Page 1 sur 8 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 216

Discussion: [Bâtiment] Amphithéâtre de Lumenis

  1. #1
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682

    Haut lieu de culture dans la capitale hélonnienne, l'amphithéâtre de Luménis accueille en permanence des spectacles de qualité, qui attirent une foule importante, issue de toutes les couches de la société.

    Suite aux événements funestes de l'Invasion des Ombres, pendant laquelle ce temple du divertissement fut fermé, le nouveau propriétaire, Galdomiel Filelune, a investi énormément d'énergie et d'argent pour relancer l'activité et redorer le blason de cette institution luménienne.

    Soucieux de permettre un accès à la culture à un maximum de gens, les dirigeants luméniens, en la personne de Dame Lathiriel, ont fait en sorte que deux jours par veille, une représentation gratuite soit offerte aux plus nécessiteux des citoyens.
    Dernière modification par Galathée ; 06/01/2009 à 17h08.
    New Barbie Order - CEO

  2. #2
    Lestat Moeryn Invités
    En tant que nouvel administrateur de l'amphithéatre je compte abandoner la pièce qui est en cours (désolé Siegfrid) car 30 acteurs c'est beaucoup.En conséquence j'annonce que l'on recrute un scénariste pour la nouvelle pièce,se présenter içi où le recrutement se fera sur les conditions ci-dessous:
    -Avoir le scénario d'une pièce de théatre ou du moin être en train de l'écrire.
    -Se présenter le plus tôt possible.
    -Que la pièce soit originale (ne serait-ce qu'un peu) :love:

    J'éspère que l'on aurra de nombreuses candidatures (croisons les doigts).Tous les acteurs déjà motivés pour une hypotéthique pièce de théatre peuvent déjà se présenter dans l'enceinte de l'établissement.

    Evidemment je veux bien un coup de main.

  3. #3
    N'KALLGAR Invités
    Moi je veut bien me présenté pour etre acteur mais bon....

  4. #4
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    Pour commencer, il faudrait déjà d'abord avoir une idée de la pièce et des rôles.
    New Barbie Order - CEO

  5. #5
    Lestat Moeryn Invités
    En effet,c'est pour ça que je fait appel à des scénaristes motivés.Je pense que l'on pourrait faire une tragi-comédie avec au maximum 10 personnes.

  6. #6
    Viviane de Rohan Invités
    En matière de tragi-comédie j'ai une bonne idée:
    Un paladin qui devrait choisir entre sa bien-aimée et son devoir, aller à la guerre.Son père qui pense que la place d'un homme est sur le champ de bataille,va tout faire pour l'y envoyer et sa mère qui est un romantique dans l'âme va essayer d'empècher le père de nuire à l'amour de son fils.Finallement le fils va partir en guerre mais au cour d'un combat il tuera en duel le chef de l'armée ennemie mettant fin à la guerre et lui permettant de se marier.

    Comment vous trouvez?

  7. #7
    Lestat Moeryn Invités
    Je trouve ce scénario très bien.Mais j'aimerais avoir l'avi de personnes autres que moi,du genre N'KALLGAR ou Alcior.De plus la haute conseillère aux questions artistiques pourrait elle aussi donner son avi.

  8. #8
    Alcior Invités
    -C'est un scénario qui ressemble à l'histoire de la reine des elfes là ou j'ai grandi.
    Son mari était un humain Paladin qui es partis en croisade mais qui n'est jamais revenus.
    Depuis,son coeur a saigné et elle m'as adopté avec son peuple pour remplir son coeur d'amour.

    Mais bon,je ne veux pas vous empécher de faire cette histoire.

  9. #9
    Lestat Moeryn Invités
    snif,c'est très triste.Mais qu'zst-ce que tu en pense?

  10. #10
    Alcior Invités
    -Moi?
    Et bien,ce serait bien mais...
    *Le jeune vagabond baisse sa téte*
    -Je n'aurais pas la force de jouer cette pièce!Au travers de la reine des elfes,elle m'as donné sa tristesse et le fait de jouer cette pièce ouvrirait une bléssure qui ne m'as jamais appartenu!

    *Il releva sa téte*
    -Mais,cela ne vous empéche pas de jouer cette pièce!

  11. #11
    Lestat Moeryn Invités
    Très bien.Nous attendons des acteurs et nous attendons auusi que la pièce soit écrite.

  12. #12
    Alcior Invités
    -Vous pourriez faire une annonce sur la grande place.Ainsi,tous les Luméniens pourront vous entendres et répondre à votre requéte.

  13. #13
    Lestat Moeryn Invités
    Merci du conseil,car je ne savais pas où mettre une annonce :omg:

  14. #14
    Alcior Invités
    -Il n'y as vraiment pas de quoi!Au revoir!

    *Sur ces mots,le jeune vagabond s'en alla de l'amphithéatre après s'étre occupés des plantes dans les lieux de recueillements*

  15. #15
    Viviane de Rohan Invités
    :notme2: Je veux bien joué un rôle dans ma pièce si on ne trouve pas de comédien.

  16. #16
    Lestat Moeryn Invités
    Pas de problème,moi-même étant donné le manque d'entrain des comédiens je compte jouer un rôme=)

  17. #17
    Lestat Moeryn Invités
    Viviane était parti et le pauvre Barde semi-vampire se retrouva seul et elle était l'une des rares connaissance qu'elle avait fait, son enfance l'ayant rendu solitaire et distant,elle était aussi pour le moment le seul moyen de monter une pièce.Il se décida donc de lui envoyer une lettre pour lui annoncer son départ pour Manost en escomptant l'aidée à avancé dans l'écriture de la pièce qu'il envaya par un corbeau.Puis il écrit un petit mot qu'il cloua sur la porte où il était écrit:
    Je part pour Manost,si vous voulez déposer votre candidature pour être comédien déposer une lettre de motivation dans la boite à lettre,si quelqu'un est là,vous pouvez toujours vous adresser à lui (sauf si c'est la femme de ménage).
    Après avoir fait tout cela il prit ces affaires de voyages dont sa sacoche et son grand manteau qui lui arrivait au pied,il monta sur son cheval et parti.

  18. #18
    Alcior Invités
    -Bon,je vais faire ma fiche de personnage:

    Nom: Philippe
    Type d'arme : Dagues
    Origine : Ijembia
    Occupation : Chasseur de prime


    Le jeune Philippe a autrefois était un combattant lors de la guerre qui secoua le monde .Il y perdit ses deux frères et ses amis d'enfances .Lorsqu'il revint chez lui ,ses parents furent emportés par une maladie .Il trouva du travail en tant que chasseur de prime .

  19. #19
    N'KALLGAR Invités
    Bonjour mes amis je vois que vous avez besoins d'acteurs et je suis partant :happy: :happy: pour le sénario(histoire de rajouter des roles et un peu+ de tragique)je pense que l'on pourrait rajouter un amis d'enfance au personnage principale qui durant la guerre mourra pour protèger son ami :snif: :snif: oulala que c'est beau :snif:

  20. #20
    Alcior Invités
    *Alcior fronca les sourcils à N'KALLGAR*
    -J'ai déjà eus ce genre d'éxpèrience tu sais?Je préfère que l'on change ce scénario.

  21. #21
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    *Daneghar, le demi-orque entra dans l' amphithéâtre*

    Bonjour, je me demendais s' il y avait une place pour un personnage demi-orque dans la pièce (amateur dans ce genre de pratique, soit dit en passant) ?

  22. #22
    N'KALLGAR Invités
    Originally posted by Alcior@lundi 03 novembre 2003, 09:14
    *Alcior fronca les sourcils à N'KALLGAR*
    -J'ai déjà eus ce genre d'éxpèrience tu sais?Je préfère que l'on change ce scénario.
    Si tu veux mon ami je ne voudrais en aucun cas te vexer

  23. #23
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    - Non, non et non, ça ne va pas du tout, c'est tout simplement horrible, monstrueux, abominable, inadmissible ...

    C'était au moins la dixième fois aujourd'hui que Vinius Cordane prononçait ces mots. Une fois de plus, il avait tenté de faire jouer une pièce à ses comédiens pendant cette journée consacrée aux répétitions, une fois de plus, ces chères divas y avaient mis la plus mauvaise volonté, sabotant, très probablement volontairement, la mise en scène du directeur. Elles lui avaient pourtant bien fait remarquer que la pièce n'était pas à leur goût, mais il n'en avait tenu aucun compte. Et bien soit, il pouvait les obliger à jouer, mais pas à bien jouer ...

    Ce n'était pas la première fois pourtant que Vinius Cordane était confronté à ce genre de caprices de comédiens, mais cela le mettait à chaque fois dans tous ses états. D'autant qu'en plus de cela, il y avait Sir Ormund Sorig qui était toujours plus exigeant, renâclant à jouer à certaines heures, exigeant systématiquement une pause à la même heure, répétition ou pas, afin de pouvoir siroter son apéritif préféré à son aise et qui agaçait prodigieusement le réalisateur par son comportement hautain et arrogant. Comble de malchance, Perdita X souffrait depuis ce matin d'une extinction de voix.

    Tout allait décidément de travers pour le malheureux directeur qui ne savait plus où donner de la tête. Ses comédiens étaient insupportables, ses scénarios ne valaient rien et sa cantatrice se trouvait dans l'impossibilité de chanter. A bout de nerfs, il renvoya les comédiens dans leurs loges et s'enferma à double tour dans la sienne, pestant contre sa malchance. Il s’assit dans un fauteuil, les yeux dans le vide, s’imaginant charger une arbalète tandis que ses insupportables comédiens étaient attachés à des poteaux face à lui …
    New Barbie Order - CEO

  24. #24
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    Le mépris affiché des comédiens envers lui ne faisait qu'accroître le sentiment de fureur qui envahissait Vinius Cordane. Il ouvrit nerveusement la bouche à plusieurs reprises, fulmina et bredouilla.

    - Vous savez ce que vous êtes ? Vous ... Vous êtes ... Vous n'êtes qu'une bande de ...

    Le pauvre directeur-adjoint ne parvenait même pas à finir sa phrase, tant sa colère et sa frustration de se voir ainsi royalement ignorer par les comédiens de la troupe était grande. Au bout du compte, ses nerfs finirent par lâcher et il tomba à genoux, éclatant en sanglots. Il aurait bien voulu dire leurs quatre vérités à ces comédiens capricieux qui lui empoisonnaient la vie, mais la tension était telle qu'il n'y parvint finalement pas.

    La crise de nerfs de Vinius Cordane fut ressentie de façons diverses par les comédiens présents. Si Ormund Sorig affichait un mépris évident pour cette perte de contrôle, se bornant à regarder ailleurs d'un air profondément affecté, les divas, elles, étaient beaucoup plus sensibles à l'émotivité du pauvre homme et se précipitèrent à ses côtés pour le consoler. C'est si touchant un homme qui pleure ...

    Les divas prononcèrent des paroles réconfortantes au malheureux Vinius Cordane qui partait dans une logorrhée incompréhensible, des paroles prononcées à toute vitesse, hachées par les sanglots et qui au final ne voulaient rien dire. Perdita X promit au pauvre directeur-adjoint que la troupe allait faire des efforts pour que la pièce qu'il choisirait soit jouée au mieux et fit signe à Ormund Sorig de se taire alors que celui-ci partait d'un ricanement sardonique en réponse aux paroles de Perdita X.

    Mais Ormund Sorig n’était pas du genre à se taire lorsqu’il n’en avait pas envie et continua à se moquer de Vinius Cordane, allant même jusqu’à le traiter de sous-homme. Cette dernière remarque eu pour effet de rendre les divas furieuses. Elle se levèrent et s’approchèrent du ridicule petit minet arrogant qu’était Ormund Sorig et l’invectivèrent vertement. Perdita X alla même jusqu’à le souffleter, ce qui le fit tomber du tabouret sur lequel il était assis (rien d’étonnant compte tenu de la carrure de cette maîtresse femme). Les divas se détournèrent ensuite de lui et retournèrent s’occuper du pauvre Vinius Cordane.

    Après plusieurs minutes de paroles gentilles, Vinius Cordane se calma enfin, remercia les divas et se retira dans sa loge, pour se calmer un peu et récupérer. Finalement, il avait obtenu ce qu'il voulait, tout au moins de la part des divas, même si la méthode employée était loin d'être celle qu'il avait prévue au départ, mais qu'importe après tout, seul le résultat comptait.
    New Barbie Order - CEO

  25. #25
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    400
    Alfflaline poussa timidement la porte de l'amphithéâtre de Lumenis. Depuis qu'elle était arrivée à Lumenis, la journaliste avait eu envie de se rendre dans ce haut lieu de culture pour y admirer les célèbres acteurs et chanteurs ; après tout, n'avait-elle pas chanté, elle aussi pour gagner sa vie ? Bien sûr, on ne pouvait pas vraiment comparer ses prestations dans les bouges d'Athkatla ou dans les auberges relais avec les représentations données dans le prestigieux théâtre de Lumenis.
    Alfflaline ne se considérait pas vraiment comme quelqu'un de timide ; pourtant, elle n'avait jamais osé, jusqu'ici, se rendre à l'amphithéâtre. Elle avait bien trop peur de se faire jeter dehors. Aussi avait-elle acueilli avec ravissement la proposition de Dunhallym de faire un reportage sur l'amphithéâtre et ce qui s'y préparait. Peut-être aurait-elle ainsi la chance d'approcher les vedettes les plus en vue de la scène luménienne... et qui sait, peut-être aurait-elle la chance de décrocher un petit rôle...

    En attendant, il lui fallait se préoccuper de problèmes plus immédiats, en l'occurence un gorille, chargé de la sécurité du théâtre, qui se dirigeait vers elle à grands pas. Se redressant comme elle le pouvait de toute sa petite taille (1m 07), Alfflaline tendit au cerbère sa carte de presse :


    "Lumenis Report : je suis chargée de faire un reportage sur la pièce qui se monte en ce moment."

    Le garde ne parut pas le moins du monde impressionné par la carte que lui présentait la jeune halfling. Cependant, après cinq minutes de baratin, elle parvint à le convaincre qu'une petite créature comme elle ne pouvait pas grand chose face à un colosse comme lui et qu'il aurait vite fait de se débarasser d'elle si elle était importune. Finalement, le cerbère accepta de l'accompagner auprès du directeur adjoint.

    C'était l'heure de la pause déjeuner et il se trouvait dans son bureau. Arrivée devant la porte, Alfflaline frappa.
    Vinius Cordane sursauta : il n'attendait personne, profitant de la pause pour détendre ses nerfs, mis à rude épreuve par ses acteurs, notamment Sir Sorig, et son esprit inquiet se mit immédiatement à imaginer le pire. Cependant, après un instant de désarroi, il se reprit suffisamment et se résigna à accueillir le visiteur.
    Il fut étonné de découvrir derrière la porte un petit bout de femme, visiblement nerveuse, qui lui tendait une carte tout en disant à toute vitesse :


    "Alfflaline Tidouc, envoyée spéciale du Lumenis Report, c'est pour un reportage..."
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  26. #26
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    De prime abord inquiété par la visite de cette petite personne, Vinius Cordane ne se sentit plus de joie en apprenant que cette Alfflaline était en fait une journaliste. Enfin la presse s'intéressait à l'art. Vinius Cordane était assez désespéré du manque d'intérêt de celle-ci pour l'amphithéâtre ces derniers mois ... Même s'il fallait bien reconnaître était un peu normal compte tenu de l'absence de pièces ...

    Mais cette époque était révolue, la presse était là et sa présence allait lui permettre de dévoiler publiquement ses projets.


    - Et bien, je suis très heureux que vous soyez là. Justement, j'aimerais vous parler de ...

    Vinius Cordane n'eu pas le temps d'achever sa phrase que déjà Ormund Sorig se précipitait vers la journaliste halfling.

    - Bonjour à vous, très chère petite, je suis Ormund Sorig, le plus grand dramaturge de tous les temps. Je suis certain que c'est moi que vous cherchiez. Ainsi, vous êtes venue faire un article sur moi ...

    Un article sur lui ???!! Ce paltoquet ne manquait décidément pas de culot. Le voila maintenant qui cherchait à s'accaparer la vedette une fois de plus.

    - Par quoi voulez-vous commencer ? Ma vie, mon oeuvre ? Posez-moi des questions et j'y répondrai ...

    Le vaniteux comédien entraînait déjà la journaliste à l'écart tandis que Vinius Cordane devenait rouge de colère ...
    New Barbie Order - CEO

  27. #27
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    400
    Alfflaline était aux anges. Comme la plupart des habitants de Lumenis, elle savait que Sir Sorig était l'un des tragédiens les plus célèbres de la ville et sa renommée s'étendait bien au-delà des frontières, jusqu'à Melandis, disait-on, et même plus loin. Et voilà qu'il l'accueillait comme une héroïne ! Elle en était toute chamboulée.
    Cependant, la mine dépitée de Vinius Cordane la ramena à des altitudes plus terrestres : certes, une interview de Sir Sorig serait d'un grand intérêt mais il lui faudrait également avoir un entretien avec le sous-directeur ; surtout si elle voulait essayer d'obtenir un rôle dans la pièce..
    Affichant son sourire le plus enjôleur, elle se tourna vers le grand tragédien :


    "Mais certainement Sir Sorig, ce sera un honneur pour moi que de vous interroger. Sir Sorig se rengorgea comme un coq. Puis, se tournant vers Vinius, Alfflaline ajouta :
    Si vous permettez, Monsieur, je vous parelrai après…"

    Vinius Cordane poussa un soupir. Ce fat de Sir Sorig lui ravissait une fois de plus la vedette, mais pas complètement quand même. Il pourrait quand même parler de sa pièce et sion nom serait peut-être cité dans le journal. Résigné à attendre son tour (de toute façon, ne passait-il pas déjà la majeure partie de ses journées à attendre le bon vouloir de ses comédiens), il fit signe à la journaliste qu'il acceptait.

    Alfflaline sortit donc avec Sir Sorig, qui l'emmena vers sa loge, "lieu plus propice que le bureau sans caractère de ce sot de Vinius", comme il l'affirma en chemin.

    Si Alfflaline ne s'était pas déjà aperçue de la haute opinion que le tragédien avait de lui même, la vue de sa loge aurait suffi à l'en convaincre. Les murs en étaient en effet tapissés de mots envoyés par des admiratrices, d'affiches annonçant des pièces où le nom de Sir Sorig apparaissait en lettres gigantesques,… Sir Sorig commença d'ailleurs par dresser un panégyrique de sa personne en montrant à la journaliste les affiches de ses "grands rôles". Après cette entrée en matière, il la fit asseoir pour commencer l'interview.


    "Et ben mon petit, commençons voulez-vous."

    Le personnage commençait à sincèrement agacer Alfflaline malgré toute l'admiration qu'elle portait à son talent d'acteur. Et elle n'appréciait pas du tout d'être appelée "mon petit" sur ce ton condescendant. Néanmoins, elle décida de faire son travail avec sérieux, et avec ce genre de personnages, la technique la plus sûre était encore la flatterie.

    "Sir Sorig, votre réputation d'acteur n'est plus à faire. Néanmoins, on sait peu de choses sur vous avant votre arrivée à Lumenis. J'aimerais donc en savoir un peu plus sur le début de votre carrière et les raisons qui vous ont poussé à vous installer dans notre ville, pour le plus grand bonheur de ses habitants ? "
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  28. #28
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    400
    Alfflaline prenanit des notes. L'amabilité du tragédien avait eu raison de ses réticences.Elle était d'autant plus intéressée par son histoire qu'elle se voyait très bien à la place de sir Osmund : n'était-elle pas née, elle aussi, dans le ruisseau. ne pourrait-elle pas connaître le destin qu'il avait connu.

    Flatté de l'intérêt de la journaliste, sir Ormund continuait à broder son histoire lorsque quelqu'un frappa timidement à la porte. C'était Vinius qui venait prévenir Sir Osmund que la répétition allait commencer, qu'ils l'attendaient déjà depuis une demie heure et que, peut-être, il serait temps de... Le premier mouvement de Sir Ormund fut d'envoyer au diable cet importun mais, ne voulant pas faire mauvaise impression devant Alfflaline qu'il avait si bien su émouvoir, il réprima ses instincts, non sans jeter des regards assassins à Vinius.


    "Je suis désolé, très cher, mais nous n'avons pas fini cette interview. Je pense que vous pouvez encore patienter quelques minutes."

    Le pauvre Vinius devint aussi blanc que sa chemise. Heureusement pour lui, Alfflaline vint à son secours.

    "Sir Ormund, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je serais ravie d'assister à la répétition. Cela m permettra de vous admirer dans l'exercice de votre art et intéressera nos lecteurs au plus haut point. "

    Se rengorgeant, Sir Ormund finit par accepter de se rendre à la répétition tandis que Vinius jetait un regard reconnaissant à la journaliste. Il avait de plus bon espoir que, devant elle, sir Ormund fasse un réel effort lors de la répétition.
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  29. #29
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    Ne pouvant pas décemment agir avec Vinius Cordane comme il en avait envie devant la journaliste, Sir Ormund Sorig se contenta de sortir de sa loge la tête haute ... en écrasant le pied du pauvre réalisateur qui grimaça de douleur. Ne jugeant pas utile de s'excuser, feignant même qu'il ne s'était rien passé, Ormund Sorig monta sur la scène, prêt à reprendre les répétitions. Il jeta un regard en coin pour s'assurer que la journaliste était bien là pour le voir à l'oeuvre. Vinius Cordane suivait lui aussi en claudiquant, lançant un regard assassin à ce pompeux comédien qui n'y prêtait pas la moindre once d'attention. Gardant tant bien que mal son calme olympien, le réalisateur réunit tous les comédiens sur la scène.

    - Bien tout le monde est prêt ? Alors allons-y, rideau !

    Le rideau s'ouvrit et la répétition commença. Comme l'avait prévu Vinius Cordane, Ormund Sorig, pour une fois, s'appliqua vraiment à déclamer son texte avec conviction et à jouer son rôle correctement. Vinius Cordane pensait d'ailleurs inviter désormais la journaliste à chacune des répétitions, tant la représentation était parfaite, non seulement de la part d'Ormund Sorig, mais également de la part des autres comédiens. Pas un seul caprice en pleine répétition, pas un seul faux pas, pas un seul trou de mémoire, tout était parfait.

    Au terme de la représentation, les comédiens saluèrent leur public, composé d'une seule personne. Alfflaline les applaudit avec conviction, enchantée par ce qu'elle venait de voir. Vinius Cordane s'approcha alors de la halfling mais n'eu pas l'opportunité d'engager la conversation, car déjà Sir Ormund Sorig descendit de la scène et, devançant Vinius Cordane, il entreprit de demander à Alfflaline ses impressions sur son talent.

    - Alors ? Comment m'avez-vous trouvé ?

    Ormund Sorig décocha un sourire enjôleur à la journaliste halfling tandis que, d'un signe aussi négligent que méprisant de la main, il signifiait à Vinius Cordane de s'éloigner, désirant probablement converser tranquillement avec SA journaliste ...
    New Barbie Order - CEO

  30. #30
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    400
    "Vous avez été magnifique, vraiment. Mais je dois dire que le reste de la troupe est également excellent. Cette pièce a tout pour devenir un grand succès : l'intrigue est agréable, même si elle n'est pas d'une originalité folle, les dialogues sont percutants et les acteurs excellents. Je ne manquerai pas de recommander chaudement la pièce. "

    Alfflaline hésita... elle mourait d'envie de demander à Vinius si il serait possible de lui donner un petit rôle, même un rôle de figuration, dans la pièce. Elle avait tellement envie de faire du théâtre. D'un autre côté, peut-être pourrait-elle en parler d'abord avec Sir Ormund, qui paraissait l'apprécier (même si, au fond, elle n'était pas dupe et comprenait que Sir Ormund s'intéressait surtout à ce qu'elle écrirait sur lui dans le Lumenis Report) et qui la comprendrait sûrement, étant donné ce qu'il lui avait raconté de son passé.

    "Voyez-vous, Sir Ormund, j'ai toujours adoré le théâtre. Vous allez peut-être vous moquer de moi, mais avant de devenir journaliste, j'ai fait partie quelque temps d'une troupe ambulante. Oh, rien de bien terrible mais tout de même, ça a été une epérience merveilleuse et je me disais... je n'ose pas... vous croyez que je pourrais obtenir unepetite place dans la pièce ?"

    Alfflaline leva vers Sir Ormund un visage rempli d'espoir...
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

Page 1 sur 8 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Les douanes de Lumenis
    Par Morgana LeFay dans le forum Le Complexe Portuaire
    Réponses: 62
    Dernier message: 03/08/2015, 21h42
  2. [Lieu] Les égouts de Luménis
    Par Galathée dans le forum Les Taudis
    Réponses: 85
    Dernier message: 24/02/2013, 23h16
  3. [Bâtiment] Ambassade de Lumenis
    Par Sarevok dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 18
    Dernier message: 09/10/2005, 01h43
  4. [Bâtiment] Le Conservatoire de Lumenis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 74
    Dernier message: 20/01/2005, 19h20
  5. [Bâtiment] Banque de Lumenis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/02/2004, 00h05

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231