Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 46 sur 46

Discussion: [TD] [Quête] Vol d'une relique : Le puit du Pal, un lieu sombre et maléfique

  1. #31
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Quête Vol d'une relique

    Disparu ! Le spectre avait tout bonnement disparu ! Masha'a se tourna vers ses compagnons qui tentaient avec de plus en plus de difficultés d'échapper à leurs assaillants :
    Détruisez les pals ! Abattez-les ! Ils sont liés aux pals ! Hardi !
    Et galvanisée par sa victoire, elle repartit à l'assaut d'autres pieus.


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  2. #32
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages
    1 102
    Vol d'une relique

    Shinook avait entendu l'appel de Masha'a, mais trop occupé par son spectre, il voyait difficilement comment se débarrasser quelques instants de son adversaire pour détruire les pals. Se ressaisissant, il remarqua qu'il était proche d'un de ces derniers, et se hâta vers celui-ci, les armes à la main, prêt à donner de puissants coups d'épée avec les forces qui lui restaient. Le spectre semblait se rendre compte de ce qui se passait, et tenta de rattraper Shinook, mais en vain...
    Masha'a se joignit justement à lui pour l'aider dans son entreprise.

    - Yaaahh !!!!!!!!
    Avec un cri puissant, ils frappèrent tout deux le pal. Ils le firent à deux reprises, et finalement, juste au moment où le spectre s'approchait de Shinook pour l'attaquer ou le traverser, le pal se détruisit sous leurs yeux.
    - Merci...
    Se retournant avec une certaine appréhension, il furent soulagés de voir que le spectre avait tout simplement disparu...
    Sans perdre un instant, il se tournèrent vers leurs compagnons, et partirent les aider.


  3. #33
    Sire de la Canne Invités
    Quête : Vol d'une relique

    Absorbée qu'il était dans ses esquives, Sire de la Canne ne remarqua pas tout de suite que ses compagnons avaient trouvé une technique contre les spectres. Dès qu'il vit le deuxième spectre s'évaporer, il comprit ce qu'il fallait faire. Cette bataille semblait ne pas être perdue d'avance finalement.

    Il essaya donc de s'approcher du plus proche pieu mais le spectre avait compris la maneuvre. Et ne voulant pas finir comme ses deux congénères, il se plaça entre son opposant et son pieu. Le seul problème pour lui, c'est qu'il était maintenant en infériorité numérique flagrante. A un contre trois, il n'avait aucune chance. Mais il décida néanmoins de rester au milieu de son pal dans l'attente du premier adversaire qui oserait avancer.

    Mais lesdits ennemis s'entendirent rapidement et silencieusement sur la marche à suivre. C'est ainsi qu'il frappèrent tout les trois en même temps et que le spectre, qui allait frapper l'un des attaquants, s'évapora dans les airs. La bataille était gagnée. Les aventuriers fatigués s'approchèrent de Saiko toujours dans une sorte de transe frigorifique.

  4. #34
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    [Quête : Vol d'une relique]

    Il les regardait approcher un peu avec honte. Le "vaillant" rôdeur qui s'acharnait sur les gobelins n'avait pas osé s'approcher des spectres. Et puis il s'était senti bizarre après l'attaque subit de l'un d'eux, aucune douleur comme on aurait pu s'y attendre mais plutôt une sensation de froid. Et ses créatures n'avaient pas voulu s'approcher de lui.

    Tout cela l'inquiétait, et il ne savait pas comment réagir devant ses compagnons, notemment Masha'a qui allait peut-être disposer d'une occasion de le descendre.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  5. #35
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Quête Vol d'une relique

    HRP : le cocorico à venir est celui du perso, pas du joueur. Je précise

    Encore une fois, Masha'a avait tiré son groupe d'un mauvais pas. Elle énuméra mentalement : c'est elle qui avait trouvé la piste du faux prêtre, elle qui avait localisé la Chaloupe, elle toujours qui avait trouvé et résolu le code , elle qui venait de trouver le moyen d'anéantir une terrible menace. Mais si une pointe d'orgueil venait flatter son ego, elle fut rapidement étouffée par un autre constat : ses compagnons d'aventure se méfiaient d'elle. A tout moment, elle pouvait se retrouver mise en cause, voire arrêtée, malmenée pour avouer un quelconque secret. L'ironie de la situation lui arracha un sourire amer. En d'autres circonstances, elle aurait pu pavaner. Mais là, il lui fallait seulement agir, et vite.

    Elle regarda ses compagnons. Shinook était mal en point. L'elfe s'était assis, se tenant le bras droit qui pendait en piteux état. Il avait besoin de soins. Masha'a pensait que le garde ne poserait pas trop de problème. Sire de la Canne, lui, restait fidèle à lui-même, visiblement indemne, mises à part quelques égratignures. Il regardait les siens avec des yeux brillant d'une flamme juvénile, fanfaronne, un peu décalée sur la réalité. Lui avait assisté à certains comportements "étranges" de la jeune femme. Mais elle pouvait sans doute reprendre un certain ascendant sur lui. Restait Saiko qui la fixait sur la défensive. Il lui était redevable mais semblait tout aussi décidé à ne pas se laisser faire. Ses yeux dardaient de colère et de suspicion, même si un voile semblait les recouvrir depuis l'attaque étrange du spectre. Masha'a devait le neutraliser, rapidement. D'autant plus vite qu'elle-même était blessée et elle sentait l'adrénaline retomber. Dans quelques minutes, elle ne serait plus capable de réagir avec suffisamment de vigueur.

    Elle eut une pensée pour ses "familiers". Grka était quelque part dans le camp gobelin. Quant à la "panthère", elle avait disparu après la bataille contre les gobelins. Elle aussi était blessée. Le coeur de Masha'a se serra. Elle prit une grande bouffée d'air avant de lâcher, sur un ton qui tenait plus de l'ordre militaire que d'une demande amicale :

    - Bon. Ne traînons pas. Sire de la Canne, Shinook est blessé. Avez-vous une potion pour le soigner ? Au passage, si vous en avez une pour moi, je vous en serai gré. Je crois que nous n'avons plus rien à craindre des spectres, mais nous devons retrouver les survivants gobelins. Comme je l'ai déjà dit, ce sont des témoins. Les conspirateurs semblent évanouis dans la nature. Les gobelins, eux, semblent installés ici depuis suffisamment longtemps pour avoir vu et entendu des choses intéressantes. Plus on en a, plus nos infos seront fiables et complètes. Sire de la Canne, encore une fois nous aurons besoin de vos services : plusieurs gobelins ici doivent encore respirer. Saiko et moi allons les chercher, les rassembler. Pourriez-vous les soigner ? Nous n'avons plus rien à craindre d'eux. Ensuite, Saiko m'accompagnera pour retrouver le shamane. N'est-ce pas Saiko ?
    Le ton et le regard étaient chargés d'ironie envers l'homme panthère. Elle venait de résumer les priorités. Ce faisant, elle coupait l'herbe sous les pieds du rôdeur pour mieux l'isoler. Il ne lui restait plus qu'à suivre. S'opposer serait considéré comme une nouvelle crise de colère, bien déplacée après les derniers événements. Du moins, c'était ce que Masha'a avait estimé. Elle espérait avoir raison...


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  6. #36
    Sire de la Canne Invités
    Quête : Vol d'une relique

    Une potion de soin? S'il en avait eu en sa possession, il n'aurait pas eu besoin d'en acheter à l'aubergiste de la chaloupe échouée. Et de toute façon, toutes les blessures étaient indirectement dues à Masha'a. S'était elle qui avait immobilisé Shinook et ainsi grandement aidé à ce qu'il se fasse blesser. Elle semblait aussi dans une certaine mesure commander la panthère qui avait blessé Saiko. Et en restant droite comme un i au milieu du champs de bataille était sans doute le meilleur moyen de se faire blesser. A croire qu'elle le faisait exprès.

    Non, je n'ai rien pour le soigner. Par contre, je pourrais avoir quelque chose pour l'achever sans douleur si cela devenait insupportable. Le regard de Shinook lui fit comprendre qu'il réussirait à supporter la douleur pendant encore très très longtemps. Enfin, dans l'absolu, je connais bien un moyen d'arrêter le saignement... Le problème, c'est que ça laisse des traces. Mais par contre, il y a 100% de chances de réussite. Cela vous intéresse t’il?

    Il se gardait bien de leur dire ce qu'était cette technique en question. Ils n'auraient sans doute pas étés très chauds pour cela.

  7. #37
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    [Quête : Vol d'une relique]

    Sauf contestation, je propose que Saiko s'occupe de soigner les gens puisqu'il en a la compétence, tandis que Sire de la Canne part avec Masha'a chercher les futurs intérrogés.

    Saiko regarda Masha'a. Elle avait pris d'une manière sure la tête du groupe. Saiko s'en serait fiché, car il n'aimait pas prendre les responsabilités d'un leader, mais le fait d'être commandé par "la sorcière" l'agaçait.

    Visiblement, il était le seul à posséder la compétence "premier soins".


    - Visiblement je suis le seul à pouvoir m'occuper de Shinook. Pars donc avec Sire de la Canne chercher les gobelins. Je crois que j'en ai assez vu pour aujourd'hui.

    Pour ce qui est du shaman, Shadji et Norak savent où ils se trouvent, mais pour une raison inconnue, ils me fuient comme la peste depuis l'attaque des spectres.


    Il commença alors à étudier les plaies de Shinook et à sortir de sa besace les plantes nécessaires pour les cautériser et éviter infections de toutes sortes.

    Bizarrement, il était moins efficace que d'habitude. Il était moins précis, et avait plus de peine à se souvenir des composés des onguents et les quantités nécessaires.

    Bizarrement encore, il avait parlé sur un ton plus calme, son aggressivité semblait avoir été réduite par l'attaque du spectre et le fait qu'il ne contrôlait plus les évènements autour de lui.


    (HRP=Je prends l'initiative de faire perdre deux niveaux à mon personnage, car il a été possédé par le spectre. Je ne pense pas que ça aura beaucoup d'influence sur la suite du rp, mais je peux rééditer mon message si le MJ y voit une objection. D'ailleurs, mes créatures me fuient comme la peste car elles sentent le spectre. (Cf Manuel des Monstres DD3.5))
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  8. #38
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages
    1 102
    Vol d'une relique

    Shinook et Saiko attendirent que Masha'a et Sire de la Canne se soient éloignés. Le Garde blessé faisait pleinement confiance à au marchand manostien, mais il se sentait étrangement plus à l'aise de son ami l'homme-panthère, et en même temps, depuis leur dernier combat, il gardait un certain malaise à son approche, mais il se dit que ça devait être sa blessure...
    - ( Yaaaïeee !!!!! ) dit Shinook en lui-même.
    Evidemment, il ne s'attendait pas à ce que ce ne soit pas douloureux, mais il avait connu Saiko meilleur guérisseur. Cela importait peu finalement : il se sentait un peu mieux, et pourrait probablement terminer sa mission et protéger ses amis sans que ça ne finisse mal.
    - Merci, ça va mieux.
    Shinook était reconnaissant envers Saiko, mais malgré sa fatigue et la sueur qui coulait sur son front à cause de la blessure, ils devaient se dépêcher, car ils avaient déjà perdu assez de temps à cause des gobelins et des spectres.
    Au début, l'homme-panthère devait soutenir le Garde pour éviter qu'il ne tombe, mais rapidement, et grâce à un entraînement intense, Shinook avait de moins en moins besoin de lui, et il retrouvait peu à peu ses esprits.

    - Devrions-nous rejoindre Masha'a et Sire dela Canne ?
    A ces paroles, Saiko avait l'impression que l'Elfe de Lune ne se sentait pas tout à fait près à faire face à nouveau aux gobelins pour un nouveau combat...


  9. #39
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    [Quête : Vol d'une relique]

    Sans un bruit, Shinook endura la douleur due à la maladresse de Saiko qui n'arrivait pas à laver les blessures du garde d'une manière aussi indolore qu'avant. Shinook s'était trop battu dernièrement, il était ressorti de chaque bataille sérieusement endommagé et n'avait eu que peu de temps pour récuperer entre deux combats. Il n'était pas casse-cou au point de foncer tête baissée dans chaque mélée mais il ne reculait devant rien qui puisse mettre en danger ses compagnons.

    Quand Saiko eut terminé de soigner le garde, celui-ci tenta de se mettre debout.


    - Tu récupères bien vite, par Obad-Hai !

    L'homme-panthère l'aida a retrouver une stabilité suffisante. Ce que Shinook fit rapidement. Il lui proposa d'aller rejoindre Masha'a et Sire de la Canne dans la quête aux gobelins.

    - Devrions-nous rejoindre Masha'a et Sire dela Canne ?

    - Laisse-les se débrouiller et repose toi, tu n'es pas en état. Je reste avec toi, on a plus qu'a attendre qu'ils aient fini. Ils ne craignent pas grand chose à ramasser des gobelins au bord de la mort.

    Il était surtout inquiet à propos de ses créatures. Pourquoi ne lui obéissaient-elles plus ? Ou était le shaman ? Qu'est-ce que ce spectre lui avait fait ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  10. #40
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Quête Vol d'une relique

    Masha'a s'était éloignée avec Sire de la Canne. Elle était à la fois soulagée et inquiète. Soulagée car elle avait évité un procès en bonne et due forme de Saiko, inquiète car cela n'était sans doute que partie remise et, de plus, il semblait un peu bizarre... Chassant ces pensées, elle se concentra sur la recherche des gobelins. Malgré le garrot qu'elle avait fait, la blessure à la cuisse la faisait grincer des dents à chaque pas. Elle ne dit rien, se promettant de demander au rôdeur de la soigner dès qu'elle se serait assurée de sa mission. Elle indiqua à Sire de la Canne les gobelins étendus dans l'herbe et la boue :
    - Messire, je vous propose de ne prendre que les vivants et de les amener près du foyer. Nous allons faire un feu. Cela les réchauffera et nous avec ! Quant aux morts... eh bien... Ici, Masha'a hésita. Elle avait failli dire de leur ériger une sépulture. A la dernière seconde, elle avait pris conscience de ce que cette idée aurait provoqué comme réaction chez son partenaire. ... Laissons-les là.
    - Vous êtes sûre de ce que vous faites ? Comme dit Saiko, un bon gobelin est un gobelin mort. On en aurait qu'un de vivant, le shamane par exemple, et ce serait suffisant. Sire de la Canne transpirait de suspicion. Masha'a se rendit compte qu'il avait employé un ton beaucoup plus froid qu'à l'accoutumée. Un ennemi potentiel de plus soupira-t-elle intérieurement.
    -
    Non. Le shamane peut ne pas fournir un témoignage suffisant. Plus on a de témoins, plus fiable sera notre info. Et puis, je vous avoue détester donner la mort gratuitement. Nous ne sommes pas des barbares que diable ! Vous qui êtes un homme cultivé devez comprendre cela, non ?
    Sire de la Canne ne dit rien. Masha'a n'attendit pas et se pencha sur des gobelins encore dans les vapes. Surmontant son dégoût à l'odeur pestilencielle qu'ils dégageaient, elle tenta de les prendre le plus délicatement possible et de les attirer près du foyer.

    Ils rassemblèrent les gobelins survivants : 4 sur les 9 guerriers et archers présents. Il y avait eu 5 morts : deux tués par Shinook (le décapité et l'un des deux assomés qui avait succombé à ses blessures), un autre tombé dans le puits, un décapité dans la brume provoquée par Sire de la Canne et un archer, brûlé par Masha'a. La jeune femme se sentit très mal mais elle surmonta sa culpabilité et acheva son travail en silence.

    Les quatre gobelins respiraient faiblement. L'un d'eux semblait fort mal en point et il n'était pas sûr qu'il survive. Masha'a savait que Saiko refuserait de les soigner. Il ne restait qu'une dernière solution : le shamane. Elle se tourna vers son compère :

    - Sire de la Canne, je vous propose de veiller sur eux et de préparer le feu. Nous allons tous en avoir besoin. Je vais chercher le shamane. Je connais Shadji et Norak, les créatures de Saiko. Grâce à elles, je le trouverai facilement.

    HRP : Masha'a n'attend pas de réponse, mais rien ne t'empêche, Sire de la Canne, de la héler avant qu'elle s'éloigne. Si tu désires modifier l'action décrite ci-dessus, vas-y de bon coeur. Je modifierai mon post en conséquence.


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  11. #41
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    [Quête : Vol d'une relique ?]

    Elle ne tarda pas à repérer Shadji, qui part sa robe jaune fauve contrastait suffisemment avec les alentours. Cependant, alors que Masha'a avait adopté un comportement affectif pour aborder les deux créatures simiesques, elle dut se rendre à l'évidence qu'elles ne voulaient pas qu'elle s'approche.

    Les deux petits monstres adorables avaient vu ce que Masha'a avait fait, elles avait vu et compris que c'était elle qui dirigeait la vraie panthère qui avait failli précipiter leur protégé dans le gouffre.

    Personne d'autres qu'elles, pas même Saiko, ne connaissait la véritable raison qui faisait que Shadji et Norak suivaient le rôdeur depuis sa "naissance". Elles avaient été créées par Mailikki, tout comme l'avait été Saiko. Les deux créatures devaient protéger le rôdeur qui un jour serait appelé à rétablir le culte de Mailikki sur Helonna.

    En attendant, Shadji et Norak exhibaient leurs crocs, en défendant leur proie, le shaman gobelin qui n'arrivait même plus à gémir de douleur.


    - Masha'a, je crois que si leur maître t'en veut, ce qui n'est un secret pour personne, tu auras du mal à obtenir un accueil chalereux de la part de ses créatures.

    Masha'a se tourna vers Sire de la Canne, incrédule. Elle avait toujours été préférée par les deux créatures quand il s'agissait de recevoir de la tendresse, chose que même Saiko ne leur donnait pas. Mais là le message était clair, elle était malvenue.

    Elle répondit d'un ton sec.


    - Eh bien vas-y alors, tente ta chance...

    Sire de la Canne ne prit aucune position spéciale, il se dirigea simplement vers le shamane, les deux créatures l'ignorant et continuant de fixer Masha'a. Il ramassa le corps puant et le ramena là où l'attendaient Saiko et Shinook, suivi de Masha'a qui avait du mal à dissimuler son énervement.

    - Vous avez trouvé le Shamane ? Et Norak ? Et Shadji ? Où sont-ils ?

    Le rôdeur n'avait même pas cherché à dissimuler son inquiétude vis-à-vis de ses compagnons
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  12. #42
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Quête Vol d'une relique

    HRP : Oui, je sais, je me refais pas, mais j'y suis obligé. Pardonnez-moi pour ce long post ! :notme:

    Sire de la Canne avait traîné le corps du shamane sans aucun égard pour celui-ci. Masha'a n'avait rien dit. Elle ne comprenait d'ailleurs pas cet élan de compassion pour ces créatures hideuses réputées viscéralement mauvaises et ennemis ancestraux de toute civilisation digne de ce nom. Que lui arrivait-il ? Elle se doutait que la Voix qu'elle avait entendue au cours du combat y était pour quelque chose et cela accrut sa colère. Une nouvelle fois, d'autres, plus puissants, entendaient l'utiliser. Et dans ce cas-ci, la Voix était du peuple des gobelins, elle l'avait clairement affirmé. Il n'était pas question pour elle de se laisser faire !

    Masha'a regarda autour d'elle. A 50 mètres, les 3 manostiens discutaient à voix basse. Ils regardaient leurs prisonniers avec une moue de dégoût, sans doute étonnés eux-mêmes de leur avoir laissé la vie. L'ensorceleuse soupira. Elle avait encore réussi à se mettre à dos les seuls compagnons avec qui elle aurait pu sympathiser et sortir de son isolement. Enfin... était-elle vraiment responsable ? N'avait-elle pas été depuis le début le jouet d'une force étrangère ? Le jouet d'un quelconque esprit ou mage puissant ? Un mage... un mage gobelin. L'idée la saisit et la laissa emplie d'effroi. Les gobelins n'avaient pas d'accointance avec la magie. Seuls les shamans disposaient de tels pouvoirs et les plus puissants d'entre eux restaient très faibles face aux mages aguerris, elfes ou humains. Les pouvoirs développés ici étaient énormes et reflétaient la puissance de leur auteur. Voilà une nouvelle extrêmement grave !

    La jeune femme réfléchissait tout en parcourant les fourrés, en quête du félin qui s'était attaché à ses pas. Cet animal était-il lié au mage ? A nouveau, cette question figea la jeune femme. Et si le chat était le mage en question ? Masha'a sentit son poul battre plus vite. Elle n'avait jamais envisagé cette possibilité. Mais alors, les visions ? Etait-ce de la manipulation ? Pourtant, la plupart s'étaient vérifiées. Seules quelques-unes, les plus horribles d'entre elles, semblaient totalement irréelles. trève de questions ! Il fallait fuir, rejoindre les autres, se mettre en sécurité.

    Elle tourna les talons mais à peine fit-elle un pas qu'elle bascula vers l'avant et s'étala dans un buisson. Elle poussa un gémissement de douleur. Sa blessure s'était réveillée et des vagues pulsant depuis sa cuisse faisaient souffrir tout son être. Elle se rassit péniblement en tenant sa jambe. La raison de sa chute lui apparut sous la forme d'une racine torturée sans doute posée là à dessein. Masha'a maugréa. Elle allait se relever quand...

    Miaaaaaaw.
    Devant elle apparut un chat tigré qui traînait la patte. L'animal venait vers elle. Masha'a, toujours assise, oublia son mal et fit un bond vers l'arrière. Le chat approchait toujours.
    Va-t-en ! Va-t-en ! Je ne veux plus te voir, quoi que tu sois ! Ouste !
    Elle dégaîna son cimeterre, prête à frapper. L'animal s'arrêta, surpris, et baissa les oreilles. Ses yeux larmoyants étaient une supplique, un appel au secours. Il était blessé, isolé et voilà que sa maîtresse voulait le chasser. Masha'a n'était pas dupe et elle le lui dit. Le chat lança un miaulement plaintif à vous déchirer le coeur. Il réussit à faire douter Masha'a, un instant.
    Ah non ! Pas de ça avec moi ! Tu ne m'auras pas ! Dégage ! Elle ne dit rien de plus : une nouvelle transe venait de démarrer, prenant son esprit, bloquant son corps. Elle tenta de lutter, mobilisa toute sa volonté. Des images apparurent : celles de ses aventures passées sur Dorrandin, et plus précisément les moments où Masha'a était en difficultés et recevait l'aide de son compagnon à 4 pattes. Elle se vit tirée des eaux, sauvée des gardes à l'entrée de Manost et des aventuriers de de l'Auberge, hissée dans les airs au-dessus du Marinyande, sauvée par Rasmus appelé à la rescousse... Tout cela, grâce au chat.

    Masha'a voulut contester mais une nouvelle image s'imposa à elle : des hommes et des femmes massacrés, des villes en flammes, une main sombre se posant sur le continent. La main soudain s'arrêta. Un groupe d'individus résistaient. Focus. Elle reconnut les membres des deux équipes chargées de l'enquête sur la relique. Elle en faisait partie et, à ses côtés, un chat et des gobelins. La vision s'estompa et fit place à un dernier décor : celui d'un village gobelin ravagé, les tentes brûlant au milieu de cadavres. Des femelles et des petits gisaient aux côtés de mâles pour la plupart démembrés. Cette image provoqua un haut-le-coeur à la jeune femme. Elle se vit alors avec le chat et des gobelins faire barrière pour arrêter le massacre. Elle voulut crier. Noir.

    Masha'a venait de revenir à la réalité. A ses côtés, le chat s'était couché, souffrant. Elle le regarda avec attention. La blessure n'avait pas disparu après la transformation, mais le passage à une taille plus petite avait permis de contracter la plaie. L'animal était hors de danger mais fort affaibli. Et la vision qu'il venait de provoquer chez Masha'a, particulièrement longue et riche en détails, avait épuisé ses dernières forces.

    Tu as besoin de moi, c'est cela ? Comme j'aurais, moi, besoin de toi ? C'est cela que tu veux me faire croire ?
    Le chat se contenta de cligner des yeux. Masha'a restait suspicieuse. Elle était à deux doigts de se lever et de le laisser crever là. Mais quelque chose la retenait. Un sursaut de pitié ? De culpabilité ? De dette à payer ? Ou encore un tour de manipulation ? Mais que pouvait-il faire ? L'animal semblait incapable de réagir si elle décidait de le tuer ou de l'abandonner. Quelle menace représentait-il encore ? Masha'a se pencha sur lui et, surmontant ses hésitations, le caressa. L'animal se mit à ronronner. Il tourna la tête vers lui. Ses yeux reflétaient bien plus que les autres félins. Ils trahissaient tristesse, remords et espoir...

    Au bout de quelques minutes, Saiko, Sire de la Canne et Shinook virent arriver une Masha'a claudiquant, un chat mal en point porté en bandoulière grâce à la cape étoilée qu'elle avait noué autour d'elle. Ils n'en étaient plus à une surprise près et leurs regards se firent plus durs.




    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  13. #43
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    [Quête=Vol d'une Relique]

    L'homme panthère, parcequ'il était le seul à pouvoir le faire et qu'il fallait bien le faire, administrait au shamane gobelin les soins nécessaires à le garder éveillé le temps d'un interrogatoire. Il arrivait à contrôler son aversion pour le gobelin en se disant que la mort de celui-ci n'en était que retardée.

    Masha'a arriva alors, boîtant sous la douleur provoquée par ses blessures non soignées, et portant un chat tigré dans sa cape.

    D'où sortait ce chat ? Pourquoi s'encombrait-elle d'un fardeau complètement inutile alors qu'ils étaient dans le Puits du Pal, où grouillaient encore autour gobelins et apparemment spectres ?

    Il se leva brusquement et s'approcha de l'ensorceleuse. Il choisit un ton de dureté, de méchanceté certaine.


    - Ou étais-tu !? Tu...

    Son regard parcourut le corps de Masha'a. Il était loin d'être en aussi bon état que celui de Sire de la Canne. Saiko sentit finalement que le moment était mal choisi pour les disputes. Il abandonna sa dureté, et adopta une voix sèche et froide.

    - Au cas où tu aurais besoin d'un coup de main pour soigner ces blessures, je t'informe que je serai disposé à te le donner...

    Le regard du rôdeur se porta sur le chat. Il sentit qu'il l'avait déjà vu ou rencontré quelquepart.

    Il n'eut cependant pas le temps de réflechir plus longtemps à l'identité de ce chat car Masha'a rétorqua d'un ton encore plus sec.


    - Si tu n'es pas trop fatigué. Et le chat aussi.

    Saiko n'espérait surtout pas à de la supplication dans le ton de Masha'a, il savait que l'ensorceleuse était trop fière pour demander de l'aide.

    Il la soigna donc, sans prendre de précautions particulières. Elle ne gémit pas, ne broncha pas. Le travail terminé, elle se releva et attendit simplement que le rôdeur finisse de soigner le chat.

    De nouvelles impressions agitèrent Saiko. Ce chat n'était pas n'importequel chat (en dehors du fait qu'un chat n'a rien à faire entre un camp gobelin et une forêt de pals hantés).


    (HRP = Ici mon rôdeur sait qu'il s'est déjà retrouvé à proximité de ce chat, et ce à plusieurs reprises, il en a l'intuition. Seulement il l'a vu sous différentes facettes, et ne peut de ce fait pas le reconnaître. Les grands pouvoirs du chat font qu'il mettra encore du temps à comprendre le lien entre toutes ces apparitions animales. Sauf si Saiko parvient à tirer les vers du nez de Masha'a quand à la mystérieuse panthère .)
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  14. #44
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Quête : Vol d'une Relique

    Ainsi donc, les aventuriers étaient venus à bout des gobelins. Il pouvait observer ce qui se passait via un petit objet qu’il avait pris soin "d’oublier" dans la clairière. De ce fait, rien ne lui échappait, et il avait pu assister aux premières loges aux deux combats des aventuriers. Il était heureux de la tournure des évènements, et il attendait avec impatience la fin de cette aventure. Quittant son poste d'observation, il partit, laissant les aventuriers, seuls, au milieu de cette sombre clairière.

    Masha’a avait, malgré elle, récupéré le chat qui la poursuivait depuis bien longtemps déjà. Elle n’arrivait toujours pas à saisir ce que lui voulait le félin, mais elle sentait que sa vie était liée au métamorphe. Elle ne savait pas où cela allait la mener, elle avait peur au fond d’elle, peur de découvrir des choses qu’elle ignorait d’elle-même, peur de mourir tout simplement à cause de ce matou.

    Saiko administrait les premiers soins au shaman gobelin. Par chance, sa chute avait été amortie et il ne souffrait que de quelques contusions. Fort heureusement pour les aventuriers qui allaient pouvoir tout à loisir le questionner.
    Les autres gobelins survivants étaient placés dans un coin sous bonne garde de Norak et Shadji. Les deux familiers de Saiko ne l’approchaient plus depuis l’attaque des spectres et avaient trouvé de bon ton de rester à bonne distance tout en se rendant utiles.

    Quant à Shinook et Sire de la Canne, ils conversaient ensemble des évènements récents. Il faut dire que l'attitude de Masha'a avait semé un trouble dans le groupe, voire même le germe d'une possible lutte intestine. Les deux gardes d'ailleurs étaient en plein conciliabule et Masha'a aurait donné beaucoup pour savoir de quoi il en retournait.

    Bref, dans le groupe, c'était tout sauf la joie de vivre.

    Ayant tous repris quelques forces, les membres du groupe se retrouvèrent autour du Shaman. Il était le seul à pouvoir répondre à leur question et il le savait apparemment. Il déglutit avec peine en voyant arriver les humains autour de lui.
    Celui qui lui inspirait le plus de peur, c'était l'homme panthère. Il sentait en celui-ci une haine viscérale envers ceux de sa race, et il craignait par dessus tout qu'il s'emporte un peu trop.

    C'est d'ailleurs Saiko qui commença l'interrogatoire. Musclé d'ailleurs l'interrogatoire. Il secoua en tout sens le pauvre Shaman, désireux de quitter le plus rapidement possible cette clairière. Mais rien n'y fit. Tout ce que réussit Saiko, c'est plonger le gobelin dans un profond mutisme. Finalement, un gargouillis sortit de la bouche du shaman. Les aventuriers tendirent l'oreille pour comprendre ce que pouvait raconter le gobelin.


    "Moi parler qu'à la femme, sinon, moi rien dire."

    C'en était trop pour Saiko, qui lâcha le gobelin. Décidément, Masha'a devait avoir quelque chose à voir avec les gobelins, sinon, tout cela était vraiment louche. Quoique, elle l'avait aidé lors de son massacre d'une tribu. Jetant un regard noir à Masha'a, le rôdeur laissa le gobelin aux bons soins de la magicienne. Shinook et Sire de la Canne, restèrent pour leur part, histoire de voir ce que pourraient bien raconter le shaman.

    Masha'a lui posa les bonnes questions, à savoir s'il avait vu un groupe d'humains récemment, rôder dans la clairière. Le shaman lui répondit par l'affirmative. Des humains avaient bien rôdé dans le secteur voilà quelques nuits. Les guerriers de la tribu avaient écouté avec attention, mais étaient resté à bonne distance de peur de prendre des coups. Ce n'était pas la première fois qu'ils venaient mais par contre, il ne les avait pas revu depuis. S'il pouvait leur indiquer l'endroit où ils étaient, mais bien sûr, de toute façon, ils le trouveraient facilement, ils avaient laissé un cadavre derrière eux.

    A ces mots, le cœur des aventuriers s'arrêta (mince, vous êtes morts, la quête est finie). Tous espéraient en secret que ce ne soit pas leur homme, sinon, leur piste s'arrêtait là.
    Masha'a demanda au shaman d'indiquer la direction. D'un geste vague, le gobelin montra une futaie plus au nord. Comprenant ce qu'ils fallaient qu'ils fassent, Shinook, Sire de la Canne et Saiko se dirigèrent vers celle-ci, laissant Masha'a se charger du shaman.

    Ce que vécu la jeune magicienne, ses compagnons ne le surent pas, tout occupé qu'ils étaient avec le cadavre. Me chat qui était resté bien sagement roulé en boule s'étira et s'approcha de sa "maîtresse", une fois les trois compagnons partis.
    Des images se formèrent alors dans la tête de la jeune femme, et elle ne pu rien tenter pour les empêcher. Elle se voyait elle, luttant pour la sauvegarde d'un édifice, lequel, elle ne le savait pas. Puis, ce furent des images de marche où elle se trouvait avec Grka, le chat et un troisième personnage. Un gobelin ! Sur d'autres images, il apparut que c'était le shaman qui marchait à ses côtés.
    D'un coup, les images cessèrent. Cependant, Masha'a avait encore tout en tête, et elle commençait à comprendre ce qu'on lui demandait.


    "Ah non, hors de question. J'ai déjà bien du mal à protéger Grka, je me vois mal cacher un deuxième gobelin."

    De nouvelles images apparurent alors. Elle se voyait mourir dans d'atroces souffrances, son sang se répandant sur une terre noircie et craquelée.

    "Non, je ne veux pas de ce gobelin. Tu as vu déjà la réaction des autres, tu imagines leur tête si on s'adjoint celui-ci ?"

    Mais Masha'a n'eut pas le temps d'en dire plus. Le chat modifia sa forme et commença à incanter.

    Chat --------------- Sort de quête --------------- Masha'a


    Elle comprit immédiatement ce que venait de faire le chat. Désormais, sa vie était liée à celle du shaman, qu'elle le veuille ou non.

    Pendant ce temps, les trois helmites se rapprochèrent de la futaie. Une odeur pestilentielle de décomposition leur permit de savoir qu'il était tout proche. Dans la futaie, ils trouvèrent effectivement le cadavre d'un homme. Une rapide inspection du corps boursouflée fit apparaître une balafre sur le visage. C'était leur homme, celui qui les avait fait courir dans le sud de Dorrandin, pour finalement mourir dans une futaie désolée.

    Prenant sur lui, Saiko décida de fouiller le corps. Ils avaient besoin d'indices, sinon, leur mission s'arrêtait ici et tout ce qu'ils avaient traversé et combattu se seraient révélé inutiles.
    Bien en pris à Saiko de fouiller le corps. Dans une poche intérieure, il trouva un papier. Il le tendit à Shinook qui le déplia avec moult précautions.
    Une carte, ils venaient de découvrir une carte.

    Ils retournèrent au campement d'un pas rapide, afin de faire part de leur découverte à Masha'a.
    Dépliant avec précaution le bout de papier, ils virent apparaître un morceau de la région où ils se trouvaient. Une croix semblait indiquer un lieu de rendez-vous. Il allait donc falloir s'y rendre le plus vite possible.

  15. #45
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Quête Vol d'une relique

    HRP : de nouveau, je prends quelques liberts pour avancer plus rapidement. S'il y ades contestations, n'hésitez pas à poster et je modifierai le mien en conséquence !

    Tous se préparaient à repartir. Shinook proposa de se reposer : la bataille l'avait considérablement affaibli et les autres étaient à bout. Il fut décidé de quitter ces sinistres parages, la proximité du Puits faisant peser sur tous les alentours une atmosphère morbide et sépulcrale. Et nul ne savait si des spectres allaient réapparaître ou pas.
    - On ne va pas attendre pour connaître la réponse, non ?
    - Sans compter les gobelins qui traînent encore dans le coin. Allons-y vite ! Shinook acquiesça aux dires de ses compagnons.

    Ils allaient donc repartir lorsque Masha'a toussota :

    - Excusez-moi, mais je dois terminer quelque chose... euh... Elle voulut sans doute ajouter quelque chose mais elle se retint. Elle commença à fouiller les tentes des gobelins. Elle empocha au passage quelques piécettes sans doute volées. Sa bourse en avait bien besoin. Elle continua sa fouille et trouva enfin ce qu'elle cherchait. Derrière un coffre à moitié défoncé, un tas vert tremblait comme si la terre était secouée sous ses pieds.
    - Grka, chuchota Masha'a, c'est moi.
    - Mmm... maîtresse ? Grka s'était relevé et soudain, sans crier gare, se jeta dans les bras de Masha'a. La jeune femme, surprise, voulut le repousser, mais le gobelin s'accrochait à elle comme... comme un enfant terrorisé. Cette pensée frappa l'ensorceleuse. Elle avait, machinalement, posé ses bras sur les épaules du gobelin et serré avec une douceur dont elle ne s'était jamais crue capable de reproduire.
    - Grka, nous allons devoir y aller. Le gobelin la regarda, plein de gratitude. A découvert.
    Son expression changea instantanément :
    - Quoi ? Avec l'homme panthère ? Masha'a opina. Mais... le chat ! Ooooh, Chat ! Blessé ! C'est lui qui a fait ça ? Il parlait de Saiko. Masha'a fit non de la tête. Puis, sans rien ajouter, elle fit un pas vers la sortie. Elle s'était montrée ferme et le gobelin avait compris qu'il n'y avait rien à y redire. Grka soupira et, tenant fermement le bout de la sacoche, suivit la jeune femme à l'extérieur.

    Nul besoin de souligner la surprise du groupe lorsqu'elle leur annonça :

    - Ce gobelin... et le shamane viennent avec nous.
    - QUOI ??? Hors de question ! Déjà que tu... tu nous caches trop de choses depuis le début ! Le chat ! La panthère ! Et maintenant ces deux... ces deux choses immondes ! Masha'a, tu vas parler ou...
    - Simple. J'ai subi un sort de quête. Ma vie dépend de ces deux créatures. Je vous rappelle que sans moi, vous ne seriez pas avancés aussi loin dans la piste. Vous avez besoin de moi... comme j'ai besoin de vous. Mais ce sera avec ces deux gobelins. De toute façon, je me porte garant d'eux.
    Elle avait parlé calmement, pesant chaque mot. Shinook et Sire de la Canne la regardaient, interloqués. Saiko était soufflé :
    - Un sort de quête ? C'est quoi ce nouveau mensonge ? Masha'a ne répondit rien. Elle attendait, ce qui faisait encore ^plus mousser le rôdeur. Shinook intervint :
    - C'est vrai, Saiko, qu'elle a jusqu'ici bien aidé. Mais je te rappelle, Masha'a, que je ne serais pas à ce point mis à mal si tu n'avais pas lancé ton sort de toile d'araignée.
    - Je... je suis désolée, Shinook. Je n'avais pas le choix et j'ai réagi dans l'urgence.
    - Je crois que nous devrons en référer au Conseiller Lothringen. En attendant, je suis prêt à ce que tu nous accompagnes, mais sache que tes gobelins seront considérés comme des prisonniers. Etes-vous d'accord ?
    Les deux autres manostiens acquiescèrent, Sire de la Canne assez vite, Saiko après un long regard furieux à la jeune femme. Encore une fois, elle passait à travers les mailles du filet. Mais, fois de rôdeur, elle n'en avait plus pour longtemps. Ce jeu allait bientôt cesser. Satisfait, Saiko accepta en silence.

    Masha'a soupira. Elle n'avait pas le choix. Réajustant sa cape pour s'assurer du confort du chat, elle suivit les manostiens, les deux gobelins derrière elle. Le shamane avait salué les siens après les avoir discrètement soignés durant la conversation entre humains et elfes. Il quittait son clan à contrecoeur, craignant pour leur vie. Mais ainsi avait parlé le Messager : il devait suivre la demi-elfe et accomplir une mission encore mystérieuse. Animé par sa foi mais tremblant d'appréhension, il marchait d'un pas lent en direction de ce fameux rendez-vous dont il avait vaguement entendu parler...


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  16. #46
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Evènementiel

    La nuit était calme quand soudain un long hurlement se fit entendre. Lugubre et à glacer le sang de quiconque se trouverait dans les parages, le cri fut repris de plus belle par une horde volante. Celle-ci était accompagnée d’un nuage méphitique, qui emplit la clairière en son entier.

    Soudain, des scènes venues d’un autre temps se firent jour sous la lumière blafarde de Séluné. D’antiques sacrifices réapparurent pour la plus grande gloire de l’unique témoin de cette scène. Sa chaire et ses vêtements avaient pourris, formant un conglomérat informe de putréfaction. De longs crocs barraient son visage et des griffes avaient remplacées ses ongles. Enfin, des excroissances osseuses venaient prendre position sur son crâne et certaines parties de son corps. Gargauth revenait sur son lieu de culte, fidèle au rendez-vous.

    En des temps anciens, des tribus avaient sacrifié de nombreuses choses pour s’attirer ses faveurs. Comme d’habitude, il avait su retourner les termes du contrat à son avantage, et comme d’habitude, il avait obtenu ce qu’il avait voulu.
    Désormais, les spectres lui étaient attachés et rien n’y personne n’y pouvait quelque chose.

    C’est ainsi que devant ses yeux ébahis, les scènes recommencèrent. La tribu perpétua de nouveau ses sacrifices. D’abord des dons, de l’argent lancé dans les profondeurs du gouffre, puis vint le tour des animaux que l’on offrait en hécatombe. Mais cela ne suffisait plus au dieu, il voulait plus, toujours plus, pour respecter les termes du contrat.
    Et ce furent les sacrifices humains. Affreux, horribles pour les pauvres victimes, qui se retrouvèrent empalées.

    Aujourd’hui, ce sont ces mêmes victimes qui revivent leur mort une énième fois. Les spectres hurlèrent à la face de Séluné tout leur malheur, mais rien n’y faisait, Il était toujours là, et rien ne changeait.
    Ils avaient cru être libéré, quand la femme avait brisé leur réceptacle, mais déjà, la magie corrompue de leur "père" recréé ce qui avait été détruit.

    En cette nuit sombre, la clairière résonna de cris, de hurlements et de plaintes. En cette nuit sombre, les spectres étaient de nouveaux prisonniers, et de nouveaux, ils devraient lutter.
    En cette nuit sombre, Gargauth jubila, heureux du nouveau spectacle qu’il avait pu observer. Cette clairière était et sera toujours sous sa domination.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [Lieu] [Quête] Vol d'une relique : Maison de la vieille veuve
    Par Saiko dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 44
    Dernier message: 05/12/2005, 13h21
  2. [TD] [Quête] Vol d'une Relique
    Par Saiko dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 15
    Dernier message: 21/09/2005, 14h22
  3. [Lieu] [Quête] Vol d'une relique : La Maison du Dessinateur
    Par Hugues de Breizh dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 52
    Dernier message: 06/08/2005, 14h30
  4. [Rencontres] [Quête] Vol d'une relique : Paldo les bons tuyaux
    Par Folken dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/08/2005, 00h19
  5. [TD][Quête] Vol d'une relique : Soleil noir sur l'église helmite
    Par Sixtine Ombreclaire dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/03/2005, 15h08

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231