui, bien sur, fit Hiun-Tsang, en s'avançant vers Elvin, vous avez notre parole, jamais nous ne trahirons Helm, et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger notre église. Nous devons régler ce problème au plus vite !!!

    Alissa prit la parole:

    -Il y a tout de même un problème, mon ami, de nombreux clercs sont partis en mission, et ne reviendront que dans quelques jours, donc pour le moment, nous ne sommes que quatre sur Manost, ça fait peu pour agir...de plus, notre sainte relique, très chère à notre Temple, a été dérobée...

    La surprise se lisait sur le visage d'Elvin, c'est une information qui devait être donnée au Grand Emissaire. Il ne comprenait pas ce vol, et celà aggravait encore plus la situation, déjà catastrophique avec les faux prêtres dehors. Il fallait de suite retrouver Ravestha sur la Place du Temple, afin de lui rendre compte de cette nouvelle.

    -Alissa, Hiun-Tsang, Conscient, suivez-moi, nous allons retrouver le Grand Emissaire, afin de tenter de régler cette affaire, j'espère que nous rallierons plus de fidèles à notre cause par la suite....

    Tous sortirent à présent du temple, s'inclinant au passage devant la magnifique statue de Helm postée à l'entrée...
    code couleur pour Elvin: #66CD00

  21. #141
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages
    1 102
    Vol d'une relique

    La Place du Temple était devenue quelques instants le théâtre de combats violents qui s'étaient finalement arrêtés avec la venue de l'Ordre du Coeur Radieux pour prêter main forte aux missionnaires de Manost.

    Deux des paladins et un prêtre accouraient dans l'enceinte du Temple, transportant un brancard sur lequel gisait Shinook, Garde de la cité. Il semblait bien mal en point, et sur leur passage, une traînée de sang s'était formée, salissant le sol sacré de la demeure d'Helm.


    - Laissez passer !! Nous avons un blessé !

    Les exclamations du prêtre indiquaient l'urgence de la situation. Ils amenèrent l'Elfe inconscient jusqu'à une sorte de grand autel, qui devait servir de table d'opération, ou bien ils n'avaient pas pu trouver assez vite un endroit où il pourrait être déposé pour qu'on lui applique des soins.

    Lorsqu'il fut finalement installé sur l'autel, d'autres prêtres s'étaient joint à celui déjà présent, et incantaient déjà quelques sorts curatifs.


    - Vite, il faut nous dépêcher ou il...

    Shinook était dans un petit village, qui lui était bien familier. La petite rue où il se trouvait était animée, plutôt gaie, et les conversations allaient bon train. Il y avait des rires partout, des saluts, des gens heureux. Il lui avait semblé rapetisser tout d'un coup, comme s'il était retourné en enfance. Il était pour le moment seul, immobile au milieu de la rue.

    Soudain, il vit une petite fille, une jeune elfe, tout comme lui, qui s'approchait en courant jusqu'à lui. Elle est si belle déjà à cet âge, elle souriait, et courait en direction du jeune Elfe.

    - Shin-ook !!

    La petite fille l'appelait, tout en s'approchant de lui. Arrivé en face de lui, elle lui prit la main et l'amenait plus loin, sur l'herbe, comme pour jouer. Shinook se sentait bien, il était heureux, heureux dand cet endroit, heureux avec cette fille. Shinook se rappelait d'elle, il l'avait déjà vu, il y a bien longtemps, mais comment s'appelait-elle... il avait oublié son nom depuis longtemps, et avait gardé son souvenir dans son inconscient.

    Les deux enfants se roulaient dans l'herbe, riaient à n'en plus pouvoir, et ne se souciaient plus que d'eux. La vie n'aurait pas put être meilleure...

    Puis, en un instant, tout basculait. Le ciel était devenu noir, si noir que Shinook ne voyait plus le sol, plus rien, le village avait disparu, et il ne restait plus que lui et la petite fille. La peur s'étaient emparés de leur deux visages innocents, et on entendait un rire malfaisant de plus en plus fort, comme si ce rire sortait de nulle part. La petite fille s'éloignait de plus en plus, sans qu'elle l'eut voulu, et commençait à appeler au secours, tentant de s'accrocher au mieux à la main du jeune Elfe de Lune. Mais l'ombre était bien trop forte, bien trop grande, et eux si faibles... ils furent soudain séparés, et la petite fille s'éloignant vint à disparaître dans les ténèbres.

    Shinook se retrouvait soudain seul, dans le silence, comme lévitant dans les airs. Des silhouettes commençaient à se former tout autours de lui, révélant des créatures sans réelle forme, mais effrayante, qui le menaçaient de leurs griffes. La peur s'empara de Shinook, qui ne pouvait bouger... tout était fini pour lui, il n'y avait plus d'issu...

    Puis, tel un miracle qu'on attendait pas, une sorte de lumière blanche se présentait de plus en plus au-dessus de Shinook, chassant peu à peu les ombres qui l'entouraient. Relevant enfin la tête, l'Elfe était soudain redevenu adulte, et voyait comme une main sorti de la lumière, avec une gantelet, dont le centre était un oeil entouré de bleu, une main protectrice, imposante, droite... Il semblait tendre la main à Shinook, comme pour le reconduire vers la vérité, le chemin le plus juste, le plus droit. Attrappant sa main gigantesque, Shinook se sentit tiré à grande vitesse vers le haut, très vite, trop vite... il était obligé de fermer les yeux, la vitesse lui faisait mal à la tête, puis plus rien...


    Shinook ouvrit les yeux, la lumière émanant d'une fenêtre située au plafond l'aveuglée, il y voyait flou. Puis le monde commençait à s'éclaircir, et il commençait à voir une silhouette près de lui, réconfortante, qui lui inspirait soudain confiance.

    - Vous voici enfin réveillé mon enfant, dit le prêtre avec un sourire réconfortant.

    - J'ai vu une main, un gant, qui me tirait de mon inconscience. Elle m'apparaissait comme un père, comme quelqu'un qui me protégeait, qui me voulait du bien...

    - Le Seigneur Helm s'occupe de ses enfants, les protège du mal. Il semble qu'il ait vu en vous comme une de ses nombreuses descendances, symboliquement parlant bien sûr...

    Ces derniers jours, un grand changement s'était oppéré en Shinook. C'était aujourd'hui beaucoup plus évident. Il s'inquiétait pour ses amis, car ils étaient sa seule famille. Cette expérience l'avait beaucoup troublé, et il ne voulait pas que quelqu'un d'autre ait à la subir. Egalement, Helm lui était apparu soudain comme un véritable père, un guide, qui pourrait l'aider dans son entreprise. Il avait soudain trouvé la foi...

    Il avait eu comme une révélation, qui aavit illuminé son esprit qui était resté ces derniers temps dans l'ombre du doute, de l'incertitude, de la lassitude de vivre...


    - Je jure de servir, dès ce jour, Helm, et cette cité, jusqu'à en perdre la vie. Et je ferai tout ce qui sera en mon pouvoir pour protéger mes compagnons.

    Il était clait que Shinook se rappochait désormais encore plus de ses compagnons, les considérant plus que comme des amis, de véritables frère et soeurs, dont il doit prendre soin...

    De plus, qui était cette fille qu'il avait vu en rêve, et qui lui était étrangement familière ?


  22. #142
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages
    1 102
    Revenant de la Garde, où Shinook n'avait finalement pas pu trouver de repos et de réconfort, il espérait pouvoir retrouver son calme et son assurance habituelle au près d'Helm et ses fidèles, avec qui il parlait plus qu'auparavant, comme à des frères, voire même des guides spirituels. Lorsqu'il n'était pas en mission, l'Elfe de Lune venait assez souvent se recueillir, penser à ce qu'il avait fait dans les actions qu'il avait effectuées, et réfléchir à leur bienfondé. Bien sûr, il était inutile de se remettre constamment en cause, cela il le savait, mais il pouvait ainsi découvrir d'autres angles de vues auxquels il n'avait pas pensé, pour certaines missions notamment.

    Au terme de la recherche de la Relique volée, finalement retrouvée, non sans mal, Shinook avait obtenu une promotion à la Garde. Depuis son arrivée à Manost, il ne cessait d'affirmer son efficacité, son courage, sa fidélité, qui étaient appréciées chez ses supérieurs. D'ailleurs, il regrettait l'absence inexpliquée de celui qui l'avait recruté, et en qui il voyait un quelqu'un de sage et tout à fait compétent : Folken. Malgré son absence, la Garde restait organisée, et s'efforçait de maintenir la paix à Manost, malgré les récents événements, qui avaient mis la cité à feu et à sang quelques instants, sur la Place du Temple. Il craignait presque cet endroit, car c'est là qu'il avait failli perdre la vie. Mais c'était également là qu'il avait entendu l'appel d'Helm, qui lui avait tendu la main. Lorsqu'il se déplaçait en cet endroit, il ne pouvait s'empêcher de regarder partout autours de lui, comme pour s'assurer qu'un des Phalanges pourpres ne le prenait pas pour proie. Il était devenu beaucoup plus vigilant qu'avant, et il serait plus difficile désormais d ele surprendre, même en étant silencieux. C'était comme un sixième sens, comme un instant de survie, qu'il avait acquis dans son inconscience. Peut-être une grâce du Vigilant ?

    En tout cas, ces derniers jours avaient quelque peu rendus Shinook mal à l'aise, et un recueillement à l'Eglise s'imposait.

    Passant devant une sorte d'autel qui soutenait une petite boïte, il s'arrêta, et sortit sa bourse. Shinook faisait peu d'achat ces temps-ci, et il se dit qu'il serait plus utile de le donner au Temple pour qu'ils viennent en aide aux pauvres et aux orphelins. Il aurait sans doute préféré redistribuer ses économies lui-même, car la misère et la pauvreté l'appitoyait, et le ramenait à une sorte de sentiment d'impuissance, de désespoir, contre lequel il ne pouvait rien. Sans vraiment compter les pièces de sa bourse, il en sortit une bonne partie, qui allégeait considérablement son poids, et introduisit chaque pièce dans l'urne. Puis, après quelques instants à regarder la boîte sans vraiment la considérer, il vida toute sa bourse, et se sentit soudain plus heureux, comme s'il avait fait une bonne action, comme si cela allait changer quelque chose à sa vie et à celles des autres.

    Un prêtre passait par là, sûrement pour se rendre sur un lieu de prière, et aperçut le geste de Shinook, qui restait devant l'urne, pensif, hors du temps...
    Il s'approcha à pas lents du Garde pieux, le sourire aux lèvres, comme satisfait, les mains derrière le dos, ce qui lui donnait une allure tranquille et posée.


    - Il est rare ces temps-ci que nos fidèles soient aussi généreux. En réalité, cela fait même un certain temps que nous n'avions pas reçu de dons. Le vôtre réchauffera le coeur de bien des malheureux, et suscitera la générosité d'Helm à votre égard.

    Shinook se retourna vers le prêtre, avec un air sincère, que son léger sourire lui procurait, et qui avait été provoqué par les mots justes du prêtre. Il ne répondit rien, et l'observait le rejoindre, de son allure réconfortante. Il passa dans un endroit illuminé par le soleil, ce qui lui donnait comme une puissance. On entendait un peu partout des chants en l'honneur d'Helm, qui accompagnait parfaitement la scène.

    - Vous semblez emprunt d'une grande affligeance, mon enfant, comme si tout le poids du monde reposait soudain sur vos épaules.

    Le prêtre s'arrêta enfin, laissant Shinook répondre à son constat qui était, il est vrai, tout à fait juste. Le Garde sentait qu'il ne pouvait maintenant plus le garder pour lui, et le prêtre lui donnait la possibilité d'en parler calmement. Il sentait qu'il saurait trouver les mots pour le réconforter, en lui donnant de sages conseils.

    - J'ai eu récemment certaines révélations, comme une nouvelle responsabilité à l'égard de mes amis, une mission.

    - Quelle est-elle ?

    - Mon devoir est de protéger mes amis, de leur éviter de souffrir comme j'ai souffert moi-même ces derniers temps, risquant en cela ma propre vie, qui leur est dévouée, comme à Manost et à Helm. Ainsi qu'à ma famille...

    Le regard du prêtre changea, comme s'il avait trouvé ce qui troublait Shinook.

    - Vous semblez hésiter à parler de votre famille. Pourquoi ?

    Le prêtre avait vu juste. Shinook fut soudain quelque peu gêné, mais se résolut tout de même à se justifier.

    - Ma petite soeur et notre tuteur vivent assez loin d'ici, et depuis que je suis ici, environ un an maintenant, je ne suis jamais retourné les voir, et je n'ai aucune excuse. Je les aime pourtant, énormément. Que serais-je sans eux ? Mais mon devoir doit passer avant mes propres sentiments...

    - Je ressens un conflit, une ambiguïté en vous. Vous partez souvent en mission, et vous n'avez pas le temps de vous libérer... Helm considère son devoir comme la priorité, mais il ne faut pas laisser de côté vos semblables.

    Les paroles du prêtres étaient bien choisies et révélaient en lui une grande sagesse.

    - Rejoignez-les. Allez les voir. Demandez à vos supérieurs l'autorisation d'aller les voir. Ils ne pourraient refuser. S'il le faut, j'irai même leur parler en personnes. Helm ne souhaite pas que ses fidèles se sentent mals. Pour assurer pleinement et le plus efficacement possible votre fonction, vous avez besoin de vous évader quelques temps. Vous portez trop de choses en vous, laissez-les ici.

    Ce conseil était simple, mais la volonté du prêtre à le concrétiser réconforta l'Elfe de Lune, soudain prit d'une grande joie. Il pourrait revoir bientôt sa petite soeur la tenir dans ses bras, lui raconter tout ce qu'il avait fait et vu, se promener avec elle... Il tardait à Shinook que cet instant arrive, car il l'avait désiré ardemment dans son coeur.

    Après tout, il était vrai qu'il s'était montré très présent à la Garde, et peut-être sa promotion lui permettrait-elle seule d'obtenir ce congès exceptionnel.

    Prenant la vieille main du prêtre dans ses deux mains, il se baissa légèrement, s'inclina, et lui baisa la main comme à son seigneur. Il se tourna finalement, et partit du Temple, dans lequel il était resté à peu près une heure entière.

    Dehors, l'air qui arrivait sur son visage et le beau temps qui s'annonçait l'embellissaient, mettant en valeur toute sa beauté d'Elfe, et paraissait plus jeune que les derniers jours qu'il avait vécu. Il ferma les yeux, tendit les bras pour former une sorte de croix, comme s'il accueillait en ses bras toute la cité, et respira profondément. Il se sentait plus libre, plus heureux, que jamais.


  23. #143
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    [Quête : vol d'une relique]

    Le rôdeur sentit immédiatement la force religieuse qui émanait de chaque morceau du temple. Helm était adoré, respecté et encore puissant malgré les évènements récents. Peut-être que le départ des traîtres et la purge dans la hiérarchie helimte avait permi un élan de de foi réelle envers ce dieu ?

    Tout autant qu'il sentait cette présence divine, il s'y sentait comme un intrus. Il ne priait pas pour Helm, aussi son passage dans l'église allait être rapide.

    Il vit un prêtre qui s'étonna de la présence d'un mi-homme mi-panthère.


    - Je vous salue, euh... prêtre.

    Difficile d'être aussi rapide pour montrer que l'on avait rien d'un helmite. Le prêtre l'avait tout de suite compris, mais ne fit aucune remarque.

    - Bienvenue dans le temple de Helm, puissiez-vous y trouver les réponses à vos questions. Qu'est-ce que je peux faire pour vous ?

    - Justement, il se passe quelque chose de bizarre en ce moment. Mes créatures refusent de m'obéir, alors qu'elles n'ont jamais été l'ombre d'infidèles. Et j'ai le sentiment d'avoir perdu nombre de mes capacités. Le conseiller Lothringen m'a vivement conseillé de venir vous voir... Pouves-vous m'aider ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  24. #144
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Quête : Vol d'une Relique

    Le prêtre examina la personne en face de lui. De toute évidence, elle n'était pas du genre à fréquenter les temples, ni même les villes sans doute. Mais la surprise du prêtre ne dura pas, il lui fallait aider cette personne. Et les explications de Saiko lui rappelaient les symptômes d'un mal bien connu des hommes du clergé.

    - La perte des capacités, dites-vous ? Avez-vous été en contact avec un mort-vivant ? Ou du moins auriez vous pu être en contact avec un tel être sans vous en rendre compte ? Car je pense que c'est de là que vient votre mal, et si tel est le cas, je peux effectivement faire quelque chose pour vous.

    Saiko hocha la tête et ajouta, pressé d'en finir :

    - Oui, un spectre m'a... traversé.

    Le prêtre acquiesca. En fait, l'aura du spectre était telle que même un novice aurait pu sentir sa présence. Le mort vivant ne s'était donc pas contenté de traverser l'homme, il était resté dans son corps...

    - Bien, je pense pouvoir vous en débarrasser. Ne bougez pas.

    Le prêtre commença son incantation et au fur et à mesure que les paroles sortaient de sa bouche, une lumière jaune se formait devant lui. Lorsque le prêtre relâcha l'énergie magique, une onde se propagea sur quelques mètres autours de lui, heurtant Saiko mais surtout le spectre dont il était l'hôte malheureux.

    Prêtre ---&#62; Repousser les morts-vivants ---&#62; Prêtre

    Une plainte épouvantable emplit le temple l'espace d'un instant avant que le mort-vivant qui avait jaillit de Saiko ne s'évapore sous l'oeil satisfait du prêtre de Helm.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  25. #145
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Saiko sentit tout de suite la sensation de froid à laquelle il s'était habitué disparaître et donc une vague de chaleur pseudo-nouvelle lui envahir le corps.

    Il appela tout de suite Shadji et Norak. Il observa avec surprise qu'elles s'étaient toujours trouvées à proximité, même si elles ne l'approchaient plus. Elles hésitèrent un instant puis voyant qu'il n'y avait plus de trace du spectre finirent par venir se frotter à ses jambes.

    Heureux, Saiko s'empressa de remercier le prêtre.


    - Merci, prêtre, je crois bien que ça a fonctionné. Puisse votre dieu vous protéger toujours.

    Alors que le rôdeur sortait du temple, un jeune garçon courut et tira sur les poils de Saiko.

    - hey m'sieur l'homme-panthère ! y'a Jean Foudreroche ou un truc du genre qui voudrait vous parler d'un truc important ! Il vous attend à la guilde des marchands !

    Le rôdeur donna quelques po au garçon qui repartit en courant pour pavaner devant ses amis. Puis l'homme-panthère prit la direction La Guilde des Marchands
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  26. #146
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Après avoir assuré la permanence de la Constellation des Arcanes jusqu'à l'arrivée de la nouvelle gérante des lieux, Samirah était rentrée au temple, bien décidée à décliner toute responsabilité dans la fugue du jeune écuyer qui lui avait été associé. Après tout, elle ne pouvait pas le retenir au bout d'une laisse, hein? Hein?!
    Un peu fébrile, elle regagna donc son logement dans les annexes réservées aux clercs, puis se présenta bientôt à son supérieur afin de recevoir ses instructions et de lui annoncer la triste nouvelle de cette défection.

    L'accueil fut beaucoup moins mauvais qu'elle ne s'y attendait, les abandons étant chose fréquente parmi les très jeunes recrues. Bien qu'encore novice, Samirah avait franchi un certain nombre d'étapes qui aux yeux d'un laïc constituaient sans doute autant de sacrifices non négligeables. Si un écuyer n'était pas prêt à consentir à tous ces menus renoncements qu'impliquait le service du temple, c'était que sa foi n'était pas assez ferme - et autant que sa défection survienne avant qu'il n'ait accédé à la prêtrise, telle était la philosophie des plus anciens. Rendu prudent par la vague de catastrophes qui venait de frapper le clergé, son supérieur ne commenta pas la nouvelle. N'ayant pas de mission particulière à lui confier, il la renvoya à ses méditations, en lui suggérant de dépenser en dévouement au culte autant d'énergie qu'elle en gaspillait à douter de soi. "Tout un programme", songeait la jeune prêtresse en allant endosser sa robe pour l'office.

    Car il allait de soi que les propos du clerc n'empêchèrent pas la jeune femme de se sentir personnellement responsable de cet échec. Ce n'était sûrement pas en s'endormant à son poste qu'elle avait pu donner à son apprenti le goût du devoir et de la vigilance. Pouvait-elle guider quand elle était elle-même si peu affermie? Il lui faudrait y réfléchir.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  27. #147
    Date d'inscription
    April 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages
    344
    En provenance de La Constellation des Arcanes

    Il pleuvait des cordes sur la ville de Manost, et tout elfe qu'elle était, elle pouvait supporter le froid, mais la sensation martelante de l'eau sur son corps, lui était affreusement désagréable. Calawen avait sellé son cheval pour se rendre plus vite au Temple de Helm. Elle attacha l'animal à un des arbres qui bordait la rue, puis s'empressa de gagner les marches du temple.

    C'était la première fois qu'elle entrait dans un édifice religieux et bien qu'elle eu envie de visiter les lieux, elle se retint et para au plus pressé.

    "Un prêtre, il me faut un prêtre" songea-t-elle.

    C'est alors qu'elle reconnu un visage parmi les prêtres et les personnes assistant à l'office. C'était Samirah, la prêtresse qui avait géré La constellation des Arcanes avant son arrivée. Au pied de la statue du dieu Helm, elle faisait fumer de l'encens sur un autel.

    "Quel délicieux parfum" pensa t-elle en humant l'air.


    Même si Calawen n'adorait aucun dieu, elle était respectueuse des croyants, ce pourquoi elle ne pouvait elle même interrompre l'office. Elle se dirigea vers un des gardes et lui chuchota à l'oreille.[/i]

    - Excusez-moi. Je dois absolument m'entretenir avec Samirah.
    - Et pourquoi donc ? Je ne peux pas interrompre l'office sans raison valable.
    - Mais j'ai une raison valable ! Un inconnu viens de débarquer chez moi, il c'est écroulé... il est blessé ! Et maintenant il délire ! Je ne peux pas le laisser seul !
    - Calmez-vous ! On va finir par vous entendre. Je vais aller la voir. Ne bougez pas d'ici.

    Le garde s'éloigna et alla discrètement parler à Samirah. Par chance, celle si c'était retirée et le garde pu s'approcher d'elle sans trop attirer l'attention.

    - Samirah, il y a là quelqu'un, une femme qui demande à vous voir dit-il en pointant du doigt l'elfe dorée. Je lui ai dis que je ne pouvais pas interrompre l'office, mais elle prétend avoir un blessé chez elle et ...
    - Laissez, je la connais. Je peu m'absenter, la messe est bientôt terminée.

    - Que les dieux soit loués ! Samirah, j'ai besoin de votre aide dit elle lorsque la prêtresse s'approcha d'elle.
    - C'est ce que j'ai cru comprendre.

    - Ne m'en veuillez pas de vous détourner de votre tache, mais j'ai un blessé dans ma boutique, il délire... et je l'ai laissé aux mains d'une étrangère. Pouvez-vous m'accompagner ?

    - Bien entendu. La messe est sur le point de se terminer, ils n'ont plus besoin de moi. Je vous suis.

    Là dessus, elles sortirent du temple, et montèrent le cheval à la robe blanche. Et aussi vite qu'elle était venu, elle retourna à La Constellation des Arcanes
    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  28. #148
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 608
    Quête : les caves du Loyal

    En provenance d'ici

    Il les guida à l’intérieur du temple jusqu’à une cellule à l’écart. Les prêtres interrompirent quelques instants leurs prières pour les regarder passer, le regard plein de curiosité. Giacomo se tourna à nouveau vers ses compagnons et souffla :

    « On dit que ses yeux ont cessé de voir à force de tant pleurer »

    Après quelques hésitations il frappa à la porte. Une voix claire et douce se fit entendre, invitant à entrer. Ils débouchèrent sur une pièce exiguë. Une couche sommaire, un bureau, des livres de prière. L’homme se tenait vers la fenêtre, comme s’il profitait des derniers rayons du soleil. Mais ses yeux ne voyaient pas.

    « Entrez Giacomo, vos compagnons aussi bien sûr. Que me vaut donc votre visite ? »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  29. #149
    Drydo Invités
    Quête : Les Caves du Loyal

    *Pourquoi ils me regardent comme ça ?*

    Mal à l'aise, Drydo tenta de se faire plus discrète. Dès qu'elle avait aperçu Giacomo au temple, elle s'était déjà sentie embarassée, elle ne savait pas trop pourquoi.
    Bon, blablabla, on arrive au stade final où ils rencontraient la personne qu'ils étaient venus voir, mais qui elle ne pouvait pas voir. Après avoir été sûre de comprendre la logique, Drydo décida enfin de prendre la parole.


    - Bonjour, commença-t-elle poliment.

    Ce qui ne dura pas plus longtemps. Malgré elle, ses jambes se déplacèrent jusqu'à la chaise du bureau et elle s'y coula en douceur, avant d'observer de plus près l'homme aveugle. Elle ne put s'empêcher de se dire que, décidément, il y avait pas mal de vieillards dans leur aventure.

    - Oups, vous vouliez peut-être la chaise. Enfin, bref...nous sommes venus pour discuter de vos enfants, en fait.

    Giacomo avait dit de rester diplomate. Ne sachant pas trop si elle allait réussir à l'être, elle jeta un regard aux deux représentants de la caste masculine, les invitant à poursuivre à sa place.

  30. #150
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 608
    Quête : les caves du Loyal

    L’homme avait eu un tressaillement léger.
    « Cela devait arriver un jour ou l’autre » soupira-t-il. Il s’accouda au rebord de la fenêtre, se donna le temps de respirer quelques secondes et commença.

    « Quand les premiers enfants ont commencé à disparaître je ne me suis pas méfié. J’ai pensé que cela ne nous concernerait pas. Et puis un jour, Gwidion et Marzhevenn ne sont pas rentrés. Je ne me suis pas inquiété sur le coup. Ils étaient sûrement chez des camarades avec lesquels ils jouaient le soir. J’ai attendu. Ils ne sont pas rentrés. J’ai attendu … un jour, deux jours, une semaine … En même temps, Manost avait lancé une opération de recherche pour mes fils et les autres enfants. La rumeur disait que des adeptes de Baine célébraient des messes noires quelque part dans la ville. Je pensais que cela n’avait aucun rapport avec eux. Puis les sentinelles de Helm ont fini par retrouver les adeptes. Ils avaient investi les caves du Loyal Paladin pour faire des sacrifices. La plupart des enfants ont été retrouvés … Un cauchemar. Ces corps mutilés … Mais aucune trace de mes fils … Rien … Aucune nouvelle, aucune sépulture sûr laquelle pleurer … Vous êtes venus me donner des nouvelles n’est ce pas ? On les a retrouvés ? »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

Page 5 sur 6 PremièrePremière ... 3456 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Le Temple de Helm
    Par Folken dans le forum La Place du Temple
    Réponses: 254
    Dernier message: 25/05/2015, 13h36
  2. [Bâtiment] Temple de Shar
    Par Beorn Devir dans le forum Le Noyau Occulte de la Ville
    Réponses: 85
    Dernier message: 08/07/2013, 23h01
  3. [Temple] Temple d'Helm
    Par Sigurd Drek'kon dans le forum Le Quartier du Gouvernement
    Réponses: 33
    Dernier message: 03/10/2010, 21h19
  4. [Bâtiment] Temple de Séluné
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/04/2004, 19h57
  5. [Quête] Sous le temple de Helm ...
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/12/2003, 19h19

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231