Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Discussion: [Bâtiment] La guilde des voleurs et des assassins

  1. #1
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682

    [Bâtiment] La guilde des voleurs et des assassins



    Ce bâtiment aux murs sales fait penser, vu de l'extérieur, à un infâme tripot fréquentés par des hommes et des femmes à la mine patibulaire. C'est du moins son apparence, car en réalité, dans une salle secrète, se réunissent tout ce que la ville compte de soudard, de voleurs, de cambrioleurs et de tueurs.

    Les membres de cette guilde se vendent au plus offrant et acceptent en général tous les types de contrats, ils ont peu, voir pas du tout de moralité. Cependant, ils mettent un point d'honneur (pour autant qu'on puisse parler d'honneur dans le cas d'une telle bande de fripouilles) à ne jamais travailler pour rien. Ils exécuteront n'importe quel type de contrat, selon leur spécialité, pour n'importe qui ... du moment que cette personne y mette le prix ...

    La guilde hait les criminels indépendants sur lesquels ils n'ont aucun contrôle et cherchent généralement soit à les rallier, soit à les éliminer.
    New Barbie Order - CEO

  2. #2
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages
    536
    Le déroulement des choses intriguait de plus en plus le demi-orc, qui, voyant que sa cible s'enfonçait de plus en plus dans les bas-fonds, sérait d'autant la poignée de sa dague... Au moment où il arriva en vue de la guilde des assassins, il ne se fit plus aucune illusion : il allait sans doute devoir suivre Niarnor à l'intérieur même de la guilde.
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  3. #3
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages
    536
    Balrog sursauta lorsqu'il entendit le dialogue. Ca changeait les données du problème... On ne pouvait pas éliminer Niarnor puisqu'il était innocent, quand à tuer cet homme, Ghardir, impossible, puisqu'il n'était pas seul. Ensuite, encore un autre, sans doute un rôdeur, puisqu'il avait des facilitées à se cacher, qui semblait faire partie de l'affaire, et de son côté, en plus. Celà faisait trop de monde pour une simple affaire. Mais ce n'était pas une "simple affaire", et il le savait...
    Quand à abattre la tête, encore fallait-il savoir qui c'était, et si on pouvait l'atteindre. Car si c'était un grand ponte...
    Puis, brutalement, il sortit de l'ombre, une petite fiole remplie d'un liquide bleu à la main, puis, sous l'oeil ahuri des deux personnes présentes, la mit sous le nez de Niarnor.

    " Buvez ça, ça vous remettra sur pieds. "
    Immédiatement, le dénommé Filamp déguéna une épée, puis demanda :
    " Qui êtes vous ?
    - Balrog, mercenaire de Tempus en mission. Je connais déjà votre nom, mais j'aimerai avoir plus de précision. Et vous, buvez, ce n'est pas du poison...
    -Oui monsieur, répondit Niarnor, appeuré, tout en débouchonnant la fiole. "

    Balrog attendit donc la réponse de l'homme, alors que le petit groupe s'éloignait, de peur de se faire surprendre...

    HRP : il va falloir modifier le message au dessus...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  4. #4
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    Ils essayèrent de trouver la sortie des Bas-Fonds, Balrog aidant le fonctionnaire à marcher et à se diriger, Filamp, main sur le pommeau de son épée, qui tantôt prenait de l'avance, regardant les environs, tantôt dût rattraper les deux hommes après avoir vérifié que personne ne les suivait.

    Le demi-orque laissa Narnior s'asseoir sur un pierre pour reprendre un peu ses esprits.
    -Nous ne devons pas rester la, dit Filamp pour Balrog, nous sommes encore dans les bas-quartiers, ils pourraient arriver d'un instant à l'autre...
    -Laissons le se reposer, la potion que je lui ai donné ne servirait à rien sans un peu de repos...
    Le fonctionnaire sécha ses larmes, ne fixant que le sol.
    -Dites nous, que voulait ce voleur ?
    Niarnor regarda Balrog, et hésita quelques instants avant de donner sa réponse, parsemée de quelques hoquets et reniflements.
    -Tout a commencé il y a deux semaines; je rentrais chez moi, il était un peu plus tard que l'horaire où je reviens normalement, à cause du surplus de travail depuis la famine de Manost... En arrivant à la porte, j'ai constatée qu'elle avait été fracturée, je suis rentré dans la maison, appelant ma femme et ma fille, cherchant dans le salon, les chambres, la cuisine. Mais ce n'est qu'en revenant vers la porte que j'ai vu un papier, posé sur le sol. Il disait qu'elles avaient été enlevées, et que si je voulais les revoir, je devais fournir un papier officiel disant qu'un bateau calimshite avait été inspecté. Le lieu de rendez-vous changeait à chaque fois, et cette rencontre est dûe à la troisième lettre... Je me sens si impuissant...

    -Et vous, pourquoi êtes-vous la ? Demanda Balrog, se redressant, à l'adresse du guerrier.
    -Vous ne voulez sérieusement pas que je vous donne mon nom alors que nous sommes enc...
    -Il s'appelle Filamp, interrompit le fonctionnaire, c'est un mercenaire que j'ai engagé quand j'ai reçu la deuxième lettre...
    Puis il refixa le sol.
    -Bien, nous sommes collègue, alors...
    -Nous serons des collègues morts si nous restons ici !
    Cédant enfin à la demande du guerrier, le fonctionnaire et le demi-orque, sous la garde du mercenaire, se dirigèrent vers les quais.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  5. #5
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    -Eh, tu connais la petite Ouda ?
    -Celle aux cuisines ? Ouais, pourquoi ?
    -Faudrait qu'un jour, on arrive à la choper dans un lieu tranquille...
    Les deux voleurs reprirent leur ronde après un rire et un clin d'oeil.

    Les tallus étaient assez touffus et grands pour cacher un humain, et le mercenaire put même se tenir à quelques mètres de la guilde, accroupi et scrutant les allées et venues des vigiles, à attendre ses compagnons.
    -Rigolez bien, vous deux, vous allez vous prendre un coup d'épée quelque part et vous ne pourrez plus "choper" cette Ouda...
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  6. #6
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Un elfe s'approcha à distance respectable de la guilde ,et murmura pour lui même :

    - Il ne s'agit "que" de sortir deux innocents de ce trou à rats .Rien de plus facile .....tu parles ....

    Apercevant furtivement une patrouille de voleurs ,il se mit en mouvement le plus rapidement et de plus discrètement possible .Passant dans une ruelle étroite et sombre ,il en protita pour se cacher dans les ombres hors des regards indiscrets et scrutateurs .
    Puis protifant de chaque recoin d'ombre et de chaque obstacle ,il progressa lentement vers la guilde ,mais le plus sûrement possible .Arrivé à proximité de l'entrée ,en repérant bien la durée des rondes des vigiles ,il se fondit dans un talus ,où il rencontra un obstacle imprévu et passablement surpris aussi .Mettant la main sur la poignée de son arme ,il se ravisa de justesse ,reconnaissant un coéquipier .
    D'un signe de tête ,il se dissimulèrent mieux chacun de leur coté ,attendant le dernier larron de l'expédition....
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  7. #7
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    "Purée ch'uis à la bourre..." souffla le dernier larron alors qu'il se précipitait dans les ombres des bas-fonds. Mais bientôt il arriva dans les parages de la guilde. Heureusement il avait fait du repérage auparavant, il ne l'aurait pas remarqué sinon. Il s'immobilisa alors qu'une ombre furtive disparue derrière un talus. Seul son entraînement de rôdeur lui permit de la remarquer. C'était sûrement l'un de ses compagnons de l'opération. Il resta tout de même sur ses gardes alors qu'il s'approcha. C'était Tannerhell. Les muscles de ses épaules se détendirent alors qu'il s'installa à ses côtés. L'endroit devenait un peu trop fréquenté.Vivement qu'on bouge avant que j'me paye une crampe..."

  8. #8
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    -J'ai regardé leur aller-retour, chuchota le guerrier, ils font le tour du bâtiment, et se croisent environ toutes les deux minutes.
    -Ca y est, j'l'ai, ma crampe !
    -Tu vas avoir plus qu'une crampe si tu ne baisses pas le son !
    Un silence forcé se fit et la tension monta encore d'un cran. Heureusement, les gardes devaient être de l'autre coté du bâtiment.
    -Je ne sais pas pour vous, mais je préfère avoir des morts qui ne peuvent me suivre que des vivants qui peuvent m'attaquer si l'alerte est donnée... Déclara Corwin.
    -Quelqu'un peut les avoir à distance ?
    -C'est bien pour ça que je le propose... Dit l'elfe de lune en empoignant son arc.

    Le guerrier et le demi-orque s'approchèrent de la guilde, toujours sous le couvert de la végétation, pendant que Corwin bandait son arc, prêt à l'approche d'un des voleurs.

    Quand ceux-ci arrivèrent, le trait siffla et vint se planter dans la gorge d'un des gardes. Le second, entendant cela, empoigna un long sifflet qu'il porta à sa bouche. C'est là que deux épées s'abattirent sur lui, la première en pleine poitrine, l'une le décapita. Le mercenaire traîna le corps jusqu'à un coin sombre, Corwin fit de même avec le second cadavre, pendant que Daneghar donna un coup de pied dans la tête portant encore le sifflet. Ils purent ensuite s'approcher de la porte de la guilde.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  9. #9
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Corwin ,conscient de l'urgence d'agir vite ,murmura à Filamp et Daneghar :

    - Maintenant ne trainons pas .Les autres devraient finir par se rendre compte de la disparition de ces deux là et de leurs rondes ,et je n'ai pas trop envie de tâter de leur dispositif d'urgence sans y être préparé .Je suggère que l'on s'empare de la tenue de ces maintenant tas de viande froide pour pénétrer de façon discrète dans ce lieu .e serai en couverture dans les ombres avec mon arc en cas de grabuge ;et dissimulez vos visages autant de temps qu'il sera possible .
    Je pense qu'il faudrait passer aux renseignements au rez de chaussée de cette guilde ,bien sûr pas parmi les membres ,vous êtes sensés en faire partie avec l'équipement de cette racaille ,mais parmi les "serviteurs" ou plutôt devrais- je dire "esclaves" de ce lieu .
    Tout est une question de timing maintenant ,si nous tardons trop ,je ne donne pas cher de la peau des otages ...et je crains aussi de la nôtre par la même occasion .
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  10. #10
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    Daneghar et Filamp se changèrent rapidement pendant que l'elfe de lune scrutait les alentours, arc en main.
    -Bon, allons-y...
    Le mercenaire ouvrit la porte, et y entra en priant n'importe quelle divinité qu'ils ne rencontreraient personne. Les dieux ont du l'entendre, car le hall, très peu éclairé, était vide. Il y avait une porte à droite de la pièce, et en face d'eux, un couloir. C'est ce chemin qu'il emprutèrent après avoir appeler Corwin, qui était resté dehors.
    -Reste ici, on t'appellera si on a besoin de toi.

    Le demi-orque et le guerrier s'engouffrèrent dans le couloir, et tombèrent sur une porte à leur droite, alors que le couloir n'était pas terminé. De la lumière émanait des mauvaises jointures de la porte. Ils l'ouvrir et découvrirent un petite escalier menant à une salle où régnait une grande agitation.

    La pièce était très éclairée, un petit comptoir en pierre se trouvait à gauche de l'entrée et deux jeunes filles s'afféraient à éplucher pommes de terres, carottes et autres légumes. Une odeur de grillé flottait dans l'air, des recommandations et des demandes allaient de toute part, quasiment toutes les personnes ici faisaient trois têtes de moins que les deux pseudo-voleurs !
    -Seigneurs, que voulez-vous ? Demanda une jeune femme en s'approchant timidement.
    -Nous voulons voir Ouda.
    -Ouda ? Mais... Seigneur, elle doit encore s'occuper du porc et des volatiles, nous avons encore besoin d'elle en cuisines...
    Avant qu'elle ne finisse sa phrase, Daneghar avait sorti une de ses dagues et la plaça à la gorge de la jeune femme et la plaquant sur le mur.
    -T'as pas entendu, on dirait... Quand on dit qu'on veut voir Ouda, tu amènes Ouda, tout de suite ! Compris ?
    Elle courut vers une petite pièce à coté après un hochement rapide de tête et quelques ordres de remise au travail. Quelques instants après, elle réapparur, accompagnée d'une petite fille au cheveux bruns et yeux bleus, s'essuyant les mains sur son tablier.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  11. #11
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    Le demi-orque failli ne plus y tenir.

    "Comment veux-tu que je joue les grands méchants devant une fillette qui pleure ?" Soufla-t-il à l'oreille du guerrier. "Je suis peut-être demi-orque mais je suis pas une brutte épaisse. On l'emène avant que je craque..."

  12. #12
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    -Si tu veux garder ta gentillesse encore quelques années, essaye de ne pas faire capoter l'affaire...
    Les chuchotements des deux hommes inquiétaient vraiment Ouda ; de quoi discutaient-ils ? De la façon de la punir ? Savoir s'il fallait lui infliger une correction avant de l'emmener à un des dirigeants de la guilde pour recevoir une autre correction ?

    De toute manière, elle n'aimait pas celui qui avait la peau grise... Il était grand et effrayant...
    Et puis, elle n'avait jamais vraiment aimer quelqu'un, ici... Tout ce qu'elle voulait, c'était avoir assez d'argent pour quitter ces fichus Bas-Fonds ! Et la maison close allait peut-être l'aider...
    Mais oui ! C'était peut-être pour ça ! Ils venaient sans doute la chercher pour l'emmener là-bas ! Enfin !

    -Suis-nous, ordonna alors le mercenaire.
    Il emboita le pas, Ouda le suivit puis vint Daneghar, et ils quittèrent la pièce sous le soulagement mais aussi l'inquiétude de la jeune femme qui semblait gérer les cuisines.
    Ils l'emmenèrent jusqu'au hall, vérifiant que personne ne les avait vu ou les surveillait en ce moment même, ils se décidèrent à appeler leur compagnon caché.
    -Eh ! Mais qu'est-ce q...
    Le cri d'Ouda fut stopé par la main du guerrier.
    -Tais-toi ! Ou j'ai un ami qui se fera un plaisir de tâcher sa dague de ton sang !
    Visiblement, il n'était pas très enjoué à cette idée...
    -Qu'est ce que vous me voulez ? Demanda alors la fillette quand elle pu parler.
    -On cherche deux des captives, ici, une femme et une enfant. Tu sais où elles sont ?
    -Pourquoi vous les chercher ?
    -Elles ont été kidnappées, tu peux nous aider ?
    -Ca dépend, répondit Ouda en un sourire ; qu'est ce que vous me donner en échange ?
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  13. #13
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    "Un moyen de sortir d'ici peut-être ? C'est pas vraiment un endroit pour les p'tites fillettes comme toi. On doit pouvoir trouver quelque chose pour qu'elle puisse quitter cet endroit, non ?" demanda le demi-orque en se tournant vers les autres. "On peut pas vraiment la laisser ici, je pourrai pas en tout cas..." fini-t-il.

    Ouda semblait toujours apeurée malgré le sourire.
    'Ce truc me colle vraiment à la peau... Maudit soient les orques...' Les demi-orques sont tous des sauvages. Une exception et c'est toujours un sauvage... à la vue des autres. Si seulement il existait un moyen... Mais se n'était pas le moment de s'égarer en de vaines réflexions. Daneghar retourna son attention sur son entourage. Si quelqu'un avait la malheureuse idée de vouloir passer par ici, il risquerait d'y avoir du sport...

  14. #14
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    La filette était manifestement assez peu rassurée .Ces inconnus autour d'elles lui paraissaient très forts ,bien plus ceux qui venaient la punir quand elle faisait une faute .Devait elle les croire ? De toute façon ,qui croire dans cette affaire ? Allaient-ils seulement tenir leur promesse ,ou bien la frapperaient-ils jusqu'à ce qu'elle leur raconte tout comme ces affreux voleurs .Et puis ,que lui arriverait-il s'"ils" venaient à apprendre qu"elle avait parlé et révelé des secrets à des étrangers .Elle n'avait nulle part où aller ,aucune "maison" sauf la guilde . Une lueur de désarroi brilla dans ses yeux ,et ne pouvant tenir les regards des étrangers ,baissa les yeux .

    L'elfe prit la parole ,assez vite après les mots du demi orque .Ils avaient absolument besoin de la confiance la plus entière de la part de cette petite humaine pour libérer les otages ,et manifestement sa détresse était immense en cet instant .D'une voix douce et chaleureuse ,il lui dit gentiment :


    - Nous pouvons te trouver un endroit où tu pourras vivre à l'abri des voleurs et dans lequel tu seras bien traitée .Je sais que tu n'as aucune raison de nous croire ,mais nous ne sommes pas des crapules en dépit de notre apparence .Mais c'est vraiment très important que tu nous dises où sont détenus les otages .

    Se mettant à sa hauteur en s'accoupissant et en lui tenant l'épaule ,lui parlant doucement en la regardant dans les yeux :

    - Tu as peur d'eux ,n'est ce pas ? Nous pouvons te sauver d'eux tous comme nous voulons le faire avec les otages ..... et je ne t'abandonnerai pas dans leurs griffes alors que tu risques tellement .Je ne me le permettrai pas .

    La petite Ouda ,manifestement perturbée et tiraillée entre une partie d'elle qui voulait bien le croire et une autre ,forgée par les brimades et les privations de la guilde dans laquelle prévalait toujours une méfiance maladive ,ne savait que choisir .
    Ces hommes n'avaient pas l'air vraiment méchants en fin de compte ,même s'ils l'impressionnaient .Elle répondit finalement ,avec un gros effort néanmoins :


    - Je veux bien vous aider si vous tenez votre promesse .N'oubliez pas .
    Mais venez ,suivez moi.....
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  15. #15
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    -Qui a dit que les fonctionnaires gagnaient mal leur vie ? Ironisa Corwin.
    -Tu saurais nous emmener ? Demanda le guerrier.
    -Elles sont pas ici, 'sont dans un autre endroit, la où tu veux aller, plus tard, répondit le gamin en s'adressant à Ouda.
    -Tu sais où c'est ?
    -Ouaip, c'est pas loin, venez...
    Alors qu'il se précipitait vers la sortie, le demi-orque l'attrapa par le col, et le souleva sans grande difficulté.
    -Reste la, on ouvre la marche... Corwin, suis nous à distance avec les petits...

    Daneghar passa le premier, main sur le pommeau de son épée, suivit de Filamp, tous les deux encapuchonnés.
    Ils remontèrent l'escalier le plus silencieusement possible, arrivés en haut, ils entendirent les enfants et l'elfe de lune se préparer à monter.
    Quand ils atteignirent, le couloir, deux voix approchant les poussèrent à se placer de chaque cotés du corridor, cachés par un enfoncement.
    -'Faut aller chercher le nouvel arrivage pour l'bordel. Y'disent que y'en a qui sont pas mal... Y'en a une petite, elle s'appelle Ouda, je crois...
    La conservation s'arrêta quand deux lames s'abbattirent et sépara la tête des épaules. Ils placèrent les corps, assis, là où ils se tenaient, et firent rouler les têtes entre les jambes.

    Ils atteignirent la sortie sans autres embûches, Ouda, Myrtul et Corwin les rejoignant peu après.
    -Bon, maintenant, où va-t-on ?
    -Suivez-moi, dit l'enfant en s'élançant à travers les rues mal pavée.
    Ils ne savaient pas, et lui non plus d'ailleurs, qu'il les menaient vers la maison close de Lumenis...
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  16. #16
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    Quête : Roborune contre Sorig le maléfique , partie 17827
    "Heu, marech' ? Que fait un russe dans Toril ?"

    "Mais tu va te taire ! Tu va nous faire repérer. Et arrête de me déranger avec tes questions idiotes."

    D'ombre en ombre, de trou en trou, de coin paumé en coin paumé, les deux agents secrets avaient filé le train, à travers ruelle insalubre et autres endroits qui ne méritaient même pas ce nom, à travers les taudis de la ville l'agent russe, heu... Sorig, miraculeusement sans se faire repérer. Ce n'était pas faute d'avoir essayer de se faire repérer, surtout le marechal, qui avait tendance à exprimer un peu fort son opinion quand au poids du demi-orque sur son pied. Finalement l'acteur pouri les mena devant une batisse sombre que Daneghar reconnu immédiatement dans une étincelle soudaine de souvenir.

    "Patron !"

    "Je t'ai dis quoi ?! Ferme la ! Tu veux une cour martiale pour décibelles abusives dans oreilles de son superieur ?"

    "Non, marech' ! C'était juste pour vous dire que c'est la guilde des voleurs ça."

  17. #17
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    - Ah ah [...] ah ah ah j'en était sûr déclara Link en fixant la facade ténébreuse du batîment .
    - Bon , on fait quoi ? Dommage qu'on ait pas de catapulte , on va devoir démolir le batiment avec la force de nos bras , et frêle comme vous êtes vous allez encore vous casser quelque chose ...
    - Mon petit Daneghar , que l'on soit bien clair : De 1 , on ne va pas détruire la guilde des voleurs , de 2 JE NE SUIS PAS FRELE !
    Le président put lire le desespoir dans les yeux du demi orque . En lui enlevant ses droits de destruction c'est comme s'il le privait de sa raison de vivre .
    - Bon , peut être qu'il y aura quelques morts , mais bon pas plus , rassura Link
    - Chouueeeeette , alors c'est quoi le plan ?
    Link dut se rendre à l'évidence , il n'avait pas de plan ... il se surpris même à regarder aux alentours s'il n'y avait pas assez de bois pour construire une catapulte.
    - On pourrait aller voir ce qui se passe dans la guilde , si on trouve Sorig avec un méchant , ça suffira comme preuves non ?
    - Non ... mais je crois que j'ai une idée , viens suis moi Dany
    - Comment vous faîtes pour avoir autant d'idées ?
    - Hé hé ... secret professionnel

    Ils rentrèrent prudemment dans le batîment après s'être assurés qu'aucun journaliste à potin de Lumenis ne soit dans le secteur , bien qu'il aurait était incapable de reconnaître les deux hommes dans la rue sombre .
    La première salle paraissait anodine , comme c'est souvent le cas dans ce genre d'établissements , mais des portes au fond de la pièce montraient bien que la guilde ne s'arrêtait pas à un hall d'accueil . Ils avancèrent jusqu'au comptoir et purent constater qu'il n'y avait personne , alors par dépit ils tintèrent de la petite clochette qui devait certainnement avertir le garde ou servir à la convocation de démon majeurs . Finalement ce fut le garde qui arriva , du haut de ces 1 mètres 30 il était au moins aussi terrifiant qu'une armée de demi elfes ( :notme: ).
    - Bienvenue à la guilde des voleurs !! Souhaiter vous une visite guidée ? Ou voulez vous simplement effectuer une commande , meurtre , assassinat , empoisonnements , sont autant de service que la guilde peut effectuer pour un montant raisonnable .
    - On veut juste voir le patron de la guilde
    - Nous ne pouvons pas effectuer cette requête pour l'instant , veuillez réessayer plus tard
    - Je cogne ?
    - Cogne
    ZBAAAAM
    - Vous disiez ? reprit le nain en réajustant son casque
    - On veut voir le chef de la guilde
    - Cela est malheureusement impossible , sauf si vous avez une bonne raison ...
    - Je suis le président ! C'est une bonne raison nan ???
    - Ah ah ah , très drôle , un saoulard la semaine dernière à affirmé qu'il était Elminster
    - Daneghar ....
    - Warg ?
    - Cogne ...
    ZBAAAAM
    - Maintenant pourriez vous partir ?
    ZBAAAM
    - Silvouplééé
    ZBAAAAAM
    - Bon , puisque vous insistez ZBAAAM , c'est en bas en prenant par la porte à gauche ZBAAAAM
    - Celui la était pas utile , tu vois bien qu'il a fini
    - D'solé , reflêxe
    - Mouais aller viens , merci l'nabot et pardon pour le dérangement .
    Ils prirent par la porte de gauche et descendirent les escaliers . Pendant que Daneghar affutait sa hache avec sa machoire d'acier , le président songeait fortement à donner une subvention aux guildes dépravées , pour qu'elles puissent s'offrir des grooms digne de ce nom . Enfin devant la porte fatidique , Link donna une dernière recommandation à son collègue verdâtre
    - Tu me laisses faire , et tu cognes que quand je dis cogne
    Puis il ouvrit la porte .....
    Encore un placard ... il avait du se lever du pied gauche .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  18. #18
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    "STOP !"

    Le demi-orque figea son bras à moitié levé. "Oui patron ?"

    "Je tiens pas trop à ce que tu éclate cette porte comme les autres. C'est pas le moment d'aller tapper les gens qu'il y a de l'autre côté d'ailleur. Et puis les échardes de bois partout c'est pas très esthétique. Le portier risquerait de pas apprécier. Laisse moi ouvrir, ça vaut mieux et laisse moi parler !"

    Daneghar fit la moue mais baissa le bras et laissa passer le lutin. Après tout, il n'avait pas trop le choix non plus. Link Hasriel poussa la porte et entra d'un geste fort théatrâle en vérité. Son garde du corps qui le suivait le surplombant de plus de trois têtes, rajoutait l'impressianisismme... un truc du genre... de la scène. Il s'agissait là tout de même du président luménien.

  19. #19
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    La première chose que remarqua Link en bondissant dans la salle , fut que le maître de la guilde avait la même armoire que lui ... et dire qu'on lui avait fait croire que c'était une pièce unique importée d'Eauprofonde !
    En moins de deux secondes , le voleur avait eu le temps de sortir deux lames qu'il placa devant lui .
    - Bien , et je suppose que vous avez une raison pour bondir dans mon bureau ? Parlez ou je donne pas cher de votre vie !
    Link allait encore se lancer dans une de ces multiples explications peu convaincantes , mais la hache diplomate de Daneghar vint sauver la face du président en passant à quelques doigts de celle du voleur .
    - Merci Daneghar , cependant je me souviens t'avoir nullement demandé de tuer les principaux témoins de l'affaire !
    - Mais j'ai rien fait !
    - Oui , et la hache dans l'épaule ? Bon passons l'éponge .... t'as pas ton diplome de chirurgien je suppose ?
    - J'ai mas brevet de premiers secours
    - Ah voila une bonne nouvelle , viens donc secourir ce pauvre homme qui souffre !
    Daneghar s'approcha et mit genou à terre avant d'étudier plus profondément le cas du voleur . Après quelques instants d'analyse très poussée il arracha la hache laissant apparaitre une plaie béante dégoulinant de sang .
    - Passez moi une chandelle , monsieur le président .
    Link alla chercher une chandelle qu'il avait justement vu sur l'armoire et la ramena à Daneghar , toujours concentré dans son travail .
    - Je crois que ça va piquer un peu msieur le voleur , quand à vous marech' , vous devriez regarder ailleurs .
    Le pauvre patient , imbécile heureux , n'était pas en mesure de comprendre ce qu'il lui arrivait , il faut avouer que le coup de hache maladroit du grand demi orque sensible l'avait un peu sonné .
    - Dit moi Daneghar , t'es sur que tu as eu ton brevet de secouriste ?
    - Ben oui , quand j'était jeune , un orque du nom de Kudbar m'appris les secrets de la médecine traditionnelle trolle .
    Link compris enfin le rôle qu'allait jouer la chandelle dans cette douce tragédie , avec effroi il poussa un "naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan " qui ne manqua pas de réveiller les trois pâtés de maisons alentours , mais trop tard Daneghar avait appliqué ses soins ...


    - Tu crois qu'il est encore vivant ?
    - Surement , en tout cas ça cicatrise , Kudbar était un vrai maître de la médecine , il savait notamment calmer la rage de dents .
    - Je ne veut pas en savoir plus , bon et maintenant on fait quoi , on démolit le batiment pour achever tes idioties ?
    - C'est vrai ?? On peut ?
    - Nan repose cette hache , je plaisantais !
    Le voleur ouvrit faiblement les yeux et demanda pateusement
    - Qu'est ce qui se paaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie
    - C'est les effets secondaires de la cautérisation rassura Daneghar .
    - Pour résumer la situation , mon collège ici présent vous a lancé une hache dans l'épaule et a cautérisé avec un chandelier
    - Mais vous êtes malades ! Bon revenons à ma première question , qu'est ce que vous faîtes ici ?
    - On aurait quelques questions à vous poser...
    - Ce qui nécessitait l'amputation d'un de mes membres , je comprends mieux maintenant ...
    Ignorant cette dernière remarque , Link alla droit au but
    - Nous aimerions en savoir un peu plus sur les activités de Sorig
    - Ah ah aie ah , c'est pas mon genre de vendre mes clients ...
    - Par contre , c'est plutôt dans le mien de les acheter ...
    - Vous êtes qui d'abord ? Un agent des SRL ?
    - Plutôt leur patron ...
    - Astaldo ? Nan impossible vous auriez une sucette au bec
    - Encore au dessus
    - Rooh nan , voila que je me fais soudoyer par le maréchal
    - Dans l'mille ! clama Daneghar
    Le voleur se tut quelques instants , tout en réflechissant a ce que lui proposais le président il envisageait plutôt une fuite , mais bon , avec un bras vaquant ce n'était pas évident d'avoir un plan qui tienne sur la route , autant sur le papier que sur le terrain .
    - Je suppose qu'il serait de bon gout que je vous aide ?
    - Vous supposez bien ...
    - Vous m'offrez combien ?
    - 3000
    - Allez au diable , pas moins de 5000 , vous me demandez tout de même de trahir un bon client , oups j'en ai trop dit
    - 3500 , et soyez heureux qu'on vous fasse pas payer de frais chirurgicaux
    - 5000 , ou vous vous passerez de moi
    Daneghar grogna et le voleur finit par céder pour 3500 et un bol de cacahuètes .
    - Bien , et vous avez le choix , soit vous venez témoigner au tribunal , soit vous nous donner les contrats signés avec lui
    - Réponse B , mon président , vous les trouverez dans l'armoire , quatrième tiroir
    Daneghar se leva et fouilla dans l'armoire avant d'en tirer triomphalement une liasse de papiers .
    - Au fait , vous l'avez achetés ou votre meuble , car j'ai le même et on m'avait dit qu'il était unique ?
    - Ah zut je me suis aussi fait avoir répondit le voleur peiné , ne jamais croire les antiquaires par correspondance
    - Bon et bien encore merci et désolé pour le dérangement
    - De rien , ce fut un plaisir de travailler avec vous , hé au fait , mon argent ??
    Mais l'orque et l'hylien étaient déja loins , peut être sur un bateau en partance pour Féerune , ou en haut d'une montagne , ou encore dans un désert mais plus probablement en haut d'un escalier . Maintenant ils avaient des preuves .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  20. #20
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    [Quête: les vols à Luménis]

    Les dernières paroles de la prostituée avaient retenu l'attention de l'agent Arsenic , et c'est toujours aussi seule qu'elle traversa le quartier pour aller à la guilde des voleurs , à priori seul endroit de Lumenis ou elle pourrait avoir ce genre d'informations . Dans le temps l'armée avait des contacts à la guilde des voleurs , espérons que ce soit toujours le cas pensait-elle en marchant dans les ruelles sombres .
    Une fois devant la facade de la guilde elle soupira une dernière fois , puis rentra dans la bâtisse . Elle s'avança jusqu'à une sorte de comptoir ou un homme patientait inlassablement toute la journée .
    - Je voudrais parler à Blink le borgne
    Le garde la dévisagea longuement avant de beugler à l'attention du prénomme Blink , lequel ne tarda pas à apparaître comme s'il était en poste derrière le rideau qui séparait les deux salles .
    - Qu'est ce qu'il y a encore ?
    - La mamzelle voulait te parler .
    Il se tourna alors vers Arsenic et eut du mal à dissimuler sa surprise , après s'être ressaisi il proposa d'aller parler ailleurs , ce qui n'eut pas l'air de déranger le garde , probablement habitué à ces messes basses . Une fois à l'écart et à l'abri des oreilles indiscrètes il la regarda d'un mauvais oeil avant de lancer d'un ton courroucé :
    - Je vous avais déja dit de ne plus venir ici , vos allées et venues vont finir par me compromettre !
    - On vous trouverais un remplaçant , j'ai malheureusement besoin de votre aide , alors montrez vous conciliant qu'on en finisse au plus vite .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  21. #21
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête: les vols à Luménis]

    Blink n'en revenait pas. Elle osait remttre les pieds ici!

    -Me remplacer? Mais vous êtes folle? Qu'est-ce que vous voulez?
    -Des informations...
    -Sur qui? demanda l'homme-Tous les voleurs de votre connaissance ayant appartenu aux voleurs de l'ombre.
    -Combien vous avez sur vous?
    -Juste l'assurance que je ne raserait pas cette guilde si vous me donnez ce que je cherche, répliquat la militaire, passablement énervée
    -Hum, on pourrait peut-être s'arranger entre adulte... Comme la dernière fois.

    Arsenic rougit et mit a Blink un discret cou de poing très bien placé. Ce dernier retint un hurlement et lui dit, la respiration coupée:

    -Erbos, mais il est prison depuis un an. Garvin, qui est dans la salle voisine, et Garfield, qui n'est pas encore venu dans cette guilde.

    Le vendeur du fleuriste pensa Arsenic...Etrange. Allosn d'abor voir ce garvin dans le salle voisine...

    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  22. #22
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    [Quête: les vols à Luménis]

    Ayant déja passé trop de temps avec ce rustre , la douce jeune femme le laissa souffrir pendant qu'elle allait de ce pas trouver Garvin . Il y avait au bas mot une vingtaine d'hommes dans la salle suivante , pour la plupart ils étaient en train de jouer à divers jeux de hasard , égale à elle même , Arsenic hurlait avant qu'aucun n'ait pu remarquer sa présence .
    - Lequel d'entre vous est Garvin !
    Dans le silence qui s'ensuivit , un homme se leva calmement et avança jusqu'a l'agent .
    - Qu'est ce que vous lui voulez à Garvin ?
    - Lui poser des questions , le cas échéant le voir balancer au bout d'une corde .
    Cette dernière réplique provoqua l'hilarité générale , chacun se demandant comment la jeune femme comptait s'y prendre .
    - Allez ma puce , fous le camp , on t'as jamais dit qu'il fallait pas traîner chez les vilains garçons .
    Et un quart de seconde elle dégaina son épée qu'elle amena au niveau du cou de son adversaire , la salle se tut .
    - Et si tu répondais à mes questions .... tu est Garvin ?
    - Oui
    - Bien , on progresse , est ce toi qui a cambriolé le palais la semaine dernière ?
    - Le palais ? Mais qui serait assez stupide pour s'y aventurer ? En tout cas pas moi !
    - Je veux bien te croire , mais fais attention à toi , je n'aime pas qu'on me mente , sur ce messieurs , bonne soirée , et espérez que nos routes ne se croisent jamais .
    Sans plus attendre elle quitta la guilde , pour se rendre chez Garfield , ce discret fleuriste avait décidemment bien des choses à cacher .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  23. #23
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [Quête: les vols à Luménis]

    Garfield entrat dans la guilde. Il avait besoin d'un voleur pas très fin...
    Il en trouva un qui semblait correspondre au profil. Après un petit discours, le voleur abruti partit de la guilde, et garfield repartit vers la boutique
    .
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  24. #24
    Astaldo tarkil Invités
    [Quête: un pirate en fuite]

    Les guildes n'avait jamais eu une très grande estime de la part des SRL, c'était une gêne constante, voire concurrencielle. Pendant longtemps elles avaient eu le monopole des renseignements ou des personnels qualifiés, mais la vapeur s'inversait. Il fallait néanmoins admettre qu'elles avaient toujours joué le jeu dans les règles, c'est à dire en n'en respectant aucune si ce n'est celle de leurs propres intérêts. Et c'est pour ça qu'Astaldo s'y rendit en personne, accompagné d'un autre agent, le plus jeune et le plus inexpérimenté. Si ça tournait mal au moins il pourrait l'encadrer et si tout allait bien ça aurait évité qu'un bleu ne soit seul dans les problèmes.

  25. #25
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [quête: un pirate en fuite]

    Torve Flamme devait se trouver un équippage, et pas que des marins, s'il voulait espérer reprendre la mer un jour... C'est dans ce but qu'il se rendit a la guilde des voleurs.
    Traverser Lumenis de jour aurait été trop risqué, il était donc venue de nuit, mais avait préféré attendre le matin avant d'entrer dans le bâtiment. En entrant dans la salle commune, il jetta un coup d'oeil global pour inspecter les personnes.
    Il ne vit personne, et commenca donc à aborder quelques personnes. Il leur parlait, et les visages de celles-ci se décontractaient.
    Puis ils sorti, aussi mystérieusement qu'il était rentré.


    HRP: tu as de la chance que le dès l'ai menè ici...
    Alors, j'ai accordé quelques bonus a ton perso. Au lieu d'avoir 40% de chance d'être repéré, vous en aviez que 30. Le jet a sorti 46, donc il ne vous a pas vu.
    Vous aviez 20% de chance de perdre la cible de vue, et les dés on sorti 17, donc vous avez vu la scène a l'intérieur, sans entendre les paroles du pirate, mais si vous cherchez à le suivre a l'extérieur, il a disparu. A toi de poster ca, et de choisir de continuer de surveiller les 6 lieux, ou d'arrêter la traque...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  26. #26
    Astaldo tarkil Invités
    [Quête : un pirate en fuite]

    Astaldo sourit à l'agent qui l'accompagnait, incrédule, mais il lui interdit de l'ouvrir. Avec son accent de gosse bien élevé il allait leur attirer des ennuis. Il fallait désormais prendre en compte que la proie n'était plus seule.
    Certains lieux étaient désormais devenus inutiles à surveiller, d'après lui, et il envoya son camarade chercher le collègue qui faisait le guet à la maison close pour épier à deux les mouvements des personnes contactées par le fugitif tandis que lui-même quitta l'endroit pour faire le tour de ses hommes en faction.

    Ils n'eurent pas à attendre longtemps avant qu'un des leurs n'arrive, bafouant quelques règles sur la précautions en bousuclant plusieurs personnes pour venir droit sur eux. Néanmoins sa venue fit l'effet d'un coup de fouet sur les deux hommes qui se levèrent et quittèrent la guilde pour l'établissement à paris, regardant une dernière fois leur camarade partis à la recherche du Lieutenant.

Discussions similaires

  1. [BG1] Quête de la guilde des voleurs
    Par la poire qui ri dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/05/2007, 17h40
  2. [Bâtiment] La Guilde des Marchands
    Par Jan Foudreroche dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 42
    Dernier message: 02/02/2006, 14h15
  3. [TACTIC] La liche de la guilde des voleurs
    Par hephastodemon dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 7
    Dernier message: 19/04/2005, 13h58
  4. [BG1] La guilde des voleurs...
    Par Garde de Targos dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 9
    Dernier message: 05/01/2004, 21h13
  5. [Guilde] La Guilde des Voleurs
    Par Folken dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 8
    Dernier message: 18/10/2003, 22h37

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236