Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Discussion: [Commerce] Le Puzzle Néthérèse

  1. #1
    Erszebeth Invités
    Dans les ruelles tortueuses des arcades se dressait une boutique pour le moins inhabituelle à la façade couverte de vignes et aux fenêtres ornées de splendides vitraux multicolores. L'arche d'entrée était supportée par deux magnifiques sculptures de caryatides représentant la déesse Mystra. Au-dessus de la porte se trouvait une enseigne représentant une petite boîte colorée gravée de runes étranges et brillant d'une aura magique. La même enseigne indiquait également le nom de l'établissement : Le Puzzle Néthérèse.

    En entrant, la première chose qui frappait le visiteur était la sérénité de l'endroit, comme si la boutique avait une âme propre. La lumière y rentrait à flot par les vitraux et une légère odeur d'encens y régnait. Des objets rares et étranges y étaient exposés, la plupart à but décoratif. Il y avait là des exemples de statuaire sacrée représentant de nombreux dieux de Toril mais aussi des vases graciles ainsi que des représentations animales si vivantes que vous aviez envie de les toucher en les voyant.

    Près d'une des fenêtres, on pouvait trouver également une petite bibliothèque contenant des tomes rares traitant de sujets allant de l'histoire à la magie et dans de petites niches se trouvaient des curiosités comme par exemple le puzzle néthérèse donnant son nom à la boutique, d'anciennes partitions bardiques ou encore un ceinturon d'hermaphrodisme.

    Mais le véritable trésor du puzzle néthérèse était ce qui ornait ses murs. Erszebeth, la propriétaire de la boutique, avait parcourut Toril de long en large et, utilisant une technique magique d'application des pigments apprise dans la lointaine Thay, elle avait peint des paysages d'ici et d'ailleurs. Cette technique lui permettait, en plus de réaliser de merveilleuses scènes, d'y attacher une émotion comme la joie ou la mélancolie que n'importe qui pouvait ressentir en s'approchant d'une toile, la transformant ainsi en œuvre unique. Cependant Erszebeth ne se limitait pas à l'exécution de paysages : elle réalisait également sur commande peintures et autoportraits.

    De toute évidence, le Puzzle Néthérèse était l'endroit à visiter pour toute personne cherchant un cadeau original… Ou un peu d'aventure.

  2. #2
    Jan Foudreroche Invités
    Un gnome pénétra dans la nouvelle boutique qui venait d'ouvrir ses portes à Manost. Il était suivi de son fidèle familier Dab.
    En tant que Prévôt des Marchands, Jan Foudreroche se devait de rendre visite au nouveau marchand.
    Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant une marchande.


    "Bien le bonjour à vous madame, je me présente à vous. Je suis Jan Foudreroche, Gnome de son état et Prévôt des Marchands de la bonne ville de Manost.
    Je me devais de vous rendre une petite visite, afin de vous souhaitez la bienvenue, et aussi de prendre connaissance de votre boutique. Pouvez-vous me dire comment vous vous appellez, ce que vous vendez, et les prix que vous allez pratiquer, afin que je puisse mettre à jour la liste des tarifs à la Guilde des Marchands."


  3. #3
    Erszebeth Invités
    Vêtue d'une robe rouge et noire d'une stricte élégance, ses longs cheveux d'argent pris dans un haut chignon et son familier sur l'épaule, une femme jeune d'apparence accueillit chaleureusement le prévôt.

    "Je vous salue et vous souhaite la bienvenue dans ma boutique"

    Elle sortit son livre de comptes pour montrer les tarifs :


    Tarifs du Puzzle Nethérèse:

    Bibelots et statues (animaux, Dieux, etc…):

    Petit (- de 30 cm): 15 Po
    Moyen (entre 30 et 50 cm) : 30 Po
    Grand (entre 50 et 80 cm) : de 60 à 100 Po

    Pour les tailles au dessus et les commandes spéciales (églises, monuments de la ville…), tarifs sur devis (en accord avec le prévôt)

    Livres :

    Communs : 3 Po
    Rares ou traitant de la magie : 25 Po
    Tomes augmentant les caractéristiques d'un point (force, dextérité, constitution, intelligence, sagesse, charisme): 3000 Po, limités à un par personne à cause de leur rareté.

    Curiosités :

    Selon l'enchantement
    Exemple d'objets :

    Le ceinturon d'hermaphrodisme (change le sexe d'une personne, objet maudit, idéal pour faire une farce…) : 200 Po
    Partitions en provenance de tout Toril pour les bardes : 10 Po
    Le bouclier du lion glorieux : Bouclier d'apparat + 1 en charisme (idéal pour un haut fonctionnaire ou un ambassadeur) : 2800 Po

    Le Puzzle Nethérèse n'est pas à vendre, étant un objet potentiellement dangereux

    "Par ailleurs" cru bon d'ajouter la vampire, "Je me tiens à la disposition du client pour des idées de cadeaux personnalisés."

    Peinture :

    Moyenne : 150 Po
    Grande : 300 Po

    Sur commande et sur devis (ne dépassant jamais les 500 Po), réalisation de scènes, d'autoportraits, voire de miniatures.

    Avec un sourire, la demi elfe dit : "J'ai pensé que tout ces fiers paladins seraient heureux d'emporter l'image de l'être aimé en quête avec eux. Les paladins ont bien trop tendance à favoriser le devoir à l'amour, ne trouvez-vous pas ?"

    Ayant fini de détailler ses tarifs avec le prévôt, Erszebeth ferma son livre de comptes.

  4. #4
    Saladrex Invités
    Le demi-ogre rentra dans la boutique qui venait d'ouvrir. Il se présenta à la jeune femme qui semblait tenir l'établissement, s'inclina par politesse, puis demanda :

    "Bonjour... Je voudrais une statue ou une peinture pour égayer un peu la forge... Vous pourriez me conseiller un peu ?"

  5. #5
    Erszebeth Invités
    La jeune femme réfléchit brièvement :

    "Mmh… Je pense qu'une statue de Gond, le dieu des artisants ingénieux et des forgerons vous conviendrait bien."

    Elle conduisit son client vers une statue de moyenne importance représentant un robuste forgeron muni d'un marteau formidable et d'une enclume réputée pouvant forger les étoiles elles-mêmes.

    "Dû à votre travail, peut-être serait-il intéressant de choisir une matière originale pour la statue, quelque chose de brut comme par exemple du fer pour rappeler votre métier. Mais si vous préférez une peinture, je dois avoir une représentation de Gond quelque part, si vous voulez bien attendre un instant…"



    "Qu'en pensez vous ?"

  6. #6
    Saladrex Invités
    "Voilà qui me semble parfait, cependant j'ai du mal à me décider entre la statue et la peinture... On va jouer ça aux dés, tiens."

    Saladrex sortit un dé en ivoire, puis le lança par terre.

    "Sur 4+, c'est la peinture."

    Le dé tomba sur un 3.

    "Bon, je prends la statue alors. Combien coûte-t-elle ?"

  7. #7
    Jan Foudreroche Invités
    "Oui, c'est vrai, ces chers Paladins ne savent pas se reposer, toujours partis en mission. C'est une excellente idée que vous avez eu là.

    _ Merci beaucoup, Messire Prévôt. Mes prix vous conviennent-ils ?

    _ Oui, c'est parfait, je les relève, et je les ferais éditer à la Guilde des Marchands sans attendre."

    Le Gnome se retira de la boutique tout en observant le drôle de manège de l'apprenti forgeron. Décidément, Manost réservée de moults surprises.

  8. #8
    Erszebeth Invités
    Erszebeth souhaita le bonsoir au prêvot avant de s'occuper de son client.

    "Je pense en effet que la statue est le meilleur choix chez vous. Elle est à vous pour 30 po. Je vous fais un paquet cadeau ?"

  9. #9
    Saladrex Invités
    "Pas la peine, ma boutique est juste à côté , merci beaucoup"

    Saladrex attrappa son oeuvre et la prit sous son bras avant de retourner à la forge.

  10. #10
    Erszebeth Invités
    Au dessus de la boutique du puzzle, c'était un vrai remue ménage. Sur un perchoir en cuivre, Gluck observait sa maîtresse d'un air ennuyé et fatigué. Il n'était pas toujours facile de trouver un moment où dormir quand on était le familier d'une vampire.

    Erszebeth avait de son coté emballé quelques vêtements, revêtu sa côte de mailles noire et ceint Kushana, son katana préféré. Par-dessus elle enfila sa cape qui dissimulait efficacement son équipement et ses mouvements avant de la refermer à l'aide d'une broche en argent représentant la toile de Mystra.

    Plus difficile était le choix de ce qu'elle allait emporter pour cette quête. Son livre de sorts était bien sûr déjà dans son sac mais un peu d'aide par ailleurs ne serait pas une mauvaise idée. Elle fixa son choix sur quelques livres de référence sur Néther et ses artefacts ainsi que quelques parchemins rares au cas où, puis ajouta quelques potions et flasques emballées dans un tissu molletonné pour éviter que les fioles ne se cassent en cours de route. Pour les urgences, elle rajouta une baguette d'éclairs et une de convocation d'animaux, toujours bien pratiques à avoir sous la main.

    Enfin, elle ajouta une petite harpe et son carnet à dessin ainsi que ses couleurs magiques. Ce n'était pas parce qu'elle partait en quête qu'elle allait passer son temps à s'ennuyer autour du feu de camp. Fixant son sac dans son dos, elle fit signe à Gluck de venir la rejoindre ; le familier s'installa sur son épaule.

    Elle finit ses préparatifs en fixant arc et carquois bourré de flèches aux effets variés et mortels dans son dos et s'apprêta à descendre pour fermer la boutique.

    En bas régnait le calme et le silence de la nuit. Manost n'était pas encore éveillée.

    A peine ouverte, déjà fermée pensa Erszebeth en regardant autour d'elle. Il faudrait vraiment que je trouve quelqu'un pour tenir la boutique quand je ne serais pas en ville.

    Quoiqu'il en soit, cela devrait attendre son retour. Erszebeth s'apprêtait à sortir quand elle s'arrêta et jeta un coup d'œil sur le puzzle sous sa cloche de verre. Qui aurait pu croire qu'un objet aussi petit, à l'air aussi insignifiant pouvait receler tant de pouvoir ? Et pourtant, la vampire n'avait jamais essayé de l'ouvrir. Elle avait vu ce qui était arrivé aux fous qui avaient tenté l'opération.

    Je ne peux pas le laisser là sans surveillance se dit la vampire. Le jour où elle était rentrée en possession de l'objet, elle avait juré de le tenir éloigné des mains humaines. Cet objet allumait bien trop de convoitise dans le cœur des vivants et pouvait potentiellement causer bien des dégâts.

    A regret, elle souleva la cloche et saisit le puzzle. Aussitôt des picotements magiques parcoururent son bras et une voix sifflante et séductrice se fit entendre dans sa tête.


    "Ouvre-moi… Je peux t'apporter tout ce que tu désires si tu m'ouvres…Splendeur et pouvoir…"

    La demi-elfe soupira. A chaque fois qu'elle prenait le puzzle en main, elle avait l'impression de se retrouver enserrée dans les anneaux froids et glacés d'un serpent. Elle connaissait la vraie nature du puzzle et donc, l'objet ne faisait pas naître la moindre tentation en elle, juste un vague dégoût, mais sans doute était-ce parce qu'elle était une vampire.

    Elle l'emballa dans un tissu isolant qui jetait d'étranges reflets métalliques avant de le mettre dans son sac. Puis, parée, elle ferma la boutique derrière elle, ajusta sa capuche et s'avança dans la nuit.

  11. #11
    Erszebeth Invités
    HRP : Vous êtes toujours les bienvenus à la boutique... Comme je suis censée être absente pour participer à la quête du ralliement, toute commande à la boutique sera traitée comme si elle se passait après que ladite quête soit finie.

  12. #12
    Erszebeth Invités
    Quête : A la recherche de l'aphrodisiaque suprême

    "Au nom des Billions d'enfants Batards de Bhaal, où donc suis-je censée trouver un cadeau pas sérieux pour le mariage d'Egrevyn et de Filamp ? Ils en ont de bonnes, ces mariés !"
    Furieuse, la vampire explosa l'une de ses bibliothèques et les précieux volumes qu'elle contenaient se répandirent sur le sol, ce qui n'améliora guère l'ire de la vampire.

    Erszebeth balaya du regard désolé son merveilleux magasin d'objets rares et de bon goût. Vous cherchiez le cadeau parfait ? Ici, vous pouviez le trouver. Des bijoux anciens, des objets magiques insolites, tout y était . Tout, sauf la moindre idée de cadeau de mauvais goût. La vampire soupira, visiblement abattue et se mit à ramasser les livres tombés par terre.

    C'est alors qu'elle tomba nez à nez avec la page soixante-neuf du livre des potions de pouvoir, faisant elle-même partie du sixième chapitre (qui faisait, il est intéressant de le noter, plus des trois quarts du livre) consacré à l'étude de ce qui faisait tourner Toril : le sexe.

    La vampire cligna des yeux en réalisant qu'elle avait sous le nez la recette du plus puissant aphrodisiaque de tout Féérune, l'inégalable philianectar dont une seule goutte pouvait transformer le paladin le plus coincé en bête de sexe pendant toute une journée…

    Et alors un sourire positivement machiavélique éclaira le visage livide de la vampire quand son imagination se mit en branle. Ah il voulaient un cadeau original, pas sérieux et surtout de mauvais goût ? Ils allaient être servis. Le livre qu'elle tenait en main allait l'aider à mettre un peu d'ambiance dans ce mariage Manostien. Attrapant sa cape protectrice, la vampire sortit avec le livre sous le bras afin de se procurer le premier ingrédient nécessaire à la fabrication de l'elixir : de l'huile de fleur de la passion. A coup sûr, elle pourrait se procurer cela à l'herboristerie de son amie Banshee.

  13. #13
    Saladrex Invités
    Saladrex rentra dans la boutique - il dut baisser la tête pour passer la porte qui était définitivement trop petite - et s'avança, jovial, vers le comptoir.

    - Bonjour ! Je vous ai vu revenir de voyage, et en tout bon voisin et collègue, je me suis permis de vous rendre une petite visite... Ca n'a pas vraiment changé depuis la dernière fois... Des nouvelles ? Les affaires marchent-elles ? Comment s'est passée cette quête ?

  14. #14
    Erszebeth Invités
    La vampire salua poliment son voisin :

    "Bonjour à vous ! Les affaires marchent très bien avec les mariages qu'il y a dernièrement, celui de Lies et de Nathiel à Mélandis et celui de Filamp et Egrevyn qui aura lieu samedi à 21h30 au temple de Sunie à Lumenis. Tout le monde vient leur chercher des cadeaux. Ma collection d'objets maudits à tellement baissée que j'ai moi même du mal à trouver un cadeau pas sérieux pour eux."

    "Quant à la quête..." Une grimace imperceptible passa sur les lèvres pâles de la vampire "Vaincre Shar n'a pas été facile. Mais ce qui est fait est fait et Manost ne souffre plus de la famine. J'imagine que c'est quelque chose."

    Prenant un ton un peu plus gai, la vampire se remit à sourire :

    "Cela me fait penser que mes armes et mon armure ont bien souffert durant cette quête. Il me faudra sans doute passer chez vous après le mariage pour les réparer et les améliorer si vous avez un peu de temps."

  15. #15
    Saladrex Invités
    - Aucun problème !

    Le demi-ogre parla un peu plus bas :

    - Entre nous, je viens de recevoir un arrivage de rares métaux nains... De l'excellente qualité ! :eye:

  16. #16
    Erszebeth Invités
    "Tant, mieux, tant mieux. Avec ce que j'ai ramené de la quête et quelques petits bénéfices que j'ai fait, autant que je me paye ce qu'il y a de mieux." fit la vampire avec un grand sourire.

  17. #17
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Saiko entra et fut emerveillé par tous ces objets exposés. Il alla s'adresser à Erszie, toujours sublime dans sa tenue de vampire...

    - Bonjour mademoiselle. J'ai fait un peu le tour de Manost et je ne suis pas d'avoir frappé à la bonne porte. Est-ce que vous confectionnez des anneaux, ici ? Je voudrais un sceau, en fait... Peut-être pourrez-vous m'aider ??
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  18. #18
    Erszebeth Invités
    Erszebeth la vampire secoua la tête, attristée de ne pouvoir répondre à la demande de son client :

    "Le puzzle néthérèse n'est pas une bijouterie, hélas. Je possède bien des objets de pouvoir, mais je n'en réalise pas à la demande comme je le fais pour les oeuvres d'art. Si il s'agit de confection pure de bijoux, je pense que Jan Foudreroche dans sa boutique "A la fibule dorée" qui se trouve sur la place du temple, pourra vous aider mieux que moi. Ensuite, en ce qui concerne l'enchantement de l'anneau, il faudra aller à la "constellation des arcanes" qui se trouve comme cette boutique, dans les Arcades pour le réaliser."

  19. #19
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    - Dans ce cas je vous remercie de votre attention et de vos conseils. Aurevoir, mademoiselle.

    (HRP = bon à partir de ce moment je vous promet que y'aura plus d'"ubiquité")
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  20. #20
    Erszebeth Invités
    C'était une nuit comme toutes les autres, et comme toutes les autres nuits, Erszebeth était en train de s'entraîner dans la salle spéciale qu'elle avait aménagé à cet effet dans les sous-sols du Puzzle Nethérèse.

    La salle était large et sombre mais pourtant dépourvue de toute humidité qu'on aurait pu attendre dans une ex-cave. Au sol, la moitié de la pièce était parsemée de lattes en bois, disposées de telle façon qu'on ne pouvait les empêcher de craquer quand on marchait dessus trop lourdement ; Erszebeth s'en servait pour s'entraîner à la furtivité.

    Pour l'heure, la vampire était immobile en plein milieu et observait le vide autour d'elle comme si elle essayait de détecter quelque chose d'invisible. Si on tendait l'oreille, on pouvait entendre comme un très léger battement d'aile, tellement infime qu'on aurait eu du mal à savoir d'où il venait…

    La vampire avait les yeux fermés, toute à sa concentration. "Pas de mouvements inutiles" se disait-elle, "pense efficacité. Il est toujours plus facile d'être discrète lorsqu'on utilise peu de mouvements." Concentrant son esprit sur le battement, elle fit quelques pas mesurés mais rapides sur les lattes sans pour autant qu'elles craquent et tendit soudain le bras, attrapant au vol Gluck sur lequel elle avait lancé un sort d'invisibilité pour ensuite l'attraper.

    Elle caressa machinalement la petite bête avant de la laisser s'envoler vers son laboratoire d'alchimiste où elle préparait potions et poisons ; son entraînement ne faisait que commencer. Elle se déplaça vers l'autre moitié de la salle qui, elle, était composée de large treillis de bois sur lesquels avaient étaient tendus un tissu très épais. A Manost, ils n'avaient pas de nom particulier mais là où Erszebeth avait appris certaines techniques de combat, on les appelait tatami. C'était l'aire de combat de la salle.

    Dégainant Kushana, son katana, Erszebeth commença une danse mortelle d'abord lente puis augmenta son rythme petit à petit pour s'échauffer. Il lui avait toujours été plus facile de vivre la nuit, même quand elle était vivante et bien que nulle autre lumière que celle d'une torchère au mur ne vienne rompre la pénombre, Erszebeth mêla à sa danse de l'épée les pas d'une autre danse, millénaire celle-là, ceux d'une danse longue et compliquée dansée seulement pendant les cérémonies des elfes de la lune, son épée ressemblant soudain à un mortel croissant de lune. Le pas léger de la vampire ne semblait pas s'altérer tandis qu'il foulait à peine le sol et que ses longs cheveux argentés flottaient derrière elle comme des fils de la vierge. Elle dansait le rite du chasseur, la vie et la mort avec presque une certaine fureur qui aurait étonné tout observateur potentiel. Erszebeth était quelqu'un de contrôlé, certes, mais c'était seulement parce qu'elle savait qu'il faut parfois un mur de glace pour contrôler le feu qui brûle derrière.

    Et toujours elle virevoltait, évacuant ses frustrations d'être une morte parmi les vivants, d'être un fragment d'ombre exposé à la lumière. Puis, lentement, la cadence de ses pas diminua peu à peu jusqu'à ce qu'elle retrouve un rythme normal. Enfin, elle s'immobilisa, le corps légèrement tremblant. Sous la lueur de la torchère au mur, sa peau avait l'air encore plus laiteuse que d'habitude, lui donnant l'apparence d'une porcelaine fragile seulement démenti par la lueur résolue qui brillait dans ses yeux.

    A mi-voix, elle incanta alors un sort d'invocation d'élémentaire de l'air mineur. L'être se matérialisa alors dans un grondement sinistre qui rappelait le tonnerre, déplaçant un tourbillon d'air dans la salle d'entraînement. Bien qu'avec ses pouvoirs de domination mentale de vampire elle n'ait aucun mal à dominer ce genre de créature, Erszebeth n'essaya même pas de le faire et le géant aux poings transparents se précipita sur elle dans l'intention de la tuer.

    Avec un sourire ravi, Erszebeth lui opposa sa lame. On disait à Kara-Tur qu'un katana bien manié pouvait trancher même le vent, et c'était bien ce qu'elle avait l'intention de faire. Les poings du géant étaient rapides mais grâce au déplacement d'air, la demi-elfe prévoyait chaque coup et profitait que son adversaire baissait sa garde pour frapper là où sa défense faiblissait. Sentant finalement son adversaire au bout de la corde, elle l'acheva en incantant rapidement des projectiles magiques qui vaporisèrent l'élémental, le faisant disparaître comme il était venu.

  21. #21
    Erszebeth Invités
    Après son crochet à Lumenis, Erszebeth rentra dans sa boutique avec bonheur et respira l'odeur de cire et d'encens qui émanait de la boutique... Mais elle n'avait pas de temps à perdre et descendit au sous-sol.

    S'approchant de son établi d'alchimiste, elle choisit soigneusement les bouteilles qui lui seraient nécessaires... Trois bouteilles d'antidote, car après tout le pauvre artiste avait été tué avec du poison, quelques fioles de potions de soin au cas où et pour elle, des bouteilles soigneusement scellées de sang qui était gardé frais grâce à des runes de stase gravées sur le bouchon. Pour un vampire, c'était mieux que toutes les potions de soin du monde. Ayant elle même l'habitude de manier des poisons, elle prit également les gants souples de cuir noir dont elle se servait pendant qu'elle faisait ses manipulations ; elle risquerait d'en avoir besoin.

    Enfin elle s'approcha de son ratelier d'armes et prit son arc court préféré, celui qui lui permettait de tirer des flêches plus vite qu'un arc normal. Avec un léger effort elle le banda et remis la corde à sa place. Elle prenait soin de ses armes et avait récemment entretenu son matériel. Elle prit également un carquois de flêches normales et quelques flêches de feu qu'elle ajouta à son paquetage.

    Elle était quasiment prête à présent ; il ne lui restait plus qu'à se rendre à la forge de Manost pour régler les derniers détails et rejoindre ses compagnons, ce qu'elle fit après avoir soigneusement fermé le magasin.

Discussions similaires

  1. [Commerce] Au fil de l'épée
    Par QDI dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 18
    Dernier message: 17/06/2008, 23h43
  2. FAIRE DU COMMERCE
    Par Ake dans le forum L'île de Vvardenfell (Morrowind)
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/04/2006, 23h41
  3. [Commerce] ManosTransport
    Par Rodriguez Alcanzar dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 147
    Dernier message: 25/02/2006, 15h51
  4. [Commerce] Animalerie
    Par Calinours dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 398
    Dernier message: 25/07/2004, 19h42
  5. [NWN] Pilier de Netherese
    Par Saiko dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/06/2004, 22h41

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231