Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 92

Discussion: [Quête] La bibliothèque de Gerphan

  1. #61
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Mais la chaumière était bien réélle et rien ne se produisit. L'atmosphère emplie de mystères semblait provenir de l'intérieur de l'endroit, visiblement cette bâtisse de pierre était loin d'être une bête construction... Mais que pouvait-elle donc bien renfermer ?

  2. #62
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Bagronk, décidé à ne pas rester là pour l’éternité, prit son courage à deux mains et tourna la poignée de l’étrange porte.


    [Je sais ! C'est un peu court ! Mais ca fait avancer les choses !]
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  3. #63
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Deux torches flamboyantes illuminaient l'intérieur de la demeure (l'aération est faite par le trou de la cheminée), il n'y avait qu'une seule pièce et totalement vide de vie. Cependant, aucune trace de poussière, ce qui aurait pu marquer la présence d'une chaumière abandonnée et en plus les étranges flambeaux... Le mystère s'épaississait. Le sorcier scruta attentivement le contenu de la salle. Une table, deux chaises, quelques vases et autres bibelots, ainsi qu'une intrigante peinture sur laquelle il était écrit en draconien (Bagronk fit la traduction pour ses compagnons) :

    "Pressez-moi pour me délivrer."

    S'agissait-il d'un vieux proverbe oublié ? Mais ce qui frappa le plus le drow fut la trappe incrustée dans les lattes du plancher, un symbole avait été peint sur sa devanture, le même que celui situé au bas du parchemin contenant l'énigme. Ils se rapprochaient du but !

  4. #64
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Bagronk ressortit pour avertir ces compagnons de sa découverte. Les quatres hommes entrèrent donc dans la chamière et le mage drow leur montra le symbol ainsi que l'ennigme.

    "il doit y avoir un mécanisme, permettant d'ouvrir la trape."

    Joignant le geste à la parole, Beorn se mit à examiner le mur sur lequel se trouvait la peinture.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  5. #65
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Beorn ne remarqua rien de spécial sur le mur, nombre de fissures le parsemaient autour de la peinture portant cette étrange inscription.

    En jetant un regard à la trappe, il remarqua cependant qu'un loquet permettait de la soulever.

  6. #66
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Bagronk examina le loquet de la trappe pour s'assurer qu'il ouvre bien la trappe. N'ayant aucun voleurs parmi le groupe de Talosiens, Bagronk se décida a prendre le risque d'ouvrir la trappe. Il tira sur le loquet...
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  7. #67
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Aucun piège ne s'activa et Bagronk soupira de soulagement. L'ouverture donnait sur un escalier de pierre, la pénombre y était absolue pour les membres du groupe ne bénéficiant pas de la vision dans le noir, il faudrait prendre une torche s'ils avaient l'intention de s'y engager.

    L'escalier s'arrêtait une dizaine de mètres sous le niveau du plancher, devenant ensuite un couloir de largeur moyenne. Un tout petit peu plus loin, une intersection se formait avec un passage partant sur la gauche, un sur la droite et le couloir continuant (ils ont tous la même largeur et hauteur).

    Le sol ainsi que les murs étaient de pierre froide et préservée. Véritable océan de désolation, terne et vide.

  8. #68
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Les quatre Melandiens s’aventurèrent dans les sinistres souterrains qui s’offraient à eux. Et les non doué de vision dans le noir durent prendre l’une des torches accrochées dans la seule pièce de la petite chaumière. Arrivé à la séparation du couloir en trois directions possible, ils durent réfléchir un moment pour trouver un chemin. Mais puisqu’ils n’avaient aucun moyen de décider, ils tirèrent au sort et prirent le couloir de gauche.
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  9. #69
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Quelques mètres plus loin, il y avait à nouveau une intersection semblable en tout point à la précédente.

  10. #70
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Je pense que nous sommes dans une espèce de labyrinthe. Et dans les labyrinthes, il faut toujours tourner du même côté.

    Et c'est ce que fit le groupe.

    En même temps que les aventuriers avançaient, Bagronk prit le soin de faire un plan du chemin qu'ils empruntaient.
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  11. #71
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Après quelques pas dans le couloir de gauche, le groupe arriva à une nouvelle intersection, ils remarquèrent avec terreur que sur cette même gauche, ils voyaient l'escalier qui venait de la trappe. Ils étaient revenus au premier croisement ! Présage d'un sinistre maléfice...

  12. #72
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    *Toujours tourner dans le même sens hein!*

    Beorn lança un regard accusateur à Bagronk!

    "Je vais aller jeter un oeil à la fresque, peut-être set-elle de plan dans ce labyrinthe!"

    Beorn remonta dans la chamière et inspecta la peinture sur le mur.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  13. #73
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Pendant que Beorn allait examiner la peinture, Bagronk réfléchissais sur l'énigme qui y était inscrite.

    "Pressez-moi pour me délivrer"

    Délivrer quoi ?

    Il était dans une intense réflexion.
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  14. #74
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Beorn ne remarqua rien de spécial avec la fresque, il s'agissait d'un morceau de bois entièrement peint, collé contre le mur de pierre. Le fond était de couleur os et la majestueuse écriture revêtait une teinte noirâtre. Il n'y avait rien d'autre, pas le moindre signe de plan.

    "Pressez-moi pour me délivrer."

    L'inscription paraissait narguer le druide.

  15. #75
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Soudain, Bagronk se leva brutalement. Il avait trouvé la solution de l'énigme. Il s'empressa de rejoindre Beorn dans la salle en haut des escaliers.

    Mais c'est pourtant si simple ! Comment n'y ai-je pas pensé plus tôt ! se dit-il en chemin.

    Arrivé dans la chaumière, il s'aprocha de la peinture et d'une main mal assurée il toucha le tableau et pressa contre le bois.
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  16. #76
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Un déclic se produisit au fur et à mesure que le panneau de bois s'enfonçait dans la paroi. Une brique du mur se délogea alors, laissant place à une petite cavité. Bagronk y introduisit la main, non sans avoir regardé attentivement, et se saisit d'un vieux parchemin poussiéreux. Il le déplia avec prudence, il contenant plusieurs inscriptions, écrites en draconien, la langue des mages. Le sorcier drow traduisit mentalement.

    "Droite, Gauche, Devant, Droite, Droite, Gauche, Devant."

    Un sourire malicieux se forma sur son visage alors qu'il comprenait les indications.


    HRP : cette épisode m'aura bien fait rire, on ne pense jamais à la simplicité !

  17. #77
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Après l’avoir montré a tout le monde, Bagronk, suivit du reste du groupe, s’aventura dans les longs couloirs du sous-sol en suivant les indications du parchemin qu’il venait de trouver.
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  18. #78
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Alors qu'ils s'engageaient dans le couloir de la dernière indication, un sinistre mugissement les fit trésaillir. En face d'eux, une lourde porte de bois constituée de deux battants bloquait l'accès, mais c'était surtout les deux inquiétants minotaures la gardant, habitants des dédales, qui attirèrent leur attention.

    Les créatures, en une fraction de seconde, bondirent vers les Talosiens, brandissant leur hache fièrement. Les abominables hurlements des ovidés assaillirent les tympans des Melandiens alors qu'ils se préparaient à se défendre, la lutte allait être rude !

  19. #79
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Beorn s’élança en arrière, se plaçant avec Bagronk derrière les deux guerriers. Il ne perdit pas la moindre seconde et lança immédiatement ses sorts.

    Beorn fléaux d’insectes minotaures
    Beorn empêtrement minotaures
    Beorn progéniture d’araignée


    Une fumée rouge se forma entre les minotaures et les Talosiens, ne permettant pas aux bestioles de charger immédiatement. Alors que cette dernière ce dissipa, un bourdonnement sourd mêlé de cris stridents se fit entendre. Deux immenses araignées sabre, au dessus desquelles volait un nuage de dard empoisonné étaient apparut dans le couloir. Des lianes jaillirent du sol et bloquèrent directement les deux bovidés alors que les deux formes arachnéennes se ruèrent sur leurs proies, l’une par le sol, l’autre par le plafond. Le nuage bourdonnant d’insecte lui aussi alla se figer sur les mufles des bettes bloquées par le sort d’empêtrement.
    La terreur se lisait dans les yeux des deux bovidés, le fait d’être totalement impuissant face à leurs assaillants ne les réjouissait guère, et les flèches tirées adroitement par Kowan n’avaient aucun mal à atteindre leurs cibles.


    Dards et mandibules entrèrent dans la chaire qui ne posait pas vraiment de résistance, transmettant leur venin. Beorn rit sadiquement et décida de poussé le vice à l’extrème.

    Beorn poison Minotaures
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  20. #80
    Raven Al'Qazimir Invités
    Des bruits de combats retentirent dans les couloirs, au début seules les oreilles les plus fines auraient pu les percevoir à cause de la bataille entre les araignées sifflante et les minotaures mugissant et rugissant, puis les bruits de métal se firent plus pesants. Sifflements et fracas se faisaient entendre, suivis de jurons en drow et dans une langue que les Mélandiens ne reconnurent pas.

    Ge'mal kashad'al'wed!

    Un drow en cotte de maille ultralégère portant un cimeterre dans chaque main arriva dos à dos contre Beorn et se retourna vivement, ouvrant de grands yeux de surprise. Le shaman mit à peine plus de temps à se retourner pour se retrouver face à l'elfe noir. Juste derrière un second drow dont l'armure avait été brisée par endroit reculait sous les coups de fléau d'un homme qui semblait leur en vouloir. L'un des drows supplia Beorn d'aider son compagnon alors qu'il se relançait à l'assaut du combattant au fléau pour soutenir son compagnon, ayant reconnu un frère de race.
    Xal ussta rah mir ussta dalninuk
    Le pavois de l'homme para le coup de cimeterre, son armure portait plusieurs têtes de mort et était hérissée de piques, en plus d'être tachée de sang et rayée par endroits. Elle semblait lourde mais flexible et ne présenter aucun point de faiblesse où glisser une dague (immunité aux attaques sournoises ou ciblées spécifiquement), l'homme la portait avec aisance ... il devait être de taille humaine mais la protection donnait l'impression d'une créature massive. Deux yeux noirs semblant parfois tirer sur le rouge sombre pouvaient être entrevus à l'intérieur du heaume.

    Un bon coup des têtes du fléau expédia l'un des drows, celui dont l'armure avait été endommagée, à terre, dans un craquement osseux laissant comprendre que son épaules avait été brisée par le choc. Le second elfe noir profita de l'occasion laissée par l'arrêt du fléau pour prendre l'homme à revers, mais ce dernier se retourna vivement, expédiant un coup de pavois à son assaillant, sans pour autant laisser ses arrières à découvert puisque déjà son fléau balayait la zone. Il y avait certes peu d'adresse mais beaucoup de rigueur et de maîtrise dans le positionnement de l'homme en armure, ses gestes étaient presque rituels, une faiblesse de combattant qui avait peu d'expérience du champ de bataille mais qui devait passer beaucoup de temps en caserne ou à lire des livres de guerre. L'elfe noir encore debout arma ses cimeterres et se jeta sur son adversaire d'une roulade, frappant bas, et para le coup de fléau de l'autre. Il balaya alors l'homme de l'autre jambe mais ce lancé fut stoppé en pleine course par un abaissement violent de pavois. Le drow aurait pu y laisser sa jambe si sa vivacité ne l'avait déjà remis sur pied pour lancer une nouvelle attaque

    Usstan orn elgg dos tonaik fa'la zatoast, tangis' ol mii'n ussta ehmtu streea!
    En criant ces mots il bondit, prit appui sur le mur de chambranlement et tenta de désarçonner le porte fléau d'une détente qui aurait aussi bien coupé un bouleau en deux. L'homme en armure para de nouveau mais fut projeté en arrière par le choc, son bras armé se détendit alors vers l'elfe noir alors qu'il freinait sa chute en plaçant son pavois en direction des Mélandiens
    Na'juk! E'Qad'remam!
    Homme en armure>Tête grappin du fléau>Elfe noir
    L'une des têtes de fléau se détendit et partit en flèche sur l'elfe noir, dévidant deux bons mètres de chaine avant que la pointe barbelée ne se plante dans le mur derrière l'elfe, retenant la chute de l'homme.
    Le drow roula alors sous la chaine mais la lame de son cimeterre ne parvint pas à trancher cette dernière qui remettait le porte fléau debout alors que les maillons étaient de nouveau avalés par le manche de l'arme. L'homme lacha alors son arme et passa son pavois dans son dos, tirant son bâton qu'il avait attaché en bandoulière et le plaça en défense. Le drow lança une paire de coups visant à couper en deux le bâton mais d'un moulinet l'homme en armure frappa les genoux de l'individu à la peau noire pour le deséquilibrer et le faire reculer. Visiblement le bâton était entièrement ferré et semblait changer de taille en fonction de la position que prenait l'individu qui portait auparavant le fléau.
    A chaque coup de cimeterre, l'elfe vit ses coups interceptés par une frappe de bâton au niveau des poignets et une vive douleur commença à se lire sur son visage... certes il ne se battait pas contre un grand guerrier, mais l'homme connaissait certainement l'anatomie avec précision car il savait où faire mal, Bagronk aurait pu dire qu'il s'agissait certainement d'un bourreau.
    Le drow prit alors ses armes à l'envers et commença à attaquer à coups de pieds et de balayages, parant les coups de bâton avec ses lames, obligeant l'homme en armure à reculer, il essayait de le pousser vers le mur où son compagnon d'arme était en train de se relever, serrant les dents pour ne pas sentir son épaule douloureusement fracturée et son bras dégoulinant de sang. Il prépara son arme comme pour trancher la gorge de l'homme en armure qui reculait vers lui, alors que son accolyte continuait de repousser le contondiste à coups de pied. La lame s'abattit en direction de la jugulaire du heaume, mais l'homme en armure posa alors son bâton devant lui, le tenant fermement et saisit la main qui allait le frapper dans le dos pour la tirer en avant. L'autre drow effectua alors son dernier coup de pied avant de venir s'empaler sur le cimeterre.
    D'une ruade le porte fléau expédia les deux hommes à distance et frappa de deux tourniquets de bâton les drow à la tête, les assomant pour le compte. Il se tourna alors vers les Mélandiens qui étaient aux prises avec les minotaures, le combat n'avait pas dû durer plus d'une minute et déjà le porte fléau avait récupéré son arme ...

  21. #81
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Laissant les araignées s’occuper des minotaures qui ne tarderaient pas à mourir, Bagronk se tourna vers le nouvel adversaire. Et avant de prendre son arbalète, il lança un sort offensif sur l’homme au fléau.

    Bagronk (incantation rapide)éclair homme

    Une lueur bleutée crût entre les mains de Bagronk puis un gigantesque éclair partit en une fraction de seconde en direction de l’homme. Celui-ci se reçu une décharge tel qu’il fût choqué pendant quelques secondes. Ce qui laissa le temps à Bagronk de prendre son arbalète et de décocher un carreau et aux autres de se préparer à l’attaque. Mais le carreau se planta profondément dans le pavois de l’adversaire.
    Ayant repris ses esprits, l’homme se rua à l’attaque.
    Bagronk recula derrière les autres combattants pour préparer un deuxième sort à lancer.
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  22. #82
    Raven Al'Qazimir Invités
    L'éclair crépita et se répandit sur toute l'armure, laissant entendre un grognement de douleur de l'homme en armure ... ce dernier se tourna vers Bagronk et leva son pavois pour recevoir le carreau.

    Fichu crétin de bique mélandienne pas foutu de reconnaître un bâton de mage d'un saucisson maztèque ... allez vous garder vos sorts pour affronter vos vrais adversaires?

    L'homme releva alors la visière de son heaume pour laisser apparaître le visage balafré de Méran, visiblement furieux et couvert de poussière et de sueur. Il laissa retomber la visière et donna un tour de fléau, relevant son pavois pour faire face aux minotaures, cherchant une ouverture dans leur défense pour pouvoir frapper de nouveau des trois têtes métalliques de son arme

  23. #83
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Beorn, ayant vu deux de ses congénères se faire balayé par un individu qu'il ne connaissait pas, entra dans une rage folle! Contrèrement aux autres drow, il n'aimait pas voir ses congénère mourrir et trouvait cela fort déplorable!

    Beorn, n'ayant que faire que l'homme soit un ami ou non, lui administra un rever de gantelet.

    "Alors, qui es tu pour oser arriver ainsi et tuer des drows, la plus grande des espèce sur toute la planète! Hein?!? Répond!" :angry:

    Pendant ce temps, Kowan, aidé des araignées finissait d'achever les deux buffles
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  24. #84
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Je me confonds en excuses mais voyez vous, un homme tuant des Drow, pour moi, risque d’être un ennemi. Car je suis aussi un Drow si vous ne l’avez pas remarquez.
    Qu’ont-ils fait pour que vous les traitiez ainsi ?
    Je ne doute point de vous ! Ils se peut très bien qu’ils avaient des ambitions contraires aux notre. Mais je suggère que vous nous donniez quelques explications.


    Bagronk le regardait d’un air sévère, mais nul ne peut voir ses yeux ainsi que son visage.
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  25. #85
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Vous voulez vraiment savoir ?
    Messages
    92
    Pendant ce temps, les minotaures succombaient sous la nuée d’insectes et les deux araignées que Beorn avait invoqué. Voyant Euler ne se décidant pas à répondre, Bagronk se tourna en direction de la porte que les deux minotaures gardaient. Il l’ouvrit. Ses compagnons le regardèrent faire. Tout le monde était un peu choqué de l’arrivée d’Euler et l’ambiance n’était pas de fête.

    Allons y !

    Melandis a besoin de nous !


    Cette dernière phrase redonna du courage et de la volonté aux Talosiens. Et tous suivirent Bagronk pour continuer la recherche de cette mystérieuse bibliothèque.
    Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
    ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul

    Sauron


    Vous êtes seul, vous voulez rencontrer votre âme-soeur, vous marier ou vous divorcer? Alors venez au centre de rencontre de Barabatta !

    http://membres.lycos.fr/sgenerator1/...e6b3b09060.png

    Winter is comming

  26. #86
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Bagronk poussa avec peine la lourde porte de fer, corrompue par une rouille ancestrale et opprimante. Un affreux grincement accueilli le processus, perçant les tympans des Talosiens de son frémissement aigu. L’ouverture béante donnait sur un escalier de pierre qui s’enfonçait vers les profondeurs de la terre. Le petit groupe de Melandiens emprunta le boyau descendant, l’atmosphère était crépitante et le cœur des Talosiens animé d’une lueur fébrile, l’espoir… Cependant la plupart ne se faisaient pas d’illusions, un tel vestige de temps oubliés et de connaissances légendaires ne serait pas uniquement gardé par un passage secret et deux minotaures ! Et l’angoissante descente continua, dans un silence de mort absolu. Le passage ne semblait pas avoir été emprunté depuis des lustres, chaque pas des Talosiens soulevait des volutes de poussière grisâtre, accumulation des siècles de détérioration.

    Après quelques minutes de cette marche effrayante, l’escalier arriva à son terme, aucun n’aurait pu dire à quelle profondeur il se trouvait, mais un terrible sentiment d’isolement leur taraudait le cœur. Ils venaient de déboucher dans une salle gigantesque en hauteur, soutenue par de massives colonnes de pierre. Ils n’en voyaient pas le bout, car des milliers de rayons emplis de livres, de grimoires et de manuels étranges occupaient l’immense endroit. Ils étaient en plein dans la légendaire bibliothèque de Gerphan ! Chacune de ces armatures de bois mesuraient près de 6 mètres de haut. Ces étagères emplies de manuscrits immémoriaux formaient un étrange dédale de couloirs, aucune logique ne semblait dicter sa loi dans cette architecture que l’on aurait pu croire issue d’un esprit malade…

    Les Melandiens se rendirent immédiatement compte que trouver un ouvrage particulier parmi le nombre colossal d’écrits conservés ici serait totalement impossible. Alors qu’un abominable sentiment de dépit leur assaillait l’esprit, ils entendirent un bruit de pas étouffés marchant lentement vers eux, cela se rapprochait… Ils se saisirent de leurs armes, prêt à défendre chèrement leurs vies au moindre signe d’un éventuel gardien hostile. Cependant, seule une petite forme recroquevillée, complètement dissimulée sous une épaisse cape aux teintes rougeâtres délavées, apparut de derrière l’une des nombreuses bibliothèques de l’endroit. On aurait pu croire à un vieillard malade et affaibli, revêtant une ample cape de peur que l’on puisse apercevoir son visage, en voyant pareille silhouette, symbole d’une décrépitude inéluctable. Mais une aura singulière planait autour de l’individu, une sorte de halo mystique. Il se tourna vers les Melandiens, restés immobiles, à environ une dizaine de mètres d’eux. Une sinistre voix corrompue résonna dans l’air :


    « Qui que vous soyez, je vous recommande de quitter cette antre de la connaissance, que vos doigts profanateurs ne pourraient que souiller à jamais. Mais, tout de même, que recherchez vous donc, que je sache ce que vous n’aurez pas… »

    Si l’homme ne revêtait pas une cape lui cachant le visage, les Talosiens auraient aperçu un maigre sourire se former sur son visage émacié.

  27. #87
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Beorn s’avança d’un pas et, rangeant ses armes, eut un sourire moqueur.

    « Je suis Beorn, généra du chaos et grand Shaman des foudres. Je suis l’un des dirigeants de l’empire mélandien sur lequel se trouve votre antre de la connaissance . Nous sommes ici pour trouver un ouvrage sur les sous-sol de notre ville, Mélandis, et sur les êtres qui les peupleraient. Et sachez que nous ne partirons d’ici qu’après avoir trouver ce que nous cherchons ! »

    Avec l’intonation prise par le général, ce dernier semblait avoir grandit et la petite personne recroquevillée à la façon d’un pauvre vieillard sénile parut soudainement minuscule face au drow. Les compagnons de Beorn purent lire la détermination dans le regard de le chef et n’eurent nul doute que les affirmations proférée par ce dernier allaient être mises en œuvre.

    « Alors, êtes vous décidé à nous aider à trouver ces antiques récit ? »
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  28. #88
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    L’étrange personnage s’immobilisa au fur et à mesure que Beorn parlait, il semblait avoir brutalement reçu un choc terrible. Une sombre pensée paraissait l’hébéter à l’évocation du nom de Melandis et des créatures peuplant ses lugubres souterrains. L’homme fixa alors intensivement les Talosiens, puis finalement il dévoila ses mains pour retirer la ténébreuse capuche lui dissimulant le visage, elles étaient horriblement décrépies et rappelaient l’immonde chair flétrie d’un mort-vivant. L’individu repoussa le capuchon…

    Les Talosiens restèrent muets de stupéfaction, une surprise aux teintes horrifiques. Devant eux se tenait une liche, son visage souillé et affreusement corrompu dardait un regard perçant sur les Melandiens. Bagronk et Beorn reconnurent la fameuse liche de la bataille de Melandis, celle qui avait détruit la taverne. Un halo de maléfices planait autour de la créature. Cette dernière eut un abominable rictus tout en fixant de ses yeux vides d’âme le groupe.

    « Quelle étrange coïncidence que de se revoir si rapidement, n’est-ce pas ? » tout en prononçant ses paroles, elle scruta l’ensorceleur drow puis le général Melandien.

    « Je me nomme Sikk Talam, je suis l’archiviste de cette bibliothèque maudite, le maître de ces sinistres connaissances ! Ma volonté n’a pas été de nuire à votre cité, mais des facteurs externes en ont voulu autrement… Je sais ce que vous cherchez, car je viens de le consulter.»

    D’un geste, la liche sortit de sous sa lugubre cape un massif grimoire poussiéreux, elle l’ouvrit puis le tendit à Beorn. Ce dernier s’en saisit prudemment, muré dans l’indécision face à cet ennemi d’antan. Le groupe se rapprocha autour du dirigeant afin de lire l’écrit, c’était du draconien et l’ensorceleur en fit la traduction.

    -------------------------

    Les atropal sont des dieux mort-nés spontanément transformés en morts-vivants. Ils sont profondément maléfiques et ressemblent à de gigantesques fœtus malsains et maudits. Ils ont pour habitude de contrôler nombre de morts-vivants puis de les envoyer détruire leurs ennemis. Quand naît un atropal, son divin géniteur le repousse et l’enferme fréquemment dans une prison secrète et dotée d’une puissante magie. Malheur à celui libérant une pareille abomination. Certaines nations de morts-vivants d’antan ont peut-être été gouvernées par des atropal, horreurs lévitant aux bras rachitiques.
    Selon des écrits et des légendes, un atropal devrait se trouver emprisonné dans les profondeurs de la terre juste sous la célèbre cité de Melandis. Cette sinistre entité ne porterait pas de nom précis, selon certains scribes, sa prison serait reliée à la puissance d’un artefact : la masse d’Axarn, un sceptre jaunâtre d’une force terrifiante. Il doit être brisé en cas de problèmes selon les antiques manuscrits parlant de la construction du tombeau. Les légendaires portes d’Axarn, empêchant toutes intrusions, ne s’ouvrent que sur un mot de commande tombé dans l’oubli. Après quelques recherches, il devrait s’agir de « Fhag Lheaid Huirytus », mais ce gigantesque portail n’a jamais été retrouvé depuis des siècles, donc impossible de vérifier ces dires. Il paraîtrait également qu’il existe des clés permettant d’ouvrir des passages intermédiaires vers la salle funéraire. Dans tout les cas, espérons que jamais l’une d’entre elle ne puisse tomber entre de mauvaises mains… [l’écriture s’interrompt, délavée par le temps assassin]

    Gravure d’un atropal :



    Manuscrit des antiques Tombeaux, Section VIII, cité de Melandis --- Par Rhelfor Synaeupsus

    -------------------------

    Sikk Talam se retourna vers les Melandiens, une sinistre lueur brillait au fond de ses pupilles flétries.

    « Ainsi vous savez tout maintenant, j’ai été contrôlé par cette formidable entité, dotée d’une force invraisemblable. Moi ! Contrôlé ! Moi qui suis le légendaire archiviste, le vainqueur de l’Hydre abyssal, le seigneur de la confrérie des Âmes Glaciales et le champion de Sydrifanne ! Vaincu pitoyablement… »

    La créature s’arrêta quelques secondes puis reprit, une teinte d'agacement perçait dans sa voie corrompue par le mal.

    « Un idiot a dû déloger le sceptre maudit, il doit être brisé impérativement. Ensuite la créature sera suffisamment affaiblie pour que vous la détruisiez. Passez par les fameuses portes d’Axarn et mémorisez le mot de pouvoir puis éliminez cette aberration, votre cité sera sauvée. La seule chose que je vous demande est d’oublier (il insista sur le mot en les foudroyant de son regard haineux) l’existence de cette bibliothèque ! Maintenant, partez ! Ou mourrez... »

    La liche contempla les Talosiens, une terrible tension planait dans l’atmosphère. Un sourire souillé par d'innombrables maléfices se forma sur son faciès ravagé par les siècles.

  29. #89
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Alors que la liche s’était découverte, Beorn eut un mouvement de recul, croyant voir ici une personne qu’il avait connue, et qui avait été un puit de connaissance également. Il s’agissait d’une liche, qui plus tard se transforma en demi-liche, seule personne ayant pu « comprendre » le drow dans un certain moment de sa vie.
    Et la mélancolie s’empara de Beorn. Revoir de si près un être ressemblant tant à Alchra Diagoth le fit presque tressaillire et la volonté de resté ici à jamais en renvoyant ses compagnons dans la ville lui traversa l’esprit, rester auprès d’une créature qui lui en dirait plus long sur « sa mésaventure ». Mais pareil faiblesse aurait été une honte eux yeux du mentor du druide de l’ombre. C’est avec cette pensée qu’il se résolut à l’idée qu’il repartirait vers la froideur de la vie quotidienne de Mélandis. Vers tous ces pantins si facilement manipulable et tous ces pauvres « bon vivant » qui jours après jours répugnaient Beorn. Vers toutes ces
    Âmes…


    « Aucun mot ne saura être proféré sur l’existence de cette antique bibliothèque, ainsi que sur ses écrit vous en avez ma parole. J’ose, avant de partir, vous poser une dernière question. Avez-vous connu une liche, ou un mage du nom de Alchra Diagoth ? Ainsi qu'une autre question. Serait-il possible de revenir et d'avoir l'honneur de, de mon vivant, lire une partie de ces écrits?»

    La liche eu un sombre saut lorsque le drow prononça les mots « de son vivant », voyant la quelque chose que les autres Mélandiens ne comprirent pas la moindre. Et un malin sourire se dessina sur sa décomposée cavité buccale.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  30. #90
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    979
    Sikk Talam fixa de ses yeux, sinistres puits opaques tamisés de ténèbres éternelles, Beorn.

    « Alchra Diagoth... Il est des choses dont on ne reparle pas. »

    Un sourire maléfique se forma sur le visage de la liche, et une lueur énigmatique germa au fond de ses pupilles noires. De mystérieuses pensées semblaient traverser l’esprit de la créature, d’anciens souvenirs refaisant surface. D’une voix glaciale elle reprit :

    « Comment pourriez-vous oublier l’existence de ce lieu si vous souhaitez y revenir ? On ne va pas à Gerphan, on y est convié ! Ceux qui ne le sont pas doivent mourir, considérez-vous comme chanceux, mais ma patience a ses limites. Partez ! »

    A peine avait-elle fini ces paroles que la liche disparut en une fraction de seconde, comme si elle s’était brutalement téléportée.

    Sikk Talam Téléportation sans erreur (incantation rapide)

    Un profond silence régnait à nouveau dans la gargantuesque salle grouillant d’antiques manuscrits, mais un mutisme teinté de malséance.

Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] La Bibliothèque Magique
    Par sylvain dans le forum Le Noyau Occulte de la Ville
    Réponses: 84
    Dernier message: 15/02/2015, 14h40
  2. [Bâtiment] La Grande Bibliothèque
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Le Quartier du Gouvernement
    Réponses: 375
    Dernier message: 17/01/2015, 18h30
  3. Inventaire de la bibliothèque
    Par Galathée dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/11/2007, 13h28
  4. [HRP] Bibliothèque du Mélandien
    Par Nithep dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/09/2006, 00h26
  5. [Bâtiment] La Grande Bibliothèque
    Par Sigurd Drek'kon dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 27
    Dernier message: 07/12/2003, 19h27

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231