Page 3 sur 22 PremièrePremière 1234513 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 646

Discussion: [Bâtiment] Le Grand Fort

  1. #61
    Date d'inscription
    September 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages
    1 066
    - Soldat Grandlord, vous êtes officiellement Eclaireur Luménien. Veuillez patienter quelques minutes avant de recevoir votre affectation...

    Un coup de poing de la part du lieutenant ne l'aurait pas plus surpris. Kerdän essaya de rester impassible, mais une nervosité montait en lui, ainsi qu'un flot de questions qu'il ne pouvait pas poser. Qu'est-ce qui lui valait cette affectation ? Pourquoi arrivait-elle si tôt ? Même s'il s'attendait à y arriver un jour ou l'autre, ça semblait vraiment rapide. Peut-être que Samuel ou Mattéo avaient été assez convaincus de son utilité -et convaincants- pour qu'on puisse avoir besoin de lui dans ce corps d'armée...

    On le fit passer dans un bureau voisin où on lui donna un acte de transfert standard, dont les cases anciennement vides contenaient désormais les mots "soldat Kerdän Grandlord", "éclaireurs", la date et le cachet... Un peu dans la Lune, il se dirigea presque mécaniquement vers les quartiers des soldats pour aller mettre de l'ordre dans ses affiares, chose pour laquelle il n'avait pas eu beaucoup de temps depuis le début de son engagement.



    Il revenait du bâtiment des logements quand il entendit


    -Hé ! Soldat Grandlord ! Venez là, on a besoin de vous !

    Il se dirigea vers le garde qui l'avait appelé, qui était accompagné de deux hommes. En se rapprochant, il reconnut les traits de son ancien voisin commerçant, et sourit en le revoyant, mais se demanda quand même ce qu'on lui voulait, vu qu'apparemment on avait besoin de lui. Garfield venait aussi de le reconnaître.

    - Tiens, mais c'est ce cher Kerdän ! Ainsi vous êtes maintenant dans l'armée. Cela tombe bien, j'ai une proposition pour vous. Accepteriez vous d'accompagner cet homme a Mélandis, il a des recherches a y faire...

    Joignant le geste à la parole, le Haut Conseiller désigna le troisième homme, et Kerdän vit un elfe, assez grand pour son espèce, aux cheveux très clairs, dont l'air faisait paraître très jeune, bien qu'avec un elfe, il est toujours difficile de déterminer s'il est un peu plus vieux que vous ou beaucoup plus vieux que vous. La seule chose qui permettait à Kerdän d'en savoir un peu plus sur la fonction de l'elfe était la harpe qu'il avait sur lui.

    Ce qu'avait dit Garfield était formulé comme une requête ou une demande, mais vu qu'il était son supérieur, et même si ce n'était pas à proprement parler un ordre, il se dit que la meilleure solution était d'accepter. Après tout, c'était bien pour ça qu'il était entré dans l'armée... Même si Mélandis n'était pas réputée pour ses champs de Colza.
    Mais il n'avait pas à poser de questions. Du moins, pas pour le moment, les grandes lignes avaient été dites par Gafield. Il hocha la tête, en signe d'acquiescement et d'acceptation.
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  2. #62
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    Taliesin observa attentivement le dénommé Kerdän Grandlord, celui qui selon toute apparence serait son compagnon au cours du périlleux voyage à venir. Il nota les traces de brûlures sur la partie droite de son visage : marques de terribles évènements, à n’en pas douter. Cela fit ressurgir dans l’esprit du barde, un bref instant, les visions fugitives qui, parfois, peuplaient ses nuits de cauchemars. Repoussant ces souvenirs, le barde se concentra sur le présent. Il remercia le soldat qui avait accepté la mission sans broncher, puis il se tourna vers Garfield. Celui-ci n’allait sans doute pas tarder à lui parler de la compensation…
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  3. #63
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Bon, le barde avait son escorte, et Kerdän avait son affectation. Il fallait maintenant savoir comment l'elfe allait rendre service a Lumenis en retour.

    Bon, je suppose que vous savez ce dont je quoi je vais parler maintenant... Que pouvez vous nous apporter. Je risque tout de même la vie de Kerdän...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  4. #64
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    -Et bien, mon métier me permet de gagner confortablement ma vie, mais je doute que l’argent convienne à une telle circonstance. Cependant, ce n’est pas la seule chose que je récolte au cours de mes voyages : les bardes sont généralement appréciés et, parfois, on les convie en des lieux qui resteraient fermés à tout autre. Il arrive qu’on leur accorde confiance et même que l’on prête une oreille attentive à leurs conseils. Ainsi, je pourrais peut-être vous fournir des informations, pour peu que vous en ayez besoin. Ou alors tenter de me lier à certaines personnes influentes pour infléchir, ne serait-ce qu’infiniment, leur attitude ou leurs actions… Voilà ce en quoi je pense pouvoir vous être utile, Seigneur Garfield. Je ne puis malheureusement être plus précis, ne sachant quels sont les besoins exacts de votre cité…
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  5. #65
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    -Vous avez, Luménis à des besoins multiples. Mais je suis sur que vous savez de quoi je veux parler, je fais confiance a votre bon sens. Bon, je dois me rendre au port afin d epartir moi-même a Mélandis,
    Je vais vous faire affrèter un bateau de commerce pour demain. Mais attention, si vous êtes découverts, je ne vous protègerais en aucun cas messire Taliesin. Tirer un soldat luménien d'une telle affaire serais surement difficile, alors en tirer un parfait inconnu.... Enfin, je suppose que vous savez déjà que vous n'avez pa le droit à l'erreur...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  6. #66
    Date d'inscription
    September 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages
    1 066
    Le Haut Conseiller avait déjà commencé à bouger en pronoçant sa dernière phrase, ce qui fait qu'avant que les deux hommes ne s'en rendent compte, il était déjà parti, laissant "seuls" dans la cour Taliesin et Kerdän.
    Ce dernier se décida à prendre la parole.


    - Bien, nous aurons donc un bateau pour embarquer demain. D'ici là, je vous conseille de finir ce que vous aviez à faire dans cette ville, ou de prendre du repos, sinon. Le voyage risque d'être long et difficile. Oh, vous devriez vous changer, aussi, vous êtes un peu voyant...

    Etant encore dans le grand fort, un peu de formalisme militaire s'imposait, et il aurait plus de temps pour connaître l'elfe par la suite. Par manque d'expérience dans ce genre de situation, il ne savait pas encore bien comment réagir. De plus, il avait encore quelques petites choses à faire, et une conversation pouvait s'éterniser. Une autre bonne raison d'attendre le départ pour faire connaissance.

    - Je vous retrouve au port demain matin.
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  7. #67
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    Le barde opina du chef. La cour du Grand Fort n’était pas un lieu propice aux longues discussions et le jeune soldat avait visiblement – et c’était bien compréhensible – des préparatifs à faire avant de se lancer dans une telle expédition. Il faudrait donc remettre les explications à plus tard, en un lieu où, l’espérait-il, Kerdän Grandlord se départirait de son attitude martiale…

    Le rendez-vous du lendemain et ses modalités ayant été fixées, les deux hommes se salèrent. Puis Kerdän s’éloigna vers les bâtiments tandis que l’elfe, pour sa part, prenait la direction de la Taverne de la Bienveillance.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  8. #68
    Drydo Invités
    - Ecoutez, Jariv possède un alligator dans sa confiserie.....j'en garde de bons souvenirs....vous disez, euh excusez-moi dites qu'on n'avait retrouvé de l'ancien agent qu'un bout de bras....lorsque que j'arrive là-bas pour ma mission d'admission, j'y trouve Jariv et il me confie la mission d'aller à Antelucas. Ensuite, aussi étrange cela puisse paraître, vous faites déplacer votre armée et le chef des SRL à Antelucas. Il me semble clair que vous avez étiez manipulés pour que l'on vous éloigne de Luménis. La raison m'est inconnue, elle reste encore à découvrir....
    Ayant fait ce résumé pour la cinquième fois, qu'elle espérait compréhensible, et se maudissant de sa faute de conjugaison, elle jeta un coup d'oeil au Fort de Luménis. Selon les dires du maréchal Hasriel, ce serait là que Jariv se serait réfugié.
    Les regards noirs qu'on portait sur elle ne lui importaient plus, maintenant. Lorsqu'elle sentait trop de haine, elle se retirait, mais la méfiance des surfacins envers la drow semblait vouloir l'étouffer.
    Emmenant quelques hommes d'élite avec lui ainsi que Drydo, le maréchal Hasriel pénétra dans le Fort et se dirigea vers son bureau, où ils retrouvèrent en effet Jariv.
    Celui-ci ne semblait pas spécialement heureux de les revoir, mais il se leva courtoisement. [/i}
    - *hihihihihi* Mais vous me ramenez beaucoup de monde, enfin, et oh ! La nourriture de Waf-Waf ! *hihihihi* hmm excusez-moi je t'ai confondu avec le poisson rouge...Maréchal, vous voulez du thé ? *hihihihihihi*
    |i]Se sentant obligée d'intervenir, Drydo signala au maréchal que cela serait une fort mauvaise idée.

  9. #69
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    "Je ne suis pas venu boire le thé , Jariv " avait annoncé le maréchal avec tout le calme que l'on peut avoir dans une telle situation et chacun pensait alors que Link était en mesure de sauver la situation . La suite leur donnerait tort .
    - Ah oui , alors , qu'est ce qui vous ammène dans mon .. humble demeure ?
    Question qui retomba bien vite sur les épaules de l'elfe noire .
    - C'est vrai ça , on fait quoi maintenant ?
    - Vous voulez dire ... que vous n'avez aucun plan ?
    - Hé ! Je vous faisais confiance moi !
    - Loin de moi l'envie de mettre un terme à vos ... batifôleries ... mais pourrions nous en finir vite ? Nous n'avons pas la vie devant nous ! Non , non et non ! Il vous faut mourir et moi prendre le pouvoir ! C'est dans l'ordre des choses , enfin telles que je les décide désormais ...
    Link dégaina son épée et s'assura que Drydo en avait fait de même .
    - Au nom de la loi , vous êtes déclarés en état d'arrestation pour haute trahison ,meurtre d'un agent , menaces sur personnel administratif et utilisation intensive du matériel mis à votre disposition .
    - Diantre ... J'ai si peur ... mais avant d'aller plus loin , laissez moi vous raconter une petite histoire , savez vous pourquoi êtes vous aller crapahuter et chasser les corrompus d'Antelucas ?
    Il fallait l'avouer , Link était incapable de se souvenir de ce moment , comme si on avait effacé sa mémoire à ce moment précis .
    - Si vous et votre armée êtent partis à la guerre c'est bien parceque je vous en ai soufflé l'idée ... J'ai , dirons nous , un petit don en ce qui concerne les illusions et la manipulation . Une nuit , c'est beaucoup pour un individu dans mon genre , largement plus qu'il n'en faut pour "souffler l'idée" de vous traquer à la plupart de vos généraux ! Ah ah , ce fut si facile que j'en éprouve presque de la honte , rendez vous à l'évidence , vous avez perdu , lamentablement . Posez vos armes et nous ferons preuves de clémence .
    Le silence se fit lourd , les quelques soldats du maréchal s'étaient postés autour de la porte pour un combat qui leur paraissait alors inévitable . Link était en proie à un terrible dilemne intérieur : se rendre ou se lancer dans un glorieux mais fatal .
    - Il ment
    C'était Drydo , et elle avait l'air catégorique .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  10. #70
    Date d'inscription
    September 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages
    1 066
    Kerdän était entré dans le bureau des missions, après sa discussion avec le sieur Taliesin, pour "officialiser" le périple autorisé par le Haut Conseiller Garfield, afin qu'il ne soit pas considéré comme déserteur lors de son absence, et qu'il soit payé une fois le travail accompli (à savoir l'escorte et la parotection de Taliesin jusqu'à Mélandis, et peut-être même sa protection jusqu'à la fin de ses recherches).
    Il se rendit soudain compte à quel point cet objectif était vague, bien trop vague pour avoir une idée du temps que cela pourrait mettre, et donc du temps qui séparait son départ proche de son hypothétique retour à Lumenis. Il avait accepté cette mission peut-être un peu trop à la légère, mais il devait bien ça à Garfield... enfin, il espérait. Quoi qu'il en soit, il était trop tard pour revenir en arrière, et ce voyage apporterait sûrement la réponse à nombre de ses interrogations, comme la nature des recherches de l'elfe à Mélandis, ou le
    temps qu'il comptait y passer...
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  11. #71
    Drydo Invités
    - Vous mentez, Jariv. Vous en êtes terriblement incapable, en vérité....
    Tendant son épée, la drow s'avança vers lui, qui blêmissait de rage.
    - Rendez-vous, ou je vous tuerai moi-même...
    La menace n'était pas insignifiante.
    - Je vous conseille de vous rendre sur le champ. Nous n'attendrons pas longtemps.
    La voix autoritaire de Link claqua dans l'air avec force. Jariv secoua la tête avec lenteur, avant de dégainer lui-même ses armes.
    - Bien, battons-nous et mourrez....
    Mais le regard qu'il jeta à la fenêtre n'échappa à tout le monde.

  12. #72
    Astaldo tarkil Invités
    Astaldo, pour qui les récents évènements avaient été la routine en quelque sorte (il ne fallait plus s'étonner de rien quand on faisait une mission avec Link Hasriel comme équipier), dégaina son épée et se mit en garde basse, posture d'attente bien éloignée du traître.

    A votre place j'essairais de le prendre vivant, non pas qu'il puisse être utile mais la politique de la ville désaprouve les éliminations personnelles désormais. Au fait Drydo, très belle prestation, continuez comme ça et vous serez gracieusement récompensée.

    Si seulement elle savait quelle serait cette fameuse récompense. D'habitude Astaldo gardait ses jugements pour lui mais ce qu'il avait vu à Anteluca et le dernier affront qu'il avait subit en poursuivant ce maudit pirate en cavale l'avaient plus que jamais convaincu d'agir réellement dans l'intérêt des SRL, souiller leur nom pour préserver leur essence.

  13. #73
    Drydo Invités
    Jariv éclata de rire et dévisagea ostensiblement Astaldo avant de se relever.
    - Me croyez-vous donc si faible ?!!
    - Oui, ne put se retenir Drydo, bouillante de rage.
    Jariv l'ignora.

    - Ne pensez-vous pas que j'ai tout prévu ? Même vous, vous avez suivi lamentablement le cours des MES pensées !....hahahahaha ! "Maître" Tarkil, le soi-disant chef des SRL, incapable de sauver ses hommes ou même ses futures recures de la mort, incapable ne serait-ce que d'arrêter la boisson, un être brisé et rampant, cherche donc à ME faire arrêter ?
    Jariv explose de rire, un rire méprisant et craquant.
    - Et donc, le grand maréchal Hasriel tente aussi de ma barrer la route ? Ridicule....que pourrait faire un homme qui m'obéit au doigt et à l'oeil dès que je lui demande ? Et des gardes ? Lamentable, pathétique, vous ruinez Luménis rien que par votre présence !
    De nouveau, Jariv éclata de rire.
    Drydo, les muscles tendus, attendit qu'il s'en prenne à elle, quand des bruits de pas légers se firent entendre derrière la porte....Jariv avait bel et bien prévu une attaque, des renforts volaient à son secours, puisqu'on pouvait apercevoir de la fenêtre les armées du maréchal, qui n'avait pas bougé....

  14. #74
    Astaldo tarkil Invités
    Astaldo assouplit sa prise sur son arme et se mit en garde haute, il y allait avoir du monde à dîner ce soir. Jetant un regard aussi rempli de dédain que son sourire, il rétorqua de but en blanc, oubliant la retenue qu'il employait jusque là face à ses élèves.

    Je ne vous crois ni faible ni puissant car je ne sis pas si vous l'êtes ou non. J'attendrais de voir ça plus tard, pour le moment parlons puisque vous insistez. J'étais "maître" comme vous dites, bien a vant que cette idée saugrenue ne germe dans votre cervelle étriquée, et mes SRL se sont juste adaptée à la politique du moment, vous auriez dû venir nous voir à la belle époque, sous le règne de Perdigan. Quant à mes hommes ils sont bien formés, ils savent que Dame Mort nous guettent tous et ont appris à l'éviter. Drydo l'apprendra elle aussi, sinon tant pis, les cimetières sont remplis de fous qui se sont crus invincibles.

    Il fouetta l'air de lame et présenta son autre profil pour détendre ses muscles.

    Ma consommation d'alcool ne regarde que ma conscience et moi, ainsi que ma bourse. De toute façon vous devez savoir que désormais tout cela et finit, Ewena est partie, chassée par le pouvoir de l'époque que je servais aveuglément. Et, voyez-vous c'est avec les tronçons brisés que l'on forge les meilleures épées.

  15. #75
    Drydo Invités
    Jariv ricana de nouveau, presque ravi par la défense d'Astaldo.
    - Bien, bien, au moins, vous savez vous défendre....ç'aurait été risible de se battre contre quelqu'un de si faible....
    Drydo s'agaça. C'était bien joli, les monologues, mais au bout d'un moment ça lassait. Autant prendre Jariv par surprise pendant qu'il se permettait de parler plus à lui-même qu'à Astaldo.
    - Mais je me permets de vous détromper sur un point, cher Astaldo.....
    Drydo manqua soupirer d'écoeurement. Jariv n'avait-il donc que ça à faire ? Elle se rapprocha de la porte, prête à assener un coup du plat de la lame au premier qui rentrait, même si son but serait de prendre de l'élan.
    -.....les tronçons brisés forment sans doute les meilleurs épées....mais pas les tronçons rouillés et je crains de devoir vous annoncer que vous faites parti de la seconde catégorie....que pouvez-vous faire face à votre chère Ewena, je me demande ? Mais assez parler de vous, vous ne m'intéressez déjà plus. Passons aux choses sérieuses. Messire Hasriel, pouvez-vous ouvrir la porte s'il vous plaît ? J'aimerais beaucoup voire comment réagiront mes apprentis face à mon épreuve hihihihi...
    Le maréchal se leva, s'apprête à ouvrir la porte et suspendit son geste. Elle s'était déjà ouverte.
    Drydo, prête à assomer le premier qui passerait, fut décontenancée de faire face à ....des fantômes..... Ou du moins, ça en avait l'apparence

    - Bon, assez joué....
    Ignorant la forme floue qui tentait de s'accrocher à elle, elle s'aventura d'un pas ferme vers Jariv, quand elle avisa alors une brique qui se refermait dans le mur.
    - Il en a profité pour fuir !
    Rageant, elle se précipita vers le mur, avant de déraper lorsque le fantôme lui serra son bras meurtri au point de transformer ses os en bouillie, mais comme ils l'étaient déjà....
    ....Drydo transperça par reflexes le fantôme, mais il se reconstitua automatiquement et, sans un mot, continua à transformer son bras en marmelade.
    Astaldo et les gardes avaient eux aussi quelques ennuis....

    (Hrp : j'avais prévu que tu te retrouves face au "fantôme" d'Ewena, mais fais comme tu veux !)


  16. #76
    Astaldo tarkil Invités
    Si vous aviez connu Ewena vous seriez mort très cher, elle n'était pas du genre frivole avec les seconds couteaux. Et j'apprécie beaucoup la rouille, elle ajoute un peu de piquant aux blessures.

    S'attendant plus à une attaque directe de Jariv ou à une intervention de ses sbires, Astaldo se laissa surprendre par l'apparition des fantômes, surtout par celui qui avait l'apparence d'Ewena. Se raclant la gorge pour gagner en assurance il reprit.

    Ewena était peut-être ma compagne de coeur mais mon ennemie de corps, et fuir mon est ennemi est lâche !

    Chargeant le fantôme de sa compagne passée il ne fut pas étonné de passer au travers mais le coup qu'il lui asséna le laissa perplexe, c'était inattendu, surtout quand on connaissait la vraie Ewena, plus douce et précise que ça. Voyont son élève subir le même dilemne il se releva et courut vers elle.

    Ce combat nous dépasse pour le moment, partons !

  17. #77
    Drydo Invités
    Drydo regarda son maître hiérarchique de travers. C'était ce qu'elle essayait de faire depuis tout à l'heure, en évitant de devoir sacrifier son bras pour ça. Elle désigna le mur du menton :
    - J'ai vu une brique se remettre à sa place, il doit y avoir un passage secret quelque part !
    Drydo revint sur son problème immédiat, ne prêtant plus attention au monde alentour. Lorsqu'elle avait frappé le fantôme, il y avait eu un flou, un vide, et il s'était reconstitué. Peut-être que, si elle frappait à la limite de sa peau, elle arriverait à s'en débarasser assez longtemps pour retourner à cette histoire de mur ?
    Se concentrant et plaçant tout de côté, elle rapa son bras de son épée et sa théorie fonctionna. Elle recula prestement avant que le fantôme ne se reforme.

    - Maréchal ! G....
    Pas la peine d'appeler plus longuement les gardes ou le maréchal. Ils étaient paralysés, Drydo le vit tout de suite, et les fantômes se désintéressèrent de leurs proies.
    - Vous ne connaissez pas l'existence d'un passage secret dans le Fort, par hasard ?
    Avec son bras non-blessé, elle frappa les quelques fantômes qui approchaient, mais cela ne les ralentit pas.

  18. #78
    Astaldo tarkil Invités
    Astaldo remuait également l'air de sa lame pour empêcher les assaillants spectraux d'approcher trop facilement en tirant à lui une Drydo blessée.

    Ce fort est presque impossible à prendre d'assaut, mais si nous atteignons la cour nous sommes sauvésn prendre les racourcis à travers les murs nous tuerait. Nous serions forcés de suivre un sentier sinueux alors qu'eux vont en droite ligne, il nous atteindre l'air libre et trouver des montures, je n'ai plus aucune confiance en ce lieux et ces occupants.

  19. #79
    Drydo Invités
    - Je suis d'accord avec vous, mais que fait-on pour eux ? Et de Jariv ?
    Drydo poussa le bureau sur les fantômes, et de nouveau ils se reconstituèrent. Plus la masse est lourde, plus ils mettent de temps, songea-t-elle.
    Drydo jeta un coup d'oeil par la fenêtre. Impossible par ici. Ils seraint sans doute obligés de repasser en sens inversa la barrière de fantômes pour sortir.
    Allons, une kensaï qui se demande comment passer ! Le temps de ruser était fini, elle aurait dû agir pendant le monologue de Jariv.
    Et, de toute façon, il fallait bien passer les fantômes. Un jour où l'autre. Et ce jour, c'était aujourd'hui.

  20. #80
    Astaldo tarkil Invités
    Astaldo lâcha le bras de son élève et, semblant oublier les présences ennemies, la regarda d'un air réprobateur.

    Suis-je si âgé que tu n'écoutes plus mes enseignements ? Je te rappelle, ma jeune amie, que tu postules pour intégrer mes SRL, c'est-à-dire que je te juge digne de cette place. Prouv-moi que j'ai eu raison.

    Et sur ce, sans prévenir, il s'éloigna d'elle pour se frayer son propre chemin.

  21. #81
    Drydo Invités
    La drow renâcla intérieurement, mais il avait sans doute raison. De toute façon, l'ordre hiérarchique humain était plus stable que celui de sa société, et elle devrait s'y faire. Eux n'avaient sans doute pas dans la tête que leurs apprentis les assasineraient pour prendre leur poste.
    Elle se lança à la suite d'Astaldo et se permit de donner un ou deux coups supplémentaires tout en courant à toute la vitesse qu'un kensaï entraîné peut utilisé en manquant dégringoler sur le plancher.
    Drydo ouvrit la porte et observa si quelqu'un se cachait derrière. Personne. Quant au fantôme, si Jariv avait dû leur ouvrir la porte, ils ne devraient pas pouvoir aller plus loin si elle la refermait.
    Puis, sans faire plus attention, Drydo rangea son épée et tira le maréchal vers l'extérieur de la pièce. Tant pis si ça n'était prévu par Astaldo, l'état de son bras l'inquiétait ; si elle laissait les trois personnes ici...
    Elle transporta facilement le maréchal, même d'un bras, qui était assez léger, mais eu plus de mal avec les gardes.
    Le petit jeu n'allait pas durer longtemps, elle le pressentait. Donnant un coup de pied au garde étendu, elle le déplaca de quelques centimètres, et réussit à le tirer au-dehors. Mais maintenant, rentrer de nouveau dans la salle risquait d'être dangereux, il allait falloir abandonner le deuxième garde. A moins qu'Astaldo s'en occupe, mais Drydo ne pouvait plus.
    Personne dans les couloirs. Bon signe. A part si quelqu'un s'y cachait....

  22. #82
    Astaldo tarkil Invités
    Astaldo referma violemment la porte, condamnant à coup sûr toute personne restée avec les fantômes.

    Quand tu devras faire ce choix, privilégie toujours les meilleurs éléments aux plus faibles. En abandonnant un garde je sauve un de mes agents, mais je refuse tout sacrifice gratuit. Maintenant partons, si ce petit jeu n'est qu'une farce pour nous distraire autant nous hâter de ratrapper Jariv. Laisse le Maréchal et ses vaillants soldats ici, ils sont à l'abri.

    S'éloignant des hommes paralysés il rejetta ses cheveux en arrière avant de reprendre.

    Passons à l'examen théorique : où est le traître ?

  23. #83
    Drydo Invités
    Drydo fut prise de cours par la question de son maître. C'était une bonne question, d'un certain point de vue - et ce n'était pas le point de vue de la réponse. Avait-elle un double sens ? Elle se prépara mentalement à se faire rabrouer et à taire sa langue, avant de réfléchir. Par Eilistraee, elle n'en avait aucune idée ! Il était passé à travers un mur. Le mur droit du bureau. Il avait dû certainement ressortir par un chemin peu fréquenté, ou alors il était dans la cour ; mais avec l'armée du maréchal, ça paraissait peu vraisemblable.
    - Sincérement, je n'en ai aucune idée, mais nous finirons bien par le trouver. Soit il peut être dans la cour, peut-être pour se mêler à l'armée, soit a-t-il fui par une sortie discrète, soit est-il à la confiserie, soit il nous tend un piège dans l'escalier en nous attendant pour nous assassiner de dos, soit il est ailleurs, peut-être à Antelucas.

    Elle retint un grimace intérieure. La réponse n'était pas très satisfaisante, elle le sentait. Voyons voir, si était dans la peau de Jariv....elle aurait peut-être essayé d'embobiner l'armée....ou alors, elle aurait tendu un piège....ou se serait réfugié dans la confiserie, mais ça semblait trop facile. A Antelucas ? D'accord, mais pourquoi faire ?....Quels étaient ses plans ?

  24. #84
    Astaldo tarkil Invités
    Astaldo opina du chef tandis qu'il rengainait son épée et s'approchait d'une fenêtre pour observer le paysage qui s'offrait à lui.

    Tu as bien répondu, nous ne savons pas, et nous ne pouvons savoir, où il s'est enfuit. Cependant il est trop dangereux pour que nous le laissions déguerpir. A mon avis ce genre de dégénéré veut s'emparer du pouvoir, en général, alors autant nous méfier de l'armée régulière.

    Il tourna le dos à la fenêtre pour la dévisager.

    Nous ne sommes que deux contre lui, tu te sens prêtes à continuer ou tu veux aller soigner ton bras avant de repartir ? Ce serait une occasion de faire appel à des renforts par la même occasion, mais nous perdrions du temps. Que choisis-tu ?

  25. #85
    Drydo Invités
    Drydo poussa un soupir. Son bras aurait été utile, mais elle pouvait faire sans. Si jamais ils allaient la soigner, elle serait mieux préparée à un assaut ; mais Jariv ne risquait-il pas d'en profiter pour fuir encore plus loin? Et que comptait-il faire, bon sang ? S'il avait tout prévu, même préparé les fantômes pour les tuer, ou les ralentir, c'est qu'il savait où aller et qu'est-ce qu'il devait faire, il ne flânerait pas sur le chemin.....
    Les enseignements d'Eilistraee lui avaient inculqué quelques notions de soin. Rapidement, elle banda son bras avec un lambeau de cape. De toute façon, elle n'avait qu'une arme, et même si sa deuxième main aurait pu lui être utile, elle n'avait pas le temps de s'en préoccuper. Elle apprendrait à se débrouiller autrement.

    - Avec le bandage, ça devrait bien se passer. Jariv ne nous attendra pas pour.....Enfin, d'évidence il a un plan et une idée en tête, même si je vois pas quoi.....
    La petite drow fit un geste vague, elle ne savait même pas de quoi elle parlait.
    - Nous pouvons partir, si vous n'avez pas non plus de problèmes.

  26. #86
    Astaldo tarkil Invités
    L'ancien marin accueillit la réponse de Drydo d'un grognement et repartit vers les escaliers les plus proches, grommelant dans la barbre de trois jours qu'il avait accumulée jusque là.

    Bien bien, maintenons essayons de sortir de là, il ne manquerait plus que les gardes nous tiennent responsables de tout ça.

  27. #87
    Drydo Invités
    Drydo haussa un sourcil dans le dos de son maître mais le suivit, tout en jetant des coups d'oeil fréquents derrière son dos.
    Quoiqu'il en soit, lorsqu'ils descendirent les escaliers et sortirent du Fort par une route isolée de la cour intérieure - d'où ils n'avaient pas repéré Jariv-, personne ne leur sauta dessus dans leur dos et aucun piège ne se referma sur leur cheville. Ce qui laissait penser que Jariv avait bel et bien prévu leur mort.
    Ils ne rencontrèrent personne, mais malgré tout, cet absence d'être agissait plus sur les nerfs de la drow que s'il y avait eu une foule entière autour d'eux.
    Ils sortirent du Fort et commencèrent à descendre la colline.
    Luménis se dressait devant eux, et Drydo sortit de sa vague admiration en se rappelant que Jariv était quelque part là-dedans. C'était grand, les recherches allaient être compliqués, et la lueur du jour déplaisait à la drow. Mais elle continue tout de même à marcher près de son maître, en silence, ne sachant pas vraiment où il allait. Elle avait eu à peine le temps de visiter la ville....

  28. #88
    Astaldo tarkil Invités
    Astaldo réajusta sa pèlerine et parti d'un bon pas, entrainant Drydo à sa sutie dans les méandres de la ville.

    Mon enfant tu vas me suivre dans un endroit que tu devras aussitôt oublier à jamais.

  29. #89
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [quête]L'invasion des ombres


    Le fort... Cette grande batisse à l'allure si imposante, si brillante, venait de basculer de bord. Les prisonniers en étaient devenus les geoliers, les gardes et officiers encore en vie -ce qui était rare- avaient eux, pris place derrière les barreaux, et c'étaient désormais les hommes du sombre morfea qui gardaient l'entrée du fort que venait de franchir un homme enchainé et bien gardé : Taliesin. Le barde avait été transféré dans les geoles du fort de la cité de l'aube à la demande du nouveau seigneur de Luménis. Quatre insurgés le tenaient à leur mercie, avec pour ordre de ne pas le tuer, et de l'isoler de tout prisonnier.

    C'est ainsi qu'une minuscule cellule, isolée au beau milieu d'un couloir du sous-sol mal éclairé du fort fut réservé à l'elfe. A peine deux mètres sur un mètre cinquante, une couche de paille, et un mince arc de cercle creusé dans la pierre à hauteur de plafond pour toute ouverture, voila tout le confort des nouveaux "appartements" dans lesquels Taliesin allait prendre place. Des fers au poignet, et aux chevilles, il allait désormais devoir se faire à une vie de solitude, avec pour seule certitude, celle de vivre encore un moment, son bourreau ayant spécifié aux gardes qu'ils devaient se porter garants de sa bonne santé. Et si beaucoup se demandaient pourquoi leur nouveau chef tenait tant à le garder en vie, nul ne s'aventurait plus à poser la question depuis qu'un malheureux avait eu la gorge tranchée pour avoir oser le faire.

    Ainsi, le barde semblait condamner à l'obscurité et à la solitude, une forme de condamnation qui ne vallait sans doute guère mieux que la mort pour le barde qui fut vite laissé à sa solitude et à ses pensées.

    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  30. #90
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 921
    [Quête : l’invasion des ombres]

    Si le corps de Taliesin était retenu prisonnier dans la sordide exiguïté de sa cellule, son esprit, lui, s’en était allé vagabonder aux frontières plus sordides encore de la folie.

    "Comment en était-on arrivé là ?" Telle était la question qui hantait sans cesse les pensées du barde et qui appelait toujours la même réponse, impitoyable, définitive : "Par ta faute". C’était lui qui avait provoqué la chute de Lumenis et la mort de milliers d’innocents en amenant le loup dans la bergerie… Comment la félonie de Morfea avait-elle pu lui échapper à ce point ?

    La culpabilité, implacable, ne s’arrêtait pas là. Elle poursuivait son œuvre de destruction et faisait surgir à son esprit des images plus anciennes mais tout aussi horribles : celles du soulèvement manqué des esclaves de Melandis. Oh, il ne l’avait pas voulu, mais lorsqu’il s’était déclanché, il l’avait soutenu de toutes ses forces. Le prophète gris, voilà comment on l’avait surnommé… Vous parlez d’un prophète ! Un prophète qui menait les siens à la ruine, à la mort… Prophète du malheur, oui !

    Bientôt surgissait également le souvenir de son maître… Hafgan… N’était-il pas parti à cause de lui ? N’avait-il pas vu les faiblesses de Taliesin, ne l’avait-il pas abandonné parce qu’il regrettait de lui avoir transmis son savoir ? Ne savait-il pas les conséquences qu’entraîneraient les actes de son élève ? Il l’avait souvent mis en garde contre son impatience… Il lui avait souvent répété que le monde était tel qu’il était, qu’on ne pouvait le changer en un instant, qu’il fallait procéder avec patience, par petites touches discrètes. Ce n’était qu’à force de persévérance que l’on pouvait améliorer les choses, et non pas par des révolutions, par des actes précipités. Mais Taliesin n’avait su profiter de ces sages conseils, il s’était laissé emporter par sa fougue.

    Enfin, les traits de sa mère revenaient le hanter. Elle était morte pour le sauver. Elle était morte à cause de lui… Et la cité idéale ? Le ciel rougi par les flammes, l’odeur d’incendie… Aussi irrationnel que cela puisse paraître, l’elfe n’était pas loin de se juger également responsable de sa chute, alors qu’il n’était à l’époque qu’un tout jeune enfant… Il provoquait la mort de tous ceux qui lui étaient chers, il amenait la ruine sur tout ce qu’il tentait de sauver… Il était maudit. Non, se considérer comme maudit était une circonstance atténuante à laquelle il n’avait pas droit. Taliesin était sa propre malédiction.

    Bien souvent, le barde devait se mordre les lèvres jusqu’au sang pour ne pas pousser des hurlements de désespoir et d’impuissance mêlés. Une seule chose l’empêchait encore de basculer totalement dans la démence : Morfea ne l’avait pas tué. Certes, l’explication était sans doute toute simple : le bourreau l’avait laissé en vie pour le torturer, pour jouir de ses souffrances. Et pourtant… Taliesin avait décelé chez lui quelque chose d’autre. Le demi-elfe n’était pas seulement ce qu’il laissait paraître. Il y avait une trace d’humanité en lui… Une trace étrangement familière...

    "De l’humanité, chez le nouveau tyran de Lumenis, chez l’homme qui a provoqué tant de maux ? Barde imbécile ! C’est le fruit de ton imagination, ta satanée manie de voir du bon en chacun !" lui criait son esprit. "Tu te berces d’illusions pour éviter de regarder tes torts en face !"

    C’était probablement vrai. Oui, ce n'était que la stricte vérité.

    Et pourtant…
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

Page 3 sur 22 PremièrePremière 1234513 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Le Fort de Manost
    Par Folken dans le forum La Citadelle de la Lame d'Argent
    Réponses: 152
    Dernier message: 13/11/2016, 13h42
  2. Possession d'un fort
    Par Doc dans le forum Le Fort de la Croisée (NWN 2)
    Réponses: 11
    Dernier message: 01/12/2009, 19h49
  3. [NWN2] Le Fort de la Croisée
    Par Jon Koveras dans le forum Le Fort de la Croisée (NWN 2)
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/06/2007, 22h09
  4. [Lieu-dit] La citadelle de Fort Berûm
    Par Raven Al'Qazimir dans le forum Les Archives du Cartographe
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/08/2004, 17h54
  5. [Archives] Le grand fort
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 5
    Dernier message: 13/08/2004, 00h14

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236