Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: [Quête] A la recherche de Dorgoth

  1. #1
    Aenarion Invités
    Bulvaid c’était donc rendu à la demeure de Aenarion comme convenu lors de leur précédente rencontre à la guilde de la dague noire. Aenarion lui expliqua plus en détail en quoi consistait la mission avec ce fameux Dorgoth. Bulvaid était donc chargé d’aller chercher un homme nommé Dorgoth qui se cachait dans une grotte aux alentours de Mélandis. Il trouvait que cette mission n’était pas vraiment faite pour un assassin mais la suite lui parut intéressante puis ce que sont chemin sera truffé de bandits et de bêtes sauvages ainsi que de chasseurs de prime qui cherchent Dorgoth. Le barbare commença à s’impatienter. Sa soif de sang n’avait toujours pas cesser de croître et Aenarion savait que si il ne lui permettait pas vite d’assouvir cette soif il deviendrait incontrôlable tellement sa soif de sang l’aurait rongé. Mais avec se qui l’attendait, Bulvaid aura de quoi s’amuser un moment. Aenarion lui expliqua ensuite que la grotte où devait se trouver Dorgoth était à proximité de la tour de crâne de Mélandis. Quelques heures au nord de celle-ci durant lesquelles il devra être sur ses gardes et il trouvera Dorgoth. C’est sur ces dernières explications d’Aenarion que le barbare quitta la pièce puis s’évapora dans le brouillard des rues de Mélandis.
    Le lendemain, les deux hommes se rejoignirent devant les portes de Mélandis. Bulvaid était paré à l’aventure ; son épée, ses bottes et son armure étaient fraîchement lavées et prêtent à l’emploi. Aenarion lui souhaita bonne chance puis le retint par l’épaule. Attend, lui dit l’elfe. Il tira une flèche vers le ciel. Le vent va vers le nord, ajouta-il, maintenant tu peux y aller…

  2. #2
    Bulvaid Invités
    Les immenses portes noires passaient au dessus du Barbare, sa soif de sang, un peu appaisée depuis la fin de sa quête d'entrée, ne le rongeait plus autant qu'avant, il était enfin un peu assoivit, mais il devait encore tuer pour annuler la pression qu'elle infligeait ! Il marcha alors vers le Nord, suivant la route de terre. Il ne s'arrêta pas durant les deux heures qui passaient, et gardait toujours une main sur son épée au cas ou il se faisait attaquer ...

    "- Eh toi ! Ton armure est plutôt jolie, d'où tu la sort ? Bon allez, on ne te feras rien si tu nous la donne, sinon ... mes amis saurront se faire un plaisir de te lacérer pour mieux te sortir d'elle ! dit une voix pincée provenant de la droite du chemin de terre, c'était un homme habillé de haillons qui apparement comptait sur sa demi-dixaine d'amis pour tuer le Uthgard ...

    Bulvaid qui portait jusqu'ici une cape à capuchon d'un noir ténébreux passa sa main sur sa tête pour la dégager de la capuche ... lorsqu'il leva les yeux vers l'homme arrogant, celui-ci avait l'air de prendre une posture hésitante : les yeux du Barbare étaient d'un noir qui mértitait l'approbation des ténèbres, des flames noires s'en échappaient et carressaient ses tempes, et d'autres flames d'un rouge écalate baignaient son iris .... Il prit son casque et le mit sur sa tête, les flammes noires s'échappant par les yeux, puis il laissa tomber sa cape et empoigna son épée :
    - Si tu veux quoi que ce soit qui est sur moi ... il faudra venir me le prendre. dit-il d'une voix rauque, lente et effrayante."

    Le voleur et sa bande avaient déjà l'air moins sûrs de leur coup, mais une "poussée d'adrénaline" encouragea leur chef qui cria l'assaut ! Un des voleurs se jetta contre le géant des steppes du Nord et s'y écrasa avec fracas, sans que ce dernier ne bougea ! Se resaisissant il vit la masse tirer son épée hors de son fourreau, et réalisa qu'il était en fort mauvaise posture ... il persavait les yeux dévoreurs de morts du barbare à l'âme déchue ...

    Ne sachant que faire le jeune voleur était paralysé par la peur, il n'eu le temps que de pousser le début d'un cri : "NNN ..." que la lame gravée du barbare le trancha en deux ! La partie suppérieure du corps tomba et continua avec une intonnation étouffée : " ... ooonnnn ...". Cette vision prit de terreur deux des voleurs et les trois derniers, y compri le chef, se lancèrent sur Bulvaid pour "venger" leur compagnon mort au combat !
    Esquivant la lame d'un des srbyres, puis celle de l'autre qui ne fit que l'effleurer, le barbare se prit de plein fouet ne pouvant bouger aussi rapidement qu'eux avec sa lourde armure ! La pointe de la rapière vint s'écraser sur l'armure trop solide pour elle, et le bras tendu du chef dans la même ligne que son épée se déboita par l'arrêt brutal de son coup ! Le Uthgard enchaîna d'un coup de pommeau dans le menton qui expulsa le misarable voleur sur un tronc d'arbre. Les deux autres lancèrent leur coups dans deux directions différentes pour que leur adversaire se prenne au moins un coup, il en parra un de la lame, mais l'autre vint frapper son épaule, entre les deux plaques d'armure, sur la côte de maille. La lame à la point éffilée et très fine éclatta quelques mailles et se planta dans l'épaule du barbare, se bloquant dans l'os ! Celui-ci frappa l'ennemi d'un coup de poind puissant et l'étala au sol, la rapière toujours plongée dans sa chaire ... l'autre n'hésita pas à attaquer une nouvelle fois, mais lui montrant généreusement la pointe de son épée, la Barbare lui transperça la gorge ! L'autre ne pouvait plus s'enfuire : sa jambe s'était cassée par la chute ainsi que son bras ... le barbare prit de la main appartenant au bras touché la lame enfoncée profondément et la retira d'un coup bref ! Il regarda la lame ... dégoulinant de sang ... un sang écarlate ... presque noir ... il la laissa tomber et se dirigea vers le voleur mal en point ! Il rengaina son épée et le saisi par le cou ... lui il suffoquait quelques mots incompréhensibles car étouffé, et Bulvaid lui brisa la nuque en serrant son cou pour que la tête penche en arrière ... trop en arrière ! Le laissant tomber flasquement il se dirigea vers le chef qui reprenait peu à peu ses esprits ... le barbare prit une des rapières laissée par terre et, le soulevant, le transperça par le ventre, le plat de l'arme horisontal, qui vint se planter dans le tronc ...
    Il le laissa suspendu là et continua sa route, emportant avec lui l'or qu'il avait trouvé sur les dépuilles : environ 300 pièces.

  3. #3
    Aenarion Invités
    Bulvaid marcha sans problème pendant une bonne demi heure. Il trouvait que la tranquillité qui régnait sur ce chemin en devenait lassante. Il s’enfonça dans une forêt. Les rayons de soleil passait à travers les branches des sapins et s’écrasèrent sur le sol humide et feuillu. Les feuilles cédaient sous les pieds de Bulvaid. Son épaule toujours souffrante lui faisait mal mais il continua à avancer. Cela devait faire déjà vingt minutes qu’il traversait ce bois lorsqu’il entendit comme un sifflement. Il se retourna et vit une flèche arriver droit sur lui. La flèche passa à quelques centimètres de la tête du barbare et alla se planter dans un arbre. Bulvaid s’en approcha et vit qu’un message était accroché à la flèche. Il déroula le billet et regarda… Apparemment l’auteur de ces dessins devait connaître Bulvaid, il ne sait pas lire et le billet est remplit de dessins. Les dessins étaient très bien faits, seul un elfe pourrait tirer une flèche à cette distance et avec une telle précision. Le barbare était persuadé qu’un elfe voulait lui compliquer la tâche. Il regarda attentivement les dessins et réfléchit. Le premier montrait un barbare avec une blessure à l’épaule et une épée à la main, le doute n’était plus possible. C’était bien un elfe qui se trouvait dans la forêt avec lui, tout au long de son voyage il n’avait pas entendu le moindre bruit ni le moindre mouvements et dans une forêt, seul les elfes peuvent se déplacer avec un tel silence. Il observa le deuxième dessin, il montrait un barbare combattant des loups. Le troisième montrait le cadavre du barbare au point tout à fait semblable au visage de Bulvaid, apparemment l’elfe n’avait aucune envie de le laisser traverser sa forêt. Le barbare se retourna et regarda tout autour de lui dans l’espoir d’apercevoir cet elfe trop prétentieux à son goût. Il vit le reflet de deux yeux, les rayons du soleil avaient trompé l’elfe. Le barbare courut dessus son épée dans les aires. Mais ce n’était pas l’elfe, trois loups blancs se tenaient devant lui, ils attaquèrent…

  4. #4
    Bulvaid Invités
    Bulvaid était bien tombé ! Ce genre de loups étant l'un des plus dangereux ! S'arrêtant brusquement il mit son bras pour se protéger du premier loup, et le repoussant sur le premier il frappa le dernier d'un coup de pied ! Reculant un peu il serra son épée avec les deux mains et s'apprêtait à donner un coup ciolent ... les loups l'attaquèrent ensemble et il trancha les airs de sa lame, celle-ci coupant les deux joues du premier venu ! Le sang lui coulait de la gueule et il poussait des petits hurlements de douleur. Les deux autres sautèrent sur le Barbare mais ne pouvant s'aggriper à quoi que ce soit ils glissaient sur l'armure épaise ! Lorsque le Uthgard arma son coup en se penchant légèrement en arrière les deux loups ne réfléchirent pas et lui sautèrent dessus ! Le Barbare tomba de tout son poidspar terre et les dents des machoires broyeuses de chair attaquaient son armure ! Il réussit à frapper l'un des deux loups qui fut étourdit durant quelques secondes dont le barbare profita pour léjecter ! Le deuxième le mordi juste à l'endroit de sa blessure ! De plus en plus énervé, Bulvaid ne criait que de rage et non de douleur, et il attrapa le loup par la gorge et serrant celle-ci se doigts la perçèrent et la bête mourrut ... Le sang se répandait sur le sol feuillu et Bulvaid s'en peignit le torse de l'armure de quelques traîts rouges écarlates ...

  5. #5
    Aenarion Invités
    Bulvaid regarda tout autour de lui pour tenter de trouver l’elfe qui lui avait juré de ne pas le laisser sortir vivant de cette forêt mais rien à faire. Cet elfe était invisible. Pas la moindre erreur depuis son avertissement. Mais Bulvaid ne craignait nullement de combattre d’autre bêtes ou monstre. Il commença à perdre patience, cela faisait une demi heure qu’il venait d’achever ces loups blancs et toujours aucun signe de l’elfe. Comment pouvait-il le trouver ? Mais le trouverait-il un jour ? Rien de moins sur… Il regarda le ciel, il ne vit que quelques parcelles de ciel bleu à travers l’épaisse couche de branche qui servait de toit à cette forêt. Il le va les mains au ciel, regarda les trois cadavres sur le sol et cria de toutes ses forces :

    - Viens !!! Je t’attend, envoie d’autres bêtes si cela te fait plaisir mais je te trouverai et te tuerais. Rien ne peut m’arrêter !!! Viens !!!

    Il continua à regarder autour de lui et entendit un deuxième sifflement. Une deuxième flèche venait de se planter dans l’arbre juste derrière le barbare, la flèche lui avait frôlé le crâne. Il s’approcha de la flèche et la tira, il prit le billet qui y était accroché et revit des dessins. Le premier montrant un homme sur de lui, le deuxième, deux méphites et le cadavre d’un barbare. Sur le dernier, un elfe rigolant sur le cadavre du barbare. Bulvaid avait pu constater que chaque fois que l’elfe avait inscrit des dessins d’animaux, ces animaux venaient mais est-ce que les deux autres dessins deviendront réalité …

  6. #6
    Bulvaid Invités
    Chiffonnant et déchirant le billet recouvert de dessins le Barbare regardait autour de lui ... il ne connaissait que peu les méphytes ... il ne savait juste une seule chose à leur propos ormis que c'étaient des êtres dôtés d'ailes, c'était qu'ils maniaient tous un type de magie ! Il pensait au feu, à la glace, à la foudre et peut-être au poison, mais son armure gravée des runes en homage à Tempus le protègerait ... Il avançait dans la sombre forêt, passant arbres par arbre, et après chacun d'eux la pression du suspens augmentait ...

    Il arriva dans une sorte de bosquet, une zone dépourvue d'arbres, dans laquelle il y avait plein d'arbustes touffus, et où il entendit des bruits de pas légers ... suivis de battements d'ailes refoulant l'air ... il allait peut-être rencontrer ces êtres de magie, et allait bien voir si les dessins disaient vrais.

  7. #7
    Aenarion Invités
    Bulvaid tournait en rond au milieu du bosquet, mais il ne vit que des buissons bouger. Il prit son épée et la serra de toutes ses forces. Il continua à tourner lentement en regardant chaque buisson. Tout à coup, deux méphîtes sortirent des buissons. Ils se ruèrent les deux sur le barbare qui n’avait jamais combattu de telles créatures. Le premier lui sauta au visage, Bulvaid était très calme, il prit son pommeau et l’envoya dans le méphite qui gicla. Le deuxième arriva vers son épaule blessée et lui la mordu, Dans la douleur Bulvaid essaya de lui mettre un coup de coude mais l’horrible diablotin disparu. Le barbare regarda son épaule et la vit rouge, le sang coulait à flot. Apparemment les dessins de l’elfe disait vrai, se dit-il. Mais il ne renoncerait pas ! Les deux méphites revinrent à la charge en même temps. Ils n’étaient plus qu’à quelques mètres de son épée. Il trancha l’air de sa lame mais les deux méphites avaient de nouveau disparut. Comment tuer de tel magicien ? Bulvaid eu une idée. Il regarda derrière lui avec son épée pour voir comme dans un miroir si les salles bêtes arrivaient. Manque de chance, les deux monstres arrivèrent par les côtés et réattaquèrent de plus belle. Le barbare se roula à terre et cassa une aille à l’un des deux méphite. Le diablotin était à terre, agonisant. Bulvaid n’avait aucune pitié pour ceux qui essayent de le tuer. Il prit donc son épée et lui trancha la tête.

    Apparemment la vérité des dessins avait des limites, bien que Bulvaid n’était pas débarrassé du deuxième diablotin, il n’était pas mort. Il méphite était droit devant lui. Il le regarda dans les yeux et là, il vit deux méphites, trois, quatre méphites était devant lui. Il venait d’utiliser sa magie pour se dédoubler, mais trois de ces quatre méphite était des illusions. Comment découvrir lequel était le bon ? Il n’eut pas le temps dit penser qu’ils étaient déjà entrain de voler dans sa direction. Il se baissa et lorsqu’ils se trouvèrent au dessus de lui, il planta son épée dans l’un deux. Une pluie de cristaux tomba sur le barbare. Une illusion avait disparu…

  8. #8
    Bulvaid Invités
    Ayant continué leur vol sur quelques mètres, le barbare pu se relever ... il réfléchit un instant et se dit : "S'ils sont des illusions, tous sauf un, alors si je tue le bon ils disparaîtront ... mais ce ne sont des illusions que pour mes yeux ... * continuant de réfléchir * ... si je les regarde par l'intermédiaire d'une autre surface ils apparaîtront illusoires pour la surface, et non mes yeux ! " Bulvaid prit une fiole d'un breuvage nordique, qu'il avait bu auparavant ... il la mit devant ses yeux et regarda au travers : tous les méphites disparurent sauf un ! Il ne savait pas si les illusions étaient parties avant son action où s'il ne les voyait plus grâce à la fiole, mais le méphite qu'il pouvait voir foncait sur lui, pas le temps de réfléchir ! Il tenta le tout pour le tout et tomba de son grès en arrière, lâchant la fiole pour se retenir de sa main, et tous les méphites étaient là ! D'un mouvement vertical de sa lame qu'il enchaîna avec sa chute volontaire, il trancha le méphite correspondant à celui qu'il avait vu dans la fiole ...

  9. #9
    Aenarion Invités
    Après le coup sévèrement infligé par le barbare, le méphite s’écrasa lourdement sur le sol. Bulvaid regarda fièrement la carcasse du méphite mort. Quelques secondes à peine après la mort du diablotin, un sifflement se fit sentir dans les oreilles de Bulvaid. Une flèche vint se planter dans un arbre proche du barbare après lui avoir frôlé la nuque. Il s’approcha lentement de la flèche et la retira de l’arbre dans lequel elle était profondément plantée. Comme sur les flèches précédentes, un billet plein d’image y était accroché. Deux dessins étaient dessinés, le premier montrait un méphite mort et un elfe mécontent et le deuxième une grotte dans une forêt avec l’elfe à l’intérieur. Bulvaid sentit la fureur monter en lui, il allait pouvoir enfin se battre contre cet elfe arrogant. Il ne lui restait plus qu’à trouver cette grotte qui devait se trouver dans cette forêt. Le barbare marcha de longue minute sans voir de grotte ni le moindre roché.
    Après une bonne heure de marche à la recherche de la grotte dessinée sur le papier, Bulvaid vit enfin des roché. Il marcha dans leur direction et vit de nombreux trou mais aucun d’entre eux était une grotte, encore moins celle du dessin qui était grande avec un espèce de toit qui avançait sur l’extérieur. Il vit une ombre lui passer devant et s’évanouir dans la lumière du soleil qui tapait sur la plaine. Il couru pour essayer de suivre l’ombre mais après quelques minute de marche il ne pu continuer à la même allure que cette dernière. Il s’arrêta de courir et regarda en dessus de lui, il vit un toit de pierre, l’ombre l’avait emmenée à elle. Il s’avança lentement en direction de la porte qui n’était encore qu’un petit point au loin.
    Une fois devant la porte, il vit une silhouette devant lui avec une capuche sur le visage. Il fonça dans sa direction, sortit sa lame et l’abattit sur la silhouette. Sur d’avoir réussit son coup, il ouvrir les yeux en souriant. La silhouette était derrière lui :


    - Ne soit pas si pressé…

    Il hotta sa capuche et laissa apparaître son visage, l’elfe était devant Bulvaid, il l’avait enfin trouvé.

    -Tu t’es bien débrouillé dans la forêt, mais ta mission a touché à sa fin.
    - Si tu crois te débarrasser de moi aussi facilement tu te trompe ! répondit Bulvaid sévèrement.
    - Et pourquoi devrais-je avoir du mal à mettre un terme à ta mission ? Demanda l’elfe avec un sourire mesquin.
    - Si tu crois me tuer aussi facilement tu te trompes ! Le regard du barbare devint encore plus noir qu’à son habitude.
    - Qui t’a parlé de tuer ? Ta mission est finie, plus la peine de continuer.
    - Elle sera finie lorsque j’aurais trouvé Dorgoth et pas avant !

    L’elfe éclata de rire et regarda Bulvaid d’un œil moqueur avant de répondre.

    - Mais Dorgoth est devant toi. C’est moi, Aenarion m’avait prévenu de ta demande d’entrée dans sa guilde et il m’a demandé de m’occuper de toi. Alors il t’a dit de me chercher mais en faite j’était tout de long sur tes pas. Je guettais le moindre de tes faits et gestes. J’ai même été jusqu’à payer des brigands pour te rendre la tâche plus attractive, je crois qu’elle l’as été.

    Bulvaid ne répondit pas et se dirigea vers la lumière qui commençait à s’affaiblir peut à peut. Dorgoth s’approcha de lui et le regarda dans les yeux avant de dire :

    - Aenarion va t’accepter dans sa guilde dès que nous serons arrivés à Mélandis…

    Ils continuèrent leur chemin sans interruption si ce n’est pour dormir et mangé. Ils arrivèrent à Mélandis après quelques jours de marche. La forêt les avaient quelques peut ralentit. Ils se trouvaient désormais devant la Guilde de la Dague Noire. Aenarion les attendait devant l’entrée avec un grand sourire…

    HRP : suite à la Guilde de la Dague Noire

Discussions similaires

  1. [TD] |Quête] A la recherche de la plante perdue,
    Par Banshee Sangdelune dans le forum Les Archives du Cartographe
    Réponses: 19
    Dernier message: 29/10/2004, 01h44
  2. [Quête] A la recherche de soi-même...
    Par Duo dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 25
    Dernier message: 26/09/2004, 11h03
  3. [Quête] A la recherche de son humanité
    Par Seina dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 31
    Dernier message: 18/05/2004, 23h29
  4. [Quête] A la recherche des Helmites
    Par Walar dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 29
    Dernier message: 15/02/2004, 19h20

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231