Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Discussion: [Quête] A la recherche de soi-même...

  1. #1
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    [color=red]Edit du 1/04/2007. J'ai rassemblé tout les messages concernant cette quête afin d'un faciler la lecture !
    Préambule (à la guilde Zaefal)

    Etonné du manque de réaction et du manque de reconnaissance de Dame Oan, les mercenaires échangèrent des regards interloqués. Sauf Duorok, après tout Oan était une Drow et ils avaient seulement fait leur boulot. Mais il se garda de la soutenir car pour lui un bon discours de motivation et de félicitations était toujours bon pour les troupes. Duorok les félicita discrétement puis observa Horiol qui exécuta froidement les esclaves. Duorok se retira dans sa chambre.

    Il posa sa hache, enleva sa tenue de combat, se jeta sur son lit et regarda le crâne de Dragon qui était accroché au plafond, il resta longtemps songeur.


    *Pourquoi tout ces morts ? Les esclaves ont bien remplis leur rôle, on leur avait promit la liberté et à quoi bon ce bain de sang ? Oan sait qu'on la respecte. Tout ceci n'est que pure folie. Tout ça à cause de ce maudit Talos.*

    Duorok s'arrêta, il avait, même en pensée, prononcé un blasphème. Il doutait de plus en plus de sa place à Melandis. Il songeait même à quitter cette ville. Mais où irait-il ?
    A Manost ? Cette ville de Paladins ? Il serait foudroyé en passant la porte. Il pouvait toujours abjurer sa religion et abandonner le culte de Talos, il serait toujours un semi-orc. Race batarde et souvent rejetté.
    Irait-il à Lumenis ? Non tout ce bien le dégoutait, allait-il errer indéfiniment dans les Royaumes ?
    Après un bain de sang comme celui qui venait d'avoir lieu il se posait toujours des questions mais ses interrogations étaient de plus en plus vives.
    Il n'avait pas d'amis à Melandis, seulement quelques connaisances: Dame Oan, il connaissait un peu Nathiel Ecthelion car c'est ce vampire qu'il l'avait "accueilli" à Melandis.
    Il repensa à Talos, il n'avait accepté ce culte que par respect par rapport à celui qu'il l'avait élevé. Il n'aimait pas ce dieu cruel et idiot. Il se leva et d'un geste simple mais lourd de sens, il prit sa hache, la leva et ... détruisit l'Autel de Talos qu'il y avait dans sa chambre. Il jeta les restes dans le feu et alla se coucher.
    On entendit un éclair dans la nuit, un orage éclata. La fureur de Talos ?


    SUITE : au temple d'Umberlie

    Duorok s'arrêta devant le Temple d'Umberlie. Il avait toujours apprécié la Déesse des Océans. Elle ne s'était pas totalement soumise à Talos. Duorok aimait la mer et les océans. Il avait toujours voulut devenir marin.
    Il resta plusieurs heures dans ce temple à méditer, à prier.
    Finalement il se leva et regarda la Statue d'Umberlie, il avait trouvé sa voix.
    Il allait se former pour devenir Clerc d'Umberlie.
    Après cette révélation il prit la route de la taverne.


    HRP: le court passage à la taverne n'est pas intéressant et n'apporte rien alors je ne le mets pas ici.

    SUITE : en sortant de la taverne

    Duorok sortait de la Taverne en direction de la Guilde, quand soudain il s'arrêta net. Il lui avait semblait entendre un éclair tout près de lui.

    *C'est bien ma veine, un orage dès que je sors.*pensa-t-il.

    Mais il ne voyait pas d'éclairs dans le ciel parfaitement dégagé de Melandis. Pourtant les coups de tonnerre étaient de plus en plus forts.

    Il entendait la pluie qui tombait pourtant le sol était sec.

    Le bruit était insupportable...Duorok n'en pouvait plus, il hurlait de douleur.

    Un mal de crâne atroce provoqué par un bruit assourdissant dans sa tête. Il n'entendait plus rien d'autres.

    La pluie qui tombait sur le sol...

    Les coups de tonnerre résonnant dans sa tête...

    Il ne voyait plus, ses yeux étaient fermés.

    Dans sa tête il y avait des images affreuses, du sang...

    Beaucoup de sang...

    Il se voyait lui, sur une île, ou une plage, il ne savait pas bien...

    Ses vêtements étaient en loque, il était couvert de sang, son sang...

    La Foudre tombait sur lui à chaque instant...et pourtant il s'égossillait à maudire Talos.

    Finalement, il s'évanouit dans une ruelle de Melandis.

    Quand il se réveilla, le mal de crâne était toujours là mais il voyait à nouveau. Ce rêve était un avertissement de Talos.

    Peut être même ce qui risquait de lui arriver.

    Mais la peur saisit son coeur... avait-il eu raison en détruisant l'Autel de Talos dans ses appartements ? Il avait peur, dans son cauchemar, il s'était vu foudroyé par la Foudre Divine de Talos...il s'était vu mort.
    Il avait ressenti la douleure de la foudre !

    Il mit plusieurs heures avant de se décider à partir de cette ruelle. Le Soleil était aux Zéniths quand il réussit enfin à se lever et il partit en direction de la Guilde Zaefal, toujours avec ces images affreuses en tête...


    SUITE : A la guilde Zaefal.

    Duorok revint tant bien que mal à la Guilde, il avait voulut allait prier au Temple d'Umberlie mais il fallait passer près du Temple de Talos...rien que le fait de penser à Talos un frisson lui parcourait l'échine.

    Il poussa difficilement la porte de la Guilde, il était usé mentalement, et physiquement, une fatigue immense l'avait envahie le ralentissant en permanence.

    Lorsqu'il entra dans la Guilde, Daelc l'aborda.


    "Messire Duorok ! Vous voilà ! Où étiez vous ? Il est midi passé, ça ne vous ressemble pas de sauter un repas. Mais peut être avez vous fait une rencontre qui en valait la peine ? "

    En voyant l'air de Duorok il comprit que ce n'était pas le moment de faire de l'humour.

    "Que vous est-il arrivé ? Vous avez l'air faible."

    "Non, je...je...excuse moi Daelc j'ai besoin d'aller me reposer."

    Ne laissant à Daelc aucune chance de protester, il traversa la Guilde le plus vie qu'il le put puis se rendit dans ses appartements.

    Il ouvrit la porte de son bureau, et la verrouilla de l'intérieur pour être tranquille puis ouvrit la porte de sa chambre.

    En entrant son sang se glaça, l'Autel et les représentations de Talos ne s'étaient pas consummées dans sa cheminée. Le feu était éteint et la statuette de Talos était tournée vers lui...

    Il resta plusieurs minutes ainsi à regarder cette statuette.

    Il ne voulait pas s'en approcher. Il voulut lancer un sort mais il ne pouvait pas.

    Il jeta une torche dans la cheminée et mit le feu au reste de l'Autel de Talos mais le feu se propagea aux rideaux de la fenêtre.

    Duorok ne réagit pas, il était tétanisé. Encore un signe qui lui montrait qu'il n'aurait pas du renier Talos.

    Finalement dans un éclair de lucidité, il se jeta sur sa bassine et éteignit le feu des rideaux.

    Il ouvrit la fenêtre, il avait trop chaud. Il se sentait mal.

    Il se laissa tomber sur son lit.

    Et il essaya de s'endormir.

    Après un bon millier de vaines tentatives pour fermer l'oeil, il décida d'aller s'entraîner un peu pour détendre.

    Il se rendit à la salle d'entraînement. Il était érreinté et tendu. Il avait d'énormes cernes sous les yeux.

    Il prit sa hache et s'attaqua à des morts vivant qui étaient captifs de la Guilde.

    Les squelettes qui devaient normalement servir de cible pour l'entraînement étaient en fait 2 guerriers squellettes. Un cadeau de Talos sans doute.

    Ils se jetèrent sur Duorok qui était trop faible pour se défendre. Il tenta de parer un coup avec sa hache mais il échoua.

    Les mercenaires qui étaient là virent la détresse de Duorok et en particulier Sandor, son ami.

    Duorok put repousser une attaque, une deuxième mais la troisième l'atteignit.
    Un épée le blessa au côté. Au moment où le second squellette allait frapper, Sandor para son attaque et les autres mercenaires l'attaquèrent.

    Ces derniers vinrent rapidement à bout des morts vivants mais Duorok était blessé.
    Et il ne voulait pas se lancer un sort de soin de peur que celui-ci ne se retourne contre lui.

    Sandor s'approcha.


    "Duorok, que t'arrive-t-il ? Tu as un problème ? Mais par Talos, tu es blessé ! Utilises tes pouvoirs pour te soigner !"

    "NON ! Je ne peux pas, je... j'ai déjà utilisé ce sort aujourd'hui. La blessure n'est pas profonde. Je vais me mettre un bandage et ça ira mieux demain.
    Je...je vais vous laisser maintenant.
    "

    Il commença à quitter la salle puis se retourna et dit aux mercenaires.

    "Au fait, bon boulot pour les morts vivants."

    Puis il se dirigea vers la cantine où il demanda au cuisinier, Roguerio.

    "Donne moi une bouteille de l'alcool le plus fort que tu as. Vite !"

    "Tiens mais fait attention, c'est vraiment fort et il est un peu tôt pour boire."

    Sans prêter attention à ce qu'avait dit le cuisinier, Duorok alla dans ses appartemements. Comme d'habitude il verrouilla la porte soigneusement puis il alla s'asseoir sur son lit.

    Il arracha un bout de son drap, éclata une chaise et s'en mit un morceau dans la bouche en le mordant très fort. Puis il versa une très forte dose de la boisson alcoolisé sur le bout de drap.

    Enfin après une longue hésitation il appuya de toutes ses forces le morceau de drap avec l'alcool sur la blessure qu'il avait au côté.

    La douleur fut atroce.

    Tant bien que mal il attacha le bandage de fortune. Il mordait tellement fort que le bois cassa.

    Il poussa un long hurlement de douleur à glacer le sang.

    Finalement la douleur était si forte qu'il s'évanouit.

    Il fit à nouveau un des ces cauchemars.
    Cette fois-ci il était au bord d'une falaise, pendant une tempête. En bas se trouvait la mer et il ne pouvait repartir car il était entouré de flammes que la pluie ne pouvait éteindre.

    Le vent était d'une violence extreme. La Foudre tombait chaque fois plus près de lui. Il criait, il hurlait de douleur.

    Et fatidiquement la foudre lui tombait dessus. Mais il n'en mourait pas, il résistait encore et toujours. Un autre éclait s'apprêtait à tomber sur lui...

    Et c'est à ce moment précis qu'il se réveilla.

    Il était toujours dans sa chambre mais ses volets claquaient contre les murs. Un Vent inhabituel soufflait sur La cité du Chaos, il pleuvait... un orage. La foudre, les éclairs.

    Duorok devait être allongé depuis plusieurs jours, car sa blessure commençait à cicatriser. Il avait un début de barbe et son feu était éteint.

    Il se leva, son mal de crâne était toujours là. Il passa sa main sur son front, de la sueur et du sang. Il se mit un bandage sur le front et sortit de sa chambre en direction de la cantine.

    Lorsqu'il y arriva, les hommes furent étonné de le voir. Plusieurs vinrent lui parler dont Daelc.


    "Duorok ! Cela fait trois jours que vous êtes enfermés dans votre chambre, que s'est-il passé ?"

    "Je...j'étais malade et j'avais peur que ce soit contagieux donc je me suis mis en état de quarantaine ne voulant pas propager une épidémie au sein de la Guilde. Mais j'ai réussi à ma guérir avec mes pouvoirs. Excusez moi, je dois partir."

    Duorok sortit précipitament de la Guilde, il allait mieux physiquement.
    Il se dirigea vers le quartier des temples.


    SUITE : Au temple d'Umberlie

    Duorok s'était difficilement remit de son sommeil de 3 jours. Il s'était rendu directement au Temple d'Umberlie en espérant que la prière calemerait ses souffrances.

    Mais il était abbatu et détruit intérieurement. Depuis le moment où il avait détruit l'Autel de Talos dans ses appartements, il avait perdu tout pouvoir de clerc. Il n'était plus qu'un simple mercenaire sans âme ni consience.

    Et les visons infligées par Talos était toutes plus horribles les unes que les autres.

    Duorok en était sûr, c'était un présage de ce qui risquait de lui arrivait.

    Il tenta de chasser ces pensées de son esprit et rentra dans le Temple d'Umberlie.

    Dans cette endroit sacré, il espérait que Talos le laisserait tranquille...il se trompait.

    Il s'approcha de la grande statue d'Umberlie.

    C'était le petit matin et l'orage était toujours dans les cieux de Melandis.
    Les prêtres d'Umberlie n'étaient pas encore levé et le temple était vide.

    Duorok s'agenouilla devant la statue d'Umberlie.

    Il se recueillit et se mit à la prier. Pendant quelques minutes il trouva la paix intérieure, il avait réussit à chasser Talos de son esprit.

    Mais il fut distrait par un coup de tonnerre. Il frissonna. La colère de Talos était puissante...

    Il se remit à prier mais il ne parvint pas à se concentrer. Il se leva et fit le tour du temple et en admira la décoration.

    Il s'apprêtait à ressortir mais il s'arrêta devant la porte ouverte du Temple, il vit un éclair traversant le ciel. Il avait peur, peur de la colère de Talos.

    Il franchit la porte du temple et se retrouva sur le parvis. La Foudre tomba quelques mètres devant le temple, quelques mètres devant lui...

    Encore un avertissement de Talos... malgré cela il avança. Il entendait le tonnerre qui grondait de plus en plus fort dans sa tête.
    Et il s'évanouit encore... il refit encore un cauchemar.

    Il était seul sur une falaise mais c'était à la tombée de la nuit, il ne pleuvait pas. Il était près d'un Oratoire dédié à Umberlie en bord de mer.

    Il était en train de prier et soudain l'Autel était foudroyé par un éclair divin et les morceaux de roches étaient projetés sur lui. Il en reçu un sur la tête et un autre dans l'estomac.

    Il s'effondra et encore une fois la foudre tombait près de lui. Et cette fois elle le poussait vers le bord de la falaise... il se rapprochait du bord ne pouvant faire autrement.

    Il était tout au bord et un éclair tomba du ciel. Il l'évita en plongeant. Après une chute vertigineuse il se retrouva dans l'eau. Et il fut foudroyé.

    Puis il se réveilla. Il était toujours devant le temple d'Umberlie mais la pluie avait cessé et le soleil brillait.

    Il passa sa main derrière sa tête, et sur son estomac.

    Du sang ! Encore ! Ces blessures qu'il recevait en rêve étaient donc bien réelles !

    Il avait peur, il allait finir par mourir dans la réalité comme dans ses cauchemarss !

    Il partit en courant du quartier des temples, mais lorsqu'il passa devant le temple de Talos un éclait le toucha.

    Il s'effondra.

    Quelques heures plus tard, il se réveilla. Un passant l'avait réveillé.

    Il ne prit pas le temps de le remercier et partit. Où ? Il n'en savait rien...
    Il était blessé, effrayé, il essuyait la colère divine !!!


    SUITE : dans les rues commerçantes.

    Toujours désappointé, Duorok passa dans une rue commerçante. Il n'arrivait pas à marcher droit. La douleur était intense et lancinante.

    Du sang s'écoulait de son front et de son ventre. Il se déplaçait difficilement.

    Il ne voyait pas clairement. Ses yeux étaient voilés.

    Il ne sentait plus rien, il avait l'impression de ne plus faire partie du plan matériel.

    La douleur était tellement forte qu'il ne la sentait plus...

    Des éclairs résonnaient dans sa tête...il devenait complètement fou. Plus aucunes sensations, plus aucun sens. Plus rien n'existait.

    Mais dans cet état semi-comateux il ne savait où aller.
    Retourner à la Guilde ? Les mercenaires avaient bien compris que ses sorts de clerc étaient inefficace.
    Il ne pouvait plus se soigner et il ne pouvait demander à un clerc de Talos de le soigner. Cela le blesserait plus encore.

    Il passa dans la dizaine de cadavres qui était encore dans les rues. Il crut à une vision infligée par Talos mais il sut qu'il était vrai lorsqu'il trébucha sur l'un d'entres eux.

    Horrifié il se releva avec difficulté. Il ne voulait pas rester dans une rue aussi grande, les gens se poseraient des questions.

    Il courrut comme il peut dans une ruelle. Il s'assit par terre, le dos contre un mur.

    Fatalement il s'endormit. Il fit encore et toujours ce cauchemar. Mais cette fois c'était différent.

    Il reconnaissait l'endroit, c'était une falaise à nouveau. Il était toujours devant un Oratoire d'Umberlie. C'était à l'Est de l'Empire Melandien.

    La foudre tombait du ciel, dans son rêve il arrivait à l'éviter mais il se blessait la jambe en retombant.

    Un éclair le projetait contre l'Oratoire d'Umberlie et il se blessait encore.

    Puis les éclairs le poussaient vers le bord de la falaise. Et pour éviter l'un d'eux, il devait plonger.

    Mais cette fois-ci la mer était calme et il ne se faisait plus foudroyer.

    Il se réveilla dans cette même rue Melandienne. Sa jambe lui faisait mal. Comme d'habitude la blessure était réelle.

    Il se sentait encore plus mal. Il voulut crier, appeller à l'aide mais aucun mot ne sortit de sa bouche. Alors il se dirigea vers la Guilde, il était dans un état pitoyable...


    SUITE : A la guilde Zaefal.

    A nouveau Duorok franchit les portes de la Guilde, il allait très vite. Daelc l'interpella.

    "Duorok ! Mais enfin que se passe-t-il ?"

    Duorok le repoussa violement contre un mur. Il ne prêta pas attention à la réaction des autres mercenaires.

    Il fonça vers ses appartements. Il entra dans sa chambre.

    Il prit son sac, y mit quelques affaires, des torches et un peu de nourriture. Il s'équipa du plus d'armes possibles car sans sorts il était désarmé.
    Il rêvetit son armure, enfila une cape par dessus et mit ses bottes de marches.

    Il mit son sac sur son dos, et il partit. Il savait où il irait cette fois. Même si il souffrait, même si il n'arrivait plus à penser, à réfléchir ou même à parler, il savait ce qu'il devait faire.

    Il devait se libérer de Talos...

    Il traversa le Hall de la Guilde, plusieurs mercenaires s'interposèrent. Il en renvoya un avec sa hache. Les autres s'écartèrent. Et il fonça en dehors de la Guilde.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  2. #2
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    [Quête]A la recherche de soi même. La vengeance de Talos.</span>

    Sur les falaises de l'Empire Melandien.

    Duorok n'avait jamais été aussi mal. Il arrivait de Melandis, il avait voyagé pendant 2 jours. A cause de son état de fatigue intense et de toutes ses blessures il avait marché lentement.
    Et de nombreuses fois il avait dut s'arrêter pour éviter de se faire foudroyer.

    Mais enfin il avait atteint son but ultime... Il était sur la falaise qu'il avait tant vu en rêve. Et il y avait cet Autel d'Umberlie.

    Le ciel était dégagé, il n'y avait pas de vent et la mer était calme.

    Il s'approchait de l'Autel...

    Il s'agenouilla devant l'Aulel, il posa son sac et sa hache près de lui.

    Il se mit à prier Umberlie espérant trouver la paix.

    Le ciel s'assombrit après quelques minutes mais Duorok était serein, il était dans sa prière.

    Puis le vent se leva, et plusieurs bourrasques manquèrent de le renverser mais il tint bon.

    Il louait Umberlie. Il avait confiance, elle le protégerait.

    La pluie se mit à tomber et on entendit le Tonnerre.

    Duorok frissonna, ça y est, l'échéquier était en place...mais il était prêt. Il y arriverait, il surviverait à Talos.

    Alors qu'il continuait sa prière à Umberlie, un éclair déchira le ciel et vint s'abbatre sur l'Autel d'Umberlie.

    Duorok évita une pierre mais une deuxième le frappa au ventre. Il tomba à terre, mais il devait tenir bon !

    Il se releva très difficilement et leva les bras au ciel en hurlant .


    -Il est temps d'en finir Talos ! Tue moi ! Je le mérite ! J'ai maudit ton nom !

    Un éclait s'abbatit en direction du semi-orc qui fut foudroyé dans l'instant. Il s'effondra.
    La douleur était encore plus forte que dans ses rêves.
    La foudre divine.
    Ses vêtements étaient déchirés, sa peau ensanlgantée et son visage mutilé.
    Il était au bord de la falaise, en bas les vagues s'écrasaient contre les rochers.
    Il se releva et répèta toujours en hurlant.


    <span style=\'color:#FFFFCC\'>-Alors ? C'est tout ce que le grand Talos peut faire ? Ta colère n'est pas si puisssante !


    Un autre éclair tomba du ciel, mais Duorok l'évita en plongeant dans la mer déchainé.

    Tout en tombant il priait Umberlie.

    Il s'écrasa dans l'eau mais les vagues se calmèrent. Il avait perdu connaissance et une vague le déposa sur une plage.

    Il eut une vision floue dans son esprit. Mais il comprit lorsqu'il se réveilla sur la plage, et qu'il était libéré de son allégeance envers Talos.
    Le ciel était redevenu bleu, et la mer calme.
    Il remonta et rebatit l'Autel d'Umberlie.

    Il était en haut de la falaise, à regarder l'océan. Il priait Umberlie et la remercia de l'avoir sauvé.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    La voix du demi orque se perdait dans le vent, emportée vers on ne sais quel horizon. Il n'entendit que très légèrement un bruit de pas dans l'herbe arrosée par le brin que la colère divine avait provoquée. N'y prettant pas plus d'attention, il vi du coin de l'oeil un homme d'une stature assez simple, bien que couverte de muscles fins et entrainés. L'homme portait un habit simple avec une armure de cuire et arborait une barbe brune claire.
    Lorsque Duorok tourna finalement la tête vers lui, à la fin de sa prière, il pu voir que l'homme était assis au bord de la falaise, les jambes pendant dans le vide. Ce dernier tourna la tête en sa direction, et le demi orque pu voir que son oeil gauche était caché par une cache noir. L'homme était borgne. La barbe et la moustache firent place à une sorte de sourir.

    "Et bien, on dirait que le vent a changé. Rien de tel qu'une tempête sur les flot de la dame."

    Il tourna à nouveau la tête en direction de l'océan, contemplant l'immensitée encore passablement agitée. Une fine brise se prit dans ses cheveux bruns, les fesant floter d'une manière fort harmonieuse.

    "Dites moi. Que faites-vous par ici?" Demanda simplement l'homme.

    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  4. #4
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok regarda le borgne. Malgré son visage mutilé il lui rendit son sourire. Il imita l'homme et regarda l'océan. Ses cheveux argentés flottaient dans le vent comme ceux de l'homme. Puis l'homme lui posa une question. Duorok lui répondit calmement.

    -J'étais venu me recueillir afin de m'apaiser et de prier la Dame des flots.

    L'air était frais, en bas les vagues s'écrasaient sur les rochers dans un bruit que Duorok aimait.

    -Le chant de la dame... murmura-t-il.

    Puis il se tourna vers l'homme.


    -Mais vous que faites vous ici ?

    Tout était comme dans un rêve. Il se demandait si il n'était pas déjà mort...
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    L'inconnu marqua un certain temps de pose avant de répondre à Duorok, se perdant dans l'immensité bleu des flôts.

    "Oh, vous savez, je vais, je vien. Rien de bien précis. La foudre m'a attiré" fini-il par dire.

    "Que c'est-il passé? je n'ai pas eu le temps de comprendre. Un vent s'est levé, puis, un éclaire et de nouveau le soleil."

    L'homme se retourna vers duorok, lui décochant un sourir serrain. Il put voir ce qui restait là de la foudre divine. Si les yeux du demi orque furent d'un jaune étincelant, tel de l'or matte, ils ne l'étaient plus. Enfin l'un était resté comme il fut, mais l'autre, le gauche, là ou se dessinait désormait un sillon, marque de la foudre, avait désormais une teinte bleutée. Mais Duorok ne semblait pas avoir encore remarqué ce fait. La cicatrice étant encore fraiche, mais bien là.

    Ils restèrent ainsi à se regarder l'un l'autre sans rien dire dans une atmosphère qu'on aurait pu croire en dehors du temps.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  6. #6
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok regarda l'homme dans les yeux. Cette homme était étrange, il n'avais pas l'air mauvais.

    Il se sentait flotter, il n'avait plus l'impression de faire partie du plan matériel.


    -La foudre...

    Son visage de tourna vers les flots.

    -J'étais...je priais Umberlie et la foudre a frappé l'Autel. Je...j'ai manqué de me faire touché par la foudre divine.
    Alors j'ai plongé pour l'éviter et Umberlie m'a sauvé en me déposant sur la plage.
    Je suis remonté ici.
    Et j'ai reconstruit l'Autel.


    Il parlait lentement et calmement.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  7. #7
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Une grande lassitude se lisait sur les traits du demi orc. L'étranger se remit sur son séant, et, levant une main pour se protéger du soleil, sembla admirer l'astre du jour. Il redescendit son regard pour le porter sur Duorock.

    -Visiblement, votre plongeon n'a pas suffit. Ou alors avez vous fait le grand saut après avoir essuyé un permier éclaire?

    Le barbare lorgna la falaise.

    -De quelle plage parlez vous au juste? je ne vois rien qui y ressemblerait. La roche rencontre juste l'eau quelques cinquante mètre en dessous de nos pied.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  8. #8
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok se releva est regarda en bas de la falaise.

    -Mais...la plage...murmura-t-il.

    Il ne comprenait pas.


    -Je, J'ai étais foudroyé une première fois puis j'ai évité un second éclair en plongeant oui.
    Mais je, je priais tout en tombant et pourtant il... il y avait une plage... je ne comprend pas.


    Il regardait l'homme droit dans les yeux, sa voie était sincère tout comme son regard.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  9. #9
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    L'homme sourit à l'incrédulité du demi orque. En étant debout, duorock put remarquer que cet homme avait réellement quelque chose de plus aux simples humains. Mais quoi?

    - Il reste tout de même étrange. Je n'ai jamais vu la foudre tombé deux fois sur la même personne. Avez vous une idée de ce qui aurait bien put se produire?

    L'homme gardait ce même calme, et le soleil dans ses cheveux agités par la fine brise lui donnait un air de force palpable, tout en restant simple, son oeil borgne lui donnait pourtant un air ferme et résigné.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  10. #10
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok gardait ce ton lent et naïf.

    -Non, je... ce n'était pas la foudre...du moins pas une foudre ordinaire... je dirai plutôt une foudre...

    Il marqua une pause, il frissona et regarda la mer. Puis il se leva et dit à l'homme.

    -C'était la Foudre divine, la...la colère de Talos.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  11. #11
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    L'oeil vif du personnage devint alors plus scintillant, bien que sans en laisser rien paraitre dans son attitude. Prenant un brin d'herbe dans la bouche, il dit alors d'un air intrigué:

    "Comment pouvez vous en être sur... Je veux dire, je ne remet pas votre jugement en compte, loin de moi cette idée, mais c'est là bien s'avancer. Pourquoi un dieu tel que le Grand Talos lèverait la main sur un mortel?"
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  12. #12
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok fixa l'homme d'un regarde vide.

    -Parce que je...je l'ai déçu, je l'ai....je l'ai maudit.

    Il parlait sur un ton plus affirmé.

    -J'ai maudit son nom et je l'ai renié pour Umberlie.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  13. #13
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    L'homme prit un air encore plus intrigué, mais à la fois très sérieux. Il semblait en un certain désacord avec le demi orque, mais n'en pipa mot.

    "Mais ne pensez vous pas qu'un dieu a un entendement plus grand que le votre ? comment pouvez vous juger des actes d'un dieu ??"
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  14. #14
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok interloqué répondit.

    -Je ne juge pas les actes de Talos, je contaste.

    Je l'ai maudit, il m'a punit mais tout s'est calmé depuis quelques heures.

    Plus de visions ni de cauchemards ni d'éclairs. Juste le chant de la Dame.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  15. #15
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Et que pensez vous désormais de Talos? Je veux dire, vous aviez maudit son nom en quelle circonstance?
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  16. #16
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    -Je ne pensais plus que son dogme ne m'apporte quoi que ce soit, je me suis détourné de lui car je ne pense pas répondre aux critères de son adoration.
    Je n'aime pas tant que ça la Destruction, c'est pour ça que je me suis tourné vers la Dame, j'aime la liberté et l'océan.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  17. #17
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    L'homme était perplexe, ne comprennant pas tous les dire du demi orque...

    Mais... alors pourquoi diable maudire son nom? je ne vois pas pourquoi allez jusqu'à des mesures aussi grandes.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  18. #18
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Incrédule Duorok répondit:

    "-Je ... il m'a fait faire du mal. Lorsque je vivais en Eauprofonde, j'ai été élevé par un clerc de Talos, c'est pourquoi j'ai suivis cette voie mais à cette époque mon mentor m'a forcé à tuer des enfants et des femmes sous prétexte qu'ils vénéraient Helm, j'ai toujours cru que cela était juste.

    Je n'ai plus aucune conviction en Talos, et je l'ai maudit pour ce fait. Le fait qu'il ait dirigé ma vie contre mon gré.
    "
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  19. #19
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Mais ne croyez vous dont pas que ces actions telles que vous me les decrivez n'ont plutôt été dictée par votre "mentor" si j'ose reprendre votre terme plutôt que par Talos? Visiblement cet être vil vous a fait agir selon ses principes, tout scabreux soient-ils plutôt que ceux d'une divinité qui ne trouve pas spécialement intéressant les humains, mais leur potentiel.

    Marquant une pose, l'homme scruta l'horizon de la mer sur laquelle les rayons vrant désormais à l'ocre de l'astre déclinant se mirait telle une dimention hors du temps.

    Mais Umberlie est tout à fait dans la même idée, si on suis une voie anarchique visant au meurtre, non seulement on se rapprocherait que plus de Bhaal que de sa divinité, mais nous serions égalment aveuglé par de fausses idée...
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  20. #20
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    -Je n'y avais jamais réfléchit. J'ai toujours suivit les principes de mon mentor, c'est lui qui m'a élevé et et qui m'a tout appris.

    Je n'ai jamais songé à le remettre en cause.


    Il marqua une pause et reprit sur un ton plus affirmé.

    -Mais malheureusement il est trop tard pour revenir en arrière. Je suivrai désormais la voie d'Umberlie, l'océan me plait. Quand au mal, cela ne me dérange guère sinon je ne serai pas à Melandis. Non je pense qu'Umberlie est la bonne initiative.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  21. #21
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Alors l'homme se leva, regardant une dernière fois l'océan.

    "Bien, pars avec Umberlie maintenant que tu as compris que je n'étais pas celui que tu pensais. Mais en cause de tes malédictions, tu porteras à jamais une marque, Ma marque sur ton visage. Cette cicatrice est le signe de ta rebélion infustifiée et liée uniquement à un pauvre imbécil qui se croyait mon adepte."

    L'air totalement ahuri de Duorock révélait sa stupeur. L'homme qui lui avait parler n'était pas a proprement parler, un homme.

    "Bien que je ne soit pas Talos, il m'habite et je ne suis que son émissaire, avatar certains aiment à dire, bien qu'être l'avatar de Talos soit encore un état d'existance au dessus du mien. La dernière chose que j'aimerait, qu'il aimerait, est que tu retrouve ton "mentor" et que tu le passe à la justice de Talos. Suite de quoi, tu seras libre de te tourner vers la Dame des eaux et de l'adorer comme j'ai, un temps, adoré Talos. Mais n'oublie pas. De deux situation on ne peut plus identiques, des résultats complètement différents peuvent se produirent. Tel est le chaos, tel est Talos. Malgrès ton choix envers Umberlie, tous les dieux ont du pouvoir sur toi, que tu le veuilles ou non, c'est là l'existance des humains."
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  22. #22
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok était stupéfait ! Il venait de parler avec un avatar de Talos !

    -Je... je, pardonnez moi.

    Il s'agenouilla.

    -Mais mon mentor est déjà mort, Monseigneur, il fut tué il y a plusieurs années de cela par des adeptes de Lathandre. J'ai fuis et ma route m'a mené à Melandis.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  23. #23
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    La vérité est tout autre, il fut capturé par les adeptes de Lathandre avant de s'échapper. Il se terre actuellement dans une biquoque dans l'empire Melandien. Trouve le et chatie le comme il se doit. Telle est la seule chose que Talos te demande
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  24. #24
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok était étonné mais il ne remettait pas en doute la parole de l'avatar de Talos.

    -Bien Monseigneur, je trouverai cet homme et je le tuerai !

    Il resta à genou immobile en attendant que l'homme réponde ou parte.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  25. #25
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    L'homme reprit son bâton, et saluant bien bas le demi-orque, partit du même pas qu'à son arrivée. Une fois à quelques 300m, Duorok entendit une voix, étrangement semblable à celle de l'homme.

    "Dans l'empire, une maison qu'on croit abandonné, trouve et accomplis toi"
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  26. #26
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok se releva, cette semi-transe qui avait eu lieue pendant la discution avec l'homme était finie, il ressentait à nouveau ses blessures. Il resta quelques minutes à prier devant l'Autel d'Umberlie.

    Il avait une quête, trouver la maison où vivait son mentor et le tuer !


    -Je ferai bien de rentrer, Dame Oan ne va pas être contente.

    Puis il reprit le chemin de Melandis cité du chaos...

    Epilogue : de retour à Zaefal.

    Cela faisait une semaine que Duorok avait disparut. Daelc avait fait croire à Dame Oan qu'il était parti précipitament à cause d'une urgence personelle. Ce qui n'était pas loin de la vérité...

    Mais la vie de la Guilde ne s'arrêtait pas pour autant bien au contraire ! Les mercenaires avaient redoublé d'effort mené par Sandor, le second de Duorok.

    L'inquiétude gagnait peu à peu Daelc. Il ne savait quels mensonges inventer pour calme Oan.

    Mais par un sombre matin comme tout les autres sur la cité du Chaos. Duorok arriva à la Guilde.

    Il était dans un piteux état. Ses vêtements étaient déchiquetés, sa cape en lambeaux, son armure de cuir était fichue et il n'avait plus qu'une botte.
    Il était lui même blessé, une cicatrice partait au dessus de son nez jusqu'au bas de sa joue droite.

    Il boitait, sa jambe droite était blessé, c'est pour ça qu'il avait mit tant de temps à revenir. Sa blessure au côté s'était réouverte.

    Il passa le seuil de la porte et Horiol l'aperçut. Il poussa un cri d'effroi.


    "Messire ! Que vous est-il arrivé ?"

    Il ne lui répondit pas et continua son lent parcours. Il croisa Daelc.

    "Duorok, vous voilà, enfin. Mais par Talos ! Où étiez vous et que s'est il passé ?"

    Duorok leva les yeux, il reconnut difficilement Daelc. Il répondit.

    "J'étais... en pélerinage..."

    On aurait dit que sa voix sortait d'outre tombe... Il écarta Daelc et alla dans ses appartements.

    Il sortit un objet de son sac, une statuette d'Umberlie qu'il avait fait d'après le modèle de l'Autel en bord de mer.

    Il la posa sur une table dans un coin de la chambre. Il se mit à genou et pria longuement sa nouvelle déesse.

    Dès qu'il serait rétablie il irait prier au temple.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 01/04/2016, 21h46
  2. [TD] |Quête] A la recherche de la plante perdue,
    Par Banshee Sangdelune dans le forum Les Archives du Cartographe
    Réponses: 19
    Dernier message: 29/10/2004, 01h44
  3. [Quête] A la recherche de Dorgoth
    Par Aenarion dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 8
    Dernier message: 27/05/2004, 18h38
  4. [Quête] A la recherche de son humanité
    Par Seina dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 31
    Dernier message: 18/05/2004, 23h29
  5. [Quête] A la recherche des Helmites
    Par Walar dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 29
    Dernier message: 15/02/2004, 19h20

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231