Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 42

Discussion: [Quête] Le festival de Cojum: Campement reptilien

  1. #1
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668

    [Quête] Le festival de Cojum: Campement reptilien

    Quête : le Festival de Cojum

    La chaîne montagneuse qui garde jalousement le sud de l’île continentale de Dorrandin est loin d’être un paradis pour touristes en goguette. En effet, ses majestueux pics, pour certains enneigés toute l’année durant, abritent de sombres secrets.

    Sans parler des cavernes menant dans les régions périlleuses d’Ombreterre, il n’est pas rare que des voyageurs isolés subissent l’embuscade de l’une des nombreuses bandes de pillards humains ou monstrueux qui peuplent certaines cavernes retirées.

    L’un de ces campements primitifs abrite des créatures d’un genre inhabituel en montagne : des hommes lézards, Asabis et autres Yuan-tis ayant fuit leur foyer torride des Terres du Basilic. Cette tribu de fanatiques a défié le froid relatif des hauteurs pour poursuivre son éternel quête de sang au service du Dieu des Bêtes, Malar.

    Alors que les tristes membres de ce culte dépeçait leur dernière victime encore vivante : un ours solitaire capturé dans les ravines, un groupe d’hommes lézards pénétrèrent dans le cercle formé par des barricades rudimentaires devant la caverne prncipale. L'un des monstres traînait sans ménagement sur le sol caillouteux un paquet encore gigotant. Le sac de toile contenait un nouveau prisonnier de choix.

    La toile fut déchirée révélant un humanoïde affublé de la peau d’une panthère noire adulte. Encore sonné mais dangereux comme jamais, il se jeta sur son plus proche ravisseur, lui brisant le cou sans effort apparent. Avant qu’il ait pu esquisser le moindre geste supplémentaire, il sentit tous ses muscles se tétaniser, ses membres n’obéissant plus à sa volonté. La dernière chose qu’il perçut avant de recevoir un violent coup sur l'arrière du crâne fut une voix sifflante :

    - Mettez-le dans la cage avec les prisonniers gobelins ! Nous l’interrogerons après le rituel de ce soir.

    C’est dans un enclos délimité d'un côté par la paroi de granit de l'intérieur d'une grotte et de l'autre par un entrelacs de poutres d'un demi pied d'épaisseur, que Saïko se réveilla avec un terrible mal de tête. Il était accompagné d'une quinzaine de gobelins terrifiés qui s'écartèrent prestement de lui alors qu'il esquissait un geste pour se relever. Dehors, au milieu du campement, le cri rauque d’un orque s’éteignit dans un gargouillis alors qu’un reptilien portant une fourrure d’ours lui arrachait le cœur encore palpitant au chant d’un « Gloire au Veneur ! »

    En marge de la lumière des feux, un observateur n’avait rien perdu de la scène.
    Dernière modification par Kasumi ; 13/08/2007 à 16h42.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Malgré la douleur lancinante qui lui parcourait la nuque, le rôdeur se souvint de la dernière fois qu'il avait été fait prisonnier. A l'époque il s'était fait capturer par des gobelins, et n'avait eu que peu de mal, avec l'aide de Masha'a, à s'évader du camp en étripant tout la horde de gobelins qui s'y trouvait. Aujourd'hui la situation risquait d'être plus corsée, notemment après avoir constaté que ce coup-ci les gobelins se trouvaient du même côté des barreaux que lui.

    Après avoir constaté que les gobelins terrifiés qui s'étaient éloignés de lui
    ne constituaient aucune menace pour lui,
    il entendit la clameur fanatique provenant de la paroi boisée. Il s'approcha de l'entrelacs de poutre pour observer à travers une mince ouverture la scène qui se déroula devant lui.

    - Par Obad Hai... jura intérieurement le rôdeur en voyant un homme-lezard arracher le coeur encore palpitant de l'ours. L'organe continuait de battre par spasmes irréguliers et Saïko sentit une douleur pointer dans son propre coeur comme si celui-ci était terrifié par ce qui l'attendait.

    Le rôdeur se retourna, portant ses mains au visage, réfléchissant à toute allure sur son sort.

    Ils avaient parlé d'interrogatoire ce qui signifiait pour lui un temps de répit, dérisoire certes, mais cela était mieux que rien. Il lui faudrait s'évader. Il s'approcha de la paroi de granit et la palpa de la main, évaluant les possibilités d'escalade et y cherchant les asperités et fissures qui lui permettraient de se hisser hors de portée.

    (HRP : A toi Kasumi de me décrire plus en détail la paroi )
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  3. #3
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Le rôdeur prit peu à peu mieux conscience de son environnement, ses perceptions s’aiguisant d’autant mieux que le mal de tête s’estompait peu à peu. Perçant l’obscurité relative de sa prison, il s’essaya à se hisser aux prises de la paroi de pierre avec son aisance coutumière.

    Trop absorbés par leur obscure cérémonie, les tortionnaires laissèrent le prisonnier libre de mener ses investigations. La paroi en elle-même se courbait vers l’intérieur trois mètres au-dessus du sol. Le mur ne présentait aucun passage comme Saïko le constata en laissant courir la paume de ses mains sur la pierre.

    Les poutres qui servait de mur étaient parfaitement ajustées et la porte cadenassée solidement. Les gobelins s’obstinaient à fuir à l’autre bout de la pièce chaque fois que rôdeur esquissait un mouvement. Pris d’une inspiration subite, Saïko escalada la paroi de bois jusqu’à son sommet où elle rejoignait le plafond incurvé. Suspendu sous le regard de ses compagnons d’infortune, il avisa un défaut sur le bord le plus éloigné du campement. La poutre branlait légèrement sous le balancement du rôdeur. Elle était cependant retenue par un solide cordage qui l’empêchait de s’écarter de plus de 15 centimètres de la pierre. Abandonnant tout semblant de prudence, Saïko força sur la corde jusqu’à déplacer légèrement une poutre libérant un espace encore toutefois insuffisant pour sa taille imposante.

    Et dire que tout son équipement le narguait là, sur la table à deux mètres hors de la cage à peine ! Les hommes lézards pouvaient survenir à n’importe quel moment maintenant, ruinant ses espoirs d’évasion s’il n’agissait pas au plus vite.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  4. #4
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Le rodeur observa ses affaires qui le narguaient à quelques pas de lui. Conscient qu'il ne pourrait pas tenir longtemps suspendu à la paroi qui le surplombait, il réflechit à un moyen à les récupérer. Il réalisa alors en laissant échapper un faible souffle de victoire que dans sa besace se trouvaient encore ses deux créatures Shadji et Norak. Il les appella mentalement, leur interdisant mouvements brusques et moindres sons.

    La surface en cuir de la besace ondula légèrement sous le mouvement des deux petites masses poilues. Elles ne pourraient pas porter tout l'équipement du rodeur mais pourraient au moins lui apporter l'essentiel. Il ordonna a Shadji de lui ramener sa fronde et à Norak de lui ramener la dague.


    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  5. #5
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Cela marchait ! Les deux compagnons de Saïko lui apportaient les objets demandés. Le rôdeur allait pouvoir trancher un cordage et peut être même se frayer un chemin sanglant au travers de ses ennemis vers la liberté.

    Mais au moment critique où ils allaient atteindre son bras tendu à travers les barreaux, une clameur sifflante se fit entendre au dehors et six hommes lézards se précipitèrent dans l’excavation pour y récupérer des lances. Dans leur précipitation, ils ne virent pas les deux animaux qui se tétanisèrent avant de se cacher précipitamment sous une table.

    En ressortant, l’un des reptiliens, avisa Saïko toujours penché près de la porte. Lui assénant un violent coup de sa lance, il lui engourdit le poignet jusqu’au coude et cracha :

    - Prisssonnier ressste tranquille ! Tu ne perds rien pour attendre.

    Puis il rejoignit les autres en se pourléchant les babines. Peu après, Shadji et Norak revinrent précipitamment mais le rôdeur ne pouvait plus mouvoir son bras droit sans ressentir une vive douleur lui vrillant jusqu’à l’épaule. Il s’empara néanmoins des objets, remerciant ses fidèles compagnons.

    L’agitation dehors se poursuivait comme si un combat avait était engagé. Mais les voix indignées et les grognements semblèrent s’estomper progressivement alors que Saiko entamait péniblement un gros cordage noué.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  6. #6
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Le rodeur qui était droitier réalisa qu'il lui était plus facile de découper la corde avec sa main gauche qu'avec son bras droit endommagé.

    La poutre qui était auparavant retenue par la corde tomba lourdement sur le sol dans un bruit sourd mélé de craquements disgracieux. Il réalisa que les craquements étaient ceux du squelette d'un gobelin qui s'était trouvé au mauvais endroit, n'ayant pas compris que la poutre lui tomberait inévitablement dessus une fois la corde sectionnée.

    Malgré le bruit, le rodeur paria sur le fait que le combat à l'exterieur garderait les hommes lezards trop occupes pour realiser quoi que ce soit. Il resta figé un instant guettant parmi les clameurs du pugilat des pas précipités en sa direction. Les gobelins avaient les yeux grands ouverts, impressionés par l'ouverture béante qui les narguait de par sa hauteur, mais demeurés silencieux, encore abasourdis par le déroulement de l'action.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  7. #7
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Les gobelins étaient restés cois d’étonnement à la vue de la poutre s’effondrant lourdement sur l’un des leurs. Loin de s’en soucier, ils observèrent le rôdeur se hisser avec force grognements au travers de l’ouverture ménagée dans le mur.
    Alors qu’il récupérait le reste de ses affaires, un gobelin plus entreprenant que les autres l’interpella :

    - Puissant chat nous aider à sortir et nous aider lui avec écailleux ! Chef Casse-Bois aider nous ?

    Voilà que Saïko se retrouvait affublé d’une armée de ses pires ennemis prêts à le servir. Dédaigneux, il se dirigea vers la sortie avant de se rendre compte que huit Yuan-tis armés lui tournaient le dos. D’un rapide coup d’œil, il s’aperçut que les autres reptiliens n’étaient pas en vue et que le sol était jonché des cadavres de nombreux gobelins et de trois ou quatre hommes lézards.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  8. #8
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Collaborer avec des gobelins ? Plutôt mourir. Pour tout signe de réponse, il racla le fond de sa gorge et cracha un puissant et large glaviot en direction de la bande de la bande gobelinoïde et infecte.

    Il chercha une zone d'ombre afin d'y disparaître complètement. Il lui faudrait ensuite faire diversion pour passer à travers les 8 Yuan-Tis, diversion qu'il obtiendrait en créant la pagaille parmi les gobelins encore emprisonnés.

    Une fois repérée une zone d'ombre, il chercha des yeux une clef qui lui permettrait d'ouvrir la grille des gobelins.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  9. #9
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Si quinze gobelins affaiblis et désarmés n’avaient aucune chance de vaincre les Yuan-tis, ils les distrairaient sans doute assez longtemps pour laisser l’opportunité à Saïko de se fondre dans les bois environnants.

    Fouillant des yeux la petite caverne à la recherche d’un moyen d’ouvrir la voie à sa force de choc, il mit main basse sur un trousseau comportant trois clés rouillées. L’une d’elle ouvrait sans aucun doute la porte, la seconde devait servir à verrouiller le petit coffret de bois ciré posé sur une table basse à l’endroit où avaient reposé le sac contenant ses affaires. Quant à la troisième, Obad Haï savait à quoi elle pouvait bien être employée.

    Chaque seconde de recherche pouvait trahir le prisonnier. Qui avait-il dans ce coffre ? Etait-il piégé ? Les gobelins se lanceraient-ils dans la bataille si on leur ouvrait la cage ? Ne donneraient-ils pas plutôt l’alerte, fourbes comme ils pouvaient être ?

    Tant de questions qui firent tourner la tête d’un Saïko déjà bien éprouvé et qui ressentait les premiers signes de la faim. Sa captivité avait duré une bonne dizaine d’heures et le soir était venu à son insu.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  10. #10
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Le rôdeur n'avait aucun interêt à ouvrir le coffre. Il n'était pas un chasseur de trésor, et il n'était pas prêt à risquer sa vie pour en trouver le contenu. Il reviendrait plus tard éventuellement si l'occasion se présentait. Il alla à la porte de la prison et essaya une à une les différentes clés en éspérant que l'une d'elle libèrerait les gobelins. Puis il irait se tapir dans l'ombre, invisible, observer les créatures se faire déchiqueter avec un sourire en coin, en attendant le moment opportun pour filer en douce.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  11. #11
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Après un essai infructueux, la seconde clé qu’il utilisa tourna dans le cadenas d’acier avec un déclic satisfaisant. Dégageant le verrou et poussant la porte, Saïko s’écarta précipitamment s’attendant à ce que les gobelins jaillissent hors de la grotte à l’assaut de leurs geôliers. Au lieu de cela, les créatures sortirent en bon ordre attendant les instructions du rôdeur.

    Celui qui avait déjà pris la parole, manifestement leur chef ou même un chaman, se planat devant Saïko :

    - Puissant Chef Casse-bois, nous pas attaquer êtres écailleux sans armes mais nous couvrons vous d'ici.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  12. #12
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Ce maudit chaman était visiblement plus intelligent que la moyenne gobelinoïde, et il n'avait pas mené stupidement sa horde se fracasser contre le récif Yuan-Ti comme l'avait espéré le rôdeur. L'homme panthère, le saisit par l'épaule et lui chuchota au creux de l'oreille.

    - Ecoute, on a aucune chance de tous s'en sortir, mais ta qualité de chaman et de leader respecté fait que la survie te reviens de droit. Si tu envoies tes gobelins à l'attaque des Yuan-Tis, toi et moi on peut s'en sortir en collaborant.

    Le shaman se frotta le menton d'un air hésitant. Le rôdeur eut un soupir d'exaspération. Leur temps était compté.

    - Je peux courir vite. Je te propose donc un marché : je te porterai sur mon dos te permettant de t'enfuir plus rapidement si tu sacrifies ta horde pour notre merci. C'est notre seule option, et il nous faut nous dépêcher. Et rappelle toi, mon bras droit est blessé, ce qui fait que je ne peux pas me battre, seulement courir.
    Dernière modification par Saiko ; 14/08/2007 à 20h53.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  13. #13
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Se frottant le menton manifestement sous l’effet d’un effort de réflexion intense, le chaman sourit enfin révélant ses dents gâtées :

    - Chaman pas chaman pour rien ! Casse-Bois court vite ? Casse-Bois court !

    Agissant trop vite pour que Saïko puisse réagir, il cria à tue-tête et se précipita à nouveau dans sa cage suivi par les autres gobelins. Intrigués par les hurlements du chaman, trois des Yuan-tis se précipitèrent à l’intérieur de la caverne, avisèrent Saïko hors de la prison et le chargèrent.

    Ce dernier, trop occupé à défendre sa vie, ne put empêcher les gobelins de se glisser dans le dos des reptiliens et de gagner la sortie au pas de course. Ils surprirent les cinq autres monstres en se dispersant aux quatre vents.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  14. #14
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Le rôdeur n'offrit pas de longue résistance. Il jeta ses armes au sol et se mit à genoux, les mains sur la nuque. Les Yuan-Tis l'avaient capturé pour une raison précise, pas celle d'un sacrifice, du moins avaient-ils parlé d'un interrogatoire. Il était plus facile pour le rôdeur de se rendre, n'ayant aucune chance de survie contre 8 Yuan-Tis et un bras cassé. Autant ne pas endommager plus que nécessaire le reste de son corps.

    Il avait pris un risque, un pari, et il l'avait perdu, il n'avait aucune amertume. D'autres occasions se présenteraient à lui, il le savait.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  15. #15
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Un Yuan-ti abattit lourdement le manche de sa lance sur l’épaule de Saïko, attisant la blessure à son avant-bras tandis que les deux autres pointaient la pointe de leur lance sur son cou exposé. Les créatures n’avaient pas prêté d’attention à Shadji et Norak, dissimulés sous un meuble, attendant un ordre de leur maître.

    Trois autres Yuan-tis pénétrèrent dans la caverne. Celui du centre portait une peau d’ours mal tannée à en juger par l’odeur putrescente qui s’en dégageait.

    -Il ssuffit ! Ne l’abîmez pas pour l’insstant !

    Réagissant immédiatement les trois premiers monstres reculèrent d’un pas, leur lance toujours prête à l’action cependant. L’un d’entre eux protesta :

    - L’homme chat est dangereux, il a tué trois chasssseurs !

    - Pourquoi crois-tu que je l’ai choissi, imbécccile ? Prisonnier, veux tu vivres ou mourir ?
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  16. #16
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Le rôdeur demeura un instant silencieux, récupérant son souffle et réflechissant à la réponse qu'il offrirait au Yuan-Ti.

    - Puisque tu me propose la vie, c'est que je peux t'être utile vivant. Je ne sais pas pourquoi je suis là, je n'ai jamais eu aucune confrontation avec les hommes-lézards auparavant.

    Il marqua une pause, le temps d'avaler sa salive.

    - Que voulez-vous faire de moi ? Qui est ce Grand Veneur que vous vénérez ? Je peux coopérer et nous pourrons discuter calmement des motifs de ma capture, si vous le souhaitez. Je ne manifesterai aucune hostilité si vous me libérez de mes liens.

    Les Yuan-Tis et leurs pratiques religieuses avaient attisé la curiosité du rôdeur, il voulait en savoir plus, sincèrement.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  17. #17
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Le reptilien qui devait être le chef du groupe opina de la tête :

    - Tu es ssage, un bon chassseur ssait repoussser sson attaque quand ssa proie n’est pas prête à mourir. Et tu as l’air de connaître le Grand Veneur même ssi tu ne le ssais pas encore. C’est pourquoi tu es icci et pas encore mort comme tes amis.

    Le mensonge était destiné à tester la réaction du prisonnier qui ne pouvait pas savoir comment s’était achevé le combat mené le matin même.

    - Tu as déjà goûté au ssang de tes proies et je ssais que tu aimes les tuer.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  18. #18
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    (HRP = ce message est destiné aux joueurs de la quête : le Festival de Cojum :

    je veux juste vous rappeller que ceci est un rp et que mon personnage à son propre caractère qui différer du mien ! Bonne continuation !)

    Ainsi ses compagnons étaient tous morts. Le rôdeur n'éprouva aucune émotion particulière, si ce n'était la confirmation qu'il était désormais seul contre ses geoliers, qu'il était son seul atout pour sa survie. Les images de ses compagnons vinrent tout de même clamer leur droit à un dernier souvenir. Ainsi lui apparut le Dunadan, à la grande efficacité malgré un tempérament calme, Calawen, au caractère bien trempé, Ombre, au charme aussi sauvage que ses sautes d'humeur, et Kasumi, ce rôdeur mystérieux, champion de cette Dame que l'homme panthère ne rencontrerait probablement jamais.

    Justement, il ne s'agissait plus de cette Dame, maintenant, mais probablement de Malar, autrement appelé le Grand Veneur.

    - Je crois effectivement avoir une idée sur l'identité de ce Grand Veneur...

    Il savait que la deuxième question du Yuan-Ti n'était pas innocente, et était très justement liée au culte qu'ils vénéraient en ces lieux. Le rôdeur n'était pas sûr de la réponsé, pas sûr de l'assumer complètement, mais il choisit d'aller dans le sens du Yuan-Ti, conscient du fait que de sa satisfaction dépendait son propre sort.

    - J'avoue qu'il m'arrive d'éprouver du plaisir à tuer et à... manger tout ou partie de mes proies. Pourquoi me demandez-vous cela ?


    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  19. #19
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Celui que Saïko ne pouvait s’empêcher d’imaginer comme étant un prêtre du culte s’approcha vivement sans prévenir, lui agrippa le bras et le tordit violemment.

    Sous l’effet de la douleur, le rôdeur s’affala sur le côté, les larmes lui venant aux yeux sous son masque. Le prêtre psalmodia ensuite une incantation avant de poser une de ses pattes griffues sur l’avant bras de son prisonnier.

    Prêtre reptilien---> Saïko ---> Soin des blessures graves.

    Cela eut pour effet d’atténuer progressivement sa douleur jusqu’à ce qu’il ne ressente plus qu’un léger picotement. Pouvant à nouveau remuer son bras presque normalement, le rôdeur se releva lentement fixant intensément le regard de son ravisseur.

    - Nous verrons ccela : plus bas dans les collines, tu trouveras un campement de gobelins, ils ne ssont pas très nombreux mais je veux que tu les tues touss. Rapporte moi une vingtaine de cœurs encore ssaignants et nous te laissserons la vie ssauve.

    Ssi tu pensses pouvoir t’échapper ou même nous attaquer, je n’ai qu’à te dire que nous garderons icci tes animaux de compagnie et n’hésiterons pas à les tuer tous les deux. Et nous ssommes bien plus nombreux que cce que tu as vu de nous si la perte de tes compagnons ne t'atteint pas.
    Tu peux récupérer les affaires que tu juges utiles mais pas ces deux-là. fit-il en désignant Shadji et Norak.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  20. #20
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Le rôdeur crut un instant passer du statut de prisonnier à celui d'invité de choix en voyant le prêtre le guérir de ses blessures. Il déchanta rapidement en constatant qu'en lieu de tout cela il était devenu une marionette, un cobaye.

    Le rôdeur pesa le pour et le contre des menaces du Yuan-Ti. Il était bien sur hors de question de risquer la vie de Shadji et Norak, ses plus vieux et familiers compagnons, et il avait une dent contre les gobelins. Une vieille dent qui le faisait grimacer depuis bien longtemps, et dont la douleur avait été ravivée tout récemment après la trahison de ses compagnons de captivité.

    Il prit les menaces du Yuan-Ti au sérieux et considéra la sortie de la grotte comme une occasion de vérifier ses dires concernant la mort de ses compagnons. Ou encore une possibilité de trouver de l'aide. Stoïquement, ne laissant pas transparaître sa crainte pour la vie de ses créatures, il se dirigea vers sa besace et la vida de ses herbes et plantes sur la table. Il la prendrait pour ramener les coeurs de gobelins. Il prit également la dague et la fronde, ainsi que tout son stock de billes.

    Il revint soutenir le regard dominant du Yuan-Ti et lui fit signe qu'il était prêt pour le massacre.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  21. #21
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Le prêtre lui rendit un regard sans chaleur et lui tendit une dague ouvragée. La lame légèrement courbe était forgée dans un métal noirâtre. Elle comportait des inscriptions indéchiffrables et des crans pointant vers le manche étaient destinées à infliger des blessures bien plus graves et douloureuses une fois qu’elle était retirée de la plaie. Le manche était taillé dans une matière douce et blanchâtre, sans doute l’os d’une quelconque victime.

    - Utilise ccette arme pour ôter la vie et chaque victime t’apportera plus de foi et de puisssance ! Tu trouveras la cache de tes proies en ssuivant le ssentier qui ss’enfonce dans les bois. Fais les ssoufrir au nom du Grand Veneur et il t’honorera.

    ***
    [Flashback]

    Kasumi n’avait pas eu le temps de réfléchir en pénétrant dans la clairière. Trois reptiliens venaient dans sa direction tandis qu’une dizaine d’entre eux franchissait une lumière bleutée traînant un sac derrière eux. Il avait relâché la flèche encochée sur son arc bandé en direction du plus proche. La flèche encore en vol, Neige avait bondit à la gorge du second, ne lui laissant aucune chance de réagir.

    Ne se souciant pas du dernier survivant, le rôdeur s’était ensuite précipité à la suite des hommes lézards, franchissant le portail trente secondes derrière eux. La sensation avait été indéfinissable jusqu’à ce qu’il retrouve le contrôle de son corps dans une forêt à flanc de colline. Par chance, il n’avait pas été repéré par les créatures disparaissant dans la végétation touffue. Ayant rassemblé ses esprits, il n’eut aucune difficulté à suivre leur trace à bonne distance derrière eux.

    Au bout de dix minutes de marche silencieuse, il avait atteint la lisière de la forêt pour découvrir un feu de camp allumé en pleine matinée et une caverne cernés par un nombre important d’êtres reptiliens. Il avait passé la journée à repérer les alentours.

    Assistant avec dégoût à une cérémonie impie, il s’apprêtait à prendre le risque de semer le trouble dans les rangs de ses ennemis quand il entendit des bruits de branche cassée dans son dos. Grimpant dans un arbre pour s’y dissimuler, il vit passer une trentaine de gobelinoïdes en armes se précipitant vers le camp de ses ennemis. Les créatures s’étaient fait massacrer mais Kasumi avait pu abattre deux reptiliens s’aventurant trop près de sa position.

    [Retour à l’instant présent]

    ***
    Saïko se saisit de l’arme et se dirigea vers le sentier. Au bout d’une cinquantaine de pas en terrain couvert, il failli trébucher sur deux corps étalés en travers de sa route. Des flèches dépassaient de leur dos. Se penchant pour les examiner, il reconnut une de ses créations : des flèches à empennage d’aigle.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  22. #22
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Il faisait ça pour Shadji et Norak. Le rôdeur se répétait ça sans cesse dans sa tête. D'aucuns auraient pu croire que c'était pour avoir le courage du carnage, mais c'était également pour cacher une petite voix qui murmurait au fond de lui-même la même rengaine. Il faisait ça aussi un peu pour le plaisir. Ou du moins cela ne le dérangeait pas plus que ça. Le fait que c'étaient des gobelins aidait un peu.

    Dernièrement il avait gouté aux remerciements de personne à qui il avait rendu service juste pour le plaisir de faire plaisir. Titoeil, le Prêtre et ses orphelins, Bryan... C'était un plaisir agréable, mais déstabilisant, un peu... inutile.

    Celui de la chasse et du combat avait une saveur différente. Un gout d'adrenaline, de bile, de sang. Un gout de puissance et de supériorité. Il aimait cela.

    Il trébucha sur les corps de deux Yuan-Tis. L'un d'eux avait à travers son torse une flèche à empennage de plume d'aigle que Saïko reconnut être de sa propre fabrication. Lui-même n'utilisait pas d'arc mais il avait été amené à confectionné des plumes de par sa responsabilité à la forge de Manost. Ces plumes-là étaient celles de Kasumi, il en était sûr.

    Le rôdeur ne savait pas qu'il avait traversé un portail. Il comprit alors qu'il se trouvait sur les lieux du combat. L'odeur du sang et du combat était d'ailleurs encore fraîche. Il savait maintenant où il se trouvait, et pouvait retourner à la tour de Vigie, à Manost, ou n'importe où, mais Shadji et Norak retenus en otages l'en empêcherait.

    Il hésita un instant à ses compagnons, dont il ne voyait pas les corps. Il avait cru le Yuan-Ti sur le moment, mais maintenant il fut pris de doutes. Peut-être le Yuan-Ti avait-il menti pour le déstabiliser. Le rôdeur laissa donc quelques unes de ses billes posées en un petit tas caché par des feuilles. Si Kasumi voyait ce tas, il comprendrait que le rôdeur n'était pas mort.

    Ainsi l'homme panthère parvint à l'entrée du campement gobelin.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  23. #23
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    [i]Il s’agissait bien plus d’un campement en réalité : Le chemin emprunté par Saïko débouchait sur une ravine ou quelque rivière devait dévaler la pente après la saison des pluies. Un peu plus haut,un pont de bois enjambait la saignée et mener à une ceinture de bois enserrant de petites huttes grossières de bois et de toile. Dans la pénombre, Saïko en dénombra une quinzaine protégée par la barricade. Au centre des huttes se dressaient trois cabanes beaucoup plus grandes dont la base était construite en pierre.

    Il n’y avait nul signe de vie dans le campement aussi, le rôdeur s’approcha prudemment de l’espace ménagé dans la barricade. Arrivé à un jet de pierre de celle-ci, une voix l’interpella :

    - Ne tirez pas, ce n’est pas un écailleux ! Chef Casse-Bois grand soldat, puissant.

    Reconnaissant la voix du chaman qui lui avait joué un bien mauvais tour, Saïko se prépara au combat quand il vit une vingtaine de gobelins pointer de petites arbalètes dans sa direction.

    - Casse-Bois pas avancer ! Casse-Bois comme énervé. Pourquoi être là ?
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  24. #24
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Le rôdeur était en nette position d'infériorité, passant de la merci des hommes-lezards, des écailleux, à celle des gobelins. Il ne pouvait évidemment pas se lancer dans une attaque suicide contre les gobelins, c'est pourquoi une autre idée lui vint en tête.

    - Ne tirez pas, je ne suis pas venu en ennemi. J'ai réussi à m'évader du camp des... écailleux, mais ceux-ci ont gardé mes familiers en otage. J'ai compris que vous subissiez la menace perpétuelle des hommes-lézards, donc je vous propose de nous associer pour les attaquer.

    En même emps qu'il avait fait état de sa proposition, il avait discrètement glissé la dague de Malar sous sa fourrure, aux côtés de sa propre dague. Le shaman se refrotta le menton pour réflechir. Le rôdeur avait déjà subi un coup bas de sa part, mais à l'époque sa proposition avait été quelque peu malhonnête. Il savait que le shaman était rusé et malin.

    - Si j'ai réussi à m'évader, c'est parceque que leur nombre a été considérablement réduit par une attaque dont je ne connais pas l'origine. Ils sont affaiblis, il faut agir vite. Et cette fois-ci, pas d'action déloyale.
    Dernière modification par Saiko ; 20/08/2007 à 18h48.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  25. #25
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Le chaman sortit du campement suivi par quinze gobelins toujours quelque peu menaçants :

    - Bien être Casse Bois enfuité, nous aider lui car lui aider nous ! Toi grand guerrier ! Toi devoir tuer lézard à peau d’ours. Lui plus grand chaman que plus grand chaman tribu Dent Dure, moi avouer. Nous détourner attention hommes lézards. Eux plus faibles quand nuit froide arriver. Attirer eux loin de feu. Casse Bois d’accord ?

    Au moment où Saïko s’apprêtait à formuler une réponse, une autre voix se fit entendre dans sur sa droite :

    - Bien sûr qu’il est d’accord et moi aussi ! Heureux de vous revoir sauf, Casse-Bois.

    Le gobelin sursauta et quelques-uns de ses gardes pointèrent leur arme vers le nouveau venu.

    - Qui ça être ? Toi connaître lui ? demanda-t-il à Saïko.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  26. #26
    Non inscrit Invités
    Quête : le Festival de Cojum

    Il s’agissait bien plus d’un campement en réalité : Le chemin emprunté par Saïko débouchait sur une ravine ou quelque rivière devait dévaler la pente après la saison des pluies. Un peu plus haut,un pont de bois enjambait la saignée et mener à une ceinture de bois enserrant de petites huttes grossières de bois et de toile. Dans la pénombre, Saïko en dénombra une quinzaine protégée par la barricade. Au centre des huttes se dressaient trois cabanes beaucoup plus grandes dont la base était construite en pierre.

    Il n’y avait nul signe de vie dans le campement aussi, le rôdeur s’approcha prudemment de l’espace ménagé dans la barricade. Arrivé à un jet de pierre de celle-ci, une voix l’interpella :


    - Ne tirez pas, ce n’est pas un écailleux ! Chef Casse-Bois grand soldat, puissant.

    Reconnaissant la voix du chaman qui lui avait joué un bien mauvais tour, Saïko se prépara au combat quand il vit une vingtaine de gobelins pointer de petites arbalètes dans sa direction.

    - Casse-Bois pas avancer ! Casse-Bois comme énervé. Pourquoi être là ?

  27. #27
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348

    Elf

    Kasumi. La surprise de constater qu'il était loin d'être aussi mort que l'avait prétendu l'homme-lezard était en fait etouffée par le fait que sa présence avait des conséquences désastreuses pour les plans concoctés par le rôdeur.

    Celui-ci avait prévu de trahir les gobelins dès le début de ou même avant la bataille contre les hommes-lezards, de tous les étriper et de récolter leurs coeurs encore chauds pour ainsi poursuivre son initiation au culte de Malar et récupérer ses familiers. Kasumi, fidèle à Mielikki, était ce qu'on pouvait trouver de mieux en termes de paladins anti-Malar. Si ce deuxième rodeur se joignait à la bataille, les gobelins étaient sûrs de gagner ! Kasumi se ferait une joie d'étriper les prêtres de Malar et empêcherait à coup sûr l'homme panthère de toucher à un poil de gobelin.

    Il fallait donc éviter que Kasumi participe à tout ceci. L'homme panthère songea à s'en débarasser purement et simplement. Mais ce ne serait pas poli, d'autant plus que ce dernier était certainement venu à son secours, et tuer un nouvel allié ne serait certainement pas vu d'un bon oeil par la troupe gobeline. Il fallait donc faire en sorte qu'il s'en aille.

    - Shaman Dure-Dent, c'est votre nom n'est-ce pas ? Oui je la connais. Et si vous me permettez, je voudrais juste lui dire deux mots en privé.

    Le shaman était méfiant, et son regard clair :

    - Personne faire mouvement. Si toi avoir quelquechose à dire, nous entendre !

    Le rôdeur eut alors l'idée de s'adresser au rôdeur en langue sylvestre. Il n'en était pas certain mais les traits de Kasumi étaient très probablement dus à un peu de sang elfique. De plus les rôdeurs, habitués à fréquenter forêts et bosquets, étaient souvent amenés à parler avec des elfes. Il s'adressa à Kasumi de manière ferme et autoritaire.

    En elfique : - Oui je suis sauf, et je suis content de voir que toi aussi. Merci d'être venu, mais ce problème ne concerne que moi. Pars, avec les autres s'ils sont aussi vivants. Je te rejoindrai à Cojum quand j'en aurai fini ici.

    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  28. #28
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    HRP : une rébellion contre le MJ Saïko ?

    Le Festival de Cojum

    Ne se souciant plus guère de la présence des gobelins, Kasumi répondit à son confrère dans la même langue mais avec une agressivité que Saïko ne lui connaissait guère :

    [En elfique]- Il est hors de question que je vous laisse tout le plaisir. Ces répugnantes créatures goûteront à mes flèches. De toute manière, les autres rejoindront Cojum par leurs propres moyens. J’ai du franchir un portail pour vous retrouver et d’après les éléments que j’ai pu recueillir, nous sommes dans les montagnes, plus près du but qu’ils ne le sont.

    Vous veniez chercher des alliés pour attaquer le campement. C’est pour cela que vous êtes ici, n’est-ce pas ?

    Les gobelins commencèrent à s’agiter :

    - Vous arrêter parler affreux langage des oreilles pointues ! Nous vouloir comprendre !
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  29. #29
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    (HRP = C'est que le MJ pousse l'humiliation un peu loin...)

    Le Festival de Cojum

    L'homme panthère frémit d'impatience face au comportement de son confrère qui loin de respecter les choix et les volontés de Saïko, faisait au contraire un caprice d'enfant pour aller se battre à ses côtés.

    En elfique - Justement non, tu es de trop ici !...

    Le shaman abattit avec violence son baton sur l'épaule du rôdeur et en remonta ensuite la pointe contre son menton.

    - Moi pas avoir compris... fit-il d'un ton menaçant.

    Le rôdeur soupira. Il serait évidemment impossible de faire sans Kasumi pour le moment. Il avait réussi à apparaître au moment où on avait le moins besoin. Il soupira, et s'adressa au chef shaman en gobelin.

    En langue gobeline - Kasumi est un grand ennemi des hommes lezards et du dieu qu'ils vénèrent. Ce sera un allié... Comment attaquerons-nous ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  30. #30
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 668
    Quête : le Festival de Cojum

    Kasumi se renfrogna quand Saïko se mit à parler un langage dont il ne connaissait à peine quelques mots. Il ne se donna pas la peine de lui en faire la remarque, le forgeron avait un comportement très étrange depuis le début de cette conversation. Kasumi décida de l’observer pour en découvrir l’origine, il savait par avance que son confrère ne se livrerait pas, encore moins devant ses alliés gobelins.

    Pendant ce temps, le chaman exposait son plan d’attaque :

    - Plan Dent Dure habituel : jeunes gobelins rapides se montrer pour attirer écailleux et enfuir très vite en tous sens. Guerriers gobelins attaquer lézards stupides qui suivre eux. Gobelins plus fort dans arbres et écailleux tout mous loin du feu. Casse Bois et Homme Bleu attaquer lézards gardiens et Lézard peau d’ours. Quand eux morts, nous partager trésor !
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Quête] Le festival de Cojum: Sur la route de la tour de Vigie
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 45
    Dernier message: 27/07/2008, 11h23
  2. [Quête] Le festival de Cojum: Le Bois des Aigles
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 62
    Dernier message: 06/10/2007, 17h03
  3. [Quête] Le festival de Cojum: Les dents du Troll
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 65
    Dernier message: 30/06/2007, 13h37
  4. [TD][Quête Gr 1] En route vers Cojum
    Par EricZEGod dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 9
    Dernier message: 27/07/2004, 13h13
  5. [Bâtiment] Le campement des révolutionnaires
    Par Aloysius Kelsen dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 8
    Dernier message: 23/04/2004, 15h53

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230