Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

Discussion: [Quête] L'assaut contre Meboth : Garde de nuit

  1. #1
    7g2 Invités

    [Quête] L'assaut contre Meboth : Garde de nuit

    La nuit était particulièrement froide. La pluie n'avait cessée et le vent soufflait de plus en plus fort. La lune, cachée par les nuages, n'éclairait rien. Seules les lampes permettaient de discerner les gardes manostiens.Comme il le lui avait été demandé, 7g2 menait une escouade constituée de six hommes, qui harpentaient les quais. Il se faisait très tard maintenant mais 7g2 ne perdait pas de sa vigilence. La pluie avait éloignée les villageois, les marins, les coupes-bourses et même les chiens. Cette nuit était beaucoup trop calme pour le bretteur. Il repensa aux cours de ses maitres : Si le danger n'est pas devant toi, regarde derrière toi. S'il n'est pas derrière, regarde au dessus. Soudain il repéra un mouvement sur l'un des toits, puis un deuxième. Il en était sûr, il se passait quelque chose. 7g2 courra le plus vite possible et grimpa sur les toits avec la dextérité d'une panthère. Les tuiles glissantes étaient trop risquées pour les autres gardes. 7g2 les laissa derrière lui et poursuiva les coureurs de toits. Il réussi à en attraper un et sauta sur lui. Ce dernier sortit une arme d'un métal ne reflétant pas la lumière. 7g2 contra quelques coups puis l'ombre sauta entre deux toits et 7g2 le perdit. Par chance, il avait pensé à le fouiller rapidement. Il ressortit de sa poche sa dernière pèche. Cela ressemblait à une gemme mais le peu de lumière ne permit pas de discerner même sa couleur. 7g2 décida de regrouper ses compagnons et les laissa pendant qu'il rapportait l'objet mystérieux à Folken.

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Alors que 7g2 prennait le chemin du retour, il tomba nez à nez avec Folken et Hugues de Breihz, qui venaient aux nouvelles. 7g2 fît part de sa découverte à Folken.

    -mmmmmmmmh curieuse gemme ... il faudrait l'analyser... j'irai voir à la guilde des mages ce qu'ils en pensent... Tes courreurs des toits ... ils ressemblaient à quoi ? tu as pu les voir ?

    @Hugues : Rien ne t'as frappé ? une source mauvaise, ou quoi que ce soit durant notre trajet ? une impression d'être épié ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  3. #3
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    @ Folken : "ce lieu est chargé en sombres pensées. Et il émane de cette pierre une aura maléfique. Je pense qu'il faudrait se dépêcher de faire étudier cette pierre par la guilde des mages. Je vous accompagne."

  4. #4
    7g2 Invités
    eh bien il faisait très sombre. Ils ressemblaient plus à des ombres qu'à des hommes. Ils étaient peut être habillés de noir mais il m'est impossible de faire une description précise. Je peux juste te dire que l'jomme que j'ai combattu maniait très bien la lance.

  5. #5
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    La lance ? ... des ombres ? ... Mouais ....je n'aime pas beaucoup ça...
    Je me suis rappellé rapidement pourquoi ce tatouage m'était familier. A mon arrivée dans les royaumes oubliés, j'ai erré pas mal avant de me joindre à un groupe de rodeurs servant la déesse de la nature... Ce tatouage était la marque de leur appartenance à ce groupe : "Les griffes de l'ours"
    Ils faisaient reigner l'ordre et l'équilibre dans le sud de Kara-Tur. Ce groupe, quand je l'ai rencontré, était influent dans sa région... Mais que faisait un de leur membre si loin de ses terres ? Pourquoi lui en voulait-on ? Cela reste un mystère pour le moment.

    Bon Hugues, accompagne-moi à la guilde des mages stp... que deux hommes viennent avec nous ; on ne sait jamais.

    je vais faire envoyer une nouvelle troupe pour monter la garde dans le coin.

    Les hommes se séparèrent, Folken et Hugues prenaient la direction de la guilde des mages, accompagnés par deux gardes alors que 7g2 partait rejoindre la taverne
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  6. #6
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Le Paladin se dirigeait vers la guilde des mages quand il se rappella qu'il devait aller au Loyal Paladin.

    "Je dois me rendre au Loyal Paladin avant. J'en profiterais pour voir si il n'y a pas de problèmes. Je te rejoins aussi vite que possible à la guilde des mages."

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Alors qu'il se trouvait dans son fort à réfléchir sur les évènements de la nuit passée, Folken fût interrompu dans ses pensées, par un garde qui venait de frapper à sa porte

    - Messire ?

    - Qu-y a t-il ?

    - Un homme demande à vous voir.

    - C'est urgent ?

    - Bien ...vu son histoire, urgent n'est pas le mot qui conviendrait le mieux...mais c'est particulier...

    - Qui est-ce ?

    - Le gardien du cimetière

    - Et quel problème peut- bien avoir un gardien de cimetière ? des mort-vivants, des vols de cadavres ?

    - Précisement le contraire... des cadavres en trop monsieur

    - Pardon ?

    - Je pense que vous feriez mieux d'aller le voir pour l'interroger vous même.

    - oui vous avez raison

    Folken descendit donc pour accueillir l'homme venu faire cette déclaration aux gardes. Un homme qui à première vue semblait correct, plutôt bien habillé pour un homme de sa fonction, et très poli, qui tenait nerveusement son chapeau dans la main. Folken le fit monter dans son bureau et l'accueillit sympathiquement. Après l'avoir fait assoir, il lui demanda de lui compter l'histoire qu'il avait racontée aux gardes

    -Hé bien ...hésita l'homme, comme je l'ai dit à votre garde, c'est... assez inhabituel comme histoire... Je suis déjà venu vous trouver pour des profanations de tombes, des vols de corps même, mais là ... ça dépasse un peu l'entendement. Nous avons des corps qui apparaissent dans notre cimetière...

    - Comment ça ? demanda le demi-elfe interloqué

    - Hé bien vous savez que selon l'usage, nous avons certaines fois recours à la fausse commune pour enterrer certaines personnes n'ayant pas les moyens de s'offrir une tombe décente. Ou pour certains corps trouvés et non demandés. Nous avons rouvert ce matin l'une d'elles pour enterrer des pauvres bougres de la campagne et nous avons constaté avec stupeur que la fosse avait été remplie depuis son dernier usage.

    - J'ai peur de ne pas vous suivre mon ami dit Folken

    - Normalement les corps qu'on enterre dans la fosse son rangés dans des sacs, il faut un minimum de décence. Et ensuite on les met en rang. Un clerc vient faire son office et on referme. Hé bien ce matin nous avions des corps découverts, sans rien autour. J'ai personnellement vérifier et rien n'indique qu'ils devraient se trouver là .

    - Comment ...vous les comptez ?

    - Bien sûr, c'est l'usage monsieur. Je dois être en mesure de savoir si il reste de la place dans une fosse ou pas. De plus j'aime mieux savoir ce que renferme une fosse. Des fois certaines familles demande à venir prier leurs morts malgré le fait qu'ils se trouvent dans des fosses.

    - Bon et combien de corps avez- vous ?

    - Et bien... On a rouvert 3 fosses... Et nous avons au total une grosse vingtaine de corps... Et vu leur constitution je dirai qu'il sagit de mendiants pour la plupart ou de pauvres fermiers.

    - Je vais aller de ce pas vérifier ça et je vous envoie plusieurs soldats... ainsi que des paladins et un prêtre.


    Quel intérêt pourrait-on avoir à tuer des mendiants et en les enterrant discrètement se demandait le conseiller. Un nouveau mystère allait venir lui embrouiller l'esprit. Puis un doute s'imisca, et il partir précipitement en direction du quartier des paladins après avoir fait raccompagner l'homme par plusieurs de ses hommes, chargés de faire un rapport sur la situation en attendant son arrivée.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  8. #8
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Suite à la visite de Folken, le Paladin décida de poursuivre son enquête au cimetière de Manost.
    Hugues avait souvent vu des cas de disparitions de cadavres, mais là, le gardien était venu voir le Chef de la Garde pour lui dire que l'on avait ajouté des cadavres.
    Le Paladin arriva à hauteur du cimetière et vit arriver vers lui une patrouille.


    "Salut soldats, rien à signaler?
    _Non messire, tout est calme, il n'y a même pas un mendiant dans les rues. Il faut dire qu'avec ce temps de chien.
    _Bien soldats, continuez comme cela."

    Le Paladin poursuivit sa route tout en méditant ce que venait de lui dire les soldats : il n'y avait pas de mendiants dans les rues, et on retrouvait leurs corps dans la fosse commune du cimetière.
    Le Paladin pénétra dans le cimetière et se dirigea vers la maison du gardien. Il frappa deux coups à la porte. Au bout de quelques instants un homme aux cheveux grisonnant lui ouvrit la porte.


    "Qu'est-ce que c'est ?
    _Je suis Hugues de Breizh, Paladin du Cœur Radieux. Je viens enquêter sur votre petit problème. J'aimerais voir les corps, tout de suite.
    _A cette heure et avec ce temps ?
    _J'ai dit tout de suite !"

    Bon gré, mal gré, le gardien sortit et appela l'un de ses fossoyeurs.
    Après 10 minutes de labeur, les corps furent exhumés. Au moment où les fossoyeurs faisaient sortir les corps, le Paladin sentit la même appréhension que lorsqu'il avait vu le cadavre à la taverne. Hugues se pencha vers les corps. Malgré la décomposition des corps, il ne vit aucune blessure apparente. Cependant, il sentait toujours l'aura maléfique qui émanait des corps.

    Le Paladin fit remettre sous terre les cadavres et ordonna au gardien de faire venir des le lendemain un prêtre de Helm, afin qu'il purifie cette zone. Ceci fait, il décida d'observer le cimetière pour voir si quelques choses aller se passer.

    Hugues était plonger dans une prière à Helm, lorsqu'il entendit soudainement du bruit. Se déplaçant avec discrétion, il s'approcha de la source du bruit et aperçut des ombres en train de creuser la fosse commune et y jeter quelque chose. L'aura qui émanait de ces ombres étaient profondément négative et assaillait le Paladin au plus profond de son âme. Ce combat intérieur fit perdre sa vigilance au Paladin pendant une fraction de seconde, mais ce fut assez pour que les ombres le repèrent. Celle-ci voyant le Paladin se relevèrent et le dévisagèrent.


    "Ton heure n'est pas venue homme, mais sache que l'heure du maître approche."
    Sur ces mots, les deux ombres disparurent de la vision du Paladin.

    "Voilà qui est de plus en plus étrange se dit Hugues. Il faut que je prévienne Folken le plus vite possible."


  9. #9
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Cela faisait maintenant plusieurs heures que le Paladin attendait Folken, parti voir les gardiens des arcanes. Il en avait profité pour jeter un coup d'oeil à la masse sombre qui avait été jetée dans la fosse commune.

    Le corps n'était pas encore décomposé et Hugues pût observer que celui-ci ne portait aucune blessure. Cependant, le Paladin resentit la même sensation de mal être au fond de lui. En observant plus attentivement le corps, Hugues s'aperçut que ce n'éatt pas celui d'un mendiant. Le corps était celui d'une personne bien portante, âgée à vue d'oeil de 30-35 ans.
    L'ennemi était donc passé à la vitesse supérieure, il fallait donc se dépêcher d'agir.


    Ne voyant toujours pas le Chef de la Garde Manostienne, il laissa un mot à l'un des gardes qu'il avait pris soin de poster devant le cimetière.

    "Soldat, vous direz à Messire Folken de me rejoindre au Loyal Paladin."

    Sur ces mots, le Paladin se dirigea vers la taverne.

  10. #10
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Folken et Hugues avaient, d'un commun accord, décidaient de mettre en place de nouvelles rondes de garde dans Manost.
    Hugues retourna au Cœur Radieux pour se préparer à sa garde. Soudain un novice l'accosta.


    "Bonsoir, Messire Hugues. Je suis le novice Aldwin."
    "Bonsoir novice. Que puis-je pour toi ?"
    Le novice regarda le Paladin et retenant sa respiration pour ne pas montrait son émoi, il dit :
    "Puis-je vous accompagner dans votre ronde ce soir. Cela me permettra de voir sous un autre jour la fonction de Paladin. Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai fait que transmettre des plis. Je me sens prêt."
    "Tu veux vraiment venir. Et bien soit. Equipe toi et nous partons."

    Accompagné du novice Aldwin, Hugues parcourait les ruelles quasi désertes de Manost. Etrangement, il ne pleuvait plus depuis quelques heures, mais le temps restait très lourd et difficilement respirable.
    Tous les sens du Paladin étaient ouverts vers l'avant afin de repérer toute trace de corruption. A ses côtés Aldwin tenait fermement sa hallebarde contre lui. Il se décida à poser la question qui lui brûler le bout des lèvres.

    "Messire Hugues, comment êtes vous devenu Paladin."
    Le Paladin regarde le novice et eut un petit sourire.
    "Comment je suis devenu Paladin. C'est une longue histoire. Je …"

    Le Paladin s'était figé à l'entrée de la ruelle. Il ressentait la même aura de maléfice. Soudain une ombre apparue devant eux.
    "Tiens deux boîtes de conserve !!"
    Le Paladin regarda l'ombre. Il avait fallu qu'il tombe sur celle qui avait un humour à se faire fissurer les murs de la forteresse du Cœur Radieux. A ces côtés flotter un méphite gazeux.

    "Le Maître m'a dit de ne pas toucher au Paladin et notamment à vous Sire Hugues. Il a dit qu'il voulait s'occuper de l'imposteur qui est à la tête du Cœur Radieux, ainsi que de tous les dirigeants de Manost. Cependant, moi j'en ai marre de m'occuper des mendiants. Si je lui ramène vos âmes, il m'accordera plus d'importance."

    Sur ces mots l'ombre et le méphite attaquèrent le Paladin et son novice.

    "Aldwin reste derrière moi et ne bouge pas." Le novice obtempéra sur-le-champ.

    Le méphite se jeta sur Hugues. D'un revers de son épée, il lui assena un coup qui l'envoya voler contre un tonneau. Le méphite avait son compte.
    Le Paladin poursuivit son mouvement et se jeta sur l'ombre. Au moment où il allait la frapper, celle-ci disparu pour réapparaître dans le dos d'Aldwin.


    "Aldwin, attention !!!!!"

    Le novice ne put esquisser le moindre mouvement. L'ombre leva sa main dans laquelle il tenait une pierre. Celle-ci brilla soudainement quand elle commença à aspirer l'âme du pauvre Paladin novice. Celui-ci regardait Messire Hugues avec des yeux remplis d'effroi. Bientôt toute vie quitta son corps et celui-ci s'écrasa par terre dans un fracas métallique.
    Le Paladin fixa son novice à terre et relevant sa tête aperçut l'ombre qui esquissait un sourire narquois.


    "Je vais de tuer créature maléfique."
    "Tu peux toujours essayer."

    Le Paladin empoigna Dernier Repos et se rua vers son adversaire avec toute la rage qu'il avait au corps. La brume parvint à esquiver ces premiers coups jetés dans la précipitation. Mais petit à petit le Paladin se reprenait et il commença à donner des coups placés. L'ombre avait de plus en plus de mal à esquiver le Paladin. Elle tenta de prendre une nouvelle pierre, mais, se faisant, elle baissa sa garde. Le Paladin voyant cela, se fendit et son épée rencontra l'Ombre et la trancha en deux. L'instant d'après; elle gisait au sol avec à ses pieds deux pierres.
    Le Paladin se dirigea vers son novice mais il était trop tard. Cependant il avait récupéré la pierre qui contenait son âme, alors out espoir n'était pas perdu.
    Se rappelant le méphite qu'il avait envoyé voler dans le tonneau, il se dirigea vers celui-ci pour vérifier s'il était mort. Celui-ci respirait toujours, alors Hugues voulut lui donner le coup de grâce. Soudain il se rappela la petite annonce devant le Mano'monstres : Recherche méphite d'urgence.
    Prenant le corps de son novice les deux pierres et le méphite, le Paladin se dirigea vers la Forteresse du Cœur Radieux.



  11. #11
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Arf un peu partout, une femme dans chaque port!
    Messages
    1 339
    *Gothmog accompagné de 2 gardes, déambulaient dans les bas Quartiers de la ville à la recherche d'un rodeur. Ce dernier était important pour faire avancer l'enquête sur les dernières morts survenues à Manost.

    Gothmog était inquiet et songeur. Après tout, il n'y avait aucune preuve que le rodeur assassiné était venu acompagné! Mais son instinct lui disait que Folken avait raison : la gemme transportée par le rodeur étant si importante aux yeux des ombres tueuses, qu'il ne pû venir seul à Manost.

    La petite troupe ratissait toutes les chambres et remises des tavernes, toutes les auberges, les restaurants, les gîtes, les granges et vieilles masures de la ville. Mais sans succès! :snif: Gothmog était dépité, comme trouver un individu qui faisait tout son possible pour se cacher? Où pouvait-il bien se cacher? Gothmog tenta alors de se mettre à la place du figitif. Lorsqu'on est traqué par des ombres n'apparaissant que la nuit et que l'on désire ne pas être apperçu la journée tout en se déplaçant afin de trouver de quoi se nourir, la seule cachette est... les égoûts! Personne n'y descend jamais, même les vagabonds et sans abris s'y évite.

    Gothmog fit alors signe à ses partenaires et ouvrit une porte en fer donnant accès aux égouts des Bas Quartiers. Les gardes étaient effrayés. Gothmog se retourna alors et enflamma 2 torches qu'il donna aux 2 gardes. Le groupe s'enfonça dans l'obscurité des canalisations. On pouvait entendre les cris des rats, le ruissellement de l'eau et le bruit du vent entrant par les bouches d'égouts. gothmog était en tête du groupe, les autres gardes étant trop effrayés par les bruits et la pénombre des lieux pour rester calmes. Après 2 heures de marches et de nombreuses embuches franchies, ils arrivèrent dans une salle ronde, aux murs huileux surrélevée par rapport au ruisseau d'eau boueuse. Au milieu de cette salle on pouvait appercevoir un tas d'os, des restes de viande et de fruits, ainsi qu'un tas de cendres. Il n'y avait plus de doutes, cet endroit était 'habité'.

    Tout d'un coup, on entendit des bruits de pas qui s'éloignaient de la salle. La cadence augmentait nous indiquant qu'un individu était entrain de prendre la fuite. Gothmog et les gardes se mirent alros à courrir en direction des pas. Gothmog qui ouvrait la voie, se prit toutes les toiles d'araignée dans la figure. Dans sa précipitation il ne vit pas une branche d'arbre dans l'eau et s'y prit les pieds! Il chuta lourdement et attérit dans le ruisseau :..: ! Un Balor ça n'aime pas l'eau! Les 2 gardes marchèrent sur leur capitaine et continuèrent leur course à travers les méandres des égoûts. Gothmog se releva et rattrappa ses hommes en quelques minutes. Au bout de 15 minutes de poursuite, la troupe arriva dans une pièce formant un cul de sac. Ils regardèrent autour d'eux, cherchant l'individu à travers les recoins de la salle. Ne voyant rien, les gardes s'étaient retournés et s'apprettaient à faire demi-tour. A ce moment là, Gothmog reçu une pierre sur la tête! gothmog leva les yeux, s'envola et vit un rodeur caché à 3mètres du sol dans une petite 'niche'. Ce dernier venait d'escalader les murs, faisant tomber quelques débris sur le sol.

    Gothmog ordonna alors au rodeur de descendre. Ce dernier s'exécuta. on pû alors appercevoir de la peur sur le visage du rodeur. On entendait ses dents grincer et ses mains devenaient toute moites. Gothmog souria et lui dit*

    "N'aies pas peur, je ne te veux aucun mal. Mon nom est Gothmog, je suis le Capitaine de la Garde Manostienne. Cela fait des heures que je te cherche! racontes moi la raison de a présence ici"

    *Le rodeur, toujours aussi effrayé, ne cessait de regarder autour de lui, l'air affolé. Il balbutia : 'les ombres... elles sont là... elles me cherchent... elle... :..: :snif: '. Il leva les yeux en direction de Gothmog et dit*

    "Qu'es-ce qui me prouve que vous êtes bien celui que vous dites? Donnez moi une preuve que vous n'êtes pas ici pour me tuer"

    *Gothmog regarda alors attentivement l'individu et dit*

    "Si j'avais voulu vous tuer, je peux vous assurer que ce serait déjà fait! Quand à mon identité, vous ne pouvez faire autrement que de me croire. Je vous propose un marché : vous acceptez de venir avec moi voir le Chef de la Garde Manostienne afin de nous raconter avec exactitude les raisons de vôtre venue ici. En échange, je vous protègerai des ombres dont vous semblez avoir si peur."

    *Après quelques hésitations, et entendant des bruits suspects et effrayant, le rodeur accepta de suivre Gothmog et dit*

    "Vite, vite... je sents leur odeur, elles arrivent..."

    *Le groupe se mit alors en marche le plus vite possible en direction de la sortie des égoûts. On pouvait lire la peur sur le visage des gardes et du rodeur. Leur pas se firent de plus en plus rapides, impatients de retrouver l'air libre. Apèrs quelques minutes de course forcée, le groupe ariva devant la porte par laquelle ils étaient entrés. Gothmog l'ouvrit, laissant passer les gardes et le rodeur, puis la referma rapidemment derrière leur passage. Ils se dirigèrent alros vers le fort afin d'y rencontrer Folken.*
    Statut : peu présent sur le forum, mais fais des efforts

  12. #12
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Alors que le Balor et les deux gardes revenaient au fort mission accomplie, Folken coordonnait les missions de ses gardes. Ce qui n'était pas mince affaire. Manost traversait une période troublée. Une affaire de meurtre mobilisait une petite portion de la garde ; plusieurs vols et agressions dans les arcades obligeaient le conseiller à y consacrer une troupe de soldats pour rassurer la population, même si ces agressions tombaient dans l'oubli depuis que la pluie était tombée en abondance et que celles-ci avaient cessé. Il fallait rassurer une population au bord de la peur. Les Manostiens avaient désormais compris que seul un conseiller faisait reigner l'ordre sur Manost depuis la disparition inexpliquée à leurs yeux des trois autres conseillers. Ce qui contribuait à renforcer le climat de terreur naissant dans la cité helmite. Et enfin ces "ombres" discrètes jusque là, commençaient malheureusement à se faire connaître d'une population à qui il n'en fallait pas tant pour évoquer l'idée d'un mécontentement de dieux quelconques.

    Une fois ses ordres donnés et la tête pleine d'inquiétudes, le conseiller fût ravi de constater que son hypothèse sur l'éventualité de l'existence d'un second rôdeur s'était révélée exacte, et que son capitaine Gothmog avait pu lui apporter sain et sauf après une longue journée de recherches. Le rôdeur avait l'air effrayé, Folken regarda son capitaine qui lui fît un signe négatif de la tête


    - Il semble qu'il ait eu affaires à eux, et qu'il en ait réchappé... mais il reste visiblement marqué dit le capitaine

    Folken posa alors un regard rassurant sur le jeune rôdeur et s'adressa alors à lui

    - N'ayez pas peur, je vous promet que désormais il ne peut plus rien vous arriver. Je connais plus ou moins votre clan et sais que vous venz de très loin ... Comme nous avons des raisons de penser que vous avez plus ou moins un rapport avec l'arrivée de cette menace, j'aimerais savoir précisément ce qui vous a pousser à venir ici à Manost.

    Le jeune rôdeur reprit peu à peu confiance en lui. Il hésita un moment à parler, puis baissa la tête. Visiblement perturbé, il avait du mal à retrouver ses idées, son bon sens. Puis après avoir bégayé quelque bribe incompréhensible, il finit par parler

    - Je... je ne veux pas rentrer dans ces pierres maudites ! non !

    - Allons ...Du calme, reprit le conseiller ... il ne vous arrivera rien ici, faites-moi confiance, vous êtes au sein du quartier le plus sécurisé que vous puissiez trouver à des lieues à la ronde. Dites-moi ce qui vous a amené ici et pourquoi ces créatures s'en sont prises à vous.

    - Les pierres...elles sont venues reprendre les pierres de la mort ! Lui ....;il n'est pas mort ! Grandig pensait l'avoir tué ..mais .... il ne peut pas mourrir ! non !

    Folken commençait à désespéré de ne jamais pouvoir sortir quelque chose d'utile de cette conversation, mais il choisit de poursuivre

    - Grandig... qui est-ce ?

    - notre chef.... nous .... nous voulions vous apporter la pierre dans laquelle il avait enfermé le ....ce ....démon ...

    - j'ai du mal à vous suivre... quel démon ?

    Le rodeur hésita longuement ...comme s'il ne voulait pas parler

    - non...nonnn...il va encore me ..... venir me voir ..et...

    -Calmez-vous de qui parlez-vous ?

    -De.....de sire Meboth ...il est très puissant

    A ce nom Folken ne pu masquer sa surprise, alors que les deux gardes qui tentaient de feindre l'impassibilité, ne purent réprimer un frisson. Après un moment de silence marqué par la stupeur, le jeune rôdeur releva la tête, pour dévisager pour la première fois son interlocuteur, qui gardant son calme face à la nouvelle annoncée, reprit l'interrogatoire :

    - Sire Meboth ? le paladin vampire ? quels sont ses dessins ?

    Ayant repris confiance, le rodeur répondait désormais avec moins d'appréhension, presque sans bégayer

    - Vous ...vous le connaissez ?

    - Disons qu'il est déjà venu par chez nous...il est reparti... malheureusement sur ses deux pieds. S'il vous plait j'ai besoin de savoir ce qu'il se trame.... Que savez-vous sur ces pierres . que savez-vous des plans de Meboth ? pourquoi a-t-on chercher à le libérer?

    - je ne sais pas... je ...

    Et le jeune rôdeur sombra alors dans un sommeil profond soudain. Un clerc arriva sur les lieux rapidement et rassura le conseiller et son capitaine sur l'état de santé du jeune rodeur.

    - Il va bien, dit le clerc, simplement un malaise dû à une trop grande tension, on sent qu'il a été malmené par un mal..il lui faudra se reposer. Nous allons veiller à l'aider, je lui ai lancé un sort d'apaisement. D'ici peu nous verrons quelles potions lui administrer, vous pourrez le réinterroger d'ici deux jours.

    Sur ces mots, Folken ordonna que deux mages et douze hommes soient affectés à la sécurité de son invité, et se retourna vers Gothmog

    - Alors on a un paladin vampire en liberté à Manost qui dispose d'alliés dont la puissance ne semble pas négligeable... Le passage à la vitesse supérieure observé par Hugues coïncide avec sa libération lorsque ces ombres ont réupéré la gemme... On sait que cette pierre peut contenir des âmes, et il est fort probable qu'on peut les en ressortir mais je sais pas vraiment sous quelle forme... bon il faudrait vraiment songer à trouver d'où viennent ses ombres.... voilà on est bien avancé maintenant... à qui va-t-il s'en prendre maintenant ? Il va falloir traquer ces bébêttes, les attirer dans un piège, je ne sais pas... faudra réfléchir à ça ... Quelqu'un a vu Sire Hugues ?

    N'ayant pas de réponses positives, Folken décida d'aller patrouiller en ville à la recherche d'indices
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  13. #13
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Une ombre se glissa furtivement de la forteresse du Cœur Radieux. Melioch Margul se dirigeait prestement vers les faubourgs de Manost.
    L'assemblée des Paladins avait débouché à la mobilisation des Paladins et novices, non affectés, de Manost afin de se lancer à la chasse d'un être maléfique du nom de Sire Meboth.
    Melioch traversa les nombreuses rues rendues boueuses par les pluies incessantes en faisant de nombreux détours afin d'être sûr de ne pas être suivit et arriva devant une maison anodine.
    Regardant autour de lui afin de voir si un quidam l'observait, Melioch entrouvrit la porte et se glissa furtivement dans la maison. Melioch reprenait son souffle quand il entendit une voix dans sa tête lui ordonnant de descendre.


    Melioch atteignit les dernières marches de l'escalier qui menait à la cave. Celle-ci était baignée par la lumière de centaines de bougies qui aveugla le Paladin. Devant lui, un homme était en train d'aligner de nombreuses petites pierres tout en marmonnant de nombreuses incantations qui ressemblaient plus à des paroles de vieux gâteux aux oreilles de Melioch qu'à des incantations magiques.
    Melioch Margul s'agenouilla devant la forme humaine. Depuis tous ces années passées au service de son maître, il savait que l'heure de la vengeance allait enfin sonner. Son maître allait pouvoir reprendre Manost et détruire leur ennemi juré : le Coeur Radieux. Ces maudits Paladins avaient conduits à la déchéance de son maître il y a deça plusieurs centaines d'années. C'est pour cela que son maître lui avait ordonné de se faire engager dans l'Ordre de Helm, afin de pouvoir le renseigner sur ces moindres faits et gestes. Grâce à lui, son maître avait pu tendre une embuscade au Paladin Hugues de Breizh afin de l'éliminer, cependant ce fut un semi-échec. Un Paladin était mort, mais c'était le novice de Hugues de Breizh. Cet échec avait insité le Paladin à agir plus vite que prévu.


    "Je suis à tes ordres Sire Meboth."

    Sire Meboth se retourna et regarda le jeune Paladin.

    "Alors mon jeune disciple, quelles nouvelles m'apportes-tu ?
    _ Le Paladin Hugues de Breizh n'a pas attendu le retour du Haut Prélat pour agir comme vous l'aviez espéré. Il a ordonné la mobilisation des Paladins non affectés. De plus, pour couronner le tout, il n'est pas seul. Il est accompagné par le Capitaine de la Garde, Gothmog."
    _ Le Balor est aussi de la partie. Voilà qui est fâcheux pour mes plans. Les Paladins ont réagi plus tôt que je l'avais prévu, c'est très ennuyeux."

    Sire Meboth retournait et retournait une pierre qu'il tenait dans sa main. Les nouvelles, que lui apportaient son apprenti, étaient mauvaises et allaient l'obliger à modifier ses plans. Et il détestait modifier ses plans. Il l'avait déjà fait des années auparavant, et il s'était retrouvé enfermé dans une de ces pierres.

    "Bon, tu vas continuer à infiltrer le Cœur Radieux. Ta présence dans leur compagnie me permettra de savoir où vous vous trouvez et me permettra de m'enfuir."

    Sire Meboth se détourna de son apprenti. Il fallait qu'il prépare son départ.
    Melioch Margul rentra au Cœur Radieux juste avant que les soldats de garde ne ferme les portes. Demain, il fallait qu'il protège son maître afin que celui-ci puisse se venger de cette maudite ville.

  14. #14
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Arf un peu partout, une femme dans chaque port!
    Messages
    1 339
    Après avoir discuté avec Folken et Hugues sur la suite des événements à donner à cette affaire, Gothmog se rendit dans la salle d'appel du fort et demanda à ce que l'on sonne l'appel aux armes. Quelques minutes plus tard, tous les gardes présents au fort se retrouvèrent alignés en rangs serrés sur la place centrale du fort. Gothmog monta alors sur une chaise, prit une porte voix et dit :

    « J'ai besoin de 10 volontaires pour faire la chasse à un paladin noir et à ses disciples les ombres tueuses et voleuses d'âme. Je vous le dis tout de suite, j'ai besoin de guerriers aguerris, n'ayant pas peur de l'inconnu et prêts à sacrifier leur vie s'il le faut. Cette mission se déroulera dans le cimetière de Manost et autant vous le dire tout de suite, je ne m'attends pas à ce que l'on en réchappe tous. C'est pourquoi je demande des volontaires pour cette mission car je dois être certains que vous ne détallerez pas comme des lapins au moment de combattre! »

    Gothmog regarda alors attentivement les réactions et visages des gardes helmites, scrutant le moindre geste. Après quelques secondes, un premier garde fit un pas en avant disant à voix haute qu’il était volontaire pour cette mission. Un de ces amis avait été la victime de ces ombres et il était bien décidé à retrouver le paladin noir et le tuer. Lorsqu’il dit ces paroles et ces explications, 20 autres gardes s’avancèrent et comme d’un seul homme, ils dirent :

    « Je suis volontaire »

    Gothmog retrouva le sourire et se tourna vers Folken

    « On peut être fiers de nos gardes, nous avons fais un excellent recrutement ! »

    Sur ces mots Gothmog descendit de son estrade et s’avança vers ses hommes. Les connaissant parfaitement, il n’eut aucun mal à choisir les 10 meilleurs des volontaires. Puis la troupe se mit en rang et se dirigea vers la sortie. La grande porte s’entre ouvrit et la colonne marcha d’un pas cadencé en direction du cimetière.

    Après quelques minutes de marche, Gothmog entendit une voie au loin l’appeler. Il ordonna à la compagnie de s’arrêter et regarda la forme se rapprocher de lui. Il reconnu rapidement son ami 7g2. Celui-ci s’approcha de lui et dit :

    « J’aimerais me joindre à vous si vous me le permettez mon Capitaine, je suis prêts à tout endurer pour sauver Manost. Faites un signe et j’obéirai. »

    Gothmog esquissa un léger sourire et tapota l’épaule de 7g2 puis lui dit :

    « Soit, qu’il en soit ainsi »

    La troupe se remit en marche et après 30 minutes de marche à travers les ruelles étroites et sombres de Manost, ils arrivèrent devant le portail du cimetière. Une troupe de 10 paladin avec à leur tête Hugues les attendait depuis quelques minutes déjà. Gothmog s’approcha alors de Hugues et dit :

    « Je vois que tu as bien reçu mon message, nous allons pouvoir maintenant ratisser ce lieu en espérant y trouver le traître et ses acolytes.

    Gothmog se tourna alors vers ses hommes et dis :

    « Que ceux qui veulent partir le fassent maintenant, il est encore temps pour renoncer, mais qu’ils se décident tout de suite ! »

    Aucun des paladins et des gardes ne broncha. Ils avaient l’air déterminés. Gothmog leur fit alors signe d’allumer leur torche et les 2 groupes fusionnèrent pour ne former qu’une seule troupe. Gothmog ouvrit le portail, suivi de Hugues, et ils amorcèrent leur visite des lieux..

    Le soleil était à l’horizon, les rayons qui transperçaient les nuages donnaient une couleur rougeoyante et orangeâtre aux nuages. Les cris des oiseaux diurnes s’étaient éteints, remplacés tout doucement par celui des hiboux, chouettes et autres animaux nocturnes. Les armures cliquetaient et brillaient à la lueur des torches. Personne ne disait mot. Chacun regardait l’autre et les alentours, les sens en éveil à la recherche du moindre bruit suspect.

    Au bout d’une heure de recherche, la totalité du cimetière avait été passé au ‘peigne fin’. Ils n’avaient rien trouvé ! Rien que des tombes fraîches ou anciennes, des statues recouvertes de lichens, des croix en bois entrain de se décomposer, des pierres tombales casées ou vieillies par le temps. Bref, pas la moindre trace des ombres tueuses ou du paladin noir…

    C’est alors que 7g2 entendit un bruit émanant d’un caveau. Gothmog, Hugues et 7g2 se dirigèrent alors vers ce dernier et ouvrirent la porte. A leur grande stupéfaction, ils découvrirent un escalier descendant vers un lieu inconnu. Gothmog appela immédiatement ses gardes, Hugues fit de même avec ses paladins, et le groupe se mit à descendre les marches de l’escalier une par une. Gothmog marchait en tête suivi de Hugues et 7g2.

    Ils arrivèrent bientôt dans une immense salle surmontée d’une coupole. On pouvait apercevoir des cercueils disposés sur 2 rangées le long de 3 des 4 côtés de la salle. Une porte en fer n’ayant aucune poignée se trouvait en face de la troupe. Gothmog s’avança et inspecta cette dernière. Malheureusement, il n’y avait gonds ni poignée (arf, je l’ai déjà dis ça ). Il ordonna alors à la troupe de fouiller la pièce afin de trouver une clenche, un mécanismes quelconque pour ouvrir cette porte. Après quelques minutes de recherches, la salle était sans dessus dessous ! Malheureusement, personne n’avait trouvé quoi que ce soit pour ouvrir cette porte qui paraissait incassable !

    Au moment où les protagonistes allaient rebrousser chemin, la porte d’entrée du caveau se referma et la compagnie fût emprisonnée dans la salle ! Gothmog, Hugues et 7g2 n’eurent pas le temps de réfléchir 30 secondes que les cercueils s’ouvrirent et des ombres en sortirent et se précipitèrent sur les hommes de la compagnie ! Le fond des cercueils était double et donnaient sur une pièce voisine ! Les paladins et gardes Helmites n’avaient pas sorti les corps des cercueils, leur religion leur interdisant de profaner un lieu sacré. Bien évidemment, les adversaires le savaient et en avait profité pour tendre ce piège.

    Le combat s’annonçait rude. Les gardes et les paladins se battaient tels des héros ! La peur glissait sur eux, ils étaient déterminés, concentrés, agiles, esquivant les coups et contre attaquant. Hugues avait eu le temps de lancer le sort de bénédiction ce qui augmentait le courage et l’entrain des paladins et gardes. 7g2 se battait comme un lion : tranchant les têtes des ombres, hurlant comme un fou, sautant, virevoltant, esquivant et contre attaquant à la vitesse de l’éclair. Gothmog lui utilisait ses dons de pyrotechnie pour enflammer les ombres dès leur sortie des cercueils. Ces dernières se désintégraient instantanément tel les vampires.

    La porte en fer s’ouvrit alors et une ombre apparu devant la mêlée. Les torches n’éclairaient que le bas du corps. On pouvait distinguer les bottes en cuir épais, un fourreau d’épée, certainement celui d’un katana, et une cape rouge braise en velours. L’homme fit un pas en avant et son visage s’éclaira sous la lumière d’une torche murale. Hugues comprit rapidement que c’était Meboth le paladin déchu. A sa vue, Gothmog, 7g2 et Hugues se précipitèrent sur lui avec la ferme intention de le liquider. Mais la porte se referma devant eux, laissant les 3 compères pantois !

    « Il nous nargue ! Je vais le retrouver, fois d’Helmite ! Je vais lui faire passer l’envie de nous narguer ! »

    Mais le combat n’était pas terminé pour autant. Les Helmites se battaient toujours contre ces ombres. Elles étaient noires, leurs yeux n’en rouges ressortaient que plus intensément et leurs cris stridents avaient finis par faire peur aux gardes. Gothmog sentait que l’issue du combat changeait de sens. Beaucoup de gardes périssaient sous le nombre, les paladins ne parvenaient pas à repousser ces morts-vivants, submergés par leur quantité. Gothmog demanda alors à Hugues de lancer un sort de protection contre le feu à ses hommes ainsi qu’aux gardes puis il lança une énorme boule de feu qui désintégra toutes les ombres, aussi bien les valides que les blessées ou mortes. 7g2 regarda attentivement autour de lui, scrutant les cercueil et s’attendant à ce que d’autres ombres en surgissent, mais après quelques minutes d’interminable attente, le combat semblait terminé.

    Gothmog ordonna alors à ce que l’on ramène les morts et qu’on aide les blessés à ressortir du caveau. La porte d’entrée du caveau s’étant ouverte après la disparition du paladin noir, ils n’eurent aucune difficulté à sortir et atteindre les grilles d’entrée du cimetière. Gothmog attrapa le bras de Hugues et dit :

    « Il est tout de même étrange que l’on se soit fait emprisonner de cette façon. De plus, pourquoi est-il venu nous voir en plein combat et est-il parti aussi vite ? Je pense qu’il savait que nous étions dans ce caveau, mais par quel moyen a-t-il bien pu le savoir ? Y aurai-il un traître parmi nous ? »

    La troupe se mit en marche en direction du fort pour les gardes et du Cœur Radieux pour les paladins, chacun emportant avec lui ses blessés afin de les soigner dans leurs hôpitaux respectifs. Tout en marchant, 7g2, Gothmog et Hugues discutaient sur les derniers événements passés et cherchaient une explication. Se pourrait-il qu’un traître soit parmi nous, communiquant par télépathie avec Meboth ? Si tel est le cas, nous devons le trouver !

    Gothmog réfléchit alors et repassa les images du combat dans sa tête. Il avait remarqué qu’un des paladins semblait faire semblant de combattre. Son attitude pendant le combat était étrange. Il n’a blessé ni tué aucune ombre, de même, aucune d’entre elle ne l’a touché. Contrairement aux autres gardes et paladins, seule une ombre s’est battue contre lui alors que 2, 3 voir 4 se battaient simultanément avec un garde ou un paladin. Tout ceci est bien étrange, mais ce n’est pas une preuve de sa culpabilité. Il va falloir mener une enquête plus approfondie sur ce paladin prénommé Melioch Margul.
    Statut : peu présent sur le forum, mais fais des efforts

  15. #15
    7g2 Invités
    7g2 se mit au niveau du balor :
    "alors tu as des blessures à soigner?" Devant la réponde négative du capitaine de la garde, 7g2 dut se parraitre insistant ... Une fois le balor plus proche, le garde lui chuchota à l'oreille :
    " Tu as remarqué le petit paladin? L'un des rare à ne pas avoir encaissé la moindre blessure. Je n'aime pas accuser des gens que je ne connais pas et c'est peut être qu'il a eu beaucoup de chance, mais il me parait douteux. " Gothmog avoua qu'il avait des doutes sur le même paladin. "Je pense pouvoir m'informer un petit peu sur lui, mais cela sera difficile puisqu'il appartient à l'ordre du coeur radieux et qu'il est donc difficile à approcher. Il faudrait demander à des gens dignes de confiance. Mais j'ai du mal à faire confiance à quelqu'un quand l'existance d'un ou plusieurs traitre est obligé.
    J'ai pensé a quelquechose lors de la remontée. Le meboth que l'on a vu... C'est bien cela son nom? Je crains qu'on ne l'ai pas vu... Enfin j'ai des doutes sur la présence du vrai meboth sur un champ de bataille. Ce n'était peut être qu'une illusion ou un déguisement pour nous faire croire à la présence de méboth en ce lieu... Encore une fois ce ne sont que des hypothèse. Je n'ai aucune preuve ni certitude mais je me méfie grandement... *élevant la voix à un ton normal* si on allait prendre des nouvelles devant une chope? De plus je ne dois pas tarder à rentrer. Il va falloir que je m'occupe d'isania qui n'a pas encore tout ses repaires. :happy: "

  16. #16
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Le Paladin écoutait attentivement les explications de 7g2. Lui aussi avait remarqué que Melioch Margul n'avait que peu souffert pendant la bataille. Hugues avait aussi resentit la même aura maléfique qu'au Coeur Radieux le jour de la réunion.

    "7g2, je te charge de t'occuper du problème Melioch Margul. Fait le suivre, trouve son repaire et tiens nous au courant. Je vais faire donner des ordres pour que tu puisses entrer dans la forteresse du Coeur Radieux à titre exceptionnel."

    Le Paladin prit une feuille et griffonna quelques lignes dessus.

    "Tiens, voici un laissez-passez. Sache qu'il n'est valable que le temps de ta mission.
    _ En ce qui concerne Sire Meboth, je peux vous affirmer que c'était bien lui. Il n'y a aucun doute la dessus. Quand il est apparu à la porte son aura m'a déchirée la tête tellement elle est maléfique."

    "Bon, je vais de ce pas au Loyal Paladin, afin de faire mon rapport à Sire Folken."

  17. #17
    7g2 Invités
    Très bien... Avant de partir je voudrais avoir un plan ou quelque chose de similaire ainsi que la certitude que le traitre ne puisse pas s'enfuir. Il rique de se douter de quelque chose s'il me voit au Coeur Radieux.

  18. #18
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Sire Meboth s'affairait dans sa cache. Ses ennemis n'allaient pas tarder à arriver et il voulait être sûr que tout serait prêt lors de leur arrivée.
    Les Paladins l'avaient pris de court mais ce n'était pas un problème, il avait tout prévu dans cette éventualité, sauf l'intervention du Balor. C'était un contretemps fâcheux, mais il espérait secrètement que ses ombres parviendraient à les retenir assez longtemps pour pouvoir s'échapper.


    "J'ai une vengeance à achever, ce n'est pas le moment de douter."

    Sire Meboth passa devant un miroir et aperçut son reflet dans celui-ci. Il se figea devant l'apparence hideuse de sa face en décomposition et se rappela son ancien faciès, sa gloire passée. C'était, il n'y a pas si longtemps.

    - Sire Meboth était arrivé à Manost dans le but de l'ordre des paladins du Cœur Radieux de Manost. Ses faits d'armes étaient renommés et il méritait ce poste.
    Une sentinelle avait annoncé la présence de Vampires dans une des cryptes du cimetière. Sire Meboth était parti comme d'habitude se charger de ses suppôts des neufs enfers. Il espérait que cette mission lui permettrait de montrer sa foi en Helm auprès du Conseil, et que celui-ci accepterait de le nommer à la tête de l'ordre. Malheureusement, la mission ne s'était pas passée comme prévue et tout ce dont il se souvenait, c'était d'une lueur blanche.
    Quand Sire Meboth se réveilla, il se trouvait dans une crypte des plus froides. Une horrible douleur lui cinglait le visage. Meboth passa sa main sur sa blessure et s'aperçut qu'il lui manquait une partie du visage. Pris de panique, le Paladin suffoqua : que se passait-il ? Où était-il ?
    Des jours et des jours passèrent, cependant ni la faim, ni la soif ne se faisait sentir. Sire Meboth sentit une transformation en lui.
    Un jour, il ne serait dire si c'était le jour ou la nuit, une forme franchit la porte de sa prison.

    "Bien le bonjour à toi Sire Meboth, je suis le Maître-Vampire, Arrachen."

    A ces mots, le sang du Paladin ne fit qu'un bond. Il voulut se jeter sur le Vampire, mais ses membres ne répondaient pas. Quelque chose à l'intérieur de lui l'obligeait à ne pas bouger.

    "Reste calme et tu vivras. Grâce à moi, tu es encore de ce monde.
    _ Mais que m'avez-vous fait, que suis-je devenu ?
    _ Je ne t'ai rien fait. Je vais te faire une faveur, je vais te raconter ce qui t'es arrivé. La cause de ton tourment, c'est le Paladin Wookie al Kashyyk. Il était jaloux de toi, il voulait ta place. Alors il a inventé cette histoire de Vampire dans le cimetière et t'a fait assassiner. Maintenant, c'est lui qui dirige le Cœur Radieux et toi, tu es désormais Mon Serviteur. Si tu m'aides, je te promets qu'ensemble nous éliminerons les Paladins et tu récupéreras ton poste.
    Me jures-tu fidélité Meboth ?
    Le Paladin se tourna vers le Vampire.
    "Je te jure fidélité Arrachen. Je serais ton Paladin Noir."-

    Des voix sortirent le Paladin déchu de ses rêves. Les forces manostiennes étaient tombées dans son embuscade. Il était temps de partir.

    Sire Meboth sortit de son sanctuaire et passa devant le combat. Il s'arrêta un instant pour observer le combat puis poursuivit sa route.

    Sa vengeance prenait forme.

  19. #19
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Un Paladin novice arriva à toutes enjambées. Il venait de traverser tout Manost à la recherche de 7g2. Enfin il l'aperçut en discution avec un mendiant.
    Sûrement en train de récupérer des informations pensa le novice.
    Quand 7g2 en eu fini avec son informateur, le novice avança.


    "Messire 7g2, messire 7g2."

    Le garde se retourna et aperçut un Paladin lui courir après. Instinctivement il mit sa main sur la garde de son épée. Le Paladin aperçut le mouvement et hurla :

    "Non, je suis envoyé par Messire Hugues de Breizh."

    Le garde retira la main de son épée et attendit que le Paladin récupère son souffle. A sa stature, 7g2 s'aperçut que ce n'était qu'u novice.

    "Parle novice, je t'écoute. Que me veut Messire Hugues.

    _ Messire Hugues voulait vous donner toutes les garanties pour la réussite de votre mission. Vous pourrez pénétrer sans entrave dans la forteresse, Messire Hugues fait de vous son conseiller sur cette affaire. Ainsi, votre présence au Coeur Radieux sera naturelle.

    _ D'accord. Et en ce qui concerne le plan des lieux.

    _ Cela est secret, mais Messire Hugues m'a prié de me mettre à votre service. Ainsi, je vous servirai de guide.

    _ Très bien, c'est parfait. Quel est ton nom jeune novice ?

    _ Je m'appelle Keldan.

    _ Très bien Keldan, alors en route pour le Coeur Radieux."

  20. #20
    7g2 Invités
    Enfin evenu de sa mission dans la forteresse du coeur radieux, 7g2 put enfin faire un tour dans la maison d'un certain Razael Merkath. Ce nécromencien habitait près du cimetierre de Manost. Polbora l'accompagna jusqu'à la porte de la demeure du puissant mage. Polbora raconta : "J'ai fais quelques petits tours dans le quartier ces derniers jour et il s'avère que Razael Merkath part tous les jours à la même heure. Si on y va maintenant, on devrait avoir à peu près une heure. " 7g2 acquiessa et se mit en tête de crocheter la serrure mais, à peine ses outils en main que polbora lança un sort de débloquage. La porte s'ouvra dans un grincement dévoilant un couloir sombre et étroit....

  21. #21
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Margul simula un mal de ventre pour quitter rapidement le réfectoire. Il fallait qu'il se débarrasse du corps de ce stupide garde qui avait osé se mettre sur son chemin. Il monta quatre à quatre les marches qui menaient à sa cellule. Arrivé en haut de l'escalier, il ne vit trace de son agresseur. Se penchant sur les lieux du combat, il ne vit aucune trace de sang. Son adversaire l'avait berné comme un débutant. Un furieux doute s'insinua dans l'esprit du traître. Il courut vers sa chambre et retourna son lit pour accéder aux lattes. La lettre avait disparu, le Maître n'allait pas être de bonne humeur.

    Margul approcha de la porte de la forteresse. Il fallait qu'il donne une raison pour pouvoir sortir de l'enceinte du Cœur Radieux. Soudain, une idée germa dans son cerveau. Il venait de trouver la solution.

    "Halte novice. Où vas-tu ? Ne sais-tu pas qu'il est interdit de sortir à cette heure ?

    _ Je suis en mission spéciale pour le Paladin Hugues de Breizh. Laisse moi passer.

    _ Je n'ai aucun ordre de mission te concernant. Ne bouge pas, je vais voir le Chef de garde."

    Quand le garde revint vers la porte, Margul était depuis longtemps parti.

    Meboth avait installé sa nouvelle cachette à l'extérieur de Manost. Il fallut trois heures à Margul pour rejoindre son maître. Pendant le voyage, il imagina toute sorte de scénario pour annoncer à son Maître la perte de sa lettre et la découverte de son identité.
    Finalement, il arriva au repaire de son Maître sans savoir quoi lui dire. Il pénétra dans celui-ci et fût assailli par la lumière débordante des dizaines de bougies allumées par son Maître. Sire Meboth avait pu sauver ses principaux traités de magie et il s'était attelé à récupérer le retard qu'avait engendré l'assaut des Paladins et de la Garde Manostienne.
    Meboth se retourna à l'entrée de son disciple.


    "Alors vermisseau, quelles sont mes nouvelles ?"

    Margul était terrifié. Aucun son ne sortait de sa bouche.

    "Parle, ou je vais te faire regretter ta venue !!!!

    _ Il y a eu un problème Maître. Mon identité a été découverte et on a fouillé ma chambre.

    _ Non, ne me dis pas qu'ils ont trouvé la lettre !!!

    _ Si Maître, je suis désolé, je …"

    Margul ne put terminer sa phrase. Une main gantée le saisit à la gorge et l'envoya voler à l'autre bout de la pièce. Margul percuta le mur de plein fouet, de labile lui monta à la bouche sous la violence du choc.

    "Tu m'as déçu Margul. Mais comme tu as été un bon disciple, je vais exaucer ton vœu de vie éternelle. Approche."

    L'ancien Paladin novice s'approcha de son Maître et sentit une fulgurante douleur au bas ventre. Il regarda son ventre et aperçut qu'il venait de s'empaler son l'épée de son Maître. Il s'ombra dans l'inconscience, et la mort le rattrappa.

    A son réveil, le premier réflexe de Margul fut de regarder son bas ventre. De sa blessure ne subsistait qu'un mince trait. Sire Meboth apparu au pas de la porte.

    "Merci Maître de …

    _ Silence. Lèves toi !"

    Sitôt demandé, sitôt fait. Il en fut de même pour les ordres suivants.

    "Bien, je pense qu'ainsi tu obéiras mieux aux ordres. Avance……. Zombie. Toute trace d'intelligence avait disparu de son être.

  22. #22
    Polbora Invités
    "Attends un peu, quelqu'un va venir" dit Pol dans un murmure.

    Quelques minutes plus tard, une ombre se rapprocha, 7g2 était sur ses gardes, mais Pol semblait sure d'elle, et fit un signe.
    L'inconnu se révéla être Eldanor.


    "Bien, puisque tu es venue, nous allons commencer. Tu ne connais peut-être pas encore 7g2." puis s'adressant au bretteur " c'est Eldanor, qui va passer avec cette mission le test pour les espions."

    "Je t'ai résumé la mission à notre entrevue, nous pouvons donc y aller" dit-elle avant de s'engoufrer dans le couloir ...

  23. #23
    7g2 Invités
    "Bon ok en m'engoufrant un peu plus profondément, j'ai repéré un golem de chair. On va être obligé de passer devant. " dit 7g2 qui revenait du fond du couloir. "Ces sales bêtes n'ont pas l'habitude d'être gentille avec les intrus alors on le charcutte immédiatement ou on rique de le payer cher!"

    Les trois espions avancèrent silencieusement dans le couloir. Le golem était devant la porte de la salle suivante qui devait être un salon. A la vue de cet être, Eldanor lança un cri. La golem leva la tête et se dirigea vers la porte. 7g2 lança un regard noir à l'apprentit et grimpa au mur pour tenir en équilibre entre les deux côtés du couloir. Le golem avança doucement et passa le pas de la porte. 7g2 sortit à ce moment son épée. Polbora qui s'était téléporté lança un sort depuis le salon. Le golem se retourna énervé et 7g2 lui tomba dessus depuis ses haueurs. Dix secondes plus tard, les différents morceaux de cadavre utilisé à la construction du cadavre était séparé avec soin et les espions continuèrent leurs chemins dans la demeure du puissant nécromencien.

  24. #24
    Polbora Invités
    (Arf... spider 7g2, tu en fait pas un peu trop ?)

    "Je n'aurai pas du faire de la magie, il doivent être maintenant au courant de notre présence, nous devons être plus prudents :eye: " dit Pol en posant sa cape à terre.

    En avancant, sur le ton de la conversation, Polbora dit à Eldanor:

    "Comme je te l'ai dit, nous sommes parfois contraints de combattre, mais notre principal but est de nous faufiler en silence. Tu sais combattre ?"

    Au moment ou Eldanor allait répondre, Pol stoppa. Le chemin prenait un tournant, et sans voir de créatures, elle avait entendu un bruit au devant, et 7g2 semblait également l'avoir entendu par son attitude alerte.
    Elle se faufila discretement, et pu apercevoir quatre silouhettes. Elle fit un signe à 7g2 et Eldanor.


    "Reste en arrière si tu le désire " dit-elle tout bas à cette dernière
    "Ils sont quatre il me semble" dit-elle.

    Puis elle sortit ses dagues et avança, suivie de ses compagnons.

  25. #25
    7g2 Invités
    n'importe quel bon espion sait faire ça...

    7g2 barra au dernier moment la route à polbora et lui dit à l'oreille :
    "Il nous faut ce foutu nécromencien vivant! Si tu pouvais le paralyser ce serait le plus simple. Une petite sphère d'otyluke me parait idéal. Maintenant il faudrait savoir lequel on immobilise et lesquels on assome... Enfin bon sais tu s'ils nous ont entendus?

  26. #26
    Navi Invités
    Eldanor avait juste eu le temps de se changer pour une tenue moins voyante, Polbora avait garder son arme à la suite de leur entrevue et venait de lui rendre car manifestement elle en aurait besoin. Elle se rappellait qu'elle avait oublier de nourrir le chat qu'elle avait trouvé dans la forêt et qui lui avait sauver la vie.
    Elle repensa à ses compagnons d'auberge et espéra qu'ils crurent au mensonge qu'elle était parti pour les auditions de Viviane

    La fée qui jusque la était enthousiasthe et heureuse d'avoir quitter sa cité féerique pour le monde des humains, commençait à ressentir la peur . Après tout elle ne connaissait que très peu cette femme qui l'avait amenée jusque ici et pour se défendre elle ne possédait que son arc et sa faible magie. Elle se demandait si elle ferait pas mieux d'abandonner maintenant mais fut troublé de ses pensées par les voix de ces supérieurs.


    A quoi cela servirai t'il que je reste en arrière je suis la en test de mes capacités pas de ma timidité :happy: répliqua t'elle à la magicienne.

    Eldanor enleva son arc qui était en bandouillère , prit une flèche de son carquois et la prépara. Elle était prête à agir et attendait les ordres de 7G2.

  27. #27
    Polbora Invités
    Pol sourit à Eldanor en la voyant bander son arc .

    "Oui, ils nous ont entendus" répondit Pol, avant de s'avancer au détour du chemin.
    Sept ou huit squelettes étaient prets au combat, et le nécromancien qu'ils protégaient usait de ses pouvoir pour en former toujours plus.

    Les espions se lancèrent dans le combat.
    7g2 donnait des coups acharnés aux squelettes, tandis que Eldanor tirait vers les créatures, et que Pol lancait un sort sur la salle qui ne touchait que les mort-vivantes.

    Le nécromancien arrivait à créer plus de squelettes que les espions n'en détruisaient, alors Pol se décida à lancer un sort pour immobiliser le mage. Eldanor arrêta d'attaquer pour joindre ses force à Pol.
    Elles ne purent totalement le paralyser, car sa puissance était assez importante, mais il était trop affaibli pour créer à nouveau des créatures.
    Alors, Eldanor continua de lancer le sort, alors que 7g2 et Pol s'occupèrent des squelettes restant.

    Quand il ne resta que le nécromancien, Pol et Eldanor lancèrent de nouveau le sort, et le nécromancien ne put résister plus longtemps.

  28. #28
    7g2 Invités
    "Oups... J'espère qu'il n'est pas paralysé pour trop longtemps... Il va bien falloir le transporter jusqu'au loyal, mais s'il reste paralyser, on ne pourra pas l'interroger."

    7g2 chercha une porte ou n'importe quoi pouvant mener à un laboratoire d'alchimie. Les pierres étaient parfaitements ajustées. Il était impossible que se trouve dans cette piece une quelconque porte dissimulée. Elles étaient même beaucoup trop bien ajustées... Soudain, une idée fusa dans l'esprit de 7g2 :

    "Polbora! Je crois qu'il a caché magiquement une porte. Si tu pouvais faire un de tes sorts..."

    Mais polbora était déjà en train de lancer un sort. Au bout de quelques instants, une porte en bois se révéla aux yeux de tous. Ils entrèrent et trouvèrent ce qu'il cherchaient.

    Le laboratoire était en réalité une minuscule salle composé de tout ce matériel d'alchimiste dont 7g2 ne comprenait pas l'utilité. La quinzaine de magnifique pierre ne pouvait qu'assurer 7g2 du fait qu'ils avaient trouvés le bon mage. Il prit une de ces pierres ainsi que tous les parchemins qui trainaient dans la salle. Il ressortit de la minuscule pièce et demanda à eldanor et à polbora de garder le mage. Il partit prestemment de la salle les papiers en main en direction du loyal paladin.

  29. #29
    Polbora Invités
    "Tiens, Eldanor, tu me dis s'il bouge ou quoi que ce soir d'autre, je reviens dans une minute." dit Pol avant de rentrer dans la salle secrête.

    Elle examina les pierres et en pris queles unes qu'elle savait valoir un bon pris ou de bonne utilité.
    Elle regarda également dans des tiroirs, et ramassa quelques pièces et un parchemin de sort.

    Quand elle revint, ni Eldanor, ni le mage n'avaient bougés.
    Le regard interrogateur de la fée ne posa sur le sac de Pol, et elle lui demanda:

    "Tu as trouvé quelque chose ?"

    Pol sortit les pièces, et les lui donna:
    "Je n'ai rien trouvé, nous sommes d'accord ?"

    Eldanor acquieça.

  30. #30
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Arf un peu partout, une femme dans chaque port!
    Messages
    1 339
    *Cela faisait maintenant quelques jours que Gothmog était revenu de la Tour de la Vigie. Il avait eu le temps de se reposer et soigner ses nombreuses blessures suite aux combats archarnés menés contre les ombres en compagnie de Ravestha et Hugues. Il était content d'être de retour dans sa taverne, dans sa boutique Mano'monstes, et en général dans sa ville bien aimée. Il faut dire que même si l'enquête avançait à petit pas, il se sentait tout de même plus à l'abri et plus en sécurité dans l'enceinte même de la ville que dans les environs.

    Gothmog, avant de partir en reconnaissance avec Banshee, décida de se rendre au fort de Manost afin d'y prendre quelques armes et donner quelques consignes de sécurité aux gardes et Lieutenants. Contrairement à ce qu'il faisait d'habitude, il décida d'empreinter les chemins de rondes, le long des murailles et ramparts de la ville, plutôt que de prendre la voie des airs .

    Gothmog sortit du Loyal Paladin et marcha sur le sentier de ronde. La nuit commençait à tomber, on ne voyait que quelques rayons rougeoyant traverser les nuages sombres et gris du soir. La pluie s'annonçait certainement. Gothmog n'aimait pas trop cela, il faut dire qu'il avait une sainte horreur de l'eau . Gothmog se mit alors à marcher un peu plus rapidemment, tout en regardant attentivement les environs, scrutant le moindre mouvement suspect. Il croisa une patrouille et leur demanda de s'arrêter. Après quelques minutes de discussion, Gothmog était rassuré, les gardes n'ayant pour le moment vu aucune ombre dans les environs.

    Gothmog alluma une torche et marcha tranquillement le long des murs, regardant de temps en temps à travers les créneaux et fenêtres des ramparts. Tout à coup, il entendit un bruit de branche suivi d'un son métallique. Il s'arrêta, regarda autour de lui mais ne vit rien au premier abord. Il se pencha alors par dessus un créneau et vit 3 ombres au pied de la murailles portant sur elles une corde et un crochet. Il se dit qu'il vallait mieux qu'il les laisse escalader la muraille et les attendre bien tranquillement en haut, leur préparant une attaque surprise. Et qui sait, peut-ête parviendrait-il à en capturer une.

    Une des ombres lança la corde et son crochet par dessus le rampart. Le crochet s'arrima à un créneau et la 1ère ombre se mit à grimper. Gothmog se cacha derrière une porte et attendit que la 1ère mette un pied sur le chemin de ronde. Lorsqu'elle arriva, elle se tourna vers ses deux compères et leur fit signe de monter. A ce moment là, Gothmog sortit de sa cachette et brûla l'ombre grâce à ses dons de pyrotechnie. Celle-ci n'ayant pas eu le temps de dire quoi que ce soit ni de réagir à la vue du Balor, les 2 autres ombres continuaient à escalader la muraille. Gothmog retourna alors se cacher et attendit tranquillement qu'elles arrivent.

    Une seconde ombre apparut sur le créneau, suivie de la troisième. Elles se regardèrent quelques secondes, l'air intérrogatif et dubitatif. Elles devaient certainement chercher la première... Gothmog sortit alors de sa cachette et fonça sur les ombres. Les deux sortirent leurs griffes. Gothmog dégaina son épé vorpale à deux mains et trancha la tête d'une ombre. Malheureusement, la dernière parvint à esquiver l'attaque du Balor et conte attaqua en griffant celui-ci à l'avant bras droit. A priori, rien de bien méchant, sauf que ces griffes devaient être recouvertes de poison car Gothmog comença immédiatement à se sentir mal :8: :..: . Il lutta pour ne pas perdre connaissance. Comprendant qu'iil ne parviendrai pas à la faire prisonnière et qu'il risquait d'être plus gravement touché s'il ne réagissait pas tout de suite, Gothmog se téléporta derrière elle et lui enfonça son épée dans le dos, lui transperçant les poumons et le coeur.

    Gothmog, épuisé et grogi par le poison, décida de rentrer d'urgence au Loyal afin de se soigner. Il faut dire qu'il avait heureusement pour lui quelques flacons d'antidote en tout genre au fond de sa remise. Il décida de rentrer le plus vite possible et de boire l'ensemble des potions afin d'être certains d'avaler le bon antidote! Gothmog prit son envol et se dirigea aussi vite que l'éclair vers la taverne.

    Espérons qu'il se remette rapidemment de ce tourment car Banshee devait certainement l'attendre pour la prochaine mission.*
    Statut : peu présent sur le forum, mais fais des efforts

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [R] Mbeke Mï : à l'assaut des vagues de l'atlantique/Abasse Ndione
    Par Althéa dans le forum Le cabinet littéraire et B.D.
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/09/2008, 21h30
  2. [TLR] La quête de la deva de la Tour de Garde
    Par greywolf03 dans le forum Compagnons d'Amn : Les modules dit "PNJ"
    Réponses: 9
    Dernier message: 30/03/2006, 09h53
  3. Déclencher la quête de la tour de garde
    Par totoman33 dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/08/2004, 16h02
  4. Quête n°2 : contre BV
    Par cuchulainn dans le forum Kim
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/05/2004, 16h35
  5. [Quête] L'assaut contre Meboth : Non loin de Manost
    Par Ravestha dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 42
    Dernier message: 17/11/2003, 14h54

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236