Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 123

Discussion: [TD][Quête] Vol d'une relique : Dans un bosquet de hêtres roux...

  1. #1
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    [TD][Quête] Vol d'une relique : Dans un bosquet de hêtres roux...

    Quête: Vol d'une relique

    Dans un bosquet de hêtres roux...


    Pour rejoindre le bosquet des pierres, le voyageur venu de Manost devait d'abord longuement remonter vers le nord la voie côtière qui traversait les contreforts de la Cordillière du Faucon; une fois revenu dans la plaine, il ne lui restait plus qu'à déterminer à quelle hauteur il laisserait sur sa gauche les pavés de la route pour s'orienter plus à l'est, là où s'étendait à perte de vue l'immense forêt des druides et des mystères.

    Lothringen se rappelait qu'avec Erszebeth et Shinook, quelques mois plus tôt, il leur avait fallu se hâter plus de deux jours entiers avant d'atteindre le bosquet. Mais, cette fois-ci, ils étaient à cheval, et il ne leur faudrait sans doute en tout et pour tout que les trois quarts de l'intervalle entre deux levers de soleil.

    Ils avaient quitté Manost à la nuit tombante, au terme d'une journée bien remplie, puis chevauché la nuit durant, bientôt bercés par le choc régulier des sabots sur les pavés. Dès qu'ils eurent franchi les montagnes, ils s'enfoncèrent vers le nord-est, à travers les hautes herbes de la plaine, demeurant avec soin à l'écart des voies et des villages.

    Allant grand trot, toujours en tête, Lothringen n'avait pas boudé son plaisir. Il préférait la marche à pied, bien sûr, mais qu'à cela ne tienne! La nuit, l'espace, le ciel immense au-dessus de lui et la poussière sur ses bottes... En sus de tout cela, le risque qui se profilait: ce n'était plus l'appel de l'aventure, c'était la réponse enthousiaste. Comme il était aisé de voir que c'était là son élément...

    Ses compagnons semblaient tout aussi satisfaits que lui d'échapper enfin à la lourde atmosphère de mensonge et de corruption qui avait régné sur toute cette enquête jusqu'alors, mais le voyage à cheval ne leur avait guère permis de beaucoup converser.

    Ce fut un petit groupe fourbu et silencieux qui, au lever du soleil, se résolut enfin à faire halte, tant par égard pour les montures que pour des cavaliers pour la plupart peu habitués à demeurer longuement en selle. Lothringen estimait de toute manière qu'il serait imprudent, maintenant qu'ils approchaient de leur destination, de continuer de voyager à la lumière du jour. Puisqu'il ne leur restait plus que quelques heures de trajet, autant repartir en soirée, et à pied.

    Le campement se trouva dressé à la lisière d'un bosquet de hêtres roux, derrière un taillis de fougères. Fatigués, les voyageurs n'échangèrent d'abord de parole que ce qu'il faut pour se répartir les rations et les tours de veille. Mais quand ils se réveillèrent un à un, sur la fin de la journée, ils refirent leur paquetage, ménagèrent aux chevaux dessellés mais entravés une aire de paccage convenable, puis se résolurent à attendre le crépuscule, les yeux irrésistiblement attirés par la ligne des arbres au loin: le bosquet. Ils avaient le temps...
    Miniatures attachées Miniatures attachées [TD][Quête] Vol d'une relique : Dans un bosquet de hêtres roux...-zq406.jpeg  
    Dernière modification par Lothringen ; 25/08/2007 à 00h06.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  2. #2
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 402
    Quête: Vol d'une relique

    L’air frais, enfin ! La petite escapade hors des murs de Manost avait revigoré Galathée... Elle avait l’impression de renaître, de se retrouver enfin ! Il avait fallu si peu de temps à la ville pour la marquer, la ville et ces maudits murs. Des murs ! Pourquoi avait-on inventé les murs ? ! L’être humain ne pouvait pas se développer entre des murs. Pas tous les êtres humains, en tout cas. Pas moi, songea-t-elle. Des chevaux et des arbres, que demander de plus.

    A peine levée, Galathée ressentit un besoin impérieux de toucher les hêtres qui les avaient abrités et elle se promena entre les troncs, caressant doucement les écorces, comme pour prendre des nouvelles de vieux amis. Sasquatch était parti se percher dans les branches basses dès l’instant où ils s’étaient arrêtés et Galathée l’avait envié. Elle espérait que Lothringen ne lui reprocherait pas ces quelques minutes volées à leur mission. Le bruissement de ses pas dans les feuilles mortes était musique à ses oreilles, les verts et les roux des feuilles dansaient devant ses yeux, le temps aurait pu s’arrêter à cet instant et Galathée aurait goûté à une félicité éternelle. Et pourtant... Plus loin, la forêt devenait sombre et hostile, abritant des créatures mauvaises et de noires pensées, une relique perdue, des secrets, un remède, peut-être. Pour l’heure, cela ne gâchait pas l’humeur de la rôdeuse. La nuit viendrait bien assez tôt.

    Galathée retourna vers le campement où attendaient ses compagnons. Elle se sentait toujours un peu intimidée par l’elfe noir, mais moins par Taliesin qu’elle avait suivi comme une ombre pendant l’enquête. Althéa restait une énigme, tantôt intrépide, tantôt revêche, et la rôdeuse, qui ignorait tout d’elle, s’interrogeait sur les causes de cette attitude, tout en craignant d’en apprendre plus. Elle finit par s’asseoir contre le tronc d’un des hêtres, à la lisière du bosquet, non loin des autres, et entreprit de faire l’inventaire de son sac, qui était désespérément vide. Dix-huit flèches dont deux émoussées. Un superbe butin. S’ils avaient quelques heures encore, peut-être pouvait-elle s’en fabriquer quelques unes de fortune, avec les moyens du bord. Elle préféra reporter son attention sur ses trois compagnons. Elle aurait pu, aurait dû sans doute, dire quelque chose. Mais les êtres humains... que raconter aux êtres humains ? Le chant du grillon noir ? La volte de la buse dans le ciel gris ? Les traces du loup sur la boue humide ? Elle secoua la tête, prise d’une envie brutale de rejoindre les chevaux qui somnolaient non loin, mais se força à rester assise. Avec un peu de chance, le barde allait chanter quelque chose pour leur remonter le moral, Althéa se lancerait dans une diatribe ou Lothringen leur dispenserait de bons conseils. Galathée reporta son attention dans son sac vide où personne ne la regardait.
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  3. #3
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 936
    Quête : vol d’une relique

    Taliesin était heureux. Assis dans l’herbe, le dos contre le tronc d’un hêtre, la pipe à la bouche, il faisait des ronds de fumée en révassant, jouissant avec délices de l’instant présent. Ce n’était peut-être que le calme précédant la tempête, qu'un bref moment de répit avant la plongée dans les horreurs du bosquet des druides noirs… Mais cela ne rendait que plus agréable ces quelques heures de détente et il s’y abandonnait sans retenue.

    Il avait vivement apprécié la chevauché nocturne : certes, il aurait préféré sa propre monture, mais il s’était vite habitué au cheval fourni par la garde qui était par ailleurs un excellent animal. De plus, il ne regrettait pas d’avoir laissé sa jument en ville : ils allaient être confrontés à de grave périls et il n’aurait guère eu le cœur de la mener si près du danger. Il était profondément attaché à elle : c’était sa compagne de voyage depuis des années et, ensemble, ils avaient vécu bien des aventures le long des chemins sinueux de Toril.

    L’esprit du barde continua à vagabonder, faisant affluer les souvenirs… Cette halte lui rappelait furieusement celles qui ponctuaient les journées de voyage en compagnie de son maître, bien des années auparavant. Taliesin sourit à la pensée de cette époque heureuse : là, parmi la paisible campagne que les rayons du soleil déclinant faisaient flamboyer, au milieu de ses compagnons de route, il se sentait presque redevenir cet apprenti facétieux qui, selon que son humeur fusse studieuse ou taquine. pouvait provoquer aussi bien la satisfaction de son maître que son exaspération.

    Le sourire de l’elfe s’élargit ; Il continua tranquillement à faire des ronds de fumée mais ces derniers prenaient désormais une direction bien précise. Déjà, plusieurs d’entre eux tournoyaient autour du visage d’Althéa, tels des papillons de nuit auprès d’une lampe. Et des renforts n’allaient pas tarder à les rejoindre.

    Peut-être, en fin de compte, n’avait-il jamais vraiment cessé d’être cet apprenti facétieux…
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 611
    Quête : vol d'une relique


    Althéa, s’était assise en tailleurs, non loin de Taliesin, le nez en l’air, repérant par jeu l’emplacement des étoiles qui ne tarderaient pas à apparaître sur le manteau de la nuit. Les étoiles … Elles l’aidaient à se diriger à bord du bateau. Autre vie, autres compagnons mais toujours les mêmes étoiles … Elles se riaient sûrement d’eux là haut, plongées dans leur cycle immuable. Elles n’avaient que faire de leurs querelles, de leur foi, de leurs petites habitudes, de leurs mensonges et de leurs trahisons, de leurs tristesses et de leurs imperfections, de leurs rêves, de leurs espoirs, de leur vie … Elles ignoraient tout de la blessure mortelle causée par le départ des personnes aimées. De la froide solitude et ce dénuement dans lesquels elles plongeaient les pauvres ombres de féérune. De sa blessure, de sa solitude … Angelo … Elle n’était que néant … Et ce doux moment de halte pendant lequel les pensées revenaient lui faisait cruellement ressentir l'absence. Bientôt …

    Elle allait se laisser aller à la rêverie quand une odeur étrange pénétra ses narines. Du tabac … Elle remarqua alors des ronds de fumée … dont elle était le centre … Traçant fugitivement une auréole au dessus de sa tête puis mourrant sur le coin de son nez. Elle tenta d’abord de bouger mais les cercles rejoignaient toujours leur cible. Elle souffla quelques secondes afin de les renvoyer à son expéditeur. Ceci n’eût pour effet notoire que de la faire tousser et de l’agacer sensiblement
    :

    « Dites donc vous, souffla t’elle brusquement faisant sursauter ses compagnons savourant le doux moment de calme, vous n’avez rien de mieux à faire que de tester la précision de vos tirs sur ma tête ? Cela commence à être sérieusement agaçant ! »
    Dernière modification par Lothringen ; 14/08/2007 à 22h43.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  5. #5
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    Le besoin de surveiller les abords du campement, ou plutôt, une soudaine urgence de solitude avaient poussé Lothringen à s’écarter du petit groupe et à s’aventurer bien plus profondément parmi les hêtres… Se trouver seul, enfin ! ou bien encore ? comme il l’était et le serait toujours au moment de l’épreuve - il l’avait accepté.

    En progressant dans le sous-bois, le semi-drow n’avait pas tardé à découvrir ce qu’il cherchait sans le savoir : un mince filet d’eau claire qui courait sans un bruit dans son lit de pierres… Rien ne semblait dû au hasard dans leur arrangement - peut-être les druides avaient-ils autrefois aménagé ce ruisseau.
    Accroupi sur le bord, l’elfe noir prit de l’eau fraîche dans ses mains en coupe et se nettoya soigneusement le visage, accordant un regard curieux à un reflet que la luminosité déclinante et le courant accidenté rendaient particulièrement incertain. Il ne le quitta pas des yeux tandis qu’il poursuivait sa toilette. Une énigme. Alors qu’il peignait ses cheveux entre ses doigts ouverts, il peinait encore à se reconnaître. Tant de fermeté et si peu d'innocence. Même perplexité tandis qu’il retressait sa natte blanche. Ses traits s’étaient-ils tant durcis en si peu d’années? L’eau courait, légère et changeante. Il se revit un bref instant, jouant dans le ruisseau près de la maison de Leodacya. L’enfance et les bois du Téthyr… des souvenirs bien éloignés, à plus d'un titre, de ce qu’il était devenu.
    Pourquoi s'en plaindre? Le temps n’était plus non plus où le destin le pourchassait sur toutes les routes de Féerûne. Plus de traque, plus de peur, plus de fuite en avant : il ne subissait plus, il choisissait. La brève apparition de Helm au temple avait eu sur lui un étrange effet apaisant, comme si elle l’avait confirmé dans sa voie nouvelle pour cette seule raison qu’elle ne l’avait pas bouleversé. Sans doute le fait que le dieu gardien avait paru accepter sans colère son changement d'obédience y était-il pour quelque chose. La page était désormais tournée, bien tournée. Les doigts distraitement plongés dans l’eau courante, songeant à leur proche avenir, il se surprit à prier Tymora…

    Quand il revint près de ses compagnons, au milieu de l’obscurité croissante, une voix féminine pestait. Il n’eut pas besoin de se demander longtemps de qui il pouvait bien s’agir. Lothringen se garda bien d'intervenir, mais son sourire croisa celui de Taliesin.




    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  6. #6
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    HRP : peut-être effacerez-vous ce post, mais laissez-moi simplement vous dire combien ces morceaux d'introspection sont beaux et subtilement rédigés. Un très beau moment RP du forum. Merci. :fleur:


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 611
    Quête : vol d'une relique


    Althéa croisa les bras l’air boudeur quelques secondes … Taliesin et ses taquineries … Il ne s’arrêterait donc jamais ? C’est alors qu’elle surprit le sourire que Lothringen échangeait avec le barde. Elle aurait pu entrer dans une colère noire, hurler à la face du monde son mécontentement. Mais contre toute attente, son visage s’éclaira … Une ombre de sourire naquit au coin de ses lèvres redessinant une timide fossette que peu avaient eu l’occasion de surprendre … Et quand elle parla, se fut sans crier, d’une voix quelque peu rauque mais douce qu’on entendit à peine :

    « [color= #8470FF]Encore une fois, je suis la seule imbécile qui vient troubler le silence … J’espère que vous arriverez à me pardonner[/color] »
    Dernière modification par Lothringen ; 14/08/2007 à 22h43.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  8. #8
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 936
    Quête : vol d’une relique

    -Vous pardonner… Cela aurait pu s’avérer difficile, à n’en pas douter ! dit Taliesin d’un ton enjoué. Mais comme je dois bien reconnaître une certaine responsabilité dans vos exclamations, je pense que pour ma part, je n'aurai aucun mal à oublier l'incident...

    Soudain, comme une pensée fort peu réjouissante s’imposait au barde, une ombre passa sur son visage et en chassa toute gaieté.

    -Quant au silence… Je pense malheureusement qu’il ne se serait pas prolongé très longtemps. Il est grand temps que nous nous remettions en route. Plus vite nous en auront fini avec cette affaire, mieux ce sera.

    Les autres acquiescèrent, mettant à regrets un terme à cette halte paisible. Mais il ne pouvait en être autrement. Ils rassemblèrent donc leurs affaires, vérifièrent une nouvelle fois que la longe des cheveaux leur permettrait de se nourrir et de s’abreuver sans peine, puis se mirent en route, à la recherche des roches levées marquant leur destination : le bosquet des Pierres.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    [excusez-moi, il devait y avoir un tas de combats avec la table des hasards, mais hélas, notre bien amiée table des hasards étant capricieuse, j'ai dû faire sans... Ca gâche un peu la fête.]

    La troupe s'était donc remise en route à travers les bois suivant la direction du bosquet. L'obscurité se faisait de plus en plus pressante, et plus les quatre manostiens avançaient, plus le silence se faisait pesant. Le souvenir du bon moment passé ensemble ne suffisait plus à éviter les assauts d'une angoisse mystérieuse qui les dévoraient avec une tension croissante.

    Quelque chose ici dérangeaient les aventuriers, le paysage si agréable, leur devenait hostile. Après une nouvelle heure de route, le bosquet était enfin en vue, mais de nouvelles pierres justifiaient désormais son appellation : 4 prêtres de Helm pétrifiés dont pour la plupart la statue n'était plus entière. Voilà qui annonçait la couleur. Il y a des villes où on met un panneau de bienvenue pour accueillir les nouveaux venus, ici, la mode semblait plutôt être aux statues.

    Plus loin des restes de chair et de métal indiquaient que deux autres prêtres n'avaient pas eu la chance d'aller beaucoup plus loin. Le constat n'était guère réjouissant : 6 prêtres helmites aguéris s'étaient fait massacrer en ce même lieu. Les aventuriers n'étaient que 4 : la partie promettait d'être extrêmement compliquée et la fuite bien vaine : un hurlement déchira enfin le silence : 4 âmes en peine et 2 brumes vampiriques firent leur apparition. Entourant les rapidement les 4 aventuriers, elles se livrèrent à une étrange danse, les encerclant. Le spectacle funèbre eut vite fait de rendre la tension insoutenable. Quels qu'ils soient, les aventuriers savaient que leurs adversaires passeraient à l'attaque, mais quand ? Brusquement les âmes se figèrent et, à la stupeur des manostiens, une voix sortant de nulle part, prit la parole :


    - Vous êtes au service du dieu sacrilège ! Je peux sentir son aura destructeur jusqu'ici ! Vous aussi paierez les morts de nos frères, massacrés alors qu'ils défendaient justement la nature !

    La situation se complique : cette fois, les brumes et âmes ont lancé l'attaque et deux basilics mineurs ont fait leur apparition. S'ils n'avaient pas eu à trop user de leur lame jusque là, cette fois les 4 aventuriers allaient devoir prouver leur talent.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  10. #10
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    Alors on va faire ça proprement si possible.

    Lothringen, archer 4 / devin 9
    Ecoles interdites : convocation, nécromancie

    Armement : deux haches de bataille de mithril + 2; + 1D8 pts de dégâts contre les Morts Vivants et créatures extraplanaires Mauvaises.
    En RP cela se traduit par le fait que les haches sont entourées de flammes bleues en combat, des flammes divines qui, lorsque les coups portent , provoquent une grande douleur à l’adversaire et l’empêchent de régénérer les blessures causées par les haches.
    un arc de tir rapide + 1

    Niveau 0 : sons imaginaires, lumières dansantes
    Niveau 1 : projectiles magiques (x2), protection contre la pétrification, cécité
    Niveau 2 : images miroir, résistance à la peur, force
    Niveau 3 : hâte, armure fantomatique, cercle magique contre le mal
    Niveau 4 : peau de pierre, porte dimensionnelle
    Niveau 5 : métamorphose funeste


    Taliesin, barde niveau 8

    Armement: épée + 1, arc

    Niveau 0 : Lumières dansantes, Manipulation à distance, Sons illusoires
    Niveau 1 : Protection contre le mal, Soins légers (x2)
    Niveau 2 : Cécité, Lévitation, Soins modérés
    Niveau 3 : Convocation de monstres III


    Althea, bretteuse niveau 4

    Armement: Petite épée


    Galathée, rôdeuse niveau 4

    Armement: arc, bâton


    Lothringen commençait à en avoir assez de passer constamment pour un helmite auprès de l'ensemble des protagonistes de cette sombre affaire, mais il n'allait sûrement pas perdre son temps à l'expliquer à des individus aussi dénués de conversation. Il n'avait pas écouté la voix - un druide, apparemment -, profitant du répit pour jauger leurs adversaires. Quatre âmes en peine, deux brumes vampiriques et deux basilics... Il y avait urgence à se débarrasser des monstres avant que lui et ses compagnons ne contribuent à redécorer le bosquet à leur tour. Tandis que les deux jeunes femmes faisaient barrage aux morts-vivants, Lothringen et Taliesin lancèrent leurs premiers sorts.

    Lothringen ==> cercle magique de protection contre le mal ==> Lothringen

    Taliesin ==> cécité ==> basilic mineur

    Lothringen ==> cécité ==> basilic mineur

    Taliesin ==> convocation de monstres III ==> première ligne


    Lothringen n'attendit guère de savoir si les deux sorts visant à aveugler les basilics avaient réussi pour se porter au contact des deux monstres fabuleux, qui ne savaient heureusement pas faire grand chose d'autre que de darder sur lui leur regard immobile. Brandissant ses haches jumelles, il visa les yeux, comme de juste... D'étranges flammes bleutées jaillirent de ses lames au premier contact. Le reste est une histoire sanglante de carapace jaunâtre et de sang sur le sol.

    Pendant ce temps, Taliesin invoquait une créature entre Althea, Galathée et les mort-vivants qui s'avançaient vers elles menaçants. La terre trembla un instant, révélant aux yeux stupéfaits des uns et des autres un élémentaire du feu combatif qui se prit les premières attaques des morts vivants. Althea et Galathée tentaient de faire bonne figure contre leurs six adversaires, mais semblaient devoir être rapidement submergées. Elles concentrèrent leurs efforts sur les âmes en peine, les moins dangereux de leurs ennemis - si l'on peut dire. De temps à autre, une vague de terreur panique manquait de les submerger, mais le sort de Lothringen semblait faire effet.

    Taliesin entonna un chant de guerre, un chant où il aurait été vain de rechercher la moindre trace de ses habituelles velléités pacifistes, qui redonna courage aux deux femmes qui voyait l'élémentaire souffrir grandement des attaques des brumes vampiriques.


    Taliesin ==> inspiration vaillante (+ 2 aux jets de sauvegarde, + 2 aux jets d'attaque et de dégâts).

    Une autre voix sembla se mêler à la sienne: c'était Lothringen qui, après s'être assuré d'avoir mis fin à la menace des basilics, rejoignait le combat principal.


    Lothringen ==> rapidité ==> groupe

    Sans savoir au juste ce que le conseiller avait incanté, les combattants se sentirent soudain plus rapides, plus vifs et plus insaisissables pour leurs adversaires. Althea donna le coup de grâce à une âme en peine qui lui avait pourtant ravi bien de son énergie.

    Lothringen ==> armure fantomatique ==> Lothringen

    Un guerrier-mage, comme on sait, est une formidable machine de guerre... quand il s 'est préparé. Le semi-drow avait encore bien des sorts de protection de reste, mais il ne pouvait laisser la bataille se poursuivre si longtemps avec une si grande disproportion. Taliesin en fit d'ailleurs autant, comptant que les effets de son chant dureraient encore quelques temps dans l'esprit de ses compagnons.

    Cependant, l'élémentaire vampirisé à outrance expirait après avoir brûlé fortement l'une des brumes... cette dernière étant hélas encore vivante, et bien active.


    Bilan: restent trois âmes en peine et deux brumes vampiriques, dont une sérieusement blessée, contre nous quatre. Loth va se jeter sur la brume vampirique blessée (je rappelle son bonus d'armement contre les morts-vivants, merci Tymora :notme: ). J'ai un sort de résistance à la peur pour le moment où le chant de barde ne fera plus effet, un sort de force pour ceux (moi?) qui auront été victimes des attaques des âmes en peine.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  11. #11
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 611
    Quête : vol d'une relique


    Le combat faisait rage. Une âme en peine et deux basilics renvoyés au néant … Si peu comparé aux nombres d’adversaires qu’ils devaient affronter. Face à eux, les aventuriers se resserrent et redoublèrent de courage. Maintenant, il ne s’agissait plus d’avoir peur mais de défendre chèrement sa vie et pour cela, il fallait agir vite.
    Déjà, la brume vampirique tentait d’occuper l’espace laissé par l’élémentaire de feu. C’était sans compter le guerrier mage qui se jetant dans la mêlée lui fit goûter les délices de la bénédiction de Tymora, l’envoyant après quelques rituels échanges de bons procédés faire partie intégrante du néant qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

    Furieuse, la seconde brume vampirique voulut riposter mais Lothringen, sentant venir le coup s’était habilement replié aussitôt relayé par Taliesin. Le barde, mettant de coté ses idées pacifistes, guidé par son épée parvint à la tenir en respect. Mieux encore, il la blessa à plusieurs reprises. Les âmes en peine quant à elles continuaient à assaillir Galathée et Althéa. Deux contre trois. La lutte était inégale. Mais la rôdeuse, contrairement à tout ce à à quoi elle s’attendait parvint à achever une seconde. Althéa, voyant son adversaire tomber se déconcentra une seconde. Une seconde de trop … Car une autre âme en peine lui lacéra l’épaule d’un coup de griffe. Elle se sentit faiblir. Ce froid … Non, elle ne devait pas … Pas maintenant … Serrant les dents elle raffermit sa prise sur on épée et porta une rapide riposte au moment où elle allait attaquer à nouveau. Le fer atteignit son ennemie où elle l’avait blessée … Justice … Galathée, de son coté luttait avec acharnement contre son adversaire, ne se laissant devancer sur aucun terrain, esquivant et rendant coup pour coup.

    Au même instant, Lothrigen incantait :


    [color=skyblue ]Lothringen =====> métamorphose funeste == > brume vampirique[/color]
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  12. #12
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 936
    Quête : vol d'une relique

    Taliesin n’entendit rien de l’incantation de Lothringen, ni d’ailleurs des bruits de la bataille environnante. Il était tout entier au combat acharné qu’il livrait ; plus rien d’autre n’existait que cet adversaire qu’il fallait à tout prix terrasser. Plus d’états d’âme, de scrupules ou de réticences : il luttait pour sa survie. Et la lutte se faisait de plus en plus désespérée : s’il était parvenu à contenir la brume vampirique et à la blesser, c’était déjà de l’histoire ancienne. Maintenant il ne faisait guère plus que se défendre, et il s’affaiblissait de minute en minute. Il ne tenait plus guère que grâce au souvenir de la mission confiée par son maître et à l’espoir récemment réveillé par le journal découvert dans la crypte du Vampire… Tout cela ne devait pas se terminer ici, dans ce sinistre bosquet, et pourir avec les restes de sa dépouille... Et pourtant, ça en prenait le chemin. Il évita d’extrême justesse une attaque de la créature. La prochaine fois, il subirait l’assaut de plein fouet…

    Mais soudain, alors que la brume vampirique s’apprêtait à porter son dernier coup, elle fut enveloppée d’un étrange halo de lumière. En quelques secondes, elle rétrécit et se transforma. Bientôt, devant le barde éberlué, se tenait un petit écureuil inoffensif. Taliesin, pétrifié, n’esquissa pas un geste ; mais Lothringen surgit dans son champ de vision et, d’un coup précis de sa hache, tua l’animal.

    Le barde leva sur lui un regard interrogateur. Le semi-drow fit un signe d’impatience :


    -Secouez-vous ! Le combat n’est pas terminé !

    Puis, sans attendre, il tourna les talons et alla prêter main forte à Galathée et Althéa, toujours aux prises avec les âmes en peine. Taliesin, rassemblant ses dernières forces, lui emboîta le pas.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  13. #13
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 402
    Quête: Vol de la relique

    Galathée n’arrivait même pas à se souvenir de la dernière fois où elle s’était battue. Etait-ce contre un loup, un chien sauvage, un ours ? En Amn ou dans le Cormyr ? En forêt, en plaine, en montagne ? Aucune idée. Heureusement, l’adrénaline avait réveillé corps et réflexes, et elle se sentait finalement plutôt rassurée sur ses chances de survie, même si deux âmes en peine leur faisaient encore face.
    Tu penses trop, toi, songea-t-elle, en repoussant la créature d’un coup de bâton dans ce qui lui tenait lieu de ventre. Les griffes de l’âme en peine se contractèrent à quelques centimètres de son épaule, sans l’atteindre.
    De son côté, Althéa venait d’être touchée, mais elle semblait tenir le coup et avait également blessé son adversaire. Distraite un instant, Galathée se concentra à nouveau sur son propre combat. L’âme en peine semblait soudain plus fébrile, comme si elle était consciente du massacre que les quatre aventuriers étaient en train de perpétrer dans les rangs des ténèbres.
    Sont-elles seulement conscientes de quoi que ce soit, se demanda Galathée en reculant sous les assauts répétés de son adversaire, que la rage, ou l’instinct, avait rendu plus rapide et plus agressif, ses mains fantomatiques griffant l’air dans une frénésie meurtrière.
    La bête se fendit à nouveau, et Galathée l’évita de justesse en s’écartant sur le côté. Si elle parvenait encore à parer les coups de l’âme, la rôdeuse commençait néanmoins à s’essouffler. Reculant encore d’un pas, elle se trouva dos à un arbre et poussa un léger juron. D’où sortait-il, celui là ? L’âme se mit à cracher, comme si elle tentait de s’exprimer, et Galathée grimaça à la vue de cette gueule atrophiée qui s’agitait sous son nez. L’odeur devait être épouvantable. Galathée décida de se servir du soutien de l'arbre pour bondir sur son adversaire. Mais lorsqu’elle s’appuya franchement sur le tronc, celui-ci se rompit brusquement et elle bascula en arrière avec un cri de surprise. Tombant sur le dos dans un fracas épouvantable, la rôdeuse réalisa que ce qu’elle avait pris pour un arbre n’était autre que la dépouille pétrifiée d’un des prêtres de Helm. Elle culbuta en arrière pour se redresser au plus vite, mais l’âme en peine était sur elle. A cet instant, fendant les airs en poussant des cris déments, Sasquatch piqua sur l’assaillant, toutes serres dehors, droit dans son visage invisible. La créature poussa un hurlement et recula. Galathée en profita pour se remettre debout. Elle avait la sensation confuse de s’être blessé sur la statue en tombant, mais c’était toujours mieux que d’avoir été touchée par le mort-vivant. En deux pas, elle retomba sur l’âme en peine, qui essayait de se débarrasser de Sasquatch par des mouvements désordonnés. L’oiseau finit par reprendre de l’altitude et Galathée profita de l’instant d’hésitation de son adversaire pour la frapper à nouveau, à la tête. L’âme eut un frisson, mais revint à l’attaque. Je n’arrive à rien, songea Galathée. A cet instant, Lothringen surgit, déborda Galathée et asséna deux grands coups de hache à la créature, l’envoyant rejoindre les limbes une bonne fois pour toutes. La rôdeuse fit volte-face et eut juste le temps d’apercevoir Althéa donner le coup de grâce à son adversaire. Pantelante, la jeune femme leur décocha un sourire de victoire, puis mit un genou à terre, épuisée. Taliesin, accroupi à quelques mètres, semblait sur le point d’avoir un malaise. Ils semblaient à nouveau seuls.
    Galathée ferma les yeux pour mieux écouter la forêt, tentant d’y distinguer bruits naturels et sons inquiétants. Il y avait fort à parier que cette petite escarmouche n’était qu’un simple avant-goût de ce qui surgirait du bois, et quitte à se battre, autant les entendre venir...

    « Replions-nous... » fit Lothringen d’une voix ferme.
    « Ne devrions-nous pas... heu... soigner les blessés ? » demanda Galathée, se pliant en deux pour reprendre son souffle.
    « Nous ne sommes pas en sécurité... » répondit l’elfe noir en scrutant les bois.
    Il s’approcha d’Althéa et l’aida à se relever avant de murmurer quelques mots.


    Lothringen ==> Force ==> Althéa

    « Pourrez-vous marcher ? »
    demanda-t-il.
    « Oui. Allons-y... » répondit Althéa.
    Taliesin s’était déjà redressé et mettait le cap sur le bosquet où ils avaient laissé les chevaux. Althéa et Lothringen le suivirent et Galathée décida de fermer la marche histoire de surveiller leur retraite et de guetter un signe de son hibou.

    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  14. #14
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    A peine avaient-ils approché le bosquet qu'ils faisaient déjà demi-tour, et, pour certains, en bien piteux état. La victoire chèrement acquise leur laisait un goût d'amertume tant elle paraissait vaine, simple répétition du défi véritable. Sans doute auraient-ils encore des druides à affronter, et combien d'adversaires avant de pouvoir mettre la main sur cette relique? Mais ils savaient désormais ce qu'il était advenu des prêtres dont Sixtine avait parlé, et pourquoi la prêtresse s'était retrouvée à la fois pétrifiée et vidée de son énergie. Ces corps statufiés... ils auraient inspiré la terreur au plus courageux: car la bravoure ni l'expérience n'y pouvaient rien, il suffisait de tomber sous le pouvoir des créatures pour finir ainsi: la seule erreur des prêtres avait sans doute été de ne pas bondir directement sur elles.

    En sus des ombres, auxquelles ils s'attendaient, des brumes vampiriques... Lothringen était particulièrement sombre tandis qu'il soutenait plus ou moins Taliesin flageollant sur le chemin du retour. Si lui-même était exténué mais à peu près indemne, ce n'était pas le cas de ses compagnons. Ils s'étaient battus à un contre deux et, malgré tout le courage dont ils avaient fait montre, c'était un petit miracle qu'ils en soient tous revenus vivants. Ils étaient loin d'être au bout de leurs peines... Lothringen se demanda si la faute n'était pas la sienne, s'il avait bien fait d'entraîner seulement trois personnes avec lui, et pas toutes des plus expérimentées. La relique de Helm valait-elle tout cela?

    Mais c'était plus qu'une relique dénuée de pouvoir, bien sûr: c'était à la fois le symbole de la faveur accordée par Helm à la ville et de la dévotion des habitants. Quand le commun des helmites saurait ce que savaient déjà les indics et les prêtres, qu'arriverait-il? Les habitants, se pensant abandonnés de Helm, quitteraient sans doute en masse une ville qu'ils penseraient maudite, tandis que le restant, perdant la foi, s'attirerait par là-même la défaveur du dieu... Qui pouvait savoir...
    Oui, il avait pris avec soi des compagnons trop peu expérimentés pour une telle expédition... Oui, ils n'étaient pas non plus assez nombreux... Mais ils allaient réussir quand même... Ils n'avaient pas le choix.

    Le semi-drow en était là de ses réflexions lorsqu'ils rejoignirent enfin le lieu de leur premier campement. Les blessés se hâtèrent de s'allonger sur les paillasses que Lothringen et Galathée leur préparèrent. Taliesin incanta quelques sorts de soins superficiels pour lui et ses compagnons, mais cela n'ôtait rien à son impression d'épuisement complet, comme si la brume impalpable l'avait tout simplement vidé de son énergie vitale.


    Le conseiller hocha la tête.

    - Pour les blessures qui vous ont été faites, les sorts de soins ne sont d'aucun secours... Votre énergie reviendra, avec le repos, rapidement pour Althea, plus lentement pour vous. Je veillerai cette nuit.

    Car on n'était encore qu'au milieu de la nuit...
    Lothringen fit le guetteur comme il l'avait annoncé, et les laissa dormir bien après le lever du jour. Le jour, la nuit, excepté pour ses yeux, quelle importance?
    Il ne fallait plus trop rêver de discrétion à présent.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  15. #15
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 611
    Quête : vol d'une relique


    La tempête se déchaîne. Les vagues énormes roulent sur le pont. Je suis là mais je ne peux pas bouger. Figée. Mon corps est de pierre. Angelo. A coté de moi … Il me regarde. La vague … Il tend la main, m’appelle, me supplie. Je ne peux pas bouger. Je suis statue de pierre. La nuit autour de moi. La vague déferle. Je l’entends hurler. Sa main effleure la mienne. Je le retiens. Sa main si froide. Je ne comprends pas. Je le regarde. C’est un mort qui me tient par le bras. Je ne peux pas bouger. Sa main enserre la mienne. Il m’entraîne. Le néant nous aspire. Non …

    « Noooooooon ! »

    Althéa fut réveillée par un hurlement. Elle mit plusieurs secondes à comprendre qu’il s’agissait du sien. Un cauchemar … Tout s’était mélangé … Elle se força à respirer lentement afin de reprendre ses esprits et regarda autour d’elle … Elle avait dû réveiller les autres en fanfare …
    Dernière modification par Lothringen ; 14/08/2007 à 22h44.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  16. #16
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: vol d'une relique

    Lothringen n'avait pas dormi. C'était à peine s'il s'était par moments abandonné à la semi-conscience des rêves elfiques...

    Combien la quiétude pouvait être trompeuse. Veiller dans cette obscurité qui reposait ses yeux. S'asseoir contre un tronc d'arbre, repartir à son gré. Aller, venir dans le silence que trouble seulement le frôlement du vent dans les feuillages, faire des rondes régulières pour constater que finalement aucun mal ne vous guette et qu'on peut revenir écouter la respiration régulière de ses compagnons endormis tout en contemplant les étoiles.

    Le cauchemar d'Althea le surprit alors qu'il ressongeait avec mélancolie à une période assez peu reluisante de son passé, bien loin en Outreterre. Il avait vu la jeune humaine commencer à s'agiter dans son sommeil et avait en vain tenté de la réveiller en lui secouant l'épaule.


    « Noooooooon ! »

    - Althea?

    Il se mordit les lèvres: l'inquiétude avait un peu trop percé dans sa voix, Althea risquait bien de réagir en se fermant davantage. Un silence. La jeune femme reprenait lentement ses esprits, puis le fixait. Pas besoin de lui demander si elle avait cauchemardé. Pas besoin non plus de demander pourquoi... les occasions ne manquaient guère, entre un fiancé vampirisé et les abominations de la non-vie qu'ils venaient tout juste d'affronter.

    Le semi-drow jeta un bref coup d'oeil aux deux autres. Taliesin, épuisé, s'était à peine retourné sous sa couverture avec un grognement. Galathée avait bondi mais, voyant de quoi il retournait, se recouchait déjà.

    Il reporta son attention sur Althea. Elle ne risquait pas de se rendormir avant longtemps. Le regard du semi-drow avait quelque chose d'indéfinissable, allant d'une compassion inavouée à une sorte de tristesse plus profonde, sans lien direct avec l'incident.
    Ces hantises du passé... Il ne connaissait que trop. Ce n'était pas comme s'il y pouvait grand chose. Mais il était là...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  17. #17
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 611
    Quête : vol d'une relique


    Althéa s’assit lentement, les jambes entre les bras. Lothringen était assis non loin d’elle et la regardait fixement :

    « [color=#8470FF ]Pardonnez moi, murmura t’elle, je ne voulais pas[/color] …»

    Brusquement, des sanglots étouffèrent sa voix et ses yeux se noyèrent. Trop de tension, trop de peine refoulée. Elle tenta de masquer sa faiblesse, cachant sa tête entre ses bras. Maitriser ses sanglots, mais elle n’y parvint pas. Une nouvelle fois, le masque se brisait. Elle n’en pouvait plus de faire bonne figure. Elle pleurait, comme l’enfant grandi trop vite qu’elle n’avait jamais cessé d’être. Quand les larmes se tarirent enfin, elle releva la tête s’attendant à croiser un regard moqueur de la part du conseiller. Mais les yeux de Lothringen ne jugeaient pas …


    Ce fut un regard chargé d'émotion qu'elle rencontra. Un regard dont elle ne put se détacher… Mais surtout cette ombre, cette tristesse enfuie à jamais … Un miroir de sa propre détresse. L’humanité au fond de ses yeux noirs. L’ombre dans ses yeux obscurcis. Le semi drow lui apparut dans toute sa faiblesse. Ce n’était pas le conseiller ni le combattant expérimenté qu’elle avait en face d’elle. Un être humain, dans toute la grandeur de sa fragilité. Et cela la toucha d’autant plus. Quoi qu'il arrive, elle respecterait cet être au coeur de chair. Le temps se suspendit, le temps d’un souffle et elle lui demanda
    :

    « Et vous, quelles sont vos ténèbres ? Je ne pense pas que vous partagiez les miennes … »


    Elle avait posé la question sans réfléchir d’une voix si ténue qu’il eut presque du mal à l’entendre, non pour être indiscrète, seulement pour partager
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  18. #18
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    Ses ténèbres ? Le regard de Lothringen se voila un peu plus pour enfin se détourner d’elle, tandis qu’il replongeait avec réticence dans ses souvenirs.

    Qu’est-ce qu’Althea connaissait du mal qui hante Toril ? Elle en avait vu beaucoup sans doute, ces derniers temps, beaucoup trop en si peu de temps, mais ce n’était rien encore. Un aperçu. Une infime parcelle de ce que l’existence pouvait lui faire connaître. Elle avait vu Angelo vampirisé se retourner contre elle, mais avait-elle vu un cadavre grotesque perdant sa chair par lambeaux usurper les traits d’un ami disparu, avait-elle dû ensuite le frapper de son propre fer comme il avait dû tuer Gythris ? Elle venait d’affronter des ombres, mais avait-elle jamais pénétré dans un nid de vampires assassins tels que ceux des sous-sols de Melandis ? Avait-elle vu la corruption de cette ville qui peut ruiner les âmes des meilleurs comme il l’avait lue dans le regard de Seina, une corruption si insidieuse qu’elle semblait imprégner jusqu’aux murs et jusqu’aux visiteurs, jusqu’à vous-même enfin? Avait-elle jamais dû frapper un innocent pour protéger un proche ? Il y avait sous le monde qu’elle connaissait un monde tout aussi vaste, un univers à part entière avec ses propres règles, ses propres peuples, ses propres dieux, un monde où les ténèbres étaient l’ordinaire, la bonté l’exception. Soupçonnait-elle seulement son étendue et sa puissance ?
    Avait-elle lu la lassitude dans le regard des dieux…

    Et pourtant, Lothringen avait conscience d’être bien jeune pour tenir un pareil langage. Chacun apprend au gré de ses mésaventures… le plus lentement sera le mieux.


    - Mes ténèbres ? murmura-t-il. Celles qui sont susceptibles de me rouvrir les yeux en plein sommeil, vous voulez dire ? Je rêve des proches que j’ai perdus, de choix mille fois payés mais que je referais s’ils étaient à refaire, du mal qui n’est pas toujours l’ennemi… du sang qui a souillé mes mains. Je m’estimerais heureux si je ne rêvais que de combats contre des monstres, fussent-ils des morts-vivants tels que ceux de tantôt.

    Il eut un pauvre sourire.

    - Mais non, certainement, vos propres cauchemars n’ont rien à voir avec cela.

    A y bien regarder, la remarque ressemblait assez à un reproche.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  19. #19
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 611
    Quête : vol d'une relique

    Althéa écarquilla grands les yeux. La remarque de Lothringen avait sonné comme une claque. Son regard s’était durci et sa voix avait sonné dans les ténèbres comme un grondement d’orage :

    « [color=#8470FF ]Non, en effet, vos cauchemars ne sont pas le miens ! Non, je n’ais pas risqué ma vie à chaque instant. A bien y réfléchir, j’ai été entourée, protégée …Je souffre sans doute moins que vous. Je n’ais perdu qu’un être cher après tout. Mes blessures sont moins profondes que les vôtres. Mais est ce ma faute ? Avez-vous le droit de m’en vouloir pour cela ? Je lutte moi aussi…Oui ! Ce ne sont pas non plus des monstres…Je n’ais que mon propre sang sur mes mains. Mais j’ai mal. Mal face au regard des autres qui ne voient en moi qu’une enfant gâtée et stupide. J’ai lutté moi aussi. Non, aucune grande bataille. J’ai voulu être libre, m’affranchir du carcan …On voulait me marier, faire de moi une femme soumise et disciplinée … On a voulu m’enterrer dans une vie facile, chronométrée. Mais c’était m’enterrer. Je ne voulais pas de cela. On a tenté de me faire taire. On m’a traitée de folle. On m’a montrée du doigt. On m’a humiliée, battue. Certains mots font plus mal que les coups voyez vous ? La différence dérange … Je me suis battue pour un peu de reconnaissance ... Mais je ne suis plus rien. Et j’ai aimé aussi … Au-delà du possible et de la déraison. J’ai déposé les armes … J’ai découvert le bonheur de l’abandon. Pour la première fois, j’ai été heureuse voyez vous ! J’ai été vulnérable, apprivoisée. J’ai eu la faiblesse de croire que cela ne s’arrêterait jamais. Comme j’ai été aveugle ! La vie reprend toujours son dû et ne vous laisse que la mort dans les bras ! Tout a disparu en une seconde. Angelo est mort et je suis encore là. Chaque jour qui passe, je meurs un peu plus de ne pas avoir disparu à sa place. Je voudrais arrêter, le rejoindre, mais je suis trop lâche pour sauter le pas. Je ne suis qu’une coquille vide Lothringen ! Et ce n’est pas important ça[/color] ! … »

    Sa voix se brisa soudain et elle ne parla plus … Elle resta à le regarder droit dans les yeux. Et son regard eût soudain la fixité de celui d’une morte. Mais elle le regardait, la bouche tremblante et le souffle court.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  20. #20
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 402
    Quête: Vol de la relique

    Emmitouflée dans sa couverture, Galathée ne parvenait pas à retrouver le sommeil. Elle avait toujours cette raideur dans l’omoplate gauche, à l’endroit où elle avait heurté une aspérité du prêtre pétrifié. Le hibou n’était pas rentré, et elle n’était plus sûre de l'avoir vu s'éloigner indemne. Puis Althéa et Lothringen s’étaient mis à deviser. Ce n’est pas qu’ils parlaient fort, mais c’est toujours comme ça... Plus on essaie de dormir, moins on y arrive, et plus les sons semblent amplifiés... Galathée finit par se redresser et à l’abri de l’ombre, observa ses deux compagnons. Taliesin dormait du sommeil du juste, et Galathée l'enviait un peu même si elle pouvait déceler de la tension sur son visage assoupi.

    Althéa et Lothringen. Ils semblaient avoir traversé tant d’épreuves, la gravité se lisait dans leurs regards, la trace de souvenirs enfouis mais toujours douloureux. Galathée ne connaissait rien de tout cela. La mort n’avait pas de visage humain dans son histoire.

    L’elfe noir semblait considérer que le cauchemar d’Althéa était trivial en regard de sa propre expérience. Sans doute aurait-il réfléchi plus longtemps avant de parler, s’il avait pu prévoir ce qui suivit...

    Galathée frissonna d’entendre Althéa parler avec tant de dureté, mais fut touchée par ses paroles : il y pointait un tel désespoir... Comment pouvait-elle avancer tête haute avec un tel poids sur les épaules ? En même temps, Galathée commençait à comprendre que c’était là la vie qui l’attendait si elle décidait de persévérer sur cette route : une vie de deuils, de risques, de souffrances. N’était-il pas encore temps de faire demi-tour ? De retourner s’installer dans un petit village des Vaux pour y soigner les chevaux et les vaches, ce qui était après tout son talent principal ? Où s’était-elle donc fourvoyée ? Elle ferma les yeux et tenta d’épier la forêt, à la recherche du moindre signe de Sasquatch, son dernier vestige d’un passé tranquille qui risquait bientôt de voler en éclats.
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  21. #21
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    Lothringen n’avait pas cillé, exaspérant par là un peu plus la jeune femme qui prenait son apparente indifférence pour un défi ne pouvant que l’inciter à tonner davantage ; et en vérité, c’en était un. Le semi-drow serrait les lèvres, guettant la fin de ce grand déballage, l’encourageant à ne rien oublier. Très bien ! Que cela sorte donc, toute cette amertume ; qu’il en soit la cible au besoin. Il comprenait bien mieux qu’elle ne le soupçonnait ses accès de révolte. Qu'elle parvienne un jour à le faire parler d'Ombre-terre, et elle verrait.
    Que cela sorte, oui. Et tant pis si elle avait compris exactement l'inverse de ce qu'il avait voulu dire; il était loin de revendiquer un quelconque privilège de l'expérience en matière de mauvais souvenirs
    - Car à mes yeux, toutes les douleurs se valent.

    Il ne répondit pas tout de suite, attendant qu’elle ait repris son souffle. On entendait la respiration haletante d’Althea par-dessus les ronflements légers du barde.

    - Le plus important n’est-il pas qu’Althea soit en vie en dépit de la mort d’Angelo ? répliqua-t-il enfin, d'une voix beaucoup plus douce qu'elle ne s'y attendait. Qu’allez-vous faire d’elle après cette aventure… Vers quoi orienterez-vous la rage qui l’habite ? Il fit un vague geste de la main. La jetterez-vous à nouveau dans quelque cause perdue qui ne signifie rien pour vous ? Nous ne perdrons pas deux fois cette relique, j’y veillerai ! Alors quoi ?... N’y a-t-il vraiment rien de mieux à faire de toute cette énergie qu’un repas pour poissons…Son regard calme posé sur elle se faisait plus insistant. Y avez-vous songé ?
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  22. #22
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 611
    Quête : vol d'une relique


    Althéa regarda Lothringen, les yeux ronds et la bouche béante. Elle s’était attendue à ce qu’il réplique et que le ton monte. Elle se serait vengée de la peine accumulée, de ces blessures encore saignantes dont il ne portait aucunement la responsabilité. Cela aurait été trop facile. Le calme de sa réponse l’avait désarmée. Au lieu d’attiser sa rage destructrice, il l’avait renvoyée face à elle-même, en quelques mots. Aucune ténèbre ne valait celle de l'autre. Et ce n'est pas en hurlant qu'on les éloignait. Encore une fois, elle n’avait pas réfléchi. Lothringen n’avait pas cherché à la rabaisser ni à minimiser sa peine. Il n’était pas ainsi. Sa réaction venait de lui prouver exactement le contraire. Mais elle avait démarré au quart de tour, une nouvelle fois … Une fois de trop …Elle se sentit idiote. Son regard avait affronté celui du semi drow durant quelques secondes, à la recherche d’une réponse qu’elle-même détenait. Ce fut elle qui finit par baisser les yeux, honteuse de s’être emportée. Sa respiration pressée et oppressante était devenue plus calme et elle avait fini par murmurer :

    « [color=#8470FF ]Je ne sais pas. Je ... je suis désolée ... [/color]… »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  23. #23
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    Elle était surtout à bout de nerf, épuisée par le combat et en manque de sommeil: il y aurait tout le temps de reprendre cette conversation à tête plus reposée.
    Lothringen se leva, dépliant avec effort ses longues jambes, puis resserra d'instinct les replis épais de sa cape autour de ses hanches. On approchait les heures les plus froides de la nuit. Dans l'obscurité dense, le semi-drow distingua, rougi dans l'infravision, le corps redressé de Galathée qui les avait apparemment écoutés. Mais son regard ne s'y arrêta pas, attiré par la plaine d'herbes folles qui les séparait du bosquet des pierres. Un oeil averti pouvait deviner les premières lueurs mornes de l'aube sur leur droite.


    - Nous aurons de meilleures occasions d'en discuter, murmura-t-il. Vous devriez essayer de vous rendormir à présent. Chaque heure de sommeil nous est précieuse...

    N'ayant rien de mieux à faire, Althea finit par se recoucher. L'humaine se retourna longuement sur sa paillasse, mais Lothringen finit enfin par entendre la respiration plus légère caractéristique du sommeil.

    Il laissa ses compagnons dormir aussi longtemps qu'ils le purent, mais la lumière finit par les tirer bon gré mal gré de leur repos. Taliesin émergea bon dernier, d'humeur manifestement fort maussade, sans doute peu enthousiaste à l'idée d'affronter peut-être pire que la veille. Mais enthousiaste, qui l'était?
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  24. #24
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 936
    Quête : vol d’une relique

    Lorsque Taliesin avait enfin ouvert les yeux, il était resté un long moment immobile, à contempler les branches des hêtres se balancer doucement au-dessus de lui. Il se sentait reposé, apaisé : pour un peu il se serait cru revenu un siècle auparavant, au matin d’une de ces nuits à la belle étoile qu’il passait souvent en compagnie de ceux qu’il considérait comme ses frères et sœurs… Mais les voix qu’il percevait à proximité n’étaient pas celles des enfants du forestier. Non, ils étaient morts depuis bien longtemps…

    Et soudain, comme si elles n’avaient attendu que cela, des vision du combat de la veille envahirent son esprit : le sinistre bosquet, les prêtres pétrifiés, les horreurs mort-vivantes... Le barde frissonna : apaisé, il ne l’était plus du tout. Il se redressa mais, pris de vertiges, dut s’adosser à un tronc proche. Reposé, il ne l'était pas non plus, apparemment...

    Qu'elle était déjà loin la quiétude du réveil ! Sous peu, il faudrait retourner au bosquet, trouver le mal qui l’habitait et le combattre. Et Taliesin le ferait, comme les autres. Il avait compris depuis longtemps qu’il ne pourrait sans doute jamais vivre selon la philosophie de son peuple, et il l’avait accepté. Mais cela ne rendait pas pour autant les choses plus faciles : jamais son dégoût pour la violence n’avait diminué. Cependant, il était sur Toril des choses qui ne connaissaient que le mal, des choses face auxquelles il n’y avait pas d’autre alternative : il fallait les combattre et les anéantir. La moindre hésitation, le moindre scrupule, et c’était la mort.

    Taliesin avait déjà rencontré de tels adversaires par le passé ; aujourd’hui, il en croisait de nouveau. Et cela se reproduirait, à ne pas manquer ; autant qu’il s’y fasse… Mieux il mettrait son dégoût de côté, mieux il se battrait. Et plus vite cela serait fini.

    Il se leva et rejoignit ses compagnons ; ils prirent un repas rapide puis rassemblèrent leurs affaires en vue du départ. Pendant tout ce temps, l'elfe demeura silencieux, plongé dans ses pensées. Lorsque enfin ils se mirent en route vers le bosquet, son visage reflétait une dureté qu’on y avait jamais vu jusqu’alors : il était prêt.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  25. #25
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Quête: Vol d'une relique

    La marche silencieuse avait donc repris. Si le coeur n'y était pas, les quatre (fantastiques ) aventuriers n'en étaient pas moins déterminés à en finir. Cette affaire leur avait vraiment mis les nerfs à vif et leur avait déjà demandé certains efforts physiques et surtout moraux bien pénibles. Plus qu'une lutte contre un ennemi dont ils savaient finalement peu, il s'était parfois agi d'une lutte contre eux-mêmes. Une affaire où leur foi, leurs idées, leurs idéaux avaient été souvent mis à mal.

    Et malgré le repos pris après leur dernier affrontement, une fatigue empreinte de lassitude les gagnait petit à petit; mais l'idée de savoir qu'ils touchaient peut-être au but suffisait à entretenir l'étincelle de motivation qui les guidait encore.

    Tout au long du parcours, restés sur leur garde, les quatre aventuriers n'avaient croisés que le silence et une certaine désolation. La traversée du bois était tendue et le silence se faisait de plus en plus lourd. L'instinct poussait le groupe à prendre la direction la plus sombre à chaque pas qu'il faisait, jusqu'à ce que des hurlements de loups finirent par mettre un terme au silence pesant qui régnait là pour leur donner la direction à suivre.
    D'abord un hurlement lointain et perdu, bientôt rejoint par plusieurs autres : comme un appel lancé auquel auraient répondu d'autres loups. Un comité d'accueil se formait à quelques pas de la position du groupe.

    Arrivé à destination, il fallait s'y attendre, tout semblait indiquer qu'ils étaient attendus.

    Une douzaine de loups, un ours gris, et deux druides gardent en effet l'entrée d'une grotte à l'aspect peu engageant. Tout ça fait beaucoup de monde, et il est fort peu probable que tout le joli monde placé ici en guise de portier soit ici dans le simple but d'extorquer un pourboire au passant. Pour rajouter un peu de "piquant" à l'histoire, dès l'arrivée du groupe, l'un des deux druides est parvenu à lancer "fléau d'insectes" ... Autant dire que la tâche risque de ne pas être des plus agréables.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  26. #26
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 936
    Quête : vol d’une relique

    Déjà, les premiers insectes bourdonnaient autour d’eux, cherchant à piquer la moindre parcelle de peau découverte, empêchant les deux lanceurs de sorts du groupe de se concentrer. Sans magie pour les aider, le combat était perdu d’avance. Il fallait fuir, fuir pour éviter l’encerclement, fuit pour trouver un moyen de se débarrasser de ces horribles essaims… Mais auparavant, ils disposaient encore de quelques secondes pour agir et tenter une action d’éclat.

    Lothringen, Galathée et Taliesin prirent leurs arcs. Ils étaient dans une position idéale pour viser les deux druides. S’ils pouvaient les blesser, ce serait autant de poursuivants en moins… Et cela pourrait peut-être éviter de nouveaux et désagréables sortilèges… Si la rôdeuse et le barde prirent dans leurs carquois des flèches au hasard, le semi-drow en choisit une avec soin : une de celles dont il enduisait la pointe d’un dangereux poison. Les trois archers bandèrent leurs arcs, visèrent avec soin, puis tirèrent : le chant des cordes se mêla au bourdonnement des insectes.

    Sans plus attendre, d'un même mouvement, les quatre compagnons tournèrent les talons et se mirent à courir. Ils n’avaient même pas vu si les flèches avaient atteint leurs cibles ; cependant, les cris qu’ils perçurent semblaient prouver que c’était le cas. Mais pas le temps de se réjouir : tandis qu’ils slalomaient entre les arbres, tentant de rester groupés, les quatre aventuriers entendaient les loups et l’ours lancés à leurs trousses. Quant aux insectes, leur harcèlement était insupportable. Il fallait trouver au plus vite un moyen de s’en défaire.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  27. #27
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 611
    Quête : vol d'une relique

    Pour cela, il n’y avait qu’une solution. Les détourner sur d’autres proies … Tout en courant, ils cherchèrent fébrilement dans leurs sacs histoire de voir ce qui pourrait servir … Des restes de pain, du fromage, un vestige de miel. Une douceur bien appréciable qui ne leur servirait à rien dans le monde des morts … Ils jetèrent le tout derrière eux. Le bourdonnement des insectes poursuivants diminua quand une partie d’entre eux se rua sur la nourriture. Certains, volants récalcitrants voulaient encore goûter à la chair … Il fallait leur en donner … Trois loups arrivèrent à leur hauteur. Des volontaires en quelque sorte …

    Lothringen, Taliesin et Althéa firent volte face et tirèrent leurs armes. Le semi drow diminua de moitié son poursuivant alors qu’il s’élançait sur lui, le coupant dans son élan. Le barde avait décapité le sien alors qu’il s’avançait, la gueule grande ouverte, la bave aux lèvres devant le déjeuner qu’il convoitait. La guerrière, elle avait occis son animal de compagnie d’un coup bref et précis entre les deux oreilles. Cette fois, les insectes avaient de quoi s’occuper…Il ne restait donc que des loups et un ours … Une force brute et destructrice …Utile si on l’avait à ses cotés ....

    Derrière le trio, Galathée avait incanté sans attendre
    :

    Galathée ===>charme animal==> ours gris
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  28. #28
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 402
    Quête: Vol de la relique

    Galathée fixa l’ours au travers de la nuée d’insectes qui les poursuivaient, puis petit à petit, se fraya un passage jusqu’à son esprit, profitant de la barrière infranchissable que constituaient ses compagnons aux prises avec les loups les plus rapides. C’était un mâle mal embouché, mais la rôdeuse avait l’habitude de dialoguer avec des taureaux autrement plus récalcitrants, et elle s’immisça doucement en lui, avec lui, pour l’amener à considérer la situation d’une toute autre manière. Elle se sentit rejetée un instant, alors que l’animal poussait un grondement étouffé, résistant, puis acceptée à nouveau, et soudain, l’animosité qu’il projetait se mua en une compréhension diffuse, avant que se retourner brutalement contre les loups. Galathée se désengagea, soulagée : il était momentanément gagné à leur cause. Le monstre gris décocha d’ailleurs un coup de patte brutal à un des canidés qui l’escortaient, l’envoyant valdinguer contre le tronc d’un chêne, qu’il heurta avec un craquement sinistre. Surprise, la meute se dispersa face à ce retournement imprévu, chaque loup manifestant son désarroi de petits cris brefs, comme outrés. Remis de leurs émotions, trois des carnassiers prirent ensuite l’ours gris d’assaut, crocs dévoilés, poils hérissés, tandis que le reste de la troupe galopait vers les aventuriers, ventre à terre.

    Lothringen et Taliesin se mirent à incanter pratiquement en même temps, psalmodiant des syllabes sibyllines, alors qu’Althéa se campait sur ses jambes, prête à recevoir le premier agresseur. Galathée en profita pour reprendre son arc et le bander, restant en seconde ligne pour l’instant.



    Lothringen ==> armure fantomatique ==> Lothringen

    Taliesin ==> image-miroir ==> Taliesin


    Les quatre aventuriers avaient à coeur de défaire les loups au plus vite, car les deux druides, s’ils étaient pour l’heure invisibles, ne tarderaient pas à réapparaître.
    L’ours élimina un deuxième loup en lui broyant le crâne entre ses mâchoires puissantes. Le reste de la meute arriva au contact à l’instant où le nuage d’insectes qui voilait leur vue se dissipait, dénudant les cadavres. Taliesin, à présent difficile à deviner, se fendit pour ouvrir la panse d’un premier loup qui avait été trompé par ses multiples reflets. L’animal, bien que mortellement blessé, tenta encore quelques coups de gueule désespérés, à tort et à travers, avant de s’écrouler sous les pattes de son compagnon, un mâle qui faisait deux fois sa taille, et qui mordait l’air avec frénésie. Lothringen était beaucoup plus à l’aise, protégé par son armure lumineuse, et ses lames virevoltaient dans l’air, tranchant chairs et fourrure dans un ballet pour le moins sanguinolent. De son côté, Althéa arborait une mine décidée et bataillait ferme contre son propre adversaire, une louve pleine, probablement proche de la mise-bas. La colère envahit Galathée malgré elle, vite remplacée par une profonde lassitude, alors qu’elle songeait avec amertume à ces hommes qui usent d’animaux pour leurs basses besognes. Il n’était plus temps de s’embarrasser de scrupules. Elle décocha une flèche, puis une deuxième dans l’échine d’un louvart qui semblait ne pas vouloir mourir. A la troisième, il pila et frissonna, avant de s’écrouler dans les feuilles mortes.
    Althéa transperça la louve qui lui sautait à la gorge d’un geste presque réflexe et le monstre s’affaissa, non sans laisser une longue trace de bave sanglante sur l’armure de la jeune femme. Foudroyée, la promesse d’une naissance gisait à présent dans l’humus, qu’elle nourrirait, heureusement, maigre consolation.

    Tous les loups étaient à terre, la plupart morts, les autres agonisants, crachant leurs derniers gémissements misérables dans le relatif silence qui suivit la frénésie du combat. Le pelage maculé de sang, l’ours se balançait d’une patte sur l’autre, au milieu de ses quatre victimes, l’hémoglobine dégoûtant le long de ses babines pendantes. Quelle boucherie, songea Galathée, et la vision de ces corps étendus, éventrés, lui rappela les événements douloureux qui l’avaient jetée hors des Vaux. Mais scrutant leur allié éphémère, elle le vit soudain lever la truffe et dresser l’oreille. Les druides approchaient. Alors que ses compagnons se préparaient à ce nouveau choc, Galathée ferma les yeux pour reprendre contact avec l’ours. S’il se maîtrisait juste assez longtemps, leurs assaillants risquaient d’avoir une sacrée surprise...



    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  29. #29
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Vol d'une relique

    Les deux druides rappliquaient, l'un d'eux semblant assez gravement atteint par la flèche empoisonnée du semi-drow qui le faisait régulièrement sursauter de douleur.

    "Un lanceur de sorts de moins", songèrent les aventuriers, toujours pragmatiques. Néanmoins les deux druides étaient armés de serpe qui ne donnaient pas envie d'être goûtées et il était manifeste qu'ils avaient profité du combat contre leur meute pour se lancer quelques sorts de protection êt d'autres améliorant leur maîtrise martiale.
    Galathée semblait espérer que son sort de charme sur l'ours tiendrait encore quelques temps mais c'était sans compter sur l'ascendant naturel que les druides avaient sur un animal demeuré longtemps à leur service. ollicité par l'un de ses maîtres, l'ours hésita un temps, puis gronda et se rangea de son parti.

    Deux druides et un ours mal en point mais armé de toutes ses griffes quand même: le combat n'était pas encore fini.


    Taliesin et Galathée saisirent leur arc, tirant sans discontinuer pour interrompre les tentatives d'incantations d'un des druides. le second venait sur eux, contraignant bientôt Galathée à combattre au bâton. Il était vif, excité par le poison qui l'échauffait, et donnait bien de la peine à la jeune femme qui ne pouvait que parer.
    Althea se porta au contact de l'ours brun, tandis que Lothringen, songeant que les meilleures recettes sont faites pour qu'on en abuse, incantait.


    Lothringen ===> métamorphose funeste === >druide empoisonné

    Ce dernier se réduisit bientôt à la taille d'un... ragondin, qui s'efforça de courir très vite et très loin mais ne put éviter la salve des projectiles magiques qui l'acheva.

    Lothringen ===> projectiles magiques ===> ragondin

    Pendant ce temps, Taliesin et Galathée luttaient contre le druide noir et Althea se prenait un méchant coup de griffe de l'ours. Il était temps d'en finir. Pendant que le druide noir expirait sous les coups conjugués de ses deux adversaires, Lothringen donnait un petit coup de pouce tranchant à la guerrière. Il avait un vieux compte à régler avec les ours.

    Les coeurs battaient la chamade mais le silence était à peu près revenu. Quelques gémissements encore: les loups agonisants, le druide exsangue à qui Galathée avait fracassé les côtes. Du sang et une vraie désolation. La voix psalmodiante du barde, maigre chant de victoire...


    Taliesin === > soins légers ===> Althea

    Taliesin === > soins légers ===> Taliesin


    Ils s'accordèrent une potion de soin chacun pour se remettre des attentions des insectes, puis retournèrent devant la grotte. Ils avaient bientôt repris leurs souffles, et étaient prêts.

    Et ils entrèrent...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  30. #30
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Quête : vol de la relique

    Alea jacta est. Le groupe s'engouffra dans la sombre grotte. L'entrée donnait directement sur un étroit escalier de pierre qui s'enfonçait dans les profondeurs de la terre froide et humide. Première impression, outre une odeur de champignons assez prenante, il faisait sacrément noir là dedans. Courageusement le groupe continua à s'enfoncer dans l'obscurité pour enfin déboucher dans une cavité plus lumineuse ou trois druides en transe, visiblement occupés à prier ne s'aperçurent même pas qu'ils avaient de la visite... Ou su moins ils ne s'en seraient pas aperçus si deux colonies de spores n'avaient pas flairer la présence d'intrus, lâchant une douzaine de champignons géant dans un gaz toxique qui fit suffoquer le groupe.

    La partie s'engageait donc plutôt mal. D'autant que tout ce remue-ménage conduit les trois archi druides à se protéger correctement contre la magie et contre les projectiles pendant que les champignons faisaient diversion. Et dans la foulée chacun invoqua un animal. C'est ainsi que débarqua une succube, un rodeur invisible et un ver charognard.

    L'affrontement paraissait innévitable et pourtant, toutes les créatures se figèrent un instant :


    - Si vous venez récupérer la relique, il est trop tard ! Nous ne vous la rendrons que si le clergé helmite quitte Manost ! Sinon.....nous la détruirons ! Allez dire ça à votre grand émissaire... ou mourrez !

    Au moindre geste du groupe, la meute se déchainera, il lui sera donc impossible de compter sur un quelconque effet de surprise.... Restait à savoir comment les quatre enquêteurs allaient procéder.

    Un esprit fin et entraîné pouvait d'ailleurs sentir dans l'une des faux quelque chose de suspect. Une aura s'en dégageait. Une aura faite de souffrance : cette faux renfermait les âmes de plusieurs innocents, un seul coup porté avec cette faux permet en effet d'absorber un peu d'énergie vitale de la cible et rend pas la suite l'arme plus puissante. Il allait falloir être très prudent.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [TD] [Quête] Vol d'une relique : Le puit du Pal, un lieu sombre et maléfique
    Par Hugues de Breizh dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 45
    Dernier message: 31/10/2005, 19h14
  2. [TD] [Quête] Vol d'une Relique
    Par Saiko dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 15
    Dernier message: 21/09/2005, 14h22
  3. [Lieu] [Quête] Vol d'une relique : La Maison du Dessinateur
    Par Hugues de Breizh dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 52
    Dernier message: 06/08/2005, 14h30
  4. [Rencontres] [Quête] Vol d'une relique : Paldo les bons tuyaux
    Par Folken dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/08/2005, 00h19
  5. [TD][Quête] Vol d'une relique : Soleil noir sur l'église helmite
    Par Sixtine Ombreclaire dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/03/2005, 15h08

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231