Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Discussion: [Quête] Les convois marchands

  1. #1
    Seina Invités
    Résumé de la situation :


    Depuis des mois, de nombreux convois commerciaux se font attaquer ( enfin .. plus que d'habitude quoi ). La situation à présent devient alarmante... Les stocks de matières précieuses se tarissent et la grogne monte parmi les commerçants... le mécontentement laisse place à la peur... car les convois disparaissent purement et simplement... pas de traces.. rien..ils partent mais n'arrivent pas...

    Après une entrevue avec Seina, Oan a été chargée avec sa guilde d emercenaire de faire la lumière sur cette affaire.


    rencontre entr Seina et Oan à la guilde

  2. #2
    Date d'inscription
    March 2004
    Localisation
    Lille
    Messages
    231
    Les chariots vides de bijoux attendaient la cohorte de mercennaires. Le soleil du matin était faible, et des flaques d'eau sales demeuraient encore, se prélassaient encore sur la chaussée cabossée de la cité de Talos. Quelques rares nuages laissaient le vent se faufiler, laisser la brise glacée de l'aube caresser les visages tendus des mercennaires.

    Oan faisait avancer son cheval au pas, et contemplait le ciel violacé, violé par quelques vautours diurnes affamés.

    Son capuchon de velours, pourpre et brodé d'argent empêchait l'air froid delui meurtrir le visage. Oan posa ses yeux sur les chariots, disposés à une centaine de mètres de l'entrée. Il fallait désormais se séparer. Oan fit un signe discret de la tête à Duorok qui comprit aussitôt le message, et elle s'écarta du groupe, suiviepar une quinzaine de guerriers.

    Oan lança sa monture au trot, à ce trot rapide et nerveux des chevaux habitués aux voyages fatiguants et difficiles. Les assassins offerts, enfin, échangés plutôt, par le Zenth étaient soit-disant redoutables. Mais la drow plaçait sa survie plus entre ses propres mains qu'entre celles de guerriers décérébrés.

    Horiol fixait l 'horizon, une colline apparaîtrait d'ici quelques kilomètres. De là, le groupe de la drow suivraient le convoi des hauteurs, camouflés par les sapins et chênes centenaires des bois riverains de la route pour Manost.

    Oan se tourna vers les autres, inclina la tête rapidement, nerveuse et pressée d'en finir avec ces brigands qui lui rapporteraient gros, puis lança son ceval au galop, le soleil dans le dos.

    Une journée sanglante, certainement, mais qui offriraient à Oan une clé dont elle avait besoin...
    Le cimeterre d'Oan et son amulette
    Ma'arevia, un roman Oan/Cristal
    Ouverte à toute quête!
    Mon code couleur désormais: #d3EeC1
    Aventuriers, Zaefal vous est ouverte.

  3. #3
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    La première mission de Duorok pour la guilde, une occasion de prouver sa valeur à Oan et aux hommes. Caché avec lui dans le chariot de tête, Sandor ne cachait pas son excitation.

    -Je suis si heureux que vous m'ayez choisi comme second sire Duorok, c'est un honneur pour moi.

    -Je suis content que ça te fasse plaisir. Mais d'abord oublie le "sire" appelle moi Duorok et on peux se tutoyer ce sera plus agréable.
    Bien concernant la mission, n'oublie ce que je t'ai appris Sandor, utilise tes deux épées. Tu n'as pas de bouclier mais tes deux épées en croix faisant barrière devant toi peuvent faire une excellente protection. Rappelle toi que ton armure ne te rend pas indestructible au contraire, car elle te ralentit. Ces brigands sont rudements bien entraînés et équipés d'après leurs précédentes attaques sur des convois. Je ne pense pas qu'ils possèdent d'armures lourdes cela entraverait la rapidité de leur action donc vises le cou et les jonctions entre les parties de l'armure, leur trépas n'en sera que plus rapide. Tu m'as compris ?

    -Oui si... euh oui Duorok, je te remercie de ces précieux conseils.

    -Fais en bon usage, je t'aime bien Sandor et je ne voudrai pas te perdre, cela mettrai Dame Oan de mauvaise humeur et une Drow énervée est une calamité !!

    Ils se mirent à rire et à plaisanter pendant le reste du trajet, et ils approchaient dangeureusement des bandits.
    Soudain, des hénissements se firent entendre; au dehors, les esclaves commençaient à comprendre ce que signifier le mot "mort". Duorok et Sandor se préparèrent à l'action dans un silence religieux.
    Cette mission allait les conduire bien plus loin que ce qu'ils avaient imaginé...
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  4. #4
    Date d'inscription
    March 2004
    Localisation
    Lille
    Messages
    231
    La traversée des sous-bois se poursuivait. Oan était sereine maintenant, parée à toute éventualité. De toute façon, elle ne pouvait pas échouer, c'était tout bonement impossible et inconcevable.

    Le soleil se faisait ambré, et les rayons de l'astre naissant de la journée s'amusaient avec les branches des pins et connifères monstrueux. Une myriade de couleurs s'échouaient donc sur la peau bleutée d'Oan, illuminant les rares parties de son visages visibles.

    La petite troupe se rapprocha de l'orée du bois, toujours en hauteur par rapport à la route commerciale. La vallée se poursuivait, et si elle ne dévalait pas la pente maintenant, Oan se retrouverait trop haut, surélevée, pour pouvoir intervenir par la suite.

    Le choix était difficile à faire, aussi Oan décida-t-elle de poursuivre à couvert, et de chevaucher dans la partie descendante, inclinée des bois pour se rapprocher de la route tout en restant invisible.

    Un brouillard timide, blafard, pour tout arranger, envahit la vallée, couvrant la route de ses nimbes de bume épaisses et angoissantes. L'obscurité des bois s'opacifia, et l'air devint moite, à coupé au couteau.

    Une fraîcheur inattendue saisit la troupe, glaçant la peau découverte des guerriers à la suite de la drow, hérissant leurs poils. Des bruits sourds se firent entendre à leur tour, créations fantasques de l'imaginaire commun. Coassements ou chuchotements d'embusqués?

    Oan avait honte pour ses hommes, ils se conduisaient commes des aventuriers inexpérimentés, en proie à un doute inutile et fabriqué. Oan tourna la tête etles fusilla du regard, avant de lancer son cheval au trot. Elle préférait un homme bruyant à un homme peureux.

    Les chevaux hénirent, leur souffle rauque fendant l'air flou des sous bois; on approchait de la route. L'attaque ne devrait plus tarder d'après ses sources. Oan donna un coup de talon à son monture, tira sur ses mords et l'entraîna vers la route quelque peu en contre bas. Elle sortit son arc et fit signe aux hommes de se mettre à terre, prêts à sauter de la hauteur.

    Elle avait eu raison, un cheval détala à toute allure, le pied attaché à la selle; le ventre ouvert et les viscères maculant la route humide.
    Le cimeterre d'Oan et son amulette
    Ma'arevia, un roman Oan/Cristal
    Ouverte à toute quête!
    Mon code couleur désormais: #d3EeC1
    Aventuriers, Zaefal vous est ouverte.

  5. #5
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Au dehors, la bataille faisait rage, on entendait des bruits de lames, les cris de douleurs des esclaves implorants. Les chevaux détachés et sûrements blessés s'enfuyaient en hurlant dans le brouillard.

    Le silence se fit rapidement, les esclaves n'avaient pas fais long-feu. Dans le silence de mort, Duorok fit signe à Sandor et au reste du groupe se trouvant dans son chariot de passer à l'action.

    Il sortit le premier en hurlant un cir bestial sensé intimidé les bandits. Cela fit sa petite impression mais ça ne les déstabilisa pas. Ils fondirent sur Duorok qui dégaina sa hache en hurlant :


    -Allez-y les gars, montrez leurs ce qui signifie Zaefal !!!!

    Tout les hommes sortirent en hurlant , l'ennemi fut pris de court et riposta maladroitement.

    Sandor rejoignit Duorok, ils se battaient avec bravoure. Mais que faisait le groupe de Dame Oan ?
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  6. #6
    Date d'inscription
    March 2004
    Localisation
    Lille
    Messages
    231
    Oan était en hauteur, mais sa situation n'était guère enviable. Des brigands étaient arrivés par le même chemin qu'eux, et Oan faisait face à une trentaine de coupes jarrets expérimentés et prêts à tout. Nénamoins, les hommes de Chaos se bérouillaient bien, et Horiol faisait des ravages dans les rangs ennemis. Sa hache taillait les tendons des voleurs et trancaient leurs ligaments usés par la route.

    Le plan fonctionnait nénamoins à merveille. En tout cas, d'après les cris rageurs de son suborodonnés qui faisait couler le sangde ces brigands en contrebas. Oan elle était toujours à cheval, et se contententait de lancer quelques sortilèges bien efficaces.

    Oan hurla des ordres incompréhensibles, en drow, à Horiol qui les comprit nénamoins et qui fit signe auc hommes d'aller en bas aider les mercennaires. Oan en profita aussitôt, ayant le champ libre.


    Oan --> Boule de feu
    Oan --> Boule de feu
    Oan --> Boule de feu


    Le feu eut le petit effet souhaité, les corps des brigands furent carbonisés et explosés. Leurs faces rouges et décharnues se collèrent au sol humide et s'imprégnèrent des saletés de la terre.

    Oan mit pied à terre, la dizaine de brigands encore vivants avant son intervention étaient morts à leur tour; ils étaient décidément bien peu résistants. Oan s'agenouilla en prenant soin de ne pas salir ses bas luxueux. Elle en profitapour écraser la tête du dernier survivant à même le sol, l'étouffantl'être misérable qui agonisait à ses pieds.

    Soudain un cri se fit entendre, Duorok surement au son de la voix. Au son des bruits qui suivirent, Oan devina qu'en bas, ses hommes devaient faire face à un magicien.

    Voila qui allait être amusant...
    Le cimeterre d'Oan et son amulette
    Ma'arevia, un roman Oan/Cristal
    Ouverte à toute quête!
    Mon code couleur désormais: #d3EeC1
    Aventuriers, Zaefal vous est ouverte.

  7. #7
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    La victoire était proche, quand soudain un homme fit irruption au miliei des cadavres, il ne possédait pas d'armure, ni d'épée. Un mercernaire se jetta sur lui.


    -NON !!!hurla Duorok, mais il était trop tard, l'homme avait repoussé le jeune mercenaire avec une boule feu, son corps gisait carbonisé au sol.

    -Bien joué Zabramir !!!Dit un des Brigands dont la tête vola peu après par l'épée de Sandor.
    Duorok dit à ses hommes :


    -C'est un magicien, cela ne sert à rien de l'attaquer de front. J'ai une idée, couvrez moi.

    Les mercenaires se rassemblèrent autour de Duorok, puis il prononça une incantation.

    DuorokAnimation des morts.

    Trois combattants squellettes apparurent devant le magicien, visiblement il ne s'y attendait pas.

    -Et maintenant à l'attaque !!!

    Et les mercenaires se jetèrent sur le mage déjà affairé avec les morts-vivants...
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  8. #8
    Seina Invités
    HRP : Oan, Duorok .. petite surprise... les évènements se précipitent ( si vous aviez un scenar construit faites m'en aprt et je recftifierai le tir... mais je t'avais dit Oan que j'interviendrai à un moment pour faire évoluer la situation...

    Duorok et Oan, chavun de leur coté géraient parfaitement la situation... Oan venait de mettre en déroute le groupe de brigands qui lui avaient fait face... les bougres avaient manqué d'expérience et de discernement.. ils ne s'étaient pas réorganiser après l'attaque surprise des troupes de zaefal... Et à présent Oan passait entre les corps afin d'achever les survivants... de son coté.. peu de pertes.. du moins rien d'inquiétant... la sélection naturelle pensa-t-elle en souriant.. les plus faibles étaient morts.


    Ses pensées se tournèrent du coté de son second.. Duorok...


    Celui ci leva les bras au ciel


    " VICTOIRE !!!!"


    Le combat avait été bref... la fin misérable du mage avait sonné le glas des attaquants.. Les morts vivants invoqués par Duorok avaient été la clé d ela mort du mage.. ce dernier n'avait pas prévu la présence de force cléricale.. et n'avait mémoriser aucun sort pouvant mettre ne déroute des morts vivants..... sa fin fut rapide et atroce.... la suite n'avait été qu'une partie de plasir pou les Melndien avide de sang....


    Les torupes se rassembèrent autour de leur chef.. ici aussi peu de pertes... mais quelques blessés.


    Soudain tout autour de la route... un grand alos de lumière apparut.... Duorok équarquilla les yeux.... une zone de téléportation !!! personne n'avait prévu cette éventualité... pourtant.. celà paraissait logique... c'était une manière simple de se déplacer discrètement et sans laisser de traces ... ils auraient du y penser !!!!


    Il se ressaisit rapidement et se prépara à la lutte en voyant émerger du alo bleuté des personnes... trois exactement... surement les chefs des brigands à présent tous morts ou agonisants...


    En un clin d'oeil il analysa l'accoutrement et la démarche des trois personnages...

    Le premier marchait d'une allure certaine, un pas en avant des deux autres.. surement le chef... et visiblement un combattant enconsidération de sa cotte de maille richement ouvragée et de l'épée longue au fourreau sur son flanc droit...

    Les deux autres étaient visiblement des thaumaturges... portant des robes amples et des bourses de composants à la ceinture.... regardant attentivement Duorok jura en silence.. un pretre.... et de Cyric en plus.. Vétu de noir et de pourpre, le symbole pendant sur une chaine accrochée à son coup...


    A coup sur le troisième était le mage qui avait invoqué la téléportation ...

    La partie allait être rude...

    bon courage... et faites un peu parlé les méchants... non pas vous.. les méchants !!! bon bref :rigoler: ... les morts en sursis en face de vous






  9. #9
    Date d'inscription
    March 2004
    Localisation
    Lille
    Messages
    231
    Oan jura, cela avait été trop facile, il devait bien avoir une contrepartie à cette victoire trop large... Duorok était trop loin d'elle pour qu'elle aille l'aider, et les nouveaux venus risquaient d'être corriaces à abattre...

    * * *

    - Ca n'était pas prévu Miwomax... Tu devais nous tenir au courant des protections...
    - Je n'y suis pour rien stupide guerrier, tu crois que je poeux prévoir l'avenir, je suis un sorcier, par un devin de pacotille!

    La prêtre restait silencieux, le visage concentré et ridé. Il sentait la magie, la magie d'un clerc.
    Et pire encore, un clerc de Talos...

    Il se ferait une joie de le dépecer.


    - Que faisons nous, je suppose que quelques coups d'épées suffiraient, mais je pense que tu préfère t'entraîner un peu... Je me trompe?
    - Ton épée ne réussira pas là ou celle d'une quarantaine de brigands à échouée...
    - Ils n'étaient pas entraînés...
    - .. et maintenant notre plan tombe à l'eau, nous aurons beau achever ces mercenaires, d’autres viendront.
    - Nous n’avons qu’à faire des prisonniers… On pourra toujours les utiliser…


    * * *

    Oan observait les trois hommes au loin, qui sortaient de l’aire de téléportation… Le magicien ne semblait pas être un disciple qui en est à sa première expérience… Et le prêtre semblait très concentré…
    Le guerrier serait facile à battre, quelques sortilèges d’entrave, deux ou trois décharges et le tour serait joué…
    Mais les deux autres…

    Oan réfléchit à toute allure, il lui fallait tout d’abord abattre le magicien, Duorok se chargerait sûrement du clerc, Cyric n’est pas le meilleur ami de Talos…
    L’aire de téléportation devait disparaître pour le moment, ou bien…


    Oan --> Enchevêtrement lointain --> Aire de téléportation.
    Oan sourrit, personne ne viendrait les embêter…

    Un autre sourrire ilumina le visage fin de la drow, et celle ci porta sa main à sa ceinture, sortit une fleur de son plastron et l’avala.

    Oan - - > Protection de Leomund


    Ce magicien allait voir de quoi elle était capable, et Oan espèrait pour lui qu’il ne soit pas sensible à la douleur.

    Oan - - > Douleur insupportable
    Oan - - > Malédiction


    Le mage réagit immédiatement, mais le sort lancé précédemment par Oan fonctionnait, et l’attaque du thaumaturge écoua. Oan vit que les deux autres compères se séparaient du magicien. Ils allaient à a rencontre de Duorok.
    Oan se reconcentra.

    Oan - - > Flèche d’argent maudite.
    Oan - - > Foudre de Talos.


    Voilà. Elle avait gagné, et maintenant, elle irait lui arracher le cœur.

    Les cœurs de thaumaturges font d’excellents ingrédients…

    Duorok avait lui intérêt à s'en sortir, trouver un adjoint compétent était une chose assez difficile sans qu'un clerc stupide de Cyric l'éxécute, et obligela drow à s'occuper de lui...

    Le cimeterre d'Oan et son amulette
    Ma'arevia, un roman Oan/Cristal
    Ouverte à toute quête!
    Mon code couleur désormais: #d3EeC1
    Aventuriers, Zaefal vous est ouverte.

  10. #10
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    La victoire était proche, il ne restait que le prêtre de Cyric.

    -Je sens le mal en toi, mais pas le même que celui que réchappe des fidèles de Talos. Raah, tu es un prêtre de Cyric. Je vais me faire un plaisir de t'envoyer pourrir en Enfer.

    Duorok cria un ordre à Sandor.

    -Couvres moi petit, tes épées, utilises tes épées !!!

    Sandor et les quelques mercenaires encore en vie se ruèrent sur le Clerc de Cyric, cela le retint le temps que Duorok incante.

    Duorok----->Blessures Graves----->Prêtre de Cyric.

    Duorok cria à Sandor de s'écarter puis il frappa violement le prêtre de Cyric des deux côtés de sa hache. La blessure fut rude, mais cela ne l'acheva pas. Il repoussa ses agresseurs et incata en direction de Sandor.

    Prêtre de Cyric----->Colonne de feu----->Sandor.

    Sandor ne réagit pas, traumasité par l'attaque. Duorok se jetta sur lui et ils furent hors de portée de la colonne de feu.
    Le prêtre de Cyric était gravement blessé et affaibli. Duorok se jetta sur lui et lui trancha la tête du bout de sa hache en hurlant un juron Orc.

    Et lui et les hommes crièrent victoire et se félicitèrent histoire de gonfler leur orgueil.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  11. #11
    Date d'inscription
    March 2004
    Localisation
    Lille
    Messages
    231
    Oan observa la scène longuement, puis son regard sans joie se posa sur les prisonniers, cinq ou six. Elle eut un sourire démoniaque, puis satisfaite, fit signe aux hommes de la suivre dans la guilde; où ils achèveraient le travail....
    Le cimeterre d'Oan et son amulette
    Ma'arevia, un roman Oan/Cristal
    Ouverte à toute quête!
    Mon code couleur désormais: #d3EeC1
    Aventuriers, Zaefal vous est ouverte.

  12. #12
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Les mercenaires avaient accomplis leur mission, les brigands étaient morts et l'affaire faite ! Zaefal fera un coup d'éclat avec cette mission parfaitement réussie.
    Duorok était fier des mercenaires en particulier de son ami Sandor. Sur le chemin du retour, les hommes discutaient et s'amusaient en de demandant ce qu'ils allaient faire de leur premier salaire.
    Duorok s'adressa aux mercenaires qui marchaient avec lui.


    -Hé bien, je suis content de vous les gars ! Très bon boulot ! Dame Oan sera ravie ! En plus nous avons eu peu de pertes dans nos rangs et ceux qui sont tombés n'étaient pas digne de Zaefal.

    Ils discutèrent pendant tout le chemin du retour et enfin ils arrivèrent en vue de Melandis. Cette cité si cruelle qu'ils affectionnaient tant. Ils rentrèrent euphorique à la guilde et attendirent un discours de la part de Dame Oan pour leur dire ce qu'elle avait pensé de cette mission.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

Discussions similaires

  1. La Forge et les marchands
    Par Shinook dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/05/2006, 13h45
  2. Marchands pas riches...
    Par Mekren le maudit dans le forum Idées
    Réponses: 12
    Dernier message: 17/12/2005, 14h38
  3. marchands supplémentaires...
    Par Mekren le maudit dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 40
    Dernier message: 04/12/2005, 08h22
  4. [MORRO] L'or des marchands
    Par Korbo dans le forum L'île de Vvardenfell (Morrowind)
    Réponses: 14
    Dernier message: 09/02/2005, 18h42
  5. [BG1] La ligue des marchands
    Par Ben-jXX dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/07/2004, 19h54

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236