Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion: [TD][Quête Gr 1] En route vers Cojum

  1. #1
    EricZEGod Invités
    Le Grand Ralliement : Groupe 1

    Après de brèves remémorations de souvenirs passés, ils avaient quitté Manost et suivaient à présent la route qui menait à Cojum. Ils avaient tous en tête leur objectif, et chacun irait, si cela s'avérait nécessaire, jusqu'à donner sa vie pour Manost.

    Le ton employé lors du départ était par moment teinté d'humour, bien que les discussions tournaient autour d'éléments utiles tels que l'équipement ou les rations de nourriture ( :eye: ), mais c'était un moyen comme un autre de se donner du courage et de se motiver.

    Plat et régulier depuis leur départ de Manost, le chemin commençait à monter de plus en plus, au fur et à mesure que l'équipe approchait d'une colline. La végétation qui déjà, avait bien souffert à Manost, était plus atteinte encore ici : les arbres semblaient mourir sur place, et certaines plantes étaient en état avancé de putréfaction. L'odeur en témoignait, ainsi qu'une horrible couleur brunâtre. Cela intrigua le paladin et son équipe :


    Par Helm c'est comme si la végétation elle-même était entrain de mourir !! Comment est-ce possible ? Et pourquoi on ne s'en est pas aperçu plus tôt ?

    Mon ami, tu sais bien que Shar est fourbe, et ses pouvoirs funestes s'insinuent lentement comme une maladie, rétorqua Egrevyn.

    C'est d'un lugubre, confirma Hugues.

    Malgré l'odeur de mort omniprésente, le groupe, n'écoutant que son courage, et plus déterminé que jamais, continua sur la route de Cojum. Ils allaient devoir affronter quelques dangers avant d'arriver enfin dans la ville, car la route était encore longue. Mais ils le savaient.

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Le Grand ralliement : groupe 1

    Cela faisait maintenant de nombreuses heures que le groupe chevauchait. Il n'avait jusque là rencontré aucun problème, mais avait assisté, impuissant, à l'agonie et la dégénérescence de la végétation.
    Personne n'osait ouvrir la bouche, et cette longue chevauchée se faisait dans un silence pesant, seul le bruit des sabots des chevaux se faisait entendre.

    Quand l'aube vint à poindre, le conseiller Berrak ordonna de faire une halte. Tous les cavaliers mirent pieds à terre, non content de faire enfin une pause. Leurs membres étaient tout ankylosés, et tous firent quelques étirements afin de se décontracter.

    L'étendu du spectacle du malaise de la végétation s'offrit aux yeux des voyageurs. Des arbres tordus dans des postures horribles, l'herbe noire, et une odeur de putréfaction, voilà ce qu'était devenu le paysage manostien. Cela désola l'ensemble du groupe, et renforça leur détermination à vaincre Shar.

    Morgana prit alors la parole, elle que l'on n’avait pas entendu depuis le départ de Manost. Hugues avait du mal à jauger la magicienne, elle avait l'air un peu "planeuse".


    "Pourquoi nous arrêtons-nous, alors qu'il va faire plein jour ?"

    Egrevyn allait lui répondre quand le Maréchal des Paladins se prit la tête à pleine main.

    "Une a... une attaque."

    A la lisière du bois, un groupe de squelettes venait de faire son apparition.


  3. #3
    EricZEGod Invités
    Le Grand Ralliement : Groupe 1

    Pendant cette longue marche, le paladin était devenu mélancolique en voyant la forêt souffrir ainsi sous les coups traîtres et injustes de Shar. Il se demanda alors qu'en penserait son épouse, elle qui avait vécu une partie de sa vie dans une forêt de ce type là. Celà la rendrait triste sans nul doute ....

    Comme un echo à ses pensées, il cru entendre :

    N'aies crainte mon aimé, nous vaincrons et nous nous retrouverons ensuite ...

    Oui, il fallait qu'ils gagnent, pour Manost, pour que la vie reprenne ses droit, pour son épouse. Il se jura intérieurement de faire payer Shar et tout ses suppots pour tous les malheurs qu'ils étaient entrain de causer.

    Ils fîrent ensuite une halte afin de se reposer, visiblement au grand dam de Morgana, pressée de continuer. Soudain, Hugues sentit venir une attaque, e visiblement il n'avait pas tort : un nombre assez important (une trentaine d'individus environ) de squelettes venait de faire son apparition.

    Un des gardes du campement, sonna l'alerte, ce qui eu pour effet d'avertir également les squelettes, dont la tactique s'avera excellente : un groupe resta en arrière avec arcs et fleches (environ une dizaine), tandis que ce qui semblait être des squelettes miliciens armés de piques, d'épées à 2 mains et de hallebardes se mît a charger : tout ça en l'espace de quelques secondes !!

    Hugues, acompagné des quelques hommes, entreprit de charger le flanc droit de la masse squelettique, tandis qu'Egrevyn, Morgana, et Ersz, s'occuperaient du noyau central de cette curieuse meute de morts-vivants. Il appartenait donc au Paladin et à ses 2 hommes de s'occuper du flanc gauche.

    Eric dégaina alors son épée qui se mit a luire et à siffler, tandis qu'il s'élançait vers ses ennemis. Chacun de ses hommes était aux prises avec un squelette, mais 4 de ces abominations se dirigèrent ensemble vers le paladin.


    Par Helm vous allez payer pour le mal que vous avez fait à cette forêt et à notre ville !!

    Le paladin arrêta la pique d'un de ces adversaires en contrant avec son pavois, et lui découpa les membres avant de le faire litteralement exploser grâce au froid de son épée. Il esquiva ensuite les attaques des deux squelettes suivants, mais le troisième eu le temps de lui infligé une estafilade au menton : il parraissait un peu plus fort que ses 2 compagnons d'armes.

    Tout à coup, le paladin tourna sur lui-même et infligea un véritable tourbillon de lames aux 2 squelettes qui essayaient vainement de le maîtriser afin que leur apparent supérieur puisse lui porter un coup. Ils echouèrent et le paladin les découpa et les fîts eux aussi exploser avec le froid de sa lame. Leurs os tombaient à chaque fois en poussière.


    Vois-tu abomination ? Ceci est Frostmourne la Glaciale : j'ai reçu cette lame de mon père lors de mes 15 ans. Et avec le temps elle a prit de la puissance tout comme moi !!

    Sur ces mots, le paladin bondît sur son adversaire et malgré une tentative de parade du guerrier squelette, il brisa son épée et sa lame sainte le coupa en 2 de la tête aux pieds, avant de le réduire lui aussi en poussières.

    Pendant que lui se battait, ses compagnons faisaient de même ...




  4. #4
    Erszebeth Invités
    Profitant que les morts-vivants armés d'arcs et de flèches étaient encore loin et qu'ils avançaient lentement, Erszebeth commença à incanter un sort de boule de feu ; l'orbe incandescente se forma entre ses doigts et se précipita sur les squelettes où elle explosa en faisant un maximum de dégats, débarrassant ainsi le groupe des manostiens du péril le moins immédiat mais le plus sérieux. Même le plus têtu des morts vivants ne pouvait résister au feu, tandis qu'il étaient immunisés à une des autres spécialités de la vampire, à savoir les attaques sournoises. Il restait encore quelques archers debout mais Morgana s'assura que leur os étaient éparpillés façon puzzle en envoyant une deuxième boule de feu sur eux.

    De son coté, Egrevyn couvrait les deux lanceuses de sorts avec l'aide de sa lame, faisant rapidement un sort aux squelettes armés de piques qui l'approchaient. Son amie la sorcière lança sur eux un sort de hâte pour se débarrasser plus vite de la vermine squelettique encore debout.

    Doutant de l'efficacité de Kushana sa lame ou même de son propre toucher vampirique contre des confrères de non-vie, la vampire quant à elle sortit son arc de vitesse et quelques flêches de feu et s'abrita derrière un arbre pour éviter d'être elle aussi victime des sorts anti-morts vivants des paladins qui formaient son groupe ; son tir était précis, visant le plus souvent le point faible des squelettes, c'est-à-dire leur colonne vertébrale au niveau du cou, sectionnant proprement et simplement la tête du reste du corps et faisant s'écrouler ses victimes sur le sol où elles continuaient grotesquement à bouger, comme si elle recherchaient encore leur tête, toujours animés par la magie nécromantique.

    Quelque chose n'allait pas. Erszebeth pouvait sentir le goût de la magie corrompue dans l'air. A moins qu'elle ne se trompe grossièrement, il y avait un maître en nécromancie tout près. S'attendant au pire, Erszebeth lança rapidement un sort d'invisibilité sur elle…

  5. #5
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Valprofond
    Messages
    359
    Depuis leur départ de Manost la sorcière était absorbée dans ses pensées et ne faisait que peu attention à ce qui se passait. Elle avait conscience de ses compagnons de voyage autour d'elle mais n'était pas vraiment "là". Son esprit battait la campagne au rythme des pas de sa monture. Elle pensait au livre noire dans son paquetage et à ce qu'elle y avait trouvé...

    A un moment Rune l'inonda de sensation violentes. Les sens de la louve étaient saturés par l'endroit qu'ils traversaient. Morgana revint à la réalité. Autour d'eux le paysage n'était que pourriture et mort. La nature elle-même était atteinte!! L'odorat de la louve prenant brièvement le pas sur le sien, elle eut un haut le coeur. Puis reprenant le contrôle de son corps, elle jeta un regard désolé à la campagne agonisante. Shar voulait tout détruire...

    La sorcière poussa sa monture jusqu'au niveau de son élève. Il n'avait pas desserré les dents depuis leur départ, et elle venait de se rendre compte que le brève instant d'euphorie qui avait suivit son retour à Manost était envolé. Il devait être épuisé... Tant moralement que physiquement... Elle n'eut pas le temps de dire quoique ce soit, Egrevyn décréta soudainement une halte.


    Pourquoi nous arrêtons-nous? Le jour va se lever, nous pouvons continuer jusqu'à midi au moins?

    Personne ne lui répondit. A côté d'elle le jeune paladin se prit soudainement la tête dans les mains et s'écria :

    Une a... une attaque.

    Emergeant des frondaisons un groupe de squelettes se dirigeait vers eux. Alors que les combattants tiraient leurs armes pour accueillir les morts vivants, la jeune femme que Morgana avait identifiée comme une voleuse lança une boule de feu qui réduisit leur nombre. Sans réfléchir la sorcière agit de même et lança une boule de feu qui finit de nettoyer la zone. Mais déjà d'autres squelettes venaient à la charge. Avec ce long frisson de dégoût coutumier de ses rencontres avec les morts vivants elle se concentra et lança un nouveau sort.

    Morgana ---> Projectiles Magiques---> Squelettes.

    Les projectiles partirent pour frapper ses "victimes" les plus proches. Mais cela ne semblait pas devoir suffire à arrêter ceux qui restaient. Après un temps de réflexion où la sorcière recula pour éviter un mauvais coup, elle se décida à employer les grands moyens. La jeune fille avait mystérieusement disparue. Tant pis... Morgana ferma les yeux et incanta doucement. Alors que sont sort montait en puissance une vague d'énergie caractéristique d'un sort destiné à anéantir les morts vivants commença à se former autour d'elle.

    Au moment où elle allait finaliser son sort, une voix lui chuchota qu'il était étrange que les deux paladins et la prêtresse n'aient pas encore agi en conséquence...
    "Et si on se lançait dans l'élevage de bébés en plein air?!!!" "... *soupire*"
    Je suis les Ténèbres, je suis la Lumière... Morgana LeFay Sorcière à la retraite.

  6. #6
    Date d'inscription
    May 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages
    2 123
    Egrevyn avait immédiatement senti l'instabilité magique de la zone dans laquelle s'était engagée le groupe. Le royaume manostien était connu pour avoir édifié soigneusement ses cités en évitant les zones de magie morte et sauvage. Mais les grandes étendues qui précédaient Cojum étaient celles où la toile souffrait le plus d'accrocs.

    Tandis qu'Eric et que Hugues renvoyaient à l'état d'ossements inertes la rangée de créatures d'outre-tombe qui occupaient la partie droite de l'assaut, le semi-elfe, aidé par Reyan, maîtrisait la masse squelettique lourdement armée. La tactique était simple mais ardue: Morgana et Sixtine, à l'aide de sorts aux propriétés incendiaires, grillaient joyeusement les morts-vivants regroupés en noyaux de plusieurs individus grâce à la tenaille que formaient le guerrier-mage par la flanc gauche et le bretteur par le flanc droit.


    -La chance nous sourit…aurait pu penser le Manostien, mais à mesure que ses cimeterres segmentaient les os de ses assaillants, donnant à l'ensemble du combat, à lui et ses partenaires, les airs d'un étrange ballet muet dans lequel le choc des ossements au sol et le cliquetis des lames créait une ambiance sonore presque musicale, une impression curieuse assaillit Egrevyn. Qui disait squelettes signifiait qu'un individu aux talents de nécromant avait fomenté cette agression. Etait-ce lié à Shar ou bien une initiative isolée indiquant que désormais leur route seraient parsemée d'embûches? Le semi-elfe chassa rapidement ces pensées de son esprit. Il fallait d'abord réduire à néant ces légions de squelettes.

    Mais Ersz avait disparu de sa vision périphérique. Profitant d'un répit, le Conseiller put se tourner légèrement et constata que la dame vampire avait complètement disparu…dans la végétation peut-être. Quelque chose avait du attirer son attention. Sixtine avait fini d'invoquer un colonne de feu qui renvoya ad patres 3 squelettes déjà bien entamé par les soins du guerrier-mage mais Morgana, en pleine concentration semblait préparer autre chose de plus "corsé". Un squelette s'abattit malencontreusement sur la lame de Reyan qui tourna la tête aussi vers la sorcière qui rouvrit les yeux et fit jaillit de ses mains une puissante masse de lumière. L'énergie flotta un instant au dessus de l'Aasimar et sembla se dissiper…mais une puissance décharge s'abattit sur le guerrier-mage et les individus qui constituaient son environnement immédiat.

    Le sort d'annihilation des morts-vivants avait subit une distorsion entropique sous l'effet de l'instabilité de la zone de combat, distorsion bienvenue pour la dame vampire qui aurait pu être immédiatement anéantie si le sort avait exprimé sa pleine puissance mais malencontreuse pour le semi-elfe qui avait l'impression d'avoir été heurté de plein fouet par un Dragon. Un court instant, un voile noir avait obstrué ses yeux. Le souffle coupé, et encore tétanisé par le choc, Egrevyn vit sans pouvoir réagir un squelette plus grand que les autres prêt à abattre sa lourde hache à deux mains vers lui…

    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  7. #7
    EricZEGod Invités
    L'épée du paladin faisait "merveille" sur les squelettes, et le pavois stoppait net les coups les plus violents, portés avec rage et détermination par les morts vivants. Mais le paladin, dont la soif de combat pour la justice et le bien n'avait fait que s'amplifier avec le temps, combattait héroïquement.

    Inutile, ma raison d'être va à l'encontre de la vôtre, vous ne pouvez que mourrir face à mon juste courroux !! déclara le paladin avant de décocher un terrible coup à l'une de ses victimes.

    Soudain une lumière sembla venir de Morgana et, sous l'effet d'une magie entropique inconnue, pris des proportions gigantesques et le paladin se protéga à l'aide de son pavois, afin de parer le choc. Il parcouru néanmoins une dizaine de metres en arrière, tandis qu'une sillouhette était emportée et manqua de peu de le percuter.


    Par Helm qu'était ce donc que .... Il n'eu pas le temps de finir sa phrase, en voyant l'urgence de la situation : Egrevyn à terre semblait à la merci d'un chef squelette très résistant. Il fondît sur ce dernier et l'abattit de toutes ses forces avec son épée.

    Ca va Egrevyn ? T'as été sonné on dirait. Mais bon tant que je serais à tes côtés, je te protègerais mon ami . Aller reprenons la route ... mais ... où est donc Erszebeth ? :heu:

  8. #8
    Erszebeth Invités
    Erszebeth s'éloigna du champ de bataille ou ses compagnons se démenaient comme des beaux diables, suivant l'ignoble goût de la magie de mort qui imprégnait l'air. Se fut dans un fourré qu'elle trouva l'infâme marionnettiste au goût douteux en matière de choix de poupées… Son attention fixée sur ses créations, il n'avait pas du tout senti son approche.

    Elle vit soudain le front du magicien se creuser ; apparemment il n'était pas satisfait du tour que prenait le combat, ou bien peut-être s'était-il rendu compte de sa disparition ? Sans doute décidé à passer au premier plan pour lancer ses sorts les plus destructeurs sur le groupe, le mage incanta un sort de l'école d'abjuration et se plaça derrière les squelettes qui lui restaient pour qu'ils le couvrent… Et un sourire sinistre apparut sur les lèvres de la vampire lorsqu'elle reconnut le sort de protection dont le mage venait de s'entourer.

    "Ha ! Un sort de protection contre les armes magiques !" pensa la demi-elfe. Elle était elle-même magicienne, mais elle ne commettait pas l'erreur de penser que ce genre de sort la protégeait de tout…

    Certes, tout aventurier qui se respectait possédait une arme altérée magiquement, ne serait-ce qu'un peu… Mais seul un idiot ne pariait que sur une seule arme pour gagner et oubliait d'en glisser une ou deux sous ses habits en cas de besoin. Elle en était là de ses réflexions quand le mage se mit à incanter un sort qu'elle reconnu aussitôt : c'était un bouclier majeur du Chaos, sort qui précède toujours un sort bien pire que seuls les fous osent utiliser sans crainte... La rupture hasardeuse de Nahal. Le nécromant était sur le point d'utiliser la magie entropique pour terrasser tous les combattants ! Erszebeth n'avait plus le choix d'attendre le tour qu'allait prendre le combat, elle devait frapper immédiatement. Toujours invisible, elle se faufila discrètement derrière lui…

    Et sortit de sa manche une dague extrêmement acérée, mais par ailleurs absolument démunie de la moindre étincelle magique et, au moment où le magicien déclamait le dernier mot de son sort, elle lui trancha d'un coup sec les tendons au niveau des genoux. Le magicien s'écroula comme un château de cartes, les ondes magiques de son sort loupé se dissipant dans l'atmosphère et altérant le sort d'invisibilité majeure de Erszebeth, la rendant de nouveau parfaitement visible.

    Profitant que le mage était à terre, elle mit sa dague sur la gorge de l'homme en prenant soin de la lui égratigner légèrement pour faire un fin filet de liquide rouge et chaud qui montrait bien à quel point sa vie ne tenait plus qu'à un fil. La vampire exposa alors clairement ses canines proéminentes et son teint livide sous sa capuche et dit d'une voix suave :


    "Comme vous n'êtes pas prêt d'aller où que ce soit dans l'immédiat, je pense qu'il serait une bonne idée de répondre à nos questions… Vous ne voulez pas qu'il vous arrive un malencontreux accident, n'est-ce pas ?" ajouta-elle en accentuant légèrement son sourire… Pointu.

    Le malheureux mage eut un regard fixe sur le sourire accentué de la jeune femme et décida que, tout compte fait, il n'était pas si suicidaire que ça.

    Et le combat cessa aussi vite qu'il avait commencé… Faute de squelettes sur lesquels nos amis auraient pu encore taper.

  9. #9
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Valprofond
    Messages
    359
    Quelque chose clocha dans le champ magique lorsque l'Aasimar lança son sort. Elle le ressentit suffisamment violemment pour avoir un haut le cœur. Elle sentit le souffle du sort distordu et se retrouva pendant quelques secondes au centre d'un malstrom d'énergie entropique. Le sort explosa littéralement, et se répandit sur la zone, touchant à la fois amis et ennemis.

    Lorsque le chaos magique se dissipa, Morgana pu constater que la plupart de leurs adversaires étaient réduits à néant. Seuls quelques uns étaient encore debout, et la diligence des deux paladins et du bretteur allait mettre fin à leur existence. Sa tête se mit à tourner violemment et la sorcière tomba sur les genoux. Elle sentit qu'on la prenait par l'épaule et elle reconnu Sixtine qui semblait s'inquiéter pour elle. Avec un sourire la sorcière se releva tant bien que mal...


    Tout va bien ne vous en fait pas... Ce type de hiatus est parfois épuisant, mais ce n'est que passager.
    Si vous le dites...

    Les deux femmes jetèrent un coup d’œil au champ de bataille. Les morts étaient retournés à leur état premier qu'ils n'auraient jamais du quitter, et l'un des paladins aidait Egrevyn à se relever. Morgana s'approcha de lui alors que la jeune femme qui s'était évaporée d'un coup émergeait d'un fourré en menaçant un homme de sa dague.

    Deux choses sautèrent aux yeux de l'Aasimar. D'abord que la jeune femme en question était une morte vivante elle aussi. Maintenant que son capuchon était rabattu c'était une évidence. La sorcière se morigéna devant son manque d'emprise sur son environnement depuis ces derniers mois. A croire que d'autres choses la préoccupaient trop pour qu'elle fasse attention à ce qui l'entourait. Il fallait qu'elle fasse très attention, sinon le genre d'erreur qu'elle ;avait faillit commettre pourrait se reproduire et ce n'était pas le moment.
    La seconde était que l'homme qui avançait avec un air terrorisé était manifestement la source de cette embuscade et qu'il avait un regard fou peu rassurant.


    Regardez ce que j'ai trouvé? fit la vampire avec un sourire satisfait.
    Parfait, comme ça il va pouvoir nous expliquer pourquoi il nous a attaqué, fit le plus jeune des deux paladins en s'approchant. Au ton de sa voix il ne portait pas les nécromants dans son cœur... A moi que ce ne soit les mages...
    Alors, vas-y explique ce que tu faisais ici et pourquoi tu nous a attaqué, demanda la vampire en pressant son arme sur son cou.

    Le mage éclata d’un rire fou et incontrôlable. Il tenta de se dégager mais se retrouva pris entre les lames sorties des paladins et du bretteur et la poigne pas si douce que ça de la vampire. Le groupe formait maintenant in cercle étroit autour de lui. La sorcière jugea plus prudent de préparer un sort d’immobilisation au cas où…


    Tu vas parler ? Demanda Egrevyn avec une voix où pointait une certaine impatience.
    Le nécromant leva ses yeux dilatés vers lui et commença à parler.


    Vous n’avez aucune idée, aucune idée… Ici ce n’est pas votre refuge, non, non. La magie est folle ici. Folle… Il éclata de nouveau de rire. Ici c’est idéal pour nous… La dame nous protège… la Dame de l’Oubli peut s’épanouir.
    Shar !! Siffla la sorcière. Il sert Shar. Est-ce pour ça que tu nous a tendu une embuscade ?
    L’oubli, oh oui. La mort, j’aime l’odeur de la mort… Il a dit que vous viendriez … Ils savent tous vos fait et gestes vous savez ? Il y a des mainates qui parlent et qui volent. Je préfère les vautours pour ma part. Vous savez que là où il y a des vautours il y a des cadavres ? J’ai entendu, oui. Ils disaient que vous viendriez. Ils disaient que vous ne saviez pas. Ils disaient que vous ne sortiriez jamais vivants de Cojum, oh que non… Vous auriez fait de très bons serviteurs. Dommage, oui vraiment. Le mage approcha une main tremblante d’Eric Lenthan. Le paladin recula avec un air de dégoût. Cojum est à nous !!! Hurla le mage. Mais les gens ne le savent pas !!!! Et Manost aussi… Et bientôt tout ne sera qu’une ode à la Dame de l’Oubli…Oui l’oubli, le néant… Ses yeux roulèrent dans ses orbites. Il éclata d’un rire dément. Morgana sentit un frisson parcourir son échine, il était évident que l’homme était fou, fou à lier. Mais parmi ces mots sans sens il y avaient des choses importantes… Shar avait pris pieds dans la région…

    Avant que quiconque ai pu réagir le mage éclata d’un rire dément et se dégagea avec une facilité déconcertante de la poigne d’Erszebeth. Il se jeta en avant sur la lame du bretteur abasourdi en hurlant
    :

    J’ai échoué, pardonne-moi ma Dame !!! Je ne verrais pas l’aube rouge !!!! Son rire se termina dans une gerbe de sang. Tous reculèrent horrifiés alors que Reyan dégageait la lame du corps inerte avec un geste précis et qu’il en nettoyait la lame sur l’herbe.

    Il… Il est mort ? Demanda Sixtine plus pour rompre le silence pesant que pour s’en assurer.
    J’ai une lame très effilée, fit le bretteur en remettant son épée dans son logement.
    "Et si on se lançait dans l'élevage de bébés en plein air?!!!" "... *soupire*"
    Je suis les Ténèbres, je suis la Lumière... Morgana LeFay Sorcière à la retraite.

  10. #10
    EricZEGod Invités
    Le paladin, encore dégoûté par la tentative de cette abomination de le toucher (beuark :..: ), fût carrément horrifié lorsqu'il assista au "suicide" du nécromant. Comment pouvait-il donner sa vie pour une cause aussi maléfique que celle de Shar ? Se pourrait t'il que sa foi en cette Déesse soit aussi forte que celle du paladin en Helm ?

    Il s'en voulu d'avoir songé à ceci, et Egrevyn l'interrogea, le trouvant visiblement soucieux :


    Eric ? Que t'arrive t'il ? Tu paraîs bien songeur tout à coup ... enfin tu me diras il y a de quoi, avec ce que vient de nous apprendre ce nécromant ...

    Et bien cette abomination, tout en sachant ce que j'étais, a essayé de me toucher, comme si le fait d'être transpercé par mon arme ne l'effrayait pas le moins du monde. Je te l'accorde ce n'était pas mon intention, vu que les renseignements qu'il nous a fournis était le but premier de la manoeuvre, mais les nécromants ont une appréhension naturelle vis à vis des paladins en général. Or là c'était tout le contraire ...

    Enfin peu importe, avec ce que nous savons, nous ne devons pas perdre de temps ...

    Avec la mort du nécromant, la forêt avait retrouvée une atmosphère plus saine et respirable, et le groupe se remit en route afin de sortir de celle-ci et de poursuivre au plus vite vers Cojum. Si le nécromant avait dit vrai, il fallait leur porter secours au plus vite ... si jamais il restait des gens à sauver ...

Discussions similaires

  1. [Quête] Mauvaise mine : en route vers les montagnes
    Par Taliesin dans le forum La Trouée des Chevaux
    Réponses: 14
    Dernier message: 17/10/2008, 17h19
  2. [Quête] Le festival de Cojum: Sur la route de la tour de Vigie
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 45
    Dernier message: 27/07/2008, 11h23
  3. [Quête] Le festival de Cojum: Campement reptilien
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 41
    Dernier message: 26/08/2007, 20h05
  4. [Quête] Le festival de Cojum: Les dents du Troll
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 65
    Dernier message: 30/06/2007, 13h37
  5. [H&S] Sacred, en route vers la destinée !
    Par Shangalar dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 11
    Dernier message: 06/03/2007, 00h39

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231