Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 66

Discussion: [Quête] Le festival de Cojum: Les dents du Troll

  1. #1
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669

    [Quête] Le festival de Cojum: Les dents du Troll

    Pour trouver les dents du Troll, la meilleure chose à faire est de suivre la route côtière qui ouvre aux voyageurs la passe ouest de la Cordillère du Faucon. A une demi-journée de marche rapide au nord de la Cité portuaire, ce petit coin de verdure constitue une halte enchanteresse pour les piétons fourbus. Pour l’atteindre, il suffit de remonter, pendant environ 250 mètres, un petit sentier en marge de la route. Ce dernier se fraye un passage en circonvolutions entre les jeunes sapins.

    Qui l’empruntera sentira sous ses pieds le tapis doux et moelleux des épines de conifères et profitera de la douce senteur de leur sève avant de déboucher un peu plus haut, sur la face exposée au soleil d’une petite éminence escarpée, à environ 10 mètres au-dessus de la route.

    Le lieu-dit doit son nom aux quelque sept rochers pointues aux formes tourmentées et disposés en un large demi cercle imparfait qui en font un décor énigmatique. La zone est recouverte de buissons bas chargés de myrtilles et même de quelques mûres réputées pour leur valeur gustative. Les promeneurs pourront se délasser à loisir sur les longues et larges pierres polies par les intempéries qui finissent de donner toute son allure au site.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  2. #2
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    Cela faisait maintenant presque deux jours que le rôdeur pistait sa proie. D’ailleurs ce n’en était pas vraiment une. Elle s’était imposée à lui pendant son sommeil et depuis, semblait se laisser suivre à distance.

    Une sorte de lien mental unissait l’animal à son poursuivant. Le premier ne laissait que ces seuls indices pour permetre de le suivre. Malgré le sol humide et boueux à certains endroits, aucune empreinte ne permettait de détecter par où il était passé. C’était un chasseur habile et rusé à n’en pas douter.

    La veille, alors que le rôdeur rêvait profondément, son hermine l’avait averti d’une intrusion à la limite de son campement provisoire. Celui-ci était installé pour la nuit en bordure d’un chemin peu fréquenté de la Cordillère du Faucon.

    Sortant rapidement de sa torpeur, Kasumi s’était retrouvé nez à nez avec un loup de bonne taille et blanc comme de la neige immaculée au soleil de midi. Le canidé n’avait pas paru effrayé par le faible feu achevant de se consumer dans un cercle de pierre. Ce n’était pas le cas de la petite hermine qui accompagnait le demi-elfe depuis peu. Cette dernière, le poil tout hérissé s’était réfugiée à toute vitesse dans les vêtements de son maître.

    La louve, car cela en était une, tourna un regard pacifique vers son hôte involontaire tout en mâchouillant les restes de son dîner. Le rôdeur les avait emballés dans un sac pour le lendemain matin. Sac qui venait d’être éventré par le prédateur nocturne. Loin d’affecter la surprise de voir Kasumi se réveiller, la louve se mit à gambader autour de lui, lui permettant de se lever lentement dans une attitude la plus délicate possible.

    Presqu’immédiatement un lien mental s’était ouvert entre l’esprit des deux créatures. Ce lien laissait entrevoir les possibilités d’alliance et des buts communs : l’harmonie, la douceur d’une rosée matinale ou d’une brise nocturne dans un paysage sylvestre, la conscience apaisante de l’autre.

    Après ce bref instant, ce lien n’avait pas disparu, même quand la louve avait disparu du champ de vision du rôdeur sans prévenir. Remballant à la hâte ses maigres affaires, ce dernier s’était précipité dans la même direction que son compagnon psychique. Il ne l’avait pas revu de ses yeux mais, d’une façon curieuse, était convaincu de suivre la bonne direction.

    La nuit tombant, il avisa un lieu parfait pour se reposer dans sa « traque » : un petit promontoire en bordure de la route menant à Manost. Il s’aménagea avec une grande célérité un campement composé exclusivement d’une couverture rembourrée. Il entreprit de manger un frugal dîner tiré du sac pour ne pas perdre de temps à chasser. Il en laissa une bonne partie à sa compagne vorace à poils blancs, à l’exception notable du bout de sa queue aussi noir que la nuit. Celle-ci s’empressa d’ingurgiter son repas avant de se lover en boule contre son maître déjà allongé pour une brève nuit.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quete : Le Festival de Cojum

    Le trio avait voyagé jusque-là sans encombres. L'homme-panthère le transformait en duo à chaque fois qu'il avait un creux. Interrompant leurs discussions pour se fumer un lapin ou deux, ils foisonnaient dans les forêts environnantes. Calawen chassaît aussi, elle chassaît les petites fleurs ( :rigoler: :fleur: ). Dunadan les regardait s'agiter les deux d'un air amusé.

    Alors qu'ils approchaient du lieu dit des Dents du Troll, Saiko voulut en savoir plus sur leur destination.


    - Gimilkhad, que sais-tu sur cet endroit, Cojum ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  4. #4
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    Alors que le clerc s’apprêtait à répondre au rôdeur, le groupe fut interrompu par la détonation de la foudre toute proche. L’orage qui avait couvé tout l’après-midi déchargea toute sa fougue autour du petit groupe disparate. Les gouttes, d’abord éclaireuses sournoises, se firent averse pénétrante puis déluge ravageur. La nuit tomba plus tôt que prévu et sans prévenir quand des nuages noirs vinrent masquer le soleil déclinant. Les éclairs, dans un concert fantasmagorique, déchirèrent les cieux comme si Talos lui-même donnait réception.

    Gimilkhad qui connaissait le mieux les environs enjoignit le groupe de presser le pas pour trouver l’abri tout relatif du bosquet de conifères prenant pied autour des dents du Troll. Il fallait prendre le risque de le traverser malgré les éclairs menaçant d’abattre les arbres. La priorité était d’atteindre l’espace dégagé du sommet du monticule où, il le savait, des rochers pourraient les abriter du vent et de la pluie pour peu qu’ils tendent de la toile entre deux d’entre eux.

    Le groupe pressa le pas jusqu’à courir de façon fort peu protocolaire. A tel point à vrai dire qu’ils faillirent manquer l’interception dissimulée sur leur droite. Ils bénéficièrent d’un court mais périlleux répit sonore en traversant le bouquet d’arbres et en gravissant le sentier. Arrivés au sommet quelque peu essoufflés, ils découvrirent qu’ils n’étaient pas seuls : on les attendait. Un loup massif dardait un regard sondeur dans leur direction tandis qu’une silhouette, se découpant à peine sur le sombre décor, s’affairait à hisser un abri de fortune. Sa voix fut presque soufflée par le vent :

    – Vous arrivez juste à temps ! Venez m’aider avec cette toile, elle menace de s’envoler, il faut l’attacher à ce tronc !
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 22h45.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  5. #5
    Date d'inscription
    January 2006
    Localisation
    RoMo
    Messages
    143
    Quête : le Festival de Cojum

    Le Dúnadan sursauta en voyant l'animal. Il n'avait jamais aimé les loups et son corps se souvenait de quelques uns d'entre-eux...
    Il regarda la silhouette à peine visible et se tourna vers Saiko :


    - Vous saviez que nous étions attendu ?
    Le Dúnadan s'exprime naturellement en #9fcb8c et le libraire Folius en orange.

    La présentation...

    La bio RP

  6. #6
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    La silhouette était parvenue à fixer la toile de manière satisfaisante créant une zone abritée du vent et de la pluie pouvant accueillir le petit groupe. Elle cria dans le vent en direction des voyageurs hésitant sur la conduite à tenir :

    – Maître Saïko, est-ce bien vous ? Ne restez pas dans le vent, venez vite vous abriter, Neige ne vous fera aucun mal ! Il avait pris un ton mi surpris, mi amusé.

    Puis, pour lui-même : - J’aurais du m’y attendre à vrai dire…

    Il prit place dans l’abri, tentant de faire reprendre un feu sous le couvert de la tente de fortune. Les visiteurs purent constater en s’approchant que quatre écuelles étaient disposées à l’intérieur. Elles contenaient des fruits rouges et des tranches de fromage.

    Les trois voyageurs, d'abord réticents, finirent par s'installer dans l'abri de fortune. Saïko avait déjà rencontré l'étranger qui avait accueilli les voyageurs aussi ceux-ci ne demandèrent pas leur reste pour savourer le frugal dîner. Evidemment, Saïko s'était plaint à son hôte de l'absence de viande au menu...

    Peu de mots furent échangé après la collation : les manostiens étaient fourbus après les évènements de la journée. Ils finirent par tous s'allonger pour la nuit. Kasumi avait assuré pouvoir monter la garde avec la louve et qu'il les réveillerait en cas de danger.

    Même Calawen accueillit la rêverie avec soulagement, le premier instant de méfiance passé. Pourtant, l'inconnu avait une allure étrange, presqu'inquiétante dans le contexte de la rencontre.

    Gimilkhad médita sur les mystères de la journée : l'apparition fantômatique était presque moins incongrue que celle d'un demi-elfe bien vivant les attendant précisément où ils n'avaient même pas prévu eux-même de s'arrêter. Le lendemain réclamerait des réponses de la part du rôdeur qui s'était montré laconique et quelque peu évasif envers ses visiteurs.
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 22h49.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  7. #7
    Date d'inscription
    February 2006
    Localisation
    Tampere, FIN
    Messages
    537
    Quête : Le Festival de Cojum

    [Plus tôt dans la soirée, à la Vierge d'Argent]

    Allongée sur son lit spartiate, Anoush contemplait le plafond.
    Une petite araignée y courait, escaladant les poutres, et la femme sourit à l'idée.
    Quelques secondes plus tard, sa tête avait roulé sur le côté, et elle dormait. Sa poitrine se soulevait d'abord régulièrement, puis de manière plus saccadée, plus superficielle. Le temps virait à l'orage, un temps moite, presque poisseux, et des moucherons voletaient en grand nombre, rentrant par la fenêtre ouverte. Etrangement, on avait l'impression que lorsque le ciel boursouflé éclaterait en éclairs et en tonnerre roulant, cela ne suffirait tout de même pas à apporter la fraîcheur tant espérée.

    Les gouttelettes de sueur qui perlaient sur le visage de la mercenaire n'étaient pas seulement dues à l'atmosphère malsaine qui planait sur Manost ce soir-là. Son visage finit par se crisper, et elle laissa un gémissement s'échapper de ses dents serrées.

    Elle rêvait. Rêvait-elle ?
    Sa tête était si lourde... Et ses paupières, ses paupières... Plongées dans de la mélasse...

    Quelqu'un fouillait dans la chambre, et elle ne parvenait pas à ouvrir les yeux, comme si elle n'avait plus dormi depuis des siècles. Ou plutôt, elle ne parvenait pas à les garder ouverts. Elle eut de brèves visions d'une pièce qui lui était à la fois inconnue et familière. C'était sa chambre, mais c'était une cahute, et des petites fenêtres entrait à flot la lumière d'un jour pluvieux. Quelle heure était-il ? Et surtout, que faisait-elle encore au lit à cette heure-ci ? Elle devait...

    Elle se vit dans la chambre. C'était elle qui fouillait dans le petit coffre de bois sur la commode. La porte était grande ouverte, d'où la lumière, et le froid venaient. Il pleuvait dehors, un crachin désagréable qui parvenait jusque son lit... Elle se vit, dans une sorte d'hébétement, en train de se regarder avec le même étonnement, dans sa propre peau qui n'était pourtant pas celle qu'elle se connaissait. En un éclair, la voleuse partit à toutes jambes, son butin serré contre sa poitrine.

    Il fallait la suivre ! Elle ne devait pas perdre la broche ! C'était une question de VIE ou de MORT !

    Anoush bascula du lit, qui était d'une hauteur surprenante, emmêlée dans les couvertures, et se retrouva sur le sol de terre battue à se débattre de l'entremêlement de linges. Trébuchant et sans équilibre, les yeux toujours en feu, elle tituba ensuite d'un meuble à l'autre avant de s'élancer par la porte à la poursuite du voleur.

    Le port. Elle était sur le port en pleine nuit. Non...

    Quelle idée... Il lui fallait suivre la voleuse. Une brune élancée et bijoutée. Elle avait pris la broche. Il ne fallait pas la laisser l'emporter... Le froid du crachin la gifla de plein fouet, mais elle poursuivit. La voleuse était devant, il n'y avait aucun doute, elle le sentait quand ne le constatait pas de ses yeux entrouverts. Il fallait poursuivre. Son trésor !

    La poursuite dura une éternité de jours et de nuits. Lorsque ce n'était pas ce blanc infernal et ce crachin, c'était une course dans des torrents de boue et dans l'obscurité la plus hostile. Il fallait continuer, c'était un ordre pressant, un besoin impérieux. Sa vie en dépendait, elle en était intimement convaincue... Elle se sentait presque portée par une volonté qui la dépassait.

    Le jour se leva une fois de plus sur le ciel éclatant et la désagréable bruine. Elle courait, mais avait oublié pourquoi... Chaque pas de ses pieds presque nus dans la boue glaciale l'éclaboussait un peu plus. Et soudain - on cria son nom.


    - Camélia !

    La sorcière s'arrêta sec, puis repris sa course vers l'homme qui l'avait appelée. Il lui rappelait vaguement quelque chose.

    - Ça va ? Où allais-tu comme ça ? La tour est par ici, j'espère que tu as pris toutes les herbes nécessaires pour le remède... Le vieux a encore fait une crise, je t'ai envoyé chercher immédiatement...

    Anoush hésita avant de suivre l'homme qui venait de lui parler. Elle ressentait une vague culpabilité, ou gêne, envers lui, sans être capable de dire pourquoi.

    Le rôdeur, car c'en était presque évidemment un, reparti à toutes jambes, était maintenant en haut d'un chemin en pente douce et lui faisait signe de la suivre. Comment avait-il pu monter si vite une pente aussi raide ? Et quelle était vraiment la raideur de cette pente ? On eût dit que l'image ne correspondait pas à la réalité...

    Jour. Nuit.

    Anoush s'éveilla à quatre pattes sur la pente raide, les mains en sang sur les cailloux, la chair mordue par les ronces. Il faisait indéniablement et complètement nuit. La barde réalisa qu'elle n'avait pas la moindre idée de l'endroit où elle se trouvait, si ce n'est que c'était très loin et très perdu.
    Le pire fut peut-être lorsqu'elle se rendit compte que le rôdeur était effectivement en haut du promontoire, et la visait, son arc bandé et une flèche encochée.
    PY D'ABORD JE REFERAI MA SIGNATURE QUAND J'AURAI DES LIENS VOIR LES NOUVEAUX MESSAGES
    casse les pieds en LightCoral
    Quêtes en cours : ~[^`~[`~@ & as MJ : Sur le Fil du Rasoir...et disponible pour vous aider à démarrer en RP à <span style=\'color:aquamarine\'>Manost
    !

  8. #8
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    La nuit était maintenant bien avancée et l’orage venait de cesser. Le mauvais temps livrait son combat d’arrière garde en envoyant au front ses réserves de bruine désagréable et insidieuse.

    Le rôdeur en avait profité pour quitter l’abri où les manostiens passaient leur nuit du mieux qu’ils le pouvaient sur le sol assez inconfortable.

    De là où il se tenait, il pouvait observer la route en contrebas pendant que la louve guettait le sentier menant au promontoire. En toute logique, un intrus serait forcé de passer dans le champ de vision de l’un des deux guetteurs pour atteindre le camp.

    Kasumi s’apprêtait à penser que plus rien ne viendrait perturber la nuit quand l’esprit de la louve s’insinua dans ses pensées : ils n’étaient plus seuls, le vent amenait une nouvelle odeur étrangère aux lieux. Le rôdeur se mit à scruter la route avec plus d’intensité cherchant toute trace de mouvement mais il faisait trop sombre. Les nuages masquaient encore la Lune et la vision du demi-elfe ne suffisait pas à percer les voiles de mystères de Shar.

    Il revint sur ses pas pour empoigner son arc puis il alla s’embusquer entre les premières rangées de sapins. Il n’attendit plus longtemps avant que ses sens en alerte ne perçoivent un léger frottement, comme d’un pied raclant la pierraille de la route commerciale. Se fiant à son ouïe, le rôdeur trouva une meilleure position d’interception, il avait repéré le visiteur nocturne.

    Ce dernier apparut enfin sous la forme d’une silhouette courbée et chancelante trébuchant à chaque pas avant finalement de s’effondrer de tout son long dans la boue du chemin escarpé.

    Elle se redressa finalement à quatre pattes : il s'agissait, apparemment, d'une humaine. Mais Kasumi était décidé à ne pas se laisser surprendre en cas de fourberie, aussi s’approcha-t-il encore, une flèche encochée pointée vers la poitrine de l’inconnue. Il révéla sa position en la hélant :

    – Qui va là ? Relevez-vous et identifiez-vous !
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 23h06.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  9. #9
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : le Festival de Cojum

    Saiko ne connaissait pas exactement Kasumi et c'est pourquoi il était resté méfiant tout le long de la soirée. Kasumi était-il lié au vieillard ? La louve s'appelait Neige, et c'était visiblement la même qui avait tenu une discussion avec lui plus tôt aux rempards de Manost.

    Le soir venu. Il s'était endormi à moitié, toujours aux aguets, et de la même manière que la louve, il avait senti cette nouvelle odeur. Une odeur qu'il reconnaissait, bien qu'elle fut melée à l'odeur de la sueur et de la boue. Une odeur qui d'habitude était plutot agréable.

    Il se leva silencieusement et jeta un coup d'oeil à l'exterieur. Il put voir son homologue rodeur debout, un arc tendu. Il l'approcha silencieusement, pour ne pas le faire sursauter et manifesta calmement sa présence.

    Il se pencha au dessus du talus dans la direction pointée par la flêche encochée mais comme Kasumi, ne parvint pas à reconnaître Anoushivaran dans l'obscurité. Celle-ci n'annonçant toujours pas son identité. Kasumi lui intima en chuchotant de prendre l'intrus à détour, ce qu'il fit.


    Saiko Discrétion (compétence : 13)
    Saiko Déplacements Silencieux (compétence : 13)
    Don : Déplacement facilité
    Dexterité 16 (oui oui je me la pète )


    Bref tout ça pour dire qu'il décrit un vaste arc de cercle silencieux, prenant multiples précautions, tout ça pour constater que l'intrus n'était autre qu'Anoushivaran.

    Il l'annonça immédiatement à Kasumi.


    - C'est Anoush ! Ne tire pas ! Rejoins nous.

    Le rôdeur se précipita au chevet d'Anoush qui visiblement était dans un sale état, les mains en sang et la peau griffée. Elle avait l'air hébétée, complètement perdue.

    - Anoush, c'est nous ! Saiko et Kasumi. Que fais-tu ici ? Tu as l'air épuisée ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  10. #10
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le festival de Cojum

    Kasumi avait rangé son arc pour ouvrir des yeux écarquillés en entendant le nom prononcé par Saïko. S’il s’était à moitié attendu à ce que le rôdeur forgeron fasse partie du groupe envoyé par le vieil homme fantomatique, il fut totalement pris de surprise qu’Anoush soit aussi conviée à l’expédition.

    Pour achever de dissiper ses doutes, il s’approcha de la silhouette prostrée appartenant à la jolie barde humaine dont il avait fait la connaissance quelque temps plus tôt à Manost. Cette dernière peinait à recouvrer ses esprits et son regard semblait comme distant. Kasumi s’approcha encore pour lui tendre une main et l’aider à se relever tout en s’adressant à Saïko :

    – Maître Saïko, pourriez-vous retourner au campement et faire chauffer de l’eau pour nettoyer les plaies de notre nouvelle invitée pendant que je l’aide à s’y rendre ?

    Puis, tournant son regard vers la barde qui avait pris appui sans broncher sur la main du demi-elfe (signe qu’elle n’était pas elle-même) :

    – Quant à vous, je crois que nous allons avoir une longue discussion dès que vous vous serez rendue plus présentable. Les mots de Kasumi avaient été prononcés avec un certain agacement mêlé d’inquiétude. Escorter trois Manostiens était une chose, devoir le faire en compagnie d’Anoushiravan, une toute autre.
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 23h09.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  11. #11
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : Le Festival de Cojum

    L'homme panthère obtempéra et retourna d'un pas précipité au campement.

    - faire un feu faire un feu ! Il en a de bonnes lui ! Tout le bois est trempé...

    C'était sur, il ne ferait pas du feu à partir de simples brindilles. Il se rappela que Calawen était une ensorceleuse.


    - Calawen, il faudrait que tu fasses du feu, s'il te plait.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  12. #12
    Date d'inscription
    February 2006
    Localisation
    Tampere, FIN
    Messages
    537
    Quête : Le Festival de Cojum Désolée du retard :timide: La prochaine fois tapez-moi

    Anoushivaran eut un sursaut, alors qu'elle était à moitié debout, ce qui arrêta Kasumi dans son élan pour la relever. Un autre sursaut, elle secoua la tête, poussa un cri, repoussa le rôdeur d'une gifle qu'il évita de justesse, et basculant de nouveau vers l'arrière, recula précipitamment sur la pente.

    Il ne pleuvait plus à torrents, l'orage s'était un peu éloigné, mais un éclair lointain éclaira la scène. La barde ne se ressemblait plus et semblait aussi surprise et blessée de ce fait que les amis qui l'avaient découverte. Un bête en danger. C'était ce que ses yeux écarquillés, dans son visage zébré de boue, exprimaient.


    - Qui êtes que vous ce que je fais ici ?? balbutia la somnanbule.

    Alors que le rôdeur ouvrait la bouche, un peu hésitant sur la réponse à apporter à une telle question, Anoush répliqua une autre sentence incompréhensible, mêlée de Midani, que le tonnerre couvrit.

    Cela faisait au moins depuis son séjour sur la Fille D'Umberlie qu'elle ne s'était pas sentie aussi mal.
    PY D'ABORD JE REFERAI MA SIGNATURE QUAND J'AURAI DES LIENS VOIR LES NOUVEAUX MESSAGES
    casse les pieds en LightCoral
    Quêtes en cours : ~[^`~[`~@ & as MJ : Sur le Fil du Rasoir...et disponible pour vous aider à démarrer en RP à <span style=\'color:aquamarine\'>Manost
    !

  13. #13
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le festival de Cojum

    Le premier moment de surprise passé face à l’attitude pour le moins étrange de la barde, le rôdeur se rapprocha à nouveau d’elle. Il avait pris l’habitude de ses sautes d’humeur mais là, aucune émotion cohérente ne s’affichait sur les traits fatigués et nauséeux d’ordinaire si fins et si expressifs.

    Ne tenant pas rigueur à la jeune femme pour son mouvement précédent, Kasumi lui adressa des mots apaisants :

    – Excusez-moi d’avoir été si brusque, venez je vous prie, un feu vous attend ainsi qu’un abri au sec pour vous reposer ! Ne vous inquiétez pas, nous allons vous soigner !

    Se faisant, il tendit à nouveau son bras pour que l’humaine puisse prendre appui pour remonter la pente. Il ne tirerait sans doute rien de mieux d’elle que des propos incohérents tant qu’Anoush n’aurait pas pu débarbouiller son visage, que ses coupures soient nettoyées et pansées et qu’un bon bol de thé lui réchauffe les mains.
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 23h10.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  14. #14
    Date d'inscription
    April 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages
    344
    Quête : Le Festival de Cojum

    L'elfe chanta, les bras et la tête levés vers le ciel, puis se tourna lentement vers le tas de bois.

    «Du feu, du feu, tu veux du feu ! Du feu tu auras, du feu jusqu'au ciel s'élèvera !»

    Calawen -> Orbe de feu mineur -> Brindilles

    Les brindilles flambèrent aussitôt; le feu surnaturel dansa au gré du vent. Saiko s'en alla puiser de l'eau et Calawen retourna s'asseoir près de Gimilkhad. Une fine pluie tombait, elle se concentra quelques instants sur le son qu'elle produisait en frappant la toile, puis ferma les yeux et entra en méditation.

    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  15. #15
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : le Festival de Cojum

    Le rôdeur fit attention de garder la gerbe enflammée à l'abri de la pluie torrentielle. Ce feu était d'origine magique et apparemment il enflamma sans mal le tas de bois mouillé que Saiko avait réuni à la hâte.

    Il aperçut en contrebas Kasumi essayer de relever Anoush et manquer de recevoir une claque. Tant mieux, la jeune femme avait encore des forces.

    Il fouilla dans sa besace et en sortit quelques feuilles d'astragale pour en faire une décoction. Cette plante plongeraient Anoush dans un sommeil réparateur tout en renforçant son corps contre les maladies. Il y trouva également une petite fiole contenant de l'huile de millepertuis pour appliquer sur les plaies de la jeune femme.

    Il attendit que Kasumi aide Anoush à se réfugier sous le campement pendant que commençait à frémir l'eau sur le feu magique.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  16. #16
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    Cette fois-ci, la barde n’eut pas de mouvement de recul quand Kasumi passa doucement son bras autour d’elle pour la soutenir. Néanmoins, Anoush ne montra aucun autre signe d’émotion ce qui ne manque pas inquiéter le rôdeur. Le demi-elfe et l’humaine gravirent ainsi les quelques dizaines de mètres les séparant du campement, sans un mot échangé.

    Arrivé au sommet du promontoire, la louve quitta son poste pour venir lécher la man de la nouvelle arrivante avant de tourner autour du couple et de retourner se placer dans sa posture initiale.

    La pluie venait de cesser totalement.

    Kasumi constata avec soulagement que Saïko avait pris les devants quand il s’approcha de la tente improvisée. Il reconnut l’odeur d’herbes médicinales courantes en train d’infuser dans l’eau chaude préparée à l’intention d’Anoush. Alors qu’Anoush pénétrait dans le cercle de lumière et, par là même, dans le champ de vision de Gimilkhad, celui-ci se leva à la rencontre de la nouvelle arrivante qu’il aida à s’asseoir au sec aux côtés de Calawen plongée dans sa Rêverie.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  17. #17
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : Le Festival de Cojum

    Une fois qu'Anoush fut assise et put profiter d'un confort minimal, le rôdeur vint lui administrer ses préparations. Il avait arrêté de pleuvoir à l'extérieur. Le calme à l'extérieur apportait le calme à l'intérieur de leurs coeurs.

    L'orage d'abord avait mis la troupe composée de Calawen, Gimilkhad et Saïko en panique. Fort heureusement que le Kasumi s'était trouvé là, ce qui n'était certainement pas dû au hasard, se doutait Saïko. Ensuite, soulagés d'avoir trouvé un abri et un endroit de repos, il s'étaient laissés abandonner à la confiance qu'ils portaient à Kasumi pour se restaurer un peu. Ceci n'avait pourtant pas duré, interrompus par l'arrivée plus qu'étrange d'Anoushivaran.

    L'homme panthère appliqua l'onguent de millepertuis sur la peau à vif des mains et des mollets de la jeune femme qui visiblement avait trébuché de nombreuses fois pendant son parcours insolite depuis Manost. Puis ensuite il lui fit boire la décoction d'astragale par petites gorgées. Ce breuvage qui avait des propriétés somnifères n'était peut-être pas nécessaire, vu que rien chez Anoush ne semblait indiquer qu'elle s'opposerait au sommeil.

    Une fois qu'elle fut plongée dans un profond sommeil réparateur, Saïko et Kasumi retournèrent s'asseoir au bord du campement, là où l'on ne distinguait plus la limite entre la lumière du feu et l'obscurité de la forêt. L'homme-panthère, qui portait à la main une petite branche incandescente, fouilla à nouveau dans sa besace et ressortit quelques feuilles bizarres qu'il roula et alluma en inhalant de grandes bouffées d'air. Ils restèrent ainsi assis à scruter le vide nocturne et à écouter en silence les petits bruits qui peuplaient les alentours.


    - Que fait-on ici, Kasumi ?

    La question avait été posée calmement, nullement pressante, un peu comme si la réponse n'intéressait pas réellement Saïko, mais qu'il voulait juste entamer la conversation. Elle avait été dite de façon à ne pas blesser le silence, tellement le volume de sa voix avait été atténué, comme si la question en faisait partie.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  18. #18
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    Après s’être occupé d’Anoushivaran qui n’avait plus dit un mot avant de plonger dans un sommeil réparateur, les deux rôdeurs s’étaient éloignés pour ne pas perturber le repos des trois Manostiens.

    Alors que Saïko se livrait à quelque rituel inconnu de son compère, la louve vint se placer devant eux, couchée, ses pattes avant étendues devant elle, ses yeux brillant fixés vers l’étrange duo. Elle aussi respectait le silence de la nuit, ses mouvements furtifs ne provoquant qu’un léger froissement pour l’oreille la plus attentive.

    Kasumi, sa voix s’écoulant dans la légèreté de la nuit, comme une extension du silence plutôt que comme son ennemie, répondit à la question du forgeron :

    « Elle vous parle à vous aussi, n’est-ce pas ? Elle m’en a fait part. Elle m’a dit que vous seriez visité par son ancien ami. Pour être exact, je ne savais pas que c’est vous que j’attendais. Pour Dame Calawen et Maître Gimilkhad, je ne dis pas, je ne les connaissais pas avant ce soir, mais pour vous et surtout Anoush, j’avoue avoir été surpris. Je dois dire que cette histoire m’échappe. Je ne sais pas ce à quoi il vous destine, je crois n’être que chargé de votre escorte… Je crois. »

    Ne sachant pas véritablement ce que Saïko désirait savoir, Kasumi lui laissa digérer ces informations et poser ses propres questions.
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 23h20.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  19. #19
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : Le Festival de Cojum

    Saïko comprit que son confrère rôdeur n'était pas le personnage central de cette rencontre au milieu des bois. C'était la louve le chef d'orchestre de tout ce mystère.

    Laissant s'échapper un nouveau filet de fumée blanche entre ses lèvres pincées, il regarda avec amusement l'animal qui avait posé son museau sur ses pattes croisées devant lui. Posée avec eux, il formaient un triangle parfait. Malgré son mutisme, la malice dont la louve avait fait preuve trahissait une intelligence humaine, bien au delà de ce dont on pouvait s'attendre avec une louve.

    Le rôdeur l'examina pensivement. Humaine, c'était le mot.


    - D'où viens-tu, animal mystérieux ? Que vas-tu faire de nous ? Quel est cet endroit où tu sembles vouloir nous mener ?

    Beaucoup de questions dont il savait qu'il n'aurait que peu de réponses. Cela ne le dérangeait pas outre mesure. Il était au milieu de la nature, loin des murs oppressants de la cité manostienne. Tout ici respirait la vie, des millions de vies qui se chevauchent et s'entremêlent, des millions de bruits, des millions de silence. Il était apaisé.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  20. #20
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    Sans esquisser le moindre geste trahissant la conversation intérieure, la louve répondit mentalement à son interlocuteur :

    « Cela fait près de cinquante de vos années que je ne suis pas réapparu en ces contrées et je constate que les humains sont toujours aussi bavards. La Nature vous a doté d’autres capacités, mais il faut toujours que vous babilliez sans cesse pour un oui ou pour un non.

    D’où je viens n’a plus d’importance, l’accès m’en est interdit. J’obéis à des forces que je ne comprends pas, les mêmes qui expliquent votre venue, après tout ce temps. Je sais pourquoi je suis ici, mais pas ce qu’on attend de moi, je sais ce qu’on attend de vous mais pas pourquoi vous êtes ici.

    C’est à vous de décider de votre route, pas à moi et encore moins à lui. C’est pour cela qu’il ne peut pas vous parler directement, les règles sont les règles, nous nous y plions tous, volontairement ou non. »

    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  21. #21
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : Le Festival de Cojum

    Le rôdeur belluaire répondit à voix basse, calmement. Il ne savait pas s'il était capable de communiquer par télépathie ou non, mais il savait que la louve le comprenait quand il parlait. Kasumi n'eut pas de mal à comprendre que la louve s'était adressée à Saiko. Il ne dit rien, ne sachant pas s'il interfèrerait avec la louve.

    - C'est la deuxième fois que tu m'appelles bavard en deux fois que toi et moi discutons ensembles. Je prétends pourtant que c'est toi la bavarde. Deux de mes mots renseignent plus que deux de tes phrases. Je t'ai posé trois questions, et je n'ai eu aucune réponse, pourtant tu as parlé trois fois plus que moi.

    Il laissa échapper une autre bouffée de fumée lentement. La fumée lui remontait le long du museau et disparaissait, dissoute dans la fraicheur de l'air nocturne. Le bout de son beedi rougeoyait dans l'obscurité, laissant échapper un crépitement s'ajoutant à ceux du feu qui leur réchauffait le dos.

    - Je comprends tes mots, mais je n'en comprends pas le sens. Tu parles d'accès interdits, de forces, d'une personne toute puissante. Tes réponses appellent le double de questions.

    Je suis quand à moi, plus terre à terre. Je te suis aujourd'hui car l'instinct me dit que ce que je vais trouver au bout du chemin aura de grandes conséquences sur ma vie. Le jour où cet instinct aura disparu il te faudra trouver des paroles plus convaincantes si éventuellement tu tiens à ce que je t'accompagne encore.


    Il n'attendait pas de réponse particulière, il se laissa basculer en arrière et s'appuya sur ses coudes, tout en levant la tête vers les étoiles. Elles étaient nombreuses ici, aucun mur pour les cacher, aucune torche pour les éblouir. Le rôdeur se sentit un peu comme elle. Un point dans l'immensité de l'univers.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  22. #22
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    La louve roula la langue, et la laissa pendre hors de sa gueule entre ses dents. Saïko ne put s’empêchait d’associer cette expression à une forme de rire.

    « Très bien, tu es direct, n’est-ce pas ? Tu laisses aux autres les subtilités de la rhétorique. Nous autres loups vous trouvons bavards car il vous faut sans cesse utiliser des mots pour vous faire comprendre. Tu me comprends pourtant et je comprends la plupart de tes pensées si tu les emploies à me répondre. Ton compagnon m’entends aussi, rassures-toi. »

    Comme pour confirmer les ‘dires’ de la louve, Kasumi s’exprima à voix basse :

    – C’est exact mais c’est une sensation étrange, pourquoi n’entends-je pas également les pensées de Saïko ?

    – Peut être parce que vous avez perdu l’habitude de penser en meute, qu’en sais-je ?

    – Mon ami vous a posé des questions sur vos origines et notre destination, n’est-ce pas ?

    – Oui, tout comme toi avant lui. Et que t’ai-je répondu ?

    – Que tu devais nous accompagner sur les lieux de ta mort et de celle de ceux que nous représentons. Le lieu d’où tu viens et où tu retournes.
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 23h24.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  23. #23
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : Le Festival de Cojum

    L'homme panthère, comme son apparence l'indiquait, avait une forte affinité avec la faune. Cela ne l'empêchait pas de demeurer humain, d'en être fier. L'homme pourtant était un animal comme les autres, et le rôdeur belluaire avait un certaine propension aux rapports de force.

    Il choisit ainsi de parler à voix haute, même si la louve lui certifiait qu'il pouvait communiquer par la pensée.


    - Si vous me le permettez, dame Neige, le langage, qui est l'apanage du genre humain, est ce qui a permis à mon espèce de nous distinguer et nous imposer en maîtres sur toutes les terres du couchant au levant. Les implications sociales et culturelles que le langage à autorisées sont bien plus vastes que chez n'importequelle espèces, les seigneurs loups y compris.

    Ce discours réduit à lui-même aurait été pédant et hautain, et n'aurait pas permi beaucoup d'évolutions dans leur relation.

    - Je suis cependant rôdeur, belluaire qui plus est, ce qui fait de moi un spécialiste des animaux. Et cela parceque je dois reconnaitre que nous imposer en maitres n'est pas nécessairement une bonne chose pour les humains.

    Le rôdeur se lançait dans une authentique de démonstration de caractère en basculant d'une attitude de supériorité à une attitude d'humilité.

    Pour prouver sa bonne volonté, il tenta de communiquer par la pensée, dans un effort de s'adapter au loup.


    *Si j'en crois vos paroles, je représente Kevin. Et nous nous rendons sur les lieux de sa mort, Cojum. Bien, je ne poserai pas d'autres questions sur notre quête. Cependant il y a un sujet que nous avions laissé en suspens lors de notre dernière conversation. Accepteriez-vous de me parler de la Dame ?*
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  24. #24
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    La louve changea de position pour tourner son regard vers la forêt.

    « La Dame est la maîtresse de notre foyer ancestral. Quarante-six générations des miens ont vécu dans les forêts cernées par le grand lac sans fin. Même notre tradition se perd dans les brumes du temps comme un louveteau à son premier matin de chasse pour savoir d’où vint du premier des nôtres. Ce que nous savons, c’est que nous avons toujours servi la Dame de la Forêt. Nous ne sommes pas les seuls, certains êtres à deux pattes lui rendent aussi hommage. J’ignore quel nom vous lui donnez mais nous la percevons comme la protectrice de nos bois, celle qui maintient l’équilibre et nous empêche de sombrer vers les plus bas instincts de son ennemi de toujours, le Grand Veneur. Nous chassons mais pas par goût du sang et de la souffrance, pas comme lui et ses suivants.

    Kasumi choisit ce moment pour intervenir : - Je crois qu’elle parle de ma déesse, Mielikki, cela correspond en tous cas à sa description.

    - Vous êtes vêtu comme l’un des fidèles du Grand Veneur et pourtant je ne détecte pas la même rage en vous. Quel Dieu suivez-vous, Homme Chat ? »
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 23h25.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  25. #25
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : le Festival de Cojum

    * Je ne sais pas qui est le Grand Veneur. Cette fourrure est le trophée d'un combat de plusieurs jours contre une panthère noire des forêts occidentales. Quand au dieu que je prie...*

    Il y avait longtemps que Saïko s'était adressé pour la première fois à cette divinité. Il demeura un instant silencieux, pensif.

    mod flashback on

    Saïko avait vécu en harmonie avec les habitants de la forêt où il se trouvait, gobelins y compris. Jusqu'au jour où il fut enchaîné et mené en tant qu'esclave dans les forges de Mélandis, ceci étant du à une trahison de la part de ces mêmes gobelins.

    Une fois libéré de Mélandis. Saïko était revenu, épris de vengeance et d'une soif de sang, de sang de gobelins. Il les avait tous massacrés. Aucun quartier n'avait été fait.

    La nuit tombée, ses rêves avait été très agités et au reveil, il avait senti une force nouvelle en lui, une force mystique. Ses rêves pendant un temps avaient été confus. Il n'avait plus vu le même temple mystérieux auquel il avait été habitué, mais voyait à la place un homme à la barbe blanche, qui s'appuyait sur un bâton gravé de feuilles. Il s'agissait d'Obad Haï, qui réclamaient des prières.

    Ces prières et les méditations qui les accompagnaient apprient à Saïko à maîtriser de nouveaux pouvoirs. Ces pouvoir lui permettaient d'altérer le cours normal de la faune et de la flore autour de lui.

    mod flashback off


    Il sortit de sa torpeur, et écrasa le beedi qui manquait presque de lui bruler les doigts.

    *Il s'agit d'Obad Haï, c'est vers lui que je me tourne lors de mes rituels. Il prêche l'harmonie entre les hommes et la nature qui l'environne.

    Mais revenons à la Dame, si vous voulez bien. Vous parlez d'équilibre. De quel équilibre se porte-t-elle garante ?*
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  26. #26
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le festival de Cojum

    Ce fut le rôdeur qui répondit à Saïko mais la louve lui envoya en même temps des images de forêt silencieuse, de feuilles mortes tombant en virevoltant doucement aux pieds de chênes vénérables et d’un petit écureuil, sursautant alors que l’une d’entre elle lui tombait sur la tête. La louve envoya également une vision d’un petit village en lisière de forêt. Des enfants jouant dans les broussailles, des mères les appelant au loin pour dîner, des hommes de tous âges rentrant à la nuit tombante en leur foyer.

    – Notre philosophie est proche de la vôtre, en un sens : Mielikki pense que toute créature, pensante ou non, qui désire vivre dans la forêt y est autorisée et doit être défendue tant qu’elle ne met pas en péril les autres. Il y a un équilibre, une harmonie entre les prédateurs et les proies, les jeunes et les vieux, la vie et la mort. Notre devoir est de défendre ceux qui respectent leur environnement et d’en chasser ceux qui le mettent en péril, au prix du sang s’il le faut, mais en dernier recours.
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 23h26.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  27. #27
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : le Festival de Cojum

    Les visions envoyées par la louve se voulaient apaisantes, mais celles-ci était entrecoupées par d'autres souvenirs. Des souvenirs qui remontaient à sa vie dans les forêts occidentales.

    Lui aussi s'était battu contre des êtres mauvais à l'époque. Lui aussi avait mis sa vie en danger en s'attaquant à un chasseur d'ours alors que cet ours il ne l'avait jamais cotoyé, ni de loin ni de près. Peu de temps après, ce même ours l'avait attaqué en retour, enragé par la faim. Il l'avait pardonné. Il l'avait tué, mais il l'avait pardonné.

    Il y avait aussi la grand panthère noire. Saïko avait accepté sa présence et s'accomodait de ses propres territoires de chasse. Ce n'était pas le cas de la panthère qui voyait en l'homme un potentiel rival. Un futur ennemi qui deviendrait puissant et contre qui elle n'aurait plus le dessus si elle attendait trop longtemps avant d'agir. La grande panthère avait commencé à chasser le rôdeur des points d'eau les plus connus de la faune. Saïko s'était soumis et s'était cantonné a des sources éloignées et dans les hauteurs montagneuses. Puis la grande panthère s'en était prise ouvertement à lui, et l'avait assaillie.
    Le combat fut un combat de plusieurs lune, mais à la longue le rôdeur l'emporta. En signe de respect pour son adversaire, il en avait revêtu la fourrure, et partout l'on murmura que les deux adversaires n'ayant pu se départager, ils avaient tout simplement fusionné.
    Dorénavant ses bonnes relations avec le reste de la forêt n'étaient plus basées sur la coopération ou une quelconque symbiose, mais plus sur un rapport constant de force, de supériorité.

    Puis il avait été trahi par les gobelins, et avaient suivi de longs mois de dur esclavage et de souffrances. Lorsque le rôdeur fut revenu, il avait eu soif, soif de vengeance. Et aucun n'avait survécu.

    Depuis, il se méfiait.


    - Ma vie m'a appris à ne compter sur moi-même, et à éviter les autres. Aucun lien aussi fort soit il n'est imbrisable sous les circonstances. Pourquoi défendre quelqu'un qui se tournera contre toi quand sa survie l'exigera ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  28. #28
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    La louve s’était levée, visiblement agitée par le flot de souvenirs et le discours de l’homme panthère.

    « Ne te méprend pas. La Dame protège toute forme de vie sans la réduire en esclavage. Les prédateurs se doivent de se nourrir de leurs proies. Les proies se doivent de se montrer plus rusées ou furtives. C’est dans l’ordre des choses. C’est notre équilibre. Il n’y a nulle trahison qui tienne si chacun connait son rôle dans ce schéma. Pose-toi simplement cette question : le plus fort ne se bat-il pas toujours pour sa survie quand le plus humble mène sa vie à l’abri des convoitises ?

    Il y aura toujours des combats, des iniquités mais le monde de la Dame offre un refuge à ceux qui veulent méditer et choisir leurs combats, les orienter vers une direction plutôt que d’être enfermés dans le cycle de vie et de mort, de printemps et d’automne. »

    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  29. #29
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    Quête : le Festival de Cojum

    Le rodeur ne répondit rien, et médita en silence ces dernières paroles. Il s'allongea dans l'herbe, et laissa ses yeux se fermer. Lui aussi avait besoin de repos
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  30. #30
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Cergy
    Messages
    16 669
    Quête : le Festival de Cojum

    Alors que le forgeron s’abandonnait au sommeil, Kasumi en profita pour reprendre sa propre discussion mentale avec l’étrange louve.

    « Y a-t-il un quelconque espoir de parvenir à lui rendre sa lumière d’antan ? De ce que tu m’en dis, elle a été souillée depuis longtemps déjà ? Peut-on effacer cette défaite ? Et les autres : ce n’est pas leur combat ? Je ne veux pas les mettre en danger au nom de la Dame.

    – Ils sont libres de leurs propres choix, tous. Si nous avons de la chance, le danger ne sera pas si grand. Les forces de notre ennemi se sont émoussées et affaiblies en si longtemps.

    – Nous ne pouvons que l’espérer. Que puis-je leur dire ?

    – Tout ce que tu jugeras utile, nous ne savons pas ce que nous trouverons là bas ni ce qu’il attend d’eux. Les morts ont leurs mystères que moi-même ne peux atteindre. »

    Sur ces dernières paroles, Kasumi s’en alla rejoindre les autres pour prendre quelque repos tandis que la louve veillait.

    Après à peine quatre petites heures de sommeil, il se réveilla pour trouver une Calawen éveillée après sa rêverie. Il la salua d’un bref signe de tête poli avant de se diriger vers la tente improvisée où se trouvaient Gimilkhad toujours endormi et une Anoushivaran qui marmonna à son approche avant d’entrouvrir les yeux. Nul doute que la nuit avait été agitée pour la jeune barde et être réveillée aux aurores ne la mettrait pas dans les meilleures dispositions pour discuter de son étrange voyage.
    Dernière modification par Kasumi ; 10/08/2007 à 23h30.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Quête] Le festival de Cojum: Sur la route de la tour de Vigie
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 45
    Dernier message: 27/07/2008, 11h23
  2. [Quête] Le festival de Cojum: Le Bois des Aigles
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 62
    Dernier message: 06/10/2007, 17h03
  3. [Quête] Le festival de Cojum: Campement reptilien
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 41
    Dernier message: 26/08/2007, 20h05
  4. [Quête] Oeil pour oeil et dents pour dents
    Par Althéa dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 78
    Dernier message: 09/06/2005, 17h03
  5. [TD][Quête Gr 1] En route vers Cojum
    Par EricZEGod dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 9
    Dernier message: 27/07/2004, 13h13

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230