Page 3 sur 3 PremièrePremière 123
Affichage des résultats 61 à 75 sur 75

Discussion: [Délire] Grand concours de génériques

  1. #61
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages
    1 035
    Rodriguez ---> ---> Beorn

    le combat continue...

    Eh la qui va là
    [Inspecteur Gadget]
    Eh la ça va pas
    [Ouh ouh]
    Oh la je suis là
    [Inspecteur Gadget]

    C'est moi que voilà
    [Inspecteur Gadget]
    Ca va être la joie
    [Ouh ouh]
    Au nom de la loi
    [Moi je vous arrête]
    Je vous arrête là

    [Go go]
    Gadget à main
    [Flash]
    Gadget au chapeau
    [Hey ho]
    Gadget au poing
    [Oh la]
    Elastico-Gadget

    Les bandits sont là
    [Inspecteur Gadget]
    Ils n'échapperont pas
    [Ouh ouh]
    Si l'inspecteur fait gaffe
    [Fait gaffe aux gadgets]
    Qui marchent ou marchent pas

    *** Break musical ***

    Refrain :
    [Go go]
    Gadget à main
    [la-haut]
    Gadget au chapeau
    [Go go]
    Gadget au poing
    [Oui c'est]
    Elastico-Gadget

    Et puis patatrac
    [Inspecteur Gadget]
    V'la le chef qu'est là
    [Ouh ouh]
    Salut chef c'est moi
    [Inspecteur Gadget]
    Ca n'en finit pas

    Eh la qui va là
    [Inspecteur Gadget]
    Eh la ça va pas
    [Ouh ouh]
    Oh la je suis là
    [Inspecteur Gadget]
    Oh la oh la loi

    Refrain

    Et puis patatrac
    [Inspecteur Gadget]
    V'la le chef qu'est là
    [Ouh ouh]
    Salut chef c'est moi
    [Inspecteur Gadget]
    Ca n'en finit pas

    *** Break musical ***

    Refrain

    Eh la qui va là
    [Inspecteur Gadget]
    Eh la ça va pas
    [Ouh ouh]
    Oh la je suis là
    [Inspecteur Gadget]
    Oh la oh la loi

    C'est moi que voilà
    [Inspecteur Gadget]
    Ah ça va être la joie
    [Ouh ouh]
    Au nom de la loi
    [Inspecteur Gadget]
    Je vous arrête là
    Roads ? Where we're going, we don't need roads. ELB

  2. #62
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Tildelidi dadideli de ldi OUH

    Les petites beteu oui ça m'embetteu
    Les araignes ça me fait chier
    les verres de terre j'sais pas quoi en faire (irk pfou)

    Une mouche je trouve sa louche (paf)
    Et les crikets ça m'effrai (zadoutatoutoui)

    Y a une libelleule qui est entrée dans mon pul (ahhh ahhh ahh ahh)
    UNe coccinelle en avant la vaisselle (oh merde)

    Les moustique c'est pas chic
    les souris j'ai pas envie
    les cafard j'en marre
    les cloportes que le diable les emporte
    les antons j'trouve ca con
    les papillons c'est pas très bon (palouta da li tou dali ta toutou)

    Les chenilles, non non
    les sauterelles, hahahh
    les cigalle (ouhou)
    et les puces (HIARG)

    Toutes ces invantions on été faites sans raison (mais non ça sert à nourir les oiz.. PAAF)

    Dire qu'il y a des gens qui s'en font une collection (hu huhuhu hu hu huhuhu)
    Et qu'il y en a d'autres qui s'en font un gueuleton (yaaa pasdeli dadou deli da)

    Les fourmi, les luciolle les amis j'en ai ras le bol, les guèpes et les abeille pour moi c'est du pareille toutes ces créature me rendent la vie plus dure (tatelida dou dli da YAHOO)


    Beorn--> :cat: Rodrig' le combat continue!!!
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  3. #63
    Lionel Trell Invités
    deja passer l'inspecteur gadget (disqualifier )

  4. #64
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages
    1 035
    Originally posted by Darklionel@vendredi 02 janvier 2004, 18h13
    deja passer l'inspecteur gadget (disqualifier )
    pas grave, les gens aiment bien réentendre celle qui ont du succès :notme2:


    Chapi Chapo
    Patapo
    Chapo chapi
    Patapi
    Biribibi
    Rabada dada
    (petite voix dada dada !!

    Pacha pacho
    Pitipo
    Pacho pacha
    Pitipa
    Biribibirabadadida
    (rires)

    Refrain :
    La, lala lala lalaa lala
    La, lala lala lalaa
    La lalala lala

    Chapi Chapo
    Patapo
    Chapo chapi
    Patapi
    Biribibi
    Rabada dada

    Pacha pacho
    Pitipo
    Pacho pacha
    Pitipa
    Biribibirabadadida
    Roads ? Where we're going, we don't need roads. ELB

  5. #65
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    allez encore un coup de Perusse!
    Snack-bar chez Léon,
    Snack-bar chez Léon,
    Dans un bled perdu sur une route sans issue,
    Tous le monde au snack-bar chez Léon.

    Amenagés dans une vieille roulette crado on vous sert une une salade,
    Dans laquelle on peut voir des coccinelles en escapade,
    La grosse Carole elle est jouflue et y'a des fautes sur son menu,
    Les banquettes sont en bois et y'a des échardes dans ton cul,
    Y'a un repas du jour, j'te suggère le repas toujours,
    Y'a un cheveux sur ton steak et le chef plein de frites sur la tête,
    Au comptoir on peut s'asseoir juste à côté du gros motard,
    Quel pas de dan-an-an-an-an-se..

    Snack-bar chez Léon,
    Snack-bar chez Léon,
    Pour oublier ce qui te turlupine, un hamburger qui dégouline,
    Tout le monde au snack-bar chez Léon.

    Et puis là quand tu reviens de manger là,
    Ca fait une boule sur l'estomac,
    Ce qui fait qu'une vache quand elle y va, ça lui en fait trois,
    Et quand les lumières s'allument, y'a des néons qui sont manquants,
    Ce qui fait qu'au lieu de restaurant, c'est écrit restau,
    Manger là-dedans, c'est pas mal dans un sens,
    Y s'pourrait que ça remonte dans l'autre sens,
    Y'a des mouettes dans les poubelles qui mangent la même chose que toi,
    En battant des ai-ai-ai-ai-ai-les...

    Snack-bar chez Léon,
    Snack-bar chez Léon,
    Oui viens ma chérie allons nous mettre en ligne et puis chantons
    Tout le monde au snack-bar chez Léon.

    Quiche au jambon, quiche au fromage,
    Quiche qui va être malade, c'est moi c'est dommage!
    Pas compliqué : tu roules, tu roules, et tu vois rien à l'horizon,
    Et soudain c'est snack-bar chez Léon-on-on-on-on-on-on-on-on-on-on (ta geule!!).
    Je connais Léon, j' connais Carole,
    Je connais lestérol,
    Tout le monde au snack-bar chez Léon.

    Snack-bar chez Léon,
    Snack-bar chez Léon,
    Pour un bon hot-dog graisseux qui goute la même chose qu'les oeux,
    Tout le monde au snack-bar chez Léon.

    Si c'est ton genre de surveiller ce que tu manges,
    Surveilles bien ton steak il te regarde d'air étrange.

    Tout le monde au snack-bar chez Léon.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  6. #66
    Lionel Trell Invités
    chapi chapo aussi est passer faut se tenir au courant lol
    Sinon y a personne d'autre qui veut venir?

  7. #67
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    :happy: Rodrig qui remet tout!!
    ben moi je trouve pas les autres chansons de Persusse... et j'ai plus la force de les écrir...
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  8. #68
    Banshee Sangdelune Invités
    *Banshee revint sur la scène pour son second tour.
    Cette fois elle portait une ribe rouge avec un tablier blanc, un chapeau de paille et des bas blancs dans des souliers vernis (lol).
    Quelqu'un (dont je tairais le nom, niark, niark!!! ) déguisé en lapin blanc l'accompagnait.
    Elle commença à chanter sur une chorégraphie prudente, se souvenant de sa chute lors de sa première chanson... :..: *



    Je m'appelle Alice
    J'ai le coeur rêveur
    J'imagine en esquisse
    Un monde de bonheur
    Un lapin qui donne l'heure
    Des oiseaux qui parlent et qui pleurent


    C'est moi Alice, au pays des Merveilles
    Alice, je pars dans mon sommeil
    En miniature, dans la nature ou le ciel
    OUH OUH
    C'est moi Alice, au pays des Merveilles
    Alice, j'voyage dans mon sommeil
    Un peu gourmande, je deviens grande ou petite
    OUH OUH

    Je m'appelle Alice
    Et parfois j'ai peur
    Peur de mes malices
    Des envies d'ailleurs
    De châteaux enchanteurs
    Habités par la Reine de Coeur

    C'est moi Alice, au pays des Merveilles
    Alice, je pars dans mon sommeil
    En miniature, dans la nature ou le ciel
    OUH OUH
    C'est moi Alice, au pays des Merveilles
    Alice, j'voyage dans mon sommeil
    Un peu gourmande, je deviens grande ou petite
    OUH OUH

    C'est moi Alice, au pays des Merveilles
    Alice, je pars dans mon sommeil
    En miniature, dans la nature ou le ciel
    OUH OUH
    C'est moi Alice, au pays des Merveilles
    Alice, j'voyage dans mon sommeil
    Un peu gourmande, je deviens grande ou petite
    OUH OUH

    C'est moi Alice, au pays des Merveilles
    Alice, aux cheveux blonds vermeils
    Alice, qui parfois se réveille
    OUH OUH ...


    *Le lapin blanc fit une volte et retomba sur ses pattes arrières sans se ramasser, un miracle!!! :hein: :rigoler:
    Banshee salua la salle et revint vers les coulisses...
    "Ouf, cette fois ça s'est bien passé..."*


    N'empêche, c'est fou les trucs qui vous reviennent en tête quand on sort du coma le matin...

  9. #69
    Erszebeth Invités
    Un air de défi sur les lèvres, la vampire nouvellement arrivée en ville se présenta sur la scène. Elle était vêtue d'un étrange uniforme bleu et blanc extrêment moulant et orné de décorations dorées. A ses pieds, elle portait de longues bottes noires et à son coté pendait une épée à la poignée ouvragée.

    Dégainant sa lame dans un geste guerrier défiant tout la salle, elle se mit à chanter :


    Lady, Lady Oscar
    Elle est habillée comme un garçon


    Bien que la vampire fut en effet habillée comme un garçon, les vêtements mettaient extrèmement bien ses formes en valeur…

    Lady, Lady Oscar
    On parle d'elle dans toutes les chansons
    Lady, Lady Oscar
    Tu vivais sous la Révolution
    Lady, Lady Oscar
    Personne n'oubliera jamais ton nom


    Un jour son père a fait le choix
    Il fit d'elle un soldat


    Ici, Erszebeth fut à deux doigts de faire un geste grossier et très masculin à l'aide du majeur de sa main droite mais ce geste n'avait de toute façon de sens que dans une dimension très très lointaine et n'était pas du tout élégant donc …

    Quand ses amies portaient jupons
    Elle chaussait ses éperons
    Au lieu de jouer à la poupée
    Toujours elle galopait


    Lady, Lady Oscar
    Elle est habillée comme un garçon
    Lady, Lady Oscar
    On parle d'elle dans toutes les chansons
    Lady, Lady Oscar
    Tu vivais sous la Révolution
    Lady, Lady Oscar
    Personne n'oubliera jamais ton nom


    Erszebeth finit la chanson en exécutant plusieurs bottes compliquées à l'aide de son épée, tout en continuant à chanter :

    Elle maniait si bien son épée
    Qu'on n'osait la défier
    Et quand on lui cherchait querelle
    Elle se battait en duel
    Un beau jour elle choisit son camp
    Et chassa les tyrans

    Lady, Lady Oscar
    Elle est habillée comme un garçon
    Lady, Lady Oscar
    On parle d'elle dans toutes les chansons
    Lady, Lady Oscar
    Tu vivais sous la Révolution
    Lady, Lady Oscar
    Personne n'oubliera jamais ton nom


    S'inclinant devant l'assemblée, Erszebeth laissa place au concurrent suivant.

    HRP : Les génériques originaux japonais sont bien aussi… Ne peut-on pas interpréter les génériques de Lodoss ou d'Escaflowne en V.O si on donne la traduction française à côté ? (en plus, les japonais ont deux génériques : celui de fin et celui de début…) Parce que le générique original de Lady Oscar, "Bara wa ustukushiku" (les roses tombent en beauté) est cent fois plus beau que le français… Je vous avais prévenu… Je suis une otaku.

  10. #70
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    HRP : Les génériques originaux japonais sont bien aussi… Ne peut-on pas interpréter les génériques de Lodoss ou d'Escaflowne en V.O si on donne la traduction française à côté ? (en plus, les japonais ont deux génériques : celui de fin et celui de début…) Parce que le générique original de Lady Oscar, "Bara wa ustukushiku" (les roses tombent en beauté) est cent fois plus beau que le français… Je vous avais prévenu… Je suis une otaku.
    Mais, aucun problème, tu peux mettre tes génériques en Japonais, avec la traduction, bien au contraire, cela permettra d'avoir la V.O.

  11. #71
    Erszebeth Invités
    Voyant que personne ne semble vouloir monter sur la scène, Erszebeth décide de remettre le couvert. Sans changer de costume, elle s'avance sur une scène bizarrement couverte de ronces horriblement piquantes tandis que derrière elle raisonne une musique résolument théatrale. Après une intro interprétée par des violons, un clavecin (en réalité un orgue bontempi recemment matérialisé dans le coin par un mage entropiste, mais qui va chipoter ?) se fait entendre et Erszebeth se met à chanter d'un voix mélodieuse délicieusement aïgue et mélancolique :

    Kusamurani namo shirezu
    Saiteiru hana naraba


    Venus d'on ne sait où, des pétales de fleurs surgissent de toute part. On se croirait dans ce que les gens d'une autre dimension appellent un manga pour fille…

    Tada kaze wo ukenagara
    Soyoide ireba iikeredo


    Les violons remettent ça pour un maximum d'effet dramatique et Erszebeth entame sa partie préférée du générique. Tandis qu'un vent mystérieux fait voleter ses cheveux derrière elle comme dans ce que les gens venus de toujours la même dimension appelleraient une pub pour shampoing, accompagnée par le clavecin et les violons pour un magnifique résultat romantique de supermarché, Erszebeth entonne :

    Watashi wa bara no
    sadame ni umareta
    Hanayakani hageshiku
    ikiro to umareta


    Toujours soutenue par les violons, Erszebeth chante le refrain, ayant presque les larmes aux yeux :

    Bara wa bara wa
    Kedakaku saite

    Bara wa bara wa
    Utsukushiku chiru


    HRP : Traduction

    Bara wa utsukushiku - Les roses tombent en beauté - (rappelons pour une meilleure compréhension qu'en japonais le titre de Lady Oscar est Berusayu no bara – la ou les rose(s) de Versailles). J'ai choisi la version du générique où les images sont les mêmes que pour la version française pour utiliser un max l'imagerie du manga pour filles…

    Les fleurs sans nom
    Fleurissant dans le champ
    Peuvent suivre le sens du vent

    Mais j'étais née avec la destinée des roses
    Née pour vivre dans la gloire et la passion

    Les roses, les roses
    Fleurissent dans la dignité

    Les roses, les roses
    Tombent en beauté

  12. #72
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    Je ne veux pas vous inquiéter, mais vous en avez oublier un grand, un immense, même...
    (Vi parceque celui de Folken, c'est le générique de fin, pas du début, na !)

    *Saute sur l'estrade avec un sabre laser en plastique*
    C'est parti !

    Ulysse, Ulysse
    Au milieu de la galaxie
    Comme le feu
    Il traverse le temps Ulysse
    Ulysse
    Tu t’envoles au creux de la nuit
    Tu es roi
    Au milieu des géants

    Uly-y-y-y-ysse, guidé par la paix, la vérité
    Uly-y-y-y-ysse, même les dieux ne pourront t’arrêter
    Uly-y-y-y-ysse, d’univers en galaxies
    Tu erres, tu erres
    A la recherche de la Terre
    Je suis Nono
    Le petit robot
    L’ami d’Ulysse

    Ulysse
    Face au mal face au bien
    Avec son cœur
    Avec ses mains

    Uly-y-y-y-ysse, guidé par la paix, la vérité
    Uly-y-y-y-ysse, même les dieux ne pourront t’arrêter
    Uly-y-y-y-ysse, d’univers en galaxies
    Tu erres, tu erres
    A la recherche de la Terre
    Je suis Nono
    Le petit robot
    L’ami d’Ulysse
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  13. #73
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Paris
    Messages
    644
    Une silhouette furtive s'introduisit sur la pointe des pieds dans l'amphithéâtre désert, précaution bien superflue puisque le seul être vivant qui aurait pu éventuellement être dérangé était une araignée dodue dont le ventre rebondi était l'indice d'un repas particulièrement copieux (quelque mouche luménienne, sans doute).

    Le nouvel arrivant présentait lui aussi un embonpoint particulièrement avantageux, au point qu'on l'aurait dit fait d'un pneu si seulement la chambre à air et le caoutchouc avaient été inventés. Il était toutefois impossible de vérifier l'exactitude de cette théorie puisque ledit personnage était engoncé dans un vêtement fait de tissu noir qui ne laissait apparaître que les yeux sous la cagoule menaçante.

    Le personnage monta (ou plutôt roula) sur la scène pour se mettre à la place de l'artiste principal. Wookiee, car c'était lui (
    Noooooon, Siiiiiiiii!), se rémémora un instant les fantastiques moments vécus auparavant, même si c'était avant que la "Manost Academy" ne cède aux sirènes de la gloire et ne parte en tournée dans tout le continent.

    Soudain, le gaillard se mit à se dandiner sur un rythme qu'il semblait le seul à entendre puis entonna d'une voix toujours désespérément fausse:


    Pour devenir
    Un vrai Ninja
    Mon petit Nicolas
    Faut travailler
    Faut t'appliquer
    Sans jamais te lasser
    Faut tout apprendre
    Faut tout comprendre
    Sans se laisser surprendre
    Et puis enfin
    Un jour viendra
    Où l'on sera fier de toi
    Faut travailler
    C'est ça la loi
    De l'Académie des Ninjas

    Parfois... je sais
    C'est difficile d'y arriver
    Faut pas... pleurer
    Il faut y aller sans hésiter

    Pour devenir
    Un vrai Ninja
    Mon petit Nicolas
    Il faut avoir
    Au fond du coeur
    Le courage et l'ardeur
    Faut se donner
    Sans hésiter
    Jamais se décourager
    Et puis enfin
    Un jour viendra
    Où tu seras fier de toi
    Faut travailler
    C'est ça la loi
    De l'Académie des Ninjas

    Et ce...jour là
    Sera le plus beau pour toi
    Car tu...auras
    Enfin réussi ton grand exploit

    Pour devenir
    Un vrai Ninja
    Mon petit Nicolas
    Faut travailler
    Faut t'appliquer
    Sans jamais te lasser
    On sera fier de toi
    A l'Académie des Ninjas


    Le silence s'abattit bientôt sur le vieux Théâtre de la Harpe Manostienne, seulement interrompu par les battements de pattes en cadence de l'araignée sortie de sa torpeur digestive.
    Responsabilités: Modérateur des forums de la Besace de Jan
    Manost: Wookiee al Kashyyyk, ancien membre du Très Noble Ordre du Coeur Radieux.

  14. #74
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    - Le candidat suivant est une candidate
    - Non non
    - Oups, excusez-moi

    Le nouvel arrivant était mal connu de la communauté. Il était habillé tout de vert fluo.

    - Ahem, je vais vous chanter un truc de mon pays (tout le monde en est dingue ça passe dans les boites de nuits) :

    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...

    (Attention changement

    Si me pide'l peca'o te lo doy
    Si me pide'l peca'o te lo doy
    Si me pide'l peca'o te lo doy, te lo doy, te lo doy

    (on continue comme au début

    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...

    (Attention changement

    Si me pide'l peca'o te lo doy
    Si me pide'l peca'o te lo doy
    Si me pide'l peca'o te lo doy, te lo doy, te lo doy

    (on continue comme au début

    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    (Attention changement

    Si me pide'l peca'o te lo doy
    Si me pide'l peca'o te lo doy
    Si me pide'l peca'o te lo doy, te lo doy, te lo doy

    (on continue comme au début

    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...
    Dame... tu pecadito...

    ---

    Au bout d'une demie-heure de chant, cétautomatix lança une enclume dans le gueule de Saiko qui s'en alla en pestant.

    - Barbares ! Philistins ! Incultes !

    (c'est autorisé les trucs étrangers ? J'en ai d'autres si vous voulez...)
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  15. #75
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages
    688
    Après l'étrange fin de prestation de Saiko, Oblivion s'avanca timidement au devant de la scène. Une petite troupe de gnomes avec des instruments plus tordus les uns les autres virent le rejoindre. Tenant une sphère d'onys à la main, le mage drow le fit léviter alors que celle-ci se mit à briller de façon disco.

    Personne dans le monde
    Ne marche du même pas
    Et même si la Terre est ronde
    On ne se rencontre pas

    Les apparences et les préférences
    Ont trop d'importance
    Acceptons les différences

    C'est vrai, faut de tout tu sais
    Faut de tout c'est vrai
    Faut de tout pour faire un monde

    Personne dans la vie ne choisit sa couleur
    L'important c'est d'écouter son coeur
    Si celui qui te paraît différent
    Très bien, c'est le sien
    Tu as le tien et j'ai le mien !

    Alors donnons-nous la main

    Personne dans le monde
    Ne marche du même pas
    Et même si la Terre est ronde
    On ne se rencontre pas

    Les apparences et les préférences
    Ont trop d'importance
    Acceptons les différences

    C'est vrai, faut de tout tu sais
    Faut de tout c'est vrai
    Faut de tout pour faire un monde

    Ce qui compte dans la vie c'est le bonheur
    Chacun de nous le trouve à son heure
    Tu veux le partager
    Alors c'est gagné
    N'attends pas demain
    Ici tout va pour le mieux
    On pourra tous être heureux

    {Passage Instrumental}

    Personne dans le monde
    Ne marche du même pas
    Et même si la Terre est ronde
    On ne se rencontre pas

    Les apparences et les préférences
    Ont trop d'importance
    Acceptons les différences

    C'est vrai, faut de tout tu sais
    Faut de tout c'est vrai
    Faut de tout pour faire un monde

    Faut de tout tu sais
    Faut de tout c'est vrai
    Oui c'est vrai tu sais
    Faut de tout pour faire un monde !


    Après la représentation, la petite troupe déscendit de la scène.
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    Statut : Maison finie et heureux papa de trois moussaillons
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps

Page 3 sur 3 PremièrePremière 123

Discussions similaires

  1. Concours de screenshots
    Par ProsD dans le forum ScreenShots Zone
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/12/2005, 15h43
  2. [Concours]Les gradins
    Par Garfield dans le forum Le Festival des Arts
    Réponses: 21
    Dernier message: 22/11/2005, 15h05
  3. Les systèmes de règles génériques.
    Par Maël dans le forum L'antre du rôliste
    Réponses: 8
    Dernier message: 12/08/2005, 20h23
  4. [Concours] Le mage farfelu
    Par Seina dans le forum Le Festival unique de Magie
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/09/2004, 09h44

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232