Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 49

Discussion: [Quête] L'exploration des catacombes

  1. #1
    Le Fossoyeur Invités
    Suite de la taverne des Bas-Quartiers.

    Tock, Mycontil, Duorok et le sinistre Fossoyeur pénétrèrent dans le cimetière à la tombée de la nuit. Une bise glaciale balayait la demeure des morts dans de lugubres hululements, mais elle ne parvenait pas à chasser l’inquiétante brume planant au-dessus des sépulcres. Malgré la noirceur ambiante, le Fossoyeur paraissait suivre sans problème un chemin invisible. Cependant, de temps à autre, il s’immobilisait et scrutait le brouillard, l’œil aux aguets…

    Plusieurs fois, les quatre « compagnons » entendirent d’abominables hurlements, parfois semblant bien trop proches. Mais rien ne vint heurter leur lente et sinueuse progression dans le dédalle des sépultures. Les tombes et autres mausolées semblaient se succéder inlassablement et une impression opprimante assaillait les individus assez téméraires pour se balader dans le cimetière, ce qui rendait peu à peu dangereusement morne, voir suicidaire. Les trois nouveaux venus se rendirent alors compte à quel point ce lieu maléfique était gigantesque, mais aussi étouffant qu’un étau morbide.

    Finalement, après une bonne demi-heure de marche éprouvante à éviter les pièges tendus par la macabre végétation dans l’obscurité, le Fossoyeur s’arrêta puis se dirigea sans hésiter vers la sombre silhouette d’un petit mausolée circulaire. Ce dernier était richement décoré par une kyrielle de fils d’or dessinant de somptueuses arabesques sur le marbre de son dôme en ogive, un petit escalier permettait d’accéder à l’estrade sur laquelle reposait une modeste stèle funéraire. Mais le Fossoyeur se dirigea vers une petite porte de bois vermoulu se dressant sur l’un des côtés du mausolée. Il l’ouvrit dans un grincement sinistre, elle n’était pas verrouillée. L’homme des caveaux, un sourire sur les lèvres, disparut dans l’ombre, suivit de près par les autres, fébriles…

    Après avoir descendu un petit escalier pierreux, empli de toiles d’araignées, ils débouchèrent dans une pièce faiblement éclairée par une torche. Une odeur putride planait dans l’atmosphère. Le sol, poussiéreux, était recouvert d’une myriade de dalles toutes plus banales les unes que les autres, mis à part qu’elles arboraient presque toutes de vilaines fissures. Le Fossoyeur se retourna alors vers les aventuriers.


    « Maintenant, faites exactement ce que je fais… »

    Il se mit à avancer lentement et prudemment, mettant les pieds sur des dalles bien précises. Il valait mieux ne pas découvrir ce qui arriverait si l’on mettait le pied sur une mauvaise dalle au vu des ossements calcinés éparpillés dans la pièce…

    Ils arrivèrent enfin à l’autre extrémité, une grosse porte de fer barrait le chemin. Le Fossoyeur la déverrouilla à l’aide d’une des nombreuses clés qu’il traînait en permanence avec lui. Derrière son aspect bestial et grossier, se cachait une personnalité froide et machiavélique, ordonnée et maléfique. Puis il l’ouvrit avec difficulté en la tirant tant bien que mal dans un concert de grincements…

    La cavité béante, emplie d’une noirceur inqualifiable paraissait sourire aux aventuriers, comme avide de les engloutir… à jamais… Le Fossoyeur brisa le silence respectueux qui s’était installé.


    « Voilà, nous sommes situés au Nord du fragment, à l’une des embouchures de ce petit passage. Vous n’êtes pas à proprement parler encore dans les cryptes, mais ça viendra bien assez tôt… »

    Un rictus diabolique se forma sur son visage tuméfié, dévoilant ses infâmes chicots qu’ils commençaient à connaître un peu trop à leur goût.

    « J’espère que vous n’avez pas oublié de vous munir de torches… Dans tous les cas, si vous en trouvez des allumées plus tard, comme dans cette pièce, je vous déconseille de les prendre. Certains morts se réveilleraient sans leurs petites veilleuses… »

    Il eut un petit ricanement, qui parut résonner éternellement dans le caveau, mais il avait parlé avec tant de sérieux que cela fut difficile de dire si c’était une raillerie...

  2. #2
    Boddah Invités
    L'environnement ambiant était lourd, étouffant. Tock avait des perles de sueur froide sur le front, qu'il essuya avec le dos de sa main humide.
    Le fossoyeur était de plus en plus effrayant dans son environnement, comme si son aura en était amplifié par ses odeurs nauséabonds. Le barbare le trouva encore plus lourd que à son habitude avec cette affaire de torche, il y avait du bon sens dans ses paroles mais évidemment la compagnie n'avait pas prévue les torches. L'aventure étant venue fortuitement, sans montrer de but véritable à l'avance, ils n'avaient donc rien de préparé. Ils allaient devoir faire avec les moyens du bord sans pour autant se mettre à dos des forces qui pourraient être évité.
    Tock lui souria d'un air dédaigneux:


    -" Hmm...bien sur les torches...on fera donc avec la lumière présente, prions seulement pour ne pas tomber sur un piège camouflé dans l'obscurité des ténébres..."

    Le barbare commença à se rendre compte, que ses compétences de voleur, enfin plutôt "d'assassin" leur seraient plus que utile. Seulement, son expérience est des plus réduites dans ce domaine, sa connaissance n'ayant pas encore atteint un niveau de professionnalisme convenable ou acceptable pour des guildes ayant une notoriété des plus respectables. Il devra surtout mettre sa base principale sur l'instinct. Oui, en effet, son instinct étant très développé, il devra lui faire une confiance presque aveugle, son acuité de discernement devra être privilégié et amplifié dans les sombres couloirs...
    Arpenter ses cryptes à la recherche de richesses, ne s'averait pas aussi simple.

    Il jeta ensuite quelques regards naïfs sur ses compagnons...comme pour se rassurer, il cachait bien sur le noeud qui se formait à la base de son estomac, lui enlevant toute faim, et lui faisant remonter ce qu'il avait bu précédemment. Il retint tout cela en lui.

  3. #3
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok se sentait mal dans cette ambiance morbide, il priait Talos de ne pas perdre la vie dans pareil endroit. Par ailleurs, il n'avait qu'un confiance réduite en Mycontil et Tock avait l'air aimable mais trop imprévisible.

    Heureusement, le demi-orc est prévoyant. Il sortit de son sac deux torches, il en tendit une à Tock et dit.


    Cher Mycontil, un Mage aussi doué que vous dois durement avoir un sort capable d'allumer 2 torches ?

    Il esquissa un sourire, qui s'effaça rapidement quand il se rapella où ils étaient.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  4. #4
    Mycontil Invités
    Perdu dans la contemplation des antiques frises murales qui peignaient la quasi-totalité du site funéraire, le magicien remarqua à peine l'ironie (pourtant prédominante) qui ponctuait la "requête" du semi-orc.
    Le nécromancien répliqua d'un ton vague mais néanmoins teinté d'un certain tranchant.


    -"Pourquoi allumerais-je ces torches? Pour attirer je ne sais quelle horreur à notre suite? Pourquoi prendre tant de risques alors que Tock est le seul individu ne bénéficiant pas de la nyctalopie (ce à quoi je peux facilement remédier) ? Car je vous le rappel, les semi-orcs ainsi que les elfes bénéficient d'une exellente vision nocturne..."

    Sur ces mots, le mage repoussa les torches que lui tendait niaisement l'apostrophé avant d'entonner une brève incantation dont les intonations gutturales roulèrent en écho sur les parois humides.

    Elthiriel--->vision dans le noir de groupe--->Tock

    Peu après que le nécromant eut achevé son incantation, les yeux du barbare s'habituèrent à l'obscurité ambiante jusqu'à y voir comme en plein jour.

    -"Bien, maintenant nous pouvons commencer..." souffla le mage d'un air satisfait

  5. #5
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok n'apprécia guère la réaction de Mycontil.
    Très cher Mycontil,
    je le sais aussi bien que vous mais je pensai pas qu'un mage tel que vous pouvait maîtriser des sorts aussi peu élaborés, c'est pour ça que je pensais à la boule de feu.

    Il marqua une courte pause.
    Et je pense qu'il serait plus agréable pour tout le monde si vous pouviez être un peu aimable...Chef Mycontil...Finit-il sur un ton moqueur.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  6. #6
    Boddah Invités
    Le barbare, dans ses plus profondes pensées, ne remarqua guère au début ce qui se passait autour de lui. Il était, comment dire, hypnotisé et soumi à sa réflexion. Il revoyait sans cesse le corps décrépit du fossoyeur, il ressentait cette odeur comme si elle était en lui à présent.

    Pourtant son regard était dirigé vers le demi orque qui lui montrait des torches, mais ses yeux étaient comme vide. Puis autour de lui, le nécromant et Duorok se molestaient par les mots, cherchant chacun à déstabiliser l'autre. Apparemment aucune sympathie n'était présente, pourtant ils allaient devoir cohabiter un certain temps et se faire confiance, s'ils voulaient être sur dans ressortir vivant ou sans sequelles irremédiables.

    Tock les regarda, puis sentit un léger pincement, et soudain sa vue devenait clair, comme si après de longues années dans les ténébres, il était ressortit à la surface. Bien sûr, il n'y voyait aucun ciel, aucun nuage, ni même un quelconque signe de vie de la nature. Mais cela le rejouissait, comme un enfant découvrant de nouvelles choses.

    Puis il finit par comprendre que ses deux compères n'étaient pas en très bon terme, il commença à s'approcher doucement en dodelinant la tête comme par signe d'exaspération. Il les dévisagea, et s'écria calmement:


    -" Je doute que ce genre de propos, de conversation, soivent d'une quelconque utilité dans ses lieux... Nous sommes comme chargés d'une mission, et nous devons nous en accomoder, même si pour cela il faut supporter des présences qu'on voudrait ne pas voir ou entendre...Alors tant que nous sommes ici présent, ensemble, nous devront faire comme si nous étions des amis de longues dates... Et mener à bien ce pourquoi nous sommes là. Toi, demi orque, je lis dans tes yeux que tu souhaites richesse, pour cela tu devras donc coopérer avec ce nécromant, et toi de même...Bien sûr, vous n'êtes pas obligés de m'écouter, après tout, je ne suis qu'un humain, n'est ce pas?!" Dans ses derniers mots, étaient chargés une certaine ironie notoire...Et d'un léger sourire sarcastique.
    Puis, changeant d'une certaine manière de sujet, il ajouta à Mycontil:


    -" Je te suis reconnaissant pour la vision que tu viens de réveiller en moi..."

    Là, dans ses propos, le barbare voulait montrer l'exemple, montrer qu'il ne faut pas grand chose, seulement un peu de bonne volonté. Ensuite bien sûr, si à l'extérieur, une fois la quête finie, il voudrait réglé quelques comptes, il n'y aurait aucun souci...mais il faut donc d'abord faire certaines choses plutôt déplaisante.(comme regarder un nécromant présomptueux... )

  7. #7
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok fut étonné mais Tock avait raison.

    Effectivement Tock, nous devons coopérer, et saches que je n'ai aucun mépris pour les autres races car je ne souhaite à personne de ressentir les humiliations que j'ai ressentis en tant que semi-orc. Je ferai mon possible pour que cette mission se passe bien, mes ... amis.

    Il se tourna vers le Nécromant.
    En ferait vous de même ami Mycontil ?
    Cette dernière phrase était dite sur un ton bienveillant de façon à approuver les propos du barbare qui fut d'ailleurs assez loquace cette fois.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  8. #8
    Mycontil Invités
    Devant la stupidité des dires du semi-orc, le mage ne put réprimer un petit ricanement.

    Certes! Tentons l'expérience! Eloignez-vous d'une vingtaine de pas et tendez les torches à bout de bras, nous verrons bien le résultat... Elthiriel ponctua cette remarque d'un éclat de rire pour le moins moqueur

    Quelques instants après cette nouvelle altercation, le barbare jusqu'alors silencieux, prit la parole d'un ton ferme pour débiter un vain discours sur l'amitié, la fraternité et autres inepties du même genre que le semi-orc acquiessa avec véhémence; avant de demander au nécromancien d'en faire de même...

    Après un certain temps de reflexion le mage obtempéra.
    - Soit, je concois que ce genre d'altercations peuvent se révéler nuisibles au bon déroulement de notre quête, en conséquent je consens à vous traiter en... hum ...en égaux.

    Après une courte pause, le nécromant s'adressa à nouveau au semi-orc d'un ton n'admettant aucune réplique.
    - Mais qu'une chose soit bien clair, semi-orc, je ne suis et ne serais jamais ton ami!

    (HRP:ne vous en faites pas, mon perso finira bien par vous apprécier! )

  9. #9
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok eut un petit rire à la dernière phrase du magicien.
    Ne t'en fais pas Nécromant, je ne suis pas le tien non-plus.
    Bon et maintenant que cela est clair si nous y allions chers compagnons?


    (HRP: T'inquiète Mycontil le mien aussi.)
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  10. #10
    Boddah Invités
    Le barbare fût plus que satisfait du résultat obtenu par son bref discourt. Il n'était pas question de fraternité ou autre vilenie, juste une cohabitation, une entente qui permettrait de pas être sur ses gardes à chaque coin sombre, de peur d'être la cible d'une perfidie. Pour être, par conséquent, plus concentré sur la tâche à venir.
    Tock lâcha donc, brièvement, un sourire sincère. Puis il se reprit en se raclant la gorge dans un son rauque et continua:


    -" Bien bien...Nous sommes donc d'accord, cela facilitera grandement la chose..."

    Puis le demi orque proposa de commencer par le commencement, ce que Tock, dans un hochement de tête langoureux, accepta sans rechigner. Et le nécromant, dans un regard sans equivoque, montra lui aussi son approbation.
    La compagnie se prépara, regardant autour d'eux, puis sur eux, essayant de déceler s'ils n'oubliaient rien. Et dans une marche solennelle et mortuaire, ils s'engouffrèrent enfin dans l'étroit tunnel morbide...


    [Hrp: ne vous en faites pas, c'est normal, si on est pas ami après tout... :eye: ]

  11. #11
    Le Fossoyeur Invités
    Un léger sourire se dessina sur le visage cadavérique du Fossoyeur, boursouflé par d’innombrables cicatrices. Il ne s’attendait pas à revoir ces trois-là de sitôt, il avait rarement vu des gens partir autant peu préparés dans le dédalle glaciale des caveaux. Ils ne s’imaginaient tout de même pas partir en voyage de plaisance ! Une intense satisfaction l’avait cependant envahi, il avait accompli sa mission pour ce mois, avec même un supplément ! Sa vie était assurée pour quelque temps.

    Ces trois fous qu’il avait expédié dans les cryptes portaient le nombre total de ses victimes à onze, et les sombres créatures avec qui il avait noué de sombres pactes exigeaient une dizaine d’aventuriers par mois. Après tout c’était un passe-temps comme un autre…

    Il se dirigea vers un cercueil de pierre, situé sur le côté de la salle obscure, il l’ouvrit avec peine. À l’intérieur reposaient quelques pièces d’or ainsi que d’étranges objets. Il y déposa le présent du nécromant. Il tenait à le garder, peut-être qu’il lui serait utile, mais pas avant d’avoir été examiné ! Et il ne se sentait pas très à l’aise depuis qu’il sentait le poids de l’objet dans sa besace rapiécée.

    Le même rictus gravé sur le faciès, le Fossoyeur sortit tranquillement du souterrain sépulcral et disparut dans la brume du cimetière en sifflotant.


  12. #12
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Les trois aventuriers avançaient lentement et péniblement dans un boyau obscur et tortueux. Ce dernier s’élargissait et se repliait sans cesse, ce qui donnait l’impression de s’enfoncer dans un sinistre labyrinthe aux formes intestinales. Une odeur étrange stagnait dans l’atmosphère, elle était âcre et colportait certainement des myriades de relents cadavériques. Les murs pierreux, engloutis par la poussière des siècles, empestaient le décrépi et de longues toiles filamenteuses s’échinaient à se mettre en travers du passage. La simple vue de ces immenses arantèles laissait présager de la taille des bêtes qui les avaient tissé. Chose qui donnait froid dans le dos.

    Après plusieurs minutes d’une descente infernale dans les profondeurs sépulcrales, les compagnons débouchèrent enfin dans ce qui s’apparentait à une pièce [3]. Le plafond y était affreusement bas. Le sol était recouvert par des monceaux d’ossements, formant ainsi un macabre tapis blanchâtre. Il était quasiment impossible d’avancer sans écraser un crâne jauni par le temps, ce qui provoquait d’abominables craquements. Ces lugubres bruits prenaient des proportions démentielles parmi le profond silence des lieux. Les parois étaient à moitié éboulées et des tonnes de gravats se mélangeaient aux amoncellements squelettiques. Plusieurs cercueils de pierre étaient encastrés dans ces mêmes parois, la plupart étaient dans un état pitoyable et il eut été impossible de déchiffrer ce qui avait été jadis gravé dessus. Ils paraissaient être seuls, maigre réconfort dans cet océan de noirceur.

    Deux passages s’offraient à eux, prêt à les happer vers un funèbre destin, l’un à l’Ouest, l’autre au Sud. Des effluves pestilentielles semblaient se répandre depuis l’orée de ce dernier.

  13. #13
    Boddah Invités
    La compagnie, arrêté dans cette minuscule salle emplit d'immondice et de crâne, regardaient autour d'eux. Tock, intrigué par cette vision funeste, ne pouvait garder un total contrôle sur lui même, en apparence rien n'était perceptible, mais au fond de lui, il se sentait mal. Pourtant des horreurs, il en avait vu et vécu, mais là ça dépassait son entendement, il a encore beaucoup à apprendre de cette ville mortuaire.
    C'est pour cela, qu'il reste dans cette environnement sordide, la connaissance...

    Son organe vital reprenait un battement régulier, montrant qu'il commençait à reprendre le contrôle de son corps. Il commença alors à décortiquer la salle d'un oeil sombre. Reniflant de temps à autre cette odeur déconcertante. Puis, tourna la tête en direction de ses compagnons, et dans un murmure sifflant, il s'adressa à eux:


    -"bon...hmm...nous avons deux choix...c'est pourtant peu, mais tout aussi dur...le choix, une fois décidé, il sera trop tard, si notre décision était faussée...nous devons donc, ne pas nous lancer à bras ouvert."

    Tock prit un courte respiration, réfléchit quelques secondes interminables, puis reprit sur son ton précédent:

    -" Evidemment, je veux pas vous influencer dans votre choix, c'est peut être aussi une erreur de ma part, mais j'ai envie de suivre l'odeur...savoir, peut être par naïveté, ce qui s'y cache derrière... "

    Il s'arrêta brusquement, mettant l'effet souhaité...savoir qui seraient capable de suivre un tel dessein...

  14. #14
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok avait suivi la marche du groupe sans trop penser, il était venu ici attiré par les richesses promises par le Fossoyeur mais maintenant qu'il été là, il était mal à l'aise...il avait ce sentiment que quelque chose de mauvais va se produire et lorsque Tock proposa de suivre le chemin d'où s'échapper une odeur immonde, il pensa d'abord à une plaisanterie du barbare pour détendre l'atmoshpère. Il commença à rire.
    Ha Ha Ha :happy: , très amusant Tock, donc on va de l'autre côté c'est bien ça ?
    Mais le barbare le regarda avec imcompréhension, il était tout ce qu'il y avait de plus sérieux. Il le regarda d'un air ébahi puis se tourna vers Mycontil espérant trouvé quelqu'un de raisonnable.
    Et toi nécromant qu'en penses tu ?
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  15. #15
    Mycontil Invités
    Ennuyé par les éternelles incertitudes du barbare et incommodé par les relents de pourriture que charriait l'infecte "tapis" d'ossements sur lequel il se trouvait, le nécromant cacha à peine le mépris qu'il éprouvait vis à vis du benêt venu l'importuner.

    -Bien, je comprend que ton... hum... ton cerveau ne soit pas assez évolué pour te permettre résonner par toi même... et sois certains que je compatis mais... vois-tu, je ne suis pas d'humeur à converser, alors je t'en prie, va ennuyer quelqu'un d'autre... souffla le mage d'un ton las

    Se détournant du semi-orc, Elthiriel fit un geste en direction du mur Nord jusqu'alors plongé dans l'obsurité. L'instant d'après, les ombres parurent se "détacher" de la paroi de marbre pour se diriger à toute vitesse en direction du nécromant... Confus, le barbare voulut s'interposer entre le mage et la soudaine manifestation qu'il percevait comme une menace. Le guerrier leva sa hache, prêt à frapper, quand la sphère d'ombre implosa littéralement, plongeant les aventuriers dans les ténèbres. La panique atteignait son crescendo quand la voie de l'elfe se fit entendre

    - Vaeryth! Suffit !

    Aussi soudainement qu'ils étaient apparus les ténèbres s'estompèrent... Recouvrant peu à peu la vue, les aventuriers purent distinguer une petite silhouette perchée sur l'épaule droite du magicien (apparement furieux); un corbeau...

    - Imbécile! Tu aurais pu le tuer! tonna le nécromant à l'intention du barbare
    Reprenant difficilement son calme le mage continua

    - Ce corbeau s'avère être mon familier, il pourrait s'avérer utile... extrêmement utile en tant qu'éclaireur alors (à l'avenir) essayez de ne pas l'abîmer. le corbeau ponctua cette phrase par un croassement sinistre

    Changeant de ton et de sujet le magicien exposa son avis à ses compagnons

    - Du reste, je suis de l'avis du barbare, prenons la galerie sud!

  16. #16
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok n'aimait guère les magiciens car ces imbéciles ont tendance à se sentir supérieuraux autres alors qu'un coup de hache bien placé et on en parle plus. Et le fait que toute leur orientation durant cette quête repose sur un piaf écervellé dépendant du mage ne lui inspirait rien de bon.
    En plus il s'ennuyait car l'atmosphère au sein du groupe était tendue, Mycontil ne lui plaisait et Tock l'inquiétait légèrement mais il essaya d'engager la conversation avec ce dernier alors, à bonne distance de Mycontil pour qu'il ne puisse entendre.


    Dis-moi l'ami, tu es un barbare n'est-ce pas ?

    Il n'attendit pas la réponse de Tock et reprit à voix basse.

    Penses-tu que ce soit sage de confier notre orientation à un ce stupide animal ? Ainsi que la carte des cryptes au magicien ? Il ne m'inspire guère confiance...
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  17. #17
    Boddah Invités
    Le demi orque sembla guere enthousiaste à l'idée de prendre la direction sud, où une odeur exécrable s'en échappait. Laissant rien présager de bon. Pourtant, Tock était bien décidé de suivre ce chemin sinueux...

    Puis, alors que Duorok essaya d'entamer un échange d'idée avec le nécromant. Ce dernier l'envoya paître, et là surgit de nul part aux yeux du barbare, une sphère de ténébre se dirigeant à toute vitesse sur le mage. Tock se laissa guider par ses réflexes, et plongea en direction de Mycontil, hache brandit, prête à déchiquetter les forces obscures, quand soudain, suite à une implosion de la sphère, le nécromant se fit entendre de sa voix rauque.

    La supercherie était enfin dévoilé au sein du groupe. Le barbare plutôt perplexe par cette apparition, ne prêta guere attention à ce qui l'entourait. Il regarda naïvement ce corbeau d'un plumage d'ébène, observant le nécromant s'exprimer avec lui comme à son habitude. Puis, le mage se retourna dans la direction de ses deux confrères, pour les avertir que son familier n'était point un danger et qui pourrait s'avérer utile. Le barbare rengaina sa stupeur, pour lâcher un sourire exalté:


    -" bien bien...qu'il en soit ainsi! "

    Le demi orque qui s'était approché du barbare, lui souffla quelques palabres, qui le sortat de sa kyrielle d'images qui s'étaient bousculées dans son esprit. Le barbare lui répondant d'un ton bienveillant:

    -" Sachez que pour arriver à son but premier, il faut savoir faire preuve de sacrifice, qu'importe le prix à payer...Ne vous laissez pas dominer l'esprit par des futilités, sinon vous ne parviendrez nul part, et là sans aucun doute, vous n'obtiendrez rien, vous aurez tout intérêt à laisser d'autre prendre certain risque..."

    Il ponctua la fin, par un sourire cynique vite retroussé. Il se mit en avant, et ajouta:

    -" bon, nous sommes 'visiblement' en accord! Donc nous prendrons ce chemin, espérons qu'il nous soit profitable..."

  18. #18
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok poussa un soupîr,

    De toutes façons on ne m'écoute jamais,suivons le piaf et allons-y

    Puis ils s'enfoncèrent dans le couloir puant qui n'inspirait guère confiance à Duorok, puis pour rompre ce silence qui faisait froid dans le dos, il s'adressa à Tock.

    Tu sais Tock, je trouve que tu cogites un peu trop pour un barbare...
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  19. #19
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Une odeur abominable planait dans le petit couloir obscur. Les trois compagnons durent se cramponner pour ne pas défaillir face à l’oppression olfactive, ces relents pestilentiels semblaient imbiber leur âme, faisant naviguer leur maigre barque décharnée vers l’océan tumultueux de la folie. Et par-dessus tout, une envie de fuir émerge dans les esprits assaillis par les maléfices, mais il faut tenir bon, sous peine de sombrer définitivement dans l’abîme…

    Après quelques mètres de marche sur un sol nivelé par d’inquiétants creux et bosses dont il valait mieux ne pas savoir la consistance, ils débouchèrent dans une autre pièce, tout aussi sombre et lugubre que la précédente. Mais ici la pestilence avait définitivement établi son joug purulent. Les parois même du lieu étaient recouvertes d’une infecte couche verdâtre, d’où émergeait de temps à autre une ombre aux formes diabolique. Les dalles poussiéreuses du sol disparaissaient sous un immense amas de chair et d’os en putréfaction, arrivant presque à hauteur de genou… Encore un fossoyeur qui n’a pas achevé son travail…

    Mais le plus effroyable était sans conteste le bruit, ce sinistre concert de mandibules d’insectes dévoreurs de tissus organiques, cet immonde grésillement de chair arrachée, cet infâme bourdonnement de ruche morbide en pleine activité.

    Si les trois Melandiens avaient l’intention de passer par là, ils seraient forcés de patauger dans l’infecte souillure, maîtresse incontestée de la salle…

    Plusieurs objets aux éclats chatoyants paraissaient cependant se dessiner sous l’ignoble pellicule de putréfaction, appâts de la morbide Tentatrice…

  20. #20
    Mycontil Invités
    Alors qu'Elthiriel réfléchissait hâtivement au meilleur moyen de franchir cette "vase" putrescente, un affreux grognement se fit entendre. Alerté, le mage se retourna et scruta l'amas de chair en décomposition pour tenter de repérer la source du feulement, pendant un court instant le nécromant crut discerner, au milieu des déchets organiques, un être... une chose en mouvement... Il lui fallait quitter cette pièce au plus vite...
    Alors qu'il s'apprêtait à pénétrer dans l'infecte "marécage" un nouveau grognement, cette fois plus distinct, parvint aux oreilles du magicien. Reculant précipitamment, l'elfe entonna une vive incantation tout en tracant dans l'air vicié de sombres arabesques.


    Elthiriel--->Détection des morts-vivants--->Salle

    La magie se deversa brusquement du nécromancien, sondant de ses volutes blanchâtres tous les recoins de la salle.
    Si un quelconque mort-vivant se terrait dans cet océan de pourriture, le magicien en serait bientôt informé.

  21. #21
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Quelques secondes d’un silence insoutenable passèrent, et rien ne semblait se produire, visiblement il n’y avait pas de morts-vivants dans la pièce putride et embaumée par une brume pestilentielle. Fallait-il voir cela comme une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

    Les trois compagnons furent interrompus dans leur réflexion, d’inquiétants gargouillements résonnaient dans la pénombre, ressemblant étrangement aux sonorités digestives d'une cavité stomacale. Chacun eut plusieurs fois l’impression de discerner un mouvement dans la masse putréfiée qui s’étendait sur une bonne partie de la salle, mais il était difficile d’accorder de la crédibilité à ces visions, les relents de putréfaction avaient vite fait de vous faire tourner de l’œil.

    Une senteur prédominait toutes celles présentes dans ce lieu vicié par la corruption, l’odeur infecte de la mort, qui planait dans l’atmosphère fébrile telle un vautour attendant son heure…

  22. #22
    Boddah Invités
    La salle sonnait de bruits infectes et dégoutants, le barbare n'osait connaitre l'origine de ses gargouillis. Malheureusement il était trop tard pour reculer. Tock regarda le demi orque, puis le mage qui semblait ne pas vouloir mettre un pied de plus dans les immondices de cette pièce. Il essaya de décortiquer cette pourriture collée sur le sol, puis il pensa que c'était peut être une gélée moutarde ou autre chose dans le genre, vu que "d'après" la soit disante magie du nécromant aucun morts vivants ne se trouvaient là, cachés dans cet amas d'os, de déchets puants et nauséabonds...cela allait donc se compliquer.
    Le barbare regarda à nouveau le mage et le demi orque, et leur chuchota d'une voix nasillarde:


    -" Il se pourrait qu'on est à faire à une gélée, mais sommes nous prêt pour affronter ce genre d'ennemi? bien sur ce n'est qu'une supposition, après tout on peut avoir à faire à n'importe quoi dans ce sombre endroit..."

    Sa voix se perdit ensuite dans les gargouillements de plus en plus retentissant et irrégulier, il brandit tout de même sa hache de peur que "cette chose" n'apparaisse brusquement sans crier garde...Même le son de sa hache sortit fut étouffer par cette atmosphère et ses bruits...
    Tock hocha la tête en direction de cette mare en putréfaction, et s'y lançant prudemment avec duorok à ses derrières...Le premier pas fut terrible, le barbare eut un petit renvoit de son estomac qu'il ravala avec dégout...Puis en retrait le mage préparait visiblement aussi quelques choses...

  23. #23
    Mycontil Invités
    Regardant ses compagnons s'enfoncer dans le fétide marécage que formait les corps en putréfaction, Elthiriel ne put se résoudre à en faire de même. Au bord de la nausée, le nécromancien balbutia un flot de paroles tout en tissant une multitude d'aériennes arabesques.

    Elthiriel--->Pattes d'araignées--->Elthiriel

    Aussi facilement qu'il l'aurait fait sur la terre ferme, le magicien se mit à "marcher" sur la mousse verdâtre qui ornait les parois de la "caverne", évitant ainsi les désagréments que lui aurait causé le contact avec la charnière dans laquelle évoluaient ses camarades. Restait-il à espérer que la traversée se ferait sans encombres.

  24. #24
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    L'odeur était insoutenable et la sensation de mal être que Duorok avait éprouvé en suivant Tock dans cette gelée inquiétante et infecte envahissait son être, il ne pouvait plus faire un pas sans en avoir des hauts le coeur, il vit Mycontil utilisé un habile stratagème pour passer. Puis il dit comme pour lui même.

    -Evidement on ne m'a pas écouté et évidement on a écouté le barbare et le mage et on se retrouve dans cette pourriture nauséabonde.

    Et il finit en baragouinant des jurons dans la langue orque qui montraient qu'il se plaignait.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  25. #25
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Chaque pas dans cet immonde océan était un terrible supplice. La viscosité du charnier putréfié était telle que lever la jambe devenait un effort inhumain. De plus d’horribles gargouillements, qui paraissaient de plus en plus proches, ponctuaient avec ardeur la sinistre marche. Une abominable odeur âcre alliée à des relents de moisissures s’attaquait aux narines fébriles des aventuriers, acidifiant leurs cavités nasales et rendant encore plus ignoble la traversée.

    Alors que Duorok et Tock se situaient environ au milieu de la salle, de violents trémoussements commencèrent à se produire au niveau de la surface ravagée par une putréfaction indicible. Il se passait quelque chose d’anormal, on aurait dit que la matière visqueuse et pourrie était agitée par des soubresauts de plus en plus intenses, macabre présage.

    Puis brutalement, ce fut le drame. Les deux combattants sentirent leurs pieds happés par une force incroyablement puissante vers l’intérieur de l’immonde gelée. En observant avec plus d’attention les ossements, ils auraient peut-être remarqué que certains des squelettes immergés dans l’immondice verdâtre revêtaient des armures, signe qu’ils n’étaient pas les premiers à tomber dans ce piège machiavélique.

    La situation était déjà critique mais elle devint désespérée lorsqu’ils commencèrent à percevoir une substance acide ronger leurs bottes et brûler peu à peu l’épiderme, provoquant d’atroces souffrances. Le nécromant assistait, impuissant, à la débâcle de ses compagnons, il fallait agir rapidement, avant que la morbide corrosion ne les prive de certains membres.


    En de tels lieux, l’attitude téméraire des trois compagnons n’a guère d’autres définitions que la folie…

  26. #26
    Boddah Invités
    La situation, déjà critique, devenait de plus en plus atroce pour les aventuriers. Cette marche pour les richesses, prenait pas à pas la direction funeste de leur destin proche.
    Les traits du visage du barbare qui habituellement était relaché, ne montrant aucune émotion perceptible, était cette fois tendu irrégulierement, dessinant une face ridée. Il n'arrivait presque plus à s'aérer et à respirer, cela devenait insoutenable. Tandis que les trémous de cette gélée se faisaient de plus en plus intense, il sentit une douleur sordide à ses pieds, traversant sans mal ses bottes en cuir. Il avait un mal fou à se déplacer, ou même lever une jambe ressemblait à un exploit digne des meilleurs guerriers.
    Il exquissa des cris abominables, et son sourire montrait une souffrance sans équivoque. Il retourna son bassin avec une difficulté soutenue, pour regarder Duorok qui semblait ressentir les mêmes effets:


    -" Nous...nous devons sortir de là au plus vite...je...on s'occupe pas de ce qu'il ya...la dessous..."

    Sur ses derniers mots appuyés avec une telle conviction, Tock s'élança en avant repoussant ses limites à l'extrême...

  27. #27
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok n'aviat jamais été aussi stressé de sa vie.

    -J'approuve mon gars.

    Et avant qu'il n'ait eu le temps de fini sa phrase, Tock était déjà parti.

    Attend moi !!!

    Puis il s'élança à son tour.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  28. #28
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Les deux guerriers sentaient une terrible force tenter de les agripper dans une étreinte morbide, mais leur solide condition physique les sauva provisoirement. Ils réussirent tant bien que mal à regagner l’entrée de la lugubre salle. L’odeur de la transpiration commençait à se mêler aux miasmes délétères embaumant cet endroit putride. La fatigue se lisait déjà sur les visages tendus par l’angoisse. Mais durant un bref instant, ils se crurent libérés, illusoire espoir des condamnés.

    Malheureusement pour eux, leur sinistre assaillant ne l’entendait pas de cette oreille. Et c’est avec effroi qu’ils virent la majeure partie de l’infâme bourbier commencer à être prise de violentes contractions, le monstre s’extirpait peu à peu de sa tanière pestilentielle. Ils le distinguèrent bientôt clairement, du moins son étrange silhouette vaguement circulaire. Une gelée. Le sixième sens du barbare les avait pourtant avertis…

    Soudainement, une salve d’acide siffla dans les airs avant de s’écraser sur la pierre d’une des parois, à moins d’un mètre du nécromant. Dans le silence sépulcral, ils entendirent distinctement le bruit de la pierre s’effritant sous l’action de la corrosion.

    La vase, ne leur laissant pas le temps de réfléchir, se mit à se mouvoir vers eux, ondulant dans un mouvement aussi captivant que mortel si on le contemple trop longtemps…

  29. #29
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    La gelée avançait vers eux, elle attaqua le nécromant mais le manqua de peuDommage se dit Duorok. Il fallait réagir, lui et Tock étaient bloqués. Duorok était captivé par le spectacle terrifiant de la vase qui se déplacé vers eux. Durant quelques secondes il eut l'impression que le temps s'était arreté, et quand il sortit de cet état second, il s'adressa à Tock.

    -Là mon ami, c'est le moment d'avoir un idée de génie.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  30. #30
    Boddah Invités
    Trop d'événements dans un court laps de temps, qui ne laissaient aucun répis aux aventuriers. Ils ne s'étaient pas encore remis de l'acide qui leur bouffait l'épiderme, qu'une vase surgissait devant eux, les attaquant à coup d'acide. Pour se sortir de cette situation délicate, ils devaient agir vite, très vite, et une erreur n'était pas la bienvenue.

    Tock intinctivement, sans écouter le semi-orque, s'élança sur la gelée. La hache au dessus de sa tête pour scinder en deux l'horrible gelée gluante...Il tournait autour, attendant le moment propice pour se jeter dessus, et lui abattre sa hache d'un coup fracassant et destructeur...
    Il en appella à la force du demi orque:


    -" Allez, reste pas planté là comme un pantin. Il ya de la gelée verte pour le diner, ça devrait te faire plaisir..." :eye:

    L'ironie du barbare ne toucha pas vraiment le semi orque, mais il se joignit à lui dans ce combat démesuré, où l'ennemi était cloué au sol...
    Tock, sans réfléchir, fit un pas en avant et laissa sa hache tombée de toutes ses forces sur la gelée...

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [BG1][SOLUCE] La maison des ingrédients du bateau volant ? Les catacombes de Château-Suif ?
    Par Lordsiurd dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/12/2008, 15h22
  2. Retourner aux catacombes de Château-Suif
    Par Non inscrit dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/11/2008, 22h36
  3. [BGT] Impossible de sortir des catacombes
    Par doc denfer dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/11/2006, 19h45

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230