Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: [Quête] Retour à Manost

  1. #1
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Valprofond
    Messages
    359
    Une vive lumière éclaira la route qui serpentait à flanc de falaise... Un rectangle se découpa dans l'air, porte lumineuse au sein de la nuit de Manost.
    Une louve blanche en émergea, suivit de près par deux silhouettes humaines.

    L'une des silhouettes était une femme à la peau pâle et aux longs cheveux blancs défaits... Elle semblait émerger d'un combat et elle était couverte de sang séché. Elle soutenait tant bien que mal, un homme qui semblait épuisé....
    Elle le déposa à terre et s'assit près de lui... Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle. Ils étaient au bord d'une falaise donnant sur la mer. Au bout de la route, il y avait une enceinte dominée par une tour de garde, nichée au bord de la falaise...


    Alors voilà la cité de Helm... Quel contraste avec l'endroit que nous venons de quitter, soupira la sorcière...

    Elle regarda son voisin. Egrevyn Berrak se remettait lentement de son emprisonnement.


    Alors, et maintenant? demanda Moragna
    "Et si on se lançait dans l'élevage de bébés en plein air?!!!" "... *soupire*"
    Je suis les Ténèbres, je suis la Lumière... Morgana LeFay Sorcière à la retraite.

  2. #2
    Date d'inscription
    May 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages
    2 123
    **Les événements narrés dans ce topic qui est là pour justifier, en RP, le retour d'Egrevyn à Manost et la venue de Morgana, sont postérieurs à la quête de la crypte, toujours active à Mélandis.</span>


    Le semi-elfe, qui retrouvait peu à peu ses esprits et ses automatismes, resta interdit un long moment, tentant de faire le tri dans ses idées. Il tenta de prononcer quelques mots mais se ravisa, ses pensées s'étant perdues dans le néant. Il se leva, trébuchant de peu malgré l'atttention que lui portait Morgana, et détailla les lieux qui environnaient la sorcière et le conseiller. Egrevyn reconnut les abords de la tour de vigie. Il se retourna pour admirer la vaste enceinte qui était nichée au coeur des roches de la cordillère du Faucon. Enfin, son regard croisa de nouveau celui de Morgana, qui, d'un sourire rassurant, enjoignit son élève à parler.

    -Allons rejoindre la garde la-bas, dit-il en désignant la tour. Nous pourrons reprendre des force et après nous irons à la capitale, escortés qui plus est. De toute façon, c'est le seul accès. Après une brève pause, Si tu veux toujours me suivre.

    -<span style=\'color:lightblue\'>Tu ne penses pas que je vais te laisser là et retourner à mon étude comme si rien ne st'était passé
    , acquiesça Morgana d'un air entendu et complice. Elle était déterminée à accompagner le semi-elfe vers les siens ce qui conforta davantage ce dernier et lui donna une énergie supplémentaire pour commencer à avancer et rejoindre la tour.

    -Bien, allons-y.


    ***************************

    Le soleil couchant avait dardé ses dernier rayons sur la vaste vallée située en contrebas de la tour de Vigie, rempart infranchissable qui constituait le seul accès terrestre vers la Cité Bénie. Un groupe de gardes finissait tranquillement sa tournée de l'enceinte. Comme souvent ces derniers temps, depuis les récents développements des méfaits de Méboth et de ses hordes d'ombres, la vigilance avait été de mise et il n'y avait pas eu un instant où la moindre volute de poussière soulevée à l'horizon n'était pas suivie d'une observation attentive et scrupuleuse pour voir si des visiteurs imprudents osaient s'approcher de la tour de vigie.


    Les sentinelles chargées de la surveillance de nuit avaient déjà ammorcé leur ronde. De temps à autre, les gardes stoppaient net leur ballet d'allées et venues pour fixer l'horizon, toujours à l'affut du moindre signal. Le capitaine de la section fronça les sourcils, intrigué par un mouvement suspect qu'il avait repéré au bas du sentier. Il avait d'abord cru à l'un des gibiers de la petite forêt située près de la falaise où tronait la tour mais, après plusieurs minutes d'observation consciencieuse, il acquit la certitude qu'il s'agissait de deux silhouettes qui se déplaçaient lentement en direction de la tour. Les individus, désormais engagés sur le sentier qui montait vers les massives portes de l'enceinte gardienne, se mouvaient avec lassitude mais le vénérable soldat ne parvenait pas à les identifier clairement, l'oscurité aidant.

    Ariel de Vadennay, responsable de la vigie, certain qu'il ne s'agissait aucunement d'une menace, agita sa torche en signe de ralliement de l'ensemble des sentinelles vers la tourelle centrale. Une fois ces dernières réunies, le garde vétéran donna les premières instructions.


    -Vous deux, dit-il avec fermeté en désignant sans attendre ses deux seconds, partez en reconnaissance pour voir de qui il s'agit. Le danger me semble limité mais c'est peut-être un piège. Depuis que ce Méboth fait des siennes, il faut vite prévenir toute incartade.

    - Bien Capitaine. S'ils résistent.....

    - Je veux éviter toute escalade. Contentez-vous de vérifiez leurs intentions non hostiles et de les escorter.

    Une fois ce bref échange tenu, les deux gardes, harnachés comme il se doit, tenant chacun une torche, allèrent prendre leur monture et attendirent que les portes s'entrouvent pour leur permettre de rejoindre les visiteurs mystérieux. Ariel se posta sur le rempart qui donnait une vue directe sur le raidillon. Plusieurs dizaine de minutes s'écoulèrent, les autres sentinelles avaient repris leur garde mais restaient attentives aux nouvelles de la petite escouade partie à la rencontre des inconnus.

    Enfin, un halo flavescent, annonciateur du retour des deux envoyés, apparut derrière les derniers rochers qui balisaient le chemin rocailleux. A mesure qu'ils s'approchaient des grandes portes de la tour de vigie, les deux soldats manostiens laissaient entrevoir progressivement l'identité des deux individus, chacun d'eux à cheval derrière leur accompagnateur. Sur la première monture, un homme, visiblement fourbu précédait une jeune femme à l'allure baroque recouverte d'une couche de sang séchée. Le duo semblait avoir vécu moultes épreuves.

    Ariel, que l'équipement de l'homme avait intrigué, n'en crut pas ses yeux...l'armure rouge surmontée de la main de Helm, qui semblait avoir affronté de nombreux périls et en gardait les stigmates...la chevelure grise ondulée, les deux cimeterres croisés dans le dos... Il reconnut presqu'instantanément le conseiller Berrak, qui avait disparu depuis plusieurs semaines à la recherche du grand émissaire. Le manostien semblait avoit avoir souffert de nombreux combats, mais relevant la tête progressivement à l'arrivée devant les portes, il montra un visage certes marqué mais déterminé.

    On ordonna l'ouverture des battants et plusieurs soldats helmites se précipitèrent vers le conseiller, visiblement soulagé d'être enfin de retour dans sa chère patrie, ainsi que vers sa camarade. Une fois réunis dans la courtine, Ariel se fraya un chemin vers son dirigeant et l'étreingnit vigoureusement, heureux de voir que le conseil se reformait peu à peu.

    Le sieur Egrevyn descendit de la monture. Morgana fit de même, aidée par le garde qui l'avait transportée. Après qu'Egrevyn eut présenté la sorcière luménienne, insistant sur l'opération de sauvetage qu'elle avait entreprise, le petit comité fut accompagné par Ariel dans ses appartements afin de pouvoir se restaurer, se changer et surtout faire le récit de ce qu'ils avaient vécu. Et expliquer pourquoi le conseiller avoir été séparé aussi longtemps de Manost. Les rondes reprirent dans une ambiance plus détendue tandis qu'Ariel et ses invités passèrent le reste de la nuit à s'attarder sur tous les événements qui s'étaient produis depuis le départ de la délégation helmite pour Mélandis.

    Egrevyn fut soulagé d'apprendre que le Haut-Prélat était reparti sain et sauf de la ville du chaos et était impatinet de le retrouver à Manost. Cependant, il fulminait à l'écoute des méfaits de Méboth, regrettant de n'avoir pas pu assister ses amis. Mais il était temps de rejoindre désormais la cité bénie pour épauler ses anciens compagnons d'armes surtout qu'Ariel avait précisé à Egrevyn que le Grand Emissaire était revenu "différent" mais toujours égal à lui-même.

    Le repos auquel Morgana et Egrevyn goutèrent, profitant des dernières heures de la nuit, fut de courte durée. Ils s'étaient à peine assoupis que les premières lueurs de l'aube avait donné le signal de départ pour Manost.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  3. #3
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Valprofond
    Messages
    359
    La sorcière apprécia l'accueille des gardes Manostiens et surtout le bain que lui proposa le Capitaine de Vadennay.

    Plongée dans une bassine d'eau bouillante, elle se frotta le corps et les cheveux avec énergie, autant pour enlever la croûte de sang séché qui la recouvrait et commençait à la rendre malade, que pour évacuer les tensions et les fatigues de cette épopée... On lui avait fournit des vêtements à peu près à sa taille, mais masculin. C'est donc habillée comme un homme qu'elle rejoignit Egrevyn et le Capitaine au coin d'un bon feu et devant un bon repas. Le Capitaine Vadennay écouta d'abord leur récit à deux voix avec attention, puis lui-même raconta au conseiller les évènements qui avaient frappés la ville durant son absence.

    Morgana laissa vagabonder son esprit attrapant de ci de là des bribes de phrases au sujet d'un grand émissaire et aussi d'ombres et d'un dénommé Meboth... Puis vint le moment du repos, qui fut bref mais lui permit de se réveiller avec les idées plus claires.

    Aux premières lueurs de l'aube Egrevyn et la sorcière trouvèrent aux portes de la caserne deux chevaux et une escorte. L'Aasimar ne voulait pas laisser partir son élève comme ça, elle voulait être sûre qu'il soit en sécurité. Ensuite elle pourrait prendre un bateau pour Lumenis. Le convoi se mit en branle et se dirigea lentement vers Manost. Au cours des deux jours de chevauchée, Morgana et Egrevyn échangèrent leurs différentes aventures depuis leur séparation dans les Vaux.

    A la fin du deuxième jour, ils arrivèrent en vue de l'enceinte de la Cité Bénie. Les derniers feux soleils caressaient ses toits et ses murs, semblant embraser la ville...
    Egrevyn, qui chevauchait à ses côtés tout en devisant avec elle, contempla la ville puis dit :


    Et bien, c’est la première fois que je vois Manost aussi calme…
    "Et si on se lançait dans l'élevage de bébés en plein air?!!!" "... *soupire*"
    Je suis les Ténèbres, je suis la Lumière... Morgana LeFay Sorcière à la retraite.

Discussions similaires

  1. Quête : retour à Ombre terre
    Par Oblivion dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 6
    Dernier message: 27/10/2013, 17h47
  2. [TD] [Quête] Manost Revenge : Un passé douloureux
    Par Seina dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 37
    Dernier message: 09/09/2005, 19h47
  3. [TD] [Quête] Manost revenge : Le bois des succubes
    Par Seina dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 27
    Dernier message: 20/10/2004, 18h50
  4. [Quête] Le Grand Ralliement : Famine à Manost
    Par Folken dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 19
    Dernier message: 29/01/2004, 10h49
  5. [Quête] L'assaut contre Meboth : Non loin de Manost
    Par Ravestha dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 42
    Dernier message: 17/11/2003, 14h54

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231