Page 5 sur 19 PremièrePremière ... 3456715 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 552

Discussion: [Boutique] La Vierge d'Argent

  1. #121
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    « Ce serait aimable, oui. Ne vous dérangez trop pas pour moi. Un onguent et de l'eau suffiront. Un problème à la fois. »

    La tenue était déchirée nettement à l'épaule. Elle a retiré ce qui la couvrait sommairement. Trois coupures distinctes, dont une assez sérieuse et assez profonde. Le sang avait cessé de couler, mais ce n'était que parce qu'elle ménageait au maximum les mouvements de son bras.

    Un simple mauvais moment à passer. Un moindre mal.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  2. #122
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Ouf, enfin une occasion de s'échapper, de mettre un peu de distance entre lui et la folle. Il avait presque couru à la pompe pour aller chercher un pichet d'eau. Quant à l'onguent, il l'attrapa au passage. Après quoi, il attendit un peu, aux aguets. Avec un peu de chance, Elissa arriverait pendant qu'il était absent. Et non. Il ne fallait pas trop qu'il s'attarde sinon, elle allait trouver cela suspect. Qui sait ce qu'elle pourrait faire si elle se sentait menacée … Les hommes au pied du mur pouvaient devenir fou. Mais que faisaient les fous au pied du mur ? Il ne préférait pas l'imaginer.

    Peut être Elissa s'était elle endormie. Il fit le plus de bruit possible pour la réveiller au cas où. Puis il revint apporter ce qu'Eliaedel lui demandait à pas comptés en espérant qu'elle l'oublie un peu. Du moins, le temps de reprendre son souffle
    .
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  3. #123
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Elle s'est occupée de sa blessure en silence. En serrant les dents. C'était définitivement plus qu'un simple mauvais moment. Le nettoyage des plaies des échardes et des éclats de verre a été un spectacle peu appétissant; l'eau a pris peu a peu une teinte écarlate.
    Elle s'y prenait avec une maladresse étrange, avec des gestes presque gauches. Comme avec une certaine impuissance; plus habituée à la violence qu'à la guérison qu'elle était.

    L'elfe en a pourtant fini, et elle a appliqué longuement le baume sur l'épaule. Elle s'est murée ensuite dans un silence lourd en ignorant entièrement le halfelin.
    Attendre; elle l'avait fait durant des années. Quelques heures de plus... sans importance, non?
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  4. #124
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Et Basile frisait l'apoplexie. Déjà, il avait tourné de l'oeil pendant que l'elfe nettoyait ses blessures. Maintenant, elle était de nouveau en mesure d'attaquer et commençait aussi à voir passer le temps. Il allait de nouveau lui proposer de boire quelque chose quand quelqu'un frappa à la porte de la boutique. Et une voix rauque se fit entendre :

    "Dites vous là, m'est avis que vous abritez une de nos connaissances. Vous devriez nous ouvrir. C'est quelqu'un de très dangereux"

    Enfin, une occupation. Nonchalamment Basile se tourna vers Eliaedel et lui demanda
    :

    "Vous attendez quelqu'un ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  5. #125
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    « Je n'attends personne. Au fait... »

    Si elle avait pu paraître passive et apathique quelques instant plus tôt, cette impression s'est évanouie en un éclair. Elle s'est retrouvée en posture de combat en un battement de coeur; elle a perçu le mouvement de recul presque instantané de l'halfelin. Elle a haussé le sourcil, presque vaguement peinée de la réaction du voleur, sans sembler en comprendre la cause. Elle a donné échantillon de sourire sincère, bien que concentrée sur la menace proche; c'était le moment. Il faudrait tuer. Sans remords.


    « N'ouvrez pas Basile. C'est un simple conseil. Je me préparerais une voie de sortie si j'étais vous. Si vous voulez éviter de vous battre. Ces messieurs risquent de se montrer discourtois... »

    Tout s'est passé très vite alors; l'halfelin eut à peine le temps de la voir murmurer des paroles incompréhensibles... avant de simplement... disparaître.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  6. #126
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Eliaedel s'était à peine rendue invisible qu'un pavé fusa par une fenêtre accompagné de morceaux de verre. Une manière peu subtile de détourner l'attention. Au même moment, il y eut un infime cliquetis dans la serrure et la porte s'ouvrit, laissant passer une ombre trapue. Un rayon de lune entrant dans la pièce fit briller un objet métallique ayant tout l'air d'une lame de rasoir. Visiblement, les trois hommes avaient décidé de passer à la vitesse supérieure.

    L'ombre regarda dans la pièce et fit mine d'hésiter.

    "Bizarre ... Il m'avait pourtant semblé entendre deux voix à l'instant ..."

    Et doucement, il s'était dirigé vers la porte de l'arrière boutique
    .

    Et Eliaedel, combien elle entend de voix ?
    :notme:



    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  7. #127
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Il y eut un silence mortel, avant qu'il ne se remette précautionneusement en mouvement.
    Les seuls bruits dans la nuit furent les pas prudents de l'homme dans la boutique. Le vent a soufflé par la fenêtre brisée, amenant une fraîcheur de mauvais augure. La barde a frissonné, non à cause du froid mais d'un un autre sentiment. Et étrangement, c'est la satisfaction qui prédominait. Elle jouait du temps. Elle jouait sa propre vie. Deux choses qui n'en étaient qu'une.
    Il a continué à s'approcher de la porte. Et la barde, dans un recoin de la boutique, prête à bondir. Elle n'en a rien fait. Elle a attendu. Et une fois que tous seraient rentrés...
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  8. #128
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Mais contrairement à ce que l'elfe pensait, les deux autres hommes ne suivirent pas leur camarade. Ils n'avaient pas l'esprit de corps, peut être tout simplement parce qu'ils avaient trop peu d'esprit. En attendant, restait un des malotrus dans la boutique. Celui-ci, posant large dos contre le bois de la porte se mit à scruter l'obscurité en retenant son souffle chargé d'odeur de bière et d'oignon. Au milieu des effluves, Eliaedel sentit le parfum enivrant de la peur qui s'installe.

    Puis, sans demander son reste, l'homme sortit de la boutique. Ainsi, il avait renoncé. Mais au moment ou la barde se crut tirée d'affaire, des pas feutrés retentirent et une forme basse et allongée fit irruption dans la boutique. Une forte odeur de terre mouillée lui parvint aux narines. La forme haletait, bavait. Elle s'était arrêtée, aux aguets, pour capter la moindre présence grâce à ses oreilles en pointe. Ses babines s'entrouvrit découvrant des dents pointues alors qu'elle poussait un grognement. Et quand un rayon de lune vint se poser sur elle, Eliaedel entrevit ses yeux rouges de loup ...
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  9. #129
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Elle ne s'est pas déplacée aussi rapidement qu'elle l'aurait souhaité. Mais elle l'a fait en silence. Frapper tant qu'elle disposait de l'initiative.
    Ce ne serait pas très différent. Homme ou animal. Ils étaient des obstacles. Elle les briserait; puisque mourir était hors de propos.

    Le coup est parti, a sifflé dans la nuit. Sans fioritures. Dans la seule intention de tuer.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  10. #130
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Le loup avait senti venir le coup et avait fait un bon de coté. Quelques secondes plus tard, il serrait dans sa gueule le poignet de l'elfe, le mordant pour lui faire lâcher son arme. Excité par le sang coulant de la plaie, il serrait de plus en plus, cherchant une artère à sectionner.

    En même temps, sûr de la force de ses mâchoires, il tentait de précipiter la barde au sol, là où elle serait le plus vulnérable.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  11. #131
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    La barde s'est laissée projeter à terre, sur le dos. Sa dague a quitté sa ceinture, son bras libre a trouvé la faille, et d'un mouvement fluide l'arme s'est retrouvée dans la gorge du loup. Une odeur âcre de sang s'est répandue dans la boutique. Une chaleur douce a coulé sur le plancher de l'herboristerie, a humidifié son dos. Sans être le sien. Sans être uniquement le sien.

    L'étreinte sur le bras s'est faite plus faible avant de cesser totalement. Elle s'est relevée -péniblement- en gloussant; la femme est restée repliée sur elle même, sans cesser de rire. Comme inconsciente du danger.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  12. #132
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Le loup avait roulé sur le coté. La barde avait vaincu et commencé à rire. C'est alors qu'une dague sous sa gorge la rappela à la réalité. Un des hommes était entrée pendant qu'elle luttait avec l'animal et venait de la surprendre. Il allait parler quand un bocal se brisant sur sa tête l'envoya au tapis, totalement hors d'état de nuire.

    "Hé bien, on dirait que j'arrive à temps. Vous avez le chic pour attirer du monde dites donc ..."

    Eliaedel se retourna, de nouveau sur ses gardes. Une jeune femme - une semi elfe sans doute - en robe de bure lui faisait fasse et la considérait d'un air passablement amusé.


    "Nous n'avons pas encore été présentées. Je suis Elissa Keens, maîtresse de la guilde. Et vous, vous êtes Eliaedel et si je ne me trompe pas, vous avez quelque peu besoin d'aide. N'est ce pas ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  13. #133
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Elle a repoussé l'homme inerte du bout de sa botte, sans user de beaucoup de commisération. Une chance pour lui qu'il y ait un autre témoin à proximité; sans quoi elle l'aurait achevé sans scrupules. Cela aurait fait un ennemi de moins dans son dos. Elle a tu son impulsion, tu tout ce que son instinct lui hurlait; le contrôle était de nouveau parfait.
    Sa dague a regagné sa ceinture. A regret. Elle a murmuré à la hâte, avec sarcasme, sans paraître outre mesure surprise. Un certain halfelin ne l'avait pas amenée ici sans but.

    « N'enfoncez pas les portes ouvertes. »

    Les discours viendraient une fois que deux fâcheux auraient été mis hors d'état de nuire. Se rendre justice d'abord.
    Sans perdre davantage de temps et gâcher de précieuses secondes à s'intéresser à l'arrivante, elle s'est approchée de l'entrée. Ne surtout pas se laisser distraire. Un sortilège sur le bout de la langue et dans un recoin de sa mémoire au moindre geste brutal... au cas où.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  14. #134
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige


    "Vous pourriez commencer par vous détendre, ça vous ferait peut être du bien"

    Elissa s'était penchée et avait lié les mains de l'homme dans son dos à l'aide d'une cordelette.

    "Et un de moins, dit elle une fois sûre que l'homme serait totalement inoffensif, si je calcule bien, il nous en reste deux. Et ils ne vont pas tarder, j'ai l'impression. On peut dire que vous avez du succès ... Tiens, tiens ..."

    A ce moment, les deux hommes, pressés d'en découdre et préférant sans doute employer la force brute que la ruse firent irruption dans la boutique armés de gourdins.

    "Je crois que c'est à nous de jouer, laissa tomber Elissa en reculant pour prendre une fiole sur le comptoir,à vous l'honneur"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  15. #135
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Les deux hommes se sont rués vers elle. Sans autre subtilité. A vrai dire, ce devrait être leur plan. Lui briser les os et la nuque jusqu'à ce qu'elle ne bouge plus. Simple. Direct. Efficace.
    A une petite surprise près qu'ellle leur réservait. L'elfe a incanté avec une lueur mauvaise et les yeux et une satisfaction lugubre.


    Eliaëdel ---> Fou rire de Tasha ---> Second assassin

    Elle n'a pas attendu davantage et s'est préparée au combat. Sa lame a semblé danser lorsque le premier est arrivé à sa hauteur, avant d'obliquer en direction de son flanc gauche.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  16. #136
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Le second larron était resté comme figé sur place avant de tomber par terre en se tordant de rire. Celui qui restait, fut envoyé au sol par un croc en jambe d'Elissa. Au moment où il voulut se relever, un uppercut sur la tempe finit de l'assommer. Eliaëdel se chargea de maîtriser celui qui se tordait de rire.

    "Et maintenant ?"

    La voix d'Elissa avait résonné dans la pièce redevenue silencieuse. Elle s'était tournée vers la barde et son regard lui signifiait que "tuer" serait une mauvaise réponse.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  17. #137
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    L'homme a été rapidement maîtrisé, bien que peu coopératif. Il possédait son bien. Le sac. Elle le lui a arraché violemment, l'a examiné à la hâte. Tout semblait en ordre. Sourire glacial et soucieux. Il lui faudrait mieux le dissimuler à l'avenir. Lui trouver une cache sûre. Elle l'a refermé et l'a gardé fermement en main puis a lancé, guillerette et avec une jubilation implacable, à l'homme réduit à l'impuissance:


    « Dommage, petit voleur. Meilleur fouineur qu'assassin. Choisis toi une autre carrière, si tu parviens à éviter de sécher au bout de la corde. Cependant, c'est plutôt mal parti, ne trouves tu pas? »


    Elle s'est alors tournée vers Elissa; ce qu'elle pouvait penser de la situation lui était bien égal. Sa solution avait le mérite d'être simple. Pas de témoins, pas de bavardages. Mais visiblement, cela ne convenait pas à la demie elfe. A chacun ses objectifs... et la barde ne faisait aucune confiance envers ceux de son interlocutrice; la confiance accordée à mauvais escient si souvent tuait.
    En attendant, à chacun ses soucis et ses scrupules; elle lui fit savoir:


    « Puisque vous ne me laissez pas le choix, débrouillez vous en. »
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  18. #138
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Elle s'était tournée vers Elissa juste à temps pour voir celle-ci laisser tomber un flacon à ses pieds. Très vite, une fumée blanche s'était échappée de la fiole brisée. Très vite, une douce torpeur l'avait envahie et elle avait sombré dans le sommeil, se couchant à même le sol.

    A son réveil, quelques heures plus tard, elle se retrouva assise dans un fauteuil, les mains attachées derrière le dos. Elissa, tranquillement assise en face d'elle leva un sourcil en la voyant réveillée. Les voleurs quant à eux avaient disparu


    "Je les ai envoyés faire un petit tour à l'ombre, il valait mieux pour eux. Et maintenant, si nous parlions un peu de vous. Vous vous nommez donc Eliaedel Arinor ... et ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  19. #139
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Et...
    Visage de marbre. Mépris à l'état brut. Silence.

    Qu'elle garde ses questions. Pauvre garce.
    Son poignet a frotté sur la corde. Aucune chance de se libérer de la sorte. Ce n'était pas son but. Le manège a continué en silence. Le grattement des fibres sur la peau s'est fait démangeaison pressante. Qui s'est elle même muée en une brûlure de plus en plus intenable. La bulle de temps s'est figée. D'autres mots articulés lus sur ses lèvres. Sans signification. Sans doute d'autres questions. D'autres demandes? D'autres persuasions en tous genres?

    Volonté. Obstination. Elle ne saurait rien. Rien. L'elfe a continué.

    Jusqu'au moment où la corde a mordu jusque dans la chair, à vif, jusqu'au sang. Lequel est tombé en un mince filet sur le sol. La douleur a vrillé à travers tout le bras, s'est maintenue, sans cesse renouvelée. Son masque d'indifférence s'est affaissé, avant qu'un rire faible et rauque de s'échappe.


    "Toujours disposée à vous faire perdre votre temps?"
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  20. #140
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    "Hé, mais ça va pas non ?"

    Elissa s'était levée et regardait la barde totalement abasourdie. On lui avait dit que l'elfe était potentiellement dérangée et dangereuse mais pas à ce point là ! Il allait falloir la surveiller et de près.

    "D'accord, vous avez gagné, je vous détache"

    Ce disant, elle avait esquissé un petit signe de tête en direction d'une femme apparue sans bruit dans l'encadrement de la porte. Une femme étrange, d'où exhalait une aura étrange, presque magique. Trop magique pour être humaine.


    "Voici Delcia. Et contrairement à ce que vous pensez, nous sommes là pour vous aider. Ne serait ce que pour vous intégrer en ville ... J'ai l'impression que c'est plutôt difficile"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  21. #141
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Les liens sont tombés de ses poignets. Elle les a déplacés avec prudence, sans geste brusque en maintenant la plaie fermée.
    Sa grimace de douleur s'est ne s'est pas estompée pour autant lorsqu'elle a écouté Elissa. Mais quelque chose d'irrépressible s'est dessiné sur son visage. Un mélange de dérision, de mépris, de colère. Et quelque part, une pointe de curiosité malsaine. Elle a considéré les deux femmes fixement.


    "Je ne crois pas à votre bonté ni votre désintéressement. vous en conviendrez. Quant à vouloir à toute force m'intégrer en ville? C'est charmant de décider de mes objectifs à ma place."

    Elle a repris d'une voix sèche, à bout de patience.

    "Ne vous moquez pas de moi. Venez en au fait."

    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  22. #142
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    Elissa avait répondu d'une voix calme, nullement impressionnée.

    "D'accord puisque vous insistez. Vous êtes ici dans une guilde de mercenaires indépendants. Comme vous pouvez le constater, nos effectifs sont quelque peu en baisse. Assassinats, disparitions ... en bref, ces derniers temps, nous avons eu peu de chance. Nous vous avons repérée à votre arrivée. Certaines de vos compétences vous intéressent. En échange, nous vous offrons un emploi peu contraignant mais surtout une possibilité d'avoir un toit et plus encore, la chance de passer totalement inaperçue. Un peu de tranquillité, ça vous ferait du bien non ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  23. #143
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Ezarth arriva enfin devant l'herboristerie que lui avait indiqué le garde. Il avait un peu tourné dans les rues tortueuses de Manost, s'étant fié par deux fois à des indications d'ivrognes. Heureusement, une fille de joie lui avait indiqué le chemin moyennant une pièce d'or. C'était cher payé le renseignement, mais l'étranger en avait marre de tourner en rond. Quant à son cheval, il hennissait de fatigue. Il avait d'ailleurs fini le trajet à pieds, son canasson à côté de lui.

    Ezarth ne savait pas trop comment s'annoncer. Il se doutait bien qu'arriver tout de go et demander du travail ne l'aiderait pas. Quant à utiliser des chemins détournés, il n'en était guère adepte.

    Il décida d'attendre devant le boutique, histoire d'observer ce qui se passait. Il mena donc son cheval vers l'abreuvoir le plus proche et se posta de façon à pouvoir observer le devanture de la boutique.

  24. #144
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Dans la boutique, Elissa s'était arrêtée de parler d'un coup et fait signe à Eliaëdel d'observer le plus profond silence. Elle était sûre d'avoir dénombré trois poursuivants qui dormaient à présent en prison. L'un d'entre eux avait il échappé à sa surveillance ? Dans tous les cas, elle se devait de garantir un minimum de sécurité à l'elfe dans l'enceinte de sa guilde mais aussi de protéger le visiteur impromptu de ses pulsions sadiques.

    Aussi vint elle se placer entre Eliaëdel et la porte au cas où. Puis, elle attendit sans en avoir l'air le moment où l'inconnu aller se décider à ouvrir.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  25. #145
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages
    688
    Quête : retour à Ombre terre

    Sortant de la Guilde, oblivion remit sa capuche comme à son habitude. Dans l'ombre, on aurait dit un assassin prêt à en découdre avec une quelconque victime.

    Cela faisait un petit moment qu'Ezarth se tenait en retrait face à la boutique. La sortie du drow ne manqua pas d'attiser sa curiosité. Il vit l'individu commencer à marcher en direction du Palais des murmures. Piqué sur le vif, il le suivit.
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    Statut : Maison finie et heureux papa de trois moussaillons
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps

  26. #146
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : retour à Ombreterre

    Quelle imbécile ! Trop occupée à défendre Lothringen, elle n'avait pas fait attention à la question qu'il lui posait. Oui, en tant que membre de la vierge d'argent, elle se devait de lui prêter main forte. Elle courut donc pour le rattraper. Elle l'arrêta juste avant qu'il ne parte au palais des murmures et lui glissa à l'oreille :

    "Je ne peux pas faire grand chose pour vous. Je ne connais en rien Ombreterre. Par contre, si vous avez besoin d'armes, de vivres ou quoi que ce soit d'autre revenez me voir ...
    ... si vous en avez le courage
    " ajouta-t-elle avec un clin d'oeil.

    Désolée Oblivion, j'avais mal lu ton post :timide:
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  27. #147
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Cela faisait maintenant une bonne heure qu’Ezarth faisait le pied de grue devant la boutique et toujours rien. Il commençait sérieusement à trouver le temps long et se donnait encore une dizaine de minute avant d’aller voir ailleurs. Il était pourtant sûr qu’il y avait du monde dans ses boutiques, ayant vu des ombres bouger à travers les vitres éclairées.

    Alors qu’il était prêt à reprendre sa route direction l’auberge la plus proche, il y eu, enfin, du mouvement du côté de la boutique. Une ombre en sortie, jetant un coup d’œil aux alentours. Ezarth attendait quelqu’un qui rentrerait dans l’herboristerie, mais il fit contre mauvais fortune bon cœur et décida de suivre l’inconnu. C’était complètement stupide comme attitude, l’individu pouvant être aussi bien un riche marchand venu chercher la tisane de sa femme, qu’un gueux voulant soulager ses douleurs. Ou alors, une fine lame qui aurait tôt fait de lui faire un nouveau sourire.

    Oubliant tous ses signaux d’alarme et les règles de prudence, Ezarth se décida à suivre l’individu.

  28. #148
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Elissa s'est levée; lui a paru déroutée le temps d'un battement de paupière. Reniflement de mépris, encore teinté par la douleur.

    "Vous n'aimez pas l'imprévu."

    Pas une question. Une simple affirmation, brutale, abrupte. L'imprévisible était distraction. L'imprévisible était amusement. Mais plus encore, l'imprévisible était... vie. Voire même bien mort. Les deux de toute manière étaient si inextricablement liés. Tant pis.


    "Finissons en."

    Son regard est devenu vague. Et son visage froidement inexpressif. Mais derrière le masque, une jubilation malsaine. Elle lui serait utile. Oh bien sûr, on tenterait de la manipuler. Mais...
    La vie était un jeu. Et s'il fallait fausser les cartes; ce ne serait qu'une fois de plus. Et quelque part, dans un recoin de son esprit, quelque chose s'est mis à sourire. Un sourire cruel, carnassier. Un rictus au goût de ténèbres. La barde n'a pas semblé s'en rendre compte, lorsque, sans connivence, elle a continué. Lucide sur la demie elfe.


    "Vous voulez m'utiliser comme un pion. Sacrifiable. En espérant combler vos pertes. Ou pour compenser votre incapacité à protéger la vie de vos agents."

    Ce n'était pas très... diplomate. Aucune confiance envers ses "protecteurs". Mais ça avait le mérite de la franchise. Elle a repris après une pause.

    "Mais soit. Nous avons besoin chacun des services que nous pouvons nous apporter."
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  29. #149
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Quête : noblesse oblige

    L'individu s'était donc éloigné. Elissa s'était sentie soulagée. Elle allait baisser sa garde quand le temps d'un souffle, elle crût apercevoir une silhouette familière. Un drow toujours encapuchonné. Oblivion. Comment cela était il possible ? Etait il de retour parmi eux ? Un seul moyen de le savoir.

    "D'accord ... Toutes mes félicitations, vous êtes membre de la guilde"

    Qu'Eliaëdel pense ce qu'elle voulait sur sa façon de voir leur collaboration. Elle s'en fichait royalement.

    "Hé bien, je vais vous confier votre première mission. L'inconnu devant la boutique. Il a suivi une autre personne : un drow. J'aurais besoin de savoir qui ils sont et ce qu'ils nous voulaient. Le plus tôt sera le mieux. Allez, zou !"

    La barde commençait à l'énerver sérieusement avec ses manières. Un petit tour au grand air ne lui ferait que du bien

    Hrp : par contre, d'un point chronologique, s'il te plait Eliaedelouninette, pourrais tu faire en sorte de ne pas parler de la première rencontre entre Althéa et Eliaedel comme s'étant passé dans la soirée. J'ai fait la gaffe d'intervenir avec mon pj pour Oblivion et Hugues sans savoir que vous pourriez éventuellement faire la quête ensemble :timide:
    Ps : félicitations, tu es membre de la Vierge d'argent. :fleur:
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  30. #150
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages
    688
    Quête : retour à Ombre terre

    Oblivion partit à petit pas, pensif, ne sachant comment soumettre son projet à Lothringen. Le conseillé avait fait montre de courtoisie en ne le bousculant pas. Et l'humaine l'avait pris à parti sans ménagement pour défendre le conseillé.

    Malgré son caractère de cochon, le drow commençait à apprécier Althéa. Elle lui avait répondu tardivement sur la question qu'Oblivion s'était posé à voix haute. Mais elle avait répondu présent. Le mage en espérait pas moins. Cette humaine avait l'air de bien savoir se battre.

    Tournant dans un virage pour se diriger vers le palais des murmures, le drow ne fit pas attention à l'ombre qui le suivait. Ezarth continuait de l'épier.
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    Statut : Maison finie et heureux papa de trois moussaillons
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps

Page 5 sur 19 PremièrePremière ... 3456715 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Guilde] La Vierge d'Argent
    Par Banshee Sangdelune dans le forum Le Port
    Réponses: 374
    Dernier message: 13/10/2014, 12h58
  2. [Boutique] L'oeil fertile
    Par Sire de la Canne dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 86
    Dernier message: 16/12/2004, 13h17
  3. [Guilde] La Vierge d'Argent
    Par Grenouillebleue dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 38
    Dernier message: 26/02/2004, 14h47
  4. Le sifflet d'argent
    Par ravny dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/12/2003, 15h19

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231